lundi 23 mai 2016 - par CN46400

Le PCF, Marx, et l’UE

1945 Le PCF, qui était entré dans la guerre par la porte de la répression et de la dissolution, en sort par la grande porte de la victoire. Mais contrairement à ceux qui espéraient un remake de 1917 en Russie, il doit constater, comme Staline, que la bourgeoisie a sauvé assez de meubles pour survivre au gigantesque conflit qui vient de se clore. Thorez rentre de Moscou avec, dans sa tête un avertissement de Staline : "L'URSS, qui a signé les accords de Yalta, ne soutiendra, pas plus en France qu'en Italie ou en Grèce, une quelconque guerre civile qui viserait à "soviétiser" la France".
Alors qu'en Grèce la situation politique dégénère, en France et en Italie, Thorez et Togliatti obtiennent, moyennant la placardisation de armes, un compromis avec la bourgeoisie (CNR en France) qui garanti aux prolétaires une amélioration très conséquente de leur situation sociale. C'est dans la ligne de ce compromis que le PCF, en 72, signera le Programme Commun avec le PS espérant que dans la renégociation, à venir, avec la bourgeoisie, le PS compensera la perte de poids du PCF par rapport à 45.
Entre temps, dans le cadre de la "guerre froide" anti-soviétique, la bourgeoisie a glissé la France sous le parapluie atlantique américain (OTAN 49) et elle a engagé les six principaux pays européens dans un processus (marché commun) qui est décodé à Moscou comme le pendant économique de l'OTAN. Alors qu'à Rome, le PCI est dubitatif, à Paris l'analyse soviétique est adoptée sans aucune nuance. Depuis 1920 le PCF n'a jamais transigé sur le principe de la défense de l'URSS.
Alors que Lénine clamait que le meilleur moyen de défendre l'URSS était de faire la révolution dans son propre pays, Staline a introduit une nuance que, manifestement, le PCF n'a jamais discuté : "Ce qui est bon pour l'URSS est bon pour nous (Thorez)" qui se décline tacitement en : "Ce qui est mauvais pour l'URSS est aussi mauvais pour nous". Sans le dire ouvertement, cette subtilité place la défense de l'URSS au centre de la politique du PCF, c'est le "socialisme dans un seul pays" qui s'impose par la bande. La révolution en France est subordonnée au socialisme radieux, qui doit advenir, en URSS....
Et c'est donc dans cette disposition d'esprit, que le PCF va, 20 années durant, s'opposer à la création de l'UE et à son développement. Cette position ne sera fondamentalement modifiée qu'après la chute de l'URSS. L'existence de l'UE n'est alors plus contestée, c'est sa politique, son orientation pro-capitaliste, qui est, logiquement, combattue, pas son existence. Ce faisant le PCf renoue avec le Manifeste qui, depuis 1848, nous dit que :
"La bourgeoisie ne peut exister sans révolutionner constamment les instruments de production, ce qui veut dire les rapports de production, c'est-à-dire l'ensemble des rapports sociaux. (...)
Poussée par le besoin de débouchés toujours nouveaux, la bourgeoisie envahit le globe entier. Il lui faut s'implanter partout, exploiter partout, établir partout des relations.
Par l'exploitation du marché mondial, la bourgeoisie donne un caractère cosmopolite à la production et à la consommation de tous les pays. Au grand désespoir des réactionnaires, elle a enlevé à l'industrie sa base nationale. Les vieilles industries nationales ont été détruites et le sont encore chaque jour. Elles sont supplantées par de nouvelles industries, dont l'adoption devient une question de vie ou de mort pour toutes les nations civilisées, industries qui n'emploient plus des matières premières indigènes, mais des matières premières venues des régions les plus lointaines, et dont les produits se consomment non seulement dans le pays même, mais dans toutes les parties du globe. A la place des anciens besoins, satisfaits par les produits nationaux, naissent des besoins nouveaux, réclamant pour leur satisfaction les produits des contrées et des climats les plus lointains. A la place de l'ancien isolement des provinces et des nations se suffisant à elles-mêmes, se développent des relations universelles, une interdépendance universelle des nations."


Dans ses phrases, tout y est, y compris la référence aux "réactionnaires", les nouveaux Don Quichotte, qui veulent empêcher les roues de la bourgeoisie triomphante de tourner. Ailleurs (le Capital), Marx montre que la valeur d'un produit n'est réelle que lorsqu'il est vendu et payé. Ce qui suppose l'existence d'un marché capable d'absorber les quantités de produits disponibles, c'est à dire adapté à la puissance des forces productives modernes. L'UE n'est donc que la solution trouvée par la bourgeoisie pour faire correspondre la diffusion des marchandises à la puissance productive de ses usines, et, du même coup de maintenir le niveaux global de ses profits.
2016-A peine achevée, l'UE est déjà dépassée, le nouveau marché est mondial. La bourgeoisie, allégée de tous ses membres qui ont été incapables de s'adapter à l'UE, donc toujours plus minoritaire, maneuvre en espérant trouver, dans la mondialisation, une ultime planche de secours. Et le débat de 56 (traité de Rome) ressurgit dans le PCF alors que la plupart de nos usines travaillent, maintenant, plus à l'export que pour la nation française.
"Un peu d'internationalisme éloigne de la patrie, beaucoup d'internationalisme en rapproche" disait, il y a plus de cent ans, Jean Jaurès. Le PCF, débarrassé de l'hypothèque soviétique, va-t-il, cette fois, trouver le bon axe pour positionner son point de vue ?

 Revenir à un "nationalisme" désormais désuet, ou militer dans le prolétariat français pour le solidariser plus solidement au prolétariat européen et mondial. Alors que la bourgeoisie mondialisée, hormis la destruction d'une partie de ses usines dans une nouvelle guerre mondiale, qui pourrait être fatale à toute l'espèce humaine, y compris les bourgeois, n'a plus, pour espérer compenser la baisse tendancielle du taux de profit, de sortie de secours. Doit-on s'époumoner dans l'anti mondialisme primaire ou préparer le prolétariat français à tenir son rang dans le dépassement du capitalisme qu'annonce son incapacité à dominer sa crise aussi bien à Pékin (baisse des taux d'expansion), qu'au USA (B Sanders), ou qu'en Europe (chômage de masse) ?

Sortir de l'UE, de l'euro et de l'OTAN n'est prudent que pour ce dernier, le reste relève plus du folklore, et de la démagogie, que d'une analyse objective de la situation. Le fondamental c'est la sortie du capitalisme. L'humanité, l'occident d'abord, n'a plus rien à espérer de l'empirisme aveugle bourgeois et de sa dictature du profit, elle est mûre pour une organisation raisonnée, et raisonnable de la société où "le mouvement de l'immense majorité profitera, enfin, à l'immense majorité" (Marx). Elle est mûre pour le socialisme !



72 réactions


  • Jo.Di Jo.Di 23 mai 2016 09:59

     
    Après Marchais, Parti Collabo, juste négrier du Capital, PdG de la Ploutocratie Sexialiste.
     
    « C’est en se référant à cet esprit de synthèse dialectique entre le christianisme originel et les modes antiques et médiévaux des communautés paysannes de la VIEILLE EUROPE que Marx pouvait soutenir que là était né spécifiquement [l’idée communiste ...] car seule l’Europe a pu sortir des récitations mythologiques et religieuses qui consigne l’homme dans une histoire en-fermée et en-fermante [l’hacienda des Séouds barbus ...] Les révolutions n’y furent jamais que des réécritures superficielles de l’immobilise social des imaginaire de la soumission.
    L’Amérique moderne, dès lors qu’elle eut transformé ses émigrants en bons américains n’a jamais connu autre chose que des conflits subordonnées à la réécriture de la langue de l’argent par elle-même.

