mercredi 22 juin - par Patrice Bravo

La Chine passe devant Moscou et Washington dans la course nucléaire

La Chine a fait des progrès dans le développement des armes nucléaires, mais ne les utilisera qu’à des fins de défense, a déclaré le ministre chinois de la Défense Wei Fenghe lors d'un forum à Singapour. Sachant que les missiles intercontinentaux DF-41 présentés pendant un défilé à Pékin en 2019 sont opérationnels. Et si Taïwan proclamait son indépendance avec l'aide des États-Unis, la Chine se battrait jusqu'à la victoire. 

Les États-Unis affirment que Pékin adopte un comportement provocateur et qu'elle a renoncé à la stratégie qui n'autorisait que des moyens de dissuasion minimaux. Selon l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), le risque de collision nucléaire a atteint son plus haut niveau depuis la guerre froide. 

À la question des reporters de savoir pourquoi la Chine avait installé plus de 100 silos de missiles nucléaires, Wei Fenghe a déclaré pendant le forum de sécurité Dialogue de Shangri-La que la Chine menait toujours une politique axée sur le développement des forces nucléaires pour se défendre et ne les utiliserait pas la première. 

La Chine créait ces moyens pendant plus de cinq décennies. L'objectif final de l'arsenal nucléaire chinois consiste à prévenir une guerre nucléaire. 

La Fédération des scientifiques américains a annoncé l'an dernier que la Chine avait construit plus de 120 silos de missiles dans le désert de Xinjiang. Le département d'État américain s'inquiète que Pékin s'écarte de sa stratégie prévoyant la création uniquement des forces de dissuasion minimales, l'appelant à engager des démarches pratiques afin d'empêcher une course aux armements. 

D'après l'agence Reuters, en 2020, selon les informations du Pentagone, la Chine disposait d'environ 200 ogives, tout en s'attendant à ce que ce nombre double. Les États-Unis disposaient alors d'environ 3.800 ogives. À l’époque, Pékin a fait valoir que ses forces étaient minuscules par rapport à celles des États-Unis et de la Russie, soulignant qu'il était prêt à rejoindre les négociations sur la maîtrise des armements sur la base de l'égalité. 

Pourtant, c'était avant le début de l'opération militaire spéciale russe en Ukraine, qui a exacerbé les soupçons réciproques entre Pékin et Washington. À Singapour, après sa rencontre avec le chef du Pentagone Lloyd Austin, Wei Fenghe a mis en garde l'Amérique contre une politique d'encouragement à l'indépendance de Taïwan, précisant que dans ce cas la Chine se battrait jusqu'à la victoire. M. Austin lui a répondu que Pékin se comportait d'une manière de plus en plus provocatrice en intimidant Taïwan et en renforçant la pression sur le Japon, l'Inde et d'autres pays voisins. 

Cet échange de politesses a eu lieu sur fond de publication d'un rapport par le SIPRI. Ce document stipule que dans les années à venir l'arsenal nucléaire mondial devrait augmenter pour la première fois depuis la guerre froide, alors que le risque d'usage de cette arme est le plus élevé depuis des décennies. Les hostilités en Ukraine et le soutien de Kiev par l'Occident ont renforcé les tensions entre neuf États disposant de l'arme nucléaire. 

Le nombre d'unités de l'arme nucléaire s'était légèrement réduit entre janvier 2021 et janvier 2022. Mais si les puissances nucléaires n'entreprenaient pas des actions immédiates, les réserves d'ogives mondiales commenceraient à augmenter pour la première fois depuis des décennies. Wilfred Wan, directeur du programme sur les armes de destruction massive du SIPRI, déclare que "tous les États dotés d'armes nucléaires augmentent ou modernisent leurs arsenaux et la plupart renforcent la rhétorique nucléaire et le rôle que jouent ces armes dans leur stratégie militaire". 

C'est également l'avis du premier ministre de Singapour Lee Hsien Loong. Il est inquiet de voir que les alliés américains, le Japon et la Corée du Sud, parlent publiquement de l'éventualité de déployer des armes nucléaires sur leur territoire ou de les créer par leurs propres moyens. Même de telles discussions pourraient saper la stabilité dans la région, a souligné le premier ministre. 

