mardi 12 septembre - par rosemar

Macron ou l’arrogance affichée...

Lors de son voyage en Grèce, le président de la République a prévenu "qu'il ne céderait rien ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes" qui se dressent contre sa réforme du Code du travail.
 
Un discours de fermeté face à la grève prévue ce mardi 12 septembre par les organisations syndicales...
Mais aussi un discours plein d'arrogance et de mépris dont use volontiers Emmanuel Macron, président Jupitérien...
 
On se souvient de ses propos sur les "illettrées" de Gad, on se souvient de ce qu'il avait dit aussi à un gréviste qui le prenait à partie : "Vous n'allez pas me faire peur avec votre tee-shirt : la meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler."
 
On se souvient de cette expression maladroite qui opposait des "gens qui réussissent à des gens qui ne sont rien".
 
Après les "gens qui ne sont rien", voilà que le président fait encore appel à l'insulte pour évoquer les opposants à sa réforme.
 


Les mots ont un sens et ceux qu'a employés Emmanuel Macron sont chargés d'opprobre et ont une connotation fortement péjorative.
 
Qui sont ces opposants ? Des "cyniques", nous dit Emmanuel Macron, c'est à dire des gens qui refusent la morale, dans le sens moderne du mot.
 
"Des fainéants", précise-t-il et le terme est particulièrement dévalorisant : il contient le mot "néant" et nous rappelle cette expression négative : "des gens qui ne sont rien".
 
Les Français, ceux qui iront manifester dans la rue ce mardi 12 septembre, et les autres sont-ils donc des fainéants ?
Les travailleurs, les salariés qui ont construit la France, qui se lèvent tôt le matin, qui oeuvrent pour le pays sont-ils des fainéants ?
 
Enfin, il est tellement commode de traiter "d'extrêmes" ceux qui ne sont pas favorables à une réforme voulue par le gouvernement.
 
Une réforme qui prévoit la précarisation des salariés, des plans de licenciement plus faciles, des accords à la carte sous pression patronale, et sous prétexte de modernité, des régressions et un retour au XIX ème siècle...

Vive la modernité et vive le changement !
 
Mais qui est "cynique", en l'occurrence ? Qui méprise la morale ? 
Avec la réforme du droit du travail, on s'achemine vers ce que certains appellent "l'enfer du miracle allemand", un "modèle" économique qui vise à précariser les salariés pour plus de profits et de rendements.
 
Un "modèle" dont on nous vante sans arrêt les mérites, oubliant tous les laissés-pour-compte de cette économie : salariés précarisés, retraités sans ressources, obligés de travailler pour survivre.
Un "modèle" qui en vient à oublier l'essentiel : le bonheur de l'humanité, la santé, le bien-être.
Mais où est le cynisme ?

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/09/macron-ou-l-arrogance-affichee.html

 



44 réactions


  • Henry Canant Henry Canant 12 septembre 08:58

    L’eau mouillé.


    Ton texte n’est qu’une copie de ce que l’on entend depuis des jours sur toutes les chaînes.
    On aurait aimer une touche personnelle, mais cela demande analyse que ta cervelle est incapable de produire.
    Je plains t’es élèves 

  • Aristide Aristide 12 septembre 10:49

    Sur le fond ... c’est vraiment le mot, on le touche.


    Mais sur la forme, une prof de français qui nous pond un tel article ? La lecture est vraiment pénible. La notion de paragraphe est complètement étrangère à l’auteure. Une succession de phrases qui traitent d’un sujet particulier pourrait faire l’objet de cet outil remarquable que nous offre notre langue. Mais non, en place une énumération de phrases ...

    Il me semble que vous pourriez faire un minimum d’effort en structurant convenablement vos articles. Les lecteurs vous en sauraient gré.

  • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 septembre 11:08


    Bonjour Rosemar, je m’en veux d’être méchant à mon tour, mais vous avez voté pour qui ?


    • rosemar rosemar 12 septembre 13:17

      @Olivier Perriet

      Et vous avez voté pour qui ? Marine Le Pen ?

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 septembre 17:24

      @rosemar

      je peux bien vous répondre que j’ai voté Le Pen, mais c’est pas moi qui me plaint de ce qu’on savait déjà sur les propos « arrogants » de Macron.


    • rosemar rosemar 12 septembre 18:52

      @Olivier Perriet

      Ces propos récents ne devraient donc pas être commentés, selon vous ? C’est un comble !

