lundi 9 juillet - par yorgos delphis

La Grèce et les barbares

            prix nobel de la paix proposé pour haute trahison à son pays 

 LA GRECE ET LES BARBARES

 Dans la Grèce antique, le barbare était celui dont la langue ne contenait pas de voyelles.

 Les 7 voyelles furent inventées par Palamidis. Selon Aristote Palamidis a réussi à séparer les syllabes dans l’écriture du linéaire B -sytème archaïque d’écriture grecque- en deux parties : Les consonnes et les voyelles.

 Les pays dit « civilisés », ont intégré dans leur alphabet les voyelles rendant ainsi la langue plus mélodieuse, plus harmonieuse et plus compréhensible.

 La langue grecque, comme chacun sait, a donné naissance à la philosophie, à l’histoire, au théâtre, bref, à la civilisation.

 Une des paroles du Christ devenue célèbre est : « Je suis l’Alpha et l’Oméga ». L’alpha et l’oméga n’ont pas toujours été la première et la dernière lettre de l’alphabet grec. En réalité, il s’agit de la première et la dernière « voyelle » de l’alphabet grec. Les voyelles sont au nombre de sept : α,ε,η,ι,ο,υ,ω. Le nombre sept est un nombre sacré.

 La « bonne parole » du Christ serait-elle la base d’une nouvelle civilisation fondée sur l’amour, la vérité et la justice à la suite de l’effondrement de la civilisation romaine basée uniquement sur la force et la ruse ? La langue grecque aurait-elle put inspirer le fils de Dieu, qui Lui, parlait l’hébreu, ou plus exactement l’araméen ? En tous cas, c’est grâce à la langue grecque, celle d’Alexandre le Grand, la koinè, que la bonne parole s’est répandue aux quatre coins du mode connu de l’époque.

 Pensons aux 2000 ans d’histoire dédiés au Christ et ses « bonnes paroles » ne serait-ce que par la remise à zéro du calendrier de l’occident et puis de l’humanité toute entière.

 On peut penser aussi à une autre parole significative : « Que ta main droite ne sache pas ce que fait ta main gauche ».

 Combien de mains droites n’ont été tendues pour porter serment sur la « Bible », dépositaire de la parole du Christ, avant de commettre les crimes les plus abominables avec la main gauche.

 On ne sait pas si la violence a reculé, en tout cas, l’hypocrisie et le mensonge ont largement dépassé le seuil de la tolérance. Le barbare, lui, est sincère et fier de sa « barbarie » même lorsque au bout du compte il va se suicider par sa propre violence.

 C’est devant ce nouveau barbare qu’est l’« Europe » que le grec de 2018 doit utiliser ses voyelles pour hurler comme un barbare, « nouveau barbare », bien sûr, lorsque sa maison est confisquée, son salaire réduit au niveau d’un bakchich, son pays vendu pour « un plat de lentille », -encore une expression biblique- et sa langue saccagée par le ministère de l’éducation lui-même.

 Évidement tout cela n’est que « fake-news » pour la dictature européenne.

 Le premier ministre grec, mandaté par l’Europe, décide tout seul et sans égard pour le Président de la République, garant de la Nation et de la Constitution, d’accorder le nom de « Macédoine » si chargé d’histoire « grecque » avant et après Alexandre le Grand, à un infime territoire de l’ex-Yougoslavie. Ce genre des décisions ne peuvent être négociées, prises, puis signées que par le Président de la République, SI cela devait se faire.

 Ce pays est composé de slaves, bulgares et albanais. Sous la pression de l’Allemagne et des États unis contre la Russie et la Chine, plus exactement contre l’union slave dans les Balkans, il doit porter le nom d’une entité culturelle et historique qui n’a absolument aucun rapport avec la réalité, si ce n’est que de la propagande et de l’accoutumance à un mensonge mille fois répété.

 Pour l’histoire, ce rêve était caressé dans le passé par les plus grands criminels de l’histoire : Hitler et Staline. Le 5 septembre 1944 à l’époque où cette région faisait partie de la Bulgarie, Hitler charge Michaïlof de promouvoir ce petit état comme la « Suisse des Balkans ». D’ailleurs, la ville touristique de Bansko s’appelle toujours « Suisse des Balkans ».

 Hitler avait rêvé de créer une base militaire à cet endroit. Ce rêve est sur la voie de se réaliser sous la bannière de madame Merkel, pure « démocrate européiste » et le consort « otanesque ».

