mercredi 1er juillet - par doctorix

Le jeu des tests : une brique de plus dans la désinformation COVID-19

Encore un excellent article de mon excellent confrère le Dr Pascal Sacré, qui relativise grandement le rôle des anticorps dans nos défenses immunitaires (les anticorps sont tout ce que les vaccins sont capables de produire, et ce n’est pas grand-chose dans notre panoplie défensive : c’est pourtant ce qui est retenu comme critère d’efficacité des vaccins). Vous allez apprendre (et comprendre, c’est encore mieux) beaucoup de choses, tout comme moi, d’ailleurs : ce Pascal est Sacré-ment fort, si je peux me permettre... Je transmets son article, à sa demande.

Par Dr Pascal Sacré Mondialisation.ca, 25 juin 2020 Thème : Désinformation médiatique, Science et médecine Analyses : COVID-19 print 1028 112 15 1199

Dans la maladie COVID-19, les tests tentent de répondre aux questions fondamentales suivantes :

Êtes-vous infecté ? Êtes-vous contagieux ? Avez-vous été infecté ? Êtes-vous immunisé (protégé) contre le coronavirus SRAS-CoV-2, et pendant combien de temps ?

Vous voulez la réponse vraie, ou bien la réponse donnée par la propagande, les versions officielles gouvernementales et les médias dominants ?

Je vais vous donner la réponse vraie, médicale : les tests ne répondent à aucune de ces questions, ils ne sont pas fiables, donnent des réponses exagérément simplistes qui pourront être utilisées par les gouvernements pour faire croire aux gens ce qu’ils veulent qu’ils croient.

Il y a deux grands types de tests :

Les tests moléculaires : RT-PCR Les tests sérologiques : recherche d’anticorps dans le sang RT-PCR [1]

Dans des cellules prélevées au fond du nez, le RT-PCR recherche des fragments d’ARN viral du SRAS-CoV-2, forme de l’ADN correspondant grâce à l’enzyme Reverse Transcriptase (RT) et amplifie (multiplie) les fragments ARN-ADN trouvés grâce à la technique de polymerase chain reaction (PCR). Par une technique compliquée, donc sujette à de nombreux faux pas, on nous dit que ce test pourrait quantifier la charge virale.

Ce test dont le résultat peut prendre 2 à 7 jours est censé prouver que vous êtes infecté (RT-PCR +) ou non (RT-PCR -) par le coronavirus SRAS-CoV-2 et que vous êtes contagieux ou non.

Ce n’est pas la vérité.

Pourtant, c’est ce qui a guidé toutes les décisions médicales de par le monde pour catégoriser les patients en COVID et NON-COVID, pour isoler les premiers et les confirmer comme COVID-19.

La présence d’un tableau clinique composé de signes majeurs (dont la toux, la fièvre) et de signes mineurs, avec dans certains cas un scanner thoracique, a fait classer les malades symptomatiques en cas suspects (en attente du résultat RT-PCR) ou confirmés (RT-PCR positif et/ou scanner thoracique évocateur), avec des formes mineures, modérées et sévères.

Cette théorie basée sur des sables mouvants prouve que l’être humain préfère toujours un mensonge logique et rassurant, simpliste, à la vérité plus complexe et plus effrayante.

Beaucoup d’études et d’articles d’experts reconnus dans leur domaine, dont certains issus d’universités prestigieuses, ont montré le manque de fiabilité de la RT-PCR qui peut donner des résultats faussement positifs, faussement négatifs ou être perturbée pas un tas d’éléments à toutes les étapes de sa technique [2].

Quant aux tableaux cliniques et aux images des scanners thoraciques, ils n’ont rien de spécifique et peuvent se rencontrer dans n’importe quelle affection virale ou infectieuse large [3].

Le SRAS-CoV-2 fait partie d’une famille de nombreux virus similaires dont la plupart sont bénins : virus des rhumes.

Il est plus que probable que ce virus spécifique a eu le temps de circuler au sein d’une grande partie de la population avant la fin du mois de mars et les mesures de confinement.

Ces mesures d’isolement strict n’ont pas détruit le virus ou éteint la pandémie. Par contre, elles ont détruit l’économie de nombreux pays ainsi que de nombreuses vies (chômage, solitude, pauvreté, dépression, maladies non prises en charge, anxiété, famine).

« Kerry Pollard, microbiologiste du Commonwealth de Pennsylvanie, effectue une extraction manuelle du coronavirus dans le laboratoire d’extraction du Bureau des laboratoires du ministère de la santé de Pennsylvanie, le vendredi 6 mars 2020. » Source : flickr.com

Les tests sérologiques au secours de la propagande COVID-19 ? [4]

Les tests sérologiques sont faits à partir du sang, 8 ml prélevés dans un tube sec ou bien une simple goutte dans le cas des tests rapides.

Le biologiste y cherche la présence d’anticorps (Ac) ou immunoglobulines (Ig) spécifiques du coronavirus SRAS-CoV-2.

On distingue deux grands types d’anticorps :

IgM : infection récente ou en cours, phase de contagion IgG : infection plus ancienne, guérison, plus de contagion Certains tests sérologiques dépistent uniquement les IgG. Des études ont montré que pratiquement tous les sujets qui ont présenté un COVID-19 symptomatique ont produit des anticorps IgG détectables pour autant que le prélèvement sanguin ait été réalisé au minimum 3 semaines après les premiers symptômes [5].

Il existe plusieurs types d’IgG.

Les IgG S1/S2 sont des anticorps neutralisants, protégeant contre le virus.

Attention, tous les anticorps IgG identifiés ne sont pas protecteurs ou neutralisants, c’est même l’inverse avec le phénomène de facilitation de l’infection via les anticorps (ADE Antibody Dependent Enhancement, comme dans la dengue). Dans ce cas, plutôt que de bloquer la clé (protéine Spike de l’enveloppe virale) qui permet au virus d’entrer dans les cellules cibles (anticorps neutralisants), ces anticorps facilitateurs favorisent la pénétration du virus dans les cellules cibles ! [6-7]

Des tests rapides, comme celui du laboratoire BioLab Sciences [8] basé à Scottsdale en Arizona (USA), permettent une détection d’anticorps rapide, en 10 minutes, avec une spécificité de 98%. Ce sont les dires du laboratoire. Une goute de sang suffit, comme dans les tests de glucose sanguin avec piqûre au bout du doigt.

Il existe plusieurs types de tests rapides, 12 tests autorisés par la FDA rien qu’aux USA (au 1er juin), mais aussi d’autres en Malaisie, en Chine ou en Europe.

Un laboratoire comme celui de Scottsdale en Arizona prétend pouvoir fournir jusqu’à 9 millions de tests par semaine.

Interprétation des résultats du quick-test :

IgM positifs seuls : infection/contact récent (jours), au maximum dans les 4 semaines précédentes IgM et IgG positifs : infection/contact ayant eu lieu entre 4 et 8 semaines avant IgG positifs seuls : infection/contact ayant eu lieu il y a plus de 8 semaines Oui, et alors ?

Que pouvons-nous vraiment conclure à partir de cela ?

Petit retour théorique sur l’immunité humaine pour mieux comprendre [9] :

Publicité

La défense immunitaire humaine est composée de deux grandes lignes.

Immunité innée ou naturelle Immunité acquise ou adaptative A. L’immunité innée n’est pas spécifique, elle est très rapide, intervient en premier en cas d’agression et elle est souvent suffisante. Elle ne repose pas sur la production d’anticorps. Cela veut dire que les anticorps ne sont absolument pas indispensables pour éliminer une infection. Cela veut également dire que l’absence d’anticorps ou qu’un taux faible d’anticorps dans le sang n’exclut pas une infection virale qui aura été prise en charge par l’immunité innée exclusive. Cela est même un signe de bonne santé immunitaire !

B. L’immunité adaptative est spécifique, elle est plus lente, seulement activée dans le cas où l’immunité innée est débordée ou insuffisante et elle est basée, mais pas seulement, sur la production d’anticorps.

Donc, résumer la défense immunitaire d’un individu à sa production d’anticorps est aussi faux et simpliste que de résumer la défense d’un pays à ses forces spéciales. Pourtant, cette pirouette est le dogme principal de l’immunologie, la base sacrée de la vaccinologie.

Que dit la théorie immunitaire orthodoxe ?

Test positif

Elle dit qu’un test sérologique positif (présence d’un taux suffisant d’anticorps spécifiques du coronavirus SRAS-CoV-2 dans le sang) traduit l’existence d’une infection, récente (IgM-jours/semaines) ou ancienne (IgG-semaines/mois).

Elle dit aussi qu’un test positif à IgG (taux suffisant dans le sang) veut dire que la personne est protégée contre une nouvelle infection.

Ce n’est pourtant pas aussi simple.

Souvenez-vous du SIDA (infection par le VIH ou HIV). Avant le SIDA, toute séroconversion était considérée comme un bon signe, traduisant la réaction adaptée du système immunitaire adaptatif à une infection.

Après le SIDA, la séroconversion (présence d’anticorps anti-HIV) est devenue mauvais signe, posant le diagnostic d’une maladie active : malade séropositif [10].

Test négatif

La théorie orthodoxe dit qu’un test négatif (peu ou pas d’IgG dans le sang) veut dire que la personne n’a pas fait d’infection et n’est pas protégée.

Pourtant, ce n’est pas tout à fait vrai.

L’absence d’anticorps IgG (ou un taux sérique faible) ne veut pas dire qu’une personne n’a pas été infectée car elle a pu recourir uniquement à son immunité innée (immunité sans anticorps) ou elle a pu recourir à d’autres types d’anticorps comme les Immunoglobulines A (IgA) sécrétées localement dans les muqueuses infectées (muqueuse nasopharyngée).

