jeudi 12 mai - par Caleb Irri

Les élections selon Macron

Nous vivons donc dans un pays où le président « et de droite et de gauche » a été élu en 2017 pour faire barrage à l’extrême-droite. Durant 5 années il n’a cessé de mener une politique tellement de droite que l’extrême-droite a même fini par être jugée « un peu molle » par certain membre du gouvernement. En 2022, ceux qui étaient censés lutter contre les dangers de l’extrême-droite ont en réalité focalisé toutes leurs attaques sur la gauche qu’on dit radicale (mais qui n’est que la vraie gauche), avec la complicité de macronistes convaincus mais dissimulés derrière le PS, le PCF, EELV ou le Printemps Républicain. Leur objectif était dans un premier temps de tout faire pour faire parvenir Le Pen au 2ème tour pour faire élire Macron à coup sûr grâce à un chantage éhonté durant l’entre-2-tours, en retournant durant 2 semaines les réseaux et les médias contre les dangers de l’extrême-droite et le chaos qui suivrait son accession au pouvoir. Mélechon n’était pas si méchant finalement.

Et les Français de bons petits soldats suivant bien tout ce qu’on leur dit de faire, que ce soit en matière sanitaire, géopolitique ou intérieure, et cela en toutes circonstances, et cela malgré les retournements et mensonges qui ne dérangent visiblement personne. Qu’on leur dise d’aimer Poutine ou de le détester, ils le feront !

Le rôle de ces trolls sur les réseaux, relayés par des médias qui tous roulent pour Macron, aurait pu s’arrêter là si seulement Mélenchon n’avait pas eu la mauvaise idée de montrer au peuple qu’en réalité les législatives ne sont pas nécessairement une chambre d’enregistrement, et qu’il est encore possible de mettre en face du Monarc une opposition parlementaire, comme la démocratie non seulement le permet mais l’exige.

Mais comme les peuples rendus serviles se soumettent sans broncher à la propagande quelle qu’elle soit du moment que ça provient des médias officiels et autorisés, ces imbéciles-là étaient prêts à voter Nupes !

Heureusement que McKinsey est là :
une campagne de trollage massif a donc commencé sur les réseaux, avec d’une part un silence absolu contre l’extrême-droite qui semble finalement avoir disparu, mais d’une autre chaque candidature à la députation et qui provient des rangs insoumis est systématiquement décortiquée par des types dont les méthodes ressemblent fort à celles employées dans les « fermes à trolls », afin d’être constamment la cible et des réseaux et des medias, dans l’objectif de détruire l’Union populaire Nupes, ou de pousser à la faute ceux qui la défendent.

Aujourd’hui on compare donc sans vergogne Mélenchon -dont l’objectif est la justice sociale, la démocratie et la fraternité- avec l’extrême-droite dont les objectifs sont inverses. Mais comme personne n’a plus d’autre programme que celui de détruire l’union de la gauche, comment pourraient-ils le comparer ?

En vérité cette campagne des législatives est d’une violence rare. Pour les Macronistes la démocratie c’est eux et personne d’autre. L’opposition de droite et de gauche n’existe pas puisqu’ils SONT déjà macronistes de fait, et ceux qui ne le sont pas sont presque considérés comme traîtres à la patrie, à la République, à la Démocratie, disqualifiés d’avance. A se demander si ça vaut encore le coup de faire des élections… Voilà ce qu’est devenu notre pays, avec un camp du Bien, les riches et bien portants, et tous les autres, ceux qui ne sont rien. Ceux qui ne sont pas avec Macron sont des ennemis, dans le camp du Mal.

Sauf que si les Macronistes aujourd’hui croient qu’avaler ou détruire les oppositions politiques leur donnera une victoire légitime, ils s’apercevront bientôt que ce n’est pas comme ça qu’on gouverne un pays. Et ils auront beau faire pour truquer les chiffres ou réécrire l’Histoire, quand les gens ont faim… eh bien ils s’énervent !

Car bientôt la réalité de la vie fera sortir les gens dans la rue. Ils réclameront à manger, à boire, puis un logement et un travail, du repos et des libertés. Ils se fouteront pas mal de savoir que Macron possède ou non tous les pouvoirs légaux. Et ils ne s’en iront que par la force. Que les macronistes enverront sans hésiter, reprenant le cycle infernal de violences que connaissent tous les dictateurs en herbe.

Mais la dictature, n’est-ce pas ce qui vient au bout de ce chemin ? N’est-ce pas ce qu’il cherche d’ailleurs en basant toute sa politique sur les droits et les devoirs ? Car quand les droits sont conditionnés à l’accomplissement préalable de devoirs, alors celui qui donne les droits les possède, et celui qui indique vos devoirs décide à votre place : il est votre maître et vous êtes son esclave. Qui tient la carotte et le bâton, et qui l’espère ou le craint ? Le pire, c’est quand l’absence de bâton deviendra la carotte : car quand l’absence de devoirs devient votre récompense, vous ne désirez même plus de droits.

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr



7 réactions


  • tashrin 12 mai 16:39

    Tout à fait d’accord, c’est orwellien 100 %

    Entre la réécriture permamente de l’histoire, les retournements de veste de circonstance, les discours creux, le chiffon rouge pour distraire/faire peur/fédérer, le ministere de la verité (pardon la commission bronner)... On ne sait plus trop ce qui vient du bouquin...

    Mais bon, apparemment le parti unique ca plait... Tous fascistes pour éviter la fascisme, l’ignorance c’est la force, la guerre c’est la paix


  • Mondot Mondot 12 mai 20:18

    ’’faire élire Macron à coup sûr grâce à un chantage éhonté durant l’entre-2-tours’’

     

    Gentille petite manip habituelle dans laquelle merluchon a joué à la perfection son rôle de crétin utile.

    Bravo à lui et merci !

     

    Et maintenant, cette outre gonflée de vent, vient nous supplier de le faire élire premier ministre.

    Qu’il aille se faire foutre !

     


    • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 14 mai 13:39

      @Mondot
      Hum... Quelle imagination !!
      Et « merluchon » comme vous dites dans votre délire niveau cour de récré CM2, j’ai pas eu le sentiment qu’il était au deuxième tour.
      Mais bon, l’idiot n’est pas toujours celui qu’on pense !!  smiley
      N’est-ce pas ?


  • zygzornifle zygzornifle 13 mai 09:07

    Macron a réussi a se faire élire par ceux qui le détestait, il est fort le bougre ...... 


  • zygzornifle zygzornifle 13 mai 14:34

    Macron n’est qu’un accessoire de décoration mis en place par la mondialisation ....


  • Le421... Refuznik !! Le421... Refuznik !! 14 mai 13:36

    Les élections selon Macron...

    L’idéal, ce serait de supprimer les législatives et de nommer les députés en les choisissant à l’Élysée.

    Et on ose se moquer de la Chine !!

    Sans déconner... smiley


Réagir