mercredi 7 avril - par Montagnais

Les nouvelles Cassiopées

Ah ! ces femmes au potentiel inexploité ! .. J'ai eu vent de leur projet : je vais vous le révéler. Une grande majorité des femmes avançant en âge présentent ce syndrome du "potentiel inexploité". Normal, général, banal. Elles ont fait des tas de choses dans leur vie, elles se sont révélées exceptionnelles, elles ont, comme on dit, "réussi". Mais, les années s'accumulant, elles se désoeuvrent, elles commencent à ne plus exister suffisamment. Les sept que j'ai rencontrées sont - ont été"- des créatrices, des battantes, des "femmes remarquables", des meneuses, des dirigeantes. Avant de vous décrire le projet original dans lequel elles se sont engagées, je vais vous les présenter ..

Josiane. Elle avoisine octante. Petites questions de santé inhérentes à l'âge, bien maîtrisées, jusqu'à présent, elle avait réussi à conserver de belles activités, et toute son intelligence, toute l'étendue de ses connaissances : un jumelage France-Italie, un club d'apprentissage de l'italien, de nombreux voyages à Rome, à Naples, au Molize, à Cassino sont à porter à son crédit. Mais voilà.. avec l'âge la solitude guette. Parties de cartes et télévisie ne suffisent plus, même si l'argent ne manque pas, même si les voyages se succèdent. Lecteur, lectrice, vous en connaissez des Josianes .. ! Josiane : Éminente membre de nos sodalités intellectuelles.

Marinette. A peine plus jeune - moins vieille dira-t-on - que Josiane. Elle a fait carrière dans l'univers "Big Pharma", comme cadre, aux affaires commerciales. C'est dire si elle en a vu des gens... et de l'argent ! De son lieu de naissance, elle a gardé l'accent typique, gouailleur .. Elle vous dit : "je t'ai acheté des flars" .. Elle a voyagé dans le monde entier, un peu comme on emmène July - "Libération" hein... Serge, pas Julie la Rousse - aux états-unis, avec Lemoine, Bavastro et une dizaine de patrons de presse pour rencontrer UPI .. Elle a passé moult temps à Singapour, Hawaï, Rhodos, Corfou, les bahamas, Miami .. pour prix de ses performances en matière de commerce. Lecteur, lectrice, vous en connaissez des Marinettes ! Commerciales hors-pair.

 Florence. Belle femme, belle personnalité, beaucoup de talent en tout *, formée aux Arts. Florence est d'origine sicilienne : cela en dit déjà suffisamment sur sa personnalité .. Elle a démarré fort dans la vie : à moins de 18 ans, un enfant, et déjà toute son autonomie. Après l'école des "Beaux Arts" : imprimerie, reprographie, arts numériques, Internet, composition graphique, journalisme .. ont constitué son univers professionnel, ponctué de quelques opérations extérieures, tel le reclassement d'une centaine de laissés-pour-compte à la fermeture des Mines. Puis elle a rencontré mon oncle Bébert.. Un visionnaire ! Bébert, c'est celui qui avait eu l'idée d'acheter 4000 noms de domaine en 92 .. SNCF.fr / EDF.com.. AIR-FRANCE .. Mais c'est une autre histoire, je vous égare. Bébert, c'était une sorte de Jeff Bezos .. Mais en France n'est-ce-pas ?.. Passé sous le nez la fortune, pour Bébert et Florence !

 

Sylvana. Belle femme aussi, comme les autres, mais personnalité plus étrange .. Il faut la voir ! .. au restaurant par exemple, claquer des doigts et d'un ton d'empereur romain demander : "pain ! s'il vous plaît ! " Le serveur a pas intérêt à trop tarder ..

