lundi 8 décembre 2014 - par Saltz

La Retraite de M Hollande

La divulgation du montant de la retraite de M Hollande choque.

Combien va toucher de retraite notre cher (ô combien cher !) président de la république ?

Environ 36.000 euros brut par mois, sans compter les avantages d'ancien président. cf http://www.marianne.net/Francois-Hollande-une-retraite-normale_a243195.html

 

6.000 euros, comme ancien conseiller puis président de conseil général, adjoint au maire puis maire de Tulle, conseiller régional

 -  6.800 euros, comme ancien député pendant 20 ans et ancien député européen pendant 5 mois

 - environ 300 euros, comme ancien prof à sciences Po

 -  6.000 euros, comme ancien président de la république, soit la « dotation annuelle d'un montant égal à celui du traitement indiciaire brut d'un conseiller d'État en service ordinaire »

 - 12.000 euros comme membre de droit du conseil constitutionnel (je croyais qu'il avait abrogé cette disposition ?)

  - 5.000 euros, pour avoir cotiser continuellement à la Cour des Comptes, malgré le peu de fréquentation : 3 ans puis quelques mois, et encore on ne parle pas de l'intensité du travail fourni. Contrairement à ce qu'il avait fait savoir, il est en "détachement" de la fonction publique – et non en disponibilité comme cela est imposé aux membres du gouvernement depuis la loi sur la transparence de la vie publique - du coup ses points de retraite se cumulent ainsi que son avancement de carrière.

  

 Dans une vidéo datée de 1989, François Hollande explique qu’il est un « privilégié » et qu’il a longtemps été payé par l’État français, à ne rien faire. Une vidéo édifiante ... « Si je ne faisais absolument rien à la Cour des comptes, je continuerais à gagner 15 000 francs par mois, 25 000 si je faisais des rapports, mais sans forcement en faire énormément. Je pourrais doser mon travail, rester chez moi quand je suis fatigué, aller à la Cour des comptes dans mon bureau pour passer des coups de téléphone. Bref, je serais totalement libre. Je serais un vrai privilégié comme je l’étais avant d’être élu député ». cf http://24heuresactu.com/2012/03/09/hollande-avoue-quil-est-paye-a-ne-rien-faire-video-scandale/ http://youtu.be/_Z3Hx14QkbY

 

Quels sont les avantages non comptés dans les 36.000 euros mais que paieront nos impôts ?

Comme ses prédécesseurs, il pourra, s'il le souhaite, disposer d'un bureau mis à sa disposition par l'État. Dans les beaux quartiers de la capitale, de préférence :

 Valéry Giscard d'Estaing s'est installé boulevard Saint-Germain,

 Jacques Chirac a choisi la rue de Lille.

cf http://elections.lefigaro.fr/presidentielle-2012/2012/05/08/01039-20120508ARTFIG00466-sarkozy-va-beneficier-des-privileges-des-ex-presidents.phpnon

 

Il aura par ailleurs droit à 7 collaborateurs dont le traitement est pris en charge par l'État :

  1 directeur de cabinet, fonctionnaire de catégorie A (la plus élevée),

 1 employé des archives nationales,

 2 secrétaires particuliers

 et 3 secrétaires dactylo

 et d'autres collaborateurs et avantages :

 2 chauffeurs avec une voiture de fonction

 2 fonctionnaires de police chargés d'assurer sa protection.

 des officiers de police pour garder son domicile personnel

 une carte illimitée pour voyager en classe affaires sur les réseaux SNCF et Air France

 un hébergement dans l'ambassade de France s'il se rend à l'étranger, où il sera accueilli par l'ambassadeur

 

Tous ces avantages ont un coût, difficile à évaluer car il dépend des choix de chaque ancien président. Dans son livre L'Argent de l'État, le député apparenté socialiste René Dosière, spécialiste du train de vie de l'État, l'évalue à 1,5 million d'euros par an et par ancien président.

 

A président normal, retraite de président normal, mais pas de citoyen normal.

La Direction de la Recherche, des Etudes, de l'Evaluation et des Statistiques (Drees) détaille le montant des retraites. En 2012, les retraités tous régimes confondus (salariés du privé, artisans, indépendants, agriculteurs, etc) ont touché en moyenne 1.288 euros par mois, soit 3,6 % (=1.288 / 36.000) de la future pension présidentielle, sans compter ses avantages en nature.

A noter qu'en 2012 l'écart de pensions entre hommes et femmes s'est creusé. La pension moyenne de droit direct s'élevait à 1.654 euros pour les hommes et à 951 euros pour les femmes. cf http://www.drees.sante.gouv.fr/retraites,52.html

 

Qu'en penser ?