Le missile intercontinental DF-41 a été présenté pendant un défilé à Pékin. Il était supposé qu'il s’agît d'un prototype en quantité limitée encore à l'essai. Or la Chine a reconnu à présent que le DF-41 était déjà mis en service dans les forces de missiles. Les dix dernières années ont marqué une période de développement très rapide des forces nucléaires stratégiques chinoises. 

Pékin dispose aujourd'hui de trois types de missiles intercontinentaux. Sachant que les missiles DF-41 existent en trois versions : à silo, mobile routière et ferroviaire. En termes de vecteurs la Chine devance tout le monde, même la Russie. Un travail sur des propulseurs hypersoniques pour des missiles intercontinentaux est en cours. Il était supposé auparavant que les armes nucléaires chinoises étaient destinées à dissuader une attaque nucléaire contre la Chine et le chantage nucléaire. Cela était dû au fait que la Chine avait des ressources limitées et un faible potentiel technologique. Maintenant, la Chine est une superpuissance industrielle et elle change ses approches. 

Après l'arrivée au pouvoir aux États-Unis de Joe Biden, la Russie et les États-Unis ont réussi à prolonger de cinq ans le traité START sur la réduction des armes stratégiques. Mais les négociations ne sont plus menées après le début des hostilités en Ukraine. Et il n'est pas question que la Chine adhère au dialogue russo-américain.

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram : https://t.me/observateur_continental

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=3953



26 réactions


  • Clocel Clocel 22 juin 10:36

    L’oncle Samuel n’a pas fini de se chier dans les santiags...

    End game les connards !


    • charlyposte charlyposte 22 juin 14:54

      @Clocel
      Il est bien capable de nous bombarder à coup de grêlons cet oncle malfaisant smiley


    • Soucougnan Soucougnan 22 juin 17:21

      @Clocel
      « End game les connards ! »
      _____________

      En parlant d’intelligence, faut-il en avoir beaucoup pour ne pas réaliser qu’un holocauste nucléaire aurait des répercussions planétaires ? Que mangeront les heureux survivants quand toutes les terres cultivables du monde seront contaminées et que sévira pour cent ans un hiver nucléaire qui empêche toutes cultures ?


    • Clocel Clocel 22 juin 17:55

      @Soucougnan

      Certes... Mais pour les survivants, quelle bolée d’air frais ! smiley

      Quand on voit la toxicité, d’un Schwab, Gates et autre Harari, on se dit que le nucléaire serait peut-être un moindre mal...


    • charlyposte charlyposte 22 juin 18:03

      @Soucougnan
      Tout est déjà prévu si une telle situation se présentée smiley les graines à foison qui de surcroît n’iront plus en pleines terres....l’aquaculture deviendra culturellement une normalité.


    • Soucougnan Soucougnan 22 juin 19:24

      @charlyposte
      « les graines à foison qui de surcroît n’iront plus en pleines terres....l’aquaculture deviendra culturellement une normalité. »
      _____________

      Vous la trouverez où votre eau non contaminée ? Vous le trouverez où votre air non contaminé, vous le trouverez où votre soleil source de vitamine D, vous la trouverez où l’herbe non contaminée pour le bétail, car sans viande pas de vitamines B12, or même celle produite en laboratoire est exclusivement d’origine animale. Plus de miel, plus de lait, la vie en abri anti-atomique pendant cent ans à manger des produits surgelés et en conserve. Et pour ceux qui n’en auront pas, c’est-à-dire pour vous, ce sera cancers, malformations puis mort douloureuse et précoce.


    • Soucougnan Soucougnan 22 juin 19:39

      @Clocel
      « Quand on voit la toxicité, d’un Schwab, Gates et autre Harari, on se dit que le nucléaire serait peut-être un moindre mal »
      ____________

      Parce que vous vous figurez que ces gens-là n’auront pas plus de chances de survie que vous ? Ils ont les moyens d’acheter des abris avec des réserves d’eau et de nourriture saine. Ils peuvent stocker de l’or et tout ce qui pourra avoir de la valeur dans le monde post-apocalyptique. Ils pourront même s’octroyer les services de mercenaires pour vous imposer leur loi. Les bombes et leurs retombées vous tueront plus sûrement qu’eux. Réveillez-vous !


