samedi 22 octobre 2016 - par oscar fortin

Poutine d’une patience angélique

 

 
QUI PEUT SE TRANSFORMER EN COLÈRE DIVINE
 
 
C’est en m’inspirant de la médaille de l’Ange de la paix, remis par le pape François au président Poutine, que j’ai qualifié cette patience d’ »angélique ». Par contre, le sous-titre m’est venu de cette phrase d’inspiration biblique « La coupe des offenses a maintenant débordé, la patience de DIEU est éteinte et ne retient plus le bras de Sa colère ».
 
Déjà, en octobre 2014, lors de sa fameuse rencontre internationale de Valdaï, à Sotchi, Vladimir Poutine avait eu, entre autres, ces propos pour définir la conjoncture du monde dans lequel nous vivons :
 
"…le monde s'est engagé dans une époque de changements et de mutations profondes, époque où nous devons tous faire preuve d'un degré élevé de prudence et d'une capacité à éviter les démarches irréfléchies".
 
« L’Occident donne l'impression d'être en perpétuelle lutte contre les résultats de sa propre politique. On a parfois l'impression que nos collègues et amis ne cessent de lutter contre les résultats de leur propre politique. Ils lancent toute leur puissance pour éliminer les risques qu'ils créent eux-mêmes, en le payant de plus en plus cher. »
 
« …il n'y a, malheureusement, plus de garanties ni de certitude que le système actuel de sécurité mondiale et régionale soit capable de nous épargner des bouleversements".
 
"Ce système est sérieusement affaibli, morcelé et déformé. Les institutions internationales et régionales de coopération politique, économique et culturelle traversent une période difficile »
 
Pas surprenant qu’il évoque le besoin d’un nouveau consensus des forces responsables de l’avenir de l’humanité et une meilleure compréhension des principales sources des conflits. 
 
En novembre 2015, une année plus tard, lors de sa rencontre avec les experts internationaux, réunis de nouveau à Sotchi, il a, entre autres, ces paroles :
 
 « Les États-Unis possèdent un grand potentiel militaire, mais il est toujours difficile de mener un double jeu : lutter contre les terroristes et en même temps en utiliser certains pour poser des pions sur le damier du Moyen-Orient dans leur propre intérêt. Il est impossible de vaincre le terrorisme si l’on utilise une partie des terroristes comme un bélier pour renverser des régimes que l’on n’aime pas. On ne peut pas ensuite se débarrasser de ces terroristes. C’est une illusion de croire qu’on pourra les chasser du pouvoir. Le meilleur exemple nous est donné par la situation en Libye. On espère que le nouveau gouvernement pourra stabiliser la situation, mais ce n’est pas le cas pour l’instant. »
 
« Il ne faut pas diviser les terroristes entre modérés et non-modérés. On voudrait savoir la différence. Les experts disent que les terroristes « modérés » décapitent les gens de façon modérée ou tendre, »
 
Voici ici cinq déclarations franches de Poutine à cette rencontre de Valdaï. Le détour en vaut la peine.
 
Que s’est-il passé depuis lors ? Où en sommes-nous en ce mois d’octobre 2016 ? 
 
Les évènements des derniers mois n’augurent rien de bon ». Il y a eu cet accord de cessez-le-feu, du 9 septembre, obtenu après de nombreuses heures de négociation. Il n’aura duré que quelques jours. Les forces aériennes des États-Unis ont attaqué de nui, le 17 septembre, les forces le l’armée syrienne qui observaient la trêve, faisant plus de 62 morts et près de 100 blessés. Les auteurs de ces attaques ont reconnu les faits qu’ils ont aussitôt qualifiés de bavures, d’erreurs malheureuses. 
 
Cette explication n’a pas tenu la route bien longtemps, une fois connus les préparatifs et les suites de ces bombardements. De fait, à peine terminée cette attaque nocturne, les terroristes qui avaient perdu cette partie du territoire s’élancèrent aussitôt pour la récupérer, comme s’ils en avaient été informés à l’avance. Moscou a vu dans cette opération une forme de complicité entre les États-Unis et les terroristes. La réaction du gouvernement syrien fut de se dissocier de cet accord, surtout utilisé par la coalition des États-Unis et de l’OTAN pour permettre aux terroristes de refaire leur force et de reprendre le terrain perdu.
 
Cette trahison de l’accord de cessez- le-feu, signé quelques jours plus tôt, n’a fait que renforcer cette conviction que les États-Unis et ses alliés de l’OTAN sont de mèches avec les terroristes pour renverser le gouvernement légitime de Bachar Al Assad. Les subtilités utilisées pour distinguer les terroristes modérés des autres terroristes qui ne seraient pas modérées ne sont que des couvertures pour brouiller les pistes et faire de la Russie la responsable de tous les maux qui se produisent. 
 
Récemment a été mis à nue la véritable identité des « Casques blancs  ». Une autre mascarade qui permet de couvrir les perversions de la soi-disant coalition internationale dans sa lutte contre le terrorisme. Ils en font eux-mêmes parties. Les populations occidentales sont devenues prisonnières de l’information qui leur est servie à travers des montages dont seul Hollywood a le secret. 
 
Alep est présentement au cœur de l’actualité. On y accuse la Syrie et la Russie d’y massacrer d’innocentes victimes. On se garde bien de préciser la présence des terroristes et la partie de la population prise en otage comme bouclier humain. La Russie et la Syrie ont décidé de suspendre leurs attaques aériennes pour permettre l’évacuation de la population ainsi que des terroristes. La première nuit de la trêve, deux avions de la coalition internationale ont survolé et bombardé un village de ce territoire d’Alep, faisant fi de ce cesser-feu des autorités syriennes. Une autre bavure dont ils ne peuvent s’extirper, la Russie ayant toutes les preuves de ces vols. 
 
Que conclure de tout cela ?
 
Du point de vue du président Poutine, la coalition internationale est de mèche avec les terroristes qui leur servent de relais pour atteindre leurs objectifs au Moyen-Orient. Ce ne sont pas eux qui vont lutter pour les faire disparaître. Ils font partie de leur arsenal militaire.
 
Les perspectives de l’arrivée à la Maison-Blanche d’Hillary Clinton représentent une véritable menace pour la Russie et l’humanité. Son obsession pour une guerre contre la Russie doit être prise très au sérieux. 
 
Les pays membres de l’OTAN demeurent soumis à Washington, bien que certaines fissures commencent à fragiliser son unité. 
 
On peut se demander si pour le président Poutine se confirme le constat qu’aucune solution politique n’est possible avec de tels « partenaires ». Si tel était le cas, nous connaissons tous ce que les rues de Saint Petersburg lui ont enseigné lorsqu’il était jeune : « "Si la bagarre est inévitable, il faut frapper le premier"
 
Oscar Fortin
Le 22 octobre 2016 


109 réactions


  • roman_garev 22 octobre 2016 16:52

    Merci Oscar pour cet article.

    Pourtant je vois déjà des trolls du village gouailler sur « l’ange Vladimir ».

    Angélique ou pas, la patience de la Russie envers ses soi-disant partenaires « d’outre-mare » (comme disent en Russie) est épuisée. Lavrov a déclaré cela clairement, et l’ultimatum de plutonium reste en vigueur.
    L’escadre russe se rassemble en Méditerrannée d’Est, munie, entre autre, d’avions Su-33 avec des missiles air-air, de bâtiments armés de missiles de croisière Kalibr, de destroyers, de navires à troupes de débarquement, de sous-marins dont on ne sait rien... Sans parler des bombardiers stratégiques et des navires à Kalibr de la mer Caspienne qui étaient déjà démontrés et n’attendent que les ordres.
    Ça s’appelle la dissuasion de la coalition terroriste (le préfix « anti- » étant évidemment faux et induisant en erreur).
    Attendons de leur part une résignation non moins angélique. 

    • oscar fortin oscar fortin 22 octobre 2016 22:43

      @roman_garev : merci pour votre présence pro active à commenter et enrichir les articles que je présente sur ce site. Merci également pour votre encouragement. Comme je l’ai déjà dit, j’apprends énormément des commentaires que je me fais un devoir de lire dans leur totalité.


      Bonne fin de journée 

    • ENZOLIGARK 24 octobre 2016 05:59

      @roman_garev ... , Привет Роман , ... pour les sous - marins dont on ne sait rien [ ou presque ici ... ] , ... c ’ est comme ces nouveaux drones magnetiques dont personne ne sait rien ... AhAhAhAhAh ... , ... pourront toujours mettre pleins gaz les navions ennemis et je parle pas de leur taille ... . ... АФФ ИСС per a corsica * ...


    • ENZOLIGARK 24 octobre 2016 07:32

      @ENZOLIGARK ... , ... des Leurres Techniquement Mooodifies ... . ... Va y avoir du spOOOrt ... , c ’ est ( presque ) sure  ! . ... AhAhAhAhAh ... . ... АФФ ИСС ...