Les anticorps sont sécrétés par des lymphocytes B activés lors de la réaction immunitaire tardive, adaptative et spécifique. Mais cette immunité adaptative repose également sur d’autres cellules qui ne produisent pas d’anticorps, telles que les lymphocytes T qui constituent également une ligne de défense antivirale et antimicrobienne très importante, non prise en compte par les sérologies sanguines qui ne dosent que les anticorps sériques.

De plus, il y a un concept immunologique important, celui d’immunité croisée [11]. Oui les médecins devraient relire leurs cours d’immunologie !

La famille des coronavirus est une famille nombreuse !

Pour la plupart, ces virus sont bénins et engendrent des rhumes chaque année. À force, depuis la petite enfance, une véritable immunité anti-coronavirus s’est développée, facilitant la réaction immunitaire innée contre le SRAS-CoV-2 de sorte que celle-ci, chez un grand nombre de personnes, a pu suffire pour raccourcir la multiplication virale.

La réaction immunitaire adaptative (médiée par anticorps) n’a donc pas eu le temps, chez toutes ces personnes, d’entrer en jeu, donc pas d’anticorps.

Ce n’est pas mauvais du tout et veut dire, au contraire, que les rhumes précédents ont préparé la personne à bien réagir au SRAS-CoV-2 (immunité croisée efficace).

En résumé, une sérologie négative (taux insuffisant d’anticorps anti-SRAS-CoV-2) N’EXCLUT PAS d’avoir été infecté et N’EXCLUT PAS l’existence d’une immunité protectrice contre une forme grave de COVID-19.

Les seules sérologies à IgG sous-estimeront le véritable taux d’infections guéries et la véritable immunité de la population contre le SRAS-CoV-2 !

Il serait plus intéressant de doser l’ensemble des anticorps anti-coronavirus, et non seulement ceux spécifiques du SRAS-CoV-2.

Hypothèse immunologique pour expliquer des formes graves de COVID-19 :

Des formes sévères (soins intensifs, décès) ont surtout été observées chez les patients âgés (voire très âgés, >/= 80 ans) et/ou avec une maladie chronique ou plus (obésité, diabète, HTA, maladie cardio-vasculaire…).

Ces pathologies chroniques occidentales (de plus en plus mondiales et liées principalement aux régimes alimentaires sucrés associés à une sédentarité excessive) sont devenues tellement habituelles qu’aujourd’hui, dans les hôpitaux, on les banalise à outrance. C’est presque devenu « normal » d’être gros, hypertendu, vite essoufflé, diabétique ou inactif.

Pourtant, il s’agit DU fléau des temps modernes, beaucoup plus que le manque de vaccination !

Toutes ces maladies et habitudes de vie dépriment fortement le système immunitaire [12].

a) l’immunité innée, naturelle, a été incapable chez ces personnes d’éliminer le virus ou de ralentir sa multiplication.

b) l’immunité adaptative, spécifique, productrice entre autres d’anticorps de plusieurs types, a pu entraîner la sécrétion d’anticorps ADE, facilitant l’invasion virale au niveau de tissus présentant des récepteurs spécifiques à ces anticorps, engendrant une réaction inflammatoire excessive, exagérée (réponse immunologique Th2) et plus de destruction que de guérison [13] notamment dans les poumons.

Dans ce cas de figure, les taux très élevés d’anticorps contre le SRAS-CoV-2 ont plutôt traduit une situation mauvaise, synonyme d’infection sévère et de réactions immunitaires délétères !

CONCLUSIONS

Les tests, aussi bien moléculaires de type RT-PCR (diagnostic, contagiosité), que sérologiques avec anticorps IgM-IgG (diagnostic, immunité) sont peu fiables.

Ils ne tiennent pas compte de l’immunité croisée aux autres coronavirus (très similaires au SRAS-CoV-2 mais plus nombreux et bénins) qui a pu, certainement, jouer un grand rôle dans la protection de tout un pan de la population, surtout les jeunes et les individus en relative bonne santé (60 à 85% des gens sont capables d’éliminer les coronavirus en n’utilisant que leur système immunitaire inné, sans développer d’anticorps pour cela).

Beaucoup de gens sont et seront protégés par cette immunité croisée, assurée par tous les coronavirus ambiants que nous respirons sans aucun souci ou à peine (rhume banal) depuis des décennies et sans passer par la case anticorps spécifiques.

De plus, ce n’est pas parce que les anticorps en question disparaissent rapidement [14] ou diminuent très fort dans le sang que l’individu n’a plus de protection immunitaire.

Publicité

Il existe un grand nombre de lignes de protection (cellules T auxiliaires, cytotoxiques, régulatrices, autres molécules fabriquées par les cellules B, immunité innée…) et tout réduire aux seuls anticorps pour dire que vous êtes protégés ou non est profondément malhonnête, ou stupide.

L’immunité ne repose pas que sur les anticorps, loin de là [15] !

Des patients avec un COVID-19 modéré ont montré des taux faibles d’IgA et d’IgG sériques spécifiques de la protéine Spike du SRAS-CoV-2.

Des patients avec un COVID sévères ont montré des taux élevés d’IgA et d’IgG sériques spécifiques, d’autant plus élevés que la maladie a été sévère [16].

Alors que la théorie immunologique orthodoxe dirait que plus on est malade, plus on fabrique d’Ac pour se protéger, en réalité, le taux élevé d’Ac est en partie responsable de la gravité de la maladie (phénomène ADE).

Le taux élevé d’anticorps, bien loin de traduire une protection, traduit une réaction immunitaire inadéquate (déréglée) conduisant à une réponse immunitaire Th2 (humorale et inflammatoire) plutôt que Th1 (cellulaire). Et ce n’est pas bon.

Pourquoi ?

En raison du mauvais état de santé global des patients atteints de COVID sévère (une ou plusieurs comorbidités sévères, âge élevé) !

Le plus important est une bonne coordination entre les systèmes immunitaires inné et adaptatif et cela repose sur une bonne santé (alimentaire, physique, mentale).

Un taux bas d’anticorps peut simplement signifier que votre système immunitaire inné a été efficace, et a suffi à vous protéger. C’est bien !

On peut faire dire n’importe quoi aux tests, y compris les tests sérologiques (anticorps) et tout dépendra de l’intention, bienveillante et honnête OU malveillante et malhonnête, de ceux qui vous diront ce qu’ils veulent que vous croyez.

P.S. mes conseils de médecin :

Renforcez votre immunité par une alimentation saine (équilibrée), une activité physique modérée, variée et régulière et une hygiène mentale quotidienne (méditation, autohypnose, sophrologie, respiration, promenade dans la nature sans masques).

Et si vous et vos enfants ont des rhumes, c’est très bien.

Dr Pascal Sacré

Image en vedette : pixabay.com

Note aux lecteurs : veuillez cliquer sur les boutons de partage ci-dessus ou ci-dessous. Faites suivre cet article à vos listes de diffusion. Publiez cet article sur votre site de blog, vos forums Internet, etc.

Notes :

[1] Tutoriel prélèvement nasopharyngé : Un geste technique, essentiel à la fiabilité du test COVID-19

[2] Les tests : talon d’Achille du château de cartes COVID-19, mondialisation.ca, 28 mai 2020

[3] Utilité du CT-scan thoracique pour le diagnostic et le triage des patients suspects de COVID-19, revue Médicale Suisse RMS 2020, Vol. 16, 955-957. Le rôle du CT dans la prise en charge des malades COVID-19 suspects ou confirmés reste incertain.

[4] Place des tests sérologiques dans la stratégie de prise en charge de la maladie COVID-19

[5] Le Journal du Médecin, 4 juin 2020, n° 2632

[6] Anticorps facilitants et pathogénèse du COVID 19, Revue Médicale Suisse 25 avril 2020. Cet article permet de mettre en avant la complexité de la réponse immune. Complexité qui nous incite à réfléchir sur la signification de la présence d’anticorps : une sérologie positive dans le temps peut-elle dire qu’il existe une immunité ? De plus, comme on peut le suspecter dans certains cas sévères la réponse immune pourrait jouer un rôle dans la pathogenèse de l’affection.

[7] Molecular Mechanism for Antibody-Dependent Enhancement of Coronavirus Entry

[8] Tests sérologiques rapides : RAPID RESULT COVID-19 TEST KITS

[9] Immunologie approfondie

[10] LE DIAGNOSTIC DE L’INFECTION PAR LE VIH, Le diagnostic est fait grâce à une analyse de sang qui permet de détecter la présence d’anticorps anti-HIV, dès trois semaines après la contamination.

[11] Immunité croisée entre les coronavirus des rhumes et SARS-CoV-2

[12] SARS-CoV-2 specific antibody responses in COVID-19 patients

[13] Antibodies to coronaviruses are higher in older compared with younger adults and binding antibodies are more sensitive than neutralizing antibodies in identifying coronavirus‐associated illnesses

[14] Coronavirus : les anticorps ne resteraient que deux à trois mois dans le sang

[15] Les anticorps ne sont PAS nécessaires pour la protection contre certains virus, article source en anglais : Antibodies are not required for immunity against some viruses

[16] Systemic and mucosal antibody secretion specific to SARS-CoV-2 during mild versus severe COVID-19

Pascal Sacré est diplômé en médecine, en Belgique, depuis 1995. Il a entamé une spécialité en anesthésie-réanimation en 1997, terminée en 2002 et complétée par une spécialisation en soins intensifs (critical care) en 2003. Il travaille en milieu hospitalier depuis cette date, en soins intensifs, avec un passage de 2,5 ans dans un centre pour grands brûlés (l’hopital militaire Reine Astrid HMRA à Bruxelles) entre 2009 et 2011. Depuis 2011, il travaille dans un centre de soins intensifs médico-chirurgical à Charleroi, Belgique. Il est formé en hypnothérapie en milieu médical depuis 2014 et à ce titre, il est responsable de formations en gestion du stress pour le personnel de son hôpital. Il collabore pour le Centre de recherche sur la Mondialisation depuis 2009.