    On comprend que l’immigration soit pour la marchandise une armée de réserve stratégique clef, ces les populations en question étant par définition issues de temporalités non-critiques, de par l’essence de leurs histoires immobiles [barbues], il est en quelque sorte relativement commode de les intégrer à la liberté du commerce de l’aliénation généralisée puisque l’archaïsme de leur relation au monde trouve son répondant moderne dans le culte de la passivité marchande [rapper à Ferrari, pute, Rollex en or] et dans l’enfermement consommatoire de l’homme abstrait, unifié dans un nouveau temps arrêté [l’auge du bobo] par l’éternel présent du fétichisme de la possession. »
     
    Francis Cousin L’Être et l’Avoir


  • Alpo47 Alpo47 23 mai 2016 10:00

    Sortir du système actuel, c’est certain, par contre le marxisme ne sera surement pas la solution. Remplacer la dictature de l’oligarchie par celle du prolétariat (qui n’en veut d’ailleurs pas) n’enthousiasmera ... personne.
    Le monde a changé et continue d’évoluer de plus en plus vite, l’éveil des consciences également.

    La solution pour un « monde meilleur » ne passe pas par ces affrontements, ces idéologies restrictives et qui finissent pas devenir totalitaires.


    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 11:22

      @Alpo47


       Que vous le vouliez ou non la lutte des classes existe, il suffit de lire la volée de post sympath qui vient d’arriver, pour s’en convaincre. Les valets de la bourgeoisie, qui ne vit que du travail des prolos, s’en donnent à coeur joie. Qu’ils en profitent, çà pourrait ne pas durer autant que les impôts.

    • Alren Alren 23 mai 2016 11:35

      @CN46400

      L’étoile rouge que vous avez choisie pour votre avatar, elle n’est pas un peu désuète et « soviétique » non plus ?

      Quand on est d’extrême gauche comme vous, n’est-il pas plus urgent de combattre le plus dangereux de vox ennemis à savoir Juppé qui, lui, veut "renverser la table« et aggraver le sort des »prolos" qui je vous le signale, ne sont pas les seuls travailleurs, ne sont pas les seuls producteurs de richesse, plutôt que d’accabler le spectre du PCF ? Vous lâchez la proie pour l’ombre !


    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 11:53

      @Alren


        Je ne voie pas pourquoi la bourgeoisie rallierait Juppé, puisque Hollande, en inversant son action par rapport à son programme, l’a largement servie. Rien ne garanti que Juppé pourrait appliquer son super programme....

    • tf1Groupie 23 mai 2016 12:08

      @CN46400

      La « lutte des classes » c’est juste un beau slogan marketing pour ceux qui n’ont pas encore compris à quel point la Bible marxiste est une source complètement obsolète.

      Il n’y a qu’à voir comment tous ceux qui la revendique sont incapable de définir clairement des notions comme proletariat ou bourgeoisie qu’ils utilisent à l’envi.


    • fanderachida (---.---.240.16) 23 mai 2016 12:41

      @Alpo47

      « Remplacer la dictature de l’oligarchie par celle du prolétariat (qui n’en veut d’ailleurs pas) n’enthousiasmera ... personne. »
      L’idée de dictature du prolétariat a été abandonnée il y plus de 40 ans par le p.c. ...

    • Alpo47 Alpo47 23 mai 2016 12:43

      @CN46400

      Vous êtes « effrayent » parce que vous avez des certitudes ... les bons prolos et les méchants bourgeois.
      Pas l’ombre d’un doute dans vos commentaires.
      C’est l’évolution des mouvements révolutionnaires, qui, faute de pouvoir convaincre les citoyens ordinaires, s’enfoncent dans un échange entre « les bons révolutionnaires qui ont tout compris » et qui exclut tous les autres.
      Vous -et les vôtres- ne pouvez pas être l’avenir.


    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 13:16

      @tf1Groupie


      La lutte des classes, pas plus que la chute des corps, ne se décrète. C’est une réalité que tous les prolos peuvent constater lors de l’embauche. Ils proposent, l’employeur dispose...

    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 13:46

      @fanderachida


        La « dictature du prolétariat » ne peut être abandonnée, c’est l’antithèse de la « dictature de la bourgeoisie » qui impose constamment ses intérêts (ex loi El Khomri) dans l’état bourgeois. 

    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 15:58

      @Alpo47


      « les méchants bourgeois. »

       Détrompez-vous, je peux vous faire une liste de grands bourgeois qui ont beaucoup apporté au progrès humain (Victor Hugo...etc) et aussi une liste de ceux, tout aussi grands, qui auraient coûté bien moins cher au peuple s’ils étaient resté dans le prolétariat... (Tapie, Mme Bétancourt....etc)

    • eric39 (---.---.43.203) 23 mai 2016 19:48

      @CN46400 Il ne suffit de le vouloir....ou pas, il faudrait le demontrer...or, la seule chose dans le monde qui se soit jamais apparente a une classe sociale (endogamie, interets communs convergent, discours ideologiques alienant les autres pour justifier une part de la plus value largement superieur a ce qu’elle apporte a la societe, reproduction sociale, etc...ce sont les castes bureaucratiques, le plus generalement etatisees de gauche. Dans toutes les autres categories sociales, il y a trop de diversite de variete, de mouvement, pour pouvoir reconnaitre des classes. Tiens, prenont les bourgeois ou les "oligarques, dans la lie intellectulle des gauches. 67 mec possedent autant que les pauvres, si on arrive a considerer 67 personnes comme un classe sociale, les mots ne veulent plus rien dire. Tous ces gens sont definis par ces abrutis de gauche comme etant assoifes du seul,profit sans limite, ce qui implique une concurrence a mort entre eux, ETcomme une classe, c’est a dire une communaute ayant des interets communs...les ennemis que se definissent les gauches sont donc dans l’impossibilite d’exister par construction.....


    • fanderachida (---.---.240.16) 24 mai 2016 20:39

      @eric39
       

      Quelle ramassis d’inepties, d’affirmations péremptoires et réductrices, ce tissu de conneries qui sous une apparence savantes, se voudrait sans doute éclairant est d’une pitoyable stupidité crasse, inculte et grotesque.

  • Julien30 Julien30 23 mai 2016 10:01

    « le PCF n’a jamais discuté : »Ce qui est bon pour l’URSS est bon pour nous (Thorez)« qui se décline tacitement en : »Ce qui est mauvais pour l’URSS est aussi mauvais pour nous« . »

    La définition même de la notion de traître à la nation.

    « L’humanité, (...) mûre pour le socialisme ! »
    Non merci, on voit comment ça se passe au Venezuela, un des pays qui détient le plus de réserves pétrolières au monde et qui arrive à cumuler chômage, hyperinflation, croissance économique catastrophique, forte criminalité, etc.

    « ou militer dans le prolétariat français pour le solidariser plus solidement au prolétariat européen et mondial.  »
    Toujours les mêmes chimères, on peut dire que le réel n’a pas de prise sur vous.

    • eric39 (---.---.43.203) 23 mai 2016 11:34

      @Julien30 Bonjou, je vous avais prepare une longue reponse, mais l’internet de montagne sur tablette.... En substance,,verifier si ils meritent vraiment l’argent public qu’ils,rapinent (salaires, subventions, salaires) et ajuster en consequences devrait permettre une bonne cure de reel. Ainsi, les retraites de la fonction publique trotskiste de mon village, si ils avaient une retraite egale a travail egal, ils passeraient moins de temps au bistrot a se remonter le bourrichons les uns les autres. La, il svoudraient faire une nuit debout rurale, mais l’age, le froid, l’altitude, l’humidite nocturne... Un probleme, les risque de fermeture du troquet alter ecolobio, desertification des campagnes. D’un autre cote en sante publique...Les vieux trotskistes, je dis pas, les jeunes rurbains rssistes par vocation, potageurs bio, traines savattes dont punk a chien, on pourrait encore les desintoxiquer ?


