jeudi 20 décembre 2018 - par Bruno Hubacher

La privatisation de la guerre

Le retrait des troupes américaines de Syrie, annoncé par le président américain, est avant tout une opération commerciale.

En effet, énoncé au mois d’avril de cette année déjà (WSJ) le président suit les recommandations du frère de sa secrétaire à l’éducation, Betsy De Vos. Se montrant reconnaissant d’une contribution généreuse de 250'000 USD à sa campagne présidentielle, Donald Trump s’apprête à remplacer le personnel de l’armée américaine sur sol syrien par des mercenaires de la société militaire privée « Academi », plus connu sous le nom de « Blackwater », sous la direction de son fondateur, Erik Prince.

Fils de l’équipementier automobile et milliardaire, Edgar Prince, mort en 1995, Erik Prince investit le produit de son héritage dans la création, en 1997, d’une société militaire privée du nom de « Blackwater », aujourd’hui « Academi ».

Après avoir obtenu des mandats de l’administration Bush d’une valeur de plus de 1 milliard USD pour des « opérations spéciales » dans l’invasion américaine en Iraq (NYT), « Blackwater » se donna une nouvelle virginité en changeant de nom en 2011, suite à un « couac », survenu le 16 septembre 2007 pendant une de ses interventions à Bagdad, opération désormais connu sous le nom de « massacre du Nisour Square ».

En octobre 2014, un tribunal américain condamne trois ex-employés de la firme à des peines de prison allant de 30 ans à perpétuité pour avoir massacré 14 civils et blessé 17 autres, dont des enfants.

Dans le but d’éviter une résurgence des guerriers d’Allah sur sol syrien, l’administration Trump envisage de mettre à contribution financière les leaders d’Egypte, d’Arabie Saoudite, le Qatar et des Emirats-Arabes Unis dans le but de remplacer l’armée américaine par une armée de mercenaires privée, afin de faire régner l’ordre dans la zone à l’est de l’Euphrate, actuellement contrôlée par les américains (WSJ). Une récente déclaration de la part d’Erik Prince, qui a visiblement eu accès aux mêmes contacts, vont dans le même sens.

En effet, contacté « de façon informelle » par des dirigeants de divers pays arabes, Erik Prince propose pour la Syrie un concept déjà exposé dans le cadre de l’occupation américaine de l’Afghanistan, celle de l’instauration d'une force militaire privée, de préférence gérée par sa société « Academi », sous le commandement d’un « vice-roi » américain, placé sous la direction du président, un retour au colonialisme britannique du 19ème siècle.

Pour le président américain, autant que pour le président français, qui, à ce stade est encore aux questions sociales, l’apothéose de la réalisation d’une société capitaliste est le contrôle de l’armée.



16 réactions


  • MagicBuster 20 décembre 2018 16:51

    Les pays ennemis envoient leurs moutons commettre des actes de terrorismes sur notre sol sans que cela ne choque personne.

    En diplomatie, la SEULE règle valable c’est la réciprocité.

    Il ne faudra pas s’étonner si certains pays disparaissent purement et simplement.

    ( sélection naturelle ).


  • Arthur S NEMO 20 décembre 2018 17:10

    « l’apothéose de la réalisation d’une société capitaliste est le contrôle de l’armée.  »

    euh, c’est peu normal qu’une « société » (ou l’état) contrôle l’armée, sinon, c’est l’armée qui contrôle l’état (ou la « société ») !


    • julius 1ER 21 décembre 2018 15:44

      @NEMO

      tu n’as rien compris, faut arrêter de lire en diagonale parceque là tu lis de travers !!!


    • Shaw-Shaw Shawford 21 décembre 2018 15:47

      @julius 1ER

      Tins, je vais me faire une salade CAESAR au Burger Qizz pour la peine ce soir !!! smiley smiley


    • Shaw-Shaw Shawford 21 décembre 2018 15:51

      Bon allez les bouseux, je m’en va voir Bohemian Rhapsody pour la peine !

      Zouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu


  • waymel bernard waymel bernard 21 décembre 2018 00:06

    La ministre française des Affaires européennes Nathalie Loiseau a indiqué que la France resterait bel et bien en Syrie. Les militaires français (combien sont-ils, invités par qui) pourront donc travailler avec Blackwater.


  • patwa 21 décembre 2018 10:02

    <p>Et oui,</p><p><br /></p><p>Y en as qui on besoin de mercenaire, pi y en as qui savent plus quoi foutre de leurs volontaires. Pis c’est pas les mêmes profils sur le terrain, évidement.</p><p><br /></p><p>++</p>


  • symbiosis symbiosis 21 décembre 2018 10:28

    C’est pas plus mal. Ainsi ces mercenaires privés pourront se faire refroidir sans que les USA puissent se plaindre que leurs contingents sont attaqués et saisir l’occasion pour répliquer.


  • njama njama 21 décembre 2018 10:45


    Le retrait des USA de Syrie signifie

    que les S-300 et S-400 qui protègent désormais l’espace aérien ont changé la donne.

    que les alliés terroristes français, allemands, et anglais n’auront plus l’appui de l’aviation US. Trump est pragmatique sur ce coup-là.

    Retrait US relatif, et probablement opportuniste, car les troupes américaines iraient stationner non loin à Erbil (en Kurdistan irakien).

    Quant aux petites factions de mercenaires « Blackwater »

    alias « Academi » à la solde du grand Kapital elles seront considérées comme terroristes et traitées comme telles par l’Armée Arabe Syrienne.