  • roman_garev 22 octobre 2016 17:19

    A noter que le Conseil européen des 20 et 21 octobre qui devait normalement (c-à-d. selon les attentes et des mois d’efforts en suggestion de Fascington) confirmer l’intention de l’Occident de faire asseoir la Russie sur le banc des accusée d’un tribunal international pour des crimes de guerre, en commençant dans ce but par des sanctions de plus dites « syriennes », on ne peut plus sévères, a abouti aux prunes. Certes, on a entendu parler des « atrocités » de la bouche de ce cher Polonais (donc anti-russe par définition) Donald Duck... pardon, Tusk, mais plus question de « crimes » ni de sanctions.

    Cela veut dire que la docilité angélique sans réserves des dirigeants même européens envers l’Oncle Sam devenu évidemment taré touche son fin.

  • Pierre Pierre 22 octobre 2016 18:12

    Un très bon article qui rappelle avec opportunité les déclarations de Vladimir Poutine qui mettent les Occidentaux et surtout les Etats-Unis devant leurs contradictions.

    On peut penser ce qu’on veut de la vision politique de Poutine et de ses conseillers mais il est incontestable qu’ils ont une ligne claire et cohérente. 
    Ils ont désigné l’ennemi et ils ont décidé de le détruire. Les rodomontades occidentales et les dollars des pétromonarchies du Golfe seront inutiles à faire changer la Russie de cap.
    Pour les ignorants qui pensent qu’il y a moyen de faire pression sur la Russie, je tiens à dire qu’ils se bercent d’illusions.
    Si vous lisez la presse russe, vous verrez que la Russie considère l’élimination du terrorisme islamique comme vital pour sa sécurité et le pays a le soutien de sa population y compris des musulmans. 
    Si les Occidentaux veulent empêcher la Russie d’aller jusqu’au bout, ils n’ont d’autre choix que de faire la guerre à la Russie.
    @ roman-garev, 
    Bonjour, je suis évidement d’accord avec vos commentaires. Je voudrais juste ajouter que la patience de la Russie vis-à-vis de l’Ukraine commence aussi atteindre ses limites. Je viens de lire un article assez rude pour Porochenko. (lien)
    Le présentateur de TV russe, Vladimir Soloviev rapporte les paroles concernant l’Ukraine de Sergueï Lavrov d’habitude plus affable : « La patience stratégique de la Russie est terminée. Vous voulez voir le visage de l’ours ? Vous découvrirez que l’ours n’a pas seulement un visage mais aussi une gueule terrifiante. Si vous pensez que quelqu’un peut arrêter la Russie, alors vous ferriez mieux d’apprendre l’histoire que vous êtes en train d’essayer d’oublier ».
    Je crois que c’est clair. A suivre...

    • roman_garev 22 octobre 2016 18:41

      @Pierre
      Bonjour, d’accord avec vous.

      Sauf la patience vis-à-vis de l’Ukraine qui atteindrait ses limites.
      Entre la situation en Syrie et celle en Ukraine il n’y a rien de commun, sauf les USA qui sont derrière le dos des islamistes comme des nazis ukrainiens. 
      En Syrie il s’agit d’exterminer les égorgeurs barbus venus du monde entier (et d’y chasser la coalition terroriste avec les USA en tête, mais aussi, ensuite, les Turcs qui se croient maîtres du nord de la Syrie) pour laisser la Syrie vivre en paix.
      En Ukraine, le Donbass est déjà libre (sauf des tirs quotidiens qu’il faudra stopper, mais c’est tout comme patience finie). Quant au reste de l’Ukraine, il n’est pas question d’entrer sur ce territoire pour se mettre au dos 35 millions de nazis et de lobotomisés, avec l’industrie et l’infrastructure presque détruites et les centrales nucléaires au bord de catastrophes dépassant de loin Tchérnobyl (à noter que son personnel, au moins partiellement coupable du désastre, n’était rien autre qu’ukrainien). C’est trop même pour la Russie. On attendra tout le temps qu’il faudra la fin inévitable de ce bordel qui de suicidera de lui-même.
      Les clameurs dans les talk-show russes, cela ne veut rien dire, on les entend depuis mars 2014.
      Ce n’est pas des Soloviovs qui décident (d’ailleurs je regarde et écoute presque tous ses shows non seulement par TV, mais aussi par la radfio Vesti-FM), mais celui que vous savez.
      Pour voir le futur éventuel de l’Ukraine sous un autre angle, je vous recommande l’article d’Igor Ortsev « Il n’est pas exclu que demain les États-Unis bombarderont Kiev ».

    • arthes arthes 22 octobre 2016 18:59

      @Pierre

      Oui, la patience de l’agneau et la gueule terrifiante de l’ours (à défaut de la soif de sang du loup)

      Voila qui va bien à Poutine

      J’ai vu moi aussi, sur les médias formatés que ce dernier devenait « incontournable » pour régler les conflits au moyen orient et en Ukraine, que les menaces de sanctions étaient sans effets, bref « on » commençait à se sentir impuissants face à la Russie ...A mon sens, j’ai surtout compris que Poutine avait sorti les « griffes de l’ours » et que devant lui ça commençait à flipper ;

      Bref, j’espère ardemment que non seulement la Russie prenne définitivement sa place de leader mondial pour les siècles à venir, et qu’enfin nous puissions nous ouvrir librement t les uns aux autres dans un monde qui sera multipolaire, et qui sera l’avenir

      Les derniers soubressauts d’agonie de la France telle qu’elle est aujourd’hui me dégoutent, et ce qui me rassure c’est que je ne suis pas la seule, sinon, j’en aurait rien à taper de ce pays ingérable qui part en couilles à force de regarder la où le soleil se couche et pas où il se lève, même si je n’ai rien contre les américains, d’ailleurs je pense que eux aussi ils en ont plein le dos de ce système mondialiste qu’on nomme l’empire


    • roman_garev 22 octobre 2016 19:35

      @Pierre
      Vous avez raison en ce qui concerne le Donbass, pas le reste de l’Ukraine.

      Pour la premiêre fois Poutine a prononcé en publc (en commentant la rencontre à Berlin) les mots « République populaire de Donetsk et République populaire de Lougansk », et ceci sans le complément rituel « autoproclamées ».
      Un détail, direz-vous ? Pas du tout. Il n’y a presque pas de détails insignifiants dans les discours de Poutine, surtout dans les dénominations si importantes pour la Russie.
      Après les élections qui auront lieu à Donbass la Russie aura reconnu les deux républiques indépendantes. (Une dizaine de pays la suivront. Savez-vous que le parlement de la Syrie vient de reconnaître la Crimée en tant que russe ?) S’ensuivront des traités en bonne et dûe forme entre la Russie et ces deux républiques, lesquels permettront à la Russie de les aider officiellement contre l’agression de l’Ukraine, jusque par la force armée. Les soi-disant forces armées ukrainiennes seront repoussées vers les frontières des oblasts de Donetsk et de Lougansk telles qu’elles étaient avant le putsch de Kiev, et en surplus la vraie zone démilitarisée de 30 ou 40 km sera établie le long de ces nouvelles-anciennes frontières. Des hurlements éventuels de la soi-disant communauté internationale orchestrés par Fascington, on s’en foutra royalement.
      Et le reste de l’Ukraine pourrira tant qu’il voudra. Pour accélérer sa mort elle pourra rompre avec indignation les relations diplomatiques avec la Russie, ce qui n’apportera à cette dernière rien que du soulagement. Pour se suicider elle pourra même déclarer (enfin !) la guerre contre la Russie, qui finira à peu près comme la France a fini en 1940...

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 octobre 2016 20:46

      @arthes
      Les Mamamouchis occidentaux doivent paniquer à l’idée que leurs mensonges soient découverts et qu’ils aient à rendre des comptes à leurs citoyens ....
      « ça ose tout : juger Poutine pour crime de guerre... ! »


    • Pierre Pierre 22 octobre 2016 22:26

      @roman_garev
      C’est toujours enrichissant de lire des articles comme celui de Igor Ortsev. C’est une approche du conflit ukrainien qu’on ne voit jamais dans nos médias. 

      Je retiens surtout la réflexion de Ishtchenko et je pense la même chose que lui : celui qui l’emportera en Syrie l’emportera aussi en Ukraine.
      On ne sait pas ce que Poutine a dans la tête pour l’Ukraine. Il a certainement comme d’habitude plusieurs plans pour réagir rapidement en cas de besoin. Je pense aussi que ce qu’il privilégie, c’est un effondrement de l’Ukraine. Il ne doit rien faire pour cela, juste attendre que le pays se délite tout seul. De plus, les accords de Minsk sont une impasse pour Porochenko et il n’y a pas d’accord de paix possible dans les circonstances actuelles. Donc on se dirige vers un conflit gelé tout au bénéfice de Moscou qui n’a pas envie d’être engagé dans deux conflits en même temps.
      D’un autre côté, Poutine n’a pas envie de voir le chaos s’installer à ses portes et il a certainement un plan pour l’empêcher tout comme il ne peut permettre une offensive ukrainienne dans le Donbass.
      Je n’ai jamais dit que la Russie va envahir l’Ukraine ou l’annexer. En revanche, en cas de dégradation de la situation, une offensive des troupes de la DNR avec un soutien russe n’est pas exclue. Jusqu’où ? C’est la question à mille euros. Au vu des résultats des dernières élections, les oblasts de karkhov, de Kherson, d’Odessa et bien d’autre ne sont pas d’accord avec Kiev !
      Et je ne crois pas que les conscrits du reste de l’Ukraine seraient prêts à mourir pour reconquérir ces territoires. Si cela arrivait, je crois que la Russie favoriserait une partition de l’Ukraine sans chercher à annexer de nouveaux territoires... du moins dans un premier temps.
      Pour Tchernobyl en 86, je sais aussi que c’était des techniciens ukrainiens qui étaient aux commandes. Des amis sur place m’avaient dit à l’époque qu’ils n’étaient pas 100 % sobre quand il ont commencé l’exercice de routine qui a déclenché la catastrophe. Les commentaires sous l’article de Ortsev concernant une nouvelle catastrophe nucléaire sont assez inquiétants. Je ne vois pas où on trouvera à nouveau une armée de liquidateurs pour sauver la situation. C’est vraiment flippant.
      Pour revenir à mon commentaire précédent, si Lavrov a vraiment fait cette déclaration, c’est inabituel pour lui et c’est qu’il doit y avoir une raison.






