mardi 16 septembre 2014 - par chapoutier

Le rapport préliminaire sur le crash du vol MH17 ne dit pas la vérité

Washington et Kiev ont accusé les russes de la destruction du MH17 sans fournir la moindre preuve tangible et se refusent à les fournir, se contentant de répéter que la Russie est coupable et que cette culpabilité est prouvée sur les réseaux sociaux.

De nombreux exemples ces dernières années prouvent que les étasuniens sont capables des pires manipulations et mensonges pour obtenir les prétextes justifiants leurs interventions militaires.

Dans une affaire aussi grave que la destruction du volMH17, un minimum de prudence et d'impartialité devrait s'imposer et il aurait fallu tout d'abord vérifier les différentes possibilités qui sont : l'avion a été abattu avec un système de missiles Buk par les troupes ukrainiennes ; l'avion a été abattu par le même système de missiles manipulé par les miliciens ou les russes ; l'avion a été abattu par un missile sol-air et/ou mitraillé par les chasseurs ukrainiens.

 

Malgré la gravité des accusations, aucune enquête, aucun fait vérifiable, aucun témoignage digne de foi, aucune preuve de quel ordre que se soit, n'ont été nécessaires pour accuser les russes de la destruction du MH17 .

La presse anglo-saxonne s'est particulièrement illustrée en traitant le président russe d'assassin et de terroriste.

Les seules déclarations du président ukrainien, soutenu par Obama et ses commensaux européens tiennent lieu de preuve à ces messieurs de la presse, propagandistes serviles de la version véhiculée par les occidentaux.


La publication du rapport préliminaire, au premier abord, n'apporte aucun élément nouveau, se contentant de dire que les perforations visibles (et responsables de la destruction de l'appareil) sont le fait d'objets de haute vélocité. Nul part le rapport ne suggère que les dégâts sont imputables à un missile sol-air Buk, servis par les russes ou pro russes.

Le rapport n'identifie pas ce que sont ces « objets à haute énergie » car les enquêteurs auraient omis de récupérer ou d'étudier les objets qui ont pénétré dans l'avion.


Pourtant, pêle-mêle, dirigeants politique, journalistes et biens pensants du web affirment que la rapport confirme la responsabilité des russes. À les écouter ou à les lire, le rapport préliminaire prouve que les dégâts ont été occasionné par un missile russe car des projectiles de haute vélocité sont, toujours d'après eux, la signature d'un missile sol-air Buk.

Rien de nouveau pourrait-on dire.

Mais ce rapport cache des informations capitales.

Il faut avant tout se souvenir qu'un accord de non-divulgation avait été signé le 8 août entre la Hollande, la Belgique, l’Australie et l’Ukraine, accord qui interdirait aux signataires de divulguer les résultats de l’enquête et donnerait un droit de veto les uns sur les autres. Chaque signataire peut exercer son droit de veto, sans avoir à le justifier.

Cette accord signé le 8 août stipulerait que les progrès et les résultats de l’enquête seraient gardés secrets.

Cette accord explique les mensonges par omission du rapport.

Deux pages du rapport sont particulièrement intéressantes, la 11 et la 15.

Page 11 du rapport il est indiqué :« Rien n’indique dans les communications de l’équipage qu’il y avait quoi que ce soit d’anormal avec le vol. »

Ces quelques mots anodins issus du rapport ''Rien n’indique dans les communications de l’équipage'' veulent nous faire admettre que tout ce passait normalement dans la cabine de pilotage.

 

Pourtant l'avion a modifié sa trajectoire apparemment sans autorisation de la tour de contrôle, et si l'on en croit le rapport préliminaire, il y a eu silence radio total entre le vol MH17 et le contrôle aérien de 13h08 jusqu'à 13h19, voir page 15 du rapport qui décrit minutieusement les échanges entre la tour de contrôle et les pilotes.

http://www.onderzoeksraad.nl/uploads/phase-docs/701/b3923acad0ceprem-rapport-mh-17-en-interactief.pdf

Or la boite noire dédiée aux enregistrements audio enregistre tout ce qui se passe dans la cabine. Comment croire que pendant 14 minutes aucun son ou dialogue n’ait été enregistré dans le poste de pilotage.

Lorsque le poste de pilotage reçoit les transmissions radio des autres avions, ceux-ci sont également enregistrés par la boite noire. Rien dans la boite noire, silence totale !

''Rien n’indique dans les communications de l’équipage qu’il y avait quoi que ce soit d’anormal avec le vol''

Tout était normal prétend le rapport, alors que MH17 à changé de cap sans qu'aucune information ne soit échangé entre le contrôle et le pilote !

