jeudi 20 mai - par Rémy Mahoudeaux

Ma sortie-dehors de « Transvax »

JPEG

Oui, sortie-dehors. Vous ne pensiez tout de même pas que j’allais titrer « coming out  », dans la langue des Godons ?

Au début, il y a ce petit texte en cette langue godonne relayé par Twitter, sous la forme d’une définition de dictionnaire et dont voici la libre traduction :

Transvax  : Une personne qui s’identifie comme vaccinée même si elle n’a pas été effectivement vaccinée. J’ai décidé que je suis Transvax. La vaccination couvre un large éventail et vous êtes intolérant si vous ne m’acceptez pas pour ce que je suis.

Petite précision sémantique : être Transvax ne fait référence qu’au vaccin anti-Covid-19. Il ne concerne pas les autres vaccins : fièvre jaune, tétanos, variole, poliomyélite, etc.

J’en atteste, les seules aiguilles ayant récemment percé mon épiderme sont celles de l’Établissement français du sang de Vannes, la charmante bourgade où je réside. Aucun vaccin récent ne m’a été infligé. Mais je sais bien que je suis vacciné. Je le sens. Je l’affirme. Je le proclame. J’en suis fier !

D’ailleurs, je peux, comme tout vacciné, être contaminé par le virus SARS-CoV-2 ou l’un de ses variants, breton ou exotique. Même godon, hélas ! Si cela m’arrivait, je pourrais aussi transmettre ce virus à d’autres personnes, vaccinées ou non. Je pourrais, en outre, ne pas développer la maladie. C’est le lot de la majorité des porteurs de ce virus. Mon système immunitaire, dopé par mon transvaxisme et son effet placebo, pourrait développer les anticorps qui vont bien. Et si – vraiment pas de chance – je suis malade, il est très peu probable que cette maladie me soit fatale. Comme pour ceux qui sont vaccinés avec un vrai prototype de vaccin pour lequel les recherches ne sont pas encore terminées, en fait. Il n’y a pas de différences fondamentales entre un Transvax et un vacciné.

En conséquence, je demande solennellement à M. Olivier Véran, ministre de la Santé, de me faire parvenir un certificat de vaccination en bonne et due forme. Généreux, je ne prétendrai à aucune rétrocession des économies occasionnées par mon transvaxisme : je n’encombre pas les vaccinodromes, je ne requiers aucune dose achetée à prix d’or auprès des ploutocrates corrupteurs qui prétendent œuvrer à la santé du monde. Le seul coût de mon transvaxisme pour la santé publique sera celui de l’émission de mon certificat de vaccination.

Il est urgentissime de compléter la loi n° 2008-496 du 27 mai 2008 et de réprimer sévèrement toute discrimination qui serait basée sur la transvaxie. Les Transvax doivent avoir les mêmes droits que les vaccinés. M. Richard Ferrand, à vous de jouer !

J’en appelle aux communautés LGBTQI+ : il convient illico de compléter votre acronyme qui doit devenir LGBTQIV+ afin de ne pas invisibiliser les Transvax et faire cesser les odieuses discriminations dont les Transvax sont victimes. Halte à la transvaxophobie !

Je propose, en outre, la création, à la Sorbonne, d’une chaire sur le transvaxisme. Comme je suis sans doute le seul à avoir écrit environ 3.000 signes en français sur le sujet du transvaxisme, je propose que j’en sois nommé professeur titulaire, docteur et habilité à diriger des thèses, bien que mes titres universitaires ne soient pas au niveau requis. Il y a sûrement un moyen de s’arranger, il ne faut pas exiger des pionniers qu’ils soient en parfaite conformité sur tout !



18 réactions


  • Ben Schott 20 mai 11:27

    Régularisons les sans-passeport-sanitaire !!!...

     


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 20 mai 11:32

    Excellent.

     

    Olivier Véran nous a lui-même prévenus que les vaccinés pouvaient être porteurs des variants, et par conséquent contaminants.

     

    Le pass sanitaire est le nom d’une « attestation d’abonnement à la vaccination chronique ».

     Voir Alexandra Henrion Caude, là, à 11’35".

     


  • cevennevive cevennevive 20 mai 11:58

    Bonjour Rémy,

    Super !!!

    Si vous créez une association, j’adhère tout de suite !

    J’ajoute que l’état devrait nous « rembourser » puisque, ne nous faisant pas vacciner, nous ne lui coûtons rien.

    Dimanche, je vais avoir 76 ans (le temps file si vite !) et je réfléchis que cela fait plus de 76 ans que je n’ai pas eu de vaccin, même pour l’hépatite B, obligatoire puisque je travaillais dans la santé, j’y ai échappé sans trop de mal !

    Luttons ensemble !