La source originale de cet article est Mondialisation.ca Copyright © Dr Pascal Sacré, Mondialisation.ca, 2020



161 réactions


  • dimitrius 1er juillet 11:42

    Oui c’est çà , les gens qui sont morts , c’est certainement qu’ils ont oublié de respirer !!!


  • PASCAL PROUT Oncle-Paul 1er juillet 13:18

     doctorix est un médecin friand des théories du complot , ici encore un article sur les médecines conspirationnistes smiley


    • JC_Lavau JC_Lavau 1er juillet 13:40

      @Oncle-Paul. N’hésite pas à nous décrire tes études, diplômes et travaux originaux en biologie et médecine.


    • foufouille foufouille 1er juillet 14:01

      @Oncle-Paul

      Manifestement un copier coller.


    • xana 1er juillet 14:07

      @foufouille
      Oui, avec la signature de l’auteur. Ce n’est donc pas un copié-collé mais un partage.


    • dimitrius 1er juillet 15:25

      @JC_Lavau
       N’hésites pas à donner les tiennes d’études !!!! Les gens de Wiki t’ont virer pour incompétences et manquements graves à la déontologie.


    • doctorix doctorix 1er juillet 17:34

      @Oncle-Paul
      Pascal Sacré se montre ici très pointu, et tant pis pour vous si vous n’avez pas les capacités pour comprendre ce qu’il explique.
      La maladie survient essentiellement chez les personnes immuno-déprimées. Cette déficience est en fait véritablement un SIDA, puisque celui-ci n’est pas du au VIH, et ce sida ouvre la porte à toutes les maladies. 
      Un système immunitaire en bon état vient aisément à bout du coronavirus, comme de toute autre infection, c’est pourquoi les enfants ne sont pas touchés ou savent se défendre.
      Et puisque j’évoque le Sida, profitez-en pour apprendre ce qu’en dit la théorie des lanceurs d’alerte que vous appelez conspirationnistes : c’est une maladie qui survient en Occident chez ceux qui ont bousillé leur système immunitaire par les drogues, ou qui ont reçu des poisons de type AZT à partir d’une séropositivité factice, et en Afrique chez ceux dont le système immunitaire est déglingué par la misère et la malnutrition.
      Aucun virus n’est responsable de cela, mais la porte est grande ouverte à tous en raison de cette déficience.
      https://www.sidacensure.com/
      Pour résumer cette énorme somme d’arguments, venant de nombreux médecins et professeurs courageux : le sida n’est pas du au VIH (jamais retrouvé chez aucun malade), il n’est pas contagieux, et les séropositifs ne devraient recevoir aucun traitement, parce que cela peut et va les tuer.
      Un séropositif n’est pas malade et ne le sera jamais.


    • foufouille foufouille 1er juillet 17:51

      @doctorix

      c’est du lourd autant que la fracture d’un os qui guérit en 3 jours.

       smiley

      j’imagine pierre henri qui lit pancréatectomie et colectomie sub-totale : c’est rien car il en en reste encore plein.

      ou trop de gamma c’est que vous buvez trop d’alcool.


    • doctorix doctorix 1er juillet 18:53

      @foufouille
      On va momentanément se passer de vos services.
      Cela ne privera personne, puisque vous ne dites que des conneries.


    • foufouille foufouille 1er juillet 18:59

      @doctorix

      je répète juste tes conneries


    • PASCAL PROUT Oncle-Paul 1er juillet 22:07

      @doctorix

      Une méta-analyse de l’hypothèse de Duesberg a été publiée en 1994 dans la revue Science1. Ses conclusions sont que le biologiste américain a écarté tous les arguments susceptibles de le contredire. La communauté scientifique considère aujourd’hui que les preuves que le VIH est à l’origine du sida sont concluantes et rejette les théories comme celle de Duesberg, jugées négationnistes, fondées essentiellement sur des arguments sans valeur scientifique et relevant de la théorie du complot


    • JC_Lavau JC_Lavau 1er juillet 22:11

      @Tullius Detritus. Wikipedia est un organisme de propagande privé, muni d’une police secrète privée. Son fanatisme principal est sioniste. Les autres fanatismes sont surtout pour avoir l’air d’incarner le progrès.
      En mai 2014, j’ai dénoncé ici une de leurs fraudes fanatiques parmi tant d’autres :

      Fraude : nulle trace de corpus expérimental soutenant « acidification des océans »

      Ils en font bien d’autres.


    • doctorix doctorix 1er juillet 23:38

      @Oncle-Paul

      et relevant de la théorie du complot
      Mais oui, mais oui.
      Nous sommes d’affreux complotistes.
      Nous ne croyons pas à l’assassinat de JFK par un tueur isolé (l’idée de complotisme a été créée par la CIA à cette occasion pour nous discréditer à peu de frais), ni à la VO du 9/11, ni aux fioles d’anthrax, ni aux armes de destruction massive de Saddam, ni à l’efficacité des vaccins, ni à leur innocuité, ni au rôle de l’homme dans le réchauffement, pas plus qu’à celui du CO2, ni à l’article du Lancet, ni à une foule d’attentats sous faux drapeau.
      Pourquoi croirions nous « Sciences » ou Wikipedia, qui n’ont été créés que pour perpétuer tous ces mensonges officiels, bien planqués au milieu d’évidences ?
      Pourquoi voulez-vous que ces organismes payés par des milliardaires nous racontent moins de conneries que nos journaux et media payés par les mêmes ?
      Cette femme, brillant médecin, possédait cinq cliniques.
      Pour dénoncer l’imposture, et la mafia médicale, elle a perdu son diplôme :
      https://www.youtube.com/watch?v=fsHgwXzB78Y


    • doctorix doctorix 1er juillet 23:48

      Si je parle ici du Sida, c’est parce qu’on est en train de nous refaire le même coup.
      Une grande arnaque mondiale, avec un vaccin bidon universel à la clé, qu’il faudra refuser de toutes vos forces.
      Couplé à une micro-puce, il pourrait contenir des agents létaux déclenchables au moment voulu, probablement par l’intermédiaire de la 5G, afin de réduire drastiquement la population mondiale, le grand rêve de « l’élite ».
      Si vous analysez bien, tous les ingrédients sont là.


    • Garibaldi2 2 juillet 04:11

      @doctorix

      L’affaire du sang contaminé est donc une erreur manifeste, et la justice française a condamné des innocents, puisque d’après Doctorix il ne peut pas y avoir de transmission d’un virus qui n’existe pas !


    • Garibaldi2 2 juillet 04:36

      Puisque d’après Doctorix le virus du VIH n’existe pas, on se demande bien comment son champion, le professeur Luc Montagnier, peut déclarer que le virus de la covid-19 est le résultat de manipulations incorporant des séquences d’adn du virus du VIH (qui n’existe pas !).

      https://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-et-vih-pourquoi-la-theorie-du-pr-luc-montagnier-est-invraisemblable-17-04-2020-8301387.php

      La déclaration du professeur Luc Montagnier sur Cnews :

      https://www.youtube.com/watch?v=qSWCLHIOiMo

      Ça commence très fort dès la 1ère minute.

      La logique doctorixienne m’échappe totalement.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 2 juillet 10:13

      @JC_Lavau

      Le lien de Lavau https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/fraude-nulle-trace-de-corpus-152331 nous dit :

      « Sur l’évacuation hors de l’horizon du modélisateur des synthèses d’argiles marines, fut-ce par modification structurelle et chimique des argiles continentales apportées par les fleuves : on leur doit quand même sur quelques quatre milliards et demi d’années le constant prélèvement en potassium au détriment de la solution marine. Ces argiles benthiques de structure mica hydraté sont ensuite recyclées par subduction, distillées par différenciation magmatique, et le potassium est renvoyé dans les croûtes continentales par volcanisme andésitique, ou par plutons granitiques.

      C’est à ce mécanisme qu’on doit l’existence des croûtes continentales, vingt à trente fois plus riches en potassium que le manteau ou la croûte océanique. D’où l’enrichissement permanent de l’océan en sodium, qui ne peut participer que très difficilement aux synthèses argileuses. »

       

      Comprenne qui pourra !

       

      4,5 milliards d’années, oui Monsieur, pas un de moins !

      Constant prélèvement : oui Monsieur, j’étais là !

      Recyclées par subduction, distillées par différenciation magmatique : oui Monsieur, parfaitement, je les ai vu de mes yeux !

      par volcanisme andésitique, ou par plutons granitiques :

      C’est à ce mécanisme qu’on doit l’existence des croûtes continentales, vingt à trente fois plus riches en potassium que le manteau ou la croûte océanique. D’où l’enrichissement permanent de l’océan en sodium, qui ne peut participer que très difficilement aux synthèses argileuses.

       « Qui est causée par l’âcreté des humeurs engendrées dans la concavité du diaphragme, il arrive que ces vapeurs…Ossabandus, nequeis, nequer, potarium, quipsa milus. Voilà justement ce qui fait que votre fille est muette » nous expliquait déjà « Le médecin malgré lui ».

       

      Et JC_Lavau veut me reprendre quand j’expose le mécanisme ultrasimple qui a provoqué le déluge et la dérive des continents en accord avec les chiffres de la bible.


