samedi 11 février 2012 - par Intelle

Marchands de sommeil : espèce de gangsters en voie de développement

Lorsque je vois des reportages où l'on parle des gens qui habitent dans des taudis, je me demande quelle est donc cette race d'escrocs qui peut, sans scrupules, louer ces endroits où n'y mettrait pas un chien.
Tout leur est bon pour se faire de l'argent sur le dos des pauvres, cela va du sous-sol d'une maison particulière, sans lumière ni chauffage ni aération, au grenier poussiéreux, en passant par les taudis sans électricité avec des canalisations bouchées, des murs et des plafonds moisis, les chambres d'hôtels minables où s'entassent souvent des familles entières, et les cabanes de chantiers.
 
Ces soi-disant logements sont évidemment très chers et rapportent bien sûr à leurs propriétaires, qui se comportent comme des marchands d'esclaves ou des proxénètes.
Et puis les locataires sont démunis, ou sans papiers, ou sans travail. Et que fait-on contre ces escrocs ? Rien ou presque car souvent les loyers sont payés en espèces, donc pas de traces au niveau du fisc, et ceux qui y habitent n'osent pas protester car ce peut être la rue pour eux s'ils dénoncent leurs "geôliers".
 
Une mairie de la région parisienne, celle de Bezons, a osé dénoncer trois logements "indignes" dans sa ville, l'a publié dans son bulletin municipal et apposé des pancartes sur les maisons concernées avec la mention « Ici un propriétaire se comporte en marchand de sommeil ». Elles n'ont pas été détériorées à ce jour car, ironie du sort, les propriétaires pourraient porter plainte pour diffamation ! mais étant dans leurs torts ils ont plutôt intérêt à raser les murs...
 
Alors qu'attend donc le gouvernement, en cette période de grand froid, pour aborder au grand jour ce douloureux problème, au lieu de nous servir toujours le même discours sur les conséquences des intempéries pour les mal logés, (peu de solutions d'ailleurs), les routes impraticables et tout le tralala ! 
S'il y avait une directive incitant chaque maire soupçonnant ce genre de maltraitance, doublée d'une vaste escroquerie, à dénoncer ces méfaits, l’État ferait une bonne action en obligeant ces propriétaires à améliorer la salubrité des logements et à en encadrer les loyers. Et en récupérant les impôts non perçus à ce jour, cela pourrait peut-être contribuer (un petit peu) à diminuer le trou dans le budget national !
 
Et n'oublions pas la campagne d’Éric Cantona, soutenant la fondation de l'Abbé Pierre, même si l'on n'est pas d'accord avec lui, il faut reconnaître qu'il met le poing où il faut pour défendre les plus faibles...


5 réactions


  • il nous est APPARU assis dans son bureau de luxe le meme que NORA BERRA une autre« perle » de ce gouvernement fantoche...)SECRETAIRE D ETAT AUX MAL LOGES

    QUE FAIT IL CONTRE LES MARCHANDS DE SOMMEIL comme son maitre sarko.....RIEN

    quand beaucoup d’avocats d’adffaires louent via leur SCI ou celle de leur famille

    -1200 euros un t1 divisé en t2 par un rideau ( un spécialiste BRON- BUCHMAN DANS LE 16ME)
    -une chambre de bonne 600 a 700 euros.

    ces logements étant dans des immeubles totalement insalubres ou les colonnes de gaz sont une corvée a ouvrir ou fermer... (questionner donc L APPARU....les ouvriers du gaz...)

    MEME LE DRAME DE L HOTELOU PLEIN D ENFANTS AFRICAINS ( ESTIMES A 2750 EUROS PIECE)SONT BRULES VIFS ( bravo la justice pour cette estimation.et honte a notre république oligarchique..°)

    LE PEUPLE GRONDE NOS ELUS SONT OCCUPPES PAR LEURS COMBINES DE REELECTION.tout le temps et les citoyens se débrouillent seuls...n’ayant plus de représentants..honnetes)

    MAIS....CA VA PETER CETTE ANNEE 


  • posteurfou posteurfou 11 février 2012 10:27

    Je ne trouve mème pas les mots pour nommer ces enc**** qui abusent de la situation déja très precaire de ces pauvres gens !


  • foufouille foufouille 11 février 2012 13:44

    on voit que l’auteur a jamais ete locataire
    quand un hlm est trop pourri, on l’ecroule


    • Intelle Intelle 12 février 2012 11:57

      Bonjour Foufouille, contrairement à ce que vous pensez, je ne suis pas propriétaire mais locataire en HLM, je suis une petite retraitée mais j’habite St Nazaire (peut-être une chance ?), ville réputée « ouvrière », qui a un parc HLM important, où on ne pratique pas la ségrégation, ni raciale ni sociale, qui respecte la loi SRU avec un taux de 30 % de construction, et où les aides sociales sont dignes de ce nom. A une dizaine de kilomètres, ses voisines, Pornichet et La Baule, villes touristiques et balnéaires. Elles ont été toutes deux frappées d’amendes suite à leur refus de se soumettre aux quotas, car elle n’atteignent que 5 % …

      Les articles que je publie sur Agora ou mon blog http://lesinfosdemarie.blogspot.com/ sont mes ’’coups de gueule’’ contre cette société injuste qui stigmatise les couches sociales les plus défavorisées et qui servent d’exutoire aux nantis.

      Je ne suis pas issue d’une famille aisée, j’ai travaillé pendant 40 ans pour ne toucher au final qu’une petite retraite qui me permet tout juste de subvenir à mes besoins ’’basiques’’, logement et factures, alimentation ’’discount’’, pas de vacances. Mes seules richesses sont ma liberté de pensée et d’expression, les connaissances et la culture que j’ai acquises durant ma vie active. Maintenant j’ai envie d’en faire profiter les autres, d’être porte-parole de ceux qui ne peuvent s’exprimer.

      Voilà ce que voulais vous écrire, Foufouille, et je vous remercie de me lire.

      Cordialement.



    • foufouille foufouille 12 février 2012 15:35

      dans ce cas, tu doit savoir que les logements, public ou prive sont rarement entrenus
      ca finit donc souvent insalubre


Réagir