samedi 4 février - par Amaury Grandgil

Le parcours du combattant du logement social en région parisienne

Se loger à Paris n'est pas facile en soi déjà dans le parc privé, à moins d'avoir de l'argent, beaucoup d'argent, des relations dans les "bons" milieux, des copains politiques qui nous doivent un service. Il faut dire aussi que c'est plus compliqué encore si la mini-jupe ne nous va pas. Dans le parc public, c'est en théorie plus simple. Ce ne serait qu'une question de ressources, les plus défavorisés étant les plus aidés. Il existerait même des logements qui seraient réservés aux fonctionnaires pour les aider à se rapprocher de leur lieu de travail. J'écris tout cela au conditionnel car la réalité est un peu plus complexe et beaucoup moins reluisante, je la vis depuis dix-huit mois.

Je suis de ces fonctionnaires qui ont déposé un dossier de ce type. Au début un peu naïvement, croyant que cela serait rapide. Puis de par le véritable parcours du combattant que cela représente, je pense avoir perdu toute naïveté, toute candeur.

Il convient de rassembler tout d'abord des pièces administratives pour son institution de tutelle. Les personnes traitant les dossiers sont peu nombreuses et doivent faire face à un grand nombre de demandes, cela prend déjà deux mois. Souvent ce sont des contractuels qui ne connaissent pas les dossiers. L'impétrant fait une demande de logement également sur un service internet puis il attend les réponses éventuelles et demander un numéro de demande de logement à la mairie de Paris. Si la demande est jugée recevable, il reçoit un courriel au bout de hui jours. Toujours en théorie. Il doit refaire un dossier à chaque demande.

Si le demandeur postule pour une cité-dortoir de banlieue, il a de fortes chances d'obtenir satisfaction, personne n'en veut. La plupart des demandeurs se soumettent d'ailleurs à cette règle arbitraire et acceptent d'être méprisés. S'il le fait pour un logement dans un des arrondissements parisiens, y compris ceux n'étant pas encore "gentryfiés" ou "bobolisés", c'est beaucoup plus compliqué, mais finalement pas si complexe. Pour comprendre, il suffit de se rendre dans les mairies et de taper du poing sur la table. La plupart des logements sociaux de la ville de Paris proposés en ligne sont "réservés" à tel ami de tel responsable de marie, telle secrétaire administrative, aux copains, aux copines, aux militants dévoués, telle communauté ethnique dont on veut acheter le vote, car ce n'est pas totalement désintéressé cet intérêt pour la diversité.

On me l'a d'ailleurs bien expliqué :

"Vous comprenez, monsieur, le logement pour lequel vous postulez il est pour la fille de la secrétaire de mairie qui fait ses études à la Sorbonne et qui veut être très proche de ses parents. Elle a du travail, il faut qu'elle soit au calme...".

Devais-je comprendre que le salarié que je suis ne fichait rien ?

J'aurais pu évoquer la question des logements dits de fonction pour les salariés du public. Ils sont là aussi attribués sur des critères n'ayant rien d'objectifs et surtout basés sur l'obséquiosité du salarié. Ce n'est pas l'apanage des politiques du même camp que ceux dirigeant la mairie de Paris. On peut facilement constater le même genre de fonctionnement un peu partout en France.

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury

illustration prise ici (site du nouvel obs)



47 réactions


  • La râleuse La râleuse 4 février 15:48

    Bonjour Amaury Watremez,


    Je crains bien que seuls, celles et ceux confronté(e)s au même problème que celui que vous vivez, s’intéresseront à votre article. 
    Et c’est dommage parce que parmi toutes celles et ceux qui ne s’y arrêteront pas, certaines et certains vivront peut-être un jour la même expérience, pour eux ou pour des proches, avec les mêmes sentiments de frustration qui engendreront la même rage.
    Vous lire les préparerait à ce parcours du combattant.
    Et la moralité que j’en tire, c’est que toutes celles et tous ceux qui prétendent que l’argent ne fait pas le bonheur méritent amplement des coups de pied au séant.