    • doctorix doctorix 2 juillet 10:54

      @Garibaldi2
      Le virus existe bien, mais ça n’a aucune importance puisqu’on ne peut pas le trouver chez les malades. C’est un cas ou un absent ne peut avoir tort.
      Quand à l’affaire du sang contaminé, il l’était peut-être, ou peut-être pas.
      Il y a bien des façons d’anéantir un système immunitaire.
      Par exemple, dans les années 80, comment traitait-on les séropositifs ?
      Avec de l’AZT.
      Que provoque l’AZT ? Un effondrement du système immunitaire. La boucle est bouclée.
      C’est probablement ainsi que sont morts les hémophiles et autres transfusés. Mais l’histoire est trop ancienne pour qu’on puisse enquêter sérieusement à la lumière des nouvelles donnes.
      Le sang dit « contaminé » contenait probablement les mêmes éléments non spécifiques qui font l’objet des tests actuels, et qui vous rendent séropositifs. Une fois taxés de séropositivité, les hémophiles recevaient l’AZT mortel. Et en mourraient, ni plus ni moins que les autres.
      Effectivement, la Justice française a peut-être bien condamné des innocents, ni responsables, ni coupables.
      Les vrais coupables étaient certainement les fabricants et prescripteurs d’AZT.


    • nono le simplet nono le simplet 2 juillet 11:20

      @doctorix
      Le virus existe bien, mais ça n’a aucune importance puisqu’on ne peut pas le trouver chez les malades
      bé oui, il est si petit qu’il passe par les trous de la passoire ... ah le salaud, le vicieux !


    • doctorix doctorix 2 juillet 11:39

      @nono le simplet
      Ce virus mesure 150 nanomètres.
      Les virus mesurent entre 10 et 300 nanomètres.
      C’est donc un virus de taille moyenne qui devrait être trouvé aussi facilement que les autres, s’il était présent.
      Je ne sais d’ailleurs pas où les chercheurs ont été pêcher ce virus, puisqu’ils ne l’ont pas trouvé chez les malades.


    • dimitrius 2 juillet 11:44

      @JC_Lavau
      C’est toujours ce que disent les coupables , jusqu’à la mort ils nient les faits.


    • Garibaldi2 2 juillet 12:04

      @doctorix

      ’’Le virus existe bien’’. Il faudrait savoir : il existe ou pas, ce virus ’’jamais trouvé chez les malades’’ ? Car si on ne le retrouve pas chez les malades, alors où le trouve-t-on ?

      ’’le sida n’est pas du au VIH (jamais retrouvé chez aucun malade), il n’est pas contagieux, et les séropositifs ne devraient recevoir aucun traitement, parce que cela peut et va les tuer.
      Un séropositif n’est pas malade et ne le sera jamais.’’.

      Curieux que tous les patients séropositifs traités à temps par le Truvada voient leur charge virale baisser, devenir indétectable, et peuvent mener une vie presque normale.

      ’’Par exemple, dans les années 80, comment traitait-on les séropositifs ?
      Avec de l’AZT.’’

      Les sidéens (dont des hémophiles) ont commencé à mourir avant qu’on traite à l’AZT en 1986.

      En 1983 on dénombrait 1300 cas de sida aux États-Unis et 460 décès.

      En 1985, on dénombrait 23 000 personnes atteintes aux Etats-Unis et presque 15 000 décès. 400 malades au Canada et 150 morts.


      Allez-vous nous dire que Françoise Barré-Sinoussi est un charlatan qui lie de façon mensongère le virus du VIH au déclenchement, à terme, d’un Sida chez un patient infecté ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 juillet 13:33

      @Daniel PIGNARD. Audrey Garric est de ton avis : elle aussi hurle sa haine contre la géochimie et les géochimistes.


    • doctorix doctorix 2 juillet 20:17

      Les sidéens (dont des hémophiles) ont commencé à mourir avant qu’on traite à l’AZT en 1986.

      Mais ceux-là étaient de véritables immuno-déprimés Leur mort ne devait rien à l’AZT, mais à l’abus de poppers ou nitrite d’amyle, qu’ils sniffaient en dansant pour bander toute la nuit (je ne parle pas des hémophiles : je ne suis pas une encyclopédie et j’ai des lacunes sur ce sujet ; c’est en fait le seul point qui me fasse douter).

      Une chose est cependant curieuse : dix ans après les faits, en 1992, sur 1200 hémophiles contaminés, 250 étaient décédés.

      20%, ce n’est pas beaucoup en dix ans (ce n’est pas du cynisme).

      A partir de 1986 jusqu’en 92, beaucoup ont du recevoir de l’AZT. Il faudrait établir la chronologie de ces morts. Et que leur a-t-on donné avant 1986 ? Ce sont de vraies questions, qui se poseront quand on aura officiellement innocenté le VIH.

      L’autre question est : si ce n’est pas par le VIH, par quoi ont-ils été contaminés ? Il se peut que ce soit par le virus de l’hépatite C, certainement mortel, ou toute autre saloperie.


    • Garibaldi2 3 juillet 06:30

      @doctorix

      ’’Une chose est cependant curieuse : dix ans après les faits, en 1992, sur 1200 hémophiles contaminés, 250 étaient décédés.’’

      S’ils ont été contaminés, on pouvait donc identifier le virus dans ces malades ?! C’est contraire à ce que vous écrivez !

      ’’L’autre question est : si ce n’est pas par le VIH, par quoi ont-ils été contaminés ? Il se peut que ce soit par le virus de l’hépatite C, certainement mortel, ou toute autre saloperie.’’. I

      ll faut bien trouver une explication n’est-ce pas. D’ailleurs, les avocats des mis en cause ont été assez cons pour ne pas évoquer cette hypothèse, à moins que les dossiers médicaux des personnes décédées ne mentionnent pas qu’ils avaient une hépatite C ; qui d’ailleurs n’est pas automatiquement mortelle car elle n’entraîne pas automatiquement un cancer du foie ou une cirrhose.


    • Francis JL 3 juillet 08:26

      @doctorix

       
       si les virus n’existent pas, que faut-il entendre par « charge virale » ?
       
       Que faut-il penser de la fièvre qui la fait baisser ? Des inconvénients du paracétamol en l’occurrence ?
       
       Questions sans arrière pensées, je précise.


    • doctorix doctorix 4 juillet 09:29

      @Garibaldi2
      S’ils ont été contaminés, on pouvait donc identifier le virus dans ces malades ?! C’est contraire à ce que vous écrivez !

      Je vous répète qu’on n’a jamais identifié un virus chez un malade (sauf un virus dans un ganglion, par Montagnier, ce virus transmis à l’équipe Gallo qui en a fait la mauvais usage que l’on sait).
      Toutes les recherches sur le sida ont porté sur cet unique virus et ses descendants (avec leurs innombrables mutations).
      Oui, un seul virus trouvé en près de 40 ans...
      On a trouvé des séropositifs avec des tests bidons, tout comme maintenant. Des malades, je n’en sais rien. Ensuite, transformer des séropositifs en malades, c’est une affaire de médicaments et de peur.
      L’hépatite C est une hypothèse, il peut y avoir beaucoup de choses dans un sang transfusé. Mais comme les recherches n’ont porté que dans une seule direction après 1984, une mauvaise direction, on n’en saura pas plus.


    • doctorix doctorix 4 juillet 17:19

      @Garibaldi2

      D’ailleurs, les avocats des mis en cause ont été assez cons pour ne pas évoquer cette hypothèse,
      Vous oubliez qu’à l’époque, il n’était pas pensable de remettre en cause le sacro-saint lien VIH-Sida : regardez juste comment vous me traitez, trente ans plus tard..
      Un avocat qui aurait osé dire qu’aucun virus n’avait été transmis se serait fait traîner dans la boue, dans l’hilarité et le mépris généraux. De plus, il n’y avait pas internet et les informations ne circulaient pas comme maintenant. Comment auraient-ils pu douter ?
      Même les prévenus y croyaient dur comme fer.


    • doctorix doctorix 4 juillet 18:07

      @Garibaldi2

       le virus du VIH n’existe pas, on se demande bien comment son champion, le professeur Luc Montagnier, peut déclarer que le virus de la covid-19 est le résultat de manipulations incorporant des séquences d’adn du virus du VIH (qui n’existe pas !).
      Le virus VIH n’existe pas en tant que responsable du sida. Mais il est cultivé partout.
      Vu la réputation usurpée de ce virus, on peut imaginer que les frapadingues des laboratoires militaires aient tenté d’en incorporer des éléments dans un coronavirus qu’ils voulaient mortel.
      Ce n’est qu’une hypothèse, bien sur.
      Mais la présence de ces séquences prouve à 100% la manipulation génétique, à défaut d’être aussi dangereuse qu’espéré.
      Imaginez le pire, et vous serez encore en dessous de la réalité.


    • The White Rabbit The White Rabbit 4 juillet 19:29

      La paranoïa est un trouble du fonctionnement mental qui se manifeste par une méfiance exagérée des autres, une sensation de menace permanente et un sentiment de persécution. Le traitement repose sur une psychothérapie associé à la prise de neuroleptiques


    • VY-rus T P1000 Thunder King 4 juillet 19:37

      @The White Rabbit

      Prouve le contraire , p1000 a suggerer que doctorx s’ infecte , pour prouver que ca marche pas , fait le contraire , on as opposer a raoult qu’ il fallait un echantillon a contrario , prouve donc que tu peut t’ invecter avec le sida ...

