samedi 29 novembre 2014 - par eric

Observer l’Obs ! Saison 1 épisode 1 : Immigration et criminalité « la question ne sera pas posée ! » :

« L’Obs » Est la Bible des tendances les plus profondes des gauches contemporaines. Si le fonctionnaire catégorie C du PC/FdG l’avait lu il y a 15 ans, il aurait su pourquoi il lui deviendrait tôt ou tard incontournable d’être favorable au mariage des tous pour rester à gauche. Récemment, le titre a renoncé, et à juste titre, à prétendre être nouveau. En revanche, il diffuse inlassablement les dernières nouvelles de la ligne générale hors de laquelle, personne ne saurait se prétendre progressiste. Juste renvoi d’ascenseur, il est un de titres les plus en pointe en matière de subventions et d’optimisation fiscale (voir l’ouvrage de Dormann sur le financement de la presse « ils ont acheté la presse » Picollec éditeur).

C’est pourquoi sa lecture est si passionnante : il s’agit de l’organe officiel de l’avant garde de l’avant garde subventionnée. En ces périodes de morosité hollandienne, elle offre aussi régulièrement d’épaisses tranches de rigolade...

Parlant de progressisme, il s’agît pas tant ici des détails d’intendance, genre taux de chômage, de croissance, déficit budgétaire, taux d’imposition, d’inégalités sociales etc.... Dans ces domaines, il est permis, même à gauche, d’avoir une certaine liberté de pensé. Du reste, il est patent que cela ne les intéresse guère. Au mieux un chiffre du chômage par mois.

Non, on parlera bien ici des « fondamentaux ». Le genre, la multiculturalité diverse durable, les batraciens citoyens, la violence non violente civile civique, l’intersectionalité, l’intégration des étrangers. Et le sexe ! Au moins 20% des articles du Plus chaque jour. Les pierres de touche du progressisme !

Au jour le jour, on constatera que se vérifient quelques grandes tendances :

1 PISA a raison et il est urgent de ré-enseigner la règle de trois dès le primaire. Fait par et pour des entre bac plus 4 et 7, ce titre jette en effet un éclairage inquiétant sur nos performances scolaires et éducatives.

2 La vérité et le réel ne comptent pas, seuls l’émotion et surtout le résultat sont important. Le surmoi de ces gens est resté complètement marxiste léniniste malgré les apparences.

3 Plus peut être que de la propagande un peu bétassouse, le l’OEN ( l’Obs Ex Nouveau) est surtout un outil d’auto psychanalyse des gauches. Sa lecture attentive permet de comprendre ou cela gratouille et chatouille ces gens. Mieux les comprendre pourrait permettre de s’en rapprocher, étape indispensable pour les ramener dans le réel, avec nous, ici et maintenant, dans un vivre ensemble vraiment démocratique. Ce ne sera pas de la tarte !

4 Toutes ces cuteries ne seraient au fond pas très grave si elle ne coutaient pas aussi cher au contribuable.

5 Dans l’ensemble, ils nous prennent vraiment pour des abrutis...

 

Saison 1 épisode 1 : Le lien entre immigration et délinquance....

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1281999-un-lien-entre-immigration-et-delinquance-non-aucun-nous-avons-enquete-pour-france-2.html

Un joyeux collectif de stéréotypes de gauche part en guerre contre la « Zemourrisation des esprits ». "Il ne peut pas y avoir de lien entre imigratoin et délincance et c'est scientifique ! "On se souvient qu’en son temps, le réseau Voltaire avait suggéré que l’auteur était directement payé par le PS...

Trois ans ! Trois ans de travail ! On se demande qui paye ! Mais on devine que c’est nous...Pour arriver à une conclusion indiscutable. Si on retient les critèes des auteurs, si on compare les taux de criminalité dans les centre ville cossus avec le nombre de retraités portugais, ou britannique, additionné avec celui des jeunes Tchétchènes ou Tziganes résidents légalement sur zone, on parvient à la conclusion que si ! Il y a bien un lien entre criminalité et migration : Moins il y a de migrants, plus il y a de criminalité ! Mieux, les quartiers de France ou il y a le plus de danger à vivre, sont peut être ceux ou résident de riches français de souche un peu âgés...