    • Pierre Pierre 22 octobre 2016 23:00

      @arthes
      Personnellement, je ne voudrais pas que la Russie devienne leader mondial et je ne pense pas que les Russes le désirent.

      D’après ce que j’ai appris, les Russes veulent vivre suivant la façon qu’ils ont majoritairement décidé, ils ne veulent pas être menacés par d’autres, surtout à leur frontières et ils disent que chacun est libre de s’organiser chez lui comme il l’entend.
      Le conflit en Syrie concerne la Russie et elle y intervient parce que cela se passe à quelques centaines de kilomètres de ses frontières. 
      Pour la France et le reste de l’UE, on attend un nouveau printemps des peuples mais ce n’est pas pour demain.
      Un monde multipolaire : j’y crois et je crois même que ce sera ça ou la guerre.

    • arthes arthes 22 octobre 2016 23:47

      @Pierre

      Cest vrais que Leader mondial n’est pas le mot qui convient et il n’est pas celui qui reflète ma pensée,il ferait penser à une groupie que je ne suis pas, donc je rectifie, tout en précisant que par ailleurs, je partage votre point de vue.

      Je veux parler d’impulsion pour le « demain du monde », voila, il ne s’agit pas devoir la Russie comme une entité qui désire conquérir pour asservir mais qui ouvre un champs de vision nouveau, encore « en friche » qui est l’avenir, ce pourquoi j’affirme que nous avons beaucoup à faire ensemble, mais déjà il faut un enterrement civil de la vieille dépouille, le printemps des peuples, c’est en effet mal barré, où alors ça se fera aux forceps


    • Et hop ! Et hop ! 23 octobre 2016 03:55

      @Pierre : Ce qu’il faut souhaiter pour un apaisement du monde, c’est l’indépendance des 50 États américains, leur décolonisation, qu’ils redeviennent des États reconnus au Nations Unies, avec leur diplomatie et leur monnaie, et que les USA disparaissent définitivement comme puissance politique oppressive, malfaisante et impérialiste.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2016 07:12

      @Et hop !
      Il y a déjà au Texas un mouvement pour l’indépendance, favorable à un Texit  !

      "(...) Le Texas compte 27 millions d’habitants, soit 40% de la population française et fait 695 000 km² (donc plus grand que la France). C’est un État qui a une véritable histoire nationale et les partisans du Texit soulignent notamment que la France a reconnu l’indépendance du Texas en 1838, sous Louis-Philippe Ier.

      Loin d’être un mouvement marginal, le TNM a déjà obtenu que plus de 300 000 Texans manifestent leur volonté de ne plus faire partie de l’État fédéral américain.

      Le Texas Nationalist Movement est un parti parfaitement légaliste, qui refuse tout extrémisme et tout racisme, et qui se propose de rendre la démocratie au peuple texan." (...)


    • roman_garev 23 octobre 2016 09:32

      @Fifi Brind_acier
      « Il y a déjà au Texas un mouvement.. »


      Pas « déjà », mais depuis des décennies. Et pas seulement au Texas. Et alors ?

    • roman_garev 23 octobre 2016 09:40

      @Et hop !

      « Ce qu’il faut souhaiter... »
      ...ce que chaque être humain soit sain et riche. Que chacun sourit et fasse cadeau d’une fleur à ses proches rencontrés dans la rue. Que toutes les armes soient refondues en décorations... 
      Un peu de ce même opéra utopique...


    • roman_garev 23 octobre 2016 09:44

      @Pierre

      « une nouvelle catastrophe nucléaire... Je ne vois pas où on trouvera à nouveau une armée de liquidateurs pour sauver la situation. C’est vraiment flippant. »


      Voilà. J’attends toujours quand ces décervelés de dirigeants de l’UE s’en rendront compte. Il paraît que cela ne se produira qu’au moment d’une catastrophe.

    • roman_garev 23 octobre 2016 09:54

      @arthes

      Pancarte d’un café de Kemer (Antalya, Turquie).
      Pour ceux qui ne lisent pas en russe, la traduction de dernières lignes :
      Tout sera bien
      Vova a raison
      Vova c’est la force
      Vova sera pêre du monde 


    • JMBerniolles 23 octobre 2016 11:41
      @Pierre

      Il y a beaucoup de confusion entretenue à propos de l’accident nucléaire de Tchernobyl.

      La première chose qu’il faut considérer est que cet accident a eu lieu dans le cadre l’URSS, donc sous la responsabilité d’un pouvoir central à Moscou. Et cela concernait un réacteur de conception russe.

      J’ai lu le rapport très complet des scientifiques sur l’analyses des causes et circonstances de l’accident, sur les actions pour le contenir et sur les doses d’irradiations intégrées par les courageux intervenants particulièrement les premiers (environ 200 qui savaient qu’ils se sacrifiaient. Tous ne sont pas morts dans les courts délais qui leur étaient prédis)

      Dans mon esprit je qualifie cet accident d’accident de société. Il est à l’image du délitement et de l’implosion du régime soviétique, plus exactement du système déviant qui s’est construit sur la révolution Bolchevique.

      Dans la pratique une équipe d’essai venant de l’extérieure est intervenue sur le réacteur pour faire des expériences. La direction de la centrale a été mise de côté. L’équipe pour faciliter ses manips a shunté des sécurités,... Le rapport met en évidence six manquements graves aux règles de sécurité qui ne pouvaient que conduire à l’accident.

      Aujourd’hui nous nous trouvons à nouveau avec un gros problème de société.
      Espérons que les équipes de techniciens qui gèrent les centrales nucléaires sur lesquelles de grosses études de sûreté ont été réalisées, soient professionnelles. Le pays ne peut se passer de son électronucléaire. Nous non plus d’ailleurs.




    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2016 11:45

      @roman_garev
      Et alors ? Si les USA éclatent, on ne va pleurer, non ?


    • roman_garev 23 octobre 2016 13:59

      @JMBerniolles
      « un réacteur de conception russe. »

      Pas du tout. De conception soviétique. Il ne faut pas jongler des mots et confondre des notions à son gré, selon vos besoins d’argumenter. D’ailleurs plus bas vous parlez vous-même de l’URSS.
      « la responsabilité d’un pouvoir central à Moscou. »
      Toute la responsabilité est toujours à Moscou - ah, que c« est facile de mettre le tout sur le dos d’un chef là-haut ! avez-vous tjrs besoin de vot’ maman pour faire caca ?), mais l’équipe était ukrainienne, contrôlée de près par Kiev. Qui plus est, le dispatcher de Kiev-Energo a interdit (pour les besoins locaux de Kiev en énergie) la baisse de puissance prévue par l’expériment, se foutant donc de la sécurité.
       »Aujourd’hui nous nous trouvons à nouveau avec un gros problème de société.« 
      Pourquoi »à nouveau«  ? Quel »gros problème de société« y avait-il en Tchérnobyl en 1986 ?

       »Espérons que les équipes de techniciens qui gèrent les centrales nucléaires sur lesquelles de grosses études de sûreté ont été réalisées, soient professionnelles."
      Abandonnez vos espoirs le plus vite possible. Aucune équipe ne saura maintenir en état de sécurité une centrale nucléaire sans financement. De sorte que tous les délais de contrôle et de réparation sur toutes les centrales ukrainiennes ont été dépassés depuis des années sinon des décennies. Donc il ne nous reste que prier Dieu.

    • roman_garev 23 octobre 2016 14:12

      @Fifi Brind_acier
      De quoi parlez-vous avec cet « Et alors ? » Je ne comprends pas.


    • JMBerniolles 23 octobre 2016 14:29
      @roman_garev

      Je ne veux pas polémiquer avec vous, mais je connais un peu la question tout de même.

      La Russie existait sous l’Union soviétique et elle avait de grands savants et scientifiques. D’ailleurs les sciences et technologie de l’actuelle Russie viennent de là. On ne peut expliquer la renaissance rapide russe sans l’héritage d’un certain nombre de choses de l’URSS.