      Aller une seringue dans chaque bras , comme cela y auras pas d ’ erreur de metodologie ... ni de biais de « pool d’ etude » :)


    • VY-rus T P1000 Thunder King 4 juillet 19:40

      @doctorix

      je sais bien que j’ ais pas le droit de dire cela ca vate faire bondir ,
      mais j’ aime pas qu’ on te fasse le meme plan , d’ ou ma reponse ironique sur le gars qui s’ infecte volontairement pour peut qu’ il ais le terrain favorable ...

      Il se peut que ce ne soit pas le vih le coupable , un prion et un stress oxydatif sont deja devastateur , si le vih est la on peut penser que le prion est la egalement ...


    • doctorix doctorix 5 juillet 16:50

      @P1000 Thunder King

      Prion, autre virus, le choix est large quand on ne stérilise pas un produit transfusionnel par chauffage ou autrement.

      Maintenant que les produits sont chauffés, les risques sont probablement minimes.

      Mais en fait on ne connait sans doute pas le dixième du contenu.

      Ca n’empêche pas ces produits d’être essentiels. Mais le rôle du sang est encore très mal connu.

      Je suis toujours fasciné par les expériences de René Quinton avant la grande guerre :

      https://oceanplasma.org/documents/chiens.html


    • VY-rus T P1000 Thunder King 5 juillet 18:23

      @doctorix

      salut doc , 

      Il y as surtout une manipulation malhonete du fait scientifique par les gouvernant et la presse .Qui bloque toute recherche .

      Ce matin je lisait un article , sur la viande rouge et la santé cardiaque .

      la these n’ est pas mauvaise 

      https://www.mlactu.fr/la-viande-rouge-peut-augmenter-la-substance-dans-le-sang-qui-reduit-la-fonction-des-arteres/

      Mais en essayant de comprendre je tombe sur la TMAO 

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Oxyde_de_trim%C3%A9thylamine

      qui elle meme fait parti du cycle de la lécithine 

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Phosphatidylcholine

      Et la pas un mot contre la lecithine de soja qui elle meme se decompose en TMAO

      Et qui est l’ un des additif alimentaire les plus utilisé (emulsifiant mousse au chocolat par exemple) .

      mais seul la viande rouge est visé ... pire encore , la viande rouge est nousris au soja , et conc empoisonné a la TMAO .

      Je serais curieux de connaitre les taux de TMAO de la bonne viande du coin , et ceux du boeuf alimentaire , car a l’ evidence , c’ est la malbouffe le plus dangereux pour nous comme pour la planete , voila un des facteur qui joue peut etre dans la « contamination » et différente maladie moderne .

      Big agro et big pharma sont soeur jumelle .

      PS : Pour le serum de quinton , il yb a tres longtemps que l’ on utilise , de l’ eau et du sel dans n’ imorte quel perfusion pour hydrater le malade , ou meme compenser la perte de sang si on as pas un groupe utilisable .

      Toute la bio est basé sur l’ eau et le sel , y compris les meduse qui en comporte 90% alors pourquoi pas , c’ est en tout cas surement moins nocif que des serum artificiel au tetrahydrofuoride https://www.google.com/search?q=tetra+hydro+fluoride+serum&oq=tetra+hydro+fluoride+serum&aqs=chrome..69i57.22542j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8

      Bonne soirée


    • VY-rus T P1000 Thunder King 5 juillet 18:24

      et ceux du boeuf alimentaire = et ceux du boeuf agro-alimentaire


    • VY-rus T P1000 Thunder King 5 juillet 18:30

      @doc

      Un peut hors sujet , mais pas tant que ca .

      j’ ais repris le teaureau par les corne dans le traitement de ma BPCO.

      j’ ais commencer , par diminuer mes dose de symbicort (de 400/12 a 200/6) puis une semaine apres vu le mieux , j’ ais suprimer le seebri totalement .

      J’ ais regagné un peut d’ elasticité sur les poumon et 25% d’ energie tonus en plus .

      preuve que dans mon cas je suis surmediqué en dehors des periode d’ exacerbation . 

      ca fait beaucoup reflechir mon generaliste , surtout apres le covid-19 qui lui ont montré les dysfonctionement de notre syteme de santé .

      A+


    • Xirotcod 6 juillet 06:11

      @doctorix Donc, les élites, qui contrôlent tout et tout le monde secrètement depuis très longtemps dans le but de se débarasser de tout et tout le monde (secrètement aussi) depuis des siècles et millénaires et ont lamentablement échoué jusqu’à présent, ces élites toutes puissantes n’ont rien trouvé de mieux à faire que d’inventer un virus (ou histoire de virus) dans le but de vacciner la population mondiale avec des nano-robots tueurs qui seront activés grâce au super néfaste réseau de 5G qui va tout tuer. Comme dans le film mais à l’envers. ... ... ... ... Dites-moi donc, doctorix, vous ne seriez pas une de ces personnes qui croient vivre dans une réalité virtuelle transmise depuis la Lune par des lézards géants polymorphes d’une autre dimension, par hasard ? Ça ne m’étonnerait pas. Et je ne pense pas non plus que vous soyiez médecin. Un docteur ne passerait pas son temps à mettre des articles sur une plate-forme comme agoravox à des heures douteuses... Surtout des articles aussi douteux que les votres... 5G, nanorobots tueurs dans des vaccins, zélites... C’est d’une tristesse.


  • xana 1er juillet 14:05

    Dimitrius et Oncle Paul, vos « commentaires » ne sont que de la haine pour ceux qui ne partagent pas votre peur...

    Je ne sais pas si Pascal Sacré a raison ou non, je n’ai pas les compétences requises, mais ses explications m’ont fortement intéressé. On sait fort bien qu’un test n’est pratiquement jamais à 100% sûr, il y a des faux positifs et des faux négatifs. Pour les tests sur le covid, 30% serait le maximum. Parce qu’on ne sait pas pour le moment faire des tests plus fiables, tout simplement. Faute de mieux, et vue la panique, on les a mis sur le marché... Autant jouer à pile ou face pour soigner le patient.

    Je ne sais pas si Doctorix a raison ou non, mais lui au moins cherche à comprendre.

    Mais vous ? On dirait que la vérité ne vous intéresse pas. Vous avez choisi votre camp : Vous attaquez ceux qui ne croient pas les médias, en les traitant évidemment de conspirationnistes, le mot à la mode chez les larves. Pourquoi ? Sans doute avez-vous cru que le corona était la fin du monde, et vous vous sentez tout cons de voir que le monde continue à vivre. Pourtant ce n’est pas la première fois que les médias vous mentent... Et puis sans doute c’est rassurant de se dire qu’on pense comme une majorité de moutons est supposée penser. Si plus tard la vérité éclate vous pourrez dire « oui, mais on a été trompés »...

    C’est vrai. En d’autres temps vous auriez été pétainistes et dénonceurs de résistants. C’est exactement la même démarche -qu’on se croie de gauche ou de droite une démarche de pleutres, de suiveurs sans conscience.

    Vous ne pouvez attirer que le mépris.


    • doctorix doctorix 1er juillet 19:09

      @Cadoudal
      Donc vous qui tenez des propos bien pourris, vous seriez donc un antiraciste forcené qui cache son jeu, et vous donneriez beaucoup aux pauvres, tel un Saint Martin ou Vincent de Paul des temps modernes.
      Je ne sais pas, mais je n’ai pas trop envie de vous croire...
      Je crois plutôt que vous êtes aussi pourri, raciste et radin que vous l’affichez continuellement.


    • Francis JL 2 juillet 07:42

      @xana
       et les autres,
       
      « Le président tanzanien John Magufuli a demandé une enquête sur le fonctionnement du Laboratoire national du pays, qualifiant de “douteux” les résultats d’un exercice destiné à tester l’efficacité de l’institution. Selon Magufuli, le ministère de la Santé du pays a envoyé des échantillons d’origine non humaine au laboratoire et certains d’entre eux se sont révélés positifs au coronavirus. Ils comprennent des échantillons de fruits, d’animaux et d’autres fluides provenant d’autres organismes. »

       


  • Patrick Samba Patrick Samba 1er juillet 15:13

    Bonjour,

    un autre biais donnant des résultats au test érronés : TESTS COVID-19 : RÉVÉLATIONS SUR UN NOUVEAU SCANDALE SANITAIRE - YouTube

     

     ____________________

    Appel à voter l’autre article de doctorix en modé, actuellement à +15 -11 = +4 : son titre : « En ce qui concerne les personnalités médicales qui ont condamné Raoult et son protocole »

    Il y est question de ça : Revenus versés par BigPharma. A partir de 12 on a un foyer épidémique de conflits d’intérêts ?


    • doctorix doctorix 1er juillet 18:42

      @Patrick Samba
      C’est gentil mais quand on a +4, cela indique que la direction refuse l’article, et si on rajoute 10+, elle rajoutera 10 moins.
      J’ai 248 articles à +4.
      C’est la liberté d’expression selon agoravox, sans doute.
      Mais ça ne fait rien : je vais coller ici la liste des pourris :

      Voici le Top 13 du classement des revenus récents versés par l’industrie pharmaceutique

      N°1. La Palme d’Or revient au Pr François Raffi de Nantes. 541.729 €, dont 52.812 € de Gilead. 

      N°2. Le Pr Jacques Reynes de Montpellier. 291.741 €, dont 48.006 € de Gilead et 64.493 € d’Abbvie. 

      N°3. La Pr Karine Lacombe de Paris - Saint Antoine. 212.209 €, dont 28.412 € de Gilead. 

      N°4. Le Pr Jean Michel Molina de Paris - Saint Louis. 184.034 €, dont 26.950 € de Gilead et 22.864 € d’Abbvie. 

      N°5. Le Pr Gilbert Deray de Paris. 160.649€. 

      N°6. Le Pr Jean-Paul Stahl de Grenoble. 100.358 €, dont 4.552 € d’Abbvie. 