Dès lors, toute évocation de l'idée qu'il puisse en aller autrement est la preuve d'un préjugé raciste.

Une probabilité, c'est un nombre de cas favorable sur un nombre de cas possibles

Il faut rappeler qu’en France, et au terme des définitions retenu par les auteurs, en stock, on est encore à prêt de 40% de migrants originaires d’Europe. Si on étend à leurs enfants, on est aux alentours de 50%....http://fr.wikipedia.org/wiki/Donn%C3%A9es_statistiques_sur_l%27immigration_en_France#Origine_g.C3.A9ographique

Le lecteur progressiste qui comprend tout avant d’avoir lu, me voit venir avec mes gros sabots.... « Ah ouhai, je vous vois venir ! Vous allez nous dire que les portugais sont plus honnête que les arabes ! Islamophobie ! » Prenez le temps de lire et de réfléchir pour une fois....

Ce ne sont pas de questions de couleurs, de race, de religion, mais tout bêtement d’âge. La dernière grande vague portugaise par exemple, c’est les années 60-70. http://fr.wikipedia.org/wiki/Immigration_portugaise_en_France Arrivés à 20-30 ans, 50 ans plus tard, une large part du million de portugais à passeport portugais nés au Portugal, en France, doit avoir des âges moyens entre 60 et 90 ans...75 ans. Ils ne sont a priori plus en état, physiquement, d’avoir des taux de délinquance très élevés.....En revanche, l’immigration maghrébine est plus étale dans le temps. Dans les chiffres étrangers, nés à l’étranger, Maghreb, la sur représentation des retraités est sans doute un peu moins forte. N’empêche. Par définition, dans la catégorie détenteur d’un passeport étranger né à l’étranger entrent nécessairement une proportion supérieure à la moyenne nationale de retraités pour toutes les nationalités ou vagues arrivées avant les années 80. Si tous les étrangers européens ne sont pas retraités, une partie des étrangers non européen l’est.

On a donc des calculs réalisés avec sans doute, au dénominateur, une bonne moitié ou plus de retraités ou préretraités... Ainsi, une ville où se serait concentrée une migration portugaise, pourrait connaître un lien criminalité migration particulièrement faible, voire inversé, pour la seule raison que l’immigration y serait en tendance particulièrement âgée...

Deux exemples cités par les auteurs qui montrent à quel point il faudrait en réalité être prudent.

Oyonnax : 22 000 habitants, 27% d’immigrés Mais 54% des jeunes de moins de 18 ans dont 37% Maghreb Turquie Afrique subsaharienne. « Qui a volé la trousse » ? Si toutes choses étaient égales par ailleurs, dans 54%, la probabilité serait que c’est Ahmed ou n’importe quel autre prénom exotique avec juste 27% de total étranger....

La criminalité est multifactorielle nous disent-ils : certes ! Il suffit que certains facteurs, précarité, chômage des parents, plus faible niveau de diplôme, anomie culturelle, etc...soit un tout petit plus présent dans des catégories de migrants récents, donc ayant des enfants jeunes, pour que la probabilité monte à quoi 60 ? 70, 80 ?. Cela ne voudrait pas dire grand chose, c’est vrai, mais ce serait vrai quand même et hors de tout préjugé...

Caen : 108 000 habitant et 385 000 sur l’aire urbaine... Sur le Calvados, on a au minimum près de 50% de migrants qui sont des européens, dont 8% qui sont des britanniques...A lui tout seul, l’âge des retraités britanniques qui se sont acheté une fermette normande à colombage, suffirait à tirer l’indicateur criminalité sur nombre d’étranger dans le département vers le bas. Et à nouveau, pas parce que les anglais seraient plus honnêtes que les arabes, mais parce qu’ils sont vieux...

Au delà de la première aberration du raisonnement qui saute aux yeux, la seconde n’en est pas moins évidente.