Sylvana a été "scout". Elle a appris à allumer du feu dans la forêt, à dormir à la belle étoile .. Mais maintenant, il lui faut des palaces, dans les îles, des restaurants prestigieux, de New-York à Pékin en passant par Paris, Monténougat ou Saint-Bathélémy - Saint Bart. pour les nantis .. N'allez pas lui dire que " le voyage est le paradis des fous et des ignorants " ! Elle vous fusille. Elle est pas commode Sylvana. Contre elle, la vie se met souvent tout de travers. Mais au demeurant, elle est bonne fille, riche, généreuse, aimante.. Cependant ..

 

Patricia. Quel caractère enjoué ! quelle intelligence ! quel sens de l'amitié ! .. Patricia ne semble jamais contrariée. Faut dire qu'elle n'en fait, sans se répartir de ses sourires, qu'à sa tête. ..

 

Toutes les cinq, depuis des années, elles vivent principalement de souvenirs. Leur potentiel reste pourtant presque intact, au niveau de l’esprit s’entend ..

 

Elles l’ont cependant réalisé leur projet ! Cassiopée où la Nouvelle Abbaye de Thélème pour Dames

Publicité

 

 

L'abbaye de Thélème serait la première utopie de la littérature française, mais l’Abbaye de Thélème new style que je vais vous décrire ici n'est pas du tout, elle, une utopie. Elle existe bel et bien quelque part aux confins des Hautes-Alpes et de la Drôme. Les 5 femmes l’ayant réalisée y sont déjà installées. 

 A la droite de l’entrée, sur un long mur de pierres sèches, s’impose le nom de la résidence, en grande lettres : “Cassiopée”, référence au nombre..

 Deux autres femmes les ont rejoints depuis. Il faut dire que le domaine est vaste - presque 40 acres - et pourra donc encore en accueillir.

 Pourquoi et comment passer d’un potentiel en sommeil à une telle réalisation ?

 En tout premier lieu, les 5 fondatrices se connaissaient bien depuis longtemps. Leurs réflexions sur leur âge, leur condition, les nécessités d’anticiper et d’éviter de finir en EHPAV - euh ! non … EHPAD .. ont été déterminantes dans la conception du projet. De plus, et avant presque tout le monde, les 5 femmes ont anticipé avec intelligence la situation que nous connaissons maintenant : pleine de risques, pleine de difficultés, pleine de nuisances. La “crise sanitaire” est venue renforcer la pertinence de leur projet, désormais abouti.

 L’environnement qu’elles ont choisi, c’est l’espace de collines à l’Est de Nyonos. Nyonos, la petite ville charmante, pleine de vieux et de belles automobiles, authentique en son cœur, mais ceinturée d’une vaste zone pavillonnaire où s’entassent les “villas” style Banlieue.

 Là où elles se sont installées maintenant, c’est la nature, au-delà de Tarendol, patrie de Barjavel. Excellent choix ! Lorsqu’on est plus seule, la nécessité d’avoir le “supermarché” à côté, et le docteur, et le pharmacien est moins impérative.

 

Le nom « Thélème » tout droit dérivé du grec θέλημα (« thélêma ») dit Wikipedia, qui ne se trompe pas, désigne, dans le Nouveau Testament, la volonté divine, celle qui se manifeste en l'homme sans que la raison de celui-ci n'intervienne. 

 Remplacez-ici le mot “homme” par “femme” .. et notez qu’à leur âge, le mot “ raison “ fait place à autre chose.

 ..ça nous va .. ça nous va très-bien ta définition me confiait Marinette.

Publicité

 Josiane ajoutait : La raison pourra nous faire défaut, privilège auquel nous commençons à nous habituer, mais nous préfèrerons toujours et de loin nous en remettre à la volonté divine, à Thélèmie, plutôt qu'aux élucubrations et aux extravagances sucrées d'un staff d'EHPAD roulant en Porsche et tout dévoué aux stupidités et aux frivolités de l'époque..