 Ce rêve n’était pas seulement celui du nazisme. La haine que le communiste Staline et son comparse yougoslave Tito avaient pour la Grèce et toute référence à la démocratie, les a conduits à vouloir donner le nom de « Macédoine » à un rien fait de toute pièce.

 Ainsi le « nouvel ordre mondial » n’est que la reprise du projet impérialiste du IIIème Reich comme Hitler l’a imaginé, sous les masques de l’« Otan », de l’ « U.E. » l’ « ONU » les « E.U. », « Soros » et le quartel des banques.

 Par l’entrée des pays « hybrides » - Hybride du grec ‘hybris’, démesure, qui appelle ‘némésis’, le retours à ce qui est juste - comme l’Albanie, le Kosovo et maintenant la « Macédoine » dans l’Europe cela signifie : « la garantie de stabilité et de paix contre la poudrière des Balkans ».

 La novlangue d’après le roman d’Orwell 84, consiste à affirmer que la guerre c’est la paix, le mal c’est le bien, le noir c’est le blanc et réciproquement. Il faut sauver les apparences, rester « cool », sans armes ni combat « smouth empire » est là pour vous servir.

 Voici comment les grecs sont devenus aujourd’hui des « barbares » et les Balkans une « nouvelle terre promise » ... de conflits.

  Pour l’instant, la France, la Hollande et le Danemark s’opposent à cette mascarade. Mais il suffira qu’un Soros, Trump ou Merkel -comme Goldman-Sachs pour la Grèce- se portent garants de stabilité et de prospérité pour qu’une « Macédoine » sans queue ni tête soit reconnue comme un pays européen à part entière, prêt à entrer dans l’OTANASIE...organisation criminelle et suicidaire comme tout impérialisme, il n’y a qu’à suivre les analyses de Michel Collon ou de François Asselineau. 

 Il n’est nulle part question des richesses du sous-sol que convoitent les mammouths pilleurs, ni de l’accès à la méditerranée par la suite, car tel est le projet.

 Écoutons ce que dit sur youtube un professeur d’économie à l’université du Missouri pour la dette actuelle de la Grèce :

 ALL WE ASK IS THAT ALL YOU GREEKS GET OUT OF OUR COUNTRY the moratorium of a death (720p_30fps_H264-192kbit_AAC)

 La Grèce doit payer sa dette ILLÉGALE ET ANTI-CONSTITUTIONNELLE jusqu’au dernier centime… Ce « professeur d’économie » parle d’un pays comme d’un particulier. D’un pays qui a donné des lumières bien avant que les « universités » aient pu produire des mystificateurs de cet acabit.

 

 Écoutons ensuite l’avis d’un grec qui démasque la politique du 4ème reich allemand au sein de la Communauté Européenne :

 

 ΧΡΕΩΜΕΝΟΙ ΕΛΛΗΝΕΣ ΤΟ ΜΕΓΑΛΥΤΕΡΟ ΨΕΜΑ -Δ.ΜΑΝΤΕΣ (360p_30fps_H264-96kbit_AAC) GRECS SURENDETTÉS, LE GRAND MENSONGE

 GRECS SURENDETTÉS LE PLUS GRAND MENSONGE, Sous-titré ou pas, les chiffres sont lisibles.

 La richesse du sous-sol de la Grèce en pétrole, uranium, or et métaux rares, s’élève à : 1.061.400.000.000.000.000 d’euros !!!

 Mesdames, Messieurs, la Grèce ne se chiffre pas en euros bien que le mot « euro » soit d’origine grecque. Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour voir qui sont les vrais barbares.

 Ce qui est certain pour les grecs d’aujourd’hui c’est que le combat qu’ils doivent mener n’est pas avec des armes letales ou de l’uranium enrichi. Le combat cette fois – ci, sera celui de l’esprit ou il ne le sera pas. L’eprit dans la philosophie grecque est le retour à la vie simple.

 



22 réactions


  • Jean Roque Jean Roque 9 juillet 08:45

    L’UE n’a aucun avenir
     
    2100 : 25-30% de blancs en UE de l’Ouest
     
    Les pays de l’Est, pas soumis comme bobo, car sortis du communiste, le refuseront toujours.
     
    Le souchien de l’Ouest sera l’allemand des Sudètes... L’Europe s’est suicidée... on l’a suicidée...
     