    Cordialement

    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 19:05

      @La râleuse
      Hélas, et j’en ai conscience.
      C’est bien ça le problème, les gens n’ont pas conscience que cela peut leur arriver.


    • Xenozoid Xenozoid 4 février 19:17

      @Amaury Watremez

      toi tu dois comprendre pourquoi tu es viré de bla bla.com alors tu vien a fond plein de bonnes intentions démocratique



      C’est bien ça le problème, les gens n’ont pas conscience que cela peut leur arriver.


      tient on devrais écrire sur des arabes tués au niger, il se défendent et eux savent tres bien et le juifs et les autres les indiens chinois les gnocks les autres ,ça fait beaucoup ? non ?


      les gens n’ont pas conscience que cela peut leur arriver.

      tu es un justitier en fait c’est ça ?

      tu sais courrir ?

    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 19:31

      @Xenozoid
      Le plus drôle là dedans est que tu es de ceux qui disent se battre contre le système toussa, mais là non ? Parce qu’au fond tu est comme tout le monde, un larbin.


    • Xenozoid Xenozoid 4 février 21:42

      @Amaury Watremez

      on peut mourir du cancer aussi.larbin ?

  • sarcastelle sarcastelle 4 février 16:44

    Voilà pourquoi je m’en suis allée de Paris vers nos riantes campagnes, précisément grâce au privilège d’être fonctionnaire et donc mutable plus ou moins vite et facilement. 

    .
    Pourrais-je également savoir ce que signifie le compliment public « bouture de milicien-ne », un peu sibyllin et où des esprits compliqués pourraient voir on ne sait quoi ? 

    • sarcastelle sarcastelle 4 février 16:57

      @sarcastelle

      .
      Je me réfère dans mon message ci-dessus à votre article précédent, soit dit pour éviter l’incompréhension de ceux des lecteurs qui n’enregistrent pas forcément tout (on les comprend !). 

    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 19:07

      @sarcastelle
      Quand on incite au boycott de quelqu’un cela vous paraît-il d’une grande maturité démocratique ?
      Moi je ne partirai pas de Paris, je ne vois pas pourquoi j’accepterai ce système.
      D’où en premier lieu cet article


    • sarcastelle sarcastelle 4 février 19:13

      @Amaury Watremez

      .
      Disons plutôt un billet d’humeur. 
      La vie étant limitée dans le temps, il est parfois judicieux d’en profiter opportunément au lieu de combattre inutilement fièrement les moulins à vent. 

    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 19:29

      @sarcastelle
      Si une ou deux personnes en effet le dénoncent cela ne sert pas à grand chose et nous ne devons pas non plus nous plaindre du système


    • foufouille foufouille 5 février 07:28

      @Amaury Watremez
      sois prévoyant car je pense que le retour de bâton ne pourrait pas te plaire.
      s’attaquer à la france d’en haut, c’est comme se battre avec un moulin.
       


  • Xenozoid Xenozoid 4 février 19:24

    en fait tu ne fait que des articles sur ce qui pourrait être ?


    et ta seul défence c’est , oui cela peut être ?


    tu es d’un nul de chez nul, il y a des fois j’aime la pêche



    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 19:36

      @Xenozoid
      Tu es sans doute un commentateur de Causeur, un de ceux qui n’ont que ça à foutre de leur journée, des articles qu’ils n’ont ni le goût, ni le talent d’écrire.à débiner vulgairement.
      Et anonymement.
      Car t’es du genre courageux mais pas téméraire, un serreur de fesses qui se défoule sur le ouèbe, bien masqué, bien camouflé, bien haineux


    • Xenozoid Xenozoid 4 février 19:40

      @Amaury Watremez

      tres courageux mais surtout tres chiant

      primitivement vôtre

    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 19:44

      @Xenozoid
      Tu n’es pas primitif t’es juste un de ces types complexés qui a besoin de compenser en déversant sa haine sur qui ne pense pas comme lui, tous les prétextes sont bons. T’es quoi ?Un petit bureaucrate minable, un type marié à une femme insaisissable au lit et castratrice à table, un chomiste hargneux ? ...


