jeudi 26 octobre 2023 - par Patrice Bravo

Macron affronte la politique intérieure sur le front israélien

Pour Paris, le conflit au Moyen-Orient est une question de politique étrangère mais aussi intérieure. À la fin du mois de juin dernier, la France a connu pour la première fois de son histoire une révolte ethnique d’une dimension inédite sur son territoire. La colère monte parmi les musulmans de France face à la guerre en Palestine.

JPEG

Après le chancelier allemand Olaf Scholz, le président américain Joe Biden, le Premier ministre britannique, Rishi Sunak, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et la Première ministre italienne, Giorgia Meloni, le président français, Emmanuel Macron, est arrivé mardi en Israël pour présenter la solidarité de la France envers Israël. Lors de ses rencontres avec les dirigeants de l'Etat hébreu, il a appelé Israël à ne pas étendre le conflit avec le Hamas et à considérer comme une priorité la libération des otages détenus dans la bande de Gaza. Il a, aussi, appelé à la création d’une la coalition internationale pour lutter contre le Hamas. 

Pour Macron, le Hamas est un groupe terroriste comme Daesh. Lors des négociations à Jérusalem, Emmanuel Macron a « prévenu de ne pas ouvrir de nouveaux fronts en direction d’autres groupes » après avoir longuement déroulé au nom de la France et du peuple français toute la tristesse et son soutien à Israël. « Je mets en garde le Hezbollah, le regime iranien, les Houthis au Yemen, et l’ensemble des factions dans la région qui menacent Israël de ne pas prendre le risque inconsidéré d’ouvrir de nouveaux fronts. Cela serait ouvrir la porte à une conflagration régionale », a-t-il martelé mais surtout propose la création d’une la coalition internationale pour lutter contre le Hamas en déclarant cette formation comme « un groupe terroriste », comme Daesh. « La France est prête à ce que la coalition internationale contre Daesh où la France est engagée pour notre opération en Irak et en Syrie puisse lutter aussi contre le Hamas. Je propose à nos partenaires internationaux que nous puissions bâtir une mission régionale et internationale pour lutter contre les groupes terroristes, ce qui nous menace tous », a stipulé le president français durant la conférence de presse avec Benjamin Netanyahou. 

L'Élysée a recadré dans la soirée la declaration du président français. « C’est incroyable et ça vient de tomber officiellement : l’Élysée tempère les propos de Macron sur la coalition internationale contre le terrorisme. Donc, Macron se fait maintenant recadrer par sa propre administration. Inédit », a publié sur X Florian Philippot, Président du parti politique Les Patriotes, rajoutant : « Macron est une catastrophe diplomatique ambulante. Où qu’il aille, c’est l’humiliation, la cata : Afrique, Chine, Liban, Maroc… Israël désormais ». 

Libération a, également, fait savoir ce recadrage de l'Élysée : « Guerre Hamas-Israël : l’Élysée tempère les propos de Macron sur la coalition internationale contre le terrorisme ». « Emmanuel Macron a encore complètement loupé un déplacement international avec sa proposition insensée et sortie du chapeau de coalition internationale sur le modèle de la lutte anti-Daesh », a rajouté Florian Philippot, informant : « Colère immédiate dans les pays arabes ; Même Israël n’a pas compris ni relevé ; Les États-Unis ont jugé avec dédain cette idée totalement irréaliste et dangereuse ; Cerise sur le gâteau : le Quai d’Orsay n’était pas au courant et était atterré » et même « l’Élysée » a dû recadrer Macron dans la soirée », répète-t-il tant la declaration du président français sur ce point a dérangé et heurté le monde des experts, de la politique internationale et des pays de la région du Moyent-Orient. 

Emmanuel Macron a atterri en Égypte, pour rencontrer le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. Cette visite d'Emmanuel Macron fait suite à celles en Israël puis en Jordanie où il est venu plaider la réactivation du processus politique visant une « solution à deux Etats », palestinien et israélien », souligne Les Echos. La réunion des deux dirigeants a lieu ce jour au Caire. Le président français a déjà rencontré le président israélien, Isaac Herzog, le premier ministre Benjamin Netanyahou et le dirigeant palestinien Mahmoud Abbas. Après cela, le président français est arrivé en Jordanie pour des négociations avec le roi Abdallah II. 