     
    « En Allemagne, il y aura en 2100 environ 35 millions de Turcs et à peu près 20 millions d’Allemands [...] Erdogan félicite les Turcs d’Allemagne d’être restés des Turcs. »
     
    Thilo Sarrazin, ’L’Allemagne disparaît’, plus 2 millions d’exemplaires vendus...
     
     

     


  • OSTRACISME vient du grec. Au moment de jeter les « BAR bares » dans la mer, il accrochaient une coquille d’huitre (ostre) avec le nom de la personne inscrit en creux avant de les balancer. Deux. Les chiffres DIVINS. LIRE PHILON. Il accorde aussi beaucoup d’importance au chiffre 8. Festugière : HERMES TRISMEGISTE (THOT). Associé aussi à l’échelle de JOB,...Les langues d’origine est l’akkadien et le Sanscrit.


    • OMAR 9 juillet 17:17
      Omar9
      .
      @Mélusine ou la Robe de Saphir. :« Au moment de jeter les « BAR bares » dans la mer,.. ».
      .
      C’est un comportement hautement valeureux, civilisé et humain, que de balancer des étrangers à la mer....

    • Cadoudal Cadoudal 9 juillet 17:47
      @OMAR
      Mon vieux colon du FLN qui nous parle d’humanisme.

      Depuis les années 1990, le mot « taqîya » a été utilisé, dans les milieux litteralistes ou islamistes, pour exprimer l’idée de dissimulation stratégique dans un contexte de conquête. Dans une remarque sur sa perception par Daesh, le chercheur François-Bernard Huyghe le définit comme « l’art de dissimuler sa véritable pensée pour arriver à la victoire

      Romain Gary : « 90% de notre civilisation, ce sont des murs. Si vous supprimez les murs, il ne reste rien ! »

      C’est bien plus valeureux de les envoyer crever dans le Sahara ?

    • OMAR 9 juillet 19:51
      Omar9
      .
      @Cadoudal ;« ... le chercheur François-Bernard Huyghe.. ».
      .
      Drôle de référence que tu nous glisses, ici, mon pôvre @Cadoudal.
      .
      F. B. Huygh ? Un militant de Ordre nouveau, et mercenaire au Groupe union défense (GUD), quand il n’étale pas ses logorrhées racistes dans Défense de l’Occident .
      .
      Autant demander à Narine le Pen, à Laurent Wauquiez ou tiens, à ton alter-ego Christian Chemisebrune, ce qu’ils pensent des musulmans et des maghrébins...
      .
      Arrête de lire « Mein Kampf » et des saloperies de ce genre, et va plutôt chercher ta tête et ta ... dignité.

  • yorgos delphis yorgos delphis 9 juillet 14:16

    Bonjour madame,


    Bravo pour votre érudition.

    Je connais l’échelle de Jacob, mais pas celle de Job.

    Merci beaucoup

    yorgos delphis

    • Méduse Méduse 9 juillet 14:47
      @ yorgos delphis

      Soyez indulgent, elle venait de s’envoyer un joint, le douzième déjà de la journée, et elle a confondu avec ses feuilles à rouler.

      ’Mercurian vibration yeah positive’

    • @Méduse


      Des joints à l’oeil. LE PIED.

    • Bernie 2 Bernie 2 9 juillet 22:54

      @yorgos delphis


      Je connais l’échelle de Jacob, mais pas celle de Job.

      C’est tout bête, je vais vous expliquer. Notre « madame », vous êtes très poli avec mélaensourdine, bravo.

      Bref notre amie a connu un Jacob (entre autres) qui c’était tatoué son prénom sur le sexe. Mais notre belge en pleine phase de descente avait les attraits de son état. Des cheveux gras et collés, des yeux de panda et une dignité en berne. Elle n’a pu lire que Job, ce qui peut se comprendre. Telle Saint Thomas, elle ne donnât crédit qu’ à ce qu’elle vit.

      PS : il lui a quand même payer le taxi retour.

      Permettez moi de vous présenter la mythomane d’agoravox :

      Ce qu’elle dit, et son grand père auteur


  • Xenozoid Xenozoid 9 juillet 14:52
    kalispera



  • cathy cathy 9 juillet 15:44

    Saviez vous qu’Erasmus ira chercher le nouveau testament écrit dans sa langue d’origine, c’est à dire en grec, avant que l’empire romain d’Orient ou byzantin ne tombe. Cela va totalement ébranler notre civilisation et remettre tout en question. 

    Le génie du peuple lydien est toujours là. Se sont les grecs qui ont fondés les premières églises et évangélisés l’Europe.

