mardi 6 août - par rosemar

N’oublions pas la sensibilité !

Au pays de Descartes, où la raison est triomphante, nous oublions trop souvent l'importance de la sensibilité...

"Ne méprisez la sensibilité de personne ; la sensibilité de chacun, c’est son génie", a écrit Charles Baudelaire.

La sensibilité c'est la faculté de sentir, c'est aussi un sentiment d'humanité, de tendresse envers les autres.

 

Dans nos sociétés vouées à la technicité, la sensibilité n'est plus à l'honneur : on la méprise, on la considère comme un signe de faiblesse.

Dans une société vouée à la consommation et au chiffre, la sensibilité n'a plus sa place.

Il faut être efficace, performant, on en oublie toute l'importance et toute la valeur de la sensibilité.

 

Les artistes font preuve d'une grande sensibilité, les peintres, les écrivains, les musiciens développent cette qualité grâce à l'exercice de leur art.

Que serions-nous sans les arts, sans la musique, la littérature, la poésie, la peinture ? Des êtres sans âme...

 

Nous oublions trop souvent dans le monde moderne de faire appel à nos 5 sens.

Voir, contempler, toucher, sentir, entendre, écouter, goûter, nous ne prenons plus le temps de le faire...

Et pourtant, c'est ce qui fait notre humanité. 

Nous sommes souvent comme aveugles, sourds, dépourvus d'odorat, de goût, de sensation tactile...

 

La sensibilité est en fait "une connaissance profonde, unique et définitive".

C'est un savoir précieux, elle est même ce qui nous permet de nous orienter dans la vie, de savoir ce que nous aimons, ce qui nous déplaît, ce qui nous motive.

Et il est vrai que notre sensibilité n'est pas vraiment éduquée : ainsi, les médecins sont recrutés sur leurs performances physico-mathématiques.

Les qualités sensibles ne sont pas prises en compte : elles sont pourtant essentielles, pour un médecin.

Un médecin ne doit-il pas écouter ses patients, avoir le sens de la personne ?

Or, souvent, les médecins deviennent de purs techniciens dénués d'humanité.

Il importe ainsi de redonner une place à la sensibilité dans de nombreux domaines, il importe pour chacun d'entre nous de retrouver une sensibilité.

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/08/n-oublions-pas-la-sensibilite.html

 

Source :

https://www.franceculture.fr/emissions/3-minutes-de-philosophie-pour-redevenir-humain/baudelaire-ne-meprisez-la-sensibilite-de-personne-la-sensibilite-de-chacun-cest-son-genie



15 réactions


  • sls0 sls0 6 août 16:45

    On est surtout des consommateurs dont les envies sont guidées par la pub à la télé.


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 6 août 16:57

    après...

    si la sensibilité n’est pas suffisante, on peut toujours jouer sur l’ouverture et la vitesse, il suffit de connaitre la règle 1/16


  • Pauline pas Bismutée 6 août 21:00

    Ah l’ironie du hasard ! « N’oublions pas la sensibilité » entre « Un monde impitoyable » et « Comment virer un employé »

    PS pardon, n’ai pu résister ....


  • victormoyal victormoyal 7 août 08:45

    (Au pays de Descartes, où la raison est triomphante)... ?

    heu..il doit se retourner dans sa tombe le gus.. !


  • « L’étude des maths en comprimant la sensibilité et l’imagination rend parfois l’explosion des passions terrible .  »  Père Dupanloup *

     * ( pas celui de l’avion

     


  • floyd floyd 7 août 16:22

    "La sensibilité c’est la faculté de sentir, c’est aussi un sentiment d’humanité, de tendresse envers les autres.

    "

    Exactement ! Malheureusement cette sensibilité est extrêmement rare. Beaucoup de gens confondent la sensibilité et l’émotivité. Ils pensent parce qu’ils sont très émotifs qu’ils sont sensibles, mais la vraie sensibilité vient du coeur. Ce n’est pas parce qu’on pleure facilement devant un film qu’on est obligatoirement un vrai sensible. En tout cas, j’ai lu pas mal d’articles et de livres sur les soi-disant ’hyper-sensibles’ et les études montreraient qu’il y aurait 20% d’hyper-sensibles dans la population. Ce chiffre est évidemment totalement faux et très exagéré, car c’est très rare que je rencontre vraiment des personnes sensibles. J’ai également côtoyé pas mal de ’milieux spirituels’ et j’ai été déçu de voir qu’il n’y avait pas plus de sensibilité dans ces milieux. Les gens cherchent surtout le détachement, ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi, mais sans la compassion.

    Après évidemment la sensibilité a ses bons et mauvais cotés. Dans notre société elle n’est pas du tout reconnu et je me sens souvent comme un agneau parmi les loups. J’ai très souvent l’impression d’être un mouton noir. Mais elle a aussi ses bons cotés : on comprend de tout de suite des choses très subtiles qui ne sont pas accessibles à tout le monde et on est également très sensible à la beauté en général, que ce soit à travers les arts ou par la contemplation de la nature.


  • OMAR 7 août 18:55

    Omar9

    .

    @rosemar :" il importe pour chacun d’entre nous de retrouver une sensibilité.

    .

    J’aurai bien aimé lire ou sentir votre sensibilité et votre empathie pour toutes les victimes et leurs familles, de cet ignoble massacre raciste visant principalement des mexicains aux USA...

    https://www.20minutes.fr/monde/2577935-20190805-mexicains-parents-heros-31-morts-fusillades-etats-unis

    .
    Mais ni vous, ni surtout ceux qui sont prompts à s’indigner, accuser, vilipender et condamner d’autres actes aussi méprisables, aussi racistes, n’ont daigner consacrer le moindre billet, la moindre phrase au profit de ces martyrs.
    .
    Et oui, même la sensibilité est un sentiment sélectif, très sélectif...


    • popov 8 août 13:35

      @OMAR

      Avouez que cet attentat horrible vous arrange bien. Il vous permet de détourner l’attention des actes similaires commis par vos coreligionnaires un peu partout dans le monde à un rythme soutenu. Et je ne parle pas des vols, viols, assassinats, profanation d’églises et de cimetières commis quotidiennement en France par les suiveurs de Mahomerde.


  • Agafia Agafia 8 août 13:56

    Comme dirait l’autre, pour vendre quelque chose, c’est mieux d’avoir un échantillon sur soi... ^^


Réagir