vendredi 23 février - par Gérard Luçon

Navalny ... vu par le Général Delawarde

Précision : excepté la photo d'accompagnement que j'ai trouvée sur un "réseau social" je n'ai apporté aucune modification au texte qui suit, écrit par le Général Delawarde !

A chaque fois qu’une importante élection russe se profile, un opposant de Vladimir Poutine disparaît dans des conditions troubles. Nous avons déjà eu droit à de nombreux feuilletons abracadabrantesques.

Anna Politkovskaïa en octobre 2006, Litvinenko en Novembre 2006, Nemtsov en février 2015, Skripal en mars 2018, Navalny une première fois en août 2020, sauvé de justesse parce que Poutine autorise son transfert en Allemagne, Navalny une deuxième fois en février 2024 et cette fois ci, c’est la bonne. Tout a toujours été attribué à Poutine. Des films à la gloire du tueur en série Poutine ont été tournés à Hollywood, histoire de mieux s’attaquer à la popularité inoxydable de cet homme et de lui bâtir une image de tyran sanguinaire à l’échelle de la planète.

J’ai, pour ma part, écrit des articles sur plusieurs de ces faits troublants dont certains ont fait un véritable tabac à l’époque de leur parution :

https://reseauinternational.net/affaire-skripal-verite-ou-mensonge/ ,

https://reseauinternational.net/lettre-de-vladimir-a-theresa-general-dominique-delawarde/

et https://www.breizh-info.com/2020/09/06/149905/affaire-navalny-verite-ou-mensonge-par-le-general-dominique-delawarde/?&nbsp ;

Reprenons la dernière farce Navalny 2024 pour tenter de l’expliquer aux lecteurs intelligents. Pour les autres, ils peuvent passer leur chemin. Après son interview par Tucker Carlson, la popularité de Poutine est à son zénith tant en Russie même, que sur l’ensemble de la planète. L’occident médiatique et politique est déstabilisé, et ce, d’autant plus que sur le front de la guerre en Ukraine, la défaite d’Advdiivka se profile inexorablement. Ca fait beaucoup, beaucoup trop pour un homme que l’occident planétaire a toujours voulu présenter comme un tyran sanguinaire à la face du monde mais qui gagne à être connu. Les services occidentaux ressortent donc leur méthode éculée qui consiste à bâtir une nouvelle et belle histoire pour porter un coup décisif à la réputation de Poutine.

Et nous voilà dans le remake de l’affaire Navalny de 2020. Tout aussi maladroite et cousue de fil blanc. Les services occidentaux et les médias complices prennent vraiment les citoyens européens de base pour des cons qui ne se poseront pas de questions. Ils ont d’ailleurs raison car il faut bien reconnaître que des cons, ce n’est pas ce qui manque dans l’occident otanien. En soudoyant les bonnes personnes, des relais des services occidentaux en Russie s’arrangent pour envoyer Navalny « ad Patres » sans trop laisser de traces. C’est même étrange que l’on n’ait pas retrouvé sur place le téléphone portable ou la carte d’identité égarée de Vladimir Poutine….

Pourtant, certaines questions se posent et les deux plus gênantes sont évidemment :

1 - Cui Bono ? A qui profite le Crime ? La réponse à cette première question désigne souvent le meurtrier dans la quasi totalité des enquêtes criminelles. Elle élimine d’emblée le candidat Poutine mais elle accable les services de l’occident otanien. Leur intérêt ? Réduire à néant le bonus engrangé par Vladimir Poutine dans son interview avec Carlson ; occulter, sur le plan médiatique, la piteuse retraite en cours d’Advdiivka. Faire oublier Gaza Mais il y a une autre question qui tue. L’épouse de Navalny, Ioulia Navalnaïa, était, par le plus grand des hasards, bien sûr, invitée à s’exprimer à la 60 ème conférence de Munich sur la Sécurité. L’invitation avait été lancée, par une heureuse coïncidence, avant l’annonce de la mort de Navalny. Il est évident que le discours d’une jolie veuve est toujours plus crédible, respectable et poignant que le discours d’une simple opposante qui cherche à discréditer son président en exercice.

