lundi 29 juillet 2019 - par Jacques-Robert SIMON

Mes amis juifs

 J’ai le brûlant désir de parler de mes amis juifs, ils ne sont pas mes amis parce qu’ils sont juifs mais parce qu’ils m’ont fait savoir ce que je ne faisais que deviner en moi, je ne me suis aperçu de leur commune religion que bien plus tard. Même si elles sont toutes fausses, il faut se raccrocher à au moins une certitude pour ne pas sombrer dans les tourments que ne manquent pas d’offrir toute vie. La certitude à laquelle je n’ai cessé de me référer, c’est que ‘l’amour est la source de toutes les vertus’. Mes parents, par leur exemple et leur courage, m’avaient donné la bonne direction, il me fallait encore me rassurer : d’autres aussi pensaient que l’Amour est la seule chose qui compte finalement. Vanter les vertus de l’Amour au milieu de gens qui sont revenus de tout, et surtout d’eux-mêmes, équivaut à un suicide social : vous devenez le benêt de service. C’est encore plus périlleux si vous le dites à des guerriers prêts à tout pour vaincre.

 Le savoir, les connaissances, l’érudition peuvent être des moyens de libération en essayant de comprendre un peu du réel, en le comparant avec ce qu’il devrait être et en agissant en conséquence. Certains professeurs, certains philosophes, certains lettrés, mais ils représentent une infime minorité, vous donnent quelques clés de compréhension qu’ils ont acquises à force de temps et grâce à leur talent. Vous pouvez ainsi acquérir quelques libertés impossibles à atteindre par d’autres voies. En général, les armes intellectuelles servent au contraire, comme toutes les autres armes, à dominer, à affirmer son besoin d’asservir, à éblouir ceux qui ne possèdent pas ou moins bien de tels atouts. La ‘Volonté de puissance’ ne désigne pas seulement une soif insatiable de domination sur l’autre, sur les autres, c’est aussi une source de force quasi-surhumaine et qui constitue l'essence de tout être (ou presque).

 Les philosophes, les idéologues, les religieux ne se sont pas privés d’utiliser leurs savoirs pour enfermer la multitude dans les croyances, l’idolâtrie et le fanatisme : beaucoup diffusèrent des images saintes que l’on était censé révérer. Le savoir devint un moyen incontournable de l’élite pour justifier ses privilèges. La raison raisonnante qui ne produit concrètement rien est la seule voie, à côté de la fortune, qui permet d’engendrer des subordonnés, des obligés ; l’artisanat ou le travail travail manuel en général ne le peuvent pas. La Raison a remplacé la force physique afin que le mâle ou son équivalent moderne puisse exercer son pouvoir sur d’autres moins bien lotis par la Nature.

 Mais ce n’est pas ce qu’ont fait mes amis juifs !

 Richard Feynman (1918-1988) est un physicien américain qui s’est rendu célèbre parmi les scientifiques pour ses travaux sur l'électrodynamique quantique, domaine difficile d’accès. Mais c’est pour ses cours de Physique, de Mécanique, d’Électromagnétisme, de Mécanique quantique qu’il a atteint l’âme d’innombrables étudiants. Un professeur tend souvent à se mettre hors de portée de son auditoire par crainte d’une remarque inattendue, par peur de buter soudainement sur une difficulté imprévue ce qui lui ferait perdre pour toujours son statut de ‘Maître’. Alors il se réfugie dans le jargon, dans les mathématiques absconses, dans les concepts ésotériques pour échapper à un tel sort. Le jargon, les mathématiques, les concepts sont fort utiles une fois que vous avez compris la nature physique d’un problème, ils représentent un poids gênant avant. Richard Feynman justement mettait tout son savoir à débarrasser les problèmes de tout ce qui gêne l’entendement : la nuit… puis un éclair et tout s’embrase, vous avez compris ! Le peaufinage peut venir ensuite et vos intégrales, vos lagrangiens, vos tenseurs… viennent préciser ce que vous maitrisez déjà.

