lundi 22 novembre 2021 - par beo111

La Marche du Réveil continue !

Réveil au Mont Valérien {JPEG}

La marche du réveil continue. Elle s'est élancée il y a quelques semaines déjà des Vosges. Des médecins, soignants, se sont réveillés un beau jour du 15 septembre sans travail, sans droit de travailler. Loin de se décourager, ils se sont mis en marche, pour alerter la population sur le chemin de ce que peuvent dire des praticiens honnêtes sur la situation. D'autres sont partis de Lille, de Périgueux, de Maison Laffite. Et ils se sont retrouvés au Mont Valérien pour faire le point.

Le point est le suivant. Comme le souligne Adélaïde Jordan, ce n'est pas qu'une marche du réveil. Mais c'est aussi et surtout une marche du répit. Les évènements de la semaine passée lui donnent raison : situation en Autriche, en Guadeloupe, annonce délirante de la BCE. Le monde occidental est en train de s'engouffrer dans un totalitarisme forcé, les élites sont toxiques, le peuple est endormi. Les études historiques sur les cycles civilisationnels nous laissent envisager encore quelques belles années de dictature.

Cependant, il ne faut pas se décourager. On peut prendre comme exemple les résistants de la dernière guerre. Ils ne faisaient pas le poids face à une armée régulière et organisée. Mais sans résistance en 40, pas de France en 50. Car quand un peuple ne fait pas suffisamment d'effort pour se libérer d'un joug, il a trop de dette envers son libérateur, si bien que sa liberté ne devient qu'illusoire. D’autre part après il faut bien une élite pour remplacer l’élite.

C'est pourquoi Mervyn Hoff, parti de Lille, pense qu'il faut mener localement une guérilla de l'information, en tractant sur les rond-points, les boîtes aux lettres, en montrant que la flamme de la résistance ne s'éteindra pas.

Pas le poids face aux armes d'abrutissement massif que sont la télévision et les gros médias, mais il faut se battre. D'autant que nous avons des armes tout de même. Les livres du Professeur Perronne notamment. Ils n'ont pas été attaqués car tous les contenus sont sourcés, indiscutables. Et je vous laisse imaginer que se ce n'était pas le cas, la meute médiatiques se serait fait un plaisir de les déchirer. La situation est délicate, mais pas perdue.

D’autant que l’occupation est mentale et pas militaire. À ce titre la situation politique se rapproche de celle sous le règne de Charles VI. Ce roi fou avait signé n’importe quoi, promettant la France aux Anglais. Cela rappelle en 2019 le vote empressé des godillots macronistes pour ratifier le CETA, traité de libre-échange relativisant la souveraineté de la France face au pouvoir des tribunaux d’arbitrages multinationnaux. Déchéance aggravée par les mécanismes de l’OMC qui nous empêcheront de refuser aux autres pays ce que nous avons concédé aux Canadiens.

En fait ce sont tous les gros pays occidentaux que nous voyons gangrénés par la corruption. Et ce qui apparaît maintenant dans le domaine médical est en fait présent partout où les forces du mal savent s’accrocher pour tirer l’humanité vers le bas. Comment expliquer sinon cette passion pour la nuisance, l’enfermement, l’humiliation par les couches faciales, l’interdiction faite aux médecins de soigner, quand ils ne sont sont tout simplement pas interdits de travailler !

Gauthier Bein {JPEG}

Pour Gauthier Bein, l'initiateur de la marche, l'action continue. Elle le mène à Montpellier, pour soutenir Denis Agret, médecin qui a rendu sa blouse à l'Ordre.

Denis Agret {JPEG}



21 réactions


Réagir