Mais l’indignation de la veuve de 47 ans, Ioulia Navalnaïa, est un peu moins crédible, lorsqu’on sait que, n’espérant pas revoir son mari avant la fin de sa peine d’emprisonnement de 19 ans, elle l’avait déjà plus ou moins remplacé. Le pion Navalny n’ayant plus aucune utilité dans le jeu politique des occidentaux en Russie puisqu’il était en prison pour longtemps, il convenait pour nos « services » de le remplacer par une personne plus charismatique : sa femme. Pour la « booster » en politique, un film documentaire venait d’être réalisé sous le titre « Navalny » dans lequel la jolie future « veuve » jouait son propre rôle. Aucun des lecteurs de ces lignes ne s’étonnera que ce « forcément très bon documentaire » ait obtenu l’ Oscar du meilleur documentaire, en mars 2023, à New York. Il faut dire que ce documentaire avait été réalisé pour CNN (tiens donc …) par un jeune, beau et séduisant sayan canadien de 29 ans, Daniel Roher, dont chacun peut imaginer la mission qu’il avait reçu en s’attelant à cette tâche. Évidemment, la jolie veuve qui goûtait aux joies de la célébrité en occident otanien ne pouvait rester indifférente à sa nouvelle vie de star. Selon le Time of Israël, ce beau et jeune sayan réalisateur aurait appelé en mars dernier les Israéliens à s'inspirer du dissident russe Navalny et à ne pas « esquiver la lutte contre l’autoritarisme ». A voir ce qui se passe aujourd’hui à Gaza, où un régime sioniste autoritaire et toxique sème la mort sans limite, il n’a pas été entendu.

https://fr.timesofisrael.com/le-realisateur-oscarise-de-navalny-invite-le-monde-a-resister-aux-regimes-toxiques/ Sans épiloguer trop longtemps sur cette bonne farce, jouée par nos Ioulia Navalnaïa et Daniel Roher 2023 services pour tenter de salir l’image de Poutine et de limiter son score à la prochaine présidentielle russe, on peut aussi se demander pourquoi le chœur des vierges médiatiques de l’occident otanien s’est exprimé si vite et si fort, en meute, comme il sait si bien le faire. Pourquoi Wikipédia qui avait sa mise à jour sur la biographie de Navalny toute prête a réagi si vite, sans se poser de question, pour mettre le décès en ligne et son narratif présumé « impartial » de l’affaire. Pour conclure, les responsables russes seraient, eux aussi, en droit de poser quelques questions à l’occident otanien

 : 1 – QUI a tué les 2 frères Kennedy à 5 ans d’intervalle ? (version crédible SVP). Revoir, pour mémoire, l’excellent documentaire suivant qui pose les bonnes questions. anglophones : https://www.youtube.com/watch?v=a37FM542MXE francophones : https://geopolitique-profonde.com/articles/kennedy-assassinat-guyenot

2 – QUI a pendu le prétendu suicidé Epstein, sayan et agent du Mossad, dans sa prison de « Haute sécurité ... » le 10 août 2019, parce qu’il devenait encombrant et dangereux ?

3 – QUI a jeté à la mer Robert Maxwell, magnat de la presse britannique retrouvé noyé, sayan et agent du Mossad, parce qu’il devenait encombrant et dangereux ?

4 – QUI a tué Gonzalo Lira, cinéaste américano-chilien pro-Poutine dans une prison ukrainienne. POURQUOI la meute médiatique occidentale ne s’est-elle pas mobilisée pour traiter ce scandale avec la même ardeur qu’elle le fait pour feu Navalny ?

5 – Vladimir Poutine n’avait il pas raison en disant à Tucker Carlson que la propagande occidentale était championne du monde au point qu’elle réussirait à imposer son narratif quellesque soient les preuves présentées ?

Bonne chance à Ioulia Navalnaïa dans son nouveau rôle de star sélectionnée, adulée et promue par la CIA, pour être la nouvelle « opposante numéro 1 » à Vladimir Poutine jusqu’au jour où nos services décideront qu’elle n’est plus « utile ». Il lui faudra alors faire très attention. La CIA n’a pas d’ami ….

A chacun de se forger son opinion sur cette affaire « Navalny II » que je qualifie sans hésitation, pour ma part de comédie, voire de farce grossière.

DD (ancien chef situation-renseignement-guerre électronique à l’État Major de Planification opérationnelle



75 réactions


  • Jelena Jelena 23 février 17:37

    En occident, il suffit d’être russophobe pour devenir une star ou un martyr. Si Trump n’y met pas un frein (ce qui n’est pas évident), on se demande comment cela va se terminer.


    • berry 24 février 08:16

      @Jelena
      Il a déclaré hier à Nashville que l’Etat profond est plus dangereux que la Russie ou la Chine.
      "Cette fois, la plus grande menace ne vient pas de l’extérieur de notre pays, mais des gens de l’intérieur, qui sont plus dangereux que ceux de l’extérieur.
      Ce sont des gens complètement malades."

      Il a bien cerné le problème.


    • JPCiron JPCiron 25 février 09:11

      @berry

      < l’Etat profond >

      Si j’en juge par le lien fourni par l’auteur (ref. : article de Delawarde) :
      https://reseauinternational.net/affaire-skripal-verite-ou-mensonge/
      Certaines des têtes de l’Etat profond pourrait être située hors des frontières :
      < Israël dispose, par le biais d’une diaspora riche et puissante et de nombreux sayanims, d’une influence considérable et d’une capacité d’action dans le monde entier mais plus particulièrement aux États-Unis, au Royaume Uni et en France, pays dans lesquels il contrôle les médias les plus influents, la politique étrangère et même, à un certain degré, les chefs d’état. >
      .
      Ce qui semble conceptuellement impossible, car, nos Politiques ne pourvant l’ignorer, ils auraient depuis longtemps déja pris des mesures drastiques pour sauvegarder les intérêts nationaux !