« Il y a un deux poids, deux mesures flagrant », a, d’ailleurs, dénoncé la reine Rania de Jordanie lors d’un entretien avec CNN en langue arabe. Elle a rappelé que tous sont dans le chagrin en Jordanie. On ne peut pas croire les images reçues en une seule journée. Nous allons nous coucher avec ces images. En tant que mère, on a vu des mères palestiniennes qui devaient écrire le nom de leurs enfants sur leur main car la chance pour elles d’être tuées dans les bombardements est si élevée. Je veux rappeler au monde que les mères palestiniennes aiment simplement leurs enfants comme les autres mères dans le monde. Je pense que tous au Moyen-Orient, également, en Jordanie, nous sommes tout simplement choqués et déçus par la réaction du monde envers cette catastrophe. Quand le 7 octobre est arrivé, le monde a pris position pour Israël ». Elle a dénoncé « ces souffrances humaines » et le fait que « le monde n’est même pas en train d’appeler pour un cessez-le-feu ». Elle fait savoir que ce silence fait de l’Occident un complice envers ces crimes. D’ailleurs, le président français durant sa visite en Cisjordanie, a lancé un appel au cessez-le-feu. 

Parallèlement, la visite d’Emmanuel Macron au Moyen-Orient aura une résonance particulière en France. Les communautés musulmanes et juives, les plus importantes d'Europe, sont sur le qui-vive après le meurtre d'un enseignant par un islamiste que les autorités françaises associent aux événements de la bande de Gaza. Pour Emmanuel Macron, le conflit entre Israël et le Hamas n'est pas seulement une question de politique étrangère mais aussi de politique intérieure. 5.4 millions de musulmans vivent en France et le sentiment pro-palestinien est traditionnellement très fort dans le pays. 

Malgré l'interdiction officielle de manifester en faveur de la Palestine, depuis le 7 octobre, des manifestations en soutien au peuple palestinien se déroulent en France. Les manifestants sortent avec des drapeaux du Hamas. Le président français ne peut pas ignorer cette réalité. Il est important pour lui de prévenir les conflits ethniques dans son propre pays. Par ailleurs, il y a quelques mois en France, il y a eu des soulèvements dans les quartiers défavorisés. Ils ont duré une semaine puis se sont arrêtés, mais la question reste pour combien de temps. La guerre en Palestine peut provoquer un conflit sur le sol français. Il est à noter que les médias français, dans leur ensemble, font des reportages favorables à Israël ce qui choque de nombreux habitants en France. 

Philippe Rosenthal

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs 

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram : https://t.me/observateur_continental

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=5375



12 réactions


  • Com une outre 26 octobre 2023 20:15

    Je l’ai dit maintes fois, Macron ne comprend rien de rien à la géopolitique, la diplomatie, la stratégie internationale. Il est même dangereux pour la France avec ses prises de position à l’emporte-pièce non-réfléchies. Quant à la position française et les banlieues, le mal est fait, bien appuyé par les médias collabo du Crif. Si tout s’emballe dans ces banlieues, Macron en sera entièrement et seul responsable, comme tout son gouvernement d’incapables et ses députés godillots de toutes tendances.


    • JPCiron JPCiron 26 octobre 2023 21:49

      @Com une outre

      position à l’emporte-pièce non-réfléchies.>

      Suivre le modèle (grand ou petit) ne requiert pas de réfléchir.


  • spiritwalker spiritwalker 26 octobre 2023 21:15

    @ L’Auteur , malgré le Drame Humain qui se déroule là-bas , il serait bon de rappeler à la reine Rania comment le mouvement Politique des fedayins de l’Ex-O.L.P.et du Fatah ont été traités par le Royaume Hachémite en 1970 lors de Septembre Noirs .... : 

    *https://fr.wikipedia.org/wiki/Septembre_noir_(1970-1971)

    D’Autre part , il serait bon de se rappeler le courant anti-Sémites traditionnel de la Grande Bourgoisie Fançaise depuis au moins la IIIième République bien avant L’Affaire Dreyfus jusqu’à La Shoa pas si lointaine pour comprendre la complexité du Problème dans son ensemble jusque dans la France actuelle 

    * Nuit.et.Brouillard.1955.1080p.FR.www.cinemavf.biz


    • Com une outre 27 octobre 2023 04:53

      @spiritwalker
      C’est limite hors sujet de tout ramener au passé sans parler de l’influence négative de l’Occident et ne constitue en rien une excuse à ce qui se passe. Bien au contraire, c’est une circonstance aggravante. Le peuple qui a connu la shoah devrait être le plus pacifiste du monde.