    • Xenozoid Xenozoid 4 février 19:46

      @Amaury Watremez


      attend je met le canapé .......ok ...........

      alors vous disiez ?

    • Xenozoid Xenozoid 4 février 19:49

      @Amaury Watremez


      ne me demander pas de répondre a la question 

      si je me fout de votre gueule
      car la réponse est assurément positive




    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 19:51

      @Xenozoid
      ...Et pas de pot, voilà qu’un type un peu plus cultivé que toi, qui n’a pas peur de s’exposer fait un truc dont tu n’est pas capable. IL S’ENGAGE et se met en danger sur le net.

      Persuadé que ton pseudo anonymat te protège des conséquences possibles, tu te dis que c’est une occasion en or de compenser, font chier tous ces premiers de la classe se dit le cancre, l’ignare, le nul...

      Je suis sûr que parfois t’en as une demie molle ?


    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 4 février 19:54

      @Xenozoid
      Tu te fous de ma gueule ? Encore faudrait-il avoir de l’humour, de l’esprit, toi t’es juste un minable complexé.

      mais c’est pas grave j’espère que ça te fait du bien de faire suer le monde à distance smiley


    • Xenozoid Xenozoid 4 février 19:55

      @Amaury Watremez


      patience et longueur de temps,tu vas voir on va avoir une relation symbiotique, a la fin tu vas me manquer

  • Xenozoid Xenozoid 4 février 21:53

    Vous comprenez, monsieur, le logement pour lequel vous postulez il est pour la fille de la secrétaire de mairie qui fait ses études à la Sorbonne et qui veut être très proche de ses parents. Elle a du travail, il faut qu’elle soit au calme...".


    la cerise,et il passe des article ?

    bravo !!!!!!!!!!!!!!!!!
    allez un peu de chantilly

    pshhhhhhhhhhiiiiiiiittttttttt

  • eric 4 février 22:48

    Un systeme sociakiste a tous egard. Un marche rationne par des textes ubuesques. Tu es proprio a Paris, la seule,solution pas trop risquee pour toi, est de louer a des tres proches et encore. Ou R B and B. Le logemnt socila en penurie est geree par des regles bureaucratiques ce qui evidemment entraine corruption nepotisme, copains et coquin. Les solutions existent. A Moscou,mc’etait pareil. Le droit de vivre en ville etait reserve aux serviteurs du regime et a leurs esclaves. Maintenant qu’il y a un vrai marche sur lequel les proprio voient leurs droits respectes, il est devenu possible de de loger.


  • kalachnikov lermontov 4 février 23:33

    "telle communauté ethnique dont on veut acheter le vote, car ce n’est pas totalement désintéressé cet intérêt pour la diversité.

    On me l’a d’ailleurs bien expliqué :

    "Vous comprenez, monsieur, le logement pour lequel vous postulez il est pour la fille de la secrétaire de mairie qui fait ses études à la Sorbonne et qui veut être très proche de ses parents. Elle a du travail, il faut qu’elle soit au calme...« . »

    Ah, Watremez, les Arabes, et même de quinzième génération, je me disais bien aussi.

    Ca me semble déjà fort de café que la petite main dévoile crûment les malversations de la maison au premier badaud qui passe mais de là en déduire qu’on donne du logement à l’arabe et donc, si j’entends bien, implicitement, pas au visage pâle qui pourtant a le droit de vote lui aussi mais sans doute pour seul instinct communautaire ’je moi’... bref, que dire ?

    Un bon gros fake du Watremez genre le pays réel, quoi.

