mercredi 29 février 2012 - par VICTOR LAZLO

La société des impostures

Le député Christian Vanneste, connu pour ses déclarations homophobes, a déclenché une polémique en contestant la réalité de la déportation des homosexuels dans la France de Vichy durant la 2éme guerre mondiale.

Il faut savoir que depuis des années le mythe d'une déportation des homosexuels en France a été validée par de nombreuses personnalités politiques, médiatiques et porté par de nombreuses institutions et entreprises de communication.

On se souviendra, entre autres, du téléfilm "Un amour à taire" diffusé sur France 2 en 2005, dont l'intrigue portait sur la déportation d'homosexuels français en Allemagne. Ce mythe enfin a pris le visage du "Mémorial de la Déportation Homosexuelle" (1). Le Mémorial, dont le projet a été porté, entre autres par Thierry Meyssan (!) , a été reconnu par le gouvernement de M. Jospin et par M. Delanoe.

Et pourtant la France de Vichy n'a pas connu de déportation pour motifs d'homosexualité. Les seuls Français ayant eu à connaitre l'horreur de la Déportation ont été ceux des départements annexés par Allemagne, comme l'a d'ailleurs souligné M. Vanneste. On pourra par ailleurs se reporter aux propos de M. Klarsfeld (voir http://www.europe1.fr/France/Pas-de... ) ou aux travaux de Mikael Bertrand (voir : http://genrehistoire.revues.org/ind... ) pour en juger .

Comment une telle mystification a été possible ? Comment une falsification de l'Histoire de cette taille a pu connaitre une perennité telle que des journalistes, des universitaires, des politiques aient pu se laisser ainsi berner ? La faute du député Vanneste qui a pu pendant des années tenir dans une quasi impunité des propos homophobes tient dans ce seul fait : il a dénoncé une incroyable tromperie, il a tout simplement déclaré que l'Empereur était nu ! C'est pour cela, et cela seul , qu'il a fait l'objet d'une condamnation aussi unanime des dupes (et moins dupes, sans doute, pour certains).

Reste que cette affaire est caractéristique de notre époque et de ses impostures.

Pour illustrer cette dérive (bien faible mot pour caractériser ce qui semble bien être une manipulation plus globale) on citera au hasard un téléfilm diffusé récemment sur France 2 (encore !) présentant une vision tronquée de l'histoire deToussaint Louverture (2).

On pourra aussi citer les caricatures et mensonges grossiers entourant les événements du 17 octobre 1961 où , pour certains, une propagande de guerre du FLN devient une vérité intangible, au mépris de toute réalité. Faux témoins, journalistes trop paresseux et trop conformistes pour pousser leurs enquêtes trop loin, historiens suffisants et incapables (tels B. Strora , P. Noiriel, P. Blanchart), tous ces gens s'additionnent pour offrir ce lamentable spectacle de la vérité foulée aux pieds.

On pourra multiplier à l'infini les exemples de ce type, et aussi les occultations ainsi induites (dont le génocide de 200000 Français musulmans par l'état Algérien, les massacres de Pieds Noirs par l'armée française à Bab El Oued , la mise en esclavage de dizaines de milliers de Chrétiens Européens par la Régence d'Alger, le rôle du PC en France en 1939/1940, etc...).

Le député Vanneste, aussi réactionnaire et antipathique soit-il, a montré du doigt une de ces impostures qui font maintenant le tissu de notre société. Nul doute qu'en vieux politicien chevronné il fasse bientôt amende honorable auprés de ses maîtres pour réintégrer sa sinécure à l''Assemblée Nationale.

La transformation de la société française en une société des impostures est-elle inéxorable ? 

Nous nous réfererons à Lincoln qui disait : "On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps. » Souhaitons qu'il ait eu raison.

1- Pour mémoire ce "Mémorial" est à l'origine d'un dépôt de plainte à l'encontre de M. Vanneste pour "propos négationnistes".



12 réactions


  • appoline appoline 29 février 2012 12:49

    Oui, il ne faudrait pas oublier de porter plainte contre les anglais pour Jeanne.


    • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 29 février 2012 17:01

      Bonjour Appoline,


      C’est une idée.
      Et contre Jules César qui a colonisé la Gaulle,
      contre les Arabes qui ont dévasté le sud de la France au 9 émé siécle,
      etc...