Il y a des raisons de penser que l’on compare une ville importante entourée de communes dortoir pour pauvres et migrants à une ville moyenne ou les HLM peuvent encore se situer sur le territoire communal... C’est encore plus clair pour Paris. Il y a relativement peu de pauvres étrangers qui puissent habiter intra muros centre. On a sans doute une faible population de migrants par rapport au 93 par exemple. En revanche, entre les accumulations de richesses, les opportunités, les commerces, et les facilités de déplacement, la criminalité augmenterait plus qu’en banlieue sur certains types d’acte... http://www.evous.fr/Pluie-de-chiffres-de-la-delinquance-sur-Paris,1119181.html On voit que les autorités parisiennes s’attaquent de préférence à la vente à la sauvette. Pour les non parisiens, cela veut dire qu’on arrête beaucoup des sri lankais qui vendent des bananes à la sortie du métro aux parisiens, et de Wolofs, ceux qui vous vendent à vous des tours Eiffel en plastique chinoises dans la Cour du Louvre.... Beaucoup moins de cambrioleurs et voleurs à la tire et autres pickpockets.

Mais les sri lankais, ils ne vivent pas souvent dans le centre...Les Wolofs non plus.

En revanche, les touristes sont près de la tour Eiffel et les pick pocket aussi, quelle que soit leur nationalité...

Prenons le quartier Latin et les pickpockets : il est divisé en 2, les 6 ème et 5 ème. Plus un commissariat dans le 6 ème depuis la fermeture de celui de Saint Sulpice. Et donc les plaintes sont déposées dans le 5ème, au moins par ceux des touristes qui y comprennent quelque chose. Or, les chiffres de délinquance, retenus par les auteurs, ils sont là....

https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/les-crimes-et-delits-enregistres-par-la-police-nationa-1/

Comptabilisés en fonction de leur lieux d’enregistrement....

Par construction, le 6ème va devenir, en tendance, statistiquement, un havre de paix, en bordure de la jungle délinquante du 5ème...le tout à taux d’immigrés sans doute assez proches et sans doute essentiellement constitué, dans les deux cas, de riches expatriés et d’étudiants étrangers vivant dans des placard a balais...

Au total, une présence d’immigrés peut être très faible par rapport aux moyennes nationale, mais avec beaucoup, beaucoup de criminalité. Notamment détroussages de touristes, ventes de Tour Eiffel et cambriolages.

Au regard des critères utilisés dans l’émission, le quartier Latin serait aussi, la « preuve » d’une sur délinquance absolument effarante des riches français retraités au sein de la population française...

Et si on segmente par type d’actes criminels, la surreprésentation des attaques de bijouteries de luxe place Vendôme, par rapport à la banlieue d’Oyonnax, prouverait si besoin était le lien probable entre grande bourgeoisie française et grand banditisme qui est par ailleurs une hypothèse de travail chez beaucoup de progressistes....

Il y a cependant, là aussi, un biais statistique possible. Un acte criminel commis par un sans papier, ou un Tzigane roumain, réputé de passage comme ressortissant de la communauté européenne, donc, touriste, entre au numérateur comme un acte criminel français, mais au dénominateur, n’est pas compté comme commis par un migrant. Mais d’un autre côté, le touriste chinois ne sait pas toujours ou et comment déposer plainte. On ne peut donc pas exclure que la criminalité des français de souche retraités soit un tout petit peu surévaluée, ni même qu’elle soit en réalité parfaitement indéterminée...

Prenons maintenant une citée dortoir du 9-3. Guilly à montré que ce sont des lieux de passage. Les vagues migrantes s’y succèdent. Les gens se barrent dès qu’ils en ont les moyens. Elles sont donc peuplées de personnes âgées pauvres des précédentes vagues d’immigration et des derniers jeunes en date ; Les dernières victimes de l’exode rural à la française, les pieds noir, les portugais italiens espagnols, quelques retraités kabyles que leurs enfants n’ont pas encore les moyens de prendre avec eux dans le pavillon où ils ont déménagé, et les derniers arrivants avec enfants puisque le fait d’en avoir facilite l’attribution....

Je n’ai aucun préjugé racial ou culturel. Comme les auteurs, je me refuse absolument à croire que le réfugié républicain espagnol, si il en reste, soit par nature plus honnête que le sri lankais ou le tchétchène récemment arrivé. Mais il y a les contraintes physiques. Le portugais de 70 ans est, par nature, moins susceptible d’escalader le balcon de son voisin pour lui taxer son téléviseur... Et non ! Ce n'est pas du racisme...