 « Le vrai triomphe de la Science, c’est de pouvoir trouver une manière de penser telle que les lois physiques soient évidentes. »

 Primo Levi (1919-1987) est lui chimiste, pas seulement de profession (qu’il exerça dans une petite industrie durant plus de 30 ans), mais aussi par sa façon de réfléchir : « Le Chimiste a pris l’habitude de se contenter de ce que l’expérience lui donne, de s’attendre aux obstacles ou incertitudes pratiques qui menacent ses déductions ou ses désirs. » En d’autres termes, un ‘Chimiste ordinaire’ ne croit en rien, et surtout pas aux théories : il observe, il relie le plus pertinemment possible les faits les uns aux autres, d’une façon provisoire, en laissant d’autres en attente, et il essaie, avec d’innombrables règles empiriques, de suivre son chemin vers le but qu’il s’est fixé… ou de trouver tout autre chose bien plus intéressante.  

 Primo Levi mettait lui aussi toute son énergie à ne pas tricher avec la réalité, à ne pas la dépeindre comme on voudrait qu’elle soit, comme on aurait intérêt qu’elle soit.

 Et tous mes autres amis juifs font de même dans d’autres domaines : Raymond Aron, Patrick Modiano, Vladimir Jankélévitch, Stefan Zweig, Baruch Spinoza, Karl Marx, Sigmund Freud, Henri Bergson… et tant d’autres !

 Mais pourquoi mentionner seulement mes amis juifs, j’ai bien entendu des amis d’autres confessions ?

 Car il semble qu’actuellement on n’admire plus, on ne déteste plus en fonction du talent ou du manque de talent d’un créateur, d’un artiste, d’un savant, mais justement en fonction de son appartenance à une communauté. Il est d’évidence qu’une communauté n’a pas pour principal objet de cultiver l’intelligence, un Homme seul dans une bibliothèque y parvient fort bien, mais pour dominer, asservir les esprits et les corps, con-vaincre. Alors… on assiste à la trahison de la plus noble, de la plus belle, de la plus admirable fraction de l’humanité dont font partie mes amis juifs. Un certain nombre de personnes apparaissent à tout propos dans les médias en tant que militants d’une cause, et ceci n’a rien d’anormal. Ce qui est choquant c’est qu’ils se drapent dans les draps de leurs aïeux individuellement talentueux ou géniaux mais qui ne se reconnaissaient pas dans une communauté autre que la communauté de tous les Hommes. Leurs aïeux haïssaient les clans, les fractions, les meutes qu’ils étaient bien placés pour connaître leur inintelligence et les innombrables dévastations que les clans peuvent infliger au monde. La logique de leur successeur est une logique de guerre… un groupe contre un autre, une partie du monde contre un autre, alors c’est la détestation, la haine, qui prennent le dessus, c’est l’animalité des instincts qui prime tout le reste, et cette animalité ne conserve de l’intelligence que ce qui permet de gagner à tout prix. Les intellectuels se donnent alors pour devoir de berner ses ennemis, ce qu’ont toujours fait les fausses idoles, les mauvais prophètes, les propagandistes de tout acabit.

 Militez si vous voulez MM. les intellectuels du nouveau Monde, mais laissez en dehors de vos propos et agissements ces précieux érudits juifs du temps jadis qui nous ont permis de vivre, de survivre, d’espérer et que vous n’avez pas à accaparer, à agréger, dans une quelconque communauté.

 



57 réactions


  • ZXSpect ZXSpect 29 juillet 2019 18:02

    Tout à fait d’accord avec vous. Lorsqu’il s’agit d’apprécier ou de juger le talent ou l’action d’un individu, on devrait toujours s’abstenir de mentionner son appartenance à une communauté (origine, culture, religion, profession…) lorsque celle-ci n’explique ou ne justifie rien de ce que l’on relate sur la personne.

    .

    Des exemples plus triviaux sont à trouver dans les media qui relatent des faits divers en mentionnant inutilement (ou intentionnellement) la communauté à laquelle appartient l’auteur des faits. (dire qu’un incendiaire est pompier de profession peut se justifier, mais qu’un autre délinquant soit de telle nationalité, origine, religion, ou profession n’est que stigmatisation)

    .

    Merci pour votre article.


  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 29 juillet 2019 18:03

    @ l’auteur

    Article intéressant car révélateur d’une prise de conscience fort pertinente et, je dirais même nécessaire. Mais il vous faudra aller bien au-delà si vous voulez questionner le communautarisme juif comme il se doit, en mettant à jour les représentations qui l’animent et qui proviennent pour l’essentiel d’un judaïsme rabbinique à ne pas confondre avec le judaïsme biblique qui s’est tout naturellement et tout logiquement accompli dans le christianisme.