      Donc les WWER sont de conception russe, comme les réacteurs rapides BN350, BN600 et maintenant BN800, vous-même avez cité le projet BREST-300 pour éliminer les actinides.... tout cela est dans la continuité de ce qui se faisait sous l’URSS... les instituts IBRAE et Kourtchatov avec lesquels j’ai travaillé hébergent des scientifiques très brillants.

      Vous confirmez ce que je dis : le délabrement de la société ukrainienne sous le régime de Kiev, met en danger les réacteurs nucléaires... 

      Mais un accident nucléaire même très grave, n’est rien à côté de l’explosion de bombes atomiques.
      Je pense que c’est là que réside le plus grand danger

    • roman_garev 23 octobre 2016 14:49

      @JMBerniolles
      Une grande partie de savants en URSS étaient d’origine ukrainienne. Des grands instituts, bureaux de constructeurs (Youjmach pour les fusées, Antonov pour les gros avions et j’en passe pour ne pas avoir toute une page A4 pour une simple énumération) et autres centres scientifiques étaient justement à l’Ukraine.

      Vous pouvez croire de connaître cette seule question, mais vous ignorez, comme je vois, le principe cardinal de l’industrie, de science et de technique de l’URSS, qui était une très lage coopération. Chaque grand projet était réalisé en fait par des centaines d’instituts, de laboratoires et d’usines situés dans tous les coins de l’URSS, de Mourmansk à Erevan et de Minsk à Vladivostok, en passant en grande partie par ces centres industriels et scientifiques ukrainiens tels que Kiev, Kharkov, Dniépropetrovsk, Nikolaev, Zaporojié et j’en passe.
      C’était la politique fondée par Staline, de créer des miliers et des dizaines de milliers de liens entre les républiques.
      L’industrie russe militaire vient de se heurter à ce gros problème depuis 2014. Plusieurs grandes composantes (même celles des missiles spatiales et ballistiques, des hélicoptères, des navires et j’en passe) venaient jusuque 2014 de l’Ukraine. Il n’y avait pas d’usines en Russie capables de les produire. Même plus, la documentation des constructeus se trouvait en Ukraine, donc inaccessible. Il a fallu « réinventer la bicyclette ».
      Jamais pensé à cela ?
      Donc tout produit scientifique et industriel en URSS était forcément soviétique. Pas russe ni ukrainien ni biélorusse ni arménien... Donc vos affirmations sur les qqch de purement russe en URSS sonnent faux, pardon.

    • JMBerniolles 23 octobre 2016 15:06
      @roman_garev

      Encore une fois je ne veux pas polémiquer. Et je ne prétends pas tout connaître.
      Je ne vais pas nier qu’il y ait eu des savants aussi en Ukraine...

      J’ai cru comprendre que l’Ukraine est un pays redessiné, dont une bonne partie a toujours été russe, je veux dire dans la culture russe....

      Ce qui est important pour moi est que vous reconnaissiez l’héritage de l’URSS...





    • arthes arthes 23 octobre 2016 16:13

      @roman_garev

      Pas mal...Je le lis comme une symbolique universelle, chacun y mettra ce qu’il voudra, tous les chemins mènent à...Non, pas à Rome en fin de compte, l’influence catholique disparaitra elle aussi, la spiritualité elle restera car elle seule est éternelle, je préfère dire à l’étape Vova, mais ça prendra du temps.

      Cela m’a obligée tout de même à faire quelques recherches concernant la signification de « Vova ».. smiley



    • Pierre Pierre 23 octobre 2016 16:37

      @JMBerniolles
      Merci pour ces précisions. Mon allusion à la sobriété des techniciens est simplement une rumeur qui circulait à Kiev à la fin des années 80. Elle n’est nullement étayée par des preuves mais pour moi, connaissant le laxisme qui était de mise à l’époque, cela ne m’avait pas étonné.

      Pour les centrales actuelles, j’espère aussi que les mesures de sécurité sont bien respectées et qu’elles sont bien gardées. Avec les dingues qui circulent dans le pays armés jusqu’aux dents, il n’est pas exclus qu’ils prennent un jour une centrale nucléaire en otage. Je sais, c’est peu probable mais...

    • Dom66 Dom66 24 octobre 2016 00:32

      @roman_garev

      Bonsoir roman, toujours un plaisir de lire vos commentaires, que j’approuve à 100%. smiley

      Je suis de près les événements dans le Donbass, nos merdias n’en parlent pas, c’est pourtant triste, meurtres et attentats en série contre des leaders de la résistance etc..


    • Dom66 Dom66 24 octobre 2016 00:51

      @roman_garev

      Re-bonsoir roman,

      "Plusieurs grandes composantes (même celles des missiles spatiales et ballistiques, des hélicoptères, des navires et j’en passe) venaient jusuque 2014 de l’Ukraine. Il n’y avait pas d’usines en Russie capables de les produire. Même plus, la documentation des constructeus se trouvait en Ukraine, donc inaccessible. Il a fallu « réinventer la bicyclette »."

      Je soupçonne les USA d’avoir pensé affaiblir la Russie, spécialement  en déstabilisent cette région riche en usines et bureaux d’étude (l’Ukraine) et en plus, pour retourner toutes ces technologies cotées occidentales.

      Et je suis heureux de savoir que malgré tout maintenant la Russie arrive à produire sans l’Ukraine de la haute technique dans tous les domaines.

       


    • roman_garev 24 octobre 2016 10:16

      @Dom66

      Bonjour Dom66 et merci.
      Cette large coopération (en fait, dépendance mutuelle) entre les industries russe et ukrainienne héritée de l’URSS était la cause principale (avec le bail de la base de Sébastopol et le gazoduc transportant la plupart du gaz russe en UE) de la tolérance de la Russie envers le cirque nationaliste ukrainien qui se prolongeait depuis 1991. 
      Cette coopération rompue définitivement en 2014 du côté de Kiev a abouti à deux conséquences :
      1) pour la Russie : des difficultés avec la production de plusieurs produits, surtout des secteurs militaire et spatial (interruption de production, nécessité de création de nouveaux sièges de production, financement supplémentaire), suivies pourtant du fait très positif de l’indépendance complète de l’industrie ukrainienne ;
      2) pour l’Ukraine : la destruction complète de son industrie qui ne peut désormais ni produire quoi que ce soit (fautes de ressources et composantes fournies autrefois par la Russie) ni vendre sa production à qui que ce soit (vu son inutilité absolue pour qui que ce soit autre que la Russie).

      Les Ukrainiens qui étaient dans l’industrie (ceux qui sont encore actifs) fuient en Russie. L’Ukraine devient un État purement agricole et tombe de ce fait en misère incroyable vu que l’UE ne sait pas que faire déjà de sa production agricole à elle...

    • Pierre Pierre 24 octobre 2016 11:09

      @roman_garev
      Bonjour, 

      Je sais que la Russie recrute des techniciens et des scientifiques ukrainiens pour compenser le boycott de Kiev. Avez-vous une idée du nombre de personnes que cela concerne, des secteurs concernés et de l’accueil de ces nouveaux migrants de luxe en Russie ?
      Est-ce que vous savez s’il est intéressant d’utiliser Yandex pour avoir des informations plus pointues sur la Russie et savez-vous si c’est disponible en Europe de l’Ouest ?
      Merci d’avance si vous avez les réponses.

    • Pierre Pierre 24 octobre 2016 11:37

      @roman_garev


      PS. Vous ne croyez pas qu’en recrutant des Ukrainiens dans le secteur militaire, la Russie prend un risque (calculé ?) de fuites d’informations sensibles ? Moi, c’est ce que je crains !
      Je sais que les Etats-Unis évitent autant que possible d’engager des étrangers dans la recherche militaire pour cette raison. C’est sans doute une des raisons de leurs échecs récurrent dans ce domaine alors que dans le secteur civil, ce n’est pas le cas. On n’a qu’à voir le nombre et la qualité des brevets déposés aux Etats-Unis par les entreprises privées qui utilisent des scientifiques étrangers pour s’en convaincre.
      Il faut savoir que l’enseignement secondaire aux Etats-Unis n’est pas très performant et que la réussite technologique de ce pays est aussi due à l’arrivée de milliers d’étudiants formés dans les autres pays du monde qui viennent parfaire leurs études dans les universités américaines.

  • Odin Odin 22 octobre 2016 20:32

    Ce qui serait souhaitable, face à la propagande pro étasunienne pour conserver son monde unipolaire serait pour faire changer l’opinion d’une majorité de veaux occidentaux, que la Chine aide directement la Russie à « neutraliser » ces égorgeurs modérés ou pas et le fasse savoir au monde entier pour ouvrir enfin la route de la soie ainsi que l’approvisionnement de l’Europe en gaz Russe. Je pense que cette coalition militaire ferait réfléchir bon nombre de pays alliés à cet « état profond » souhaitant un N.O.M. 


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 octobre 2016 20:58

      @Odin
      La Chine aide la Syrie, début octobre les bâtiments de guerre chinois sont arrivés à Tartous. Et puis la Chine se sert de son véto aux Nations Unies chaque fois que c’est nécessaire. Et en plus, les Philippines, allié traditionnel des USA, vient de faire défection et se tournent vers la Chine ! Tout part en vrille ...