Il y a toutes les raisons de penser qu’en faisant une moyenne, il y a beaucoup moins de délinquance par étranger résident officiel dans une citée dortoir du 93 que dans le quartier Latin. Dans la première, peut être 50% de blancs, mais 80 à 90 % d’étrangers. Un âge moyen qui additionne des retraités autour de 70 ans et des jeunes ménages autour de 30-35, et donc des enfants fort jeunes et en principe, au pire, délinquants débutant. Si on ajoute un narco dealer qui fait régner l’ordre pour que la police ne dérange pas ses trafics pour des histoires de scooters volé, on arrive sans doute au même résultat. Enfin, le nombre de touristes japonais détroussés dans le 93, intuitivement, doit tendre vers zéro...

Statistiquement, donc, plus il y a de migrants, plus on est en sécurité.....et on l’est d’autant plus qu’ils sont moins légaux...

Un ratio qui met au numérateur l’ensemble des actes criminels sur une zone géographique limitée et au dénominateur une moitié de retraité portugais, et une autre composée à part variable de jeunes expats américains, d’étudiants ou de clandestins récemment légalisé sur la même zone n’a aucun sens particulier.

L’utilisation de ces chiffres pour prouver quoi que ce soit montre au mieux une inculture crasse, au pire une mauvaise foi de haut vol. On vérifie bien l’hypothèse du surmoi marxiste léniniste aux affirmations de l’auteur du caractère « scientifique » de son travail. Comme dans le socialisme du même nom, des lors qu’on a posé en préalable l’idée que « c’est scientifique », on ne voit plus trop en effet l’intérêt ou même la justification qu’il pourrait y avoir à débattre...L’émission ne nous dit pas que les chiffres sont discutables, elle nous affirme « scientifiquement » que la question ne doit pas être posée...Tous cela ne serait en soi pas très grave. Les couts directs de ces stupidités sont élevés, mais bon...Il y a d’autres émissions nulles sur la TV d’Etat.

Le vrai problème, ce sont les coûts indirects : ceux de nos dirigeants qui sont des lecteurs de l’obs. ou des téléspectateurs de France 2, se basent sur ce genre de considérations pour mener à bien des politiques publiques et allouer les fonds. Et là, cela coute vraiment cher. A en juger par le titre, la seconde partie de l’émission vise à s’indigner. Une fois établi que la délinquance n’a rien à voir avec l’immigration, le fait que la proportion d’étrangers en taule soit trois fois supérieure à celle d’étrangers dans le pays ne peut s’interpréter effectivement que comme une scandaleuse discrimination. Dès lors, toute politique progressiste digne de ce nom ne peut que viser, soit à augmenter le nombre de français de souche, soit à libérer le plus possible de délinquant étrangers jusqu’à atteindre à la parité...

Et j’emploi le mot à dessein ! Car si il y a peut être un préjugé « anti étranger » dans nos prison, avec trois fois plus d’étrangers détenus il y a à l’évidence une discrimination de genre avec 30 fois plus d’hommes que de femmes ! http://fr.wikipedia.org/wiki/Population_carc%C3%A9rale_en_France#Population_f.C3.A9minine

Et ce n’est pas le seul risque de politique inappropriée. Si on fait l’hypothèse d’une « sous représentation discriminatoire des retraités portugais, anglais ou autres » en milieu carcéral, alors la surreprésentation d’autres catégories d’étrangers, par exemple arrivant récents pourrait être de l’ordre de 6 fois de 10 fois et non trois. Une politique fondée sur le second chiffre n’obtiendrait donc pas les résultats escomptés...