    • Clocel Clocel 22 juin 19:43

      @Soucougnan

      Heu... Là on était sur du second degré, minimum, hors taxes ! smiley


    • Soucougnan Soucougnan 22 juin 19:53

      @Clocel
      « Là on était sur du second degré, minimum »
      _____

      Alors j’en suis heureuse.


  • roman_garev 22 juin 10:37

    @l’auteur

    En lisant votre article il est impossible de justifier son titre parlant de la Chine « passant devant Moscou et Washington » avec ses 200 ogives en 2020...

    Surtout « passant devant Moscou » avec ses Sarmates dépassant de loin tout missile du monde.


    • Parrhesia Parrhesia 22 juin 12:05

      @roman_garev
      Bonjour roman_ garev,

      Rendons grâce à l’intelligence lumineuse du N.O.M., de m. Biden, de madame Van der Leyen, de M. Macron et de quelques autres collègues.
      Leur idée géniale et leur conduite subtile de la guerre d’Ukraine a eu pour résultat de pousser la Russie dans les bras de la Chine.
      Nous pouvons donc dire que le plus important n’est même plus que les missiles chinois, soient passés devant ou restés derrière les Russes.
      Le plus important, c’est que grâce à l’intelligence lumineuse mondialiste, les missiles chinois s’aditionnent désormais aux missiles russes !
      Excusez du peu !!!

      M’enfin...
      Puisque l’on nous dit que les mondialistes sont les plus intelligents, les meilleurs, et que ce sont eux qu’il faut suivre sous peine d’être naturalisé « fachos »...


    • roman_garev 22 juin 12:30

      @Parrhesia
      Bonjour Parrhesia,
      Vous avez raison (quoique je trouve le mot « bras » excédent ici), mais c’est un tout autre aspect du problème.
      Aujourd’hui on est compagnons de route, demain peut-être pas.
      Tandis que le nombre d’ogives et la qualité de missiles (coupables maintenant d’atteindre n’importe qui via n’importe quel pôle ou méridien) reste chez chacun à soi.
      De sorte que parler d’un avantage nucléaire de qui que ce soit sur la Russie actuelle est pour le moins une ineptie, sinon un moyen de plus d’abaisser ses capacités.


    • Louis Louis 22 juin 14:41

      @Parrhesia
      Nous parlons désormais des mondialistes chinois
      Tchin tchin
       smiley


    • charlyposte charlyposte 22 juin 14:46

      @Louis
      Qui va commencer par les USA au petit déjeuner smiley


    • Parrhesia Parrhesia 22 juin 16:55

      @Louis
      Exact !
      Mais sous la forme humoristique, vous évoquez une réalité très forte dans le sens où un certain communisme, qu’il se présente sous ses particularités chinoises ou staliniennes, n’a jamais cessé de revêtir une ambition hégémonique mondiale !!!
      Ce qui d’ailleurs ne semble donner ni aigreur d’estomac ni boutons sur le nez à des clans d’oligarques réputés « communistes » tant dans l’Empire du Milieu qu’au sein de notre Sainte Mère la Russie.

      France France !!! Et bonne journée !


    • Parrhesia Parrhesia 22 juin 17:00

      @Parrhesia
      Afin d’éviter toute fausse interprétation de ce propos, je précise qu’à aucun moment, je n’ai inclus Vladimir Poutine dans le clan des oligarques communistes staliniens.