    • PRCF PRCF 23 mai 2016 12:03

      @Julien30
      C’est faux. D’ailleurs contrairement à ce que dit CM, la ligne du PCF était décidée à Paris et non à Moscou. En particulier le front populaire lancé par Thorez a fait l’objet de vifs débats.

      Le nationalisme Européen de CM est assez étonnant, en contradiction avec l’idée même d’internationalisme prolétarien. L’Union Européenne n’est pas internationaliste, mais supra national, c’est un instrument de division des travailleurs, de mise en concurrence, de dumping social, une arme de l’oligarchie capitaliste pour l’impérialisme et la guerre. Il suffit de voir l’action de l’UE en Ukraine.

      Oui les communistes ont toujours lutter contre l’UE, pour briser les chaines de l’Union Européenne et pour la souveraineté nationale afin que ce soit les travailleurs qui décident pour eux même afinq de leur permettre de s’unir.

      En définitive, il ne reste plus guère en Europe que le PCF de pierre laurent grassement subventionné par le parti de la gauche européenne qui se positionne pour l’europe social, allant jusqu’à soutenir Tsipras et ses memorandum austéritaire.
      KKE, PCP, PCE, DKP, SP .... tous les partis communistes européen sont pour la sortie de l’UE

      Loi Travail, loi macron, réforme ferroviaire, réforme du collège, austérité etc.. toutes ces attaques ont un point commun elles résultent directement des directives européenne. La sortie de l’UE pour faire place au peuple est bien un ferment permettant de construire la convergence des luttes, le rassemblement de la classe des travailleurs et d’impulser une dynamique révolutionnaire. Non pas nationaliste, mais internationaliste.
      www.initiative-communiste.fr


    • Julien30 Julien30 23 mai 2016 12:27

      @eric39
      « Les vieux trotskistes, je dis pas, les jeunes rurbains rssistes par vocation, potageurs bio, traines savattes dont punk a chien, on pourrait encore les desintoxiquer ? »

      Bonjour Eric, 
      Comme vous dites il n’y a que des cures de réel répétées en commençant par celle au niveau du porte-monnaie qui pourront faire l’affaire. Ils recracheront beaucoup de fois le contenu de la cuillère mais à force un certain nombre doit pouvoir être récupérés, encore faudra t’il pour ça un pouvoir en place courageux et persistant.

    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 12:36

      @PRCF


       On peut toujours croire que l’évolution du capitalisme ne dépassera pas le stade de l’état nation, mais il s’agit d’un voeux pieu. Et surtout ne rien comprendre, ce qui est plus grave pour quelqu’un qui se dit communiste, à la recherche acharnée du profit qui est la condition principale de la survie du capitalisme, taraudé, en permanence, par la baisse tendancielle du taux de profit.
        Pour écouler les produits de ses usines, toujours plus productives, le capital a besoin de marchés toujours plus vastes. Dans beaucoup de domaines le marché européen est déjà saturé....

       

    • eric39 (---.---.43.203) 23 mai 2016 19:54

      @PRCF Mais arretez, je vous ai deja que explique que mon beau pere sovietique etait charge de manipuler les marionettes du PCF dans son secteur. Ses collegues dans d’autre. On a meme des photos a la datcha. Je pense par exemple a l’anniversiare de Picasso, avec Duclos s’extasiant sur ce beau bebe sovietique, la mere de mes enfants, avec leur grand mere riant sous cape, parce qu’a Paris, elle pouvait acheter des bouillies bledina jacquemaire au lieu de faire la queue a la detskaya stalovaia, meme celle reservee aux zakaz speciale pour membre du parti a Moscou


    • CN46400 CN46400 24 mai 2016 09:12

      @eric39


         Votre conception des classes sociales est désolante pour quelqu’un qui prétend avoir fréquenté le marxisme. Vous me faites penser à ces bourgeois qui s’excusent de cuisiner les épinards avec du beurre. L’important ce n’est pas le beurre c’est de savoir comment il a été obtenu, par son propre travail, ou par celui des autres.....Les prolos vivent de leur travail, les bourgeois du travail des autres !

    • fanderachida (---.---.240.16) 24 mai 2016 20:56

      @eric39

      Vous ne pouvez être naturellement stupide et beauf à ce point , ce n’est pas possible vous avez appris allez avouez ?

  • César Castique César Castique 23 mai 2016 10:25

    « 1945 Le PCF, qui était entré dans la guerre par la porte de la répression et de la dissolution... » 



    Et par la porte de la trahison un peu aussi, comme le démontrent au moins deux ouvrages d’Angelo Tasca (sous le pseudonyme d’Amilcare Rossi) - Les communistes français pendant la drôle de guerre et La guerre des papillons, quatre ans de politique communiste 1940-1944, - qu’on osait encore publier respectivement en... 1951 et 1954* !!! 


    Et puis il y a encore eu des communistes qui sont sortis de la guerre par la porte de la désertion...


    *Dingue la liberté d’expression de l’époque, non ?

    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 11:31

      @César Castique


      « Et puis il y a encore eu des communistes qui sont sortis de la guerre par la porte de la désertion... »

        Thorez, chauffeur d’un adjudant, a déserté l’armée d’un pays qui avait déclaré la guerre à l’Allemagne mais qui ne l’a faisait pas pendant que la wermacht était occupée en Pologne. L’adjudant a, finalement, été fait prisonnier, comme 2 millions d’autres soldats, et, pendant 5 ans il a travaillé gratuitement pour les nazis. Ce que Thorez n’a, lui, jamais fait.... 


    • Julien30 Julien30 23 mai 2016 12:30

      @CN46400
      Oui mieux vaut être un traître qu’un combattant capturé par l’ennemi, c’est évidemment plus confortable.


    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 12:44

      @Julien30


       Bien sûr, surtout que maintenant on sait que le but de la « drôle de guerre » était de fournir à Hitler un max de moyens, en matériel et en force de travail (prisonniers), pour lui permettre d’attaquer l’URSS avec quelques chances de succès... Mais l’URSS, aidée par Thorez, et ses camarades, a gagné la guerre. Apparemment, çà vous désole, j’en suis bien aise !

    • Julien30 Julien30 23 mai 2016 13:09

      @CN46400
       

      « on sait que le but de la « drôle de guerre » était de fournir à Hitler un max de moyens... » 
      Vous vous « savez » cela parce que ça vous arrange, après que ce soit la vérité... Je pourrai compléter en disant surtout que si Hitler a lancé ses troupes contre la Pologne ce fut après s’être assuré avec les soviétiques qu’il la partagerait avec eux. Quant à dire que c’est avec des traîtres et des déserteurs comme Thorez que les Alliés (pardon, l’URSS) ont gagné la guerre, je ne sais pas trop par où commencer...

    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 13:39

      @Julien30


      Hitler et Staline ne « se sont pas partagé » la Pologne. Hitler a envahit la Pologne et Staline a occupé la partie que le traité de Versailles (1919) avait attribué à l’URSS, suivant la ligne Curzon....

    • César Castique César Castique 23 mai 2016 18:20

      @CN46400

      « Thorez, chauffeur d’un adjudant, a déserté l’armée d’un pays qui avait déclaré la guerre à l’Allemagne… »

      …alliée de l’Union soviétique, donc.

      « …il a travaillé gratuitement pour les nazis. Ce que Thorez n’a, lui, jamais fait.... »

      C’est, au passage, un vanne posthume contre Georges Marchais ?