    Ps : je ne sais pourquoi tu t’acharnes dans le journalisme ; tu devrais te lancer dans la fiction. Je te vois bien en nouveau Delly.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Delly

    Oui, je sais, ’bouture de milicien’ et blablabla


    • Xenozoid Xenozoid 5 février 13:58

      @lermontov

      la série c’etait au dela du réel,ou the outer limits,ça le résume bien

    • Amaury Grandgil Amaury Watremez 5 février 20:07

      @lermontov
      Tu es de mauvaise foi, je ne dis pas du tout que c’est la faute de ces communautés, elles n’y sont pour rien elles.


    • kalachnikov lermontov 6 février 21:48

      @ Amaury Watremez

      Ta façon de voir. Je me demande juste comment depuis la réponse qu’on te donne tu en viens à la communauté, celle dont tu viens toujours et irrésistiblement à parler.

      Si comme tu le dis le logement est déjà attribué, quel interêt à te faire monter un dossier, etc, c’est-à-dire suivre une procédure ? Maintenir une apparence de légalité et d’égalité, non ?. Et bien sûr qu’ils ne te diront en aucun cas que tout cela est truqué parce que sinon cette apparence tomberait. C’est pourquoi je pense que tu te laisses aller à ta tendance au fictionnement.
      Cela étant, si on a été assez sot pour te dire une chose pareille, je te conseille de porter plainte, ce qui sera moins confortable et moins abstrait que d’écrire des romans sur agoravox.

      Pour le reste, la question du logement dans toutes ses dimensions est souvent débattue sur av. Et si le coeur t’en dit, rien ne t’empêche de militer avec le dal ou autres associations, ce qui te fera faire connaissance avec le pays réel et noter que le mal logement frappe surtout celui qui est seul et pauvre plutôt que selon l’origine. Imagine bien que toi, tu as des papiers et vraisemblablement un emploi pérenne et un salaire correct. Car pour beaucoup, c’est l’exploitation et la précarité et souvent ils n’ont pas même la capacité de s’exprimer.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 février 10:22

      @lermontov
      Mettre en balance deux précarités me gène beaucoup, il n’y en a pas une qui est supérieure à l’autre, il n’y en a pas une plus urgente que l’autre sous prétexte que des gens sont trop riches pour être aidés, trop précaires pour être tirés d’affaire.

      Il est plus confortable de pleurnicher sur des pauvres exotiques, lointains que sur des précaires qui nous ressemblent, c’est aussi plus rassurant, je comprend.

      La réponse que j’ai obtenu je l’ai eu en poussant une gueulante, une vraie dans le bureau d’une responsable logement, en lui demandant de ne pas se payer ma tête et de dire clairement les choses.
      Ce qu’elle a fait poussée dans ses retranchements.

      Dans les quartiers, c’est un fait, la plupart des municipalités de gauche suivant en cela les recommandations terranovistes, favorisent les communautés issues de la diversité afin de retrouver pensent-elles un électorat populaire. D’où aussi cet étrange laxisme sur les fondamentalistes...


    • kalachnikov lermontov 7 février 10:39

      @ Amaury Grandgil

      Recule de deux pas : t’as un taf, des revenus, t’es lettré. Il y a encore quelques années être prof était considéré comme réussir socialement. il y a eu un glissement de la perception, glissement qui n’a rien de hasardeux. Aujourd’hui, le maître, c’est celui qui a un patrimoine, vit de l’héritage. Le fruit de la semence Fillon, par exemple : échappe au lot commun, n’a pas besoin de remplir de dossier pour se loger, n’a pas besoin de chercher du taf, n’a pas besoin de demander une augmentation, on le paie hors de prix rien que pour un job étudiant. Voilà, la France du mérite, c’est fini.

      Ca, ce n’est pas l’Arabe qui l’a imposé.

      Je n’ai rien de socialiste mais il suffit d’écouter Jaurès : le capitaliste a pouvoir de vie ou de mort sur celui qui n’a pas et tant que ceci sera, l’Injustice sera la règle.