Je pense à la séparation des pouvoirs qui n'est pas respectée.

Je ne pense pas ici à la séparation des pouvoirs exécutif et législatif, quoique Montesquieu se retournerait dans sa tombe s'il voyait à quel point les deux pouvoirs exécutif et législatif sont aussi peu séparés. Le chef du parti devient président et il sélectionne les candidats aux élections législatives. Ceux-ci lui doivent allégeance s'ils veulent avoir les moyens d'être élus. Les lois sont votées après avoir été préparées par le gouvernement suivant l'ordre du jour qu'il impose à l'assemblée. Le parlement est une chambre d'enregistrement.

Je pense à un manque de séparation des pouvoirs plus grave qui se situe entre les donneurs d'ordre (les politiques élus) et les exécutants (les fonctionnaires). La précarité qui résulte des aléas électoraux sélectionnent des candidats qui ont un parachute au cas où ils seront battus : en grande partie, ce sont les fonctionnaires qui bénéficient de ce parachute, ils peuvent retourner dans l'administration sans problème. Nous avons donc beaucoup de fonctionnaires aux commandes de l'Etat. Une carrière à vie. Un salaire qui évolue avec le temps. Une retraite garantie sur les 6 derniers mois, et non pas sur la moyenne des 25 meilleures années comme un vulgaire salarié du privé. Tout cela les maintient dans une bulle loin de la vie des gens normaux. A la fois décideurs et exécutants, ils modèlent la société à travers le prisme de leur perception.

Nous sommes ici proche de la société chinoise quand elle était aux mains des mandarins, quand elle se figeait et périclitait lentement avant de tomber aux mains de l'étranger.

 

La situation n'est pas nouvelle. Mais tout s'accélère.

Le 14 avril 2005, Jacques Chirac avait ressenti cette incompréhension devant des jeunes qui lui ont répondu "Monsieur le Président parlait de la peur. Excusez-moi, mais il ne s'agit pas de peur. Parce que, effectivement, on ne vit pas la même réalité et je ne pense pas que l'on vit la même chose et on ne parle pas de peur." cf http://www.lexpress.fr/actualite/politique/television-ces-francais-stars-face-aux-presidents_1619332.html

Enfermé dans sa bulle, la perception qu'a le président de la société diffère grandement de la réalité. Les signaux qu'il envoie pour communiquer sont interprétés à l'opposé de ce qu'il voulait dire, comme ce discours en Bretagne sous une pluie battante, où il avait sans doute à l'esprit la photo du président Mitterrand jouant au golf malgré le gros temps. C'était une image forte, prise apparemment à son insu, mais qui renvoyait un homme déterminé face à l'adversité.

Mais ce 25 août 2014 dans l'ile de Sein, sous une pluie battante, sans parapluie, le chef de l'État multiplie les bafouillages et évoque notamment le « parti échoué » à la place de la « patrie échouée ». Les réseaux sociaux se moquent. L'image est épouvantable. Pourquoi subir les éléments pour un discours que tout le monde va oublié aussitôt dit ? Gérard Lanvin n'y va pas par quatre chemins "Quand il pleut, il vaut mieux avoir un parapluie que passer pour un con devant le monde entier..." cf http://www.youtube.com/watch?v=VcIgh9c5f2c

 

Le montant de la pension n'est qu'un élément qui s'ajoute aux autres. En un mois, ce montant correspond à ce que vont toucher d'autres en plus de deux ans, à ceux-là mêmes à qui les nantis et protégés demandent des sacrifices, repoussent l'âge de la retraite et diminue la pension. C'est l'un des signes de ce système de privilégiés qui façonne la société pour eux-mêmes aux dépens de la majorité.

 

La retraite de Hollande est comme la retraite de Russie. Elle n'est pas la fin d'un système politique, mais elle l'annonce.



22 réactions


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 8 décembre 2014 10:39

    À l’auteur :
    Hollande : « À 4.000 Euros par mois, on est riche ! »...

    (
    https://www.google.fr/#q=hollande%20riche%204000%20euros)

     smiley smiley smiley


  • Daniel Roux Daniel Roux 8 décembre 2014 10:52

    Ce que nous pouvons reprocher à Hollande est de ne pas avoir modifier la rémunération des élus et non pas de profité des règles existantes qui sont valables pour tous les élus.
    Ce cumul des retraites ne devrait pas renforcer le cumul des mandats.
    La retraite des élus devrait être plafonnée.
    Celle des cadres supérieurs aussi, d’ailleurs.