      Devant cette situation, l’ Elysée panique !

      " L’Elysée panique depuis que, fin septembre, des rapports émanant du renseignement militaire indiquent que les « rebelles », à Alep, sont en difficulté et que la coalition qui soutient l’Etat syrien engagé dans un combat atroce contre les terroristes venus de partout faire le djihad en Syrie, était à deux doigts de sortir gagnante. Cela malgré les énormes stocks d’armes et de nourritures accumulés durant les trêves, fournis aux terroristes par les puissances qui les soutiennent tout en disant à leur bon peuple qu’ils les combattent.

      L’Elysée panique à l’idée que le peuple français puisse découvrir que les « rebelles » que la France a soutenus, et sur qui elle comptait pour renverser le « régime Assad », soient vus pour ce qu’ils ont toujours été ; des terroristes."


    • alinea alinea 22 octobre 2016 21:42

      @Fifi Brind_acier
      « ...ils paniquent à l’idée » !! ils sont trop mignons ! mais, très mal informés sur ce qui se passe dans la France d’en bas !!
      Oh Hé, réveillez-vous là-haut !! On sait !


  • JBL1960 JBL1960 22 octobre 2016 20:51

    C’est à dire que le mythe de la colère divine prend du plomb dans l’aile à la lecture du dernier article du Dr. Ashraf Ezzat « Le Messie Arabe » = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/10/22/le-syndrome-messianique/
    Et même le Bibi commence à ne plus savoir à quel saint se vouer, suite à la résolution de l’UNESCO qui fait se demander à Michel Danthe dans « Le Temps » - Avec Jérusalem, l’UNESCO « revisite t’elle l’histoire » ou Israël fait-il son Caliméro ?
    Mais tout comme l’Empire sioniste, l’empire Américain n’est pas en reste, vu que le syndrome messianique vaut aussi pour lui... Mais pas que, mais c’est un bon début, enfin je trouve.


  • tf1Groupie 22 octobre 2016 21:04

    Raaaaaaaaaaaaaaaah, quel pied !


  • QAmonBra QAmonBra 22 octobre 2016 21:48

    Salut & merci @ oscar pour le partage.

    V. Poutine est un fils du Peuple russe dans ce que cette appellation a de plus authentique, la rue de l’ex Leningrad a été sa première école de l’adversité et seule la providence, la chance ou le hasard, comme il plaira de nommer, lui a évité de grossir les rangs des voyous locaux et, plus tard, les mafieux de la période Eltsine.

    Le sport a haut niveau, notamment les arts martiaux tels que le judo et le sambo, ou il a excellé, lui ont, pour une large part, forgé une personnalité très disciplinée et déterminée intérieurement.

    Il est économe de ses mots, ne parle jamais pour ne rien dire et ne fait pas le contraire de ce qu’il dit, même quand il adopte une attitude jugée outrancière : « On ira les buter jusque dans les chiottes », par ceux qui le taxent de populiste, faute de comprendre un personnage que le Peuple russe, mais pas que, a parfaitement compris, énième preuve, si besoin en était, que haute instruction et intelligence ne sont pas obligatoirement liées.

    Le Président V. Poutine est aussi, à ma connaissance, l’unique chef d’état au monde a « faire retraite » ponctuellement dans un des hauts lieux du spiritualisme chrétien.

    La « loi » du combat de rue, avec son déchainement de violence en un court laps de temps, aussi rapide que violent, appliquée au conflit mondial, est donc a prendre très au sérieux, car la prochaine guerre mondiale ne sera certainement pas une bagarre hollywoodienne.

    Par ailleurs, outre le fait que frapper le premier devant témoins induit une responsabilité, il ne constitue pas une garantie de victoire si l’adversaire anticipe le coup, ne prend rapidement le dessus que celui qui produit la première frappe décisive, celle qui déséquilibre l’adversaire et facilite, si nécessaire, les suivantes, dites de finition . . .

      

     


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 octobre 2016 22:14

      @QAmonBra
      Ce qui m’intéresse surtout chez Poutine et sa fine équipe, c’est qu’ils ont sorti la Russie du néolibéralisme qui a ruiné les Russes....


    • QAmonBra QAmonBra 22 octobre 2016 22:40

      @Fifi Brind_acier

      Cela va avec le reste Fifi, mais il a pris le temps de les laisser se planter (les néolibéraux russes) pour mieux les finir en temps utile, n’oublions pas, par ailleurs, que l’église orthodoxe russe vise la suppression de la sacro-sainte usure bancaire, si chère à qui vous savez, merci pour le lien je l’ai enregistré dans mes favoris.


    • roman_garev 22 octobre 2016 22:46

      @Fifi Brind_acier


      Pas d’accord. D’où avez vous tiré cette conclusion ? Dans le plan économique la Russie reste toujours dans le néoliberalisme, sauf le secteur du complexe militaro-industriel géré essentiellement (mais pas du tout complètement) par l’État.

    • roman_garev 23 octobre 2016 09:22

      @Fifi Brind_acier
      Le 1er article (en avril) n’a fait que poser la question. Reponse (cet octobre) : NON.

      Le 2me ne parle QUE de l’ambassadeur russe en Ukraine. Quelle relation avec l’économie ?
      Le 3me : toujours ces programmes alternatifs de Graziev (depuis 10 ans) et de Stolypine club. Rien n’a été adopté.
      Le 4me : cette rotation de bureaucrates, purement administrative, n’a rien à voir avec un renouvellement du cours économique.
      Le 5me : idem.
      Ne vous (et nous) faites pas d’illusions. Rien, rien et toujours rien dans l’économie et surtout dans les finances. Nabioulina règne dans la Banque centrale toujours indépendante du gouvernement de la Russie (devinez de qui elle est dépendante), le « bloc économique » du gouvernement est composé toujours de ces mêmes libéraux à vômir, le budget se forme d’une façon toujours « libérale ». Les trillions de roublens restent quelque part indisponible pour l’économie du pays. L’indignation du peuple contre les libéraux au gouvernement a atteint un niveau dangereux, mais Poutine fait semblant de ne pas l’apercevoir.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2016 11:59

      @roman_garev
      Merci de vos infos.


    • roman_garev 23 octobre 2016 14:28

      @Fifi Brind_acier
      De rien. Il nous reste espérer que Poutine ne veut pas faire des gestes énergiques à l’intérieur du pays (qui pourrait entraîner dess chocs sérieux dans l’économie) avant d’avoir réglé les problèmes de Syrie-Irak-Yemen et d’Ukraine.


    • Pierre Pierre 23 octobre 2016 17:16

      @roman_garev
      Je pense que Poutine est un dirigeant extrêmement prudent, surtout en économie. Attention quand-même, les contre-mesures contre les sanctions occidentales sont du pur protectionnisme et il n’est pas prêt à lever ces mesures : en 2018 au plus tôt. 

      Alors, les idées du club Stolypine sont à l’étude et cela ne m’étonnerait pas que la Russie adopte une politique économique inspirée par Friedrich List (j’en parlais justement dans mon dernier article) si la situation avec les Occidentaux venait à encore plus se dégrader. (lien) Il ne s’agirait pas de renoncer au libéralisme, mais juste de changer les règles.
      Je sais, Alexandre Douguine est un intellectuel un peu spécial et un nationaliste mais il a une incontestable influence sur la politique russe et notamment sur la voie néo-eurasiste de la Russie.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 octobre 2016 21:06

      @roman_garev
      Je viens de lire l’article de Pierre, et il ne dit pas la même chose que vous ...


      " Si les libéraux russes ne parviennent pas à passer la barre des 5 %, c’est simplement parce qu’ils sont totalement discrédités auprès des Russes et que le libéralisme est associé à la collaboration avec les ennemis du pays. "

      Si les libéraux sont 5%, ils ne tiennent pas le haut du pavé...

    • Dom66 Dom66 24 octobre 2016 01:28

      @roman_garev
      « mais Poutine fait semblant de ne pas l’apercevoir. »

      Je ne suis pas Russe mais Russophile, j’ai de nombreux amis Russes qui vivent en Russie, qui ont confiance en Poutine, et moi aussi. V. Poutine ne peu pas redresser la Russie rapidement, après le carnage (dépeçage des richesses) de l’ivrogne B Eltsine.

      Quand on regarde les dirigeants du monde, et en particulier ceux des États-Unis et de l’Otan, on ne peu qu’être admiratif sur le calme le sérieux et l’intelligence de V. Poutine.   


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 octobre 2016 08:09

      @Pierre
      Les prochains épisodes de votre article sont pour bientôt ?


    • Pierre Pierre 24 octobre 2016 08:53

      @Fifi Brind_acier
      Je proposerai demain la deuxième partie pour la publication.


    • roman_garev 24 octobre 2016 10:42

      @Fifi Brind_acier
      C’est parce qu’il y a des libéraux et des libéraux en Russie.

