lundi 27 octobre 2014 - par oscar fortin

Poutine met cartes sur table

 

 
 

Selon le Financial Times, ce fut l’un des discours les plus importants de Poutine. Cette rencontre avec les membres du Club international de Valdaï a eu lieu à Sotchi, le 24 octobre dernier. Cette intervention est d’autant plus importante qu’elle se réalise à un moment où l’histoire de nos sociétés transite vers une ère nouvelle des relations des peuples les uns avec les autres. Elle l’est également du fait que la Russie et Poutine en particulier sont pour l’Occident et de façon déclarée par les États-Unis des ennemis avec lesquels il faut en finir.

Le président des États-Unis n’a-t-il pas déclaré, lors de sa présence à la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies, que la Russie représente, après l’Ebola, la seconde plus grande menace pour la stabilité de l’humanité, avant même les terroristes islamiques qu’il plaça en troisième lieu ? Ce n’était pas peu dire de la part de celui qui dirige la plus grande puissance mondiale.

Les propos du Président Russe, à la lumière de cette déclaration du président Obama et des nombreux foyers de conflits qui se présentent en Irak, en Syrie, en Ukraine, en Palestine, en Afrique et en Amérique latine, revêtent donc une importance de premier plan.

 

Qu’a-t-il donc dit en ce vendredi 24 octobre 2014 ?

Pour ne pas alourdir inutilement le texte, je vais donner les principaux liens qui permettent de faire le tour des principales questions. D’abord. Un premier résumé de l’ensemble de son intervention sur RIANOVOSTI et sur EODE PRESS OFFICE. Il est bon de lire l’un et l’autre. Ils se complètent bien. Pour qui veut aller au texte intégral suivre le lien ici.

Une lecture attentive de ces deux résumés de l’intervention du Président de la Russie nous fait découvrir un homme qui sait prendre le recul nécessaire pour aller à l’essentiel de ce que vit le monde d’aujourd’hui. S’il se permet de relever les faiblesses et les erreurs des États-Unis, il ne s’en fait pas pour autant un ennemi, même si ses politiques ne facilitent pas la solution des problèmes auxquels notre monde doit résoudre. Sa compréhension des relations internationales se réalise dans le cadre d’une vision d’un monde qui évolue dans le sens du passage d’une époque à une autre, du bipolaire au multipolaire. Tout doit être repensé en fonction de ce mouvement de fond de notre évolution comme société.

"…le monde s'est engagé dans une époque de changements et de mutations profondes, époque où nous devons tous faire preuve d'un degré élevé de prudence et d'une capacité à éviter les démarches irréfléchies".

« L’Occident donne l'impression d'être en perpétuelle lutte contre les résultats de sa propre politique. On a parfois l'impression que nos collègues et amis ne cessent de lutter contre les résultats de leur propre politique. Ils lancent toute leur puissance pour éliminer les risques qu'ils créent eux-mêmes, en le payant de plus en plus cher. »

« …il n'y a, malheureusement, plus de garanties ni de certitude que le système actuel de sécurité mondiale et régionale soit capable de nous épargner des bouleversements".

"Ce système est sérieusement affaibli, morcelé et déformé. Les institutions internationales et régionales de coopération politique, économique et culturelle traversent une période difficile »

 

Pas surprenant qu’il évoque le besoin d’un nouveau consensus des forces responsables de l’avenir de l’humanité et une meilleure compréhension des principales sources des conflits.

Une fois qu’on a pris connaissance des propos tenus et du ton avec lequel il les accompagne, on ne peut plus avoir de l’homme l’image diabolisée que nos politiciens et médias diffusent.


  par Sharon Tennison 

Poutine raconté par Andrei Nikitine

Manuel Todd historien et sociologue français

 

Eh vous qu’en pensez-vous ?

 

Oscar Fortin

Le 25 octobre 2014

http://humanisme.blogspot.com



88 réactions


  • lsga lsga 27 octobre 2014 11:09

    Rappelons le ici :


    LA RUSSIE ET LES USA DOMINENT LE MONDE DEPUIS 70 ANS AVEC LEUR FAUSSE GUERRE FROIDE.

    Aujourd’hui, le Brésil, la Chine et l’Europe menacent les ressources en matière première des USA et de la Russie. Ceux-ci nous refont donc le coup de la guerre froide, ce qui leur permet d’installer des bases militaires partout, de déclencher des guerres civiles partout, et de protéger leurs intérêts respectifs à droite à gauche.

