jeudi 13 juillet - par Gérard Faure-Kapper

La base d’Edouard : 66 milliards à trouver. Voici comment, avec simplement le code de la consommation

Pour résumer le discours du 1er ministre : il faut trouver 66 milliards.

On va toucher les retraités, on va toucher les fonctionnaires, on va toucher les chômeurs, on va toucher les Français, une seule balle, dans le portefeuille.

Et puis enregistrement automatique à la chambre des débutants… pardon, des députés.

 

Vous voulez 66 milliards ? Nous les avons. Où sont-ils ? Là où est l’argent en général, dans les banques.

 

Oui, mais il faut respecter la loi, on ne peut pas les prendre comme ça.

 

Mais nous respectons la loi. Et c’est en obligeant les banques à la respecter que nous récupérerons ces 66 milliards.

 

 

Démonstration.

 

Les banques prélèvent des commissions d’intervention. Moyenne annuelle : 20 milliards.

Soit sur 5 ans : de l’ordre de 80 milliards.

 

Ces commissions d’intervention rémunèrent l’étude et l’accord de découverts permettant de payer des écritures.

 

Ces commissions alourdissent naturellement le coût des découverts et en augmentent mécaniquement le taux.

 

Si le client veut savoir combien ses découverts lui ont coûté, il additionne les intérêts et les commissions d’intervention.

 

Et là, il trouvera automatiquement un taux dépassant le seuil légal de l’usure.

 

Mais les banques, pour échapper à la loi, contournent le problème, en n’intégrant pas ces frais dans le Taux effectif global.

 

C’est une infraction grave pour masquer une pratique usuraire.

 

Nous gagnons régulièrement devant les tribunaux, et faisons condamner les banques au remboursement des commissions d’intervention.

 

Dernière victoire en date, la Cour d’Appel de Paris le 7 mai 2017.

 

Et puis, le client suivant vient nous voir, souvent un ami du précédent, pour demander le remboursement de tous ses frais d’intervention depuis 5 ans.

 

Et on recommence.

 

Avec notre avocate, Maître Katia Debay, nous avons demandé des entretiens avec les plus hautes autorités.

 

Lorsqu’elles se rendent compte que nous avons raison de manière mathématique et juridique, les autorités ne veulent plus nous entendre.

 

Monsieur Edouard Philippe, je vous suggère de faire organiser par la Banque de France et les services concernés, un entretien au cours duquel, Maître Debay et moi-même, pourrions vous expliquer pourquoi les tribunaux nous donnent raison.

 

Et si les banques remboursent, vous les avez vos 66 milliards.

 

A moins que vous préfériez vous mettre toute la France à dos avec des petites mesures qui ne vous rapporteront jamais cette somme.



11 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 13 juillet 09:22

    Etes-vous convaincu que Callisto (un des satellites de Jupiter alias Edouard) préfère se mettre à dos les banquiers que « toute la France ». Les banquiers ont réussi, les reste de « toute la France », c’est du rien.


  • BB1951 BB1951 13 juillet 12:27

    Si tu cherches, tu trouves en grattant un peu sous le sable....


  • lloreen 13 juillet 14:10

    « C’est une infraction grave pour masquer une pratique usuraire. »
    Mais la dette n’est que cela...

    Pour votre information.
    Le 26 janvier 2015, le collectif COMER du Canada a obtenu l’annulation de la loi Rothschild pour inconstitutionnalité.
    https://lesbrindherbes.org/2015/05/02/economie-mais-oui-on-peut-il-faut-juste-le-vouloir/


  • sweach 13 juillet 15:32

    Hum je ne comprend pas ?


    Même si les banques escroque 20 Milliard, ce qui correspond à peut prêt au bénéfice des 6 plus grande banque, je vois mal comment cela pourrait finir dans les caisses de l’état ?

    Et visiblement il manque 66 Milliard par an.

    Pour ma part je pense qu’on devrait se pencher sur le CICE, le CIR et autre allègement fiscaux qui crée un trou dans le budget, sans parler du futur trou supplémentaire de l’ISF

    Une fois les budgets à l’équilibre, il faudrait envoyer promener la dette qui se creuse toute seule avec les intérêts depuis des décennies, ces 2000 Milliard sont virtuel, ils n’ont jamais été utilisé, juste des zéros et des uns dans un ordinateur de la BCE mais qui peuvent pourrir la vie des gens comme en Grèce. 

    • RICAURET 14 juillet 00:55

      @MagicBuster
      ce n est nide la fraude l evasion fiscale
      POUR EUX C EST DE L OPTIMISATION FISCALE 
      un simple mots change tout on arrete de nous prendre pour des c..


    • Vraidrapo 14 juillet 07:20

      @MagicBuster
      Que ceux qui vont revenir de vacances, se souviennent pour qui ils ont voté...
      On n’a pas fini de se lamenter sur la Toile, quinquennat après quinquennat entrecoupés d’épisodes électoraux lamentables avec le concert habituel d’anathèmes sortis de la naphtaline et de films docu sur 39-45 ou sur le Stalinisme.
      Seule une comète pourrait faire cesser cette ronde débile, ou le doigt d’un cinglé sur un bouton. Au fait ! Pourquoi cinglé ?... :- O


  • Alren Alren 13 juillet 19:09

    Le pouvoir de nuisance de l’oligarchie ne se manifeste plus tant par l’exploitation des travailleurs dans les entreprises (encore qu’elle espère encore plus les saigner avec la casse du Code du travail) que par leur arme de destruction massive que sont les banques, lesquelles exploitent la totalité de la population et pas seulement les travailleurs d’entreprise.

    Pour un virage politique à 180°, il faut :
    1°) quitter totalement l’UE
    2°) créer une Banque Nationale concurrençant les banques de dépôts privés (rôle que ne peut jouer la Banque de France et édicter des lois qui mettent fin aux abus des banques privées sur le territoire national.

    Quand les Français qui s’abstiennent voteront-ils en ce sens ?
    That is the question ...


    • Pyrathome Pyrathome 13 juillet 22:33

      @Alren

      Quand les Français qui s’abstiennent voteront-ils en ce sens ?
      .
      Bonsoir,
      Euh....il me semble qu’il n’y avait qu’un seul choix allant dans ce sens là, mais il n’a fait que 0,93% le 23 avril dernier....
      Mais bon vous savez, en 1940 après l’appel de de Gaulle, on était à peine plus nombreux....

  • Pyrathome Pyrathome 13 juillet 22:15

    On oublie de surcroit l’évasion fiscale avec une estimation de l’ordre de 60 à 80 milliards d’euro par an :

    ,
    .
    La question serait :
    Pourquoi cette très mauvaise volonté à récupérer ce qui est VOLÉ depuis des décennies ???
    Parce que pire que mauvaise, délibérée, la volonté !!
    Cela s’appelle escroquerie de masse.....

  • keiser keiser 14 juillet 09:31

    Avec un article comme celui ci, c’est le succès assuré.
    Mais n’oublions pas que Macron est avant tout, un ... Banquier.
    Je crois que tout est dit .


Réagir