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 septembre 09:01

      @rosemar

      C’est pas exactement ce que je veux dire, mais son côté sale gosse prétentieux n’est quand même pas une découverte.


  • sarcastelle sarcastelle 12 septembre 11:29

    N’accablez pas Rosemar qui a fait des nartics plus niais que celui-là. Celui-là n’a que le tort de répéter ce qu’on entend déjà partout. 


  • Fergus Fergus 12 septembre 11:56

    Bonjour, Rosemar

    Vous avez mille fois raison de taper sur Macron dont les derniers propos sont inacceptables, et cela après d’autres provocations révélatrices de son caractère. Macron est bel et bien un artisan de la régression des droits sociaux, le pantin zélé qui entend amplifier les reculs des mandats précédents pour répondre aux attentes du patronat. S’il y a un « cynique », c’est bien lui dont l’action provoquera l’accroissement de la précarité dans les classes populaires.

    Pour autant, je répète ici pour la énième fois que Macron n’a pas été méprisant envers les ouvrières de GAD. L’illettrisme d’une partie d’entre elles était bel et bien une réalité connue des gens de la région comme j’ai pu le constater moi-même lorsque j’habitais à 25 km de làCe jour-là, Macron soulignait les difficultés - bien réelles - qu’auraient ces femmes licenciées à retrouver dans la proche région un travail qui nécessiterait par la force des choses de disposer d’un permis de conduire ! Or, on ne peut avoir le permis en étant illettré : c’est de la nécessité de résoudre ce problème qu’il avait été question à Lampaul-Guimiliau !!! Merci à tous de ne pas colporter ce mensonge récurrent, il y a suffisamment de griefs sérieux, et même graves, contre Macron pour ne pas y ajouter une absurde calomnie !


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 12 septembre 12:15

      @Fergus

      Une fois de plus, vous mentez de façon récurrente !

      Pour ce qui est du permis de conduire, Macron faisait référence à son coût et au délai pour le passer.
      La vidéo est ici, le passage en question est vers les 7mn30s :
      http://www.lesinrocks.com/inrocks.tv/emmanuel-macron-traite-les-ouvriers-de-lusine-gad-dillettres/


    • Fergus Fergus 12 septembre 12:51

      Bonjour, Robert Lavigue

      C’est vous qui tentez de manipuler de manière récurrente !

      Rien dans le lien que vous avez mis n’est contradictoire avec ce que j’ai écrit. Et quand « Les Inrocks » écrivent « Macron traite les ouvriers de l’usine GAD d’illettrés » c’est un mensonge choquant, Macron n’ayant jamais mis tous les ouvriers de GAD dans le même panier.

      La réalité, c’est que OUI, il y avait des employé(e)s illettré(e)s et que faute d’autre possibilité d’emploi sur place, il était impossible de se recaser sans disposer du permis de conduire pour aller travailler à 10, 20 ou 30 km de là !!!


    • rosemar rosemar 12 septembre 18:58

      @Fergus

      Merci pour ce message...
      Pour ce qui est de « l’illettrisme » des ouvrières de GAD, même si c’est une réalité, elles n’en sont pas responsables, et Macron a tout de même commis une maladresse. D’ailleurs, il s’en est excusé par la suite.



  • sarcastelle sarcastelle 12 septembre 12:30

    On ne peut avoir me permis en étant illettré

    .
    Hum.
    Un jour dans un village à quelques kilomètres de Guéret je suis à pied sur le trottoir d’une place de village. Un conducteur m’appelle de son véhicule :
    - Pardon, la route de Guéret ?
    - Là ! Le panneau est juste devant vous ! Vous ne ne voyez pas ? 
    - Ben... Je ne pas lire !
    - Comment avez-vous eu le code ? Vous roulez sans permis !
    - (propos confus évoquant la misère, etc.)
    - Vous roulez sans permis !
    - (re-propos confus)
    - Vous n’avez pas de permis. Bon, moi je m’en fous, je ne suis pas flic, mais la prochaine fois prenez garde à ne pas vous dénoncer vous-même ! Guéret, c’est par là !




    • Fergus Fergus 12 septembre 12:54

      Bonjour, sarcastelle

      Tout le monde sait qu’il y a des gens - assez nombreux - qui roulent sans permis, et sans doute parmi eux des personnes illettrées. Mais ce n’est évidemment pas une pratique à encourager. 


    • sarcastelle sarcastelle 12 septembre 13:19

      @Fergus

      .
      Vous aussi, vous trouvez que j’ai encouragé cette pratique en ne dénonçant pas la criminel ? Je suis embarrassée, je l’avoue...
      Bof, les Belges ont tous roulé sans permis pendant près de cent ans. 