    NE TOMBEZ PAS DANS LE PANNEAU !
    70 ANS QUE ÇA DURE !


    • Layly Victor Layly Victor 27 octobre 2014 11:41

      Cher et inénarrable Isga, si vous n’existiez pas, il faudrait vous inventer ! Vous ne répondez pas à la question posée par l’auteur qui était, si j’ai bien compris : « doit-on céder à l’hystérie anti-Russe et anti-Poutine entretenue par les médias occidentaux et prêchée par le pasteur guerrier Obama (prix Nobel de la Paix) ? »
      Ce n’est pas la Russie, pays le plus vaste du monde, qui manque de matières premières. La Russie manque d’habitants. Dans l’affaire de l’Ukraine, dérivée de la crise du proche Orient, sur fond d’effondrement imminent du dollar, l’UE a servi (servilement) les intérêts US, mais lorgne aussi sur les ressources minières et le potentiel agricole (les meilleures terres à blé du monde) de ce pays.
      L’affolement étasunien-européen vient de l"émergence d’une force eurasiatique indépendante du dollar. Je suis stupéfait de vous voir, vous l’ archéo communiste (rien de désobligeant de ma part), voler ainsi au secours du dollar !


    • lsga lsga 27 octobre 2014 11:47

      blablablablablablablablabla....


      La Russie et les USA marchent main dans la main pour empêcher l’émergence d’un monde multipolaire, et le vieil outil de la guerre froide marche toujours à plein. 

      En choisissant un camps, vous vous comportez comme un imbécile.

      L’Impérialisme Européen PERD TOUT dans cette confrontation. La division en 2 de l’Europe, souhaitée par les USA et la Russie en 1945, a permis de considérablement affaiblir l’Europe, l’Allemagne, la France...


      ça continue, et les européens se sentent toujours obligés de choisir entre Oncle Sam ou toto Staline. Magnifique....




    • oscar fortin oscar fortin 27 octobre 2014 11:54

      Isga, avez-vous vraiment lu le discours de Poutine ? Nous n’en sommes plus à une guerre froide, mais à un tournant de l’histoire. Poutine nous dit la direction qu’il prend, celle de l’évolution et non celle des révolutions (de couleur), celle du respect des peuples et de leurs diversités, celle d’un monde multipolaire etc.


      Parlez-nous un peu de ces options qui ressortent de ce discours de Poutine.

    • lsga lsga 27 octobre 2014 12:00

      mais oui ! les beaux discours, c’est tellement important !


      Bande d’imbéciles, bouffeurs de propagande. 



    • oscar fortin oscar fortin 27 octobre 2014 12:03
      Lorsque le vide occupe tout l’espace, les mots manquent pour exprimer une pensée.

      Bonne journée et ne désespérez surtout pas.

    • lsga lsga 27 octobre 2014 12:08
      mais oui, vous êtes totalement soumis à la propagande Russe, en croyant ainsi échapper à la propagande occidentale, sans que vous n’arriviez à comprendre qu’il s’agit d’une seule et même propagande, avec un seul et même objectif : maintenir un monde Bi-Polaire, et écraser la trop puissante Europe.

      La Russie et les USA tienne le monde dans leur guerre froide depuis 70 ans ; la Russie détourne tous les « antisystèmes » occidentaux de la lutte des classes depuis 78 ans ; maintenant, cela suffit !



    • Aldous Aldous 27 octobre 2014 13:55

      Alors qu’il serait tellement plus sain de s’aligner sur le propagande d’Isga...


    • tf1Groupie 27 octobre 2014 19:53

      Quand est-ce que Poutine envisage de mettre en pratique ses beaux discours, par exemple en supprimant les camps de travail ?

      Quand au respect des peuples et de leur diversité parlez-en aux tchétchènes, dont certains sont venus chercher l’asile en France.

      Charité bien ordonnée commence par soi-même


  • Lucide bdpif@laposte.net 27 octobre 2014 12:11

    ISGA, vous êtes dans l’erreur. Mais Vladimir, s’il vous voyait vous pardonnerait.


    Vous etes victimes de la manipulation des medias mainstream aux ordres de l’empire (le mal, les usa).

    Une simple intervention chirurgicale au cerveau vous permettrait de revenir à la raison. Education populaire ou lobotomie comme l’apelle pejorativement les agents du mal, de la cia. Et pourtant aprés cette opérations, les patients sont tellement contents, libérés de leur soucis.