      1) Les libéraux qui ne parviennent pas à passer la barre de 5 %, ce sont des pro-occidentaux (западники), voire anti-russes jusqu’à la moelle des os. Ils appellent non seulement à l’économie du type libéral, mais surtout au remodèlement de la Russie toute entière à la façon occidentale, en sacrifiant toutes les valeurs traditionnelles de la société russe et même l’intégrité de son territoire (« rendre » la Crimée à l’Ukraine, se retirer de la Syrie, abandonner la modernisation des forces armées, etc.).
      2) Les libéraux qui restent au sein du gouvernement et surtout de la finance, ainsi que das l’éducation, surtout supérieure (ce qui est très important) depuis les années 1990, tiennent surtout au modèle libéral d’économie sans attenter (pour le moins ouvertement) au mode de vie russe dans tous les autres domaines et en soutenant (au moins en paroles) la politique extérieure de Poutine .

      Les libéraux du groupe (1), on les appelle en Russie plutôt « libérastes ». Vu que le mot « pédéraste » équivaut au juron presque obscène en Russie, on peut se faire l’idée de l’attitude du peuple envers eux...

    • Pierre Pierre 24 octobre 2016 14:00

      @roman_garev
      J’ai vu que vous avez laissé le même commentaire sous mon article. Merci.

      Je suis évidement d’accord avec vous et j’ai été imprécis dans mon commentaire.
      C’est le problème avec un parti centriste et un peu fourre-tout comme Russie unie. On y trouve des anciens apparatchiks, des conservateurs, des communistes nationalistes, des libéraux etc. 
      On ne sait donc pas clairement quel est le régime économique que la majorité des Russes plébiscitent. On sait évidemment ce que les Russes ne veulent pas.
      Ce qui est intéressant, c’est que les représentants de Russie unie à la Douma ont été remplacés à 40 % si j’ai bien lu. Le tout est maintenant de savoir quelles sont leurs tendances politiques !

    • JC_Lavau JC_Lavau 24 octobre 2016 15:45

      @roman_garev. La querelle "pro-occidentaux (западники) contre Slavianophiles demeure d’actualité. Combien d’années après Herzen ?


    • roman_garev 24 octobre 2016 16:20

      @JC_Lavau

      Il n’y a plus de querelle. Comment voulez-vous que les 5 % font querelle aux 90 % ?
      Il ne reste que des glapissement des « libérastes » qui se font de moins au moins nombreux et marquants, la plupart active (tels que Khodorkovsky, Kasparov, Illarionov, Piontkovsky) émigrée et aboyant « d’outre-mare ».

    • roman_garev 24 octobre 2016 16:25

      @Pierre
      A vrai dire, la Douma ne joue pas un rôle considérable (tout comme le Parlement français, je crois). La question était de priver d’inviolabilité parlementaire aux dizaines d,anciens députés les plus odieux.

      En tout cas Poutine ne vas pas consulter la Douma pour changer le vecteur économique du pays...

    • roman_garev 24 octobre 2016 16:38

      @JC_Lavau
      @Pierre


      Je vous conseille à lire cet article d’André Babitsky (en français), l’ancien anti-poutiniste de l’époque des guerres tchétchènes.
      Une très bonne analyse de la situation politique dans la société russe de nos jours.

    • JC_Lavau JC_Lavau 24 octobre 2016 18:57

      @roman_garev. Oui j’avais lu cet article quand il était récent, mais suis coupable de ne pas l’avoir répercuté alors.
      J’avais lu un autre article décrivant l’articulation de Общенародный фронт, ОНФ (Front de Tout le Peuple, FTP) avec la demi-journée publique des questions pour tous, que les fonctionnaires corrompus redoutent tant. FTP peut être transformé en parti en trois jours, ce qui permettra un renversement d’alliance.


  • fred.foyn 23 octobre 2016 08:55

    Heureusement pour nous, que l’homme est sensé, réfléchi ayant les deux pieds sur terre face à l’hystérie de la coalition anti Poutine...Pourra t il rester de marbre indéfiniment ?..pas sur sur le long terme avec la bande de bras cassés en face de lui...L’avenir de la planète se trouve à l’Est avec la fin d’un système celui de l’Ouest... !


    • JC_Lavau JC_Lavau 23 octobre 2016 09:11

      @fred.foyn. Ou niévo iést’ golova.
      L’an dernier, Killary avait jugé malin d’accuser VVP de « n’avoir point d’âme ». D’une phrase en conférence de presse, VVP a répondu que ce qu’on demande à un chef d’état, c’est d’avoir une tête.


    • fred.foyn 23 octobre 2016 09:25

      @JC_Lavau..Si le Nobel de la paix avait un sens, il lui reviendrait d’office...

      mais les démocraties- merdeuses préfèrent le donner à un « pantin » de couleur indéterminée.. !

  • JMBerniolles 23 octobre 2016 11:12
    J’approuve naturellement l’article et beaucoup de commentaires de la part de personnes qui enrichissent ce site.

    Je voudrais juste mettre en évidence la méthode russe qui fait toujours appel à une action diplomatique d’abord obscure pour nous à cause de la censure de nos médias, mais dont l’action obstinée produit peu à peu un contexte favorable pour une action militaire.

    Ce qui me parait caractéristique c’est par exemple la trêve à Alep (qui correspond aussi à la politique de pardon de l’affreux dictateur syrien), alors que les russes savent parfaitement que tout cessez le feu permet aux takfiris de se renouveler, de se réarmer et de se reconcentrer dans les zones stratégiques, donc que cela affaiblit momentanément l’action militaire.

    En Ukraine, cette diplomatie, qui compte aussi sur le temps comme facteur aggravant de la crise économique et donc de déstabilisation du pouvoir de Kiev, discrédite peu à peu cette incroyable alliance entre fascistes et sionistes.

    Enfin, il y a l’effet boomerang de sanctions économiques contre la Russie, à vrai dire imaginées aux USA par des gens qui n’ont pas réfléchi suffisamment aux effets de ces sanctions et attaques contre le rouble, dont le plus magistral qui est d’éloigner la Russie du néo libéralisme.

    Il est évident que la construction néo libérale européenne est fragile, fondamentalement parce qu’il n’y a pas de répartition entre les pays qui restent avec leur économie propre et sous l’Euro, une monnaie inadaptée pour la majorité, et aussi parce que ce système a tué la croissance. Donc que le retour des sanctions sur les économies va créer des fissures.

    Cela ne peu déboucher que sur une crise au sein du conseil de l’Europe. Nous y sommes.

    Il semble qu’il y ait aussi la révélation publique de l’incroyable montage que la nullité de palais de l’Elysée avait imaginé pour se sortir de l’affaire des navires de classe Mistral. C’est à dire les « vendre » à l’Egypte, qui n’en a que faire, qui devait ensuite les rétrocéder à la Russie. [essentiellement pour éviter la perte d’une peu plus d’un milliard d’euros]
    J’avais lu ce scénario sans vraiment y croire. Souvent la réalité dépasse la fiction





     







    • Pierre Pierre 23 octobre 2016 17:41

      @JMBerniolles
      Personnellement, je ne crois pas du tout à ce scénario de revente de ces deux navires à la Russie. D’abord parce que la Russie n’a que faire faire de ces bateaux, aussi parce que tout a été configuré en arabe et qu’il y a des clauses dans le contrat interdisant la revente, ensuite des pièces vitales et des produits pour le fonctionnement (huiles par exemple) doivent obligatoirement venir de France et finalement, ce qui intéressait surtout les Russes était le système de commandement Senit-9. Les Russes ont eu la possibilité de se familiariser avec ce système pendant la formation de leurs marins et ils peuvent certainement le copier vu leurs compétences en informatique. 

      De plus, ils possèdent les plans du Mistral et cela pourra sûrement les aider le jour où ils décideront de fabriquer un navire similaire.

    • JMBerniolles 23 octobre 2016 20:27
      @Pierre

      Vous avez sans doute raison.
      En même temps vous montrez que les russes peuvent reconfigurer ces navires comme il le veulent.

      Les pièces vitales ont été forgées chez Areva ? je plaisante.

      La vraie question concerne l’utilité de ces vaisseaux pour les égyptiens... je n’ai pas vraiment la réponse, mais je doute que cela puisse être une priorité pour eux.. On leur en a sans doute fait cadeau... 

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 octobre 2016 08:13

      @JMBerniolles
      Les trêves ne servent qu’à ravitailler les terroristes...
       (...) l’armée russe contacte il y a quelques semaines la société Toyota au Japon. Celle-ci a alors fourni une liste de clients : une société d’Arabie Saoudite « liée au Royaume » a acheté un total de 22500 véhicules, une société du Qatar 32000, les Emirats Arabes Unis 11650 et l’armée jordanienne 4500 véhicules. L’armée jordanienne a reçu des crédits de la part de plusieurs banques d’Arabie Saoudite pour financer ces achats.(...)


