jeudi 12 janvier - par VICTOR Ayoli

« LATINIA » !

Au Bisro de la Toile :

- Salut Loulle. Je viens d’entendre ce matin une proposition originale et fort intéressante. Elle émanait d’un de ces présidents éphémères de la France qui s’expriment très brièvement chaque matin sur France Inter.

- Ah ! Et alors c’est quoi ?

- Ce président d’un matin propose de reconstruire l’Europe selon des regroupements de nations. Un peu comme on a regroupé les départements français en grandes régions selon les proximités géographiques et culturelles. Il propose donc la création d’une grande Nation latine, qui s’appellerait Latinia et qui regrouperait la France, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, la Belgique Wallonne et, je crois encore la Suisse non alémanique (parlant français, italien, romanche). Ce président éphémère définissait ainsi brièvement cette nation latine : langue, l’italien (facile à apprendre dit-il), armée commune, diplomatie commune, monnaie : l’euro latin.

- Bref, les buveurs de vins, ayant subi la religion catholique.

- On peut le voir comme ça, selon ta vision de mastroquet. Je modulerais un peu la chose en intégrant à cette Nation latine un pays qui, certes n’a pas de continuité territoriale avec les pays précédents, mais qui est latin par la langue, c’est la Roumanie. Et je mettrais comme langue commune, non pas l’italien mais évidemment le latin, langue de base de tous les idiomes parlés dans cet espace géographique, et véritable ciment culturel entre leurs populations. Ce pourrait être une confédération, sur le modèle suisse. Quant à la capitale confédérale, ce serait probablement Paris, ou Barcelone ? Ou Milan ? Ou Genève ?

- Pourquoi pas Avignon Victor ? Ville qui a déjà été capitale de la chrétienté ! Et qui a une position géographique idéale entre le nord de la France, l’Espagne et l’Italie ?… teng ! Mon bistro prendrait de la valeur. Je vois d’ici la pancarte : « Bistrotum Loulo. Potest bibere, manducare, disputatio. »

- C’est vrai que ça aurait de la gueule. Ce Latinia aurait une population de plus de 210 millions d’habitants, atteignant ainsi la taille critique des grands pays (plus que la Russie, plus que le Japon). Son PIB atteindrait les 10 000 milliards d’euros, à comparer à celui des États-Unis (18 000 milliards) et de la Chine (12 000 milliards d’euros). Il serait au troisième rang mondial.

- Mais, et l’Allemagne ? On ne va pas encore se fâcher avec nos cousins germains ? On sait trop où ça mène…

- L’Allemagne pourrait, sur le même modèle, créer une autre grande Nation regroupant les pays de culture et de langue nordico-germanique : l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique flamande, le Danemark, la Suède, l’Autriche, le Luxembourg, la Finlande, les Pays baltes et peut-être, mais pas sûr, la Pologne. Ça ferait une nation – Germania – équivalente, avec 182 millions d’habitants et 6 500 milliards d’euro de PIB. Avec pour monnaie l’euro nordique.

- Le pays buveurs de bière. Ayant subi la religion protestante.

- C’est vrai. Quant aux pays de l’est de l’Europe, Grèce comprise, ils pourraient eux aussi se regrouper en une autre grande Nation.

Ces trois nations créeraient ensuite naturellement, ensemble, l’Union des Grandes Nations d’Europe. Basée sur la solidarité et non sur la « concurrence libre et non faussée ». Il serait probablement plus facile de faire vivre et travailler ensemble des populations se comprenant et ayant des affinités naturelles.

- Ce serait toujours mieux que le foutoir actuel. Allez, At nostri ! Vinum purpuriso  !

------------------------------------

France 66 M, Italie 61 M, Espagne 47, Portugal 10,5, Wallonie 3,5, Roumanie 20, soit 208 millions d’habitants et un PB de 10 000 milliards d’euros.

Allemagne 82 M, Pays-Bas 17 M, Flandre belge 7,5, Danemark 5,5, Luxembourg 0,5 Suède 10, Finlande 5,5, Pays baltes, Autriche 8,5, Pologne 39, soit 182 millions d’habitants et un PIB de 6 500 milliards d’euro.

Illustration : merci au regretté Chimulus

 



9 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 12 janvier 13:03

    Germania a été un projet réel : il s’agissait de rebaptiser Berlin, devenue capitale de la planète sous la schlag nazie.

    J’aurais bien aimé connaitre le nom de l’abruti dont vous rapportez le « projet »…


    • OMAR 13 janvier 12:39

      Omar9

      Bonjour @Jeussey de Sourcesûre

      Hitler est mort, et bien mort...
      Mais pas sa progéniture ni ses idées.
      Malheureusement....


    • Habana Habana 13 janvier 13:14

      @OMAR
      Vous avez raison, les idées d’Hitler sont maintenant en extrême orient !

      DAESH, AL QAIDA et tutti quanti rêvent de massacrer les infidèles et mécréants Français et Européens.

  • rogal 12 janvier 14:43

     Latinia pourraient se renforcer de la Bretagne, de l’Afrique et de la Numidie. Quelques légions basées aux environs de Cenabum devraient suffirn à protéger Lutèce des hordes de buveurs de bière. Et qu’on se le dise : nous ne laisserions pas refaire Sadowa sans porter illico nos catapultes sur le Rhin !


  • Jeekes Jeekes 12 janvier 18:54

    Bon, juste comme ça en passant, la Finlande n’est PAS un pays ni de culture, ni de langue nordico-germanique.

    En fait, le finnois (en finnois suomi) est une langue de la branche fennique de la famille des langues ouraliennes utilisant l’alphabet latin.

    Enfin, moi j’dis ça, j’dis rien.
    Sinon que pour créer un foutoir encore pire que l’actuel, ben bravo, riche idée !

    • Abou Antoun Abou Antoun 12 janvier 23:06

      @Jeekes
      Et il y a beaucoup d’autres inclassables (Hongrois, Baltes, Albanais, etc....).
      Qu’est-ce qu’on en fait : Alteralia ou Poubellalia ?
      Demandez aux Basques s’ils veulent être en Latinia, et aux Flamands de Schnorr.
      Tout ça c’est du délire.
      Mais en fait l’Europe n’est que (vaguement) géographique. L’Europe politique, culturelle n’a jamais existé et n’existe aujourd’hui que comme colonie U.S. en voie de désintégration.


  • Sergio Sergio57 12 janvier 19:27

    On pourrait aussi associer à Latinia l’Amérique latine et on dira :


     « Comment voulez-vous diriger une nation ayant autant de variétés de vins ? »

  • sarcastelle sarcastelle 12 janvier 21:22

    Il va falloir d’abord renverser le gouvernement actuel si l’on veut parler latin en Latinia. 


  • baldis30 13 janvier 12:08

    Bonjour,

    Ô certes la LATINIA est présenté sous une forme humoristique, mais combien emmerderait-elle le monde anglo-saxon ( les germains et les grands-bretons) ! Et que dire en plus si de leur côté les slaves relevant de l’alphabet cyrillique ou grec et souvent de l’orthodoxie, voulaient coincer les mêmes anglo-saxons .....

    Ces derniers n’ont eu de cesse que de vouloir détruire le monde latin ....

    Et pour la capitale de LATINIA choisir plutôt Orange où le théâtre est dans la tradition latine suffisamment vaste pour accueillir le peuple, et d’une extraordinaire acoustique comme seuls les latins et les grecs savent la concevoir...


Réagir