    Si vlad dis, c’est que celà est.

    Il est notre seule chance pour detruire les etats unis. 

    Et puis aprés, on verra ce qu’on mettra en place. Ca ne coutes rien d’essayer, non ?




    • Lucide bdpif@laposte.net 27 octobre 2014 12:15

      En soutenant POutine, nous soutenons le principal adversaire des USA.


      Il n’y a que celà à retenir !!!!!!

      En toi vladimir, je crois, en toi Vladimir, l espoir renait.

      De la grande guerre qui suivra, et des cendres , rejailliront un monde nouveau, avec des gouvernements de gauche qui accorderont enfin le degel du point d’indice des fonctionnaires, et à la tete de ces gouvernements, vladimir se souviendra des gens comme nous, de ce que nous avons fait pour lui, et nous aurons de s places de luxe dans ces nouvelles sociétés, avec de l’argent, du pouvoir et des ouvriers plus aptes à realiser nos désirs.

      Rejoignez nous !!!!!


    • lsga lsga 27 octobre 2014 12:19

      C’est faux. En soutenant la pseudo guerre froide entre les USA et la Russie, vous soutenez la Russie ET les USA. 


      Relisez 1984, va vous fera du bien. 

    • Lucide bdpif@laposte.net 27 octobre 2014 12:19
      Pour 10 pigeons anti usa recutés à l’ordre de POutine, par internet 
      Vladimir offre un poster de lui torse nu, en train de jouer au catch contre Obama, le pretre de la mort, dans un decors star wars, et dédicacé !!!!!


      Ca me fait des chaleurs dans le bas du ventre rien que d’y penser


    • Lucide bdpif@laposte.net 27 octobre 2014 12:21
      1984 n’est pas la liste des oeuvres autorisés à lire désolé.

      Encore un ouvrage non autorisé qui brouille l’esprit des gens dans des idées confuses.

      L’opération chirurgical est alors nécessaire pour le reeducation.


    • lsga lsga 27 octobre 2014 12:23

      et bien tu devrais, tu verrais que dans 1984, le maintient de peudos-conflits artificiels entre des blocs qui se prétendent ennemi est l’élément principal de la domination mondiale.


      Il n’y a pas de conflit entre la Russie et les USA. Il y a un conflit entre le monde Bi-Polaire tel qu’entretenu par la Guerre Froide, et le monde multipolaires tel qu’annoncé par la réunification de l’Allemagne et de l’Europe. 

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2014 12:28

      Pif la Poste,
      Le FN est maintenant marxiste ? La SARL le Pen ne recule décidément devant aucun sacrifice...

      Le FN va donc dénoncer son accord avec SVOBODA ?


      Parce que Poutine, allez savoir pourquoi, il n’est pas très copain avec les marxistes, pardon, les néos nazis de Kiev, du genre SVOBODA...

      La Russie vient de publier des mesures contre toute forme d’expression du nazisme.
      Vous mangez vraiment à tous les râteliers...

    • Lucide bdpif@laposte.net 27 octobre 2014 12:32
      Mais bien que vous avez raison, Isga, je regrette que vous n’ayez vu le second degre de mes propos   ;)

      Les USA nous prennent pour des pigeons ,
      Quand aux russes, ils nous prennent carrement pour des cons, en deversant leur propagande, qui certe chez eux passe comme une lettre à la poste, mais ici, en democratie , avec la liberté de la presse, ne passe bien evidement pas.

      Les véritables imbéciles c’ertifiés sont ceux qui prennent position pour Poutine pour contrer les USA.
      C’est soutenir encore pire, economiquement, socialement, que tout ce qu’on reproche de negatif aux usa.




    • oscar fortin oscar fortin 27 octobre 2014 12:39

      Je pose de nouveau la question à savoir si vous êtes davantage favorable à un monde multipolaire, respectueux de l’indépendance des États et apte à discuter d’égal à égal, dans le cadre du droit international, avec tous les autres États. C’est de cela que parle Poutin et c’est sur cela qu’il nous faut réfléchir. Quant à l’importance de Poutine je vous invite à lire, si ce n’est déjà fait, le témoignage qu’en donne les membres du Club international de Vandaï.



    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2014 12:39

      Pif la Poste,
      Ah, c’était du second degré... !
      Sinon, le FN propose quoi pour affaiblir les USA ?
      De soutenir la Coalition en Irak ?
      De mettre une écharpe européenne aux élus du FN ?