  • MILLA (---.---.77.213) 23 octobre 2016 12:16

    Le pape juif sioniste qui reçoit un sanguinaire qui est en train de faire lé nettoyage ethnique au Moyen-Orient pour les intérêts d’Israël

    Le Pape et l’exfiltration des criminels nazis - Bernard LECOMTE - Google Livres https://books.google.fr/books?id=ZBNqBAAAQBAJ&pg=PT8&lpg=PT8&dq=poliier+nazi&source=bl&ots=fjLJcKONDT&sig=5X9BCdpTaUqMqkmmZjQQv3_pvJ8&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiSyMasr-_PAhUH6RQKHeulDBM4ChDoAQhZMBE#v=onepage&q=poliier%20nazi&f=false


  • MILLA (---.---.77.213) 23 octobre 2016 12:20

    LE PAPE FRANÇOIS EST-IL UN EX-JUIF ?! zeinab abdelaziz image : http://www.alterinfo.net/photo/art/default/6726549-10280707.jpg?v=1402814266 LE PAPE FRANÇOIS EST-IL UN EX-JUIF ?! LE PAPE FRANÇOIS EST-IL UN EX-JUIF ?! Zeinab Abdelaziz

    Le pape François a battu tous les records de ses prédécesseurs poste-conciliaires en reconnaissant qu’à « l’intérieur de chaque chrétien se trouve un juif », puis a ajouté : « vous ne pouvez pas être un vrai chrétien si vous ne reconnaissez pas vos racines juives » ! Et pour le certifier davantage il dit : « qu’il prie les Psaumes de David, en tant que juif, puis effectue le rite de l’Eucharistie en tant que chrétien ». Il est vrai que le pape a reconnu que le sujet est explosif, mais s’est dit convaincu qu’il est « possible de vivre comme des frères ». Le clou de ces aveux était cette exclamation : « Nier l’Holocauste est une folie » !! Une Foi imposée par le tribunal Nuremberg.

    Lâchées avec préméditation ou par mégarde, ces remarques du pape François eurent lieu durant son interview avec La Vanguardia catalane, le jeudi 12 juin, et furent reprises par la Ansa italienne le lendemain, le13 juin 2014.

    Passer en revue son attitude à l’égard des juifs depuis son élection, ne serait point une tâche ardue car son pontificat a commencé par une grande révérence à leur égard : du haut du balcon il leur envoya ses fameux hommages ! D’ailleurs son amitié pour le rabbin Skorka est bien connue. Le seul livre signé en tant que Cardinal est la transcription d’une longue conversation entre lui et ce rabbin. Encore Cardinal aussi, Bergolio a été le principal orateur de la commémoration de la Nuit de cristal, organisée à Buenos Aires, par le B’nai Brith, au cours de lasuelle il participa à l’allumage de la Ménorah en portant la kipa !...

    Le président du Congrès juif mondial, Ronald Lauder, a exprimé cette phrase-clé pour saluer sa nomination : « Nous sommes convaincus que le nouveau pontife poursuivra sur la voie de Jean-Paul II et Benoît XVI, qu’il condamnera toutes les formes d’antisémitisme à l’intérieur et en dehors de l’Eglise catholique, qu’il agira contre les ecclésiastes qui nient ou minimisent la Shoah et qu’il consolidera les liens entre le Vatican et Israël » !

    Dans une lettre adressée au chef de la communauté hébraïque de Rome le pape précise : « j’espère vivement pouvoir contribuer au progrès que les relations entre juifs et catholiques ont connu à partir du concile Vatican II, dans un esprit de collaboration rénovée et au service d’un monde qui puisse être toujours plus en harmonie avec la volonté du Créateur ».

    Déjà Benoît avait porté les relations entre juifs et catholiques à un niveau sans précédent en écrivant dans un de ses livres publié en 2011, précisant que « L’aristocratie du temple et les masses, et non le peuple juif dans son ensemble, étaient responsable de la crucifixion de Jésus », se plaçant dans le droit fil de Vatican II qui fit table rase des Textes et réhabilita les juifs du meurtre déicide. C’est pourquoi on accuse depuis longtemps ce Concile d’avoir été infiltré…

    Lors de son voyage en Terre sainte (24-26 mai 2014), le pape François a déposé une gerbe de fleurs, aux couleurs du Vatican, sur la tombe de Théodore Herzl, auteur de l’Etat juif et fondateur du sionisme ; voyage que j’ai déjà commenté sous un titre significatif : Honte à vous, Bergolio ! Si les media traitèrent ou développèrent avec minutie les gestes de ce voyage multi-faces, ils furent étrangement discrets sur le compte de cet hommage rendu au fondateur du sionisme politique, à celui qui avait déjà déclaré que « la terre de Palestine appartient seulement aux juifs » ! Et pourtant, le pape, le Vatican, et leurs liges médiatiques n’ont cessé de répéter que c’est un voyage religieux, pour ne rien dire du fait qu’ils savent parfaitement que les juifs n’ont aucun droit religieux sur la Terre de Palestine, que c’est un problème politique pur et simple !

    Cette extrême marque de reconnaissance à l’égard de celui qui conçut l’implantation d’un Etat juif en Palestine, moyennant un nettoyage ethnique prémédité, dont les effets se poursuivent avec un embargo rapacement imposé à un million et demi de Palestiniens, à Gaza, ne révèle qu’une arrogance outrancière des sionistes et du mutisme déshonorant des dirigeants de la société internationale.

    Aller à contre-courant des Textes évangéliques et papaux n’est point une nouveauté pour cette Institution ecclésiastique, mais aller jusqu’à reconnaitre le judaïsme comme voie de Salut pour les juifs, cela non seulement porte atteinte à la prétendue universalité du catholicisme, et le fameux slogan d’évangéliser le monde, mais donne un coup de poignard dans le cœur même de la Foi catholique ! Il est vrai que depuis Vatican II surtout, cardinaux et papes ne cessent de répéter, au mépris de l’enseignement de cette Foi, que l’Eglise se refusait à convertir les juifs. De même, il est choquant de lire le texte du pape François, affirmant ce déraillement : « En tant que chrétiens, nous ne pouvons considérer le judaïsme comme une religion étrangère, ni classer les juifs parmi ceux qui sont appelés à laisser les idoles pour se convertir au vrai Dieu » ! Ce qui désigne, en un sens, que Jésus n’est que facultatif pour les juifs et que les musulmans sont les seuls visés par cette évangélisation !!

    Est-il besoin d’ajouter que Jésus n’a été envoyé que pour les brebis égarées de la maison d’Israël, ou que l’Apôtre Paul, le vrai fondateur de ce christianisme, se rendait dans les synagogues pour convertir la race hébraïque et l’arracher de ses errements ? La Bible n’enseigne-t-elle pas que les juifs sont un peuple maudit ? D’ailleurs jusqu’à présent les juifs n’ont point changé leurs Textes, face à toutes ces concessions, pour supprimer toutes les insultes qu’ils renferment contre Jésus, contre sa mère, ou contre les chrétiens en général.

    Excellent ami des sionistes, puisqu’il se garde de les incriminer au sujet de la Palestine, au sujet de cette Terre usurpée, arrachée à ses propres Enfants, à ses vrais propriétaires, avec une criminalité sans pareille, les gestes et les paroles du pape incitent le commun bon sens à se demander s’il n’était pas lui-même un juif, un vrai juif converti au christianisme pour le déraciner et aider à la formation du Nouvel Ordre Mondial, sous l’égide du lobby Sioniste ?

    D’ailleurs l’Eglise a déjà connu un exemple assez récent avec le Cardinal Lustiger, ce vrai juif converti au christianisme pour préparer le terrain, même si beaucoup l’ignorent. Son corps ne fut-il pas béni par des juifs devant la Cathédrale Notre-Dame, selon sa demande ? Et il fut enterré avec les siens, selon sa demande aussi, ce grand Evêque de l’Eglise catholique de France…

    C’est peut-être la raison pour laquelle le pape François commence à parler de démission et de retraite, avant qu’il ne soit trop tard ou qu’il ne soit obligé à le faire. N’a-t-il pas chanté ou loué plus d’une fois, récemment, le geste de Benoît XVI, disant qu’il a créé une première en formant le poste du pape émérite, ou qu’il demandera à Dieu s’il devait faire le choix ?! Le 15 juin 2014


    • sarcastelle sarcastelle 23 octobre 2016 18:57

      @MILLA

      .
      Voulez-vous me rappeler où exactement la Bible enseigne que les Juifs sont un peuple maudit ?
      .
      le cardinal (« c » minuscule) Lustiger, ce vrai juif (« j » minuscule : on parle du croyant) converti au christianisme pour préparer le terrain
      .
       smiley  diabolique, le mec à quatorze ans ! 

    • osca12 (---.---.16.149) 23 octobre 2016 21:48

      @MILLA : Je pense que vous auriez intérêt à écrire un bon article sur ce sujet que publierait Agoravox et qui permettrait à ceux qui veulent s’y exprimer, de le faire. Je pense que dans le cadre du présent article, le sujet est plutôt hors d’ordre.

      Avec tout mon respect


    • Pierre Pierre 24 octobre 2016 01:33

      @osca12
      Bien dit. J’allais justement laisser un commentaire dans le même sens. 

      @MILLA
      Oscar Fortin a écrit un bon article, les commentaires sont intéressants et il n’y a pas de trolls qui viennent polluer le débat. Vos commentaires viennent malheureusement hors de propos. Ils permettent aux ennemis de ce site de l’accuser d’être complotiste et de prétendre qu’il n’y a que les médias mainstream qui sont sérieux. 