  • pierre 8 décembre 2014 11:02

    le salaire, pension etc de nos zélus, rab


    • pierre 8 décembre 2014 11:32

      zozo mon bosse gagnait bien plus que cela cela ne changera jamais et n’enlève pas mon steack de mon assiette. Evoquer toutes ces babioles et fariboles ne même à rien, il ne devrait y avoir qu’un seul sujet en ce moment sur l’ensemble du web européen : tafta, le reste n’a pas d’urgence.


  • Le p’tit Charles 8 décembre 2014 11:07

    Lui (comme Sarkozy) ne mérite qu’un peleton d’exécution pour traitrise envers la nation...


    • Le p’tit Charles 9 décembre 2014 07:48

      Voilà...vous avez la réponse de la stupidiré des français envers les incompétents qui gouvernent...ils en redemandent.. ?


    • bourrico6 9 décembre 2014 10:37

      Tu commence à nous faire chier à rabâcher sans cesse que c’est de notre faute.

      T’es qui pauvre con pour nous traiter d’imbéciles en masse comme ça ?


    • Le p’tit Charles 9 décembre 2014 12:46

      Toujours aussi impoli et un peu juste... ?

      La vérité ne dérange que ceux qui se sentent un peu merdeux sur les bords sans doute.. ?

  • ZEN ZEN 8 décembre 2014 11:10

    On est loin, trés loin de Pepe Mujica, Président de l’Uruguay, qui reversait 90% de son salaire à des oeuvres caritatives...


  • JeanBlague1 JeanBlague1 8 décembre 2014 11:40

    Pas beaucoup de changement depuis la révolution finalement 

    Groupuscule de l’ENA et d’avocats 
    Ce n’est pas l’Europe qui nous confisque la démocratie, ça se passe déjà bien en amont 

  • Michel DROUET Michel DROUET 8 décembre 2014 12:07

    Tiens, au fait, l’ex qui a repris du service à l’UMP, ne devrait-il pas abandonner toute rémunération et privilèges que lui conférait son statut d’ancien président ?
    C’est tout de même cocasse qu’il bénéficie encore de tout cet argent public en l’espèce et en nature, alors même qu’il ne se contente plus d’inaugurer les chrysanthèmes comme ses prédécesseurs Giscard et Chirac et qu’il entend renouer avec la vie politique.


  • Le421... Refuznik !! Le421 8 décembre 2014 17:04

    Démonstration parfaite de « Hollande bashing ».
    Vous devriez entrer en contact avec Valérie T. (si je ment) et passer des vacances ensembles !!
    Hollande, que ça vous plaise ou non, tout comme Sarkozy, Chirac, Giscard et tout le toutim, ne font que percevoir les sommes prévues par les règles de la République.
    Au lieu de gueuler stérilement après ce genre de fait, battez-vous pour que ça change*.
    Votre article, même si il décrit une réalité, c’est de la masturbation intellectuelle.
    Vous vous faites du mal.
    *http://www.m6r.fr/

    PS : N’oubliez surtout pas de moinsser mes réactions, ça me plaît !! Surtout quand je ne fais que dire la vérité.


    • Saltz Saltz 8 décembre 2014 20:27

      D’abord, sachez que je n’ai pas « moinssé votre commentaire, même si je suis pas totalement d’accord avec lui.
      *
      Je ne prétends pas commettre du « Hollande bashing », mais décrire un fait parmi d’autres qui montre la déconnexion entre ceux qui nous gouvernent et ceux qui sont gouvernés. Mon article n’est pas une thèse. Il s’approche davantage de la caricature tout en essayant d’être vrai.
      *
      Les anciens présidents ne font que percevoir les sommes prévues par les règles de la République, oui, mais ce sont des règles qu’ils ont eux-mêmes instaurées.
      *
       »Battez-vous pour que ça change" dites-vous. OK. Justement en écrivant un article qui décrit une réalité et qui doit choquer les retraités et les futurs retraités, c’est permettre une prise de conscience.
      *
      Ensuite vient la réflexion et le choix de l’action.Vous êtes partisan de la solution proposée par http://www.m6r.fr/. Bien. Profitez-en pour développer vos idées.


