vendredi 27 septembre 2019 - par Le Cri des Peuples

La Russie repousse plusieurs attaques israéliennes contre Damas

Source : Al-Masdar News, 20 septembre 2019

Traduction : lecridespeuples.fr

Les forces aériennes russes auraient empêché l’armée israélienne de mener des frappes en Syrie hier soir, a rapporté ce matin le site aéronautique russe avia.pro.

« Hier soir, alors que des avions israéliens étaient sur le point de lancer une nouvelle série d’attaques sur la banlieue de Damas, des avions de combat russes ont décollé de la base aérienne de l’armée russe Hmeimim, située dans la province de Lattaquié, dans la partie sud de la République arabe, et ont empêché ce raid israélien sur la capitale syrienne et ses environs », a rapporté avia.pro.

Selon avia.pro, l’armée russe a également fourni aux forces armées syriennes des informations sur un drone israélien qui se préparait à frapper la banlieue sud-est de Damas.

« Selon les données, au moins deux avions de combat ont décollé de la base aérienne de Hmeimim vers 8 h dans la direction sud-est, après quoi, dans des circonstances inconnues, un drone israélien qui violait l’espace aérien syrien a été abattu. Par la suite, il n’y a pas eu d’attaque contre la banlieue de la capitale syrienne », rapporte ce site.

« Il est à noter que, selon certains médias occidentaux, lors d’une réunion entre Vladimir Poutine et Benjamin Netanyahu, le dirigeant russe a menacé de prendre des mesures contre Israël si Tel-Aviv continuait de frapper la Syrie », a ajouté avia.pro.

Si cela s’avérait vrai, ce serait la quatrième fois depuis la fin du mois d’août que l’armée russe aurait bloqué l’attaque israélienne contre la Syrie.

Information relayée à deux reprises par le média israélien Jerusalem Post :

Article du 14 septembre :

La controverse entre Israël et la Russie concernant les frappes aériennes contre des cibles iraniennes en Syrie et en Irak se poursuit, malgré la rencontre entre le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le Président russe Vladimir Poutine. Cela a été rapporté vendredi par Independent Arabia.

Selon le rapport, Moscou a récemment empêché trois frappes aériennes israéliennes contre trois avant-postes syriens, et a même menacé que tout avion qui tenterait une telle chose serait abattu par des avions russes ou par les missiles anti-aériens S-400. La source citée dans le rapport affirme qu’une situation similaire s’est produite à deux reprises, et qu’en août, Moscou a empêché une frappe aérienne sur un avant-poste syrien à Qasioun, où une batterie de missiles S-300 est positionnée.

En outre, il a été affirmé qu’une autre frappe aérienne était prévue une semaine plus tard contre un avant-poste syrien dans la région de Qunaitra et une troisième dans une zone sensible de Lattaquié. C’est ce qui a poussé Netanyahou à se rendre rapidement en Russie pour convaincre Poutine d’ignorer les attaques israéliennes en Syrie. Selon une source russe, Poutine a fait savoir à Netanyahou que son pays ne permettrait pas que l’armée du régime syrien subisse le moindre dommage, ni aucune des armes dont elle serait dotée, car une telle autorisation serait perçue comme de l’indulgence pour Israël, quelque chose qui contredirait l’objectif de la Russie d’aider le régime syrien.

Selon le journal anglo-arabe, Netanyahu a tenté de présenter un message positif sur la coopération entre les deux pays et a même tenté de l’utiliser pour sa campagne électorale, mais cela n’a pas fonctionné. Des sources israéliennes qui se sont entretenues avec le journal ont qualifié la réunion d’échec. Ils ont affirmé que tout ce qui concernait les frappes aériennes en Irak et en Syrie, depuis leur révélation publique, embarrassait terriblement les Russes aux yeux de leurs alliés dans la région (la Syrie, l’Iran et les milices qui les soutiennent).

La source russe a déclaré : « Poutine a exprimé son mécontentement après les dernières actions d’Israël au Liban », et a même souligné à Netanyahu qu’il « rejetait toute agression contre la souveraineté du Liban », une chose qu’il n’avait jamais dite auparavant. Poutine a ajouté que quelqu’un le trompait vis-à-vis de la Syrie et du Liban, et qu’il ne laisserait pas passer cela sans riposte. Netanyahou aurait été averti de ne pas frapper de telles cibles à l’avenir.

Le site d’informations a ajouté que d’autres sources israéliennes avaient dit des choses similaires sur le sujet, et que la visite visait à réduire la gravité de la controverse entre les pays en une question tactique plutôt qu’une question idéologique.

Article du 20 septembre :

Des avions de combat russes ont détruit un drone israélien qui s’apprêtait à attaquer la Syrie jeudi soir, rapporte le site Web de l’aviation russe avia.pro.

Si cette information est vraie, ce serait la quatrième fois que les forces russes bloquent une tentative d’attaque israélienne en Syrie.