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 29 juillet 2019 18:08

      @Luc-Laurent Salvador
      Ce sont tous les communautarismes que je critique.


    • Fergus Fergus 29 juillet 2019 19:32

      Bonsoir, Jacques-Robert SIMON

      Toute forme de « communautarisme » est en effet malsaine, voire toxique !


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 29 juillet 2019 20:26

      @Fergus
      Il y a des théories à ce sujet, le communautarisme détruirait les Nations puis disparaitrait dans un strict individualisme connecté.


    • gaijin gaijin 30 juillet 2019 12:46

      @Jacques-Robert SIMON
      je vous rappelle qu’en france vous n’avez pas le droit de critiquer le communautarisme juif vu que c’est de l’antisémitisme déguisé .....


    • gaijin gaijin 30 juillet 2019 12:59

      @Fergus
      « Toute forme de « communautarisme » est en effet malsaine, voire toxique ! »
      n’importe quoi .....le communautarisme est une projection sociale des déterminismes biologiques ....le condamner moralement est une forme de schizophrénie vu que l’illusion que vous appelez « je suis » est un communautarisme .....le réel c’est « nous sommes » nous sommes une communauté biologique , familiale ( encore du biologique ) , sociale .....etc
      niez l’impératif du communautarisme combattez le et a chaque fois vous verrez ressurgir le refoulé
      le problème n’est pas le communautarisme c’est se vautrer sans restriction dans les délices que l’inconscient collectif charrie ( se souvenir de je suis charlie ) qui est le problème .....


  • Mervis Nocteau Marzhin Tavernier 29 juillet 2019 18:04

    Vos catégories mentales ne font pas sens. Vous associez l’amour et la connaissance, par définition, en les opposant au guerroiement, etc. Or il y a des connaissances guerrières, et des amoures niaises. J’en passe, et des meilleures. Tout ce que vous faîtes, c’est vous racontez un joli conte qui, comme tel, n’est pas moche, mais moralise avant tout, en accréditant des catégories mentales infondées ou plutôt, crues ainsi fondées par l’unithéisme, et pas que l’unithéisme. Ce n’est qu’un mode d’expérience spécifique. Un type de vie. Il y en a tant d’autres.


  • OMAR 29 juillet 2019 18:38

    Omar9

    .

    @J. R. Simon : "... mais laissez en dehors de vos propos et agissements ces précieux érudits juifs du temps jadis qui nous ont permis de vivre, de survivre, d’espérer ...".

    .

    Albert Einstein fut un très grand physicien, justement nobélisé en 1921.

    Rarement il est cité sans que son nom soit associé à celui de juif et à Israël.

    Et pourtant, il se considérait comme « un non-croyant profondément religieux  ».

    Et avait refusé à 2 reprises d’être le Président de Israël.dont la création le tourmentait :

    « J’aimerais infiniment mieux un accord raisonnable avec les Arabes sur la base de vivre ensemble en paix, que la création d’un État Juif."

    https://www.lalibre.be/debats/opinions/albert-einstein-l-etat-juif-et-les-arabes-51b8748be4b0de6db9a62e37


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 29 juillet 2019 20:30

      @OMAR
      Merci de vos informations utiles.


    • mmbbb 29 juillet 2019 21:03

      @Positronique en revanche il est vrai qu il y a pléthore de nobels juifs .
      Par ailleurs Israel est un des etats les plus innovants dans les biotechnologies .
      Dans les banlieues francaises, les lieux de savoirs en l occurrence les ecoles et les bibiiotheques arrivent a être cramees Un comble de l ineptie intellectuelle . Ce constat est juste. En France , j ai ete emmerde serieusement par certains arabes , jamais par des juifs La c est aussi un autre constat 


    • doctorix doctorix 30 juillet 2019 11:24

      @Jacques-Robert SIMON
      Macron a eu un discours assez répugnant visant à assimiler antisionisme et antisémitisme.
      Pourtant, cette assemblée de 25.000 rabbins américains (un stade archi-comble) proclame exactement le contraire :
      https://www.europalestine.com/spip.php?article74
      Ce sont des voix qu’on n’entend pas assez, et cela s’explique par le fait que nos media sont détenus par ces juifs que vous n’aimez pas (ceux qui ont fait élire macron, qui fait donc ici un petit renvoi d’ascenseur), et qui prônent la haine de l’autre et la domination du peuple élu.