 Dès le portique passé, vous sentez que là, tout est bienfaisant, dans cette Abbaye de Thélème-fais-ce-que-voudras : 

 Les jardins se succèdent tout autour des demeures, des parcs, des forêts, des fontaines, où aller travailler, où aller nous reposer. Regardez les fleurs, les allées en travers ... C'est l'épanouissement partout, les marguerites, les roses, jaunes, rouges... vraiment c'est la profusion... clématites, jacinthes... des beautés de couleurs fraîches comme ça n'existe qu'au cœur d'été, en plein moment où tout palpite, où la joie des plantes exhubère, tourne folle, entête, que les papillons, les piafs virent voguent à portée, ivres, posent, butinent, titubent en l'air d'odeur... Ah ! puis les lilas, y en a déjà en avril, des géraniums incarnat à pas croire ses yeux de violence... En pente tout ceci de l'inclinaison des allées vers les Maisons... vous voyez ce que je veux dire... 

 L’une des femmes m’a confié, vous devinerez laquelle :

 “ N'imaginez pas du tout, pour notre Maison, des immeubles dit modernes ressemblant à des HLM atrophiées dans lesquels nous nous contenterions d'un réduit, d'une cage à poussins, d'un rond à Hamster, d'un sordide placard à balais, d'un bocal à poisson. Nos façons de vivre auparavant nous avaient déjà - Dieu merci - épargné tout cela.

 Et puis, nous avons des animaux, des vrais, des chats, des chiens, des oiseaux, des chevaux, des chèvres et des moutons, des pintades, des pigeons, des perruches, des oies, des abeilles, des paons et des petits éperviers de muraille.

 Les vieux des maisons de retraite, eux, n’ont ni le droit ni le plaisir de s'occuper d'animaux, de côtoyer des animaux.

 Les vieux des maisons de retraite, eux, jusqu'à la fin de leur vie, n’ont plus le droit et le plaisir de lire n’importe-quoi, de boire, de rire, de médire, de maudire, de prédire, de râler en toute liberté, de faire de l'Internet, du Java Script, des Google Apps .. 

 Nous, là ! .. à plus puis, quand nous voulons comme nous voulons, le jour, la nuit, .. écouter Pat Kelly, L.P.ou Simone Kermes ou Take me to church. 

 

 Je pourrais ajouter des pages et des pages sur la façon dont elles exploitent désormais leur potentiel, ces Dames. Cela constituerait incitation à faire comme elles ..

 



32 réactions


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 avril 15:25

    pfff...y’a même pas Nabilla ...nan mais allo !!!


    • Montagnais Montagnais 7 avril 15:51

      @Aita Pea Pea

      Eh ! Aita.. j’ai pas donné les noms de famille de ces Dames ... Nabilla, oui, Niala, aussi, Jordana .. Skiappa .. 

      Voilà


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 avril 15:34

    La fille de Cassiopée se serait bien passée d’avoir une mère aussi vantarde !

    Les nouvelles Andromèdes, elles, n’auront peut-être pas la chance de rencontrer Persée...


    • Montagnais Montagnais 7 avril 15:47

      @Séraphin Lampion

      Bien vu ... tu en sais des choses sais-tu ! .. Si vous faites, Séraphin, avec vos copains, un identique projet, quel nom vous lui donnerez ? Castor ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 avril 15:57

      @Montagnais

      Si un tel projet se révélait être à l’image de mon passé, on pourrait l’appeler Sisyphe...


    • Montagnais Montagnais 7 avril 16:12

      @Séraphin Lampion

      Vous seriez vieux comme Mérope .. ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 avril 16:22

      @Montagnais

      Je suis en effet le seul mortel à avoir épousé une des Pléiades. Mais c’est pas rose tous les jours. Faut assurer !


    • arthes arthes 7 avril 16:54

      @Séraphin Lampion

      Faut assurer quoi ?
      Bah bah bah....
      A un certain âge...
      Descendre les poubelles ?
      Promener le klebous ?

      Supporter son caractère ? (z’êtes deux à vous supporter, en principe, aucun n’est un cadeau dès que le premier se plaint, sinon, faut se casser)

      Alors ???