      N°7. Le Pr Christian Chidiac de Lyon. 90.741 €, dont 16.563 € de Gilead.

      N°8. Le Pr Bruno Hoen de l’Institut Pasteur. 82.610 €, dont 52.012 € de Gilead. 

      N°9. Le Pr Pierre Tattevin de Rennes. 79.956 €, dont 15.028 € de Gilead.

      N°10. Le Pr Vincent Le Moing de Montpellier. 68.435 €, dont 4.776 € de Gilead et 9.642 € d’Abbvie. 

      N°11. Le Dr Alain Makinson de Montpellier. 63.873 €, dont 15.054 € de Gilead. 

      N°12. François-Xavier Lescure de Paris – Bichat. 28.929 €, dont 8.621 € de Gilead.

      N°13. La Pr Florence Ader de Lyon. 11.842 € , dont 3.750 € de Gilead. Or Florence Ader est l’investigatrice principale de Discovery.

      Tous ont condamné Raoult : TOUS.

      Pour les détails, lisez l’article de France Soir :

      http://www.francesoir.fr/societe-sante/top-13-des-revenus-annuels-recents-verses-par-lindustrie-pharmaceutique


  • The White Rabbit The White Rabbit 1er juillet 18:39

    @doctorix

    Avez-vous des informations sur l’éventuelle contagion par le covid19 des « êtres supérieurs vivant à l’intérieur de la terre creuse » (pour reprendre vos propos) ?

    Car vous pourriez alors faire avancer la médecine,vous qui niez même l’existence d’une causalité vih/sida.


    • doctorix doctorix 1er juillet 18:48

      @The White Rabbit
      Je la nie plus que jamais, en compagnie de nombreux médecins et professeurs émérites :
      https://www.sidacensure.com/
      Je nie même l’existence du VIH et donc sa contagiosité, c’est vous dire si je suis con..
      Mais je suis un con qui lit beaucoup, tandis que vous êtes un intelligent qui ne lit rien : pourquoi faire, puisqu’il sait tout ?


    • doctorix doctorix 1er juillet 19:23

      @The White Rabbit

      NOTICE DU TEST RAPIDE VIH : « Conçu comme test utilisé dans le cadre hospitalier et destiné à faciliter le diagnostic de l’infection VIH-1 ». « Un test réactif qui… semble indiquer la présence d’anticorps… (en d’autres termes, il ne s’agit pas vraiment d’un test « VIH ».)
      NOTICE DU TEST ANTICORPS ELISA : A ce jour, il n’existe aucun critère reconnu permettant d’établir la présence ou l’absence d’anticorps VIH dans le sang humain. ».
      NOTICE DU TEST DE CONFIRMATION DE DIAGNOSTIC WESTERN BLOT : « Des résultats positifs devraient, quel que soit le type de spécimen, être suivis de tests complémentaires »
      NOTICE DU TEST GÉNÉTIQUE PCR : « Non conçu pour être utilisé comme test de dépistage du VIH ni comme test diagnostique confirmant l’infection VIH ». (Ce test n’est donc pas conçu pour confirmer la présence du virus ?)
      NOTICE DU TEST GÉNÉTIQUE bDNA : « Non conçu pour l’utilisation en tant que moyen de dépistage de l’infection VIH ni comme test diagnostique confirmant le diagnostic de l’infection VIH ».
      CELA PEUT SEMBLER INCROYABLE mais aucun de ces tests n’a été conçu pour rechercher ou trouver le VIH et, pourtant, les médecins continuent à se servir de ces tests pour annoncer à des personnes qu’elles sont « infectées » par le VIH et qu’elles ont ou développeront bientôt, le SIDA

      Les tests VIH et coronavirus reposent sur la PCR. Son inventeur, nobelisé pour cela,  Kary Mullis, affirme que son test n’est valable dans aucun de ces cas, par manque de spécificité.
      Et je répète qu’on n’a jamais isolé un VIH chez personne, malade ou pas.
      http://theaidstrap.com/The-AIDS-Trap-French.pdf


    • VY-rus T RexImperator 1er juillet 19:45

      @doctorix

      Salut doctorX , ce que tu dit est vrai , a part pour le premier echantillon pris sur un sida avéré ,qui a servit a « trouver » un virus .

      c’ est pour l’ instant le seul VIH qu’ on ais vu , et dont on as conclus qu’ il causait a lui seul la maladie .

      Les test anticorp pourrait très bien réagir a un autre virus non identifié et non pathogène . On as par contre des gens positif qui n’ ont jamais developper la maladie ...

      c’ est la dessus que s’ est basé montagné pour faire un peut machine arriere sur sa decouverte .Aucune autre etude n’ est refaite , on reste sur sida=vih alors meme que certaine maladie ressemblant au sida son inexpliqué malgres des test negatif .

      Je parle du premier echantillon , non pas pour te contredire , mais au contraire pour qu’ on ne te dise pas , « mais on as les photo de la microscopie electronique  » 

      Au plaisir
      cyrus


    • doctorix doctorix 1er juillet 23:17

      @RexImperator
      Il est possible qu’il existe un VIH, mais il n’a jamais fait de mal à personne, dans ce cas.
      Quand on est infecté par un virus, on le retrouve par millions dans l’organisme. On peut le cultiver. Le voir au ME.
      Celui-là, personne ne le trouve.
      Ca parait insensé, mais c’est la plus grande fraude scientifique de tous les temps, qui engendre des milliards de bénéfices pour payer des médicaments inutiles, administrés à des pauvres types qui crèvent de trouille (au sens propre), mais qui ne sont pas malades.
      C’est un coup de maître de Big Pharma.
      Lisez le lien, il abonde en preuves.


    • pemile pemile 1er juillet 23:31

      @doctorix « Et je répète qu’on n’a jamais isolé un VIH chez personne, malade ou pas. http://theaidstrap.com/The-AIDS-Trap-French.pdf »

      Toujours des liens vers des références au top niveau ! smiley

      Variantes génétiques du VIH


    • VY-rus T RexImperator 1er juillet 23:51

      @doctorix

      Il est possible que l’ on ais une seule piece du puzzle , que le stress oxydatif ou d’ autre contamination soit des cofacteur , la genetique egalement .

      Meme avec des medoc moderne certain patient meurt du sida en 3 mois , inversement des malade non traité sont positif , mais garde des defence immunitaire correcte des années .

      Je ne veut pas etre negationiste sur l’ existence du virus , pour moi il est transmissible , on voit bien des groupe sociaux etre contaminé plus vite que les autres ... ou encore la transmission par le sang .

      Mais je pense que le sida nous livrera encore bien des secret si on cherche un peut plus loin , il y a peut être d’ autre virus , impliqué ,des vaccin , la bouffe , la pollution ,la genetique , etc ... 

      ce qui d’ ailleur expliquerais pourquoi les vaccin anti sida ne marche pas si on as une seule piece du puzzle .


    • doctorix doctorix 1er juillet 23:52

      @pemile
      Oui, en éprouvette.
      Mais pas chez le moindre malade.
      Ca ne vous pose aucun problème ?


    • doctorix doctorix 2 juillet 00:00

      @RexImperator
      on voit bien des groupe sociaux être contaminés plus vite que les autres ... 

      Les prostituées africaines travaillent sans protection et n’ont pas le sida.
      https://www.jeuneafrique.com/114584/archives-thematique/les-miracul-es-de-nairobi/
      Et un tas de couples dont l’un est séropositif ne se transmettent rien.
      Avez-vous lu

      Sida Censure ? Tout y est.

    • pemile pemile 2 juillet 00:01

      @doctorix « Oui, en éprouvette. Mais pas chez le moindre malade. »

       ???


    • doctorix doctorix 2 juillet 00:04

      @pemile
      Il y a 70 causes de séropositivité, dont la grossesse, un vaccin grippal, la tuberculose.. ;
      On peut être positif dans un pays et ne plus l’être en passant la frontière.
      Mais rien de tout ça ne vous pose problème.
      On vous l’a dit, alors c’est vrai.
      Les arnaqueurs ont de beaux jours devant eux.


    • doctorix doctorix 2 juillet 00:08

      @pemile
      «  ??? »
      Je ne comprends pas votre interrogation.
      Vous n’avez toujours pas compris que ce virus n’est présent chez aucun malade ?
      C’est au plus une culture de laboratoire, autour de laquelle se masturbent des milliers de chercheurs.
      Vérifiez.


    • pemile pemile 2 juillet 00:15

      @doctorix « On peut être positif dans un pays et ne plus l’être en passant la frontière. »

      La quantification de l’ARN plasmatique du VIH change en passant une frontière ??!! smiley


    • VY-rus T RexImperator 2 juillet 00:23

      @doctorix

      oui tout a fait , on as même isolé un gène protégeant du sida chez un allemand , 
      celui la même que les chinois on essayer d’ introduire dans des bébé crispr 13.

      le cas des prostitué , n’ est pas possible uniquement par ce gene mutant , il faut donc chercher autre-chose , a priori ce n’ est pas les vaccin car les campagne de vaccination sont intense en afrique , peut etre le regime alimentaire , ou la polution , ou l’ absence d’ un autre virus , d’ une bacterie ,ou d’ un prion ...

      Ou encore les epice dans la nourriture ...

      Honnetement je ne sait pas , mais forcement je me pose des question , et j’ aimerais que les prix nobel continue d’ enqueter sainement meme sur les hypotesse les plus « inconcevable » 

      Je l’ ais dit pour moi le virus est reel et est un des facteur du developement du syndrome mais c’ est juste un avis profane sans competence medicale .