  • Orageux / Maxim Orageux / Maxim 12 septembre 12:58

    Allez les macronistes !!!! :-d.......moi je me marre tout simplement parce que suis certain que « certains  » on voté pour le petit merdeux, mais viennent hurler avec les loups parce que le gérontophile jupitérien les a déçus !!!!! 


    Alors la comédie hein ??? smiley 

  • Buzzcocks 12 septembre 15:22

    Des sociologues américains ont mené une expérience dans une entreprise où un manager homme signait ses mails avec un prénom féminin, et l’inverse, un manager femme signait ses mails avec un patronyme masculin.
    Il a été rapidement prouvé que le pseudo féminin (qui était en fait un homme) se faisait rabrouer sans arrêt, peu prise au sérieux etc... alors que personne n’envoyait chier le pseudo masculin (qui était une femme).

    En lisant les commentaires ici, on assiste à la même expérience. Sur agoravox, Michel Drouet publie un article sur les feignants de Macron, il n’y strictement personne qui le traite de crétin, ou de connard sans cervelle. Mais quand l’auteur traitant du même sujet devient une femme, ça envoie du lourd à son endroit.

    L’humanité est quand même sacrement médiocre.


    • arthes arthes 12 septembre 15:57

      @Buzzcocks


      Je pense pas que ce soit du sexisme...Certains auteurs d articles masculins ont eux aussi leurs detracteurs attitres...

      Ce serait du sexisme si une auteur n en avait pas sous pretexte que c est une femme.

      Quand meme !!!

    • rosemar rosemar 12 septembre 18:43

      @Buzzcocks

      Du sexisme ? Eh bien, ce n’est pas reluisant !!

    • rosemar rosemar 12 septembre 18:45

      @Buzzcocks

      Je rajoute ceci : comme me l’avait dit un commentateur, je cumule plusieurs inconvénients : femme, prof, publiant de nombreux articles sur agora...

    • Xenozoid Xenozoid 12 septembre 18:49

      @rosemar


       publiant de nombreux articles sur agora...

      c’est le moin pire. smiley

    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 12 septembre 19:19

      @Buzzcocks

      Et bien moi, je tiens Michel Drouet pour un parfait con et le lui ai dit

      Vieille gôchiasse qui vient pontifier au terme d’une longue carrière de fonctionnaire territorial parasite et budgétivore.
      Depuis l’élection je n’ouvre même plus sur ses articles tant je sais ce que je vais y trouver

      A l’inverse, je conserve une certaine tendresse pour Rosemar que je ne manque pas de taquiner, car si elle est parfois consternante de niaiserie elle respire la gentillesse

      Et Rocla+ me l’a décrite comme une blonde superbe dotée d’une paire de nibards à damner le loup de Tex Avery



    • rocla+ rocla+ 12 septembre 19:34

      @Sharpshooter - Snoopy86


      Ah mais tu ne crois pas si bien dire  à propos de Rosemar , 

      Elle a un cul d’ enfer , taille de guêpe et une féminité de midinette , l’ autre 
      soir on est partis ensemble dans le plus grand club d’ échangistes d’ Europe , j’ ai dû me battre , toute le monde la voulait on a passé une soirée inoubliable  et vers quatre heures du mat je lui ai dit allez ma p’ tite reine  j’ t’ emmène  dans ma décapotable ou va se fourrer une dernière fois sur la corniche ,   elle n’ a fait qu’ une bouchée de moi . 

      Ecrire ou niquer , y en a qui savent faire les deux . 

      Rosemar  en a jamais marre  , avec elle la vie est belle .       


    • rosemar rosemar 12 septembre 19:35

      @rosemar

      Je corrige : « comme je l’avais dit... »

    • rosemar rosemar 12 septembre 19:36

      @rosemar

      Erreur de relecture... c’est bien « comme l’avait dit... »



    • philippe baron-abrioux 13 septembre 08:57

      @rosemar

       Bonjour Rosemar ,

       merci pour votre article et , comme je reconnais bien volontiers être l’auteur de l’énumération que vous citez , je voudrais en modifier un terme , j’avais, si ma mémoire est bonne , parlé de handicap .
      j’aurais pu compléter la liste ce qui aurait fait le joie de certains mais me semblait bien inutile sur le moment .

       j’avais même ajouté que vous aviez toute la capacité à vous défendre et que de ce fait vous alliez sans doute trouver les mots justes pour ce faire .