Plus grave encore, les enseignants lecteurs, bourrent ensuite le crâne de nos gamins avec ces logiques qui n’en sont pas. Si on prend n’importe quoi divisé par n’importe quoi, on arrive toujours à n’importe quoi. Mieux, si on sait ce que l’on cherche, on trouve toujours ce que l’on veut. Aujourd’hui, notre école est peut être en train d’apprendre à nos gosses à trouver la distance de la terre à la lune et l’âge de la fin du monde dans une cabine de billet de la loterie nationale. http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article796

Or l’irrationnel n’est pas meilleur si il est au service d’une bonne cause. Dans ce lien, on voit bien comment le n’importe quoi sur le nombre d’or peut également permettre de prouver que les égyptiens antiques étaient déjà très intelligents mais aussi la supériorité intrinsèque de l’homme occidental. Et l’expérience valable avec les rectangles – est ce que oui ou non, le cobaye choisit de façon préférentielle dans un tas de triangles, ceux qui sont construits sur le nombre d’or - l’est sans doute également avec les photos agressés agresseurs de l’émission.

Et là, à travers nos enfants, ces générations qui risquent d’être perdues pour toute pensée logique, c’est notre avenir qui est en jeu...

Dés lors, la démarche de Noël Mamère et d’un de ses copains dans la même édition nous donne la clef du délire.

Au fond, il le savent tous qu’il y a un lien possible, voire probable entre la croissance de populations, pour parties précarisées, pour parties dans l’illégalité, en pèriode de crise, dans l’évolution des chiffres de la délinquance. Ne serait-ce qu'avec l'augmentation de la vente à la sauvette de bananes...

Mamére admet implicitement, qu’au fond, pour eux, c’est le prix à payer pour une société « réellement multiculturelle et durablement diverse » qu’ils appellent de leur vœux http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1282282-zemmour-est-l-idiot-utile-de-marine-le-pen-lutter-contre-lui-est-une-necessite-politique.html

« Ainsi, nous n’osons pas prôner le cosmopolitisme d’une société métissée, parce que nous sommes tétanisés par la montée de l’apartheid social et ethnique que nous avons indirectement confortée par nos silences et notre inaction ».

Mamère affiche le projet ultra libéral des gauches contemporaines en matière de migration. Laisser faire laisser passer absolu, avec un Etat réduit à mettre de l’huile dans les rouages, à faciliter ce processus, sans se mêler de lui imprimer quelque considération d’intérêt général que ce soit. Mais en même temps assez interventionniste en ce qui concerne le métissage et le cosmopolitisme. Tous le monde doit pouvoir entrer, mais il est indispensable qu’il y ait mélange, et sans assimilation...Dans cette perspective, avec de telles priorités, un peu plus ou un peu moins de criminalité ne sont effectivement pas de réels enjeux.

A la limite, ce serait même bon signe. Le fait que cela fasse des bulles est la preuve que les éléments sont au contact et la réaction en cours...

En face, d’autres forces politiques plus étatiques, souhaitent un Etat plus interventionniste, qui participerait à la gestion des flux, en fonction de l’intérêt général tel que décidé démocratiquement. Ici, savoir si il peut y avoir un lien entre migrant et criminalité, est un enjeux fort dans le mode de gestion des migrants. Ainsi, si on découvrait que la concentration de nouveau arrivant dans des zones sans emplois favorise la délinquance, l’état pourrait mettre en œuvre une politique volontariste de diffusion des migrants sur le territoire ou de limitation du nombre des nouveaux arrivants.

Les deux positions ont leurs mérites respectifs. C’est à l’électeur de trancher. Mais cela lui sera d’autant plus facile que les enjeux seront clairement mis sur la table.

Dans le numéro du jour, l’Obs, entre Mamère et Nick, dans deux articles qui s’éclairent et se renforcent l’un l’autre, nous dit : « peu importe qu’il y ait ou non un lien entre migration et délinquance, car le seul fait de poser la question, en soi , constitue une interrogation inacceptable de notre projet de société, il est donc légitime par nature de dire le contraire quelle que soit la réalité ». Il ne nous disent même pas « c’est vrai » ou « c’est pas vrai », mais que « scientifiquement » il est exclu de se le demander.

« La question ne sera donc pas posée » comme disait leur illustre précurseur, Le Président Delegorgue lors du procès de Zola au moment de l’affaire Dreyfus...

 

Bref, voilà pourquoi votre fille est muette...



18 réactions


  • eric 29 novembre 2014 12:36

    Et une bonne nouvelle de plus pour l’obs et les auteurs du docu. !