    • Montagnais Montagnais 7 avril 17:18

      @arthes

      Vous avez raison, en théorie, pour presque tout le monde .. Sans me mettre à sa place, cependant, je réponds qu’il est souvent au second degré Lampion. Là, plus que jamais : il l’adore, il l’adore sa pléiade.

      NB : votre avatar est splendide Arthes ... sans mentir, si votre image ressemble à ..

      NB2 : votre Cassiopée à vous ? Bâtie au fantastique Moyen-Âge ? 


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 avril 17:20

      @arthes

      Je vois que tu connais le sujet.


    • @Montagnais
       Arthès est juste un pseudo,son prénom c’est Mumu, en rousse , brune ou neige elle demeurait dans un arbre c’est elle qui mettait le feu avant de se rouler dans la glaise smiley

      P.s Mes hommages à votre squaw ...qui vit toujours dans les grottes ?


    • arthes arthes 7 avril 19:35

      @Armand Griffard de la Sourdière
      @Montagnais

      Pas mal vu et plutôt juste en fait ...Avec un zeste de : https://youtu.be/nFxs2AQC5gA

      Bon Séraphin, (rhooo, vieux soupe au lait, dis donc !!!!) je le laisse avec ses vieux films  smiley


  • troletbuse troletbuse 7 avril 16:33

    Avant, ce devait être des « casse les pieds »


  • In Bruges In Bruges 7 avril 17:10

    Le grand Jacques, -souvent cruel- aurait dit :

    « Et quelques cris de haine

    versés par quelques vieux

    Sur de plus vieilles qu’eux

    Dont le corps s’ensommeille »...

    https://www.youtube.com/watch?v=rta38EEn8xg


    • Montagnais Montagnais 7 avril 17:35

      @In Bruges

      Ah ! merci pour le le texte, et le lien ! .. le texte de Brel  qui, vers le milieu  parle de femmes, aurait du être cité dans mon essai.

      gaat het goed met ons .. en volgend jaar .. naar de haan


    • arthes arthes 8 avril 16:10

      @Montagnais
      Remarque, il y a des vieux qui trouvent le réconfort avec des Cassiopée plein de potentiel dans des pays exotiques :https://youtu.be/6E83tKz0ANk
      Petite digression : Comme il est question souvent , en ce moment d’euthanasie, suicide assisté, vu le tarif (10 000 euros la fiole et l’assistance des « sachants psychos » que c’est pas du joyeux ) , mieux vaut finir la bas, pour les ceusses qui s’emmerdent et qui ont plus l’age , sinon que des regrets ou je ne sais, bref, dans l’extase asiate et les fioles psychotropes smiley

      Bon, en ce moment de confinement, les Cassiopée doivent être revenues aux champs, mais ce n’est qu’une parenthèse....


    • Montagnais Montagnais 8 avril 17:38

      @arthes

      Quelle horreur arthes, vot’ pattaya .. Nos vieux et nos vieilles préféreront toujours nos Ardennes, nos îles au Canada, ou même l’Oural ..

      Les ceussent qui y vont à pattaya, sont des cons, affriolés au « paradis » des sots et des ignorants .. pur produits de l’industrie de la Réclame ... les PPIR

      Nous avons tout ce qui faut, nous-autres, au Nord (bien que l’histoire  toujours écrite par les vainqueurs  nous ait toujours appelés : « Sudistes »

      Et puis, on a le Ventoux

      Bien à vous


    • arthes arthes 8 avril 19:32

      @Montagnais

      Ce sont surtout les allemands qui vont finir leurs jours la bas, c’est pour le cul en fait, chais pas si au Canada c’est aussi simple.

      Puis le climat....

      Lol,sinon il y a aussi des petites iles peinardes sans toussa, moi, je ne juge pas, je m’en tape de ce que les autres font de leurs fesses, ça existe, tout existe, faut pas être naïf.


    • Montagnais Montagnais 8 avril 21:43

      @arthes

      Les « états » pourraient obliger .. les vioques de par chez-nous d’aller terminer leur parcours d’ici-bas à Pattaya et congo, et tchi et tcha .. ça serait moins cher spa ?