      « Mais l’URSS, aidée par Thorez… »

      Si on se réfère aux Enfants modèles, les mémoires de Paul Thorez, fils du Fils du Peuple, l’aide en question n’a été ni épuisante ni périlleuse, ni déterminante, stratégiquement parlant.

      «  Hitler a envahit la Pologne et Staline a occupé la partie que le traité de Versailles (1919) avait attribué à l’URSS, suivant la ligne Curzon.... »

      Il paraît que Hitler en a été tellement stupéfié qu’il en est tombé de sa chaise. Et des photos prouvent qu’il en a oublié d’interdire aux troupiers de la Wehrmacht de fraterniser avec ceux de l’Armée rouge.


    • eric39 (---.---.43.203) 23 mai 2016 20:15

      @CN46400

      Vous etes usant ! Vous savez pourtant vous servir d’internet apparament. Traite de Versaille 19, ligne Curzon 1920, jamais mise en oeuvre, jamais acceptee par les,soviets, l’alliance entre les socialistes nationalistes allemands et leurs copains internationalistes russe traca la frontiere a l’ouest du dessin anglais. Celui ci ne justifiait en rien l’annexion des baltes, des moldaves, des finlandais etc...et surtout que le parti communiste sovietique, livre les antifasciste communistes allemand a ses potes en gage de bonne foi. Et j’ai lu Milena. J’arrete, ces souvenirs nauseabonds sont deja a degeuler, que des gens aujourd’hui justifient ces trucs, c’est assez immonde. Tenez, desintoxiquez vous. Il existe un film finlandais sur la resistance heroique du peuple aux socialistes avec version en anglais et russe. La guerre d’hivert, ou la guerre blanche. Cherchez un peu. Il y a un moment a pleurer, a un contre 100, armes de buches (!) Contre les chars des fascistes rouges ( le truc etait de le glisser dans les chenilles) et de leur invention, le cocktail molotov, les paysants finlandais arretent l’ocean de l’armee rouge sur equipee. l’un dit, freres entonnons un cantiques, pour que les moujiks sachent que chez nous les bolcheviques n’ont pas tue Dieux. Ils pensent aux types d’en face, comme d’autre victimes du socialisme genocidaire. Le nombre de victime russe relle dans ce seul conflit, est encore plus ou moins un secret. Comme pour la suite du conflit avec leur copains Nazis. Le bilan de certaines batailles fait qu’on en arriverait a se demander si l’elimination d’une pqrtie de son propre peule ne faisait pas partie des objectifs ou si c’est juste l’incompetemce arrogante de tous les socialistes. Quand on voit le president que les gauches ont choisit en France, et son cooain qu’elles ont prise pour diriger la gauche de gauche. C’est cela le socialisme, et il ne faut pas l’oublier sous pretexte qu’il,s’’est affadis de nos jour sous l’effet du confort petit bourgeois de ses sectateurs contemporains...

      Vous me direz, 1919, 1920, 30 millions de mort ou 40, tous ca...Et bien non. Il faut connaitre le socialisme dans ses histoires, ses oeuvre et dans le detail pour s’en premunir aujourd’hui.


    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 20:46

      @eric39


      Je vous signale que la ligne Curzon est, à quelque détail près (Kalinigrad) la frontière Est actuelle de la Pologne, de la Slovakie, de la Hongrie et de la Roumanie, tracées, dit-on par Staline en personne. De l’autre coté sont concernées, la Lituanie, la Bielrussie, l’Ukraine et la Moldavie. La frontière non validée par les soviétiques en 1920 était à 2 ou 300km vers l’est suite à la guerre russo-polonaise de 1920. Le pacte germano-soviétique de 1939, pour la partie soviétique, ne faisait, sans un coup de fusil, que remettre tout en ordre.
       

  • Le p’tit Charles 23 mai 2016 10:29

    Thorez un traitre qui donna son âme à Staline...


  • Spartacus Lequidam Spartacus 23 mai 2016 10:54
    Il est temps d’envoyer ces pourritures de communistes Français du PCF répondre de leurs actes !!

    Thorez déserteur communiste aux ordre de Staline proposera la logistique des communistes pour les assassinats des dissidents soviétiques réfugiés en France.

    Juste « oublié » que ces salopards communistes Français seront les architectes de la révolution agraire du Cambodge et des massacres de masse au Vetnam.

    Hô Chi Minh le vietnamien formé à Paris à l’université populaire du PCF, dans la même classe à Paris place du colonel Fabien que le Cambodgien Pol Pot ou Khieu Samphan génocidaire terribles.
    Vietnam 1.5 millions de morts.
    Cambodge 2 millions de morts.
    Boudarel cadre du PCF ira au Vietnam ou il tuera et torturera des soldats Français.Ces pourris le protégeront et les sénateurs communistes inviteront cette pourriture abjecte au Sénat. ils trouveront un poste a cet enculé à l’éducation nationale et ce pourri ne sera jamais inquiété et n’aura jamais a répondre de ces actes. 

    Des types abjectes sont actuellement profs comme Koskas Vergopoulos sont présentés comme des « économistes » dans libération ou le monde diplomatique....

    Alors que leurs écrits et livres ont encouragé les planifications agraires du Cambodge et la destruction physique génocidaire des masses contestataires au communisme.

    A vomir.....
    Cette bienveillance honteuse encouragée par leurs membres qui ont envahi la justice Franc-maconne et socialiste qui les protège encore aujourd’hui.

    Des assassins qui ont avoué avoir tué des français par idéologie comme Amrane-Minne sont profs actuellement à l’université de Toulouse....

    Il est temps d’envoyer ces pourritures de communistes Français répondre de leurs actes !!

    Il est temps de dé-communister le pays....

    Il est temps de faire le Nuremberg du PCF avant que les dernier pourris et dégelasses meurent...


    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 11:37

      @Spartacus


      Rien de tel pour réveiller Spartacus qu’un article sur le PCF (parti mort et enterré depuis belle lurette)...

    • eric39 (---.---.43.203) 23 mai 2016 11:53

      @Spartacus

      Je suis partage. Ils l’auraient merite. Il y a le devoir de memoire, le plus jamais cela., l’aspect pedagogiques pour les jeunes generations. Et il y en a encore pas mal. Y compris les petites mains, responsables aussi de morts francais. Le frere d’un copain mort en indochine parce que sa grenade contenait des tracts communistes. Les ordures de dockers cgt qui jettaient a l’eau les corps rapatries.

      Apres, il y a ceux qui peuvent dire « qu’ils obeissaient aux ordres », « qu’ils ne savaient pas ».

      Parfois c’est vrai. Je vois ma grand mere, sa collegue agregee communiste lui a demande a elle de cacher ce bourreau fasciste responsable de syndicat communiste en espagne a la fin de la guerre civile, parce que non communiste, elle etait insoupconnable.

      Mais ne faut il pas pardonner, oublier ? Dans le chaud de l’action, dans des contextes de guerre, pas toujours facile de faire les bons choix. Les tortionnaires communistes francais en indochine doivent etre considere comm les anciens nazis, des gens pris dans des periodes de folie et, peut etre, beneficier de circonstances attenuantes.

      En revanche, il faudrait sans doute etre tres vigilant avec leurs emules contemporain. Eux, comme l’auteur, ne peuvent pas pretendre qu’ils ne savent pas. A l’heure de l’internet, l’excuse de l’inculture ne tient pas. Les gens qui comprennent le monde dans les memes termes que marx 150 apres, ne peuvent pas pretendre etre de bonne foi. Les,genocidaires communistes des annees 30 etaient emportes dans la grande tourmente fascisante. Les pseudos intellectuels et autres fonctionnaires subventionnes a bac plus 3 a 5 des groupusucles marxisant, qui se la joue revolutionnaire pour defendre leurs fromages et leur droit a la paresse a nos frais, il faut etre sans pitie : justifiez vos revenus ou rendez l’argent ! On regardera apres de quoi vous parlez... !