  • Israël à Gaza : se défendre est une chose, se venger en est une autre.

    https://www.vududroit.com/2023/10/se-venger-massacrer-punir-et-affamer-des-innocents-ce-nest-pas-se-defendre/

    Aller le matin sur Télégram et voir les enfants morts de Gaza, déchire l’âme. Le spectacle du massacre des innocents tétanise.

    Pendant que chez nous se poursuit la stupide guerre des mots. La ligne de partage est entre ceux qui disent « terrorisme » et ceux qui disent « crimes de guerre ». Bien sûr que les troupes envoyées par le Hamas ont commis d’insupportables et massifs actes de terrorisme. Bien sûr que ces actes sont une forme de lutte dans une guerre qui oppose Israéliens et palestiniens. Et qu’ils sont par conséquent aussi des «  crimes de guerre ». Mais il y a une autre ligne de partage désormais, entre ceux qui disent « défense légitime » de l’État d’Israël et qui se précipitent, qui à Tel-Aviv, qui à Jérusalem pour la soutenir, en fermant les yeux sur ses modalités. Et il y a ceux qui constatent l’absence d’utilité militaire au regard de l’objectif de la destruction du Hamas, et sont contraints d’assister à l’application de la ligne d’Isaac Herzog, le président d’Israël, disant la phrase effarante selon laquelle : « il n’y a pas de civils innocents à Gaza ». L’armée israélienne fait subir à la population palestinienne et en particulier aux 40 % d’enfants qui peuplent Gaza, une PUNITION COLLECTIVE. Et ce sous les acclamations des fanatiques qui peuplent les réseaux et qui depuis le début hurlent à la vengeance. La vengeance est un sentiment humain, très humain, et c’est justement pour cela que la civilisation doit s’en garder même si c’est difficile. Les exemples historiques récents concernant ces pratiques de punition collective de civils innocents, devraient pourtant spécialement interpeller la communauté juive, qui en fut la victime de la part de ceux qui voulaient son extermination. Le blocus alimentaire, sanitaire et énergétique renvoie lui aussi à des stratégies génocidaires délibérées et à de terribles précédents.


  • Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS 26 octobre 2023 23:02

    zavez remarqué que son NEZ s’allonge de plus en plus ?

     smiley


    • troletbuse troletbuse 26 octobre 2023 23:29

      @Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS
      Normal, Jean-Mimi est musclée des fesses smiley


    • Seth 27 octobre 2023 13:59

      @Bendidon ... bienvenue au big CIRCUS

      C’est vrai. Ses yeux s’enfoncent aussi et de gros plis d’une peau lourde s’amoncellent. Pour les tifs, tout va bien grâce au toupet collé miraculeux dont l’entretien coûte une blinde et dont la coiffure est déplorable.

      Faudrait voir pour le corps mais il me semble que suivant de lointaines photos, il a le cul plat, triste et peu attirant. Pour la quéquette et les joyeuses, sais pas à la différence du matériel de Griveaux que la France entière a pu apprécier. smiley


  • Portrait d’une cynique gonzesse de petite vertu .

    https://twitter.com/BL60135999/status/1717463293395165319

    Toutes la grâce d’une féminité époustouflante émane intensément de cette entité y compris la voix vapoteuse qui réconforte grandement la plèbe qui l’écoute religieusement, la plèbe qui l’entend lui coller un petit 666 !
    Euh 49.3 chaque jours que Dieu fait.

    • zygzornifle zygzornifle 27 octobre 2023 09:27

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

       La Borne de recharge pour tous les antisociaux, anti pauvres, anti chômeurs, anti retraités, anti malades ou les sbires de Renaissance vont se recharger en mauvaises pensées et mauvais actes ....


    • Seth 27 octobre 2023 14:02

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

      Tiens... la soeur tourière du couvent macronnien. En tout cas elle s’arrête au vapotage, elle ne pratique rien d’autre (sur des objets turgescents). smiley


  • zygzornifle zygzornifle 27 octobre 2023 09:24

    Après avoir foutu le bordel en France et en Afrique il récidive .

    Macron est un horloger atteint de parkinson, tout ce qu’il touche part dans tout les sens ..... 


Réagir