vendredi 4 octobre 2019 - par Pierre JC Allard

Le Québec fera-t-il enfin des excuses à Taillibert ?

Aujourd'hui je serai bref. Je n'ai qu'un message simple à passer. Je crois que nous, Québécois, nous devons des excuses à l'architecte qui a réussi, contre vents et marées, à doter Montréal de ce qui est peut-être le plus beau stade du monde. Il est désormais trop tard pour les lui faire de son vivant, mais le Québec se grandirait en faisant amende honorable à sa mémoire. 

Je ne me suis pas gêné pour dire quelque fois que je n'étais pas toujours fier d'être Québécois ; la mort de Talibert m'a rappelé l'un des moments où j'en ai été le plus honteux. 

Je me souviens de la fierté que j'ai éprouvée, comme Québécois, quand a été relevé le défi d'accueillir sans retard les Jeux Olympiques de ''96, confirmant le statut de ville-phare à échelle mondiale que Montreal s'était acquis plus tôt en organisant magistralement l'Exposition universelle de 1967.  L'ouverture des J.O a été un grand moment de fierté. Une victoire du "Québec des innovateurs" sur le "Québec des culs-terreux" avec lesquels il faut toujours composer, comme il y a aux USA une Amérique à la fine pointe du progrès... toujours encombrée d'une Amerique crassement rétrograde qui la retient.

C'est pour une bonne part grâce à Taillibert que nous avons pu connaitre cette fierté, même si cette fierté sur l'essentiel a été ensuite mitigée par tant de choses que nous n'avons pas menées à terme comme elles auraient dû l'étre. Car hélas, après le succes du grand défi de l'échéance relevé, est venue l'heure des minables et des corrompus, le retour des ineptes et des magouilleurs. On a gaspillé des centaines de millions pendant des décennies... mais ON N'A JAMAIS TERMINÉ LE PLAN DE TAILLIBERT. On n'a jamais voulu battre notre coulpe et VOULU le terminer.

On a été incapable de trouver au Québec la compétence technique requise pour y parvenir... du moins pas entre les mains de gens ayant l'habilté de "convaincre" les décideurs qu'il serait opportun de terminer ce projet. ... Il serait pourtant honorable de le faire, comme il serait honorable que des primitifs, découvrant en piéces détachées "quelque chose" dont ils ne comprennent pas l'utiité, fassent acte de foi et d'humilité et tentent de l'assembler..

Peut-être que le mânes de Taillibert accepteraient nos excuses...

Pierre JC Allard

https://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/10/070-le-toile-de-crabe/



7 réactions


  • ZXSpect ZXSpect 4 octobre 2019 18:55

    L’article, à la gloire et à la mémoire de l’architecte Québécois, est certainement justifié sur un media Québécois, mais que vient-il faire sur AgoraVox ?


    • Fergus Fergus 5 octobre 2019 08:52

      Bonjour, ZXSpect

      Désolé, mais vous avez laissé votre souris s’exprimer un peu trop vite : Taillibert est un architecte français dont l’oeuvre de bâtisseur est internationale. A cet égard, le coup de gueule de Pierre Allard me semble justifié et a parfaitement sa place sur ce site.

      En ce qui me concerne, j’ai rencontré Taillibert en 1972, année où j’étais un modeste dirigeant du PSG naissant ; une visite commentée du nouveau Parc des Princes qu’il était en train de construire avait été organisée pour l’équipe dirigeante du club.

       


    • Fergus Fergus 5 octobre 2019 08:53

      Bonjour, CLOJAC

      100 % d’accord avec vous !


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 4 octobre 2019 19:24

    Bien que son amitié pour le Québec ne se soit pas démentie, Taillibert est né et mort francais... Ses mânes devront donc aussi pardonner à ceux chez lui qui l’ont oublié... Mais je n’en suis pas consolé... Un peu triste de penser qu’on peut être le plus grand architecte du monde contemporain et laisser un souvenir aussi anonyme que celui du concepteur de la Grande Pyramide.

    Sic transit gloria mundi

    PJCA


    • Fergus Fergus 5 octobre 2019 08:57

      Bonjour, Pierre JC Allard

      Je n’avais pas encore lu votre commentaire lorsque j’ai répondu au premier intervenant. 

      Je partage totalement votre point de vue sur Taillibert, et comme vous je regrette qu’une fois de plus soit illustré le proverbe « Nul n’est prophète en son pays ». 

      Cordialement !


  • assouline assouline 5 octobre 2019 15:52

    « cet esprit bien français de tolérance qui nous attire ... »


    Nul doute que vous ayez pu trouver un peu de confort identitaire dans les bribes de franchouillardise des Québécoix, au beau milieu d’une Amérique si lointaine...

    De là à faire de la tolérance un « esprit bien français »...


    Ce n’est pas en France que les géniales excentricités de l’architecte Franck Gehry ont trouvé le meilleur accueil...

    A mon grand regret...

    Ce serai plutôt en Espagne...


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 octobre 2019 15:28

    Pour conclure ce sujet, je suis heureux d’ajouter qu’on vient au Québec de rendre public hier, après 37 ANS d’atermoiements, les notes du MAIRE DRAPEAU sur l’affaire du stade Olympique.... Un premier pas vers des excuses À TALLIBERT. 

    J’en déduis qu’il n’y a pas d’ânes si mal bâtés qu’on ne puisse les faire avancer si on leur botte le derriére au moment opportun....

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1363261/archives-personnelles-ville-montreal-stade-olympique-jeux


    PJCA


Réagir