    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 11:58

      @eric39


      Savez-vous que les prisons sont déjà pleines de délinquants colorés ? alors des cocos bien pâles çà ferait tâche....

    • eric39 (---.---.43.203) 23 mai 2016 12:19

      @CN46400

      Le PCF mort ? Mais a t il jamais ete vivant. Des le debut, le PCUS a veille a eliminer toute personne intelligente. Tres complexes, les russes avaient peur, d’une part de la concurrence ideologique (la france, heritiere de la grande revolution) sur le plan intellectuel, mais aussi, il faut bien le dire, une consience aigue du fait que le PCF, etait, encore plus que le parti bolchevique, un parti petit bourgeois.... Il suffit de regarder le film « l’arrive des delegues au congres de tour ». Pour ceux qui ne savent pas, c’est le congres de la sission entre fonctionnaires de categorie A socialiste avec leurs colegues des autres categories. Il n’y a que des canottiers...8

      Mais donc, le PCUS a mit au pouvoir des vrais « ouvriers »dan son PCF, mais controles par des migrants slaves rebaptises francais, de l’internationale, souvent sincerement engages, souvent juifs, donc fragilises quand meme, et dont ils tenaient les familles a l’est en gage de fidelite. Ils tenaient tous les postes important, notamment les finances.

      Aujourd’hui, chez leurs heritiers, il n’y a plus de ces rares vrais ouvriers de facade que le PCF parvenait encore a denicher. Il n’y a plus de types competents venus d’urss, plus l’organisation et la discipline. Il n’y a plus guere de courroie de transmission syndicale efficace dans les administrations et les nationalisee (montrez moi un "ouvrier coco dans les annes 30, je vous montre un fonctionnaire des charbonnages ou des chemins de fer...). Montrez moi un syndicaliste NPA, je vous montre un licencie en histoire postier a mi temps et proprietaire de son appart dans Paris intra muros, mace avec une editrice..... Reste donc des petits, ou moins petits (car grace au capitalisme, le niveau monte...)bourgeois, qui envoient leurs gosses taper soit sur ceux qui ne savent pas se defendre (dans leur ratonnade, il parait qu’ils s’attaquent surtout aux filles), soit a ceux qui n’en on pas le droit, puisque le PS interdit aux polices de faire respecter nos lois republicaines, pour defendre leurs avantages acquis au depend des pauvres.

      Vous me direz, si cela les amuse de nommer cela,du marxisme, du communisme....ouai, au fond... Il y a quand meme pas mal de machins en commun avec les minorites criminelles quinont fait tant de mal a l’humanite. Et ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas la meme determination qu’ils ont moins tort. Seront ils aussi dangereux ? Pour le moment, eux derriere les ecrans, leurs gamins qui font joujous avec la police socilaiste pour faire croire qu’il y a un mouvement social....on rigolerait pluto. Peut etre a tort  ?le dernier meeting national NPA dont j’ai eu a connaitre, se rassemblait dans un bistrot vers la place d’italie. Mais a Munich, dans la Brasserie, ils n’etaient pas nombreux non plus quand ils on decide de commencer a taper sur les gens et les vitrines dans la rue et a fairemdes nuit debouts avec des flambeaux, par exemple a Nuremberg..


    • fanderachida (---.---.240.16) 23 mai 2016 13:13

      @Spartacus
      «  Il est temps d’envoyer ces pourritures de communistes Français du PCF répondre de leurs actes !! »

      Ohhh c’est beau ! mais ça date un peu, mais c’est beau comme ... du Doriot, ou du Laval tiens ! mais ça pue , ça pue ! c’est ignoble cette odeur de bêtise mêlée de haine.

    • eric39 (---.---.43.203) 23 mai 2016 19:17

      @CN46400

      Nan, je pensais plutot a des camps de rehabilitation par le travail (troudotherapy en russe) qui leur permettrai de rembourser un peu leur dette sociale par la meme occasion.


    • eric39 (---.---.43.203) 23 mai 2016 19:28

      @fanderachida

      Vous manquez de culture historique, sans connaitre Spartakus, je doute qu’il ait la culture bolchevique d’un des plus grand dirigeant du parti communiste comme Doriot ou de socialiste blanquiste avant la SFIO comme Laval. Du reste cette puanteur nauseabonde de l’agit prop communisto sociaisto petainiste est aisememt reconnaissable sur la forme d’une part, d’autre part, le liberalisme pur et dur de Spartakus me parait sur le fond, incompatible avec la,politique tres interventionniste, etatique et fonctionnarisee, mise en oeuvre par les bureaucrates de gauche qui peuplaient Vichy. Rapellons qu’avec un etat peuples de fonctionnaires syndiques, il y a eu 7000 revocations ! 7000 de,ces biens pensant qui aient pris assez de risques contre la collaboration pour avoir des ennuis. Quand au syndicats, dans le Nord en gestion directe par les Nazis, ils ont fait greve, oui, et une greve dure. Couronnee de succes malgre la repression...Ils voulaient bien bosser pour les allemands, mais a condition d’avoir de bon salaires... Quels exemple pour nous tous !


    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 21:43

      @eric39


      « Couronnee de succes malgre la repression »

      Combien de morts svp, pour de « bons salaires » ? Je suppose qu’il s’agit de la grève des mineurs du Nord d’avril- mai 41 n’est-ce pas ?

    • fanderachida (---.---.240.16) 24 mai 2016 14:37

      @eric39

      Je connais l’itinéraire politiques, de ces 2 ordures qui, en en parfaits opportunistes étaient avant tout soucieux de leurs ambitions et de leurs projets personnels et en parfaits réactionnaires pouvaient passer sans sourciller d’un communisme aligné sur Moscou à un fascisme aligné sur Berlin : la chute sans fin des ordures vers la pourriture la plus nauséabonde.
      Je ne connais pas spartakus, et sa prose suintante de haine, de petitesse et de bêtise me révulse, elle me rappelle le discours ambiant des esprits moisis et tordus des année 30, à la fois inepte et toxique.

      « Du reste cette puanteur nauseabonde de l’agit prop communisto sociaisto petainiste est aisememt reconnaissable sur la forme d’une part, d’autre part, le liberalisme pur et dur de Spartakus me parait sur le fond, incompatible ... »

      je vous laisse à vos représentations loufoques et improbables sur les « alliages politiques de l’époque », que vous ne semblez connaitre qu’à travers un prisme un peu zémmourien peut être ? et à la pureté hypothétique et à la dureté certaine d’un libéralisme qui après 35 ans de règne n’à fait que nous rapprocher un plus vite et plus près de la catastrophe finale...

  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 mai 2016 11:01

    Et oui, le PCF, la CGT, les autres syndicats, tout comme Mitterrand ont trahi les Français, leur faisant croire que l’UE et la mondialisation, c’était vachement bien ! Et il se trouve encore des idiots utiles pour continuer à soutenir les funestes projets du capitalisme du désastre, comme l’appelle Naomi Klein...


    Comme la CGT l’avait prévu dès 1957, l’industrie allemande a prospéré, tandis que l’industrie française a été laminée par les délocalisations organisées par les Traités européens. Grâce aux articles 32 & 63 du TFUE, qui ont supprimé le contrôle des mouvements de capitaux, et permis aux fonds de pension de siphonner les entreprises françaises. Quelle merveille !

    La classe ouvrière est à Paul Lemploi, priée d’acheter des merdouilles pas chères, à obsolescence programmée, en échange de ses emplois partis dans les pays à bas salaires et au dumping fiscal alléchant. Quelle merveille que les Traités européens quand on y pense !