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 juillet 2019 18:41

    Un juif va au marché avec son âne tôt le matin. Il l’accroche à un anneau et va faire ses courses. Quand il revient à midi, plus d’âne.

    - Si quand ce soir, mon âne n’est pas là, alors je ferai ce que mon grand-père a fait quand on lui a volé son âne...

    Le soir, il revient et son âne est là.

    Un gamin lui demande :

    - Monsieur, vous auriez fait quoi si on ne vous avait pas rendu votre âne ?

    - Eh bien ! je serais rentré à pied.


    • ZXSpect ZXSpect 29 juillet 2019 18:52

      @Séraphin Lampion

      On est toujours le « Belge » de quelqu’un... ou le « Suisse », ou le « .... »


    • Fergus Fergus 29 juillet 2019 19:42

      Bonsoir, ZXSpect

      Ou le Juif pour... un autre Juif. La preuve, cette blague qui m’a été racontée par un ami prénommé Shlomo et que j’ai retranscrite dans un article rédigé en 2009 : 21 rue des Rosiers  :

      Deux garçons coiffés de la kippa se sont arrêtés devant la boutique de Nikos. « Et celle-là, tu la connais ? » demande le premier à son compagnon avant d’enchaîner  :  « Trois boutiques de fringues sont juxtaposées sur le trottoir d’une rue commerçante. Celle de gauche appartient à Dupond, celle de droite à Durand et celle du milieu à Lévy. En cette période de crise, les affaires sont dures : Dupond, la mort dans l’âme, se résout à afficher une remise de 20 % sur tout son stock. Durand est obligé de suivre : il annonce un rabais de 30 %. À ton avis, que fait Lévy ? » Mutisme du compagnon et réponse amusée de son ami. « Élémentaire, Schmock, il placarde un grand panneau au dessus de sa porte : entrée principale des magasins ! »


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 29 juillet 2019 20:31

      @Séraphin Lampion
      J’aime beaucoup votre « fable ».


    • mmbbb 29 juillet 2019 21:14

      @ZXSpect J ai ete sur le marche de Bruges il y a quelques années , Sur un etal de poissons , il y avait un avec un citron dans la gueule . Le poissonnier dit a son collegue, j ai péché un poisson francais , l autre de repondre Pourquoi est il francais ! . Le poissonnier repondit , tu ne vois pas qu il a la gueule ouverte. Je n ai pas dis que j etais francais je me suis marre 


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 juillet 2019 21:44

      @mmbbb

      Aller à Bruges pour n’ en rapporter que ça...


    • mmbbb 29 juillet 2019 22:08

      @Aita Pea Pea au cas ou vous ne l auriez pas compris, c etait une scene impromptu . Il est dommage de confirmer ce rappel . Mais bon il faut se mettre au niveau de ...  Dans cette ville il y a un tres beau musée d art et les belges sont courtois avec les touristes . La peinture cela vous interesse , l ecole du nord cela vous parle ? 


  • rhea 1481971 29 juillet 2019 21:37
    • Je n’utilise pas Twitter, pas Facebook, j’ai assez de connaissances en
    • informatique pour savoir ce que l’on peut faire avec.
    • J’aurai un livre à éditer en septembre.

    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 30 juillet 2019 08:27

      @rhea 1481971
      C’est extrêmement facile : un éditeur à compte d’auteur prendra quelques milliers d’euros mais se charge de l’impression, de la distribution. Sinon il y a des sites gratuits sans ces services.


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 juillet 2019 22:20

    Lol ............


  • phan 30 juillet 2019 06:07
    Aujourd’hui, (Laurent Guyénot), ayant étudié la philosophie profonde des crypto-likoudniks ultra-machiavéliques qui se font appeler néoconservateurs, j’ai acquis la conviction que la tragédie du monde depuis un siècle n’est compréhensible qu’à la condition d’admettre qu’Israël agit sur la scène mondiale à la manière biblique, c’est-à-dire avec la même indifférence et la même cruauté envers les populations non-juives que Yahvé exige de son peuple dans la Bible hébraïque. À leurs yeux, ces populations ne valent pas mieux que du bétail, et leurs souffrances sont sans importance en soi (bien que l’exploitation larmoyante de leur souffrance puisse être très utile). Il n’existe absolument aucune limite morale à la détermination d’Israël de tracer son destin d’hégémonie mondiale sur les cadavres des nations.
    Lyndon Baines Johnson, Henry Kissinger, Edward Teller : Est-ce un hasard s’ils étaient juifs ?