    • Lucide bdpif@laposte.net 27 octobre 2014 12:46
      Bien sur, Monsieur Fortin, que nous somme spour un monde multipolaire respectueux de l’independance des etats.

      Et Poutine en est l’inverse. Il n’y a qu’à voir l’ingerence, en syrie, en Ukraine ....

    • lsga lsga 27 octobre 2014 12:47

      le second degré, c’est pas toujours très visible, faites attention.


    • Lucide bdpif@laposte.net 27 octobre 2014 12:48

      Qu’est ce qu’il s’en fiche des Nazis, Poutine.

      S’ils étaient pour la Russie, ils les auraient appellés autrement.

      Attendez, Poutine, principal soutien et fournisseur d’arme du regime syrien qui aurait des valeurs morales ? Voyons, ce n’est pas sérieux ....

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2014 13:10

      Pif la Poste,
      Vous regardez trop la télé...
      Mais vous avez raison, la Russie veut la guerre, la preuve, c’est qu’ils ont placé leur pays tout près des bases de missiles américaines... , c’est de la provocation !


    • oscar fortin oscar fortin 27 octobre 2014 13:11

      En Syrie il y est dans le cadre du droit international et en fonction des relations normales que les États peuvent avoir entre eux. En Ukraine, je vous préciserai que les États-Unis s’y ont impliqué fortement pour renverser le gouvernement en place et pour y placer leurs pions. Poutine a apporté son aide aux populations du Sud-est qui étaient victimes d’attaques venant des extrémistes de Kiev. Son aide a été surtout humanitaire et diplomatique pour faire cesser ces affrontements. En Crimée il a répondu à un appel des dirigeants pour les aider à faire un référendum sur l’avenir de cette région. Le référendum a eu lieu et il a été internationalement reconnu par la majorité des États, incluant évidemment la Russie. Ce n’est pas la Russie qui envahit l’Ukraine, mais l’Otan et les États-Unis qui y placent leurs armes, et ceux qui sauront les utiliser dans le sens de leurs intérêts. Il est normal que la Russie y voit une menace à sa sécurité, l’OTAN et les É.U. s’installant à sa frontière.


    • lsga lsga 27 octobre 2014 13:16

      Alors, c’est TOTAL, Christophe de Margerie, et la France, caché derrière l’UE, qui ont déclenché le conflit ukrainien pour tenter de faire main basse sur les réserves de pétrole de la Crimée. 


      Les USA se sont empressé de venir aidé la Russie avec le mode pseudo guerre froide, pour empêcher l’Europe d’assurer son indépendance énergétique, et permettre à Poutine de récupérer la Crimée. 

      Quand vous aurez compris ça, vous progresserez. 

    • Aldous Aldous 27 octobre 2014 14:01

      C’est cela oui...

      Les USA ont aussi demandé à Poutine de s’opposer au bombardement de la Syrie ? 
      Et le nettoyage ethnique du Dombas par les nazis de Kiev n’a pas eu lieu ?
      Et le boycott des la Russie c’est du flan ? 
      Et la gare de Volgograd n’a pas sauté ?

      C’est quoi ta drogue ? 

    • lsga lsga 27 octobre 2014 14:03

      L’objectif principal de la guerre en Syrie est de couper un marché destiné à l’Europe. 


      Avec la Guerre en Syrie, la Russie vendra plus de gaz à l’Europe, et les USA vendront plus de gaz à l’Europe.

      Quoi qu’il en soit, quand deux bourgeois jouent aux échecs, ils acceptent cordialement qu’il y ai un gagnant et un perdant. Il en va de même quand ils jouent à la guerre. 

    • vesjem vesjem 27 octobre 2014 18:49

      fifi , m’enfin !

      pas de mensonge stp , pour la clarté du débat

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2014 20:22

      vesjem,
      C’est pas vrai peut-être que la Russie est allée se coller contre les bases américaines, exprès pour les embêter ? Dangereux qu’ils sont ces Russes, je vous dis pas !
      En plus, ils ont plein de bombes nucléaires, c’est insensé, mais que fait l’ ONU ?


      Il y a d’ailleurs plein de pays dans le monde, vachement dangereux, qui persistent à se coller aux bases militaires US. Suffit de regarder les cartes.
      Ils menacent la paix du monde, ces inconscients, avec leurs provocations !

      Et en plus, les Russes veulent réactiver leur base militaire à Cuba, hi hi, ça va faire plaisir à Isga et à TF1... vont pouvoir délirer.