  • MILLA (---.---.1.10) 23 octobre 2016 12:26

    Une exposition photographique sur la visite du Pape François en Israël les 25 et 26 mai 2014 aura lieu au Parvis d’Avignon du 8 décembre 2015 au 3 janvier 2016. Disposés par ordre chronologique au sein de cette ancienne chapelle, les 25 clichés retracent les étapes de la visite du Pape : le dépôt d’une couronne de fleurs sur la tombe de Theodor Herzl, la messe au Cénacle sur le Mont Sion, la visite du Mémorial de Yad Vashem, la prière au Kotel (Mur Occidental), la rencontre historique entre le Pape François et le Patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomée I dans la cour du Saint-Sépulcre.


  • MILLA (---.---.1.10) 23 octobre 2016 12:29

    Le Pape François plie le genou devant la puissance juive !

    Le Pape François plie le genou devant la puissance juive ! Papa-JudiosArgentina Les juifs sont désormais mieux en cours au Vatican que les Catholiques de Tradition

    L’événement historique majeur, le plus grave depuis deux millénaires, se déroulera dans l’indifférence générale. Cet événement, c’est le dépôt d’une pierre par le Pape François Ier sur la tombe de Théodore Herzl, créateur du sionisme, que même les juifs orthodoxes considèrent comme un apostat, selon la loi religieuse juive. Ce dépôt aura lieu avant le passage obligatoire au mémorial de Yad Vashem qui tient désormais lieu de nouveau Saint Sépulchre à l’Eglise Conciliaire.


  • MILLA (---.---.1.10) 23 octobre 2016 12:32

    L ’UE a declaré ne pas vouloir sanctionner Poutine qui réalise un nettoyage ethnique pour le compte d’Israël.

    UE USA Israël Otan ONU sont des alliés de Poutine

    CQFD


  • Momchery (---.---.97.173) 23 octobre 2016 13:28

    Mr Oscar dans cette véritable remise en cause de l’ordre mondial établi par les occidentaux et à leur tête les USA,la Russie pourra -t-elle compter sur la Chine et les autres nations qui refusent le dictât US ? Parce que la confrontation sera globale et nécessite des alliés sûrs.


    • roman_garev 23 octobre 2016 14:22

      @Momchery

      Je crois que ni M. Fortin ni qui que ce soit d’autre ne saura répondre è cette question.
      Il n’y a que des prémices d’une coopération militaire entre la Russie et la Chine, mais aucun traité n’a pas encore été signé.
      En fait, je ne crois pas en grande utilité des alliés de deux côtés. La question se réglerait en gros entre les USA et la Russie.

    • Dom66 Dom66 24 octobre 2016 22:03

      @roman_garev

      Pourtant il y a eu des manœuvres militaire Russie-Chine, et sa chauffe un max entre USA et Chine  en mer de chine méridionale… Et puis les Amers- loques s’inquiète de la puissance économique (et militaire qui monte) de la chine


  • Ricquet Ricquet 23 octobre 2016 14:37
    Cette médaille me fait penser au message de Notre dame de la Paix associée au « deuxième secret de Fatima » (publié en 1941) et dont le texte se termine par : « Le Saint-Père me consacrera la Russie, qui se convertira, et il sera concédé au monde un certain temps de paix ».

    Il semblerait que ce « temps de paix » soit terminé et prenne une allure retardée autant que faire ce peut, avant de s’acheminer vers l’inéluctable.
    l’adjectif inéluctable est semblable à celui employé par Poutine qui utilise le mot « irréversible dans la phrase : »Poutine, très inquiet (Lien = https://www.youtube.com/watch?v=p_na-TPMRwo) explique « le danger imminent » et « le coté »irréversible" de « L’OTAN qui pousse au conflit nucléaire. »

    « L’étincelle de TOUT cela viendra de l’Ukraine. » disait Malachi Martin, en avril 1996.

    Merci Oscar pour tous vos articles. Je les partage complètement...

  • osca12 (---.---.16.149) 23 octobre 2016 14:58

    Merci et bonne journée à vous.


  • Hilson (---.---.92.182) 23 octobre 2016 18:05

    Dans nos contrées, l’immense majorité des moyens d’informations présente la Russie de Poutine comme l’ennemi. Rarement nous entendons d’autres refrains. La diabolisation du dirigeant russe ne peut que nuire à une lucide et conjointe réflexion sur l’état du monde. Nos dirigeants ont ils d’ailleurs intérêt à ce que Poutine devienne enfin fréquentable ? Aveu de faiblesse certainement. Ont ils seulement conscience que chaque jour qui passe est un jour perdu pour l’humanité et que nous rapprochons un peu plus, a chacun de ces jours perdus, d’un dramatique et terrible clap de fin. Et tout ca pourquoi ? Parce que Poutine est un empêcheur de tourner en rond nous répond t’on. Alors circulez, il n’y a rien à comprendre. Mais ses accusateurs sont ils aussi innocents qu’ils le disent ? Le monde est à feu et à sang depuis 30 ans et l’inextricable rend fou et aveugle. La Russie veut compter dans le concert des nations mais il faut surtout qu’elle fasse le dos rond. Elle se veut incontournable, on la méprise et on la craint. Il y a vraiment des claques qui se perdent.


  • baldis30 23 octobre 2016 21:10

    Il y a de bons articles sur Agoravox, d’excellents aussi mais celui-là est d’une pertinence, d’une lucidité, d’une justesse de pensée époustouflantes. Merci !


  • MILLA (---.---.1.10) 23 octobre 2016 22:53

    • osca12 (---.---.16.149) 23 octobre 2016 23:04

      @MILLA : Le montage est presque parfait. Il oublie tout simplement les terroristes derrières les cages prêts à massacrer tous ces enfants, comme vous dites. Heureusement que l’armée d’Al Assad est là pour éliminer ces terroristes, tueurs d’enfants, de femmes et d’adultes de tous les sexes.

      Avec tout mon respect


    • MILLA (---.---.243.254) 24 octobre 2016 00:56

      @osca12 C’est triste ce que vous dites pour ces gosses brûlés par votre sanguinaire Poutine !


    • MILLA (---.---.243.254) 24 octobre 2016 01:00

      @osca12

      Heureusement que nous sommes tous de passage sur cette terre et que bientôt nous rejoindrons tous ces pauvres malheureux dans le trou sauf qu ’eux iront au paradis et vous l’enfer


    • MILLA (---.---.243.254) 24 octobre 2016 01:12

      @osca12

      Dans la religion de ces pauvres musulmans l’enfer est sur terre et ils récolteront le paradis et vous votre paradis est sur terre et vous recolterez l’enfer en fin de vie avec d’atroces douleurs et l’enfer dans votre tombe

      Conclusion : votre vie et votre haine ne me fait pas envie


  • Dom66 Dom66 24 octobre 2016 00:21

    Salut Oscar Fortin,

    Me re-voila sur AV, je n’y avais pas mis les yeux depuis un bon bout de temps.

    Merci pour cette article, qui nous (enfin a ceux qui n’ont pas encore compris d’où vient le danger) apporte un éclairage sur la conjoncture actuelle

     Des vidéos

    Rien que taper « Hillary Clinton et la guerre » tu as des kg sur cette va-t’en-guerre 

     

    https://www.youtube.com/watch?v=PtF1j-zHTUs

     

    là c’est terrible

    https://www.youtube.com/watch?v=9Yb07cWOYuQ

     

    12 minutes de mensonges

    https://www.youtube.com/watch?v=bzLm2IHFuoc

     


    • oscar fortin oscar fortin 24 octobre 2016 00:48

      @Dom66 : Je suis vraiment content de vous y retrouvez sur ce site et surtout comme commentateur de mon article. Vos références sont plus que pertinentes. Merci 


  • Pierre Bourdon (---.---.135.194) 24 octobre 2016 01:11

    Merci Oscar Fortin pour cette excellente analyse très juste dans vos propos. Bien que je commente rarement vos écrits, je les lis avec beaucoup d’intérêt et de fierté nationale.

    Pierre Bourdon, Danville, Québec


    • osca12 (---.---.16.149) 24 octobre 2016 01:14

      @Pierre Bourdon

      Merci pour vos bons mots et l’intérêt que vous portez à ces questions vitales pour l’avenir de notre humanité.

      Oscar Fortin


  • À neuf mille kilomètres (---.---.24.17) 24 octobre 2016 02:40

    Je ne suis pas toujours d’accord avec Agaravox mais je le lis car j’y trouve des articles intéressants. Je suis totalement d’accord sur cet article et ce qu’exprime V. Poutine. Les américains et les petits suiveurs que sont nos dirigeants ont l’art de semer le bazar un peu partout et ensuite ils nous expliquent que c’est les autres. Quand nos gouvernants nous expliquent qu’ils soutiennent l’opposition modérée cela veut dire « des terroristes modérés ». Comme le dit le président Poutine, le terroriste modéré il égorge plus modérment probablement... Je ne compare pas le président Poutine à un ange, loin s’en faut, par contre ce n’est pas un paillasson comme la plupart des dirigeants européens.


Réagir