      Pour le reste, je suis plus qu’ultralibéral parce qu’anarchiste et pour la fin de l’héritage. Parce que j’aime l’énergie, parce qu’une société telle que la nôtre court à sa perte et que le marasme perpétuel dans laquelle elle se trouve n’a rien d’anormal. Il y a plus d’énergie chez la petite rebeu qui finit par décrocher un doctorat en vivant dans un environnement infect, en étudiant au sein d’une famille nombreuse dans un logement exigu, que chez la semence Fillon. L’avenir, la continuité, la Vie c’est par là que ça se passe et certainement pas chez les Fillon au sperme épuisé.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 février 11:19

      @lermontov
      La petite rebeu qui décroche un doctorat elle sera tout autant précaire à quelques rares exceptions.
      Ce que je ne comprend pas c’est ce compartimentage des précarités, pourquoi ne pas, essayer de régler le problème globalement ?
      Lis Christophe Guilluy il montre l’existence de cette France périphérique trop précaire pour s’en sortir pas assez pour être aidée et dédaignée...


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 février 11:25

      @lermontov
      Et encore une fois les populations issues de la diversité n’y peuvent rien du tout, ce ne sont pas eux le problème. Eux pourquoi d’ailleurs refuseraient-ils qu’on les loge à bas coût et qu’on les aide socialement ?


    • kalachnikov lermontov 7 février 12:01

      @ Amaury Grandgil

      Elle partira à l’étranger, comme beaucoup ; la France aura perdu un talent et y aura gagné un Fillon de père en fils, qui fera dans la reproduction, la stagnation, le marasme. C’est Spinoza, je crois, qui a dit, un truc comme ’il n’y a que deux choses : le mouvement et la mort’. C’est une loi de la vie qu’un organisme doit voir son sang se renouveler périodiquement, sinon tout le temps. Dans le cas contraire, il périclite irrésistiblement, très simplement. Et la vie qui est faite à la jeunesse dans notre pays, le mépris, ce chômage endémique, c’est intolérable.

      Je ne segmente rien, j’essaie juste de te signifier que le plus clair du temps, par tes discours, tu fais le jeu d’une caste, celle des nantis, qui se maintient en partie en exacerbant les antagonismes superficiels parmi ceux qu’elle domine.

      Concernant le logement, et en particulier à Paris, même un bon salaire ou un beau métier ne te permet plus de te loger puisqu’il te faut gagner 3 fois le montant du loyer (un f2, c’est genre 1200 boules, donc 3200 de salaire exigé) et il te faut de plus des garanties (une personne caution voire plusieurs). Donc, il est évident que lorsque tu as un job du bas de l’échelle (genre agent de propreté = 1200 euros à tout casser) et que tu n’as pas de parents riches, tu es mort. D’autant plus si tu es célibataire.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 février 12:22

      @lermontov
      Je n’aime pas du tout Fillon...
      mais il n’est pas le seul, la caste comprend aussi tous les apparatchiks du PS dont les gosses sont tous à l’Ecole alsacienne.
      Sur le dernier paragraphe, oui, c’est ce que je voulais dire


    • kalachnikov lermontov 7 février 12:44

      @ Amaury Grandgil

      Je n’emploie là Fillon que comme symbole.