      Vous avez peut-être raison arthes. .. ça viendra


  • Pauline pas Bismutée 7 avril 19:51

    Le tableau est de Susan Seddon Boulet (décédée), artiste extraordinaire.


    • Montagnais Montagnais 7 avril 20:18

      @Pauline pas Bismutée

      Bravo Nathalie ! Vous êtes vous aussi du Canada ?

      Mais chut ! ... qu’on soye pas accusés vous et moi, de faire de la promotion dissimulée sur Agora.

      Bien à vous


    • Pauline pas Bismutée 7 avril 20:29

      @Montagnais

      Bonjour
      Non, mais ai habité la-bas (coté anglais, pas très longtemps,...le froid smiley)


    • Montagnais Montagnais 8 avril 05:40

      @Pauline pas Bismutée

      Encore Bravo ! Vous êtes la première à avoir déniché l’un des sept arcanes dissimulés dans l’essai. Gnozd était à deux doigts. L’avenir dira si Cassiopée révèle d’autres secrets. Bonne soirée.


  • Montagnais Montagnais 7 avril 20:08

    Ah ! qu’on est bien au café du commerce ! .. 

    Patron, apportez quelques tit’ gueuses, c’est le Baron qui paye.. ou des karmeliets 

    NB : avec le confinivaticination  et pour éradiquer la peste, pas la peine de se faire cocciner : tabac, discussion et boisson suffiront


    • eau-pression eau-pression 8 avril 08:05

      @Montagnais

      Qu’on était bien au café du marché de gros, celui qui commence au point du jour sur place et bien avant chez les producteurs. On y enterrait bruyamment toutes ces vies qui avaient poussé à la ferme, entre les stalles de bois ou sous les claies des serres, venues ici beugler ou se faner.

      Combien de vies enterrent-elles, vos Walkyries ? On n’est pas des marins à qui les femmes offrent leur vertu, mais quand même, vous leur donnez un côté croqueuses assez effrayant, à ces belles dames. Vous qui savez tout, que devient Francine Gomez ?

      Désolé, je n’irai pas chercher le bon mythe à juxtaposer à cette aventure. Vous m’aviez parlé de dames d’Avignon ; elles m’avaient emmené en haut du Ventoux, à méditer sur le fleuve dompté qui monte encore parfois au pied des remparts d’opérette, réchauffé aux fissions des atomes. Ecouter des Cassandres était un beau destin.

      Elles font plutôt casse-ἄνδρες non, ces blondes sauce Sicile ? Que devient Bébert dans tout ça ? C’était pas lui qui se pseudoprénommait @Henry ici il y a quelques lustres ?

      Les temps sont à la régression du Y. Vos dames auraient pu sans vergogne baptiser leur domaine « les 6 reines ».

      Si vous saviez ... j’ai vogué quelques temps dans un sous-marin dont les femmes avaient évacué le capitaine masculin pour le remplacer par une gynégonde. Lulu claironnant « ils ont pas de couilles » dans le couloir, c’est d’un triste ... Plus tard, rendant visite à Marcel en son Ehpad, j’ai vu deux femmes se disputer son regard, une généreuse et une possessive. Dire qu’il en a voulu aux chevaux.

      Voila deux suggestions pour leur pseudo, le jour où elles veulent repimper Avox : « les X reines » (puisque leur nombre est variable) ou « le X roi », c’est plus actuel.

      Oui, votre projet me rend morose. Mourir enfadé, bof ! Le soir, entre deux mélopées, comptent-elles les coquilles vides sur le sable, ces navigatrices ? Certes, Ehpav aurait été cruel pour leurs conquêtes.

      Voilà, c’est tout. Je suis le singe qui regarde le doigt. Vous êtes un guide charmante, mais ça manque de cabane dans les arbres, chez Cassiopée. Et si, trompée par mon pseudo, vous m’aviez vendu en plombier pour sirènes, comment dire ...