    • doctorix doctorix 2 juillet 00:24

      @pemile
      Puisque vous ne semblez pas comprendre, je vais vous expliquer, bien que j’aie sommeil.
      Le Sida n’est pas une maladie, mais une faiblesse immunitaire.
      On a regroupé sous ce terme une quarantaine de maladies plus ou moins mortelles mais parfaitement identifiées contre lesquelles votre organisme ne peut pas lutter à cause de cette faiblesse, liée à l’abus de drogues ou à la malnutrition, selon les pays et diverses circonstances.
      Ensuite c’est très simple.
      Si vous avez le palu ou une tuberculose, vous allez mourir.
      Si vous êtes séronégatif, vous allez mourir de palu ou de tuberculose, comme tout le monde.
      Si vous êtes séropositif, vous allez mourir du sida.
      Et le tour est joué.
      Voilà comment on a fabriqué une maladie qui n’existe pas, mais qui rapporte bien plus que tout le reste de la pharmacopée. Et qui a terrorisé pour rien deux générations.


    • pemile pemile 2 juillet 00:28

      @doctorix « Puisque vous ne semblez pas comprendre, je vais vous expliquer, bien que j’aie sommeil. Le Sida n’est pas une maladie, mais une faiblesse immunitaire. »

      Qu’est ce que c’est que ce biais, nous parlons du virus du VIH, de son génome, dont vous niez l’existence, pourquoi noyer le poisson en enchainant sur le syndrome ??!! smiley


    • VY-rus T RexImperator 2 juillet 00:28

      @pemile

      Meme des test bébé peuvent se contredire selon les marque et les sensibilité ou les reactif .

      On as egalement eu des patient allemand testé positiv covid , mais qui ne faisait pâs reagir les test francais ( et ca les faux negatif c’ est gravissime

      dans le domaine du hiv , il y a une grande disparité de methode de test ;
      doctorX a tout a fait raison sur les test serologique .

      pour les pcr et le sequencage ca m’ etonerais un peut plus .


    • VY-rus T RexImperator 2 juillet 01:05

      @pemile

      oui la tu nous fait encore du « pemile l’ expert » ...
      il te parle seronegativité/positivité et tu lui parle pcr = amplification + sequencage =identification .

      dans la plus part des test on compte sur serologie pour identifier , et PCR pour calculer la charge virale mais on se dispense de sequencage pour identifier une deuxieme fois , il y a la une ereur methodologique pire que celle de raoult ..


    • pemile pemile 2 juillet 08:50

      @RexImperator « il te parle seronegativité/positivité »

      Non, je réagissais à son affirmation «  je répète qu’on n’a jamais isolé un VIH chez personne, malade ou pas » et que le VIH n’a pu être observé que « en éprouvette. Mais pas chez le moindre malade. »


    • doctorix doctorix 2 juillet 09:23

      @pemile

      La quantification de l’ARN plasmatique du VIH change en passant une frontière ??!!
      Vous n’avez pas encore intégré le fait que les particules détectées par la PCR ne sont pas spécifiques du VIH, mais qu’elles peuvent se retrouver dans 70 circonstances différentes, aussi banales qu’une grossesse ou un vaccin récent.
      Donc tant que vous n’avez as éliminé 69 de ces 70 circonstances, vous ne pouvez rien affirmer.
      Quant aux tests, Elisa et Western Blot, ils sont tout aussi bidons et demandent des interprétations hasardeuses, qui changent d’un pays à l’autre.
      Ce qu’il faut comprendre, vous le trouverez dans cet article, si du moins vous prenez la peine de le lire. L’histoire du Sida est un hoax créé de toutes pièces, avec en toile de fond un grand projet de dépopulation, et les acteurs de cette mauvaise pièce ont été mis en place dès 1982, 2 ans avant la publication mensongère de Gallo, avec une conclusion imposée : 1) le sida est une maladie 2) cette maladie est d’origine virale.
      http://whale.to/b/rappoport.html#Depopulation_and_HIV_(20_February_2003)__
      Mais si vous vouliez vraiment savoir, vous auriez lu tous les articles de https://www.sidacensure.com/ comme je vous l’ai conseillé.


    • doctorix doctorix 2 juillet 09:38

      @pemile

       « nous parlons du virus du VIH, de son génome, »
      A partir du moment où le VIH n’est pas responsable du déficit immunitaire (acquis d’une toute autre façon), à partir du moment où ce virus n’est identifié chez aucun malade, quel intérêt d’en étudier les séquences et le génome ? Pourquoi étudier le virus du rhume quand vous êtes face à une tuberculose ?
      Si vous lisez mon dernier document, vous comprendrez que le SIDA est comme toutes les religions : c’est au départ une petite secte maléfique qui a bien réussi par la suite.
      On se demande comment un édifice aussi colossal a pu tenir aussi longtemps sur des bases aussi fragiles. Tout ça finira par s’effondre dans un énorme scandale.
      Mais il y aura des résistances nombreuses, dont, par ignorance, vous faites partie.


    • pemile pemile 2 juillet 09:41

      @doctorix « à partir du moment où ce virus n’est identifié chez aucun malade »

      Vous espérez faire une vérité en répétant sans fin un mensonge ?


    • doctorix doctorix 2 juillet 09:44

      @RexImperator

      et ca les faux negatif c’est gravissime
      Pas du tout !
      C’est même une chance pour l’enfant, qui va ainsi échapper au tatouage « sidaïque » marqué à vie sur son front, et surtout au traitement inutile qui va le détruire et ruiner un peu plus la sécu.


    • doctorix doctorix 2 juillet 10:17

      @pemile

      Vous espérez faire une vérité en répétant sans fin un mensonge ?
      C’est ce qu’on appelle une inversion accusatoire. C’est vous qui répétez inlassablement le même mensonge, selon ce qu’on vous a inculqué par la propagande.
      Puisque c’est si facile, trouvez-moi un document qui montre qu’on a isolé un VIH chez qui que ce soit, malade ou pas.
      Et ne me parlez pas de PCR, ce n’est pas une méthode d’isolement du virus, et ça ne prouve même pas spécifiquement sa présence, selon son inventeur Kary Mullis.


    • pemile pemile 2 juillet 11:50

      @doctorix "Et ne me parlez pas de PCR, ce n’est pas une méthode d’isolement du virus, et ça ne prouve même pas spécifiquement sa présence, selon son inventeur Kary Mullis."

      C’est pas bien de faire mentir les morts !

      A quelle déclaration vous faites allusion ? Que la PCR permet bien de valider la présence mais n’est pas au top pour quantifier la charge ?


    • doctorix doctorix 2 juillet 11:57

      @pemile
      Il faut beaucoup répéter avec vous.
      La PCR amplifie tout, et en particulier des particules non spécifiques.
       Il est assez ironique qu’une des premières applications de la méthode PCR ait été de détecter le VIH, vu que Mullis lui-même ne croit pas que son invention en soit capable. Mullis affirme que le problème est que la méthode PCR est trop efficace — elle amplifiera, quelque soit l’ADN se trouvant dans l’échantillon, peu importe que cet ADN appartienne au VIH ou à un contaminant. Et du coup, comment décider quelle partie du matériel amplifié pourrait être le VIH et quelle partie le contaminant(s) si vous ne pouvez pas détecter le VIH dans l’échantillon sans employer la méthode PCR ?
      http://www.sidasante.com/themes/tests/pcr/charge_virale_et_pcr.htm


    • doctorix doctorix 2 juillet 12:14

      Maintenant, on peut se demander le pourquoi de ce tas de mensonges.
      La réponse est à la fin de l’article ci-dessus :
      US News et World Report (12-2-96) étaient plus spécifiques : ils ont estimé le coût annuel d’un inhibiteur de protéase à environ $6.000, et le coût d’une tri-thérapie de $12.000 à $18.000. Des combos de trois ou quatre drogues sont maintenant prescrits, là où un seul (l’AZT) suffisait. Comme de plus en plus de médicaments sont considérées comme nécessaires pour « traiter » les gens, beaucoup de ces derniers n’ayant aucun symptôme, il est évident que ça va être une mine d’or pour l’industrie pharmaceutique.
      Et c’était il y a plus de 20 ans, ça ne s’est pas arrangé depuis.


    • pemile pemile 2 juillet 12:16

      @doctorix « La PCR amplifie tout, et en particulier des particules non spécifiques. »

      wiwi, et alors ?

      C’est qui « Christine Johnson » l’auteur du lien que vous donnez qui fait parler Mullis ?

      Z’avez un ptit lien de Mullis lui même qui dit que sa technique de PCR ne permet aucune détection de signature d’adn ?


    • doctorix doctorix 2 juillet 15:02

      @pemile
      La preuve de la preuve de la preuve de la preuve...
      Il vous en faut toujours plus ?
      Wikipedia, ça vous va ?
       Il juge frauduleuse l’utilisation de son procédé PCR dans la détermination de la charge virale, un procédé de détection de la séropositivité.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Kary_Mullis
      Si l’inventeur de la PCR dit que la détection de la charge virale par son procédé est frauduleuse, qui d’autre vous convaincra ?
      Cette trahison lui vaut un dénigrement systématique, comme Montagnier. On a dit qu’il avait rencontré un raton-laveur extraterrestre. On lui a quand même filé le Nobel.
      Quelqu’un (vous sans doute) a dit que je faisais par les les morts. A priori, il ne l’est pas encore, sauf si Wiki a du retard.


    • pemile pemile 2 juillet 15:27

      @doctorix « dans la détermination de la charge virale »

      wiwi, je sais, je vous en parle 3 posts plus haut smiley

      « Cette trahison lui vaut un dénigrement systématique »

      Non, le dénigrement vient de sa négation du lien VIH/SIDA, pas de l’existence du virus, vous mélangez encore tout, volontairement ou pas ? smiley

      « Quelqu’un (vous sans doute) a dit que je faisais par les les morts. A priori, il ne l’est pas encore, sauf si Wiki a du retard. »

      C’est bien moi, dans le même post plus haut, et il est bien mort en 2019.