Le changement de cap du vol MH17 n'est pas anodin.

Ce sont les russes qui avaient informé de ce changement de cap (nié dans un premier temps) en présentant des cartes satellites de la trajectoire du vol MH17, le 17 juillet CNN prétend que c'est une tempête qui a forcé à détourner la route du vol MH17, mais cela était entièrement faux, de toute façon, si les conditions météo étaient à l'origine du changement de trajectoire du vol, le rapport l'aurait publié.


 

Le Times Of India a indiqué que, “quelques minutes avant le crash, d’autres pilotes avaient aussi entendu le contrôleur donner au vol MH17 ce qui est appelé une “route directe”.

Des pilotes affirment avoir entendu le contrôle aérien donner un autre parcours au MH17 et rien de cela n’apparaît dans le rapport !

De toute évidence, une partie importante des échanges radio entre le contrôle aérien et les pilotes du vol MH17 ont été censuré.

Comment le rapport peut-il affirmer ''Rien n’indique... qu’il y avait quoi que ce soit d’anormal avec le vol'' alors que ce dernier a été dérouté sur une zone dangereuse sans qu'aucun élément ne vienne expliquer les raisons de ce changement de cap et que la boite noire ne garde aucune trace d'échange entre les protagonistes ?

 

Je reproduis ci dessous un extrait d'un texte publié peu de temps après le crash qui résumait bien la situation :

''...pourquoi l'avion s'est éloigné de 14 km de son trajet tout juste avant le crash. Les enregistrements des conversations entre l'équipage et les contrôleurs sont soigneusement cachés. La vérité ne sera pas éclaircie tant que nous ne les entendrons pas. Un avion de ligne ne peut pas s'éloigner de 14 km de son trajet concerté et établi à l'avance sans recevoir une commande de l'aiguilleur du ciel ».

Les Novorusses n’avaient pas la capacité de faire changer la route du vol MH17, seul Kiev le pouvait et c’est bien le SBU qui a confisqué les bandes contenant les enregistrements des conversations entre la tour de contrôle et les pilotes. Je doute que ce soit pour protéger leurs adversaires.''



24 réactions


  • soi même 16 septembre 2014 17:56

    Franchement, vous attendiez vraiment à un rapport objectif et circonstancier de l’affaire .
    A mon avis les russe s’attendaient à cela, ce qui expliquerait qu’il ont communiquer tous leurs preuves aux grands publiques  !

     .


    • Croa Croa 17 septembre 2014 17:09

      « ce qui expliquerait qu’il ont communiquer tous leurs preuves aux grands publiques !  . »

      Tu veux dire que les russes ont rendu public des preuves à l’encontre d’éléments cachés dans le pré-rapport officiel ? AURAIS-TU DES LIENS-SOURCES à nous communiquer ? (D’avance MERCI !)


  • millesime 16 septembre 2014 19:52

    Voici l’histoire de Carlos le jour du crash du MH17 ; (il travaillait au contrôle du trafic aérien de Kiev à Borispol, mais il a mystérieusement disparu juste après le crash). Le compte twitter de Carlos, le jour de l’accident, est devenu une sorte de légende de l’internet, voici quelques uns de ses tweets :

    « les autorités de Kiev essaient de tout faire passer pour une attaque par des pro-russes »
    « attention ! l’avion pourrait avoir été abattu, Malayasia Airlines B777 en Ukraine, 280 passagers »
    (des militaires ?) « ont pris le contrôle du trafic aérien à Kiev »
    « le B777 de Malaysia airlines a disparu des radars, il n’y a eu aucune communication à propos d’anomalies, c’est confirmé »
    « l’avion a été abattu abattu ce n’est pas un accident »
    « avant qu’ils ne me prennent mon tél&phone, ou qu’ils ne m’éclatent la tête, abattu par Kiev »
    « le B777 volait escorté par un chasseur ukrainien jusqu’a deux minutes avant de disparaître des radars »...« si les autorités de Kiev veulent dire la vérité, elle est connue ici, deux chasseurs volaient très proches de l’avion quelques minutes avant, il n’a pas été abattu par un chasseur »...
    « le B777 de Malaysia airlines vient de disparaître, et les autorités de Kiev nous informent qu’il a été abattu. Comment ont-elle pu savoir ? »
    « tout est sur les radars, c’est incroyable, abattu par Kiev, nous le savons ici, et le contrôle du trafic aérien militaire le sait aussi »
    « maintenant, le contrôle militaire (annonce) officiellement que l’avion a été abattu par un missile »

    Peu après que ces messages ont été postés sur Twitter, l’armée a investi la tour, le service de sécurité d’Ukraine (SBU) a confisqué les enregistrements du contrôle du trafic aérien et Carlos a disparu, et n’a jamais été revu depuis. Au minimum, les messages de Carlos apportent de la crédibilité suivant laquelle un ou deux chasseurs SU25 se trouvaient dans les parages du B777 au moment de l’incident, ce qui veut dire qu’ils étaient en mesure de l’abattre.
    http://millesime57.canalblog.com


    • Pascal L 16 septembre 2014 21:44

      Est qu’est-ce qui permet de prouver que ce Carlos a bien existé, que le compte Twitter était bien à lui et que ce message n’est pas un hoax ? Où se trouve la famille éplorée dudit Carlos ?


      Tien, il y a une belle coquille : comment un contrôleur peut connaître le nombre de passagers juste après l’accident ? Ce n’est pas inscrit sur le plan de vol. D’autre part, un contrôleur ne cite jamais une compagnie aérienne par son nom entier (surtout sur Twitter) il aurait utilisé son petit nom : MH17 ; C’est suffisant pour tous les professionnels. Comment peut-il savoir que l’avion était accompagné par des chasseurs. Les chasseurs en opération n’utilisent pas de transpondeurs et ils ne peuvent donc pas apparaître sur les vidéos synthétiques des contrôleurs.
      Il y a plein d’autres incohérences.

      Pour tricher sans se faire prendre, il faut au moins être dans le métier. Cette info est un mauvais bricolage d’amateurs.
      Tout ceci est donc à prendre avec un pince-nez XXL.

    • trash1981 17 septembre 2014 20:00

      Hilarant. C’est clair. Si Carlos (un nom typiquement ukrainien) dit sur Twitter que des Su-25 ont abattu le MH17, il n’y a pas à en douter.

      Seul un idiot ferait remarquer, par exemple, que le Su-25 n’est pas un chasseur mais un avion d’attaque qui ne peut atteindre ni la vitesse ni l’altitude d’un Boeing 777 en croisière, qu’il n’est équipé que de missiles air-air d’autodéfense à courte portée et qu’il n’a pas de radar d’interception. Je suppose qu’il serait techniquement possible pour un Su-25 de se placer en position de tir avec l’aide du contrôle au sol, une bonne préparation et beaucoup de chance, mais ce serait extrêmement compliqué. Un MiG-29 ou un Su-27 me sembleraient mieux adaptés...

      Mais bon : c’est clair. Si Carlos a disparu, c’est qu’on voulait le faire taire parce qu’il dérangeait et disait la vérité.

      Au delà de ces considérations techniques, ce qui m’échappe c’est que dans certains soi-disants tweets, Carlos affirme que le MH17 a été abattu par un chasseur, et dans d’autres il dit le contraire. En admettant que Carlos existe, ce dont je ne pourrais douter un instant, quelle version faut-il croire ?

      Le niveau de « jugeotte » de certains internautes ne cessera jamais de m’épater...


    • trash1981 19 septembre 2014 16:43

      Perdus les références d’un site de militaires qui le confirme

      Ca tombe rudement bien. Sinon, n’hésitez pas à faire une recherche google, qui vous amènera entre autres sur le site de Sukhoi, concepteur de l’appareil, qui dit clairement que le Su-25 sans armement n’atteint que 7km d’altitude. Avec de l’armement ce sera forcément moins. Au passage vous trouverez des dizaines d’autres sources qui affirment que le Su-25 n’atteint pas ce type d’altitude.
      Qui sait ? Peut-être lors de vols d’essais l’avions a été pressurisé pour atteindre cette altitude. Cela n’aurait aucun intérêt, mais pourquoi pas ? Et quand bien même ce serait vrai, il ne s’agit pas ici d’un vol d’essai et l’argument est donc invalide.

      Ce qui est marrant, c’est que sur la version anglaise de Wikipedia, quelqu’un a essayé de remplacer le chiffre 7,000m par 11,000m, juste après que la Russie ait lancé cette rumeur du « Su-25 qui suivait le MH17 ». Je vous invite à ne pas me croire sur parole, mais à aller vérifier cela vous-même. L’historique des révisions est disponible sur Wikipedia, et vous pourrez le constater sans difficultés.

      On notera que des chaînes de télévision russes ont interviewés un ancien pilote de Su-25 qui explique qu’il a régulièrement volé jusqu’à 11 voire 13 km d’altitude, en vol « ballistique ». Si l’explication peut tenir la route, les chiffres avancés sont tout simplement ridicules (on parle ici de presque doubler le plafond). Quand bien même on accepterait ces valeurs, il reste à expliquer comment on peut mener une interception dans ces conditions.

      http://www.stopfake.org/en/the-tragedy-of-the-flight-mh17-who-and-how-are-telling-lies-to-us/

      Etant équipé de missiles aa, il a forcément le système qui va bien sinon aucun intérêt de s’en encombrer.

      Quant à l’absence d’un radar d’interception, cela n’a rien d’anormal. De nombreux avions et hélicoptères emportent des missiles air-air à guidage infrarouge pour l’autodéfense. Pas besoin pour cela d’un radar, du moment qu’on peut voir l’appareil enemi.


  • marauder 16 septembre 2014 20:29

    Qu’en saura-t-on vraiment ? Et a quoi ca sert rellement de savoir exactement ?

    Qui veut des états, des nations, du « progrès » (capitalisme), de l’armée, des juges, des polices, aura cela : guerres, corruptions, manipulations, complots, impérialismes, oligarchies.


  • claude-michel claude-michel 17 septembre 2014 07:43

    bof...les secrets « Des-Tas » sont nombreux...comme chez les mafieux.. !


  • lloreen 17 septembre 2014 10:33

    Voici un lien vers un article de wikistrike qui soulève bien des interrogations.

    http://www.wikistrike.com/2014/09/le-vol-mh17-de-malaysia-airlines-rempli-de-cadavres-plastines.html

    Cet accident du volMH17 est un autre de ces false flag destinés à faire entrer la Russie en guerre contre les Etats-Unis .


  • jjwaDal jjwaDal 17 septembre 2014 11:09

    De mémoire le rapport parle de 14 miles nautiques (26km) qu’un avion à 900 km/h parcours en 1min40. Le temps que la tour de contrôle le vois sur son radar ça ne semble pas anormal.


  • bourrico6 17 septembre 2014 12:06

    Tiens, récidive de l’escroc affabulateur ?

    Toi non plus tu ne dis pas la vérité, tu calomnie, tu mens, tu trafique les faits....alors tu as l’air de quoi avec ton titre franchement  ? smiley


    • chapoutier 17 septembre 2014 12:46

      le troll de service dans ses oeuvres


    • bourrico6 17 septembre 2014 16:08

      Mon gars, tu n’es ni journaliste, ni expert, tu n’as aucune éthique et aucune connaissance, tu n’es rien qu’un enfumeur du oueb.

      Et mettre en évidence tes mensonges et tes procédés malhonnêtes, appelles ça du trollage si tu veux, ça ne change rien au fait que tu n’es qu’un vulgaire baratineur.


  • Lucide bdpif@laposte.net 17 septembre 2014 13:08

    Ce sont les USA , qui ont mis en place un régime Nazi en Ukraine, qui ont abattus cet avion via l’armement Ukrainien afin de faire porter le chapeau à L’URSS. Seulement voilà, Poutine, le joueur d’echec a su rester de marbre face à la barbarie aveugle et sanglante des USA. 


    Nous n’avons pas à intervnir dans cette guerre. Nous devons faire pressions sur nos gouv ernements pour un rapprochement de la France et de l’Europe avec la Russie. IL n’y aucun danger. Monsieur Poutine a bien précisé qu’il ne nous attaquerait pas à nous. Il faut lui faire confiance.
    Maintenant, aprés l’Ukraine et la SYrie, ou les etats unis ont fait plus de 200 000 morts sur les deux conflits, LE DANGER VIENS DE LA POLOGNE qui fomente des troubles en Ukraine contre les intérets de la Russie et ont les declarations hostile contre Monsieur Poutine.

    La pologne doit redevenir libre et revenir à la Russie ; elle a toujours fait partie de la novorussie. CONTRE LE DANGER D INVASION DE L URSS PAR LA POLOGNE/ NOUS DEVONS REAGIR ET PROCLAMER LE RATACHEMENT DE CELLE CI A LA NOVOROSSIE ;

    ET SOUTENIR MONSIEUR POUTINE DANS LA DEFENSE DE LA RUSSIE. En ecrivant ou pour les plus jeunes d’entre nous en allant prendre les armes contre la pologne prochainement dans les prochains troubles à venir là bas.



    • trash1981 17 septembre 2014 20:05

      faire porter le chapeau à L’URSS.

       ??? La Russie plutôt non ? Ou la novorussie ? Ca y est, je comprends plus rien...

      IL n’y aucun danger. Monsieur Poutine a bien précisé qu’il ne nous attaquerait pas à nous. Il faut lui faire confiance.

      Tiens, ça me rappelle une conversation entre chef d’états. Je crois que c’était à Munich en 1938.

      , LE DANGER VIENS DE LA POLOGNE
      La pologne doit redevenir libre et revenir à la Russie ; elle a toujours fait partie de la novorussie. CONTRE LE DANGER D INVASION DE L URSS PAR LA POLOGNE/ NOUS DEVONS REAGIR ET PROCLAMER LE RATACHEMENT DE CELLE CI A LA NOVOROSSIE ;

      Tiens, ça aussi ça me rappelle certains discours de la fin des années 1930...

      Content de voir que le monde évolue...


  • ETTORE ETTORE 17 septembre 2014 13:54

    @lloreen


    édifiant !

    merci pour le lien.

  • Croa Croa 17 septembre 2014 17:41

    À l’auteur, « et il aurait fallu tout d’abord vérifier les différentes possibilités qui sont : l’avion a été abattu avec un système de missiles Buk par les troupes ukrainiennes ; l’avion a été abattu par le même système de missiles manipulé par les miliciens ou les russes ; l’avion a été abattu par un missile sol-air et/ou mitraillé par les chasseurs ukrainiens. »

    Tu oublies la plus probable : L’avion aurait été touché à un moteur par un missile air-air (volontairement ou par erreur) puis achevé au canon (de manière préméditée ou par fuite de ses responsabilités par le pilote de chasse coupable).

    L’avion volait à un niveau de vol autorisé au trafic commercial mais en dessous se trouvait une zone de conflit prohibée. Il se pourrait que le coupable, bien que volant très en dessous, ait commis une bavure ! 


    • Croa Croa 17 septembre 2014 17:56

      J’ajoute : cela pourrais expliquer l’altération de cap (directe vers une balise ce qui permet de gérer mieux une situation d’urgence puisque l’équipage va demander une route de déroutement au contrôle, forcément !) l’avion étant alors déjà endommagé par le missile air-air (plus petit et moins destructeur qu’un missile sol.)


  • yvesduc 17 septembre 2014 20:39

    Cette formulation étrange d’ « objets à grande vitesse » perforant la carlingue, laisse en effet à penser que des pressions ont été exercées sur les enquêteurs afin de les empêcher d’être trop précis !


  • bourrico6 19 septembre 2014 11:23

    En tout cas Mr Chapoutier à fait un bide.
    Il est cramé, il se sauve la queue entre les jambes, et ça me fait plaisir.


    • chapoutier 19 septembre 2014 13:16

      tu es vraiment un gros taré !


    • chapoutier 19 septembre 2014 18:50

      Alex
      j’aime bien votre humour, mais cela ne sert à rien de vous répondre puisque vous ne lisez pas ce que vous critiquez. et pour vous répondre, il faudrait reprendre tous les éléments en détail, mais comme vous vous en foutez....
      je vous donne rdv au prochain texte en modé ( demain si j’ai le temps ) avec quelques éléments nouveaux que vous vous ferez un plaisir de démonter.


  • lsga lsga 21 septembre 2014 14:48

    fondamentalement : on s’en fou totalement. 

     
    Que restera-t-il de tout cela dans 200 ans ? Rien. Pas plus, voir beaucoup moins, que l’attentat de Sarajevo : un simple prétexte, rien de plus. 
     
    Le Capitalisme rentre dans sa phase de crise profonde, les gouvernements US, Russe et Européens sont incapables d’y faire face, ils organisent donc un grand conflit mondial pour cacher leur incompétence. 
     
    Grâce au blocus US et Européen, Poutine va pouvoir faire croire à sa population que la crise économique Russe est de la faute des salops d’occidentaux ; grâce à la fermeture du marché Russe et à la fermeture du robinet de gaz, les Européens vont pouvoir faire croire que Poutine est responsable de la crise.
     
    Pour rappel : Poutine, Obama, Merkel sont de très grands amis ; ils vont dans les mêmes hôtels de luxes et fréquentent les mêmes agences d’escort

  • Ruut Ruut 22 septembre 2014 07:33

    Pourquoi une close de non divulgation pour un avion civil ?
    Rien que ce point ne sent pas bon.
    Mais qu’est ce que l’OTAN a a cacher ?
    Ce sont des civils les victimes, le public a droit a la vérité.

    De toute façon cette zone aurais du être interdite de survol par les autorités ukrainiennes.
    Les zones de guerres devraient toujours êtres interdites de survol par des avions civils.
    La SAFETY doit toujours primer.


Réagir