  • zygzornifle zygzornifle 9 juillet 15:55

    Dire que l’on disait va te faire e.... par les Grecs , hé bien ça a changé c’est Merkel qui l’a fait ...... 


  • OMAR 9 juillet 17:38
    Omar9.
    .
    Bonjour @yorgos delphis : « Dans la Grèce antique, le barbare était celui dont la langue ne contenait pas de voyelles ».
    .
    Le qualificatif « barbare » a été utilisé par différents peuples de l’Antiquité ;
    -Les Égyptiens appellent barbares tous ceux qui ne parlent pas leur langue.
    -Les Romains nommaient ainsi les peuples qui se trouvent à l’extérieur de leurs territoires, plus précisément les peuples d’outre Rhin (Germaniques et Scandinaves).
    .
    Par contre, pour les grecs de l’Antiquité, tout les restant de l’Humanité était composé de barbares.
    .
    Enfin, les premières écritures des langues, comme par exemple, les langues sémitiques, ont toutes utilisé un alphabet consonantique.
    Les signes diacritiques qui notent les voyelles et vocalisent donc la lecture, ne sont apparus que bien après...

  • Xenozoid Xenozoid 9 juillet 18:50
    j’ai 3 liens








  • yorgos delphis yorgos delphis 9 juillet 21:10

    @ OMAR 



    Bonsoir,

    La langue grecque est une longue histoire et les récentes recherches des linguistes grecs comme Hadjiyannakis et étrangers comme Ventris sur le linéaire A et B ou Jacqueline de Romilly démontrent que la théorie des langues indo-européennes n’a aucun fondement.

    Il faut bien étudier l’histoire et la philosophie de la Grèce. Lorsque des envahisseurs perses, turcs ou allemands sont venus détruire tout ce qui était une civilisation lumineuse, généreuse et hospitalière, appeler barbares ces gens là, ce n’est qu’un euphémisme.

    Les voyelles ont permis de rendre la langues grecques plus claire. Tant pour la primauté des langues sémitiques et autres cela est aussi discutable si l’on tient compte des 3 cataclysmes qu’ont connu les grecs par rapport à l’unique, celui de Noé que nous connaissons tous.

    Les sumériens avaient une astrologie pratique très développée pour les travaux des champs et la navigation.

    Cela n’a pas empêché les grecs de projeter leurs mythes dans le ciel qui est le ciel de tous jusqu’à aujourd’hui. Ce n’est pas une affaire de supériorité, mais une exigence de clarté et de poésie.

    Les grecs n’ont jamais voulu dominer le monde par la force, uniquement par l’intelligence et la beauté. Ils essaient toujours.Parfois sa marche. Les 7 voyelles, par exemple ou la Vénus de Milo. 

    Merci pour votre attention. 





    • Alex Alex 15 juillet 16:16

      @yorgos delphis

      Je découvre tardivement votre article, et je souhaite apporter 2 corrections.

      « la théorie des langues indo-européennes n’a aucun fondement »
      Le fait que le grec ait des racines indo-européennes est largement admis. La quantité d’études sur ce sujet est remarquable.
      Mais cela n’empêche nullement le fait qu’il ait récupéré une part non négligeable de racines sémitiques, ou du Moyen-Orient (le sumérien n’était pas sémitique). Hérodote le mentionnait déjà, et la position de la Grèce et ses navigateurs en Méditerranée l’atteste. Les tablettes de linéaires A et B ayant été trouvés à Chypre, il est fort probable que l’influence moyen-orientale y soit plus importante.

      « 3 cataclysmes qu’ont connu les grecs par rapport à l’unique, celui de Noé que nous connaissons tous »
      Dans le Moyen-Orient, le Déluge est une création sumérienne mentionnée dans Gilgamesh et dans l’épopée d’Atrahasis (vraisemblablement suite à une catastrophe naturelle), légende récupérée par les Hébreux qui se la sont appropriée en changeant les noms. Tout cela est clairement établi.

  • bob14 bob14 10 juillet 07:02
    La Graisse selon Merkel.. smiley

  • Jelena Jelena 10 juillet 18:33

    >> La haine que le communiste Staline et son comparse yougoslave Tito avaient pour la Grèce et toute référence à la démocratie (...)
     
    Toujours est-il que durant les années 60, ce sont les amerloques qui ont renversé un président « démocratiquement élu ». smiley 


Réagir