    • doctorix doctorix 2 juillet 19:20

      @pemile

      et il est bien mort en 2019.
      Eh bien vous aurez au moins écrit une chose vraie, et Wikipedia est en retard.
      Mais je n’ai pas dit qu’il niait l’existence du virus, mais qu’il niait que sa PCR pouvait affirmer sa présence.
      vous mélangez encore tout, volontairement ou pas ?


    • doctorix doctorix 2 juillet 19:24

      @pemile
      La différence entre vous et moi, c’est que vous avez toujours une question à poser et aucune réponse à donner.
      Moi c’est le contraire.


    • pemile pemile 2 juillet 20:05

      @doctorix « La différence entre vous et moi, c’est que vous avez toujours une question à poser et aucune réponse à donner. Moi c’est le contraire. »

      wiwi, vous, vous ne vous posez pas de questions, et vous ne faites que jongler avec des réponses toutes faites trouvées dans les poubelles du net !


    • Garibaldi2 3 juillet 06:37

      @doctorix

      Il y a des gens qui ont tout lu mais qui n’ont rien compris ! smiley


    • Francis JL 3 juillet 08:21

      @Garibaldi2
       
       ’’Il y a des gens qui ont tout lu mais qui n’ont rien compris’’
       
       Et d’autres qui n’ont rien lu mais ont tout compris ! Vous êtes bien lacé pour le savoir, non ?


    • Garibaldi2 3 juillet 10:07

      @JL

      Je ne me lasse pas de vos bêtises, ; étant persuadé que vous pouvez aller toujours plus loin !


    • Francis JL 3 juillet 10:43

      @Garibaldi2
       
      « Il y a des gens qui n’ont rien lu mais ont tout compris »
       
      Vous pourriez m’expliquer pourquoi cette phrase est une bêtise selon vous ?


    • doctorix doctorix 4 juillet 09:39

      @Alcyon

      c’est typiquement ce qui se passe dans les religions/sectes.

      Alcyon réinvente le point Godwin...
      Conspi, secte, gourou, quand on a recours à ce genre de connerie, c’est qu’on est mouché, qu’on n’a plus rien à dire et qu’on touche le fond.
      Et ne parlez pas de mon intelligence : vous n’en avez pas suffisamment pour savoir de quoi il s’agit. Vous prétendez en vendre, mais vous n’avez même pas un échantillon sur vous.


    • Francis JL 4 juillet 10:03

      @doctorix
       
       dommage que vous utilisiez votre intelligence contre les moulins à vent. Ce pauvre Alcyon est un moulin à vent, qui souffle certes un vent mauvais, putride, mais le combattre c’est alimenter son souffle.
       
      J’aimerais mieux que vous répondiez à cette question : si les virus n’existent pas, comment expliquez vous ce qu’on appelle la charge virale, et pourquoi la fièvre la réduirait ?


    • doctorix doctorix 4 juillet 16:46

      @JL
      Parler de charge virale est absurde quand on ne sait pas ce qu’on mesure (les particules mesurées ne sont spécifiques de rien en particulier).
      Je ne sais pas ce que ces tests mesurent, en particulier au cours des 70 circonstances qui peuvent rendre positif.
      C’est prendre un décamètre pour mesurer une masse.
      C’est aussi bidon que les tests.
      Pour moi, une charge virale est le comptage des virus présents.
      Puisqu’on ne trouve jamais de virus, la charge virale est une foutaise.
      Je pense qu’Alcyon n’agit pas pour son compte, mais sur ordre. Ces personnages sont prévus dans le budget bruxellois de lutte contre les soi-disant fake-news, il faut bien les retrouver quelque part.
      C’est en tous cas un bon candidat pour cette mission putride, avec pemile. Pas foufouille, il est vraiment trop con.


    • Francis JL 5 juillet 08:17

      @Garibaldi2
       
      Des gens qui ont tout lu mais qui n’ont rien compris ça n’existe que dans l’esprit des illettrés. Des illettrés qui ont tout compris ça existe et vous en êtes la preuve..


  • nono le simplet nono le simplet 2 juillet 05:01

    par hasard, petite visite dans la quatrième dimension .... oh putain ! smiley


    • dimitrius 2 juillet 08:53

      @nono le simplet
      Ouais là on atteint des sommets jamais égalés , et c’est ce genre de types qui sont les lumières d’Avox . Restes loin de toutes ces merdes pour rester saint d’esprit , Pemile vas y cramer sa cervelle.


    • nono le simplet nono le simplet 2 juillet 11:15

      @dimitrius
      Restes loin de toutes ces merdes pour rester saint d’esprit , Pemile vas y cramer sa cervelle.

      un petit tour pour ceux qui ont des doutes sur leur santé mentale ... et hop, guérison assurée smiley
      idéfix est encore plus à l’ouest que Van Damme qui est pourtant une référence ... on a un champion du monde !
      pour Pemile, il contredit avec calme ... ce dont je suis incapable avec des cinglés pareils ... essuie glace me fait un peu de peine mais alors idéfix non ! il me fait rigoler, comme asparagus ... smiley
      en fait, c’est une bonne chose qu’ils aient une tribune ici, ça leur permet de décharger un peu la pression de leurs délires ... enfin bon, ils trouvent des gens qui croient leurs âneries ... j’hallucine smiley


    • doctorix doctorix 2 juillet 11:47

      @nono le simplet
      Voilà de solides arguments scientifiques, avec lesquels vous allez surement convaincre.
      Continuez à parasiter sans rien apporter, et vous allez rejoindre foufouille au piquet avec le bonnet d’âne. Il n’y aura pas d’autre avertissement.


    • pemile pemile 2 juillet 11:59

      @dimitrius « Pemile vas y cramer sa cervelle. »

      Ou me la glacer d’effroi ? Ils sont flippants pour l’avenir de l’humanité !  smiley


  • BA 2 juillet 05:58

    Mercredi 1er juillet 2020 :


    Coronavirus et masques : le gouvernement demande aux entreprises d’anticiper une seconde vague.


    Pour anticiper une possible seconde vague à la rentrée, le gouvernement réclame aux entreprises de prévoir dix semaines de stocks de masques pour leurs salariés.


    Le gouvernement va demander aux entreprises de prévoir dix semaines de stocks de masques pour leurs salariés pour se prémunir face au risque d’une deuxième vague de l’épidémie de Covid-19, a indiqué mercredi la secrétaire d’État à l’Économie Agnès Pannier-Runacher.


    "Nous préparons la rentrée et il y a un risque de re-circulation du virus, et nous demanderons aux entreprises de prévoir 10 semaines de stocks de masques, avec un petit rappel du fait que nous avons désormais des producteurs français", a déclaré Agnès Pannier-Runacher lors d’une audition par la délégation aux entreprises du Sénat.


    Elle a expliqué avoir signé "une note" en ce sens, qui doit également être paraphée prochainement par la ministre du Travail Muriel Pénicaud et le ministre de la Santé Olivier Véran.


    https://www.sudouest.fr/2020/07/01/coronavirus-et-masques-le-gouvernement-demande-aux-entreprises-d-anticiper-une-seconde-vague-7618921-10861.php



  • Old Dan Old Dan 2 juillet 09:50

    (... smiley ! ) Croyance ou connaissance ?

    Sur ces sujets pointus, quelq’un sur AGV peut-il écrire ou penser : J’en sais foutr’ rien !...

    ... et s’estimer heureux d’être encore vivants grâce à d’autres qui cherchent encore et encore ! (Chirurgie coronaire, perturbateurs endocriniens, contraception propre, SIDA, virus de demain, sciences des sols et du climat...)


    • doctorix doctorix 2 juillet 11:03

      @Old Dan
      Ces derniers temps, nous avons tendance à rester vivants non pas grâce aux chercheurs, mais malgré eux.
      Je pense aux vaccins, ou aux médicaments meurtriers.
      Ce n’est pas toute la médecine, mais ça commence à prendre beaucoup de place.


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 2 juillet 11:19

      @doctorix

      Salut, oui c’est intéressant comme contenu : «  Ces derniers temps, nous avons tendance à rester vivants non pas grâce aux chercheurs, mais malgré eux ». ..non très intéressant.
      Malgré tout quelque chose disons x inconnu se passerait pour contrecarrer disons ces tentatives « maladroites » doux euphémisme, c’est une intuition que j’ai eu comme certains, non pas une analyse et ce depuis un moment.

      Derrière le rideau quelque chose X inconnu , bien sur de la science qui ne peut mesurer que le mesurable et nie tout ce qu’elle est inapte à mesurer, mais aussi d’une majorité qui n’en a jamais fait l’expérience, contrecarre ces projets funestes..
      Pour ceux qui osent croire donc ne savent pas et disent que la matière fut toujours là et que tout est hasard enfin etc effectivement que leurs plans échouent relativement beaucoup doit ou devrait quand même les interpeller..pas sur qu’ils aient assez de cerveau qui reste en marche..

      Je ne sais pas si ce que je suggère est clair...salutations


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 juillet 12:37

      @Old Dan : « sciences des sols et du climat », certes tu sais t’autoproclamer, afin de hurler toujours plus fort ton mépris contre tes contemporains, mais ces sciences là, franchement, c’est pas ton truc.


    • JC_Lavau JC_Lavau 2 juillet 12:42

      @Géronimo howakhan. Depuis des années, jamais je ne t’ai vu clair.


Réagir