       ce Jupiter narcissique , un tantinet pédant , verbeux , étalant à n’importe quelle mauvaise occasion sa culture ,inutilement blessant , menteur parfois mais toujours content de lui , « aussi suffisant qu’insuffisant » comme nous le disait parfois un de mes professeurs , ne cesse de désigner par des propos à la limite de l’insulte des personnes de tous âges , de toutes conditions dont il découvre visiblement l’existence mais qui, indétectables par les seuls écrans radars qui l’intéressent et qu’il surveille où qu’il soit , s’adressent à lui courtoisement et avec même beaucoup de retenue , autant d’éléments qui lui sont étrangers et de peu d’importance finalement pour celui qui se croit investi d’une mission christique , lui Chef autoproclamé de tout , délivrant sa bonne parole au monde entier , se permettant tout , aveugle, sourd , ignorant l’empathie sauf pour lui même .

       il se voudrait à l’origine d’un chamboulement de la société dont il ne connait visiblement que les gestes de consommation ou des avancées sociales dont il n’aurait jamais eu l’idée mais qui sont selon lui les obstacles à sa vision des progrès qu’il fait miroiter à grand renfort de communication plus proche du matraquage que de la pédagogie . ce roitelet,appuyé sur son succès récent , devient jour après jour toujours plus proche du tyranneau de village , éructant des consignes de sa voix mal posée (Brigitte , faites quelque chose !) à des foules en détresse .

      il se croit infaillible dans ses jugements , ses options , ses choix . et pourtant il n’est finalement qu’un mignon pantin , très présentable à toute belle- mère , peu regardante qui un jour découvrira l’hypocrite hâbleur derrière les traits du puceau magnifique, qui pense encore être né avant ses grands parents ,ne connait en fait que des données livresques , des chiffres trafiqués ,des courbes qui lui servent de boussole .

       insupportable minet , tout droit tombé du vide sidéral laissé par son prédécesseur , jouant avec les mots dans ce jeu de massacre qui ne fait que commencer .

      « du passé faisons table rase » , de la plus élémentaire correction aussi , tant que vous y êtes , vous qui avez été « nourri » par Paul Ricoeur , qui après bien des louvoiements vous a laissé une trace dont vous vous prévalez à mauvais titre , vous à qui je refuse d’accorder ni titre , ni humaine attention parce que , à mes yeux vous ne méritez que le mépris dont vous faites si souvent preuve , y compris vis à vis de ceux qui vous ont élu .

      vous n’êtes , Mr Macron , qu’un falsificateur , un mythomane , un kapo au service d’une mauvaise cause , un mauvais farceur , un plaisantin de très mauvais goût , un tout petit hominidé , un inutile prétentieux , un nuisible envahissant .

       bonne fin de journée !

       à bientôt !

       P.B.A

       
        


    • rosemar rosemar 13 septembre 09:45

      @philippe baron-abrioux

      Eh bien voilà un portrait au « vitriol » de Monsieur Macron !

      Bonne journée

    • philippe baron-abrioux 13 septembre 17:18

      @rosemar

       de nouveau ,

       je trouve très étonnant que cet homme qui a si bien connu la famille de R... ,n’ait jamais visiblement rencontré Nadine de R..., épouse du baron Philippe de R... , qui a écrit, il y a quelques années déjà, un guide consacré aux « bonnes manières dans la bonne société » .

       à moins qu’il n’ait essayé d’obtenir une ristourne ou un avantage ou pire encore voulu marchander le prix de cet ouvrage qui a été présenté au moment de sa parution sur les chaînes de notre télévision nationale , un bon nombre de fois , avec une Nadine radieuse, toujours prête à nous en expliquer toutes les finesses mais les pièges aussi .

       voila une belle idée de cadeau à lui faire pour sa fête ou tout autre occasion .

       mais il est vrai que proposer un guide sur quelque sujet que ce soit à ce Jupiter (Jupiterillon , lui convient mieux ) qui se prétend notre Guide suprême pourrait provoquer sa divine colère .

      bonne fin de journée !

       P.B.A


  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 12 septembre 19:07

    Vous voilà maintenant à vous plaindre comme Nabum d’être la victime de hordes de malotrus smiley


    Il ne vous est jamais venu à l’idée de vous interroger sur le contenu ( j’allais écrire le convenu ) de vos articles ?

    Lorsque vous lisez les excellentes critiques d’Aristide sur votre style, n’êtes vous pas interpellée ?