    • JPCiron JPCiron 25 février 09:22

      @JPCiron

      (sauf prostitution intellectuelle)


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 25 février 09:46

      @JPCiron
      Sur le contrôle effectué en France, Jean-Jaurès en a parlé au XIXème siècle !!!

      « Dans les villes, ce qui exaspère le gros de la population française contre les Juifs, c’est que, par l’usure, par l’infatigable activité commerciale et par l’abus des influences politiques, ils accaparent peu à peu la fortune, le commerce, les emplois lucratifs, les fonctions administratives, la puissance publique . [...] En France, l’influence politique des Juifs est énorme mais elle est, si je puis dire, indirecte. Elle ne s’exerce pas par la puissance du nombre, mais par la puissance de l’argent. Ils tiennent une grande partie de la presse, les grandes institutions financières, et, quand ils n’ont pu agir sur les électeurs, ils agissent sur les élus. Ici (en Algérie), ils ont, en plus d’un point, la double force de l’argent et du nombre. » Jean Jaurès, 1898 1er mai, La Dépêche


    • Et hop ! Et hop ! 25 février 23:23

      @Gérard Luçon

      Pas étonnant qu’il ait été assassiné.
      Mais par QUI ?


  • leypanou 23 février 17:44

    500 nouvelles sanctions contre la Russie de la part de l’empire des mensonges pour quelqu’un dont on ne sait même pas de quoi il est mort, à part qu’apparemment il a eu un caillot (comme certains l’ont dit, il était probablement multi-dosé, raison de plus pour croire que sa mort était peut-être naturelle, même si je partage les soupçons du général) : avec l’ancien monde, rien ne peut plus étonner, vivement la nouvelle.


    • Jelena Jelena 23 février 18:06

      @leypanou : En imposant des sanctions à des entreprises de Chine, Inde, Turquie, Serbie, EAU, Arménie et bien d’autres pays, les dégénérés qui dirigent l’UE ne se rendent même pas compte qu’ils s’enferment progressivement dans une bulle.


    • leypanou 23 février 18:19

      @Jelena
      ce qui est en train de se passer en Allemagne est plus grave qu’une bulle : c’est du suicide économique (plus grave qu’en France)


    • Jelena Jelena 23 février 18:31

      @leypanou : C’est une spécialité allemande de détruire l’Europe... Et comme le dit le dicton « Jamais 2 sans 3 ».


    • alinea alinea 24 février 12:43

      @Jelena
      « Bulle » n’est pas le mot Jelena !! s’enfermer dans une bulle dit se protéger dans son cocon égoïste de bonheur !
      Ben on n’est pas enfermé, on ne nage pas dans le bonheur, on s’enfonce grave et je crois que l’expression serait plutôt : on s’enlise dans notre mégalomanie paranoïaque !
      Quand je dis « on » ça inclut les victimes, nous ! parce que ce n’est pas un pronom indéfini ici, on connaît les responsables, les supporters, les complices et les collabos !


  • sylvie 23 février 17:54

    Donc la première photo est un fake, cela démarre bien...


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 23 février 17:57

      @sylvie
      vous avez une source crédible (pas l’AFP) pour affirmer ça ?


    • sylvie 23 février 18:07

      @Gérard Luçon
      C’est vous même qui dit avoir trouvé cette photo sur les « réseaux », je ne reconnait pas du tout Navalny sur cette photo.
      Sources : moi même.


    • Astrolabe Astrolabe 23 février 18:07

       
      @sylvie
       
      En effet :
       

      " L’opposant politique russe Alexeï Navalny est décédé en prison le 16 février 2024. Depuis, sa veuve, Ioulia Navalnaïa, est victime d’une campagne de désinformation en ligne.

      Des images circulant sur internet suggèrent que moins d’une semaine après la mort de son mari, Ioulia Navalnaïa serait déjà en couple avec un autre homme. En utilisant des outils de recherche d’images inversée, Le Cube a réussi a remonter à l’origine de ces images. 

      Dès le 19 février, soit trois jours après la mort de son mari, Ioulia Navalnaïa publiait une vidéo dans laquelle elle jurait de poursuivre son combat pour les idées démocratiques, et contre la politique du président russe Vladimir Poutine. 

      Très vite, une photo de la veuve à la plage avec un autre homme a circulé sur X (anciennement Twitter). La photo date en réalité d’août 2021, lorsqu’elle avait été postée sur Instagram par l’homme qui y prend la pose aux côté de Ioulia Navalnaïa. 