  • Albert123 20 mai 12:09

    en tant que « super straight » cad homme né homme attiré uniquement par des femmes nées femmes je ne peux qu’encourager cette nouvelle dénomination qui va encore rendre plus inclusif le grand mouvement des LGBTxyz+a+b+c+dx (x*+ n _2) ² ....


  • McGurk McGurk 20 mai 12:16

    J’ai bien envie de demander au troupeau des idiots vaccinés : « Alors, ça fait quoi d’être un OGM ? » smiley

    Si jamais on en trouve un, un jour, contre les saloperies politiques, il faudra vacciner tout le monde. En particulier les politiques eux-mêmes. Peut-être aura-t-on, à ce moment, une démocratie digne de ce nom.

    Entre temps, la folie des masques continue un peu partout. Dans une ville voisine, on me regarde comme un ours échappé d’un zoo alors qu’on ne remarque même pas les étudiants qui n’en ont pas à la terrasse des cafés. Décidément, j’en ai plus que ras-le-bol de cette période folle...


    • Albert123 20 mai 16:24

      @McGurk

      « Dans une ville voisine, on me regarde comme un ours échappé d’un zoo »

      jouissez en, avancez le pas déterminé et regardez les s’écarter à votre passage comme les esclaves qu’ils sont devenus. Vous voilà devenu seigneur français au milieu de cette cour des miracles républicaine.

      « Alors, ça fait quoi d’être un OGM ? »

      « un OGM » ou « une boite de pétrie sur pattes » ou « une usine à variants » ou encore « mort dans les 4 ans »


    • McGurk McGurk 20 mai 18:10

      @Albert123

      Vous avez raison mais je déteste ce malaise profond dans ces regards, dans ces vieux qui se bâillonnent lors qu’ils croisent quelqu’un d’autres c’est vraiment humiliant.

      D’autre part, j’ai peur qu’un flic un peu trop zélé me fasse chier voire pire. Ca m’est déjà arrivé deux fois cette année dans des villes de riches où la police est en roue libre pour rassurer leur public fortuné. Une engueulade teinté de moralisme et une fouille policière sans justification quand même...pourtant, je n’ai pas de look islamiste et ne suis/ne me comporte pas comme un bandit.

      J’ai même croisé une conne au supermarché, au début de la crise, qui m’a fait un scandale parce que je ne portais pas de masque en choisissant mes fruits. Que j’ai d’ailleurs insulté copieusement car c’est une grave atteinte à la vie privée.


    • Albert123 21 mai 00:13

      @McGurk

      Vous avez raison mais je déteste ce malaise profond dans ces regards, dans ces vieux qui se bâillonnent lors qu’ils croisent quelqu’un d’autres c’est vraiment humiliant.

      offrez leur ce qu’ils ne peuvent plus offrir : un bonjour, un sourire et un visage rayonnant qui fait de vous l’individu que vous êtes, qu’ils ont été et qui leur fait espérer que cette nouvelle occupation ne durera pas tout comme le précédent opus,

      n’essayez même de leur faire retirer le masque c’est inutilement douloureux et leur rappelle leur condition, la plupart se suffiront de voir a nouveau un visage et non juste un énième clone masqué.

      finir sa vie dans un monde devenu aussi médiocrement grotesque est immonde,

      la génération qui inflige cela à ses parents et à ses enfants en acceptant cette infamie n’a aucune dignité ni sens moral.


    • McGurk McGurk 21 mai 12:34

      @Albert123

      Bonne résolution que je vais appliquer !

      Merci pour ces conseils avisés.


  • Montagnais Montagnais 20 mai 18:38

    Excellent Rémy, excellent ! Je dis pas souvent « excellent » .. mais là, je dis oui

    Excellent les commentaires aussi, merci Cevennevive, merci Albert123, et les autres ..

    NB1 : on pourrait faire un collectif ... mais, trop dangereux ! le système multiplie les « attrape-mouches ». Il est violent « le système » (en plus d’être con)

    NB2 : on est au moins trois à populariser le concept « Godon ».. mais, ça va s’amplifier tout naturellemnt

    NB3 : le concept "troupeau de bipèdes fera son chemin aussi

    My god ! ça change de l’ambiance générale de not’ media


  • Montagnais Montagnais 20 mai 18:43

    .. Il nous suffira de développer notre Caste de résistants, « clandestins » .. et déjà assez nombreux.. de porter un langage simple, clair, cohérent contre « le système », même s’il n’a besoin de personne pour s’effondrer, ce Capharnaüm obscène


  • pharmacien 20 mai 21:19

    je sens que je vais faire pareil !! de toute façon il faudra bien régulariser les « sans pass sanitaire » sinon il y a discrimination.


Réagir