lundi 25 mars - par Séraphin Lampion

La théorie anglo-américaine d’un complot russe est-elle enterrée ?

En novembre 2016, le peuple américain en avait tellement marre de l'oligarchie néolibérale qu'ils ont élu Donald Trump en sachant pertinemment qu’il n'avait aucune expérience de la politique, que c’était un fanfaron à grande gueule et qu'il était la plupart du temps bourré d’amphétamines. Ils étaient tellement dégoûtés d’être manipulés par un « establishment » à double visage comme les Clinton, Bush ou Obama, qu’ils ont décidé de confier le pouvoir à un « outsider ».

Les gens n'ont pas voté pour Trump. Ils ont voté contre les manigances de l’establishment (même s’il se faisaient de grandes illusions).

L'oligarchie a réagi en inventant une histoire selon laquelle Donald Trump était un agent russe pour lequel les électeurs américain avaient été incités à voter par des agents secrets russes passés maîtres en matière d’influence sur des esprits fragiles.

 

Les médias « agréés » ont largement abreuvé le public de cette fable pendant près de trois ans, et ont mis en place un procureur spécial pour mener une enquête officielle afin de lui donner une apparence de légitimité.

Toutes les composantes de l’institution dirigeante (à savoir, le gouvernement, les médias, les agences de renseignement, l’intelligentsia libérale, etc.) ont collaboré pour destituer un président américain de ses fonctions sur la base d’un tas de rumeurs.

L'avocat spécial, Robert S. Mueller a remis vendredi au procureur général, William P. Barr un rapport très attendu, mettant fin à son enquête sur l'ingérence de la Russie dans l'élection de 2016 et l'éventuelle entrave à la justice du président Trump.

Deux ans d’investigations et 200 entretiens n’auront pas permis aux sénateurs américains de trouver le plus mince élément de preuve concernant le complot dénoncé par le parti « démocrate » à propos des élections présidentielles de 2016 dans lesquelles la Russie se serait ingérée en soutenant le candidat Trump par des moyens déloyaux et secrets....

Marcy Wheeler, la journaliste « indépendante » à l’origine de cette affirmation assure de son côté que le complot avait été prouvé par le fait que l'ancien chef de campagne de Trump, Paul Manafort, avait admis avoir transmis des données de sondages à des contacts ukrainiens / russes pour s'attirer les faveurs d'un oligarque russe auquel il devait de l’argent. Or, il s’est avéré que les délits de Manafort, pour lesquels il a plaidé coupable le 14 septembre 2018, n'avaient rien à voir ni avec "la Russie" ni avec Trump et seulement d’une façon indirecte avec la campagne électorale.

Un des procès concernait une affaire de lobbying financier, un délit d’initié (violation de secrets bancaires), et l'autre concernait un faux témoignage. Dans sa défense, Manafort a reconnu sa culpabilité pour des accusations de fraude bancaire jugée en Virgine le mois dernier.

Les Démocrates espéraient que l’enquête menée par l’avocat Mueller aboutirait à un acte d’accusation qui confirmerait la thèse du complot russe. Il y a à peine deux semaines, l'ancien directeur de la CIA, John Brennan (qui était en relation avec les services de renseignement britanniques pour confondre Trump dans l'« affaire de la Russie ») a déclaré qu'il s'attendait à de nouvelles inculpations, mais rien n’est venu.

Aucun des citoyens américains inculpés par Mueller dans le cadre de cette enquête n'est accusé de conspiration avec la Russie pour s'immiscer dans l'élection présidentielle (l’objet même de la commission d’enquête), mais pour divers délits, et notamment pour avoir menti au FBI.

L'enquête s'est terminée sans inculpation d'un certain nombre de personnalités soupçonnées de complicités ...

Les conclusions du rapport Mueller seront publiées par le ministère de la Justice dans les prochains jours.

Ceux qui retenaient leur respiration depuis deux ans vont pouvoir respirer. Mais la fièvre de l'hystérie n’en sera pas éradiquée pour autant. Une telle pathologie ne se guérit pas du jour au lendemain. La dépendance à l’intox nécessite une période de sevrage : ceux qui ont été dupés pendant si longtemps ne peuvent pas récupérer si facilement.

La bonne nouvelle, c’est que cette enquête a mis au jour l'étendue de la corruption dans les cercles privés et politiques.

Il ne reste plus qu’à attendre les résultats de l’enquête britannique sur l’« empoisonnement » de Skripal, mais le Brexit donne d’autres chats à fouetter aux Tommies.