    • oscar fortin oscar fortin 27 octobre 2014 20:51

      La même chose se passe avec le Venezuela qui a eu la mauvaise idée d’aller se flanquer juste au côté des 7 bases militaires des États-Unis en Colombie. Je n’arrive pas à comprendre ce qui a poussé le Venezuela à aller se flanquer juste là.


      Un peu d’humour ne fait pas de tord. 

    • vesjem vesjem 27 octobre 2014 22:09

      fifi , pas ceux là


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2014 12:16

    Poutine n’est pas le seul à défendre l’indépendance et la souveraineté des Etats.
    Il y a les pays des BRICS et en France, François Asselineau.


    « L’avenir de la France »

    « La paix, la France et les guerres dans le monde »

    • lsga lsga 27 octobre 2014 12:18

      Poutine fait sa part du travail pour faire exploser l’UE, seule entité suffisamment puissante économiquement pour remettre en cause la division Bi-Polaire du monde entre les USA et la Russie.


      Les USA et la rUSsie roulent ensemble contre leur concurrent européen. 

    • Aldous Aldous 27 octobre 2014 14:03

      Nan, en fait Poutine est le fils caché de Staline, lui même bourgeois anti-révolutionnaire, opposé à Kennedy le prolétaire.


      Le monde selon Isga. Une autre ligne de coke ? smiley

    • lsga lsga 27 octobre 2014 14:05

      Staline ? Opposé aux USA ?


      Mais n’importe quoi...

      Donc, Staline et les USA se sont mis d’accord pour couper l’Europe en deux et empêcher cette grande puissance impérialiste de nuire à leurs intérêts communs.

    • Aldous Aldous 27 octobre 2014 14:08

      Oui mais non puisque Kennedy était prolétaire... Donc en fait les USA étaient crypto-communistes alors que l’URSS était crypto-capitaliste, mais heureusement Isga est là pour tous désembrouiller.




    • lsga lsga 27 octobre 2014 14:11

      mais de quoi tu parles ????


      Le communisme, c’est l’abolition de la propriété privée des moyens de production, et ni les USA ni l’URSS ne l’ont fait.

      Les USA et l’URSS étaient deux puissances capitalistes, l’une fondé sur le libre échange, l’autre sur l’étatisme ; et qui ont maintenu le monde sous leur pouvoir jusqu’à aujourd’hui grâce à la pseudo-guerre froide.

      Les USA et la RUSSIE forme un seul bloc de pouvoir, divisé en 2 camps faussement opposés, qui dirige le monde depuis 70 ans. 


    • mac 27 octobre 2014 16:44

      @Isga

      Vous nous parlez de contrer l’Europe pourtant l’UE ne semble pas être l’union des peuples européens mais celle des oligarques sous l’égide des USA. Ce n’est pas elle qui va contrer quoi que ce soit, elle n’est pas faite pour ça.
      L’abolition totale de la propriété privée serait un véritable cauchemar, il s’agit plutôt d’éviter qu’elle ne dépasse les bornes. D’ailleurs ça commence quand la propriété privée ? Dès la possession de son stylo à bille ?
      Enfin, au regard des votes qu’obtiennent vos posts, si un jour vous arrivez à imposer votre doctrine, le mot dictature (du prolétariat ?) n’aura jamais aussi bien porté son nom...



    • vesjem vesjem 27 octobre 2014 22:10

      entièrement avec toi


    • lsga lsga 28 octobre 2014 13:05

      Les bourgeois ont le pouvoir, en effet ; et ce n’est pas en retournant à l’échelle de la nation qu’on leur reprendra le pouvoir.


    • Aldous Aldous 28 octobre 2014 18:46

      On est un con...


  • oscar fortin oscar fortin 27 octobre 2014 12:27

    Un témoignage impressionnant des membres du Club de Vandaï.





    • lsga lsga 27 octobre 2014 12:28

      Je ne changerais qu’un mot à cet article : je remplacerais « Poutine » par « Guerre Froide » :


      Sans Guerre Froide, plus de Russie aujourd’hui

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2014 12:34

      Poutine est en place jusqu’en 2018. Je remets un ancien lien « A Washington Poutine les rend fous ! » 
      Avec ce discours, ils vont en faire une jaunisse...


    • oscar fortin oscar fortin 27 octobre 2014 12:46

      Vous avez bien raison Fifi Brind. Même sur cette page nous en avons des échos. Poutine les rend malades au point de ne plus savoir où donner la tête....