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/11/28/01016-20141128ARTFIG00458-les-immigres-europeens-sont-toujours-plus-nombreux-en-france.php

    Au sein de l’immigration légale, donc enregistrée, la criminalité va encore chuter ! Non pas parce qu’il y a de plus en plus d’européens, non pas parce qu’ils sont de plus en plus diplômés, mais parce qu’il y a de plus en plus de femmes....On a vu qu’on en trouve 30 fois moins en prison. Mécaniquement, cela va faire baisser le ratio global et le lien immigration criminalité...même si cela ne ous dira toujours pas grand chose sur la criminalité relative des hommes jeunes,non diplômés non européens, précarisés et illégaux...


  • Robert GIL Robert GIL 29 novembre 2014 13:53

    l’obs est de gauche ??? Ben alors, ça c’est une sacré nouvelle ! Donc vous ne savez pas ce que c’est la gauche ? Pour vous le PS est donc de gauche ? ... bon recommençons par le debut, vous savez que la terre n’est pas plate ?
    .
    l’obs de gauche, on lit vraiment n’importe quoi sur Ago maintenant !
    .
    voir : LE PS N’EST PAS DE GAUCHE


    • eric 29 novembre 2014 18:18

      Vous êtes d’une grande naïveté....C’est eux qui vous disent vos pensées. On peut être à gauche avec à peu prêt n’importe quelle idée sur le taux de prélèvement obligatoire, de service public, de nationalisation etc. ;; En revanche, vous ne sauriez vous éloigner de la vulgate Obs sur les chose qui tiennent vraiment à cœur au PS et continuer à être considéré comme vraiment à gauche...


    • septikettak septikettak 29 novembre 2014 20:31

      Ben sûr que l’Obs est de gauche... comme Flamby. smiley


    • taktak 29 novembre 2014 20:48

      Que les choses soient claires :

      La gauche c’est la défense des intérets des travailleurs, la droite celles de la classe dominante en système capitaliste, la classe capitaliste.

      partant, le FH, l’UMP, le PS, EELV, le Modem... c’est la droite.
      Les médias des capitalistes Arnault Lagardère, Bolloré, Dassault, Hersan, Tapis, Bouygues,Pigasse, Niel... c’est la droite

      Par ailleurs, votre article a un seul mérite celui de rappeler qu’un chiffre doit toujours être rapporté à une unité.
      mais la bouillie idéologique d’anticommuniste crasse qu’il propage vise elle à quoi ? insinuer que les immigrés c’est le mal ? que c’est là le danger ?

      Pourtant par vos « analyses » fort brouillonnent ce que vous montrez sans même vous en rendre compte c’est que la criminalité, la violence despauvres est le résultat de la violence systémique : celle des riches. Celles de ceux qui ayant tout accaparent et volent tous. C’est le présuposé de votre analyse.

      Une absence de taille dans votre analyse, mais aussi dans celles de l’Obs journal de droite - pas la moins couteuse pour la société, pas la moins dangereuse - la délinquance financière, des évadés fiscaux, des négriers et autres exploiteurs. Réduire la criminalité au pauvre hère qui pour crouter vole à la tire c’est indéniablement un parti pris idéologique. Car dans le même temps c’est oublier ces capitalistes qui volent des milliards d’euros en organisant leurs évasion fiscale quand ils ne fraudent pas ou ne trafiquent pas, ou ne se lancent pas directement dans le pillage armé dans les pays sous-développé. cette délinquance est intimmement liée au grand banditisme (trafic de drogue, d’armes, d’êtres humains) de part l’ensemble des circuits de blanchiement d’argent et donc à la petite délinquance qui l’accompagne. Voila des chiffres jamais commentés par vos amis de droite, du FHaine.

      Plus facile de jeter la pierre sur un crève la faim qui tire un scooteur, qu’aux riches volant plusieurs dizaines milliards en fraude fiscal chaque année. Le second est pourtant responsable du fait que le premier crève la faim, responsable de l’insécurité sociale engendrant l’insécurité tout court, responsable des coupes sombres qui fond reculer l’Etat partout.


    • lsga lsga 29 novembre 2014 20:57

       Taktak : vous êtes les anti-communistes. Vous êtes contre la Révolution Planétaire, vous êtes contre le Socialisme Européen. 