    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 30 juillet 2019 08:23

      @phan
      Je considère tous les textes sacrés comme des bandes dessinées sans dessin, je n’y attache donc aucune importance quant à moi.


    • phan 30 juillet 2019 09:44

      @Jacques-Robert SIMON
      Détrompez vous, ce sont les prétextes pour la colonisation, l’esclavage et des génocides ! 
      « Tuez-les tous ! Dieu reconnaîtra les siens ! » - Arnaud AMAURY (1160-1225)


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 30 juillet 2019 09:57

      @phan
      On peut ne rien comprendre à ce qu’on prêche.


  • quijote 30 juillet 2019 09:52

    L’antisémitisme est lié à un comportement très répandu dans la communauté juive ( oh là là, il essentialise, il crée un amalgame, vite, vite, dénonçons-le au crif et à la licra : non, j’ai écrit « très répandu » ) : sa soumission inconditionnelle à ses « élites » et à ses « représentants » autoproclamés. Tant dans la diaspora que dans « l’état juif ».

    Description synthétique d’un système tacite :

    Les élites juives à « leur » peuple :« Vous êtes libres de penser et d’agir comme bon vous semble, bien sûr. Et nous vous protégeons. A condition qu’en dernière instance vous vous rangiez derrière nous sans discuter dès que la cause l’exige ».

    Le peuple juif à ses élites :« Je ne suis pas toujours d’accord avec vous. Mais dès qu’il le faudra, je mettrai mes idées et valeurs dans ma poche avec mon mouchoir par dessus pour la cause et pour que vous me protégiez. »

    Le paradoxe moderne insurmontable de nos amis « élus » : je dénonce partout et tout le temps l’essentialisation et l’amalgame pratiqués par tout autre communauté ( = prétention à l’universalité ) tout en exigeant un comportement homogène de la mienne ( = tribalisme ), ce qui provoque à intervalle régulier la résurgence de... Devinez quoi.

    Il suffit de voir le traitement que reçoivent les « mauvais juifs », ceux qui ont osé sortir du système que je viens de décrire, c’est-à-dire ceux qui ont osé défier la dimension tribaliste de leur communauté pour rejoindre l’universalisme authentique, pour savoir que ce n’est pas demain la veille que disparaitra... Devinez quoi.

    Amis juifs : vous devez botter le cul à vos élites et être capables de vous émanciper de ces dernières si vous voulez accéder à l’universel. Et seulement alors, devinez quoi...


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 30 juillet 2019 10:01

      @quijote
      Ce que vous écrivez, par d’autres mots et une autre optique, est ce que je décris dans le texte, sans jeter l’opprobre sur quiconque car c’est inutile.


  • cyrius 30 juillet 2019 09:53

    L’intuition (voire l’intention) est bonne. Dommage que vous vous contredisiez sévèrement.

    Certaines personnes citées ont fait preuve de « double bind », vous sous-estimez visiblement la profondeur de la loyauté au groupe.


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 30 juillet 2019 10:03

      @cyrius
      Toutes les communautés agissent ainsi, toutes, qu"elles soient religieuses, philosophiques, politiques, philanthropiques...


    • quijote 30 juillet 2019 13:15

      @Jacques-Robert SIMON

      Merci de reconnaître que le racisme est une donnée ontologique. Et donc universelle.
      Merci, par la même occasion, de reconnaître que l’antiracisme de principe est une escroquerie qu’il faut dénoncer pour que le racisme ontologique, un racisme de basse intensité et naturellement peu dangereux, ne mute pas, ce qu’il est en train de faire sous la pression de la réalité du « vivre ensemble » imposé en Europe, en un racisme beaucoup plus agressif et susceptible d’amener à des guerres civiles de moins en moins larvées et de plus en plus efectives.
      Une fois que l’on a dit ça, personne ne m’empêchera de penser que, parmi les diverses communautés, qui toutes privilégient leurs membres aux détriment des « non-membres », il en est une dont les élites ont une fâcheuse tendance à se présenter comme les représentants du bien et de l’égalité de traitement sur terre, en particulier, mais pas seulement, en France.
      Va-t-il le dire ? Va-t-il le dire ? Et comment qu’il va le dire ! Commencent à nous faire chier, ces tibétains, toujours à donner des leçons !
      Voilà, c’est dit ! Que le Dalaï Lama ferme enfin un peu sa gueule, merde !


