mardi 26 mai 2015 - par beo111

NON, le M1D n’est pas d’extrême droite

  J'écris pour répondre aux attaques venant du Mouvement pour une 6ème République, qui assimilent le Mouvement pour une Première Démocratie à un outil de l'extrême droite pour affaiblir ledit M6R.

M1D {PNG} Vu qu'il est assez difficile de rester courtois dans ce genre d'exercice, le mieux est sans doute et dans un premier temps de bien délimiter l'objet du conflit, histoire que quitte à sortir fâchés, au moins que nous sachions pourquoi. Et vu qu'ici sur Agoravox il y a plus d'internautes que de téléspectateurs, j'étudierai en particulier une éventuelle proximité avec Alain Soral, réputé d'extrême droite. Et proposerai une piste pour poursuivre le débat.

  Ah, j'oublais, je m'appelle Bertrand Hugon, je suis un simple citoyen, chouariste depuis une dizaine d'années. J'ai d'ailleurs à coeur qu'il se passe quelque chose pour les dix ans du référendum : c'est sûr que ce ne sont pas les médias de masse qui vont nous informer sur la chose, vu que le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils n'avaient pas eu le beau rôle dans cette affaire.

  C'est bon ? On peut y aller ? En route.

  En fait je regarde la chose d'assez loin, car depuis le début j'ai décidé de ne pas signer l'appel du M6R. Ce n'est pas nécessairement l'opposition République/Démocratie qui est en cause, car après tout si la république est la chose, la démocratie - de mon point de vue - n'est que la tuyauterie qui nous met en contact avec la chose publique. Les deux concepts sont donc déjà suffisamment orthogonaux pour que nous n'ayons pas à croiser le fer à leur sujet. Je sais qu'aux États-Unis c'est différent, mais ici on est en France.

  Non, ce qui m'a vraiement dérangé c'est que Mélenchon appelle à élire l'assemblée constituante. Pour moi c'est vraiment inacceptable, car cela revient à donner le pouvoir d'écrire les règles à ceux qui ont déjà le pouvoir de gagner les élections, bref le pouvoir ne change pas de main, c'est donc une illusion de révolution, je ne puis cautionner cela.

  Alors il s'en est trouvé pour couper les cheveux en quatre, pour rappeler que dans le français d'il y a deux siècles au moins, élire pouvait signifier ne pas choisir, bref tirer au sort ; mais cela ne me convainc pas, et ce quelque soient les diplômes en linguistique des tenants de cette thèse.

  Mais bien entendu, les illusions collectives étant un puissant moteur de l'histoire, voici qu'une horde de gentils virus de la démocratie débarquent au M6R, croyant dur comme fer à la possibilité de remplacer l'élection bien huilée des constituants au suffrage universel par un tirage au sort de ces derniers parmi les gens normaux. L'opération n'est d'ailleurs qu'un demi échec puisque le parti intérieur décide de laisser un os à ronger à nos valeureux guerriers : non seulement il est organisé des élections en interne où quelques GV remportent des sièges, mais en plus certains sièges seront occupés par des gens tirés au sort parmi les signataires !

  Cependant la joie n'est que de courte durée, et l'apparition du M1D va rappeler que l'élection et le tirage au sort c'est tout de même différent, ça ne donne sans doute pas la même assemblée constituante, et vraisemblablement pas la même constitution. Voici donc que nos glorieux GV accompagnés de citoyens constituants d'élite commencent leur exode du M6R vers le M1D, et voilà que commencent à pleuvoir les accusations selon lesquelles ce misérable M1D ne serait qu'un odieux piège tendu par le Front National pour affaiblir le magnifique M6R.

  Ces attaques me plaisent.

  Tout d'abord elles sont simples, et j'aime la simplicité. Ensuite, si elles sont partisanes, dans ce contexte c'est tout-à-fait justifié, car il est normal que des militants tout dévoués à leur combat contre l'extrême droite voyent d'un mauvais oeil des gens quittant leur chapelle. Si le M6R est important pour eux, c'est normal de le protéger, je ferais pareil à leur place. Enfin ces attaques sont proférées par de simples citoyens - ils sont tout-à-fait légitimes à le faire -, et je peux leur répondre d'égal à égal, même si vous l'aurez compris, je n'irai pas le faire sur leur terrain, celui du M6R.

  Je comprends ces attaques, mais je ne suis pas d'accord.

  Tout d'abord, j'espère que vous aurez compris que la grande majorité des gens qui vont au M1D n'avaient tout de façon rien à faire au M6R, ils avaient mal lu la notice, c'est tout.

  Mais à mon avis pour assimiler le M1D à un outil de Soral, il faut ignorer les principes classiques d'une bonne constitution démocratique, ou ne pas être au courant que le fascisme, dans sa version mussolinienne en tout cas, s'appuie sur des principes assez différents.
 
  Alain Soral a créé un parti qui s'appelle Réconciliation Nationale, dont la mesure programmatique phare serait de revenir sur la loi de 1905 de séparation de l'Église et de l'État.

  Or, d'un autre côté dans M1D il y a D comme Démocratie, qui sous-entend séparation des pouvoirs, puisque le peuple qui institue les pouvoirs doit les diviser pour mieux régner. Donc, fort logiquement, le M1D va avoir à coeur de séparer le pouvoir financier du pouvoir politique, la baguette magique permettant de réaliser cette prouesse étant justement le tirage au sort des constituants. Donc d'un côté, État et Église catholique ensemble, car l'union fait la force, et il faut réinsuffler du sacré dans cette époque appauvrie en valeurs spirituelles ; et de l'autre on fait tout pour que le pôle finance ne puisse actionner la puissance publique, car en démocratie c'est le peuple qui décide et pas le capital, et nous souhaitons être protégés des abus de pouvoir.