 



24 réactions


  • troletbuse troletbuse 25 mars 12:28

    Finalement, on voit bien que les vrais complotistes ne sont pas ceux que l’on désignent dans nos merdias. Mais enfin, comme on dit, plus c’est gros, plus ça passe. Les démocrates vont peut-être nous sortir une autre affaire pour les élections en 2020.

    J’ai même un copain pas mal crédule puisque qu’il regarde nos merdias qui avait regardé une émission sur une chaîne asservie (pléonasme) sur la façon dont Poutine avait fait élire Trump. Ca m’a bien fait rire mais malheureusement, c’est triste pour nos mougeons.


    • Séraphin Lampion P-Troll 25 mars 13:38

      @troletbuse

      En effet, les médias de masse ne sont plus là pour informer, ils sont les véhicules des messages conçus par les décideurs politiques et marchands dans le but de conditionner la population.
      La concentration des médias en un nombre toujours décroissant de très gros groupes s’est accélérée sans opposition de la part des responsables politiques, si ce n’est avec leur complicité. Ils diffusent des messages qui ont pour but d’endoctriner la plus grande partie de la population afin que l’opinion qu’elle croit être la sienne convergent avec l’idéologie dominante élaborée par les détenteurs du pouvoir.
      Une des armes pernicieuses s’appelle « désintox » ou « fake news », prouesse intellectuelle qui consiste à dénoncer une vérité pour imposer un mensonge.


    • Paul Leleu 25 mars 18:35

      @troletbuse

      le problème, c’est que la politique économique de relance de Trump commence déjà à plafonner... la balance commerciale US est ultra-déficitaire (600 Milliards, et même 900 milliards en excluant les services). Et le déficit public s’envole en raison des baisses d’impôts.

      Sur le plan international, Trump applique le bon vieil impérialisme en Amérique latine (Brésil, Venezuela, Nicaragua, etc.) . En Asie, il s’affronte à la Chine... d’ailleurs sur ce point, il est du même avis que Soros !!! Et puis, il est plus pro-israélien que jamais.

      Trump fait des blagues sur Twitter, mais en-dehors de ça, il est un président étasunien parfaitement normal.

      Sur le plan électoral, il a été élu en 2016 avec moins de voix qu’Hillary Clinton, mais a gagné grâce au système... bref, il a été élu « à la Macron »... pas de quoi pavoiser... il avait même moins de voix que Mitt Romney en 2012... la vérité, c’est surtout que l’électorat démocrate n’a pas voté Clinton et s’est abstenu...


    • troletbuse troletbuse 26 mars 00:26

      @Paul Leleu
      Ah bon. La politique économique de Trump a un rapport avec l’histoire de la prétendue ingérence russe ? Je ne savais pas. S’il avait été battu, bien sûr, la folle Killary n’aurait rien dit pour le Venezuela ? Trump fait ce qu’il veut mais dans la mesure de ce qui lui est autorisé. Et naturellement,il doit faire avec.


  • Gollum Gollum 25 mars 13:29

    Une autre bonne nouvelle c’est que nous avons là un bel exemple de fake-news quasi institutionnelle qui vient de se prendre une belle claque.

    Les chasseurs de fake-news, style Rudy Reichstadt et autres clones, auront plus de mal pour faire leur propagande.. Ceci dit ils continueront, c’est à ça qu’on les reconnait.


    • Julot_Fr 26 mars 21:11

      @Gollum
      Quand les media des milliardaires se font prendre a raconter des mensonges, ils ne s’en excuse meme pas.
      Par contre quand les media independants exposait la verite sur le Russiagate, ils se faisaient traiter de « fake news ».. on ne sera cependant pas vraiment surpris !?


  • leypanou 25 mars 14:06

    Il ne reste plus qu’à attendre les résultats de l’enquête britannique sur l’« empoisonnement » de Skripal 

     : revoir les Skripal en chair et en os est plus prioritaire à mon avis, car même l’Ambassade russe au RU ne les a pas revus.

    Et ce n’est pas un kidnapping, car c’est fait par l’Axe du Bien.


    • popov 26 mars 07:31

      @leypanou

      En ce qui concerne l’affaire Skripal, la police britannique possède des preuves irréfutables d’une intervention russe : ils ont retrouvé plusieurs éléments du tableau de Mendeleïev sur les lieux du crime.


  • troletbuse troletbuse 25 mars 14:35

    et le MH17 abattu en Ukraine ??

