jeudi 6 avril - par Amaury Grandgil

Paris contre le reste de la France

Plutôt que de m'attarder sur les « affaires » politco-judiciaires, en ce moment c'est une par jour, j'ai préféré m'intéresser aux discours des candidats à la Présidentielle. Après tout, parmi nos grands personnages historiques, certains ayant sauvé le pays, il en est beaucoup qui se sont aussi enrichis dans le même temps, qui n'étaient pas des saints. Bien sûr, cela devient problématique lorsque le politique se réclamant de valeurs morales ne se les applique pas à lui-même avant toute chose.

Ecoutant attentivement les grandes déclarations d'intentions j'ai cependant vite déchanté de par la brosse à reluire le bon peuple bien démagogique le caressant dans tous les sens du poil...

J'ai par exemple remarqué que les onze candidats partageaient un élément de langage commun qui revient dans tous leurs discours prononcés en province qui est d'opposer Paris, peuplée comme chacun sait de bobos prétentieux, et les régions. Tous les prétendants à la magistrature suprême nous font le coup. Ils évoquent qui « ces messieurs de Paris » qui décident sans consulter les autres français, ils vantent l'authenticité et la vérité qui seraient l'apanage des provinciaux, ils flattent ceux-ci dans une perception qui sort tout droit du « cerveau » d'un « créatif » de pub pour bouffe « bio » ou dite « bio ».

L'un parle de son tracteur, de ses bottes bien entendu toujours crottées de quasi-agriculteur, de ses chevaux qu'il bouchonnerait tous les week-ends, l'autre de son enfance soi-disant rurale, l'autre encore voudrait nous faire croire qu'il était un genre de petit paysan fûté en sabots et non un « fort en thème » un peu fayot travaillé par son complexe d'Oedipe...

S'ils emploient tous ces élements c'est bien que cela fonctionne, que cela étonamment encore en 2017 a un écho qui ceux qui écoutent. C'est principalement cette résonnance utilisée cyniquement qui m'effare. Comment de tels clichés aussi ridicules peuvent-il encore fonctionner de nos jours ? Comment certains français peuvent-ils encore se revendiquer « paysans » alors que ni agriculteurs, ni éleveurs ou quelque profession que ce soit en rapport avec la Terre ? Et que les paysans les vrais ne sont plus qu'une infime minorité de la population active ?

Sans doute est-ce dû à l'atomisation de la société française ? Au fait que de par la destruction de l'identité nationale ne demeure que le fantasme d'une identité régionale ou locale qui n'a dans la majorité des cas jamais existée. D'un point de vue plus positif on pourrait penser aussi que finalement l'identité rurale de la France est toujours bel et bien présente même si c'est sous une forme abâtardie et caricaturale le plus souvent.

Donc plus c'est gros plus ça passe ?...

Apparement curieusement, la plupart des électeurs nostalgiques de cette paysannerie rêvée, idéalisée, de tout ce « lothentique » de pacotille, ne penseraient pas une seule seconde conseiller à leur progéniture de travailler dans l'agriculture ou l'élevage voire d'exercer un métier en lien comme maréchal-ferrant ou que sais-je encore ? Ils rêveraient plutôt pour la plupart d'habiter Paris et d'avoir les manières dédaigneuses qu'ils pensent être celles des vrais parisiens. A défaut d'aucuns vont s'installer à Versailles, au Vésinet ou Saint Germain en Laye, villes qui sont du provincial en concentré pour ce que la province a de plus désagréable.

Je passerai rapidement sur l'excuse maintenant très galvaudée de l'ignare qui est de qualifier de « bobo » forcément parisianiste quiconque possèdera un tout petit peu plus de culture que lui...

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

 

Amaury – Grandgil

 

Sources : déclaration de monsieur Macron à ce lien

déclaration de monsieur Fillon dans la Sarthe à ce lien

déclaration de monsieur Mélenchon sur la province à ce lien

 

illustration empruntée ici



55 réactions


  • Leonard Leonard 6 avril 15:08

    Bon...

    On peut croire Jean Lassale quand même ? Il avait l’air assez crédible en berger !

    Surtout qu’on se demande s’il n’est pas encore berger ! Aux vues des chèvres qu’il y avait à côté de lui


    • Parrhesia Parrhesia 6 avril 15:35
      @Leonard
      En tout cas, l’ensemble de la classe ouvrière ne s’est pas reconnue dans l’image qu’en a donnée Poutou !!!
      En tout cas, les mondialistes de BfmTV, chaîne très proche du capitalisme exclusivement financier, encensent Poutou, ce qui n’est guère valorisant pour qui que ce soit, car BfmTv ne fait rien sans raison !!!

    • Parrhesia Parrhesia 6 avril 15:59
      @Parrhesia
      Ah, J’ai failli oublier : "Salut à vous, Jean Lassalle ! Vous avez été spontané et honnête ! Deux qualités bien rares dans notre paysage politique et donc, bien rafraîchissantes !

      Adishatz, amic !!!

    • Gavroche 6 avril 19:05

      Bonsoir @Parrhesia


      Vous avez connaissance de ce que pense « l’ensemble de la classe ouvrière » ?

      Comment faites vous ? Une antenne dans chaque famille ?

      Remarquez il y a aussi des tas de gens qui savent tout de tous les français. Ils ne cessent de dire « les français veulent..... les français refusent....les français sont.... » 


    • Parrhesia Parrhesia 6 avril 19:59
      @Gavroche
      Rien de tout cela !
      Simplement l’expérience !
      à ce propos, vous étiez où en mai 68 ? Et vous y faisiez quoi ???

    • Christian Labrune Christian Labrune 6 avril 20:29

      @Leonard
      Vos insinuations sont d’une méchanceté tout à fait intolérable. Le ravi de la crèche n’avait pas moins d’importance, dans cette petite foire télévisée, que le boeuf Mélenchon ou l’âne Hamon.


    • Leonard Leonard 6 avril 22:17

      @Christian Labrune

      Oulala... C’est intolérable l’humour noir... ATTENTION !!!!!


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 avril 10:27

      @Parrhesia
      Un vieux combattant ?


  • Louve de France Louve de France 6 avril 15:25

    Amen ! 


    Moi qui suis de la Province, Catholique, j’apprécie grandement ce texte. Nos campagnes ont été lâchement abandonnées par les loges parisiennes Bonobobo Biobio libero-libertaires gauchistes. 

    Apres 200 ans de nihilisme, nous découvrons aujourd’hui que la France se meurt sous nos yeux impuissants. 

    Ne resteront que les merveilles de nos bons Rois devant lesquelles les gens du monde entier viennent se pâmer. Le reste disparaitra. 



    • Louve de France Louve de France 6 avril 15:27

      Je crois au ré-enracinement des peuples. Tout homme a vocation a retourner sur sa terre. Le seul bastion contre le mondialisme est le ré-enracinement. 


      Le salut des peuples se fera par la racine !

    • Leonard Leonard 6 avril 15:33

      @Louve de France

      Nihilisme...

      Pardon mais j’en ai marre d’entendre Nietzsche me crier depuis l’au delà que vous travestissez le Nihilisme... Le Nihilisme est attitude philosophique, une doctrine...

      Pas la cause de tous les maux de la terre...


    • Xenozoid Xenozoid 6 avril 15:41

      @Louve de France


      it is all in the eye of the beholder,didn’t you know ?

    • kalachnikov lermontov 6 avril 15:44

      @ Leonard

      Lol. Et c’est marrant parce que Louve, selon ce qu’elle dit, est le prototype de l’homme moderne connecté nomade etc, etc. Avec, selon Nietzsche, le petit costume folklorique bigarré qui cache une redoutable uniformité globale.


    • Louve de France Louve de France 6 avril 16:15

      @lermontov


      D’une, je suis une femme, et en Province, on est connectées. Je suis amenée a travailler sur des chantiers a l’étranger certes, je fais dans les cathédrales Monsieur, mais je reste une Française profondément attachée a mes racines. 

      L’expatriation (pour un moment donné de ma vie), ne fait pas de moi une apatride. 

      Comme l’a dit Stefan Zweig, l’exil est impossible, car le pays duquel on bien s’enfonce comme un long couteau dans notre chair. 

    • Louve de France Louve de France 6 avril 16:23

      @jesuispascontent


      Amaury ne pleurniche pas, il constate ce qui saute aux yeux de tous, et une bonne piqure de rappel ne peut pas faire de mal. 

      Mais si ça peut vous rassurer, c’est ainsi que les choses se passent dans tous les pays dit « civilisés ». En Allemagne, en Angleterre et ailleurs, les grandes capitales centralisent tout au détriment des campagnes. 


      L’inégalité devient telle qu’on a l’impression de changer de pays quand on passe de la ville a la campagne ! 

    • Louve de France Louve de France 6 avril 16:25

      Erratum : le pays duquel on vient


      Putain de correcteur !

    • Alren Alren 6 avril 16:49

      @Louve de France

      Ne resteront que les merveilles de nos bons Rois devant lesquelles les gens du monde entier viennent se pâmer.

      Ah parce que d’après vous c’est Louis XIV qui a dessiné les plans et construit Versailles avec ses petites mains dans la chaux, creusé le grand bassin avec sa petite pioche et sculpté toutes les statues ?

      Quelle naïveté !


    • Xenozoid Xenozoid 6 avril 18:37

      @jesuispascontent

      ou les founding fathers aux etats unis...etc

    • Louve de France Louve de France 6 avril 18:41

      @Alren
      Comment expliquez-vous que c’est sous nos Rois qu’ont été construites les plus belles bâtisses architecturales ? De grands travaux , quasi Pharaoniques, furent achevés sous la monarchie. 


      Aujourd’hui y’a que des barres d’immeubles pour entasser une démographie galopante. 

      Des barres, des barres, toujours des barres ! 

      C’est moche. Deprimant. Suicidaire. Triste ! 

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 avril 18:49

      @Louve de France
      Ce ré-enracinement partira de très très loin car nous les avons tous perdus hélas, nos racines, je parle des vraies pas de celles que nous rêvons, que nous idéalisons.


    • Xenozoid Xenozoid 6 avril 19:03

      @Arcane

      showshow loss floder

    • Parrhesia Parrhesia 6 avril 20:37
      @Amaury Grandgil
      Bonsoir Amaury,
      Je vous rassure ! Nous ne les avons pas tous perdues, nos racines.
      C’est bien ce qui « ennuie » tellement certains « ennemis héréditaires » qui constatent que les efforts qu’ils déploient depuis des décennies ne se sont pas montrés aussi efficaces qu’ils l’espéraient !!!

      @ Louve de France,
      Bonne soirée à vous Louve, et mes respectueuses salutations.
      Quant aux réactions au vinaigre de ceux qui ne sont pas d’accord avec vous, il faut en prendre, peut-être, mais il faut surtout en laisser !!!

    • Louve de France Louve de France 6 avril 22:06

      @Amaury Grandgil et Parrhesia, 


      Bonjour, ou Bonsoir ! 

      Je suis d’accord avec Parrhesia ! Nos racines ne sont pas perdues, elles sont dans notre souvenir et notre chair, et ça, ils ne pourront pas nous l’enlever. 

      Moi qui suis une étrangère expatriée (pour peu de temps) , je peux vous le dire, c’est en quittant la France que l’évidence m’est apparue : je suis française, provinciale et Catholique. 

      Bref, partout ou on va, nos racines nous suivent comme une ombre. Sinon, du point de vue de la logistique, il n’est pas difficile de se ré-enraciner, c’est de la que viendra notre Salut. 

      Il suffit de se réconcilier avec ce que nous sommes, ce que nous étions, et ce que nous devons rester. 

      Bon, je suis peut-être un peu romantique de 1820 ! 

    • Louve de France Louve de France 6 avril 22:07

      @Arcane


      Pour une raison qui m’échappe, je n’arrive pas reconnecter Louve, mais je ne me cache pas. C’est bien moi ! Lorsque j’ai créé Frau Makrel , ça a fait un bug sur Agoravox ! smiley 

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 avril 10:30

      @jesuispascontent
      J’avais pas vu cette énormité « les palais parisiens »
       smiley
      Depuis la décentralisation n’importe quel notable n’importe quel roitelet de province s’est fait construire SON palais dans chaque préfecture et sous préfecture en payant sur les deniers publics un personnel pléthorique qui fait que toutes les institutions départementales sont en déficit et il parle encore des palais parisiens...
      Cte marrade !


    • Le421 Le421 7 avril 14:56

      @Louve de France
      Moi qui suis de la Province, Catholique,

      Petit calcul rapide.
      70% des français agnostiques, reste 30%
      La moitié catho, à vue de nez, donc, 15%
      La moitié de la moitié en province.
      En gros, 7 à 8%.
      Donc, à la marge...


    • Louve de France Louve de France 7 avril 15:25

      @Le421


      Le Catholicisme est ancré dans l’ADN de la France. Je ne suis pas une grenouille de bénitier mais le Christianisme a construit tout notre système de pensée. 

      Même la dialectique Marxiste a quelque chose de chrétien ! smiley . Je sais, je ne devrais pas dire ça...

      Si Marx avait été Hindouiste ou Bouddhiste, je doute qu’il aurait pu a ce point explorer la transcendance de notre philosophie européenne qui est helléno-chretienne. 

    • Louve de France Louve de France 7 avril 15:30

      @Le421


      Est-ce que l’Agnosticisme nie l’existence de Dieu ? Il le considère comme inaccessible a l’esprit humain mais nie-t’il sa vérité ? 

    • hunter hunter 7 avril 17:04

      @Louve de France

      C’est exact ! il l’est même dans le code génétique de tous ces cons, qui bouffent du curé bien en accord avec la bien-pensance gauchiste, mais qui pleurent sur le pauvre sort des pauvres migrants qui souffrent parce que y’a le wifi qu’est faiblard dans leur nouveau logement, et qu’ils n’ont pas encore réceptionné le dernier modèle d’iphone !

      Ce qui justifie bien une petite émeute, un bon démolissage de locaux ou de mobilier urbain, voire quelques mandales bien distribuées, mais c’est pas grave, ils seront pardonnés, ils souffrent tant !
      Même quelques viols de kouffars locales, c’est rien ! certaines ne portent pas plainte, parce qu’elles ne veulent pas les stigmatiser ( traitement padamalgam 500), parce que quand même, le FHaine est en hausse, et ces gens-là, c’est la haaaaaiiinnneeuuh !

      C’est typiquement le concept de générosité catholique dévoyé, qui pousse des cohortes de gens à se sacrifier, à accepter de disparaître, au nom des fameux droits de l’homme, enfin surtout les autres hommes, ceux qui viennent d’ailleurs (fascination pour l’exotisme) !

      Parce que les hommes qui leur ressemblent, qui sont leurs voisins mais qui en chient, bah ils doivent passer après « les autres » !

      Exactement ce qu’explique Raspail dans Big other !

      Adishatz

      H/


    • jmdest62 jmdest62 7 avril 17:49

      @Louve de France
      « Si Marx avait été Hindouiste ou Bouddhiste, je doute qu’il aurait pu a ce point explorer la transcendance de notre philosophie européenne qui est helléno-chretienne. »

      On dirait du Macron ...j’en pleure !
      bisous bisous

    • Louve de France Louve de France 7 avril 18:03

      @hunter


      Très bonne piqure de rappel mon cher Hunter ! Nous faisons face ici a des Talibans de l’athéisme qui poussent leur raisonnement jusqu’a l’absurde. 

      Oui, il y’a a des femmes qui se font violer et humilier par des migrants et qui ne portent pas plainte, effectivement, ce fut le cas en Allemagne notamment. Les Allemands sont d’une naïveté parfois confondante. 

      En déformant a ce point le message Christ, un guerrier qui a détruit les Temples, ne l’oublions pas, nos compatriotes mélangent tout ! Ils défigurent une religion sur laquelle ils crachent sans cesse, alors qu’ils ne seraient rien sans elle, et ils n’auraient même jamais pu créer l’athéisme sans cette dernière . Car nier l’existence de Dieu procédé de son existence elle-même . On ne nie pas l’existence d’une chose qui n’existe pas. En nommant Dieu pour le nier, ils reconnaissent donc son existence.

      Et le Christ n’a jamais ordonné que nous nous laissions envahir ou déposséder sans rien dire ! Bien au contraire. 

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 avril 19:26

      @Louve de France
      Leurs valeurs de gauche, dans leur version moderne très aseptisée, proviennent en plus de la laïcisation de celles issues de l’Evangile. Ils nient leur propre histoire comme les ados prolongés qu’ils sont sont en révolte post pubère à cinquante ans passés.


    • Louve de France Louve de France 7 avril 22:02

      @Amaury Grandgil


      « révolte post pubère à cinquante ans passés. »

       smiley J’adore ! Et c’est tout a fait ça en plus ! Le gauchisme aura définitivement pollué la France, et c’est pas fini. L’élection de Macron en France n’est rien d’autre qu’un coup d’état de Hollande et de ses amis Anglo-Saxons libéraux et mondialistes. 

    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 8 avril 11:39

      @Louve de France
      Fillon n’est pas beaucoup mieux de ce point de vue, de toutes façons la politique de notre pays est dictée à Berlin


  • Elliot Elliot 6 avril 15:42

    Le discours des candidats s’adapte à la poussée régionaliste qui a présidé à la fondation des régions remaniées par la suite dans le sens, pas toujours lisible partout, d’une rationalisation, terme qui signifie en général concentration accrue de pouvoirs et de responsabilités.

    La jacobinisme a maintenant mauvaise presse, c’est pourtant lui qui a dessiné la France moderne mais enfin il est de bon ton aujourd’hui de fustiger ces messieurs de Paris et maintenant de Bruxelles coupables de tous les maux et derrière lesquels se réfugient un certain nombre d’incompétents provinciaux qui ne parviennent pas à adapter leur politique à leurs promesses inconsidérées.

    Au demeurant, les espaces ruraux du passé n’étaient pas exclusivement occupés par des paysans, travailleurs de la terre, et il y avait aussi des notables qui ne se souillaient pas les mains dans le fumier et qui, soit bénéficiaient de charges distribuées par Paris pour faire appliquer les décrets de la maison mère, soit possédaient la jouissance de fermages que d’autres exploitaient pour eux.
    Tous ces prébendiers étaient près de ceux qu’ils exploitaient et jouissaient de leurs rentes avec l’accord du pouvoir central qu’ils renforçaient de leur appui, ils étaient les chiens de garde des différents régimes.

    Il a été normal que Paris, siège du pouvoir, se développât comme il est assurément tout aussi normal qu’il y ait eu un appel d’air vers les agglomérations industrielles ou commerciales qui a vidé de leurs habitants les campagnes où le travail disparaissait. 

    Le corollaire en est que les institutions emblématiques de l’état comme la Poste ou l’école furent soumises à la dure loi des réalités : l’état rendu exsangue, aussi beaucoup à force de cadeaux aux possédants, ne peut plus subvenir à l’entretien de structures pour 4 pelés et 3 tondus.

    C’est la dure loi de l’évolution que rien ni personne – sauf le retour à la campagne de personnes que pourrait favoriser la généralisation du travail à domicile – ne peut enrayer.


  • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 6 avril 17:26

    Juste 11 candidats qui ne parlent pas aménagement du territoire, maintien de services publics au delà de la préfecture, règles de concurrence entre grandes surfaces et petits commerçants, fiscalité spécifique pour des zones rurales de commerce, déploiement de la population car des milliers de logements sont disponibles en province, répartition des créations d’emplois (le peu qu’il y a...), déserts médicaux, etc ...
    La province ou la ruralité a des problèmes spécifiques mais ignorés.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 avril 18:53

      @Frédéric Van der Beken
      En effet plutôt que province il convient de parler de ruralité...
      Mais la ruralité est de plus en plus habitée par des rurbains à fort pouvoir d’achat, les paysans, els vrais, ne représentant plus que de 5 à 6% de la population active.


    • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 6 avril 19:58

      @Amaury Grandgil
      Pour être dans le 21, je peux vous dire que la Haute Saône ou la Haute Marne ne sont pas colonisés par des rurbains : ça se meure petit à petit.
      Pas de volontaires pour habiter Vesoul ou Chaumont et encore moins la 4e ville du département et il y en a bien d’autres autant des départements que des villes de toutes tailles.


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 avril 10:32

      @Frédéric Van der Beken
      C’est aussi parce qu’il y a encore maintenant un préjugé très défavorable sur tous les métiers de la terre, les parents préférant souvent que les gosses aillent s’emmerder dans un open space. Il faut dire que la vie d’agriculteur sur endetté est très dur...


  • sarcastelle sarcastelle 6 avril 17:29

    Paris contre le reste de la France

    .
    C’est pas vrai, ça existe encore ces clichés ?? smiley smiley smiley

  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 avril 18:53

    "Je passerai rapidement sur l’excuse maintenant très galvaudée de l’ignare qui est de qualifier de « bobo » forcément parisianiste quiconque possèdera un tout petit peu plus de culture que lui..."
     smiley
    ... mais qui pète quand même plus haut que son cul ? ^^


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 avril 18:57

      @bouffon(s) du roi
      Je me demandais qui serait le premier à se sentir visé ? smiley
      Et le pire est qu’il va répondre...


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 avril 19:01

      @Amaury Grandgil

      Je m’en doutais, il fallait bien le faire, et je m’y colle, mon statut me permettant tout ^^


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 6 avril 19:07

      @bouffon(s) du roi
      C’est vrai le bouffon du roi a le droit de faire de la dérision sur tout...
      A charge pour lui de ne pas finir comme Woody Allen dans « tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe » (au début du film)


  • Christian Labrune Christian Labrune 6 avril 19:54

    Amaury Grandgil,
    On croirait que vous avez oublié les affiches du maréchaliste, en 81. Ce nostalgique de la « révolution nationale » - décoré de la francisque !-, exhibait niaisement un petit patelin resserré autour de son clocher, comme on pouvait en voir dans des films assez répugnants de Tati après la guerre. Les Français sont des veaux ; ça devait donc leur rappeler des odeurs d’étable, mais je serais fort étonné que le procédé pût encore fonctionner.

    Dieu merci, tout cela n’existe plus. Du moins, je l’espère. Il y a bien vingt ans que je n’ai pas vu la campagne française, sinon dans les peintures qu’on peut voir au Louvre. Versailles, c’est pour moi le bout du monde, la limite des terres civilisées. La dernière fois que j’y suis allé - ça me prend de temps à, par vice pur, d’aller voir la pure nature des jardins - le bassin de Latone était complètement démonté, on ne voyait plus un seul péquenot de la Lycie, pas même ceux qui s’étaient métamorphosés en crapauds.

    Toutes ces histoires de culs-terreux étaient encore très à la mode, à l’époque classique, et la « bergerie » aura bien envahi tous les arts. Les écolos n’ont rien inventé -ils en seraient bien incapables, les pauvres !-. Quand serons-nous débarrassés définitivement de la Nature et de ses adorateurs ?


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 6 avril 20:16

      @Christian Labrune

      T’as le style d’anar de droite, beaucoup plus que l’auteur (c’est pas méchant hein) ^^


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 avril 09:59

      @Christian Labrune
      Moi je serais un peu comme Céline, la campagne m’emmerde prodigieusement, je lui préfère la ville.
      Sinon la gauche morale et les écolos, tous les bourgeois pédagogues soucieux de développement durable sont effectivement néo-pétainistes.


    • Clocel Clocel 7 avril 10:14

      @Amaury Grandgil

      Heureusement qu’il reste un peu de campagne, ne serait-ce que pour vous donner la matière pour produire votre merde quotidienne...

      Heureusement aussi qu’il y a l’industrie alimentaire, qui vous sert une bouffe qui vous ressemble pour obvier à votre transit paresseux...


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 avril 10:22

      @Clocel
      Pitié, ces fantasmes sur la paysannerie qui ne rassemble plus que très peu de personnes en province.
      Sans parler de la province désertifiée...
      Comme tous les français j’ai des origines rurales dont je suis fier, mais mon identité est parisienne.
      Je rappelle aussi qu’il n’y a pas si longtemps que ça Paris était une ville rurale dont les rues sentaient le crottin...


    • Christian Labrune Christian Labrune 7 avril 13:08

      Sinon la gauche morale et les écolos, tous les bourgeois pédagogues soucieux de développement durable sont effectivement néo-pétainistes.

      @Amaury Grandgil
      Bravo, j’applaudis de toutes mes mains - sauf à la référence au crétin de Meudon.
      La France, c’est la multitude des villages parisiens. Le reste n’existe pas.

      En tant que républicain, je veux qu’on modifie ainsi la Déclaration des Droits de l’Homme :
      « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits, Parisiens et Docteurs de l’Université. »
       Les « distinctions » dans la phrase suivante, n’ont pas lieu d’être. Si tous les hommes ne naissent pas Parisiens et diplômés de la Sorbonne, je ne vois pas qu’on puisse parler d’égalité.

      On pourrait sans trop de difficulté rassembler dans un TGP (Très grand Paris) les soixante millions de veaux qui peuplent notre beau pays. Le Massif Central, les Alpes et les Pyrénées, les moyens techniques actuels permettraient déjà de les raboter. Une seule montagne mériterait de subsister : la Montagne Sainte-Geneviève. Cette formidable quantité de matériaux répartis sur toute la surface de l’hexagone élèverait bien la France de quelques mètres, ce qui nous mettrait à l’abri de ce qui risque d’arriver si je continue à produire du CO2 en fumant des cigares. Les grands fleuves canalisés et devenus enfin souterrains - comme la Bièvre parisienne-, couleraient désormais sous une immense chape de béton, laquelle s’étendrait de ce que fut Dunkerque à ce que fut Marseille. Sur cette dalle immense et d’une planéité parfaite, les bobos et leur progéniture pourraient s’agiter sur leurs patins à roulettes, mais cela leur serait désormais tout à fait interdit sur les rives de la Seine.

      Nous pouvons le faire (yes, we can !). Eh bien, faisons-le, et exigeons cela de tous les candidats à la présidentielle. 

       


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 7 avril 19:23

      @Christian Labrune
      Vous poussez un peu là, la France c’est Paris ET tous les villages et villes de provinces, c’est joli la campagne, c’est esthétique mais je préfère la ville.
      Quant à la campagne de nos jours elle ne ressemble plus du tout à l’image d’Epinal que vous semblez en avoir mais peut être me trompés je ? smiley


  • covadonga*722 covadonga*722 6 avril 22:22

     yep , l’auteur je vous soupçonnes d’intention malveillante en voulant nous faire accroire que les 3 sus-nommé se contenteraient de parler de nos campagnes sans en êtres ni rien y connaitre.


    je m’inscris en faux , la preuve ces trois candidats devisent régulièrement du peuple et même des ouvriers , si cela ça n’est pas probant ???? 

    cdtl
    asinus

     

Réagir