Soutenez ce travail censuré en permanence en partageant cet article et en vous abonnant à la Newsletter.



22 réactions


  • Ilan Ilan Tavor aka Massada 27 septembre 2019 10:52

    Les Syriens ont abattu un drone iranien, non israélien smiley smiley


    https://www.jforum.fr/les-syriens-ont-abattu-un-drone-iranien-non-israelien.html


    • Traroth Traroth 27 septembre 2019 11:41

      @Ilan Tavor aka Massada
      Ce que vous racontez est parfaitement invraisemblable. Vous ajoutez le ridicule de ce genre d’affirmation au ridicule de la déculottée.


  • Traroth Traroth 27 septembre 2019 11:42

    Il était clair que les Russes allaient tôt ou tard siffler la fin de partie face aux agressions israéliennes.


    • leypanou 27 septembre 2019 21:48

      @Traroth
      çà je ne n’en suis pas aussi sûr que vous.
      Le jeu de Poutine vis-à-vis de la-seule-démocratie-au-moyen-orient a toujours été trouble (cf l’affaire Il20 par exemple et ses louvoiements) (je ne dis pas B Netanyahu a toujours obtenu ce qu’il voulait).
      Lisez par exemple PC Roberts sur la question. J Helmer aussi a dû en parler.


    • machin 28 septembre 2019 06:27

      @leypanou

      « Le jeu de Poutine vis-à-vis de la-seule-démocratie-au-moyen-orient »

      Quelle démocratie ???


    • ERANOVA 28 septembre 2019 19:43

      @leypanou On ne voit pas bien ce qu’il y’a de trouble dans le fait de chasser les forces aériennes de l’occupant israélien. C’est vous qui êtes troublé, on dirait.


    • leypanou 28 septembre 2019 20:14

      @ERANOVA
      quand l’IL20 a été abattu, quelle a été la 1ère réaction de Poutine ? quelle a été la réaction du Général Shoigu ? Combien de temps a mis la Russie avant de se décider à fournir les S-300 à la Syrie à l’issue de cette affaire IL20 ?

      Approuver beaucoup de positions de Poutine ne veut pas dire être d’accord avec toutes ses positions, surtout en ce qui concerne la-seule-démocratie-au-moyen.
      Mais çà c’est trop compliqué pour les cr.tins d’agvx.

      J’ose espérer que le multi-pseudo ERANOVA n’en fait pas partie.


  • Odin Odin 27 septembre 2019 12:48

    Bonjour,

    Par ce positionnement, Poutine met fin à « l’expan-sionnisme »

    de « Bibi » qui suivait scrupuleusement, comme ses prédécesseurs, le plan Oded Yinon pour un grand Israël, allant du Nil à l’Euphrate. Ces deux fleuves sont représentés par deux bandes bleus sur le drapeau du pays de l’apartheid où il ne fait pas bon vivre si l’on n’est pas ashkénaze. 


    • Traroth Traroth 27 septembre 2019 13:03

      @Odin
      Inutile de raconter n’importe quoi pour autant. Les bandes bleues sur le drapeau d’Israël sont les bandes du tallit, le foulard de prière juif traditionnel . Si vous voulez établir une relation avec un fleuve quelconque, je suis curieux de connaitre vos sources.


    • Odin Odin 27 septembre 2019 13:39

      @Traroth

      Le terme fait référence à la Terre promise aux enfants d’Israël, qui s’étend « du fleuve d’Égypte à l’Euphrate » dans la Genèse 15:18-21. Selon la tradition et en particulier selon Rashi, l’oued El-Arich (Wadi Al-Arish) correspond au « fleuve d’Égypte »1. Ces délimitations sont aussi citées dans d’autres livres bibliques : Livre de l’Exode 23, Livre des Nombres 34 et Livre d’Ézéchiel 47 et d’autres.   


    • Traroth Traroth 27 septembre 2019 15:03

      @Odin
      Et le drapeau d’Israël, là dedans ? Vous parlez du principe biblique de terre promise, là. Vous venez juste de changer de sujet. C’est une imposture.


    • Odin Odin 27 septembre 2019 15:20

      @Traroth

      Je vous rappelle votre question :

      « Si vous voulez établir une relation avec un fleuve quelconque, je suis curieux de connaitre vos sources. »

      J’y réponds et vous me dites que c’est une imposture.

      Dialogue impossible, pas de temps à perdre avec vous.


    • Traroth Traroth 27 septembre 2019 17:41

      @Odin
      Justement, vous n’avez PAS établi cette relation. Vous prétendez que les bandes bleues sur le drapeau israéliens représentent le Nil et l’Euphrate, et quand on vous demande de justifier cette affirmation, vous sortez une citation biblique qui n’a rien à voir avec le drapeau. Donc, il n’y a toujours pas de relation établie. Ce n’est pas clair, pour vous, cette notion de « relation, » on dirait...