  Il y a une très grande différence entre séparer les pouvoirs et les réunir ; et si les gens qui sont restés longtemps dans des partis politiques ont souvent des idées saugrenues, on les imagine cependant mal créer un mouvement si contraire à leurs intérêts.

  Arrêtons là, car au lieu de regarder sans cesse ses ennemis le M6R devrait plutôt écouter ses amis.

  Que disent-ils ? Que ça n'a aucun sens de se lancer dans un processus constituant si on a pas le soutien populaire, que la constituante n'est que le visage institutionnel de la révolution, qui est avant tout économique, culturelle et spirituelle. À quoi ça sert de vous lancer là dedans si vous n'avez pas le bouton de la grève générale ?

  Et en plus même si vous réussissiez à convoquer un référendum après votre constituante, on aura aucun mal à montrer que votre constituante n'a accouché que des lubies de vos apparatchiks, une sorte de 29 mai 2005 inversé. Eh oui pour nous chouaristes une constitution doit se contenter d'organiser les pouvoirs, elle ne doit en aucun cas graver une politique dans le marbre, qu'elle soit néolibérale ou socialiste. Vous ne pouvez rien contre cela.

  Sauf si vous écoutez les communistes et que vous venez avec du concret.

  Et le concret avant la constituante ce sont les cahiers de doléances. Si vous réussissez à écrire des doléances qui viennent vraiment du peuple et non de vos apparatchiks je pense que l'on peut trouver un terrain d'entente. Laissez le M1D définir le mode de désignation des constituants, ils sont bien mieux placés que vous pour cela, puisqu'ils ne cherchent pas le pouvoir, et ce n'est pas aux gens de pouvoir d'écrire les règles du pouvoir.

  D'ailleurs pour la constituante on peut très bien commencer par des élections de commis de confiance, tels que ceux remis au goût du jour par Florence Gauthier. À partir de cela deux cas se présentent : dans le premier il y a peu de représentants, donc tous peuvent siéger à l'assemblée constituante, fin de la discussion. Dans le second il y en a trop, et le tirage au sort est la seule manière raisonnable de désigner ceux qui iront à l'assemblée.



7 réactions


  • morice morice 26 mai 2015 14:02

    mais Chouard que vous admirez tant, l’est..



    il serait temps que vous vous en rendiez compte !!!


    eustace mullins, ça vous dit quelque chose ???

  • BACHAUD 26 mai 2015 16:22

    S’il y a élection d’une constituante on aura les mêmes résultats que pour les européennes ou municipales. On aura donc la même constitution. MAIS le TAS INTEGRAL sur les listes électorales donnera lui une juste représentation du corps électoral.

    Il faudra bien expliquer qu’il suffit de quelques dizaines de personnes pour réécrire les articles fouareux de notre Constitution et que donc l’immense majorité des Constituants n’aura donc pratiquement qu’à VOTER sur chaque article rédigé par les plus actifs et « sachant écrire »... et sur l’ensemble du texte.qui sera bien sûr soumis à référendum pour validation .                                     Il n’y a donc pas besoin de capacités de rédacteur mais seulement la volonté de vouloir décider soi mêmes des règles du jeu institutionnel.


  • Le421 Le421 26 mai 2015 19:39

    Le M6R vous donne l’occasion de vous exprimer... Que ne le faites vous ?? Vous trouvez cela imparfait ?? Dites-le.
    Il apparaît évident que le mouvement a été démarré par des personnes qui veulent réellement changer les choses, or, certains partis sont parfaitement ancrés dans ce qu’ils appellent à tout bout de champ « le système ».
    Telles que sont les choses actuellement, tout baigne pour eux. On gueule contre l’Europe, on se fait élire et hop !! On profite des subsides de cette maudite Europe pour engraisser le parti.
    Y’a pas de honte à se faire du bien...
    Non, le M6R n’est pas un mouvement de faux-culs avec un nez rouge.
    Mais en France, 1789, ce n’est plus que dans la légende des livres d’histoire... Comme disent certains en copier-coller, à une époque où les livres d’histoire étaient encore dans les écoles...
    Suivez mon regard.
    A droite, oui, oui, encore un peu plus à droite !!  smiley


  • Le printemps arrive Le printemps arrive 27 mai 2015 14:03

    C’est bizarre, mais dès le début du M1D, j’ai pensé qu’ils allaient être catalogués en fascistes par le M6R.
    Certains sont tellement prévisibles quand on prend de la distance.
     
    La pathologie « anti-FN » de cette gauche est navrante*.

    Ils n’arrivent pas à comprendre que leurs (bonnes) idées ne pourront se mettre en place dans le mode de fonctionnement représentatif.
    .
    .

    * la pathologie anti-gauchistes de la droite n’est pas mieux !


  • Azur Cérulé Azur Cérulé 27 mai 2015 23:14

    Bon courage Monsieur Hugon dans votre combat !
    Vous semblez honnête et intègre, et avoir intégré une notion fondamentale pour quiconque se prétend démocrate : accepter le débat contradictoire.
    .
    C’est ce qui manque à bien trop de pseudo-démocrate qui souhaitent surtout voir leur idéologie propre triompher.


Réagir