      Au fait, c’est bien un pays de lavande, par là bas ?


    • Montagnais Montagnais 8 avril 08:33

      @eau-pression

      Vous brûlez Eau-pression, vous brûlez. Mais pas que.

      Kramp-Karrenbauer a rendu visite aux nouvelles Cassiopées. Je ne l’ai pas précisé : mais elles disposent bien d’un réseau souterrain. 

      J’entends sonner, Xcusez, j’y vais puis je reviens.


    • Montagnais Montagnais 8 avril 11:50

      @eau-pression

      C’était rien .. ben on en prend du plaisir à suivre vos méandres, aussi, de Fernande à Félicie

      D’une certaine manière, lorsqu’on écrit un papier sur AV, c’est s’assurer d’une belle ballade en intelligence. Au niveau des commentaires, je veux dire.

      NB : Lulu n’a pas été acceptée dans Cassiopée.

      NB2 : Sissirene n’existe plus ! pourquoi ?


    • eau-pression eau-pression 8 avril 13:10

      @Montagnais

      Avez-vous lu les remarques avisées de @Passante à votre sujet ? D’abord @Montagnais surgit toujours à l’improviste ; corollaire, on ne convie pas @Montagnais.
      Votre première apparition correspond tellement bien, avec pour corollaire bis que même absente vouz êtes là.

      Par nature, les méandres ne peuvent être ensorceleurs : l’eau s’y fait juste illusion qu’elle pourrait ne pas rejoindre la mer. Aucun piège donc. Voyez-y un hommage à votre fantaisie.

      Hier soir, que vous aurais-je dit ? Que je voulais ardemment parler DOM et évènements sur fond de Javascript. Ou qu’il m’importait de connaître le statut de Brizitte en Cassiopie. Choses éminement concrètes, tant représentation (le théâtre pour Briz) et données (DOM) tracent la route en territoire augmenté.

      Que de la nuit ne soit pas sorties des images plus nettes, si cela ne vous surprend pas, si ce n’est pas le paysage auquel vous pensiez, c’est que le temps des rêves était trop court pour une rencontre.

      Le temps terrestre, impérieux, voulait que je vous manifeste le souvenir du post où vous annonciez des dames d’Avignon.

      Outre les avis de @Passante, il s’est passé depuis la Saint-Valentin que j’ai parlé de mon seul lecteur non sollicité, et c’est vous bien sûr. Au plaisir d’être lu, à cette lectrice je suis bien ingrat, n’ayant rien produit d’intéressant. Aussi sissi reine sommeille.

      Mais aussi, un discours valable peut-il surgir sans fondation concrète ? Lundi, vous condensiez en main nuageuse surgie du Bugarach. Vérification faite, c’était le vent du nord.

      Concrètement, le Y peut vraiment mettre le désordre aux dentelles XX, ça paraît certain. Aucun savant mauvais garçon(ne) ne le prouvera jamais car un coup de dé ...
      Je vous dis ça en explication de mon post précédent. Elle se voit un avenir cassiopéen, notre Anne-gretchen ?

      PS en cherchant, j’ai vu qu’à l’Obs ils ont décodé Mallarmé. Je ne vous donne pas le lien. C’était juste pour dire où sont les prétentieux.


  • gnozd gnozd 7 avril 23:33

    Santé bonheur !!!


  • Montagnais Montagnais 8 avril 17:40

    A Nathalie

    Quelle horreur Nathaie, vot’ pattaya .. Nos vieux et nos vieilles préféreront toujours nos Ardennes, nos îles au Canada, ou même l’Oural ..

    Les ceussent qui y vont à pattaya, sont des cons, affriolés au « paradis » des sots et des ignorants .. pur produits de l’industrie de la Réclame ... les PPIR

    Nous avons tout ce qui faut, nous-autres, au Nord (bien que l’histoire  toujours écrite par les vainqueurs  nous ait toujours appelés : « Sudistes »

    Et puis, on a le Ventoux

    Bien à vous


Réagir