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 septembre 2019 19:44

      @Traroth

      Je ne serais pas surpris qu’Odin ait raison. Israël est la première étape d’un projet qui est le Grand Israël, cad, la terre promise qui va du Tigre à l’Euphrate. Il me paraîtrait presque évident que les concepteurs du drapeau ait voulu y inscrire ce projet toujours actuel via la symbolique des deux traits bleus. En fait, je suis déjà convaincu et je ne doute pas une seconde que ce soit le sens du drapeau. Je parie que vous serez bien en peine de prouver le contraire.


    • Attila Attila 28 septembre 2019 21:23

      @La cantonade
      Qui bande bleu est un schtroumpf !

      .


  • Ilan Ilan Tavor aka Massada 28 septembre 2019 07:51

    Gros raid ce vendredi soir sur des installations de l’ "autoroute iranienne", dans la zone de la base d’Imam Ali près d’Abou Kamal, à la frontière syro-irakienne (côté syrien).

    Des entrepôts de missiles fraîchement arrivés d’Iran, de même que d’autres armes et munitions ont été pulvérisés.

     

    De source médicale, on fait état de 16 morts et de 25 blessés dont plusieurs sont dans un état désespéré.

    Ces combattants appartiennent à l’Armée régulière de la « République » Islamique d’Iran, corps des Gardiens de la Révolution, à la milice chiite du Hezbollah libanais ainsi qu’aux supplétifs irakiens de l’Iran.


  • Ilan Ilan Tavor aka Massada 28 septembre 2019 07:55

    A ceux qu pense que la partie est finie, ils se mettent le doigt dans l’oeil.
    La partie sera finie quand l’Iran arretera de menacer Israel et retirera ses troupes et missiles de nos frontières


    • Francis, agnotologue JL 28 septembre 2019 08:00

      @Ilan Tavor aka Massada
       
       ’’La partie sera finie quand l’Iran arretera de menacer Israel et retirera ses troupes et missiles de nos frontières’’
       
       Et pourquoi c’est pas Israël qui reculerait ses frontières ?
       
       C’est vrai, ça : c’est comme Russes, qui ont mis leur frontière trop près de bases de l’OTAN !


  • Ilan Ilan Tavor aka Massada 28 septembre 2019 08:30

    On peut s’inquiéter du nombre d’appareils présents dans le ciel syrien.

     

    Des avions russes, américains, européens, israéliens, syriens et turcs, sans compter des dizaines de drones, se croisent sans arrêt, souvent à quelques centaines de mètres de distance, alors qu’ils se trouvent impliqués dans des missions opérationnelles et que le risque d’engagements n’a jamais été aussi présent.

     

    Des confrontations aériennes qui pourraient tourner en catastrophe en dépit de l’intention des Etats engagés d’éviter absolument les affrontements.


  • Ilan Ilan Tavor aka Massada 28 septembre 2019 08:41

    Depuis dix jours, l’Armée de l’air turque à elle seule a effectué six incursions profondes dans le ciel syrien.

    Quant aux Russes, ils bombardent quotidiennement à Idlib les positions de la résistance islamique (ex-al Qaëda) soutenue par la Turquie. smiley


  • QAmonBra QAmonBra 29 septembre 2019 21:11

    Merci @ Sayed Hasan pour le partage.

    Je me souviens avoir entendu V. Poutine affirmer dans un de ses discours, ou lors d’une « interview », que, si ce n’est dans le domaine de la défense et la promotion du droit international, cela ne l’intéresse pas de faire de son pays un leader mondial type U$A, vu comment ces derniers s’assoient sur la souveraineté des nations et les droits des Peuples.

    L’opposition frontale des russes à l’encontre de l’apartheid était donc inévitable à terme, pour la simple raison que l’apartheid détient encore à ce jour le titre de champion toutes catégories du non respect du droit international et qu’il y va, à présent plus que jamais, de la crédibilité de la Russie en tant qu’allié de l’indomptable Syrie.

    Comme d’hab., pratiquant la progression à petits bonds, la diplomatie russe et ses forces armées en Syrie attendaient le moment et le prétexte, pour faire comprendre à qui de droit qu’à force de chercher ce qu’on ne doit pas chercher, on finit par trouver ce qu’on ne cherche pas.

    Reste à savoir si le fanatisme $ioniste, aussi virulent et aveugle que le wahhabite, permettra aux fous de yahweh de bien comprendre le message. . .


  • Ruut Ruut 30 septembre 2019 09:23

    C’est surtout un échec de la technologie moderne US utilisé par Israël face à de la vieille technologie Russe.
    Comme quoi la privatisation de l’armement c’est juste une grosse augmentation des couts (développement, production et maintenance) et un appauvrissement technologique global.

    Intéressant….
    Après l’Arabie saoudite, Israël qui montre la faiblesse de cette technologie de pointe US.


Réagir