    La classe ouvrière, pas dupe, contrairement à l’auteur, à déserté la CGT et les syndicats, a déserté les urnes et les Partis politiques européistes, mais il s’en trouve encore qui essayent de faire passer ce désastre pour de l’ Internationalisme ...

    L’Internationalisme, ce sont des accords de coopération entre Etats souverains, pas la fin des Etats et des Nations. Car seuls les Etats souverains peuvent légiférer contre la finance, les multinationales, le capitalisme du désastre et écrire des lois sociales.

    C’est ce qu’ont fait les Islandais, résultat : ils sont sortis de crise et le chômage est à 1,9% .


    • Jo.Di Jo.Di 23 mai 2016 11:21

      @Fifi Brind_acier
       
      Dans les années 70, avant le Grand Remplacement, la France avait la 1ère croissance économique au Monde devant le Japon.
       
      Mais le ministre de l’industrie était major de X, pas petit avocaillon grand dadet ...
       
      De toute façon l’avenir de Boobaland concerne dorénavant les africains, plus les souchiens.

       


    • franc 23 mai 2016 15:02

      @Jo.Di

      J’aime bien l’expression « Boobaland » qui ressemble à Boboland

      -

      qui se ressemble s’assemble.


    • Jo.Di Jo.Di 23 mai 2016 16:08

      @franc
       
      Dans le matérialisme historique cher à l’auteur (je présuppose) le Boobaland était inscrit comme l’avenir radieux de la lutte des classieux de gôôôche, du Boboland.
       
       

      Père Giscard avait à Blum : Colonie Algérie surnataliste = Ruine
       
       
       
      Giscard fils, dit « le crâne chinois »,a reculé (à cause des caméras) quand il a voulu en 80 renvoyer les maghrébins , pour les remplacer par des robots, des gains de productivités non salariaux.
       
      Alors surnatalité, bétonnage, rappeur, dealeur, braqueur ... et
       
       colonie mondialiste = Ruine

       
      Bis patatra

       


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 mai 2016 11:10

    Si l’auteur continue à mentir sur l’ Union européenne, ou à se faire des illusions, ce qui revient au même, les Mamamouchis européens ont bien pris la mesure du rejet de l’ UE par les européens. ... Dans une réunion récente à Rome, Martin Shulz, Président du Parlement européen et Donald Tusk, Président du Conseil européen, ont fait des déclarations sans précédent :


    «   L’Europe est une promesse, mais une promesse qui n’a pas été tenue   », a déclaré M. Shulz lors d’un débat sur l’avenir de l’Europe organisé à Rome en présence du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, des présidents du Conseil européen Donald Tusk et du Conseil italien Matteo Renzi.

    L’Europe «   était une promesse faite tous les jours pour davantage d’emplois, de services, de croissance  », et des générations d’Européens ont consenti à des sacrifices dans l’attente de cette promesse, au moins pour leurs enfants, a expliqué M. Shulz.

    Or, a-t-il ajouté, les dirigeants européens continuent à demander des sacrifices, moins de services, plus d’impôts, « pour quoi faire, pour sauver des banques  ».


    Il y a dès lors «   un sentiment d’injustice, ce n’est pas l’Europe qu’ils voulaient voir  », a-t-il ajouté en réponse à une question sur la montée des populismes dans l’Union européenne.


    A trop idéaliser l’Europe, à la considérer comme un projet d’Union avec un seul Etat, une seule nation, est non seulement «   complètement irréaliste  », mais aussi dévastateur pour son avenir, a indiqué de son côté M. Tusk.

    «   Le rêve d’un seul Etat européen, d’une seule nation européenne est une illusion. Nous devons accepter de vivre dans une Europe avec différentes monnaies, avec différentes forces politiques, et la pire chose est de prétendre de ne pas le savoir  », a-t-il ajouté."



    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 13:07

      @Fifi Brind_acier


        Bien que vos remarques volent un peu plus haut que celles des posts précédents, je ne peux que confirmer les réponses que je vous ai déjà faites par ailleurs. A savoir que vos souhaits de retour à un patriotisme national que vous appelez de vos voeux, ne seront jamais exaucés par le capitalisme qui, jamais, ne risquera la ruine, pour revenir s’enfermer dans le trop exigu marché national.
       « Le socialisme dans un seul pays » de 250 millions d’habitants était déjà une aberration, le « capitalisme dans un seul pays » est encore plus illusoire ! Ensuite, l’anti-UE qui vous obsède sous entend souvent que les capitalistes seraient divisés en deux espèce, les belges qui seraient infects et les parisiens qui seraient sympath.. Je ne vois pas la situation ainsi ! 

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 mai 2016 21:17

      @CN46400
      Ce que vous appelez avec mépris « patriotisme national », c’est la souveraineté d’une Nation. Ce que défendent bec et ongles les pays d’ Amérique latine contre l’Impérialisme américain.

      TAFTA, c’est un accord de suzerain à vassal. Un gagnant et beaucoup de perdants.

      Mais lorsque Cuba et le Venezuela échangent du pétrole contre des médecins, il s’agit d’accords de coopération gagnant- gagnant. C’est ça l’Internationalisme : des accords ENTRE des Nations.


      Inter-nationalisme, vient du latin INTER, qui veut dire ENTRE les Nations.
      Et pas suppression des Nations. Sinon, on dirait a- nationalisme.

      Il n’a jamais été question que Cuba ou le Venezuela abandonnent leurs monnaies nationales, leurs lois, ou leurs frontières... Tous les pays du monde sont indépendants et souverains, sauf les 28 couillons de l’ UE, qui ne peuvent plus décider de rien d’important.

      La mondialisation ou l’ Union européenne, ce  n’est pas de l’ Internationalisme, c’est la mise en place d’un esclavage mondialisé. Vous êtes victime du «  néo colonialisme intellectuel de la Gauche européenne » .


    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 21:27

      @Fifi Brind_acier


       Chavez militait pour une monnaie en Amsud, mercosur, telesur etc... en opposition avec l’OEA dominée par les USA... 

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 23 mai 2016 21:48

      @CN46400
      La monnaie du Venezuela, c’est le bolivar.

      Le Mercosur analysé par l’ UPR :

      "Certains observateurs comparent le « Mercosur » à une sorte de construction européenne à l’échelle sud-américaine.

      S’il est vrai qu’il a été créé le 26 mars 1991 (il y a 22 ans) pour favoriser la libre circulation des biens, services et des facteurs productifs entre les pays, l’adoption d’une politique commerciale commune, la coordination de politiques macroéconomiques et sectorielles entre les États et la harmonisation des législations pour atteindre un renforcement du processus d’intégration, il n’en est pas moins vrai que ce processus est allé beaucoup moins loin qu’en Europe.

      " Les États sud-américains sont extrêmement soucieux de préserver leur indépendance nationale. Depuis quelques années, le Mercosur a eu tendance à prendre une coloration anti-libérale et anti-états-unienne de plus en plus marquée, ce qui le distingue évidemment radicalement de la prétendue « construction européenne ». 



    • CN46400 CN46400 24 mai 2016 08:11

      @Fifi Brind_acier


      A propos de monnaie en Amsud, c’est bien Chavez qui a lancé le projet « sucre » non encore abouti.... Le pb étant que les échanges économiques internes à l’Amsud sont encore minoritaires par rapport à ceux vers les USA, l’UE, ou la Chine. Alors qu’ils sont majoritaires dans l’UE, simplement à cause de la supériorité du capital accumulé en UE par rapport à l’Amsud.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 mai 2016 08:53

      @CN46400
      Ils sont moins bêtes que nous, ou moins manipulés...
      Quand ils ont vu que la zone euro était la plus plombée de la planète, ça les a fait réfléchir.