  • eric 12 septembre 19:57

    Macron, c’est vos gosses....

    Privilégiés à l’école pour avoir des parents chinovniks. Père chinovnik à l’hôpital public, mère à la sec soc. Choisissant l’école privée pour leur gosses parce que connaissant le système E.N. de prêt. Et par expérience historique, Mitterrand Ségolène , Hollande sont tous des produits de l’école catho.

    Son père était hollande et son grand père Mitterrand ( ancien du foyer du 104 rue de Vaugirard...).

    Son mépris des petits, c’est le votre, mais lui ne le cache pas. Les « progressistes » parlent de sans dents quand ils sont PS et de Bac moins 4 quand ils sont FIFI et parlent de l’électorat populaire du Fn. De « populisme » quand ils travaillent dans les médias.

    Macron parle d’illettrés de tabagiques, d’alcolos...

    C’est bien le même discours...

    Comme les bolcheviques il dénonce aussi ses parents. Ils étaient tous des gosses de petits bourgeois et dénonçaient évidemment les petits bourgeois....

    Macron et ses petits copains issus des grandes écoles mais de familles socialos. Petits fils de prolos, enfants de socialos fonctionnaires, renie ses ancêtres tellement il est pressés d’être reconnus pour ce qu’il prétend être, une aristocratie.

    Mais c’est méconnaître que les aristos, les vrais, ceux d’épée, comme toutes les élites de droites, étaient fondamentalement proche du peuple puisque leur destin et la justification de leur « privilèges » étaient de mourir pour lui. A sa place même, à l’origine et pendant longtemps.

    Mon mépris pour Macron inclut celui que je porte à ses parents et grands parents.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 13 septembre 09:04

      @eric

      grand bien vous fasse.

      « Fillon prêt à mourir pour le populo », il fallait oser.

      Voilà, c’est fait

       smiley


    • eric 13 septembre 19:40

      @Olivier Perriet

      Ou avez vous lu que Fillon soit un noble d’épée ?
      Non, lui, ce serait plutôt notaire de père en fils comme Jacky Toublet ( allusion à l’illustration de l’article) est aussi un héritier et un fils à Papa qui n’a pas su rompre le cordon ombilical...



  • Agafia Agafia 12 septembre 23:08

    Perso, je n’ai qu’un seul espoir : que ceux qui ont voté pour Macron soient les premiers à subir les conséquences de ses « réformes »....

    Que je me marre un peu avant d’en baver comme tout le monde dans l’univers des Riens.

    Rien je suis
    Rien je resterai

    « Tu es poussière, tu redeviendras poussière
    Disait Jupiter.
    C’est dire l’importance du plumeau ^^
    Répondit le corbeau. »


    • Agafia Agafia 12 septembre 23:16
      Correcta erratum 
      ou 
      Correctum errata ^^

      « Tu es poussière, tu redeviendras poussière
      Disait Jupiter.
      C’est dire l’importance du plumeau ^^
      Répondit le Prolo. »

      premier poème de la rentrée ^^

      (Et on ne peut toujours pas éditer ses comm sur A-VOX !! GRRRR)


  • symbiosis symbiosis 13 septembre 06:34

    Lire cet article et les commentaires associés au petit matin me met en joie pour le restant de la journée.
    Peu importe le style de rosemar, avec un pseudo aussi gracieux, toutes les tolérances sont permises.
    Le style oratoire de ce parvenu de Macron fait mal à mon cortex, celui de rosemar, pas du tout. Bien au contraire, car il met en évidence l’intérêt de ce mode de communication qu’est le forum.
    Il est toujours plus intéressant d’associer un article aux commentaires qu’il suscite et voir cet ensemble comme un tout, comme un cadavre exquis, comme une construction collective et cet article en est une belle illustration, où pour une fois, il n’est pas parasité par les « trolls » qui polluent les fils de discussions.
    On y retrouve bien l’esprit persifleur et irrévérencieux propre à notre culture et je n’aurais jamais imaginé lire un mauvais texte avant d’avoir lu les premiers commentaires. On s’y chamaille mais il n’y a pas la mauvaise fois haineuse du troll qui veut absolument avoir raison de tout.
    Le commentaire de Henri Canant, « c’est toi qui a commencé » m’a bien amusé.
    Tout cela est plus appétissant que les articles pollués par les habituelles mouches à merde qui parasitent inlassablement les fils de discussions comme des robots de leurs habituelles inepties.

    Merci rosemar pour ce réveil en fanfare !


Réagir