    Encore un coup de Poutine, bien sur  smiley


    • Ruut Ruut 25 mars 16:28

      @troletbuse
      Le temps nous le dira.

      J’attends toujours les preuves incontestables qui ont autorisé Mon président a lancer des missiles hors de prix contre un pays qui ne nous a ni attaqué ni déclaré la guerre....

      Mais que font nos Journalistes ?


    • Séraphin Lampion P-Troll 25 mars 16:41

      @Ruut

      Vous pouvez attendre longtemps : on a pas de Général Pauwells.


    • Paul Leleu 25 mars 18:41

      @Ruut

      il s’agit ni plus ni moins que d’une lutte d’influence... si vous croyez que « les russes » se prennent la tête pour nous dégager en Afrique, à leur propre profit ?

      à un moment donné, il faut comprendre que « les russes » ne sont pas spécialement nos amis... ils sont des concurents...

      et que le patriotisme élémentaire consisterait à défendre, à l’international, notre président élu... parce-que « les russes » ne défendent pas « la civilisation » (pas plus que les ricains)... ils veulent juste nous la mettre à l’envers...

      Les russes n’ont pas défendu El Assad par soucis des peuples, de la civilisation, du droit ou de je ne sais quoi... leur but est leur sphère d’influence... et leur appel au « droit internatonal » correspond simplement à leur intérêt idéologique du moment, en tant que puissance d’équilibre.


    • baldis30 25 mars 19:27

      @Paul Leleu

      bonsoir,
      «  leur but est leur sphère d’influence »
       plus que la sphère d’influence .... ne pas oublier que les Russes ont la mémoire de 25 millions de morts et de destructions immenses .. et que cette mémoire est entretenue par l’armée ..... ce qui intéresse les Russes c’est le glacis , notion géographique et militaire nettement moins géopolitique qu’on ne le pense !


    • Paul Leleu 25 mars 22:29

      @baldis30

      et même que les russes sont des anges, et n’ont pas de sexe...

      l’Empire russe ça existe... le pan-russisme aussi... faut vous réveiller ! Le Tadjikistan ou la Moldavie c’est « natruellement russe » évidemment... et paye ton « glacis » !! ...

      les russes sont juste un pays comme les autres... ni pire ni meilleur...

      et je pense que les français qui s’intéressent à la politique devrait quand même pas l’oublier... en ce moment, en Afrique (c’est aussi dans le « glacis » ?) les Russes sont en train de nous la mettre à l’envers... je pense pas que c’est pour le bonheure et la liberté des peuples... c’est juste pour étendre et accroitre leur influence...

      A un moment donné, il faudra donc savoir si on est plus anti-Macron, ou plus pro-français... parce-que quand un pays étranger nous agresse, dans nos intérêts fondamentaux, il faut savoir choisir... même si c’est un c...ard comme Macron qui est aux manettes (élu par 21 millions de c...ards bien de chez nous).


    • V_Parlier V_Parlier 26 mars 08:50

      @Paul Leleu
      Mais quel est le pays qui nous agresse ? Pour l’instant, les agressions et opérations de révolutions colorées, je ne les vois qu’à sens unique. C’est le « monde libre » qui les propage, y compris aux portes de la Russie, trouvant ensuite à chaque fois le moyen de pratiquer l’inversion accusatoire. Donc pour l’instant, ce qui me concerne, c’est que notre pays OCCUPE par les euro-atlantistes est utilisé en permanence pour attaquer plus ou moins directement tous les puissances insoumises. C’est ça qui est d’actualité. La Russie n’est qu’en mode défense et c’est bien normal. Donc aujourd’hui le soutien des occupants (bien au delà de Macron) n’est pas compatible avec celui du pays. Si en revanche un jour des djihads régionaux ou des guérillas crapuleuses se propagent dans le pays (ce qui pourrait « miraculeusement » arriver en cas d’insoumission vis-à-vis de l’empire, la main d’oeuvre étant déjà là), alors tout comme les Syriens l’ont fait avec leur président bien imparfait, il faudrait se mettre bien évidement du côté du pouvoir... tant qu’il ne se fait pas leur complice bien entendu (exit les hollandesques et assimilés).


    • leypanou 26 mars 08:52

      @Paul Leleu
      les russes sont juste un pays comme les autres... ni pire ni meilleur... 

       : complètement à côté de la plaque.

      Que la politique étrangère de la Russie ne soit pas complètement irréprochable, je veux bien l’admettre -le vote des dernières sanctions de l’ONU contre la Corée du Nord par exemple- mais de là à écrire, que les Russes ne sont ni pire ni meilleurs est tout simplement ridicule.