      Merci pour vos commentaires toujours rafraichissants.

    • lsga lsga 27 octobre 2014 12:49

      Non, pas du tout, aux USA ils sont super heureux.

      Ils ont de nouveau un dirigeant Russe semi-dictatorial qui permet à l’Oligarchie US de dire : « Vous avez vu comme qu’on est bien aux USA avec notre super démocratie ? C’est ça, ou la dictature façon Poutine ! »


      Bien entendu, de l’autre côté, l’anti-américanisme permet à Poutine de se maintenir au pouvoir. 

      C’est beau les faux conflits, c’est tellement efficace pour permettre à l’Oligarchie Financière de garder sa main sur le pouvoir. 

    • Lucide bdpif@laposte.net 27 octobre 2014 12:57

      Aux usa, les faucons de le guerre, ceux là qui critiquent Obama sur son laxisme international sont super content de Poutine. Grace à lui, leur candidat pour la prochaine presidentiel gagnera et les usa auront de nouveau un boucher international de la stature de Buch. 


    • oscar fortin oscar fortin 27 octobre 2014 13:19

      Vous écrivez beaucoup, mais il semble que vous lisez peu. Je vous remets en ligne ce témoignage d’un observateur russe sur Poutine. Il est déjà dans mon texte, mais je vois que vous ne l’avez pas lu. Je serai heureux de lire votre commentaire sur le sujet.



      Vous pourriez en faire de même avec les deux autres références données dans mon texte sur ces témoignages.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2014 13:19

      Les USA ont toujours eu besoin d’un ennemi pour justifier leur budget militaire et leurs interventions partout dans le monde : l’ URSS, puis le terrorisme qu’ils ont créé de toutes pièces, puis la Russie et la Chine...


      Sauf que cette fois, ils ont raison de se faire du souci, ils sont attaqués au portefeuille, et risquent de perdre leur hégémonie mondiale, les BRICS veulent faire disparaître le dollar :  « L’avenir visible à Saint-Pétersbourg » de Pepe Escobar.

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2014 13:38

      Isga,
      Ben voui, sont -ils idiots quand même ces Russes, de préférer l’économie version Poutine à l’économie version école de Chicago ! Tout est pareil, d’après vous.


      Pourquoi n’allez vous pas vivre à Cuba ? 10 ou 20 dollars par mois, c’est bien la même chose que les salaires suisses à 5000 euros par ménage, non ?

    • lsga lsga 27 octobre 2014 13:51

      Alors, face à la baisse tendancielle du taux de profit, ni les politiques d’inspirations libérales ni les politiques étatistes ne peuvent rien. C’est un problème interne au Capitalisme.

      La RUssie actuellement subit une crise économique terrible, comme les USA, mais grâce à la pseudo-guerre froide, leurs populations respectives sombrent dans le patriotisme au lieu de se révolter. 


      PS : Je classe Fidel Castro dans le camps des Nationalistes, cad des fascistes. 

    • Aldous Aldous 27 octobre 2014 14:04

      Au Dombas ils sombraient sous les obus.


    • Bovinus Bovinus 27 octobre 2014 15:10

      Si je puis me permettre, les éloges dithyrambiques de M. Nikitine ne sont pas la meilleure référence sur Poutine. Ça flaire bon le Russe « blanc » (c’est-à-dire, gros bourge bien planqué).
      -
      Lisez (avec Google trad) les critiques Néo-Stal sur le régime poutinien, c’est du lourd : http://www.rusproject.org/
      -
      En ce qui me concerne, je n’arrive vraiment pas à y voir clair en ce qui concerne ce personnage. Il y a une dose relativement équivalente de bon et de mauvais chez lui, et sa « tactique » m’est absolument indéchiffrable.
      -
      Tout au plus, il me semble que la stratégie russe à long terme consiste à virer les USA de l’Europe et à y prendre leur place, avec évidemment d’autres méthodes de gestion. À votre place, je ne serais donc pas aussi enthousiaste.
      -
      Cela dit, l’Europe est-elle capable de devenir réellement autonome, indépendante, de se prendre totalement en charge ? C’est la condition indispensable à toute souveraineté. J’ avoue que j’ai de gros doutes à ce sujet.


    • Bovinus Bovinus 27 octobre 2014 15:20

      Je parlais à l’instant de l’objectif russe à long terme. Et voici ce que je trouve dans le lien Ria Novