samedi 2 avril 2016 - par Lem Civa

Le terrorime ? Il va falloir #VivreAvec !

Le journal Le Monde, organe officiel du Politiquement Correct, organisait hier (1er avril) une grande campagne pour aider ses lecteurs à #VivreAvec la menace terroriste. 

Eh oui braves gens, c’est désormais officiel : il va falloir s’habituer au terrorisme. Et c’est l’organe officiel du Politiquement Correct qui nous le dit. Les idées prônées par ce journal étant aveuglément suivies par toute la classe politique de gauche comme de droite depuis des décennies, nous savons désormais à quoi nous attendre dans les mois et les années à venir.

Car ce journal - qui est écrit par les élites, pour les élites - est donc forcément supérieurement intelligent. Et il nous le fait sentir avec un brin de condescendance.

Vous trouviez bizarre qu’on laisse proliférer des centaines de Molenbeek en France ? Le Monde a convoqué le gratin des intellectuels pour vous « expliquer » que tout ceci est pour votre bien

D’abord un sociologue du CNRS nous explique qu’il faut résister à la « tentation séparatiste ». Et - contrairement à ce que vous auriez pu bêtement penser - ce séparatisme ne vient pas du tout des communautés musulmanes qui vivent dans des ghettos régis par la charia ; mais bien de vous petits Français à l’esprit étriqué incapables de comprendre les immenses bienfaits du multiculturalisme dont les merveilles se révèlent un peu plus chaque jour devant vos yeux incrédules.

Publicité

Ensuite, un psychiatrologue va vous expliquer comment comprendre vos « mécanismes émotionnels » pour bien vivre avec cette menace et cette angoisse permanente. Parce que forcément, tu es un peu trouillard(e) petit(e) Français(e), tu as donc besoin d’un soutien psychologique.

Et pour finir, une juriste va nous expliquer comment résister à la « surenchère sécuritaire ». Oui, car figurez-vous que d’affreux politiciens opportunistes profitent du contexte actuel pour mettre en avant des idées très dangereuses disparues depuis longtemps comme le patriotisme, l’ordre et le respect (du pays d’accueil). Heureusement, tout le monde est bien conscient du fait que ces idées extrémistes risqueraient de « stigmatiser » certains de nos concitoyens - et nous savons bien qu’il n’y aurait rien de pire, pas même de nouveaux attentats.

 

Bravo donc et merci au journal Le Monde pour ce grand moment de journalisme politiquement correct. Seule la date du 1er avril n’était peut-être pas très bien choisie, car certains lecteurs encore doués de bon sens auront peut-être crû à un poisson d’avril…



7 réactions


  • Francis, agnotologue JL 2 avril 2016 11:51

    Aujourd’hui l’état d’urgence, demain le couvre-feu ...

     
    Et si ... Et si le pouvoir avait cette idée derrière la tête, que par précaution, il s’interdit de procéder à des élections nationales en période de guerre ?
     
    C’est bien lui qui prétend que nous sommes en guerre, n’est-ce pas ? Même s’il ne dit pas qu’il s’agit bel et bien en l’occurrence d’une guerre contre le peuple de France.
     


    • Deepnofin Deepnofin 2 avril 2016 13:34

      @JL Malheureusement je crois aussi à ça...
      Beaucoup d’indices laissent supposer qu’un ( ou plusieurs ) gros attentats vont venir d’ici peu ( peut-être avant le 23 Juin, date du Brexit ? ), justifiant l’entrée en vigueur de la Loi Martiale Internationale ; et je vois bien Hollande démissionner pour laisser place à Valls. A ce moment là ( pourvu que ça ne se réalise pas ! ) on goutterait enfin aux joies de l’entrée officieuse dans un monde totalitaire à la Orwell.


    • Jelena 2 avril 2016 17:13

      @JL >> il s’interdit de procéder à des élections nationales en période de guerre ?
       
      Ce seront les ripoux qui succéderont aux socialos, il n’y a donc aucun risque pour les élites.


  • Le p’tit Charles 2 avril 2016 12:17

    Un grand merci aux politiciens de tous bords responsable de la création du terrorisme... !


  • Parrhesia Parrhesia 2 avril 2016 17:16

    Il est bien certain que les terroristes évoluent maintenant dans cette contre-europe comme des poissons dans l’eau...

    Il est également évident qu’il n’existe plus aucun pouvoir politique efficaces pour lutter conte la dite « contre-europe migrantisée » .

    Et comme il est de plus en plus patent que nous n’avons plus non plus ni moyens démocratiques nationaux, ni intelligence politique suffisante, ni courage minimal pour virer les actuels patrons (et patronnes) de cette contre-europe, autant nous préparer à subir pendant une certain temps...

    Isn’t it ???


  • F-H-R F-H-R 3 avril 2016 11:03

    Je voudrais simplement rappeler que la notion de richesse de la diversité et les bienfaits de la tolérance ont été largement développés dès l’arrivée au pouvoir de Mitterrand. A l’époque, les socialistes ont mis en œuvre deux leviers destinés à pérenniser leur mandat : flatter la jeunesse (avec mise en place de cellules politiques de jeunesses socialistes) et faciliter l’accès à la naturalisation des étrangers originaires du Maghreb (avec mise en place d’associations de lutte contre le racisme).
    Conséquences : d’une part les jeunes se sont fait flouer, d’autre part l’islam, notamment radicale, a prospéré.
    Ces manouvres politiciennes ont permis à Mitterrand de rester 14 ans au pouvoir et de consolider la position du parti socialiste sur l’échiquier politique.
    Aujourd’hui, le parti socialiste n’a pas changé. Ce sont toujours des incapables qui, accrochés aux privilèges du pouvoir et faute de savoir gouverner, font diversion avec des débats sur des sujets polémiques (35 heures, mariage pour tous, théorie du genre à l’école, déchéance de nationalité, etc.)

    Aujourd’hui, la France est la cible du terrorisme parce que l’Etat s’est soumis à l’autorité des Etats-Unis. Nous avons fait et nous faisons encore la guerre en Libye, en Syrie, au Mali… Plus encore, et à la grande satisfaction de l’Amérique qui, elle, ne subit pas les conséquences de sa politique étrangère, nous accueillons par dizaines de milliers des réfugiés et avec eux les extrémistes qui sèment le chaos en Europe.


  • baron 3 avril 2016 21:07

    Est-ce que le monde pose ces questions simples.

    A qui ce chaos profite ? 

Réagir