    • eric 29 novembre 2014 21:49

      Taktak, je crois que vous vous trompez de combat et déroulez votre vulgate sur un sujet qui n’a pas grand chose à voir.

      Vous perdez votre temps et vous me faites perdre le mien.
      On peut penser ce que l’on veut du capital, des banques et de leur responsabilité ou pas dans la délinquance de quartier.

      Ce qui me semble ressortir de position de la gauche officielle dominante de gouvernement, à travers ces articles, c’est qu’au fond, les difficultés éventuelles ou non, pour les migrants et pour ceux qui les reçoivent, y compris en terme de concurrence entre travailleurs au profit des patrons, importent moins que le fait que tous cela désarticule les uns et les autres au profit de ceux qui sont destiné à les encadrer en profitant de leur désarroi, en gros les cadres de la gauche sociétale.

      Mon sentiment, c’est qu’au fond, qu’il y ait sur-délinquance étrangère, ou violence raciste populaire, cela fait toujours un peu leur affaire.
      Et pour revenir a ce que je disais à l’autre, ce sont bien les positions obligées pour les supplétifs des autres gauches. Dans les années 30, sous Marchais encore, le PCF était capable de prendre la défense de migrants comme, aussi, de prendre la défense de travailleurs français exposés à trop de présence, de concurrence étrangère. C’est finit. Vous êtes nouvelobservateurisés sur les questions qui importent vraiment au PS.
      Vous avez des alignements qui sont de l’ordre du réflexe conditionné.
      L’idée en vogue à gauche de laisser faire laisser passer, dès lors qu’il s’agit de chair humaine est devenue incontestable dans vos milieux. C’est très exactement de l’ultralibéralisme.


    • taktak 2 décembre 2014 11:37

      éric, je vous invite à lire le site du PRCF (je ne suis pas au PCF, justement parceque ce parti s’est aligné sur la social démocratie, abandonnant le combat de classe).


    • eric 2 décembre 2014 12:09

      Non seulement je suis un de vos fidèle lecteur, mais sauf erreur de ma part, je suis passé sur votre stand à la fête de l’Huma et j’ai demandé à vous voir, mais personne ne vous connaissait...
      C’est entre autre parce que je vis en Russie. J’exècre vos idées, je suis convaincu du caractère parfaitement erroné de vos analyses, mais j’ai tendance à vous voir comme les vieux communistes sincères soviétiques aujourd’hui : des gens qui par ailleurs ont encore une vraie éthique et croient un peu à ce qu’ils disent. Cela les différencie nettement du reste des gauches contemporaines ici et des rejetons d’apparatchiks rouges devenus oligarques là bas.
      Vous savez, moi, je vote à droite, cela veut dire que je suis capable de faire la distinction entre une personne et les idées qu’elle défend. Je peut comprendre qu’un archéo communiste peut être quelqu’un de très bien, même si il adhère à des trucs qui me semble personnellement absurdes.
      Sur le plan des idées je pense que vous êtes des facho, mais je suis prêt à croire que vos pratiques en revanche sont souvent plus respectables que celles du hollandiste de base...
      Tenez, un peu comme Chalot....Dans le discours, pas démocrate pour un sou, mais sur le terrain, il ne fait pas que semblant de s’intéresser aux pauvres.


  • Le p’tit Charles 30 novembre 2014 09:06

    Il parait (d’après un ami commissaire de police) que près de 80% des détenus sont en fait de provenance d’immigration..mais les chiffres ne sont pas donné pour éviter de faire peur aux gens sur ce problème brûlant...En parlant de brûlant..on ne donne plus le chiffre de voitures incendiées en France chaque année...(encore deux dans ma rue il y a deux nuits..Pourtant elle n’est pas grande ma rue...en un an ça fait 14 voitures..sans doute des broutilles pour nos responsables.. ?


    • eric 30 novembre 2014 09:50

      C’est tout a fait possible, mais le sens de mon article n’est pas de poser cette question. Dans la pensée de gauche traditionnelle, et on retrouve ce discours chez Taktak, on trouve souvent le constat que la marginalisation socio économique peut éventuellement entrainer des taux de comportement délictueux supérieurs aux moyennes. C’est le genre, « tu voles un pain parce que tu as a faim », et qui pourrait te condamner ? Ou au moins ne pas voir les circonstances atténuantes. 