    • appoline appoline 29 février 2012 18:51

      Vrai, nous allons de ce pas rappeler le Grand Charles, Charles Martel et Vercintétorix par Toutatis


  • xray 29 février 2012 16:20


    LES GRANDES IMPOSTURES 

    CONQUISTADOR SPACE (La conquête spatiale) 
    La connerie humaine est la seule approche que l’on peut avoir de l’infini. 
    http://conquistador-space.over-blog.fr/ 

    /mondehypocrite501.hautetfort.com/">Le 9/11
    Une opération menée par l’armée américaine
    http://mondehypocrite501.hautetfort.com/ 

    Sida, un petit mensonge 
    (Le complot des blouses blanches et des soutanes) 
    http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2011/01/31/sida-un-petit-mensonge.html 



  • minidou 29 février 2012 17:03

    Encore un faux pavillon ! Je suis un humaniste libéral antiraciste, mais je soutiens par ailleurs tous les poncifs de l’extrême droite, fidèle au vieil adage du vieux facho français : tous les chemins de la pensée mènent à Alger... 3 parties,1- « Vanneste est un méchant homophobe », 2- « mais en fait il a totalement raison, quels bande de menteurs ces invertis », pour finir par « c’est tout de la faute des arabes sanguinaires » (tous les chemins mènent à Alger je vous dis, c’est d’ailleurs à ce saut qu’on reconnait de manière formelle le revanchard d’extreme droite, tendance vieille génération, avec sa dose d’anticommunisme...oui, les jeunes fafs s’en foutent de l’Algérie et du PC !)...pour la citation de la fin, moi j’aurait dis « la cité de la peur » (prenez un chewing gum...)


    • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 1er mars 2012 12:38

      Dans la plupart des discussions actuelles autour de la liberté d’expression, on bute sur la formule « on n’a pas le droit de dire n’importe quoi, de dire des contre-vérités ». Le débat public exige cependant, pour être républicain et efficace, que l’on ne fasse pas de la vérité supposée des propos le critère d’un droit à la parole et un préalable à l’ouverture des discussions. La vérité est ce qui a résisté à la critique, et pas ce qui en a été protégé.


       La vérité des propos n’est pas davantage le critère du droit à la parole que l’innocence du mis en examen n’est le critère du droit à un avocat ET à un jugement en contradictoire. C’est d’ailleurs ce qui permet l’expression des croyances religieuses. On n’invoque jamais l’horreur du crime pour supprimer ou limiter ces droits de la défense et le droit non seulement à un procès en bonne et due forme, mais aussi à un appel et à un recours en cassation. Dans le domaine politico-intellectuel, il suffit que des propos soient déclarés « inacceptables » par une minable caste associativo-médiatique, qui trépigne son indignation, pour que toute argumentation soit abandonnée, et exclue des grands médias.

  • gordon71 gordon71 1er mars 2012 04:33

    une petite question :


    est ce un hasard si la petite carpentrade Montebourg- Pulvar arrive au moment où M Le Pen est dangereuse, et où la loi Gayssot est remise sous les projecteurs ?

    Joxe reprendrait il du service lui qui sais si bien désigner les détrousseurs de les cadavres ?



    • robin 1er mars 2012 10:35

      Tout les propagandistes (nombreux et puissants) du lobby qui n’existe pas sont mobilisés en ce moment pour qu’on remette la loi Gayssot dans l’ombre c’est évident.


    • minidou 1er mars 2012 10:35

      Au contraire elle arrive au moment où MLP est au plus bas...Qu’auriez vous dit si c’etait MLP qui s’était fait agresser par une bande de noirs criant « hollande président » ?


  • Jacques Raffin Jacques Raffin 1er mars 2012 09:27

    Un million de Cathares tués par nos sympathiques … de Droit divin…
    Cent mille Communards enterrés quelque part sans monument aux morts…
    Autant de détails de l’Histoire… qui continue sa marche dans le sang.


  • robin 1er mars 2012 10:38

    Depuis la super imposture des attentats du 11 septembre, la liberté d’opinion va bientôt devenir un délit dans moultes domaines.....au nom de la sauvegarde de la démocratie comme dit le comique Laurent Joffrin.....lol !


Réagir