  • leypanou 21 décembre 2018 11:26

    Des responsables politiques allemandes et françaises ont déclaré que la lutte contre Daesh n’est pas terminée et que le retrait états-unien risque de poser des problèmes : cela fait seulement de nombreuses années que plus de 70 pays dans la coalition internationale ont été incapables de vaincre définitivement Daesh et ils espèrent quoi ? Rester 100 ans en Syrie pour terminer la prétendue lutte contre Daesh ?

    C’est vraiment prendre les gens pour des idiots.

    On verra bien les conséquences de l’exfiltration des Casques Blancs dans plusieurs pays dont la France, le Royaume Uni plus tard.


  • julius 1ER 21 décembre 2018 16:35

    Article tout à fait opportun qui tombe en pleine actu !! les déclarations de Trump sont quand même celles d’un vrai « con », faucon ou alors pervers narcissique manipulateur .... à vrai dire un peu tout çà mais le pire c’est que nombreux sont les gens qui le prennent pour un génie ... sic !!!

    il faut aussi ajouter à votre article que les USA vont aussi se retirer d’Afghanistan c’est quand même assez fort de café lorsque l’on se rappelle des déclarations de Bush à ce sujet (ou sans jamais parler du pétrole les USA étaient là-bas Irak compris sous de fallacieux prétextes ....

    pour instaurer la DEMOCRATIE ) rien que çà vous allez me dire or 18 ans plus tard la DEMOCRATIE est au point Zéro pour tous ces pays, mais il faut aussi rappeler que les yankees ont aidé les ex -futurs Djihadistes Al Quaida et cie à saigner à blanc l’armée russe en Afghanistan et bafouer les écrits de R Kippling avec son roman « the man who would be king » qui lui justement avait très bien cerné les contradictions qui existent dans ce pays principalement mû par le tribalisme !!!

    mais le pire avec Trump c’est qu’il prétend maintenant que les USA n’ont pas à être les gendarmes du monde et doivent se recentrer sur leur pays .... sic !!

    à l’aune de certains chiffres qui viennent d’être publiés sur les dépenses militaires dans le monde, en tout point édifiant sur la duplicité d’un individu comme Trump 

    en termes de dépenses militaires et par an :(je cite de mémoire )

    1) USA — 740 milliards        de dollars

     2) Chine---230 miliards

    3) Inde ---61 milliards 

    4) RU---57milliards

    5) France ---52,5 milliards 

    6) Arabie saoudite 51,5 milliards

    7) Russie 50,1 milliards

    ce qui est édifiant avec ce palmarès, c’est que la somme des dépenses des 19 pays suivant les USA ne dépasse qu’ à peine les USA , la Chine dépense (malgré que ses dépenses soient en augmentation constante ) plus de 3 fois moins que les USA

    les 5 plus grands pays de l’UE si l’on garde le UK rivalisent avec la Chine en termes de chiffres si on les additionne tous ..... et la Russie ne devient qu’un tigre de papier dans cette énumération !!!

    alors fakes news ou pas que toutes ces déclarations ????? 

    car des chiffres aussi monstrueux consacrés à l’armement alors que l’on parle d’urgence climatique on ne sait plus s’il faut en rire ou en pleurer !!!


  • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 21 décembre 2018 21:37

    Est-il ficelle, ce Donald ! Il figure déjà au rang des meilleurs présidents des Etats-Unis, il est bien parti pour être LE meilleur


    • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 21 décembre 2018 23:58

      @Cateaufoncel3

      On peut déjà parler d’une dynastie Trump, à l’image des Kennedy . Le petit Baron, son fils , est déjà dans les starting-blocks !


    • pemile pemile 22 décembre 2018 00:19

      @Cateaufoncel3 « il est bien parti pour être LE meilleur »

      LE meilleur clown ?


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 22 décembre 2018 00:52

      @pemile

      Vous lisez de bons journaux, vous écoutez de bonnes radios, vous regardez de bonnes chaînes de télé, c’est ce qui explique votre supériorité intellectuelle, morale et humaine par rapport à moi.


  • captain beefheart 21 décembre 2018 23:19

    Je pense que Trump ne veut pas perdre l’allié turque,d’un coté et que d’autre côté il ne veut pas voir ses avions descendus quand l’armée Syrienne avance sur al-Tanf,à la frontière jordanienne où il n’y a pas de kurdes ,mais un importante base américain qui protège et élève de nouveau recrus jihadistes.Aux confins de cette zone il y a maintenant des S-300 ou S-400 qui contrôlent de facto l’espace aerien.

    En vendeur d’armes Trump craint que des F22 ou F-35 en miettes les feront invendables.Erdogan qu’il sait intransigeant sur les kurdes (ce que la France ferait mieux de comprendre également)a commandé des S-400 chez les russes,inédit pour un partenaire de l’OTAN,maintenant la Turquie commande des système Patriot chez les américains.Le grand perdant de cet affaire est Israel,et leurs lobbys et thinktanks atlantistes en général,car ce coup-ci Trump l’a mené contre l’avis de tous ses conseillers,les va-t-en guerres républicains et démocrates ,la bienpensance géostratégique et journalistique.Peut-être le Donald a mal digéré que John Bolton et Mike Pompeo ont agi dans son dos ,en faisant arrêter la dame Huahwei au Canada,juste au moment où il apaisait la tension commerciale avec Xi Ping à Buenos Aires.

    Le sujet d’al-Tanf n’a pas été évoqué dans C’dans l’air,d’hier,comme dans quasiment tous les médias.On préfère que vous regardez de l’autre côté,où les pauvres kurdes qui se font trahir pour la énième fois dans l’histoire cherchent le soutien de la France ,ce qui serait impossible sans soutien aérien,sauf si les américains décollent des bases en Iraq.


Réagir