      Dans la nouvelle pensée de gauche popularisée par l’ex nouvel obs. terra nova et le PS, ce genre de situation n’est pas complètement exclue par principe dans le cas général.

      Elle l’est dans le seul cas des migrants.

      Comme par construction , il y a à priori plus de très pauvres, d’exclus, de précaires chez les migrants récents, et notamment chez les clandestins qui ont plus difficilement accès à des aides, la déclaration absolument schizophrénique consistant à dire, « peut être que les pauvres, victimes du système ont parfois des modes de vie en marge du systèrme, sauf si ils sont étrangers », suggère qu’au fond, ils savent que ce n’est pas vrai, mais que les bénéfices d’une immigration libre et sans limite, leurs semblent supèrieurs aux eventuelles frictions qu’elle peut entraîner.


    • Le p’tit Charles 30 novembre 2014 10:24

      En effet je n’ai pris qu’une partie infime de votre article...mais nous ne sommes plus dans Victor Hugo...la société a parait il changé en bien d’après le monde politique..les efforts qu’ils font depuis des années portent leurs fruits (?)..Pourtant le constat (a mes yeux) est catastrophique sur une planète qui agonise dans la pollution (entre autre)..une surpopulation incontrôlée qui nous donne un milliard de gens qui crèvent de faim..explosion du chômage partout..la pauvreté qui s’installe durablement..Un reflet de notre société en perdition..d’ou une immigration désordonnée de pauvres gens cherchant dans des pays (encore) riche de quoi se nourrir..

      Un effroyable gâchis.. !

    • eric 30 novembre 2014 10:50

      Oui, enfin, vous savez, cela fait aussi parti de la même vulgate visant à nous convaincre que notre état doit renoncer à gérer les flux en fonction de l’intérêt général... car la vérité vraie, confirmée même par les ONG les plus militantes, c’est qu’en réalité, la pauvreté la plus grave diminue comme jamais dans le monde dans les 30 dernières années, grâce en particulier à la libéralisation des économies.
      Et ici aussi, on peut le vérifier de façon intuitive, en sortant du socialisme, 1 milliards de chinois sont passés du niveau famine chronique à celui de travailleurs exploités mais nourrit et avec au minimum perspective d’avenir.


    • Le p’tit Charles 30 novembre 2014 10:56

      En effet la « Lorgnette » à deux bouts...chacun regarde par celui qui lui convient..sauf que l’image n’est pas la même.. !


  • Robert GIL Robert GIL 30 novembre 2014 09:28

    ce texte prouve bien que l’auteur est completement lobotomisé par la penséee unique et incapable de la moindre analyse. Il reprends des schémas éculés mis a sa disposition par le systeme ...
    .
    Plutot que le pret a penser livré clef en main...
    .
     voir : LE CONDITIONNEMENT COLLECTIF


    • eric 30 novembre 2014 09:55

      Ouai ! La règle de trois, c’est une sorte de lobotomisation néo réactionnaire et présumé fasciste...
      Il me semble que vous illustrez assez bien mon propos...


    • Robert GIL Robert GIL 30 novembre 2014 12:19

      ET OUI ERIC, COMME T’A PLUS RIEN A DIRE, DEVANT L’ÉVIDENCE ? T’ESSAI DE T’EN SORTIR PAR UNE PIROUETTE ... car meme si au fond tu te rends compte de l’absurdité de tes propos tu ne peux pas te permettre maintenant que tu t’es completement decredibilisé de perdre la face !
      .
      allez, j’attends ta prochaine pirouette, meme si évidement devant ta mauvaise foi je m’abstiendrais de repondre !


    • eric 30 novembre 2014 22:05

      Une pirouette pourquoi faire ? Votre commentaire ne contient ni un fait,ni une critique, ni une idée, ni une réflexion...il incite à la réflexion clinique plus qu’à la pirouette...
      A nouveau, si vous ne comprenez pas qu’une probabilité, c’est un nombre de cas favorable sur un nombre de cas possible, vous êtes assez mal placé pour parler d’absurdité, ou trop bien...


Réagir