      L’euro a été mis en place pour obliger les Gouvernements à envoyer « les Etats providence aux égouts ». C’est ce que Hollande est en train de faire.
      « les ravages sociaux de l’euro : une stratégie délibérée »

      Que des gens de Gauche soutienne l’ UE et l’euro ne cesse pas de m’étonner...

  • Luniterre 23 mai 2016 13:06

    A l’auteur :

    Juste deux questions sur vos citations :

     « Staline : »L’URSS, qui a signé les accords de Yalta, ne soutiendra, pas plus en France qu’en Italie ou en Grèce, une quelconque guerre civile qui viserait à « soviétiser » la France« .

      »Ce qui est bon pour l’URSS est bon pour nous (Thorez)"

    D’où sortent-elles ?

    Merci d’en préciser les références ...

    Sinon, à quoi bon argumenter autour ?

    Luniterre


    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 13:24

      @Luniterre


        Il suffit de lire tous les ouvrages sérieux depuis l’ouverture des archives soviétiques. Au passage le retour de Thorez a été discuté entre Staline et De Gaulle, fin 44, à Moscou...

    • Luniterre 23 mai 2016 14:05

      @CN46400

      Vous parlez d’« ouvrages sérieux » où vous auriez prétendument puisé ces citations, qui viendraient donc appuyer vos « analyses historiques », mais vous êtes tout à fait dans l’incapacité de les citer, et pour cause... !

      Luniterre


    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 14:47

      @Luniterre


       Il y a aussi une autre possibilité de faire surgir la vérité, c’est que vous produisiez des preuves qui infirment ce que j’avance.....j’attend avec intérêt !

    • Luniterre 23 mai 2016 16:44

      @CN46400

      Vous admettez donc, évidemment, que vous n’avez pas les preuves de ce que vous avancez. Dont acte !

      En somme vous bâtissez des thèses et des articles sur des raisonnements farfelus, vous moquant ainsi de vos lecteurs et les invitant, en quelque sorte, à débattre de vos baudruches gonflées d’outrecuidance, et ce serait à moi d’apporter « la preuve » !?

      La preuve de quoi, au fait ? La preuve que, non content de répéter, en les commentant « savamment » comme des « vérités », les rengaines les plus éculées de l’anticommunisme, vous les affublez de citations apocryphes ?

      Néanmoins, par respect pour la vérité historique, et parmi les sources auxquelles j’ai pu accéder, en voici une que j’ai pu acquérir personnellement et qui est sans doute encore disponible en cherchant un peu :

       The Cominform — Minutes of the Three Conferences 1947/1948/1949, édité par Giuliano Procacci, Feltrinelli Editore (Milan, 1994)

      Soit plus de 1000 pages essentiellement en Russe et en Anglais, utilisé aussi dans les réunions internationales de cette époque, tirées des archives soviétiques, et commentées par les chercheurs qui les ont étudiées (en Anglais, également)

      Au cours des débats de 1947, notamment, tous ces évènements sont passés en revue et débattus, principalement sous l’égide d’Andreï Jdanov, l’auteur du fameux "Rapport sur la situation internationale« , dit le plus souvent »Rapport Jdanov", ou « Doctrine Jdanov », et dont la version originale figure également dans ce livre.

      A ce sujet, voir ce texte original :
      https://tribunemlreypa.wordpress.com/la-doctrine-jdanov-du-front-anti-imperialiste/

      Les « bonnes feuilles » en sont commentées ici,
      https://tribunemlreypa.wordpress.com/doctrine-jdanov-les-bonnes-feuilles-commentees-selon-eduscol-du-rapport-jdanov-de-1947/

      Sérieusement, mais aussi, et d’abord, en guise de satire des gens qui font de l’« histoire » à votre manière.


      Luniterre

    • eric39 (---.---.43.203) 23 mai 2016 20:20

      @CN46400

      La,c’est vrai, Staline lui a dit un truc du genre, « a votre place, je ne le fusillerai pas, c’est un bon framcais... »..A mon avis, de la part du dirigeant de l’internationale, cela ne devait pas vraiment etre un compliment intellectuel.... Cela refletait assez bien le mepris empreint de symapthie des sovietiques pour leurs subordonnes de la filiale francaise...


    • CN46400 CN46400 23 mai 2016 20:25

      @Luniterre


      Puisque vous semblez au fait de l’histoire du PCF, il aurait été intéressant que vous nous expliquiez comment Thorez et Duclos ont été reçus entre le 22 et 28 septembre 1947 à la conférence de Sklarska-Poréka en particulier par Jdanov et le yougoslave Djilas... Et la rectification politique qui s’en est suivie jusqu’en 53 (Mort de Staline)

    • eric39 (---.---.43.203) 23 mai 2016 22:49

      @CN46400

      Tout a fait, je suis comme vous, je sais tout de cette conference secrete tenue par cette secte totalitaire adepte du secret et du mensonge et qui c’est tenue des decennies avant ma naissance. Notamment, mais la, je peux me tromper, que Duclot et Thorez n’y etaient pas et que donc on n’a pas du leur dire gramd chose en directe... Cependant, il est un fait qu’apres cela, les coco ont commence a tuer des gens avec sabotages de train, sabotter la reconstruction nationale. Apres on peut discuter. On t ils ete plus energiques dans les greves de mineurs que contre les allemands ? Peut etre. En 41, ils suivaient les,greves spontannees et sporadiques pour que l’occupant allemamd remunere mieux leur effort de guerre en faveur de l’allemagne. Puis, cela a prit un cours politique. Quand les allemamd ont voulu payer par equipe. Tous le monde pareil. L’egalite quoi. La greve generale jusqu’a ce que les nazis acceptent de payer et de maintenir les inegalites. Seconde question au final, la repression socialiste a-t-elle ete plus ou moins dur que l’allemande. Les eternels allies quand meme du PS. Je ne sais plus trop, mais Moch, hero de la resistance, de la france libre, etc... a bien du faire tirer sur les saboteurs du kominform quand ils voulaient noyer les mines non ? Je crois meme qu’il y a eu des morts. Les gueguerres entres freres ennemis socilaistes, nazis et bolcho, bolcho et trotskistes, solferiniens et tous les autres, ecolo bio et ecolo rose, a la fin, c’est la France qui perd.


    • eric39 (---.---.43.203) 23 mai 2016 23:12

      @eric39

      Ah oui, et ce qu’a pu dire Djilas, je vois pas trop vue la suite, mais si cela vous interesse vraiment, je peux me renseigner aupres de son neuveu Stanko. De facon amusante, il vit dans la parallele a l’hotel particulier du precedent elu de toute les gauches au coeur de Paris, rue de Bievre.... Jdanov, il est mort alcolo dans le sanatorium de valdai, dont je parle par ailleurs plus haut et ou j’ai fait divers sejour. Quoi qu’il ait pu dire, cela devait etre a peine plus coherent que l’article ici commente. Djilas lui, a quand meme finit par comprendre. Le premier, et sans doute le seul, des socialistes au sens large a comprendre que le,socialisme vise toujours a donner pouvoir et argent a une caste de petits bourgeois exploiteurs. Cela ne lui a pas reussi sur le plan de la carriere....


    • Luniterre 24 mai 2016 03:49

      @CN46400


      Il y a à peine quelques mois, vous défendiez bec et ongles le capitalisme chinois comme un horizon quasiment indépassable et la seule voie « marxiste » vers le « socialisme »...(de marché, évidemment... !)


      https://tribunemlreypa.wordpress.com/2015/10/21/en-reponse-a-un-adepte-de-deng-xiaoping-et-successeurs/

      Mais vos amis « pro-chinois », d’alors, tendance « Faire vivre et renforcer le PCF », eux, s’entêtaient à prendre les vessies « chinoises » de Xi Jinping pour des lanternes « marxistes-léninistes »...
      De plus, vous comprenez enfin que le vent tourne, et que le capitalisme chinois n’est pas à l’abri de la crise... Pas une si bonne option, en fin de compte !