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 30 juillet 2019 21:04

      @quijote
      Je ne reconnais rien de ce que vous m’attribuez.


  • Claude Simon Claude Simon 30 juillet 2019 10:19

    On sent chez JR Simon une fatigue des commentaires ou sujets clivants à propos d’une communauté ici identitaire (il n’y a pas de race dit la science), et non religieuse (israélite est celui qui cautionne la religion juive).

    Effectivement, cliver, usage du polichinelle politicien, n’est qu’une perte de temps.

    Il est notoire que la cohésion sociétale est difficile à assurer, faite de crises dont la mémoire et l’actualité sont difficiles à supporter.

    De fait, il est raisonnable de chercher des issues ou des refuges pour éviter l’enlisement séculaire qui n’a d’odeur que le sang et les larmes.

    Faudrait t’il tomber dans l’adulation que vous abhorrez, Mr Simon ?

    Ne chérissez donc vous pas votre propre entendement ?

    Voici le mien.

    L’esprit juif est de trahir une hiérarchie trop bien servie pour son propre salut et le salut de la connaissance, et son partage.

    Je comprends donc votre respect pour certains scientifiques.


  • ddacoudre ddacoudre 30 juillet 2019 12:58

    Bonjour

    Un article que j’ai apprécié au fond. L’on ne peut y parvenir que si l’on dort de la grotte, sans mépriser les hombres qui nous ont faites grandir, ce creuset dans lequel les hommes se déchire parce qu’ils n’arrivent pas à la lumière même quand on leur indique le chemin. La grotte de Platon c’est l’allégorie de Moïse au mont Sinaï. Et comme cela il y en a une pleine bible. des jufiarisations de contes ancestraux, souvent Sumériens. Ou dans les évangile la réhabilitation de la femme par Marie qui représente la fécondité de la mère nourricière qui donne la vie, comme l’était Gaïa. Quand Jésus Christ fit qu il parle en parabole pour qu’on ne le comprenne pas, les catholiques l’on mis en application. Aujourd’hui que l’on s’imagine être un peuple choisi par Dieu et vouloir retrouver le territoire biblique, relève de l’immobilisme quand tous les scientifique s’accordent sur l’évolution et le mouvement. Heureusement que les allemands et les italiens ne veulent pas retrouver leurs anciens pays établi par Charlemagne et Rome. Il y a effectivement un saut à faire nous les faisons par rebonds. Les juifs on renversé le monde précédent développé par Noé qui venait lui-même de celui exterminé par le déluge. Jésus-Christ et venu bousculer les juif lui même bousculé par la loi de 1905, elle même bousculé par Mamon Qui refait surface avec des méfaits alors que nous le savions Alors à oui de toute par les gens s’agitent dans leurs grotte et tous ne peuvent pas en sortir si ceux qui arrive à la lumière ne peuvent plus y des Cordialement ddacoudre overblogcendre.


  • harry stot 30 juillet 2019 13:36

    Bonjour, vous avez oublié de citer lénine, iagoda, Madoff, Sharon…

    Quant a Marx, il était clairement sataniste(https://www.barruel.com/karl-marx-et-satan.html)

    Einstein a tout pompé sur Pointcarré et onfray , entre autres, a démonté freud.

    N’oublions pas ce cher pédophile/proxénète Epstein ou cohn bendit.

    N’oublions pas non plus Sarkozy qui a vendu 600 tonnes d’or pour 1.4 milliard de PQ + augmentation de la dette de 600 milliards, histoire du tuer la France.

    Par contre , gloire à benjamin freedman, gilatz atzmon, henry makow…

    Faites preuve de discernement et surveillez vos fréquentations.


  • marmor 30 juillet 2019 15:23

    Ah, nous avons oublié ce grand homme juif aussi, humaniste et grand penseur, Henry Kissinger, fossoyeur du Cambodge sur qui il a fait déverser des tonnes de bombes alors qu’il n’était en guerre avec personne, occasionnant des centaines de milliers de morts, et a fait assassiner Allende pour installer le régime du sanguinaire Pinochet, avec toute l’amoralité qui le caractérisait. Donc, comble de cynisme, on lui a décerné le prix Nobel de la paix, parce qu’il était juif ou pour les centaines de milliers de morts qu’il a généré ? Dieu seul le sait ………..( je vais encore me faire traiter « d’antisémite décomplexé ! »)


  • Pierre 31 juillet 2019 15:17

    J’ai toujours été étonné que des gens aussi intelligents ne prennent plus par exemple l’ascenseur le vendredi soir pour éviter d’aller en enfer...peut-être parce que le paradis est accessible seulement par l’escalier !


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 31 juillet 2019 17:37

      @Pierre
      Dans un système, une seule interdiction, strictement suivie, peut le faire s’écrouler. Une d’entre elles : interdire les ascenseurs.


    • agent ananas agent ananas 1er août 2019 01:55

      @Pierre
      Saviez vous que Primo Levi est décédé suite à une chute dans un escalier.
      Par contre je ne sais pas si c’était un vendredi soir, donc je ne puis dire s’il est allé en enfer ou au paradis.


    • Pierre 4 août 2019 13:39

      @agent ananas
      Donc, si l’on se croit obligé d’observer ces niaiseries, vaut mieux habiter en rez-de-chaussée !


  • agent ananas agent ananas 1er août 2019 01:28

    Primo Levi mettait lui aussi toute son énergie à ne pas tricher avec la réalité, à ne pas la dépeindre comme on voudrait qu’elle soit, comme on aurait intérêt qu’elle soit.

    En vérité, le mensonge est un thème cher Primo Levi, comme en témoigne cet extrait qui conclut son livre « Lilith et autres nouvelles » (Le Livre de Poche, 1989)

    "De tout ce que tu viens de lire tu pourras déduire que le mensonge est un péché pour les autres, et pour nous une vertu. Le mensonge ne fait qu’un avec notre métier : il convient que nous mentions par la parole, par les yeux, par le sourire, par l’habit. Non pas seulement pour tromper les patients ; tu le sais, notre propos est plus élevé, et le mensonge, et non le tour de poignet, fait notre véritable force. Avec le mensonge, patiemment appris et pieusement exercé, si Dieu nous assiste nous arriverons à dominer ce pays et peut-être le monde : mais cela ne pourra se faire qu’à la condition d’avoir su mentir mieux et plus longtemps que nos adversaires. Je ne le verrai pas, mais toi tu le verras : ce sera un nouvel âge d’or, où seules les dernières extrémités pourront nous mettre dans la triste nécessité d’arracher encore des dents, tandis qu’il nous suffira, pour gouverner l’État et administrer la chose publique, de prodiguer les pieux mensonges que nous aurons su, entre-temps, porter à la perfection. Si nous nous révélons capables de cela, l’empire des arracheurs de dents s’étendra de l’Orient à l’Occident jusqu’aux îles les plus lointaines, et n’aura pas de fin".


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er août 2019 08:22

      @agent ananas
      Bien entendu, la recherche de la vérité est difficile et périlleuse car elle dérange tous les croyants (ceux qui ne font que croire). Mais Primo Levi fit résolument cette recherche dans chaque moment de sa vie.


    • quijote 1er août 2019 12:59

      @Jacques-Robert SIMON

      Content de lire que vous êtes contre la loi Fabius-Gayssot.


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er août 2019 13:50

      @quijote
      La loi n o 90-615 du 13 juillet 1990 tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe, dite loi Gayssot.


  • agent ananas agent ananas 1er août 2019 02:10

    Et tous mes autres amis juifs font de même dans d’autres domaines : Raymond Aron, Patrick Modiano, Vladimir Jankélévitch, Stefan Zweig, Baruch Spinoza, Karl Marx, Sigmund Freud, Henri Bergson… et tant d’autres !

    Le proverbe dit que l’on a les amis qu’on mérite. Moi je crois plutôt qu’on a les amis qu’on choisit.

    Mes amis juifs se nomment donc, Norman Finkelstein, Medea Benjamin, Lee Camp, Aaron Mate, Max Blumenthal, Dan Cohen, William Blum (paix à son âme) dont je croise certains d’entre eux parfois à la librairie « Politics and Prose » sur Connecticut Avenue ou lors d’opérations pacifistes contre l’Empire on The Hill.


Réagir