      Au sujet de ce dernier paragraphe, il convient de songer au propos de Jaurès. Par ce moyen, tu rends bien des fauves dociles (théorie de la main qui nourrit et qui affame). tu couples ça avec une pseudo compétition libre et non faussée (ils en sont exempts, eux), des conditions de fie pourrie (tu emploies bien des moyens pour ça) c’est—dire une vie de harassement continu et voilà, c’est plié.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 février 18:37

      @lermontov
      Oui, c’est plié et personne n’ose moufter par peur de perdre le peu qui reste


    • kalachnikov lermontov 7 février 21:52

      @ Amaury Grandgil

      Du coup, tu crèches où actuellement ? Je veux dire dans quelles conditions.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 février 22:09

      @lermontov
      Des conditions précaires et étroites je dirais, comme beaucoup d’autres. Mais je n’ai pas le choix


    • kalachnikov lermontov 7 février 23:09

      @ Amaury Grandgil

      selon ma propre expérience, sur Paname, tu peux dans le secteur privé même sans avoir les 3 x le loyer mais il faut le cdi et une bonne caution. Ce qui importe, c’est le contact avec la personne ; il faut te vendre, en fait, mais sans être obséquieux, via l’enthousiasme, l’énergie, le dynamisme. Comme pour une recherche de taf. J’ai loué 3 fois comme ça, sans avoir toutes les garanties salariales, et on m’a même privilégié par rapport à de meilleurs dossiers sur le papier.

      Cela étant, je souhaite que ton horizon se dégage.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 février 10:48

      @lermontov
      C’est bien mon intention. Je sais que dans le public sans relations c’est pas la peine d’essayer. Je compte bien regarder les annonces, y aller au contact. Je crois que je n’ai que ça à faire et ne pas non plus me précipiter.


    • Xenozoid Xenozoid 9 février 19:46

      @Amaury Grandgil

      tu aurais du faire ça avant d’ecrire une tambouille fiction, et ne te pleind pas d’être contredit, tu es dans la zizanie et tu le veux
      assume

  • Agafia Agafia 5 février 16:03

    Tout comme Lermontov, je suis un peu étonnée qu’ont vous ait dévoilé que l’appart était réservé à la fille de... pour telle ou telle raison.


    Vous parlez de Paris, mais dans certaines régions, comme par chez moi (Haute-Savoie, Lac Léman) allez vous loger avec un salaire de 1200 balles net. C’est la moitié du salaire qui y passe, car en dessous de 500 €, on trouve que dalle... 
    En tant que célibataire sans enfant, c’est zéro € d’alloc logement, et aucune chance d’avoir un logement social... Bref la galère. Et des fins de mois à découvert qui commencent le 10.




  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 février 09:55

    Un article dénonçant sur la base de faits un scandale objectif le mal logement. Je ne suis pas le seul, loin de l’être.
    Mais non !
    Plutôt que de témoigner, d’en parler, d’aller plus loin, de s’engager, on préfère déverser toute sa haine de l’auteur confortablement planqués derrière l’écran pensant - à tort- ne prendre aucun risque.
    Il est plus confortable de disserter des heures sur le sionisme ou le complotisme, c’est moins risqué bien que plus abstrait.


    • Xenozoid Xenozoid 7 février 18:48

      @Amaury Grandgil

      Plutôt que de témoigner, d’en parler, d’aller plus loin, de s’engager, on préfère déverser toute sa haine de l’auteur confortablement planqués derrière l’écran pensant - à tort- ne prendre aucun risque.
      Il est plus confortable de disserter des heures sur le sionisme ou le complotisme, c’est moins risqué bien que plus abstrait.

      prophétique,si vous n’avez jamais vu une fessé. accrochéz vous  smiley


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 février 22:19

      @Xenozoid
      c’est le désir qui s’exprime.
      C’est l’amour non partagé qui te fait t’énerver ?
      Ou comme tous les autres tu n’as aucune argumentaire.


    • Xenozoid Xenozoid 9 février 17:59

      @Amaury Grandgil


      c’est un constat

    • Xenozoid Xenozoid 9 février 18:05

      @Xenozoid

      on pourrait aussi répondre que tu n’a jamais é’té témoin de cette scene mais que tu peux faire profit de sa probabilité,je peux dévelopé si tu veux mais je préfère une bonne biere

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 10 février 19:20

      @Xenozoid
      Faut faire ton coming out, mais je te préviens je ne virerai pas ma cuti


Réagir