      Et quand le vent se lève sérieusement contre la loi El Khomri, vous voilà soudain sur une ligne « internationaliste-européiste-anticapitaliste »....
      Cet article, comme vos réponses dans les posts, sont une suite de contorsions et de contradictions où il est difficile de trouver la moindre cohérence.

      La conférence de Szklarska Poreba, que vous mentionnez, en 1947, est évidemment la négation de toute vos « thèses » historiques. Vous tentez de vous rattraper avec la prétendue « rectification » qui s’en est suivie, et qui n’était qu’une contorsion opportuniste de la part du trio Thorez-Duclos-Frachon, mais à plus grande échelle que les vôtres, simplement...

      Une contorsion « après la bataille », celle de 1947-48, et donc sans conséquences réelles, et dont Staline et les dirigeants du PCUS n’étaient .évidemment pas dupes ...
      Mais ils faisaient avec, prouvant par là qu’ils ne contrôlaient pas tout, ni ne le voulaient, en fait, préférant que les partis occidentaux soient capables d’initiatives offensives autonomes efficaces contre l’impérialisme US dans une Europe bientôt « Otanisée »... C’est ce qui ressort aussi des « bonnes feuilles » du rapport Jdanov, c’est à dire les pages non publiées à l’époque, et pour cause !

      https://tribunemlreypa.wordpress.com/doctrine-jdanov-les-bonnes-feuilles-commentees-selon-eduscol-du-rapport-jdanov-de-1947/

      Luniterre

      PS : Les « thèses » du PRCF sur une prétendue « indépendance » du PCF ne valent pas mieux que les vôtres. Le paradigme de l’opportunisme n’est pas d’être « indépendant », mais simplement de survivre au mieux en toutes circonstances. Dans le cas du PCF, c’est, en plus, avec une vue à court terme, ce qui est, accessoirement, la vraie cause de son déclin.

      En très peu de temps, de 1936 à 1947, il a mangé à peu près à tous les râteliers. Sa seule « fidélité », apparente, envers l’URSS, était surtout de façade et intéressée, par le prestige qu’avait alors l’Union Soviétique dans la classe ouvrière. Son influence s’est érodée en même temps, et de plus, il lui fallait aussi lécher désormais les bottes du PS, effectivement, pour sauver ses strapontins électoraux... Aïe ! Aïe ! Aïe ! Que de contorsions... !

      A force d’être retournées, les coutures de la veste finissent par craquer, et nos « communistes » de toutes « tendances », ne sachant plus où donner de la tête, sortent des « théories » fumeuses à tous propos...

       


    • CN46400 CN46400 24 mai 2016 07:46

      @Luniterre


      « Il y a à peine quelques mois, vous défendiez bec et ongles le capitalisme chinois »

        Etes-vous capable de nous montrer un exemple, un seul, où l’accumulation volontariste primitive du capital a pu réussir sans recours au capitalisme ? Le capitalisme est donc une étape dans la longue évolution de l’espèce humaine, incontournable, contrairement à ce que prétendait Staline et après lui les post-staliniens !

       Aujourd’hui alors que la politique de Deng (50 ans avait-il prédit, soit 2030...) arrive à son terme, le PCC va devoir, progressivement abandonner le capitalisme qui n’apportera pas plus à la Chine qu’il n’apporte à l’Occident. Entre temps le prolétariat chinois est devenu, dans tous les domaines, le plus puissant de la planète. Alors que l’URSS après 1927 , avec goulag, exode rural forcé etc.. n’a maîtrisé qu’un domaine, le domaine militaire !


    • CN46400 CN46400 24 mai 2016 07:50

      @eric39


       Dans vos délires, tout n’est pas faux, Duclos était accompagné par Etienne Fajon, pas par Thorez...

    • CN46400 CN46400 24 mai 2016 07:56

      @eric39


        Djilas a attaqué les français sur le thème :« PCF trop sensible aux américains ». Un an après, les yougoslaves, virés par Staline, s’agenouillaient devant Truman....

    • eric39 (---.---.43.203) 24 mai 2016 08:01

      @CN46400 Non Fajon etait accompagne de Cogniot.....mais qui cela peut il interesser .....


    • CN46400 CN46400 24 mai 2016 08:28

      @eric39


      Neuf partis étaient représentés (les pays de l’Est sauf l’Albanie + la France et l’Italie). Malenkov et Jdanov (il commandait à Léningrad pendant les 900 jours du blocus nazis..) représentaient l’URSS, Duclos et Fajon représentaient le PCF, ce qui n’exclu pas d’autres présences, dont celle de Cogniot (qui parlait russe couramment), mais non noté sur le PV.

    • Luniterre 24 mai 2016 22:54

      @eric39

       « Jdanov, il est mort alcolo ... Quoi qu’il ait pu dire, cela devait etre a peine plus coherent que l’article ici commente. »

      Jdanov est l’auteur incontesté du fameux « Rapport sur la situation internationale », en 1947, auquel on donne le plus souvent le nom de « Rapport Jdanov », et tous ses propos consignés dans les « minutes » sont du même niveau : plutôt étonnant pour un supposé « alcoolique »... Non ?!

      Cogniot n’était présent qu’à la troisième conférence, et non en 1947.

      En 1947, les représentants français étaient Duclos et Fajon, alors que c’est précisément la politique de Thorez qui était remise en cause... !

      https://tribunemlreypa.wordpress.com/doctrine-jdanov-les-bonnes-feuilles-commentees-selon-eduscol-du-rapport-jdanov-de-1947/

      Thorez, en toute occasion, fuyait ses responsabilités, préférant attendre le moment de se mettre en avant favorablement, ce qui est le comportement typique de l’opportuniste qu’il était.

      En matière de cohérence, le Rapport Jdanov reste d’autant plus une leçon à méditer que certains fondamentaux géopolitiques issus de cette époque continuent à conditionner les relations internationales.

      @CN46400

      Le problème n’est pas d’être « stalinien » ou pas, mais de savoir de quoi on parle. L’histoire n’est pas qu’une suite d’anecdotes...

      Prétendre tirer des leçons de l’histoire à partir de citations délibérément apocryphes, c’est tout de même le comble de l’absurdité et de l’incohérence, précisément, et discrédite complétement le propos de l’auteur.

      Luniterre


    • CN46400 CN46400 25 mai 2016 08:06

      @Luniterre


      La faute à Thorez ! «  l’opportuniste qu’il était. », ouais c’est cela, sauf que Thorez a mis son nom au bas d’un bilan dont les prolos français ont largement profité, et qu’ils défendent tous les jours (Ex loi El Khomri)......

  • eric39 (---.---.43.203) 23 mai 2016 20:34

    Marx, le PCF, les gauches de gauches, on a enfin une declaration incontestable ! Joyau de l’elitisme republicain (voir ses diplomes) a gauche depuis toujours (c’est lui qui le,dit, mais tous a gauche sont dans le meme cas, faute d’arbitre des elegances reconnu par tous) jamais elu, mais un des plus populaires des ministres de ce gouvernement qui n’existe que grace au soutien sans faille des gauches de gauche en 2012, Emmanuel Macron vient de declarer, parlant des grevistes, « il faut qu’ils laissent avancer la france qui travaille, la france qui produit ! »

    Bon, ces gens qui finissent toujours par voter ensemble se connaissent bien. Si un grand Ministre socialiste nous affirme qu’on a affaire a des parasites avec un gros poil dans la main, qui suis je pour affirmer le contraire ?


Réagir