    • jjwaDal jjwaDal 22 juin 20:15

      @roman_garev
      « La mienne est plus grosse que la vôtre », encore et toujours. L’arsenal nucléaire russe est très supérieur en volume et probablement qualité que celui de la Chine, même si la Chine rattrape vite.
      Sauf, que la Russie n’a même pas à envoyer ses missiles ailleurs pour nous renvoyer à l’âge de pierre. Si elle faisait exploser la moitié de son stock en Russie, l’hiver nucléaire consécutif tuerait de famine l’essentiel de l’humanité dans les quelques semaines et les radiations s’occuperaient du reste en quelques mois.
      Donc l’idée que puisque certains missiles ont plus de tête, vont plus vite, sont plus précis, etc, donnerait un « avantage » est de la pure branlette pour intellectuels hors sol (pour parler français).


  • armand 22 juin 10:45

    "Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs"

    toujours faux


  • Lynwec 22 juin 11:30

    Les champions toutes catégories des guerres extérieures, interventions agressives sous faux prétextes et coups d’état en pays étrangers voient bien entendu le mal chez le voisin. L’auto-critique, on attendra longtemps...un peu comme les excuses au monde entier pour avoir utilisé des armes atomiques sur des civils...


    • charlyposte charlyposte 22 juin 14:50

      @Lynwec
      Les Allemands ont hâtent de foutre le même bordel je ne sais trop ou pour le moment smiley rendez vous dans 10 ans place des petits hommes !


  • sylvain sylvain 22 juin 12:15

    ca fait plaisir les nouvelles en ce moment !

    y’a quelques années on parlait encore de dénucléarisation...

    putain d’empires


  • I.A. 22 juin 18:48

    Je cite votre citation du ministre chinois de la Défense :

    « La Chine a fait des progrès dans le développement des armes nucléaires, mais ne les utilisera qu’à des fins de défense, a déclaré le ministre chinois de la Défense Wei Fenghe lors d’un forum à Singapour ».

    Je cite notre sympathique Pierre Pelot (Les Îles du vacarme, 1981 – Wictionnaire) :
    « Josie savait que l’attaque est la meilleure défense, mais Colston le savait aussi ».

    Pour deux ennemis pas trop naïfs, l’attaque est la meilleure défense, et les militaires l’ont si bien compris (en particuliers les Américains, qui n’ont jamais cessé d’attaquer tout le monde, dans tous les domaines), qu’ils en ont fait une stratégie de base, sous le nom d’attaque préventive, ou première frappe...

    Mais si, mais si, elle est belle, la vie... Ce sont les z’humains, qui sont laids.


    • jjwaDal jjwaDal 22 juin 20:05

      @I.A.
      C’est un peu débattu mais ce qui est certain est qu’ils ont développé et mis en service la w76-2 de 8kt qui est clairement destinée à une première frappe.Après, promis, juré, on ne va pas l’utiliser contre un pays ayant signé le traité de non prolifération et pour ceux non nucléaires ils ont toutes les armes conventionnelles pour gérer.


  • Com une outre 22 juin 20:24

    Un article qui montre combien la position européenne et française sur le conflit ukrainien est stupide. Et combien il est dangereux d’être ami des américains, responsables de cette situation.


  • titi titi 22 juin 22:44

    @L’auteur

    "Les hostilités en Ukraine et le soutien de Kiev par l’Occident ont renforcé les tensions entre neuf États disposant de l’arme nucléaire."

    En effet, la responsabilité de la Russie est écrasante dans le climat ambiant.


  • p.castor p.castor 23 juin 06:31

    D’un strict point de vue économique , la Chine et son capitalisme d’Etat, est devenue la première puissance économique mondiale ( en PIB à parité de pouvoir d’achat) Elle bénéficie d’un atout : la durée avec un empereur rouge nommé à vie.Elle vise à l’ autonomie technologique complète en 2025 ( programme Chine 2025), étend son réseau mondial via les nouvelles routes de la soie.Dotée d’une classe moyenne suffisante elle peut tabler maintenant sur un auto-développement.

    Sur le plan militaire elle vient de se doter d’un troisième porte avion, faisant appel à des technologies de pointe.

    Quant à Taïwan, elle est considérée comme partie intégrante de la CHINE ( cf sa constitution).

    Quand la Chine s’éveillera avait prophétisé Peyrefitte, le réveil risque d’être brutal !


Réagir