      Heureusement encore que la Russie existe pour que le gangsterisme total de l’empire et de ses laquais ne puisse agir partout en tout lieu et tout temps.


    • baldis30 26 mars 09:37

      @Paul Leleu

      bonjour,
      « élu par 21 millions de c...ards bien de chez nous »
      Vous parlez de 21 millions de français mais ... MAIS si vous connaissiez l’état d’esprit des russes eux, parlent presque tous les jours de leurs 25 millions de morts, sans oublier les quelques uns dont une poignée d’aviateurs qui les aidèrent modestement à chasser les monstres ...
      EN AVEZ VOUS PARLE AVEC DES RUSSES ?
      Pas une famille russe qui n’a eu un membre tué ou mort en raison de WWII !

      Quant à dire qu’ils nous f... à la porte de l’Afrique commençons pas balayer devant nos portes .... Ils se sont faits bouter comme sont en train de se faire bouter les chinois
       Et sur les grandes nations ...
      « Les grandes nations n’ont pas de sentiments, elles n’ont que des intérêts » (Général de Gaulle )
      Il y a des façons de se faire respecter : fort probablement nous ne les avons pas appliquées.
      D’autres plus respectueux ont investi à plus long terme INTELLIGEMENT. Je comprends que ce dernier terme déplait même aux chinois parce que leurs méthodologie est loin des façons ....


    • V_Parlier V_Parlier 26 mars 20:34

      @baldis30
      Pour ce qui est de notre « mise à la porte » de l’Afrique, celà nous évitera, espérons-le, des désagréments supplémentaires dans le futur :

      Impossibilité de faire survivre une économie parasitaire qui se nourrit hors frontières dans le but de pouvoir se passer de ses gueux en France devenant alors des « parasites », des « feignasses » (je résume la pensée de notre président, et à force de tout faire pour ça, il finira par mettre réellement les français dans cet état). Donc cette impossibilité est une bonne chose : Ils ne pourront plus compenser le déficit commercial créé par les délocalisations massives en utilisant « nos » rentes extérieures. Ils seront obligés de repenser (un petit peu !) le système en comptant un peu plus sur l’économie réelle locale pour éviter la faillite totale.

      Quand on reste trop longtemps influent sur ses anciennes colonnies qui ne le sont plus, on finit toujours par être très mal vu. Maintenant à d’autres, tous nouveaux tous beaux, d’être les futurs méchants. Ca nous évitera quelques décénies de repentances supplémentaires.

      Quand on voit comment le « soft power » plus si « soft » que ça a été utilisé durant si longtemps (avec un redoublement d’intensité depuis Sarkollande) pour déchoir et installer arbitrairement des dirigeants (sans aller toujours jusqu’à l’extrême comme en Lybie mais par exemple comme en Côte d’Ivoire), c’est sûrement bien plus sûr ET pour le peuple français ET pour les peuples des pays concernés que ces pratiques cessent. Attentats en France et invasions punitives sur injonctions du politiquement correct, on en a déjà assez.

      Donc, si on nous sort de là, même contre l’avis de nos dirigeants, c’est meilleur pour nous à long terme. Donc merci les Chinois (car ce sont eux qui s’intallent là-bas bien plus que les Russes).


  • zzz999 26 mars 08:26

    Les médias mainstream viennent de se prendre une baffe mémorable dans la figure, mais nulle doute qu’ils n’en tireront aucune leçon !


    • V_Parlier V_Parlier 26 mars 20:36

      @zzz999
      C’est très simple : Ils n’en parleront pas donc cette nouvelles deviendra une « fake new »...


  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 26 mars 10:01

    Quand même, tous ces journalistes, ces « experts » sur les USA qui nous ont seriné la même chanson du complot entre Trump et les Russes pour son élection et annoncé que son impeachment (empêchement) était pour bientôt, doivent se sentir un peu gênés s’ils ont la moindre confiance professionnelle.


  • Ruut Ruut 26 mars 16:53

    ça prouve juste que Trump avait raison avec les Fake New Network de CNN.


    • V_Parlier V_Parlier 26 mars 20:37

      @Ruut
      Exact mais ça ne changera finalement rien à la politique étrangère des Etats-Unis (qu’on ait Trump ou l’autre, mais il est vrai qu’avec l’autre folle le pire aurait été que l’UE aurait applaudi pour les mêmes « exploits »).


Réagir