    • Le421... Refuznik !! Le421 9 décembre 2014 08:35

      L’interdiction du cumul des mandats (qui, dans les faits, n’existe pas avec la 5ème, cela demande une modification de la Constitution), la limitation à deux le nombre de mandats, etc, etc...
      Il y a déjà tout un tas de propositions concrètes.
      Une Assemblée Constituante n’est pas composée d’élus.
      En effet, si on laisse le choix aux personnes en place, vous devinez aisément qu’ils ne veulent absolument pas que ça change, pour une grande majorité.
      L’exemple du TCE ou le peuple a voté « non » par référendum et ou l’Assemblée a sauté sur le « oui » pour faire plaisir au Président (tifrice !!) est un exemple de déni de démocratie.
      Une 6ème République est nécessaire, adaptée à notre époque, à notre condition de vie et à la civilisation du 21ème siècle. Le nier est stupide !!
      Et vous auriez beaucoup de réponses à pas mal de problèmes dont celui que vous décrivez !!
      Exact au demeurant, mais pas spécifique à Hollande. C’est là que je veux mettre le doigt.
      Et je peux vous assurer que le parti de Solférino et moi, on n’est vraiment pas copains...
      Mais la critique est bonne quand elle est juste.
      Si Hollande avait fait le quart de la moitié de ce qu’il promettait, je voudrais bien même augmenter sa retraite.
      Le vrai problème n’est pas là.


  • Le421... Refuznik !! Le421 8 décembre 2014 17:05

    Ah !! Post-scriptum... Je n’ai pas "moinssé votre article dans la mesure où, pour moi, il est neutre.


  • bakerstreet bakerstreet 8 décembre 2014 18:22

    Je pense qu’un président normal s’alignera forcément sur une retraite normal, non ?

    C’est à dire 1500 euros par mois, la moyenne.

    Sans rire, il devient urgent de définir un seuil de traitement supérieur, que ce soit pour les assedic ou pour les retraites, qui serait le maximum de ce qu’un citoyen pourrait avoir. 

    Si l’on veut normalement considérer que son excès est forcément de l’argent volé aux autres. 

    • Le421... Refuznik !! Le421 8 décembre 2014 20:21

      Et moi, comme un imbécile, je parle de VIème République...
      Histoire de remettre pas mal de choses en place.
      Ben non !!
      Ce que veulent les gens, c’est un coup de peinture à l’eau et des bouts de scotch !!
      On est bien barré, je vous le dis.


  • devphil30 devphil30 9 décembre 2014 11:01

    Et ils deviennent de plus en plus nombreux ces présidents , ils sont de plus en plus jeunes quand ils accèdent à la fonction.


    Et il y en a un qui résiste depuis 1981 à toutes les maladies , le Jean Calmant du massif central 
    Imaginez qu’il vivent jusqu’à 120 ans.

    A ce tarif , les retraites de ces professionnels de la politique vont devenir le premier poste de l’état après la dette qu’ils ont contribué à créer pour le plus grand bien de la finance et pour eux mêmes avec des remerciements sur des comptes hors de France.

    Faites ce que je vous dis , serrez vous la ceinture , il faut faire des économies...

    Ne faites pas ce que je fais , augmentation indemnités des politiques et retraite grassement payés

    Philippe 

  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 9 décembre 2014 20:33

    Hors-sujet à destination de l’auteur Saltz :

    vous indiquez dans votre présentation

    "A peu près du même âge que Robin Williams,

    Mais avec moins d’argent, moins de soleil, moins de gloire et plus de déboires."

     

    Robin Williams n’est plus à envier car il est désormais MORT, suicidé, puis dispersé aux quatre vents dans la baie de San Francisco.

    Et vous, vous êtes toujours parmi nous...

    Qui est le plus chanceux ?

     

    PS (post-scriptum, pas parti socialiste) : moi aussi, j’ai un sacré déficit de trimestres validés.


  • Saltz Saltz 12 décembre 2014 10:48

    Dans sa réponse écrite [du 11/12/2014], l’Élysée précise que M. Hollande devrait toucher :

     3.473 euros net mensuels au titre de sa retraite de conseiller référendaire de la Cour des comptes.

     de l’ordre de 235 euros mensuels net comme ancien élu local.

      6.208 euros net par mois comme parlementaire

     5.184 euros net par mois lorsqu’il n’exercera plus les fonctions de président de la République.

     de l’ordre de 545 euros (en un versement unique) pour ses activités d’enseignement et une somme de 168 euros net annuels pour celles d’avocat.

    D’où au total 15.114 euros net par mois, récapitule l’Elysée. Par ailleurs, réaffirme la présidence, François Hollande ne siégera pas au Conseil constitutionnel comme c’est de droit pour tout ancien chef de l’État et ne percevra donc pas les 12.000 euros d’indemnités afférentes.
    cf http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/12/11/97002-20141211FILWWW00323-le-montant-de-la-retraite-de-hollande-devoile.php


Réagir