      Il s’agit du milliardaire russe Evgueni Chichvarkin, qui a fui la Russie en 2019. Il est aujourd’hui négociant en vin à Londres, et est également un fervent critique de Vladimir Poutine. 

      Après l’annonce de la mort d’Alexeï Navalny, l’homme d’affaires lui a rendu hommage sur les réseaux sociaux, en publiant des photos d’eux ensemble. Il dit le considérer comme un « ami proche ».

      Une autre photo a beaucoup circulé sur internet, appuyant aussi la thèse du couple Chichvarkin-Navalnaïa : on y voit les supposés amants s’enlacer, tandis Evgueni Chichvarkin tient dans sa main un joint de cannabis. 

      Une recherche d’image inversée montre que la photo a été retouchée : il s’agit, à l’origine, d’Alexeï Navalny et sa femme s’embrassant, prise en 2013. Le visage d’Evgueni Chichvarkin et le joint de cannabis ont été numériquement ajoutés. 

      Les deux photos dont il est question ne sont pas apparues seulement après le décès de l’opposant politique russe. Depuis des années, Ioulia Navalnaïa est victime de diffamation en ligne. 

      Cette fois-ci, les images ont été diffusées par des sites internet comme Pravda, connu pour être une source de désinformation pro-Kremlin. "


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 23 février 18:12

      @sylvie
      normal de ne pas reconnaître Navalny, c’est Chichvarkyn ...


    • Seth 23 février 20:43

      @Astrolabe

      C’est pas Navalny. Pas les mêmes cheveux et le choix de vêtements est curieux.


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 24 février 03:43

      @Seth
      comme l’a écrit Astrolabe : « 

      Très vite, une photo de la veuve à la plage avec un autre homme a circulé sur X (anciennement Twitter). La photo date en réalité d’août 2021, lorsqu’elle avait été postée sur Instagram par l’homme qui y prend la pose aux côté de Ioulia Navalnaïa. 

      Il s’agit du milliardaire russe Evgueni Chichvarkin, qui a fui la Russie en 2019. »


    • Seth 24 février 12:37

      @Gérard Luçon

      Merci pour l’explication, j’avions pas tout bien suivi.


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 24 février 12:41

      @Seth
      de rien, il faut aussi avoir un peu de mansuétude, cette épouse dont le mari a pris 19 ans de ferme n’a pas forcément envie de se retrouver avec la « foufougnette en jachère » sur une longue durée ... en plus elle n’est pas de la dernière portée !!!


    • chantecler chantecler 24 février 13:08

      @Gérard Luçon
      C’est quoi une foufougnette ?
      Une petite foufoune ?
      Mais une petite foufoune ne cherche qu’à apprendre et à se développer , pour notre plus grand bonheur ...
      Ce sujet me passionne, en ce moment , je le reconnais ...
      D’où venons nous ? Malgré toutes ces diableries .... !
      Quel temps passons nous , y consacrons nous , les addicts de ce site , du coté de la foufougnette ?


    • Seth 24 février 13:36

      @Gérard Luçon

      elle n’est pas de la dernière portée

      Il est vrai que sans son maquillage kardashianesque, son minois a l’air dans un état d’effondrement déjà avancé avec des bajoues en chute libre, ce qui ne l’empêche pas d’avoir l’air d’une chaudasse.

      Pour son nouveau, il a un choix vestimentaire fort curieux typique des parvenus ayant un goût à chier. smiley


    • alinea alinea 24 février 14:57

      @Seth
      De plus, la pose de la minette âgée est d’un naturel à couper le souffle ! on sent la photo prise sur le vif, sauf si, naturellement, naturelle elle n’est jamais !


    • Seth 24 février 16:51

      @alinea

      « Il a chassé le naturel, le naturel n’est pas revenu. » Jules Renard smiley


    • Seth 24 février 16:54

      @Seth

      En plus vous noterez que même sur la plage, ses pieds gardent « naturellement » leur position sur talons aiguille. smiley


    • Seth 24 février 17:16

      @Seth

      De plus n’étant plus de la première fraîcheur, est elle à votre avis peroxydée ou teinte en jaune poussin ? smiley

      Et avez vous notez cette petite bouche méprisante, exigeante, péremptoire et insatisfaite ? Pas facile à contenter cette Ioulia. Navalny était un homme courageux.


    • alinea alinea 25 février 13:22

      @Seth
      Comme elle a tout de la tête à claques, il était sûrement un toutou... ! les toutous à mémères, en général, se défoulent sur tout ce qui passe !! qu’ils soient canins ou homo sage !!


    • Et hop ! Et hop ! 25 février 23:29

      @Gérard Luçon

      La mère de Navalny a accordé une interview, elle dit que son belle-fille n’est jamais allé lui rendre visite en prison, qu’elle en a profité pour lui voler tout ce qu’il avait et qu’elle a abandonné ses enfants qu’elle a recueillis sans un sou.


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 février 03:48

      @Et hop !
      J’aimerai bien récupérer cette interview et en faire vérifier la traduction...


    • alinea alinea 26 février 13:22

      @Gérard Luçon
      Toutes des salopes, et, en plus, elles portent plainte quand, il y a trente ans, un malotrus leur a mis la main aux fesses...
      pauvres hommes, le pire c’est que je suis sincère ! la femme est vénale, enfin si « on » a fait tout pour ! celles que je connais ne le sont pas !!

       smiley

  • Com une outre 23 février 18:43

    Delawarde ne doit pas être trop copain avec Trinquand. Je ne sais pas si ils se saluent dans les couloirs.


  • Adel 23 février 19:00

    Pour ma part, je me range d’autant plus facilement à cet avis que son transfert vers cette fameuse prison en plein Arctique devait sûrement avoir pour but de le soustraire à une menace qu’avaient dû prévoir les renseignements russes. Il faut croire que les tentacules de la pieuvre décidément portent très loin...


    • Dudule 24 février 16:38

      @Adel

      Je me suis fait la même réflexion.

      De même, le retour d’Allemagne vers la Russie de Navalny est difficilement compréhensible, à moins de considérer qu’il avait parfaitement compris que ça vie était menacée en Europe. Navalny avait probablement peur de se faire nemtsoviser.

      Navalny, comme Nemtsov et d’autres « opposants » à la popularité microscopique en Russie, était de toutes évidences plus utile aux néocons mort que vivant. Si le gars est complètement grillé, autant en faire un martyr.

      A la place de Khodorkovski, je serai inquiet...


  • mursili mursili 24 février 00:03

    Mais non, mon général, vous n’avez rien compris à Navalny parce qu’en vrai, Navalny, c’est beaucoup plus que ça !

    Navalny, héros, saint et martyr, embaumé et canonisé par Vincent Hervouët sur Europe 1 :

    https://www.youtube.com/watch?v=ZH3olBozs_k&t=2s

    Ou encore, modèle de courage et raison de faire la guerre, en couverture du magazine mainstream allemand Stern :

    https://shop.stern.de/de_DE/stern-aktuelle-ausgabe/stern-magazin-aktuelle-ausgabe.html

    Le courage est plus fort que Poutine - C’est l’héritage de Navalny : l’Europe doit enfin s’armer par tous les moyens contre le dirigeant russe.


    • Seth 24 février 17:18

      @mursili

      Il faut bien que la Nozamizalmanie se console comme elle peut de ses soucis économiques qui ne seraient pas à ce qu’il se dit étranger à ces questions russo-ukrainiennes. smiley


    • mursili mursili 25 février 17:09

      @Seth

      Oui. Nozamizalmans sont soumis à une propagande otanienne encore plus massive que les Français, ce qui n’est pas peu dire.


    • Seth 25 février 20:15

      @mursili

      Les Nozamizalmans doivent tant au US (leur existence même et leur réunification) depuis la dernière guerre (puisque hors Hitler personne n’était nazi , dixit la gauche bien pensante smiley) qu’ils ne peuvent rien leur refuser.

      Soyons méchants, disons la vérité... smiley


    • Seth 25 février 20:21

      @mursili

      Je ne vous ai pas vu exprimer votre Himmense Hémerveillement lors des dernières nécro schifferrienne (immense déception smiley-)


    • mursili mursili 25 février 22:52

      @Seth

      Désolé, sans doute une baisse de forme de mon côté mais je dois avouer que les dernières productions du Maître incontesté de la boursouflure littéraire m’ont moins emballé que d’habitude : deux hommages à Baderne-ter qui bien qu’empreints d’une émotion contenue m’ont semblé bien laconiques selon la norme schifferienne, deux indignations forcées au sujet de chefs-d’œuvre de l’art universel vandalisés par des militantes tout aussi ineptes qu’écologistes, dans lesquelles je n’ai pas retrouvé cette prolifération d’épithètes redondantes et ces effets de manche à la crême Chantilly que nous apprécions tant chez lui.
      Espérons qu’il recouvre bientôt sa verve authentique afin que nous puissions lui renouveler la sincère et incommensurable admiration que nous lui portons !


    • mursili mursili 25 février 23:11

      @Seth

      Si l’on se souvient que c’est en présence du chancelier Scholz que Biden avait quasiment annoncé son intention de détruire Nord Stream, le degré de déni et d’omerta des responsables allemands à ce sujet est sidérant et relève pratiquement de la psychiatrie.
      Inquiétant aussi cette volonté d’en découdre avec la Russie et ce soutien inconditionnel au génocide en cours à Gaza sous prétexte que toute critique d’Israël est une manifestation d’antisémitisme, ce qui est évidemment faux. L’Allemagne semble être condamnée à toujours finir du mauvais côté de l’’histoire... 


    • Et hop ! Et hop ! 25 février 23:34

      @mursili

      Après ce que les anglo-américains leur ont fait en 1945-1946, et même avant en 1938-1945, normal qu’ils soient toujours traumatisés. Lire Hellstorm.


    • mursili mursili 26 février 08:06

      @Et hop !

      Sans oublier les Russes (les Soviétiques). Il en est aussi beaucoup question dans le livre que vous recommandez. Pour beaucoup d’Allemands la période soviétique n’est pas non plus un bon souvenir.
       
      Cependant l’empreinte des souvenirs douloureux de la Deuxième Guerre mondiale (honte des crimes hitleriens, refoulement des crimes de guerre alliés), n’empêche pas d’être lucide sur l’état actuel du monde. Ce qui est incompréhensible c’est que les dirigeants allemands
      semblent accepter que leur grand ami et « protecteur » US travaille activement à l’affaiblissement de leur économie.

      En même temps (!) le gouvernement Scholz et son « ampelkoalition » (SPD, FDP, Grünen) ont de moins en moins la cote dans l’opinion si en juge à l’évolution des courbes de satisfaction depuis janvier 2022 : de 65% à 29% de satisfaits à ce jour.

      https://de.statista.com/statistik/daten/studie/1295763/umfrage/bewertung-der-arbeit-von-olaf-scholz-als-bundeskanzler/ 


  • Berthe 24 février 01:06

    c"était pas un oposant neuneu, c’est un oligarque du meme acabit que zelensky que nos médiacrottes ont élevé au rang des opposants. S’il est retourné en Russei, c’était dans un but précis. Je vous laisse le déccouvrir. 


  • Gérard Luçon Gérard Luçon 24 février 03:56

    Commentaire lu dans l’Eclaireur des Alpes du 16/02

    « Il est d’autant plus incongru de dresser en quasi-héro et figure plus emblématique et médiatique que politique de l’opposition un homme qui, finalement, ne faisait pas beaucoup d’ombre à Vladimir Poutine. En mai 2017, un sondage en vue de l’élection présidentielle de 2018 le crédit de 2 % des voix, contre 63 % pour Vladimir Poutine. Sa candidature avait finalement été invalidée en raison d’une condamnation pour détournement de fonds.

    Parfait opposant façon épouvantail Navalny ?

    C’est ce qu’affirme le journaliste canado-américain Aaron Maté. »Poutine a eu intérêt à ce qu’il soit considéré en Occident comme son principal opposant« . Ce afin de pouvoir mieux masquer l’éviction de Boris Nadejdine, ex-député à la douma (le parlement russe) et candidat à la présidentielle et qui condamne ouvertement la guerre en Ukraine. Boris Nadejdine était crédité de 20 % dans les sondages, en deuxième position derrière Vladimir Poutine, quand la commission électorale centrale a invalidé sa candidature, au motif d’erreurs dans les signatures.

     »Nous entendons moins parler de gens comme Nadejdin et Kagarlitsky (le sociologue également contre la guerre condamné à cinq ans de prison) en Occident pour une raison : contrairement à Navalny, ils ne collaborent pas avec les gouvernements occidentaux, assène Aaron Maté. Navalny a travaillé avec Bellingcat, le service de renseignement de l’OTAN, et a suivi le programme « Yale World Fellow », un terrain d’entraînement au changement de régime« . »


    • alinea alinea 24 février 14:02

      @Gérard Luçon
      Il y a un truc, qui est comme le caillou dans la godasse alors que tout le reste est bien plus important, , c’est « qu’ils » nous prennent pour des cons et « ils » s’assurent bien de n’avoir aucun écho que nous ne le sommes pas en nous empêchant de nous exprimer... si un parle trop fort devant trop de gens... c’est qu’il est d’extrême-droite..
      Je me souviens du temps où « j’entendais » les infos, mais que tout m’était impensé, alors j’imagine bien qu’il y en a des tas, de gens, qui en sont là aujourd’hui...


  • zygzornifle zygzornifle 24 février 08:58

    Avec l’IA on crée n’importe quelle photo, pour les européennes on va voir Macron serrer la main de l’abée Pierre et peindre avec Brigitte en habillée en peau de mammouth dans les grottes de Lascaux ..... 


  • jjwaDal jjwaDal 24 février 09:17

    La mort de Navalny à ce moment précis est bien trop dommageable (extérieurement à la Russie) au gouvernement russe et bien trop inespérée pour les USA et ses vassaux pour détourner le regard du sort de Julian Assange, de la mort de Gonzalo Lira, de l’interview de Poutine avec Tucker Carlson et de notre soutien passif (européens) et actif (USA) à la solution finale du « problème palestinien » par l’entité sioniste en Palestine.
    C’est un superbe écran de fumée et la coïncidence temporelle peut même nous permettre d’éliminer une cause naturelle, statistiquement improbable.
    Autant dire que nos grands médias de propagande ne sont pas plus pressés de rechercher les probables coupables en utilisant la logique élémentaire qu’ils ne s’inquiètent de l’origine du Covid-19 ou de l’auteur du sabotage du Nordstream-II.


    • alinea alinea 5 mars 12:23

      @jjwaDal
      Leur scénario est tellement répétitif et simplet que j’ai du mal à comprendre comment ça marche encore !


  • volpa volpa 24 février 09:22

    J’ai vu une interview de la mère de ce Navalny.Elle rejette cette femme en totalité et la prie de ne pas parler de lui pour lui.

    Le général Delawarde sait de quoi il parle.J’en profite pour dire à la Marie Rose qu’elle investisse dans ses champs de compétence ménagère.


  • Robert GIL Robert GIL 24 février 10:47

    sur mon blog, j’ai remis cet article a jour :

    http://2ccr.unblog.fr/2024/02/19/navalny-chouchou-des-medias-occidentaux/


  • ETTORE ETTORE 24 février 13:18

    Voyez vous, je ne sais pas si je suis le seul à ressentir ce genre de choses....
    Quand je pense à l’état actuel de cette société....Il y a UNE image qui me vient à l’esprit, UNE SEULE, c’est celle de ces trains de déportés, que l’on bourrait de d’hommes, de femmes et d’enfants, dont peu connaissait les buttoirs mortifères, cimentés au terminus de ces rails !
    Pourtant, tous avaient déjà fait l’objet de rétorsions, d’insultes, de prévarications, d’embastillement, de mise à l’écart, et de stigmatisations, non seulement par la race des « vainqueurs » mais également par les « propres dirigeants » de leur pays !
    Mais, ils montaient à coups de crosse, et à cris, dans ces wagons à bestiaux, ou le tri était déjà révélateur d’une finalité morbide.
    Alors voyez vous, Il semble bien qu’actuellement NOUS EMBARQUIONS, guidés en cela par de multiples barrières, composées de toutes les manifestations que cet état, élève, dans sa plus grande et obscène créativité de communication, se cachant derrière les bâches multicolores de leur mépris et incapacité notoire, camouflant ses sombres projets, nous concernant.
    Bien sûr, certains pensent que ce voyage d’agrément, sera un remake de la « croisière s’amuse ».... Mais ont ils un seul moment, regardé le « terminus » tatoué en code barre sur leur mental, ou l’étiquette « recyclage » qu’ils portent fièrement en bracelet, comme ayant droit « all inclusive  » ?
    Et vous, avez vous regardé, ce qu’était la gare d’arrivée ?
    Ce n’est pourtant pas faute de vous l’avoir hurlé, avec des accents de voix éraillée


    • Et hop ! Et hop ! 25 février 23:46

      @ETTORE : «  Il y a UNE image qui me vient à l’esprit, UNE SEULE, c’est celle de ces trains de déportés, que l’on bourrait de d’hommes, de femmes et d’enfants, »

      C’est des films que vous avez vu, très bien faits pour émouvoir, mais c’est des fictions, comme l’Exorciste, ou Brazil ou On a marché sur la Lune.

      Beaucoup de gens étaient transportés dans des trains de marchandise pendant la guerre, à commencer par tous les soldats, toutes les populations déplacées. C’était moins dramatique que d’être chez soi ou dans un voiture et de recevoir les bombes anglo-américaines, 1 401 villes détruites en France, des millions de gens qui ont tout perdu.

      Alors dites : «  Il y a UNE image qui me vient à l’esprit, UNE SEULE, d’hommes, de femmes et d’enfants qui reçoivent des bombes américaines avec des dédicaces », c’est toujours d’actualité.


  • sylvain sylvain 24 février 14:41

    Ah ca attise la curiosite, on s’attend a des revelations surprenantes etayant des affirmations percutantes et puis.. ben rien en fait. En gros petit 1 ca profite pas a poutine et puis plus rien.

    Juste la liste des affaires foireuses de l’empire. En quoi ca montre quoi que ce soit sur navalny. Pendant que des millions de pekins crevaient au gouloag, l’empire 


  • sylvain sylvain 24 février 15:13

    tiens ca a coupe

    Pendant que des millions de pekins crevaient au gouloag, l’empire manipulait deja son opinion, en quoi ca changeait quoi que ce soit a la realite des goulags ??


    • alinea alinea 5 mars 12:18

      @Gérard Luçon
      J’avais vu ça déjà !! et c’est écrit sur sa gueule ; voilà qui donne un son de cloche différent sur son retour en Russie.
      Toujours cherchez la femme ! elle hérite, les occis lui donnent de la gloire, quelle chanceuse.. et aucun occis ne verra ce que cherchent « ceux-là » dans l’occident ; personne ne veut voir que les Zelinsky et consort sont des pilleurs de biens publics, de pauvres taches peu enclins à la tâche !
      c’est vraiment

       smiley



  • pemile pemile 5 mars 11:21

    « qui dit que c’était « non sécurisé » ? »

    Réponse à ce post ici car bloqué par Renaud Bouchard

    Ils ont utilisé l’outil de visio de Cisco Webex, connu pour de nombreuses failles depuis 2019

    Voir les dernières failles concernant Cisco dans le rapport 2023 du CERT FR

    https://www.cert.ssi.gouv.fr/uploads/CERTFR-2024-CTI-001.pdf


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 5 mars 11:28

      @pemile
      Merci pour le lien !


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 5 mars 11:57

      @pemile
      à ma connaissance rien n’a jamais été sécurisé à 100%, jusqu’à maintenant ...


    • pemile pemile 5 mars 12:03

      @Gérard Luçon « à ma connaissance rien n’a jamais été sécurisé à 100%, jusqu’à maintenant »

      Oui, mais le Webex utilisé par les gradés allemands pouvait être considéré comme non sécurisé à 100% !


    • pemile pemile 5 mars 12:22

      @Gérard Luçon

      Et l’un des officiers se serait connecté à la visio depuis un hôtel avec son smartphone !!!


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 5 mars 12:28

      @pemile
      comme généraux tarés on a Goyave et Jacoblev ... c’est réconfortant, nous ne sommes pas seuls au sein de l’OTAN


    • pemile pemile 5 mars 12:55

      @Gérard Luçon « comme généraux tarés on a Goyave et Jacoblev »

      Pas d’affinité avec Goya et Yakovleff ? Pourquoi je ne suis pas surpris !


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 5 mars 12:57

      @pemile
      serait-ce ça qui a gêné Renard Bouché ?


    • pemile pemile 5 mars 13:05

      @Gérard Luçon « serait-ce ça qui a gêné Renard Bouché ? »

      Non assumé alors, le dernier post à Bouchard avant d’être bloqué

      https://www.agoravox.fr/commentaire6197661


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 5 mars 13:10

      @pemile
      personnellement je ne vire que les « gens » qui m’insultent .. au total une petite dizaine depuis que je suis sur A-Vox ...


    • eau-mission eau-mission 5 mars 13:11

      @Gérard Luçon

      Bof !

      Ils auraient mieux fait d’utiliser Osint. Tout prouve que même la CIA n’a pas réussi à infiltrer ce réseau citoyen.


    • eau-mission eau-mission 5 mars 22:26

      @Gérard Luçon

      Travestir un patronyme n’est certes pas une insulte ; c’est un jeu courant en cour d’école. Un petit coup de nostalgie de votre époque éducateur ?

      Ce genre de jeu n’a ici plus aucune innocence ; il révèle le désir de plaire au maître.


    • Christophe 8 mars 21:12

      @Gérard Luçon

      à ma connaissance rien n’a jamais été sécurisé à 100%, jusqu’à maintenant ...


      Je confirme même si Pemile n’en est pas convaincu, c’est un fait. La sécurité numérique a toujours été un leurre.

    • Christophe 8 mars 21:20

      @Gérard Luçon

      à ma connaissance rien n’a jamais été sécurisé à 100%, jusqu’à maintenant ...


      Pour être plus précis : nous parvenons à protéger des communications avec des systèmes complexes de cryptage dont les clefs changent de façon aléatoire (fréquence de changement et méthode de cryptage) sur les champs de bataille, mais cela impose d’avoir un maître qui donne le « la ». Par contre ce type de sécurisation plus performante que toutes les autres n’est pas utilisée dans d’autres circonstances et ne garantie pas vraiment une sécurité à 100% qui n’a jamais été atteinte.

      Donc que ce soit Webex ou des outils même cryptés cela ne change rien. Le pirate a pu se connecter et capter à l’heure de la réunion et tout enregistrer. Cela signifie que cette réunion n’avait rien de secret et que c’est un jeu d’enfant que de pirater les conversations.


  • Christophe 8 mars 21:24

    @l’auteur

    Honnêtement, Navalny ne représentait absolument rien en Russie. S’il était le héraut de l’occident il faut se poser la question du pourquoi nous sommes contraint de nous appuyer sur de tels personnages ... corrompus jusqu’à l’os, extrémiste qui aurait été jugé même en France pour incitation au crime et à la haine ... pour espérer un changement de régime. Cela met bien plus en évidence notre impuissance face à la Russie qui est aussi importante que notre impuissance sur le champs de bataille en Ukraine.


  • Gérard Luçon Gérard Luçon 18 mars 10:58

    Le bruit court que Mme Nalvalny aurait voté Poutine, en son nom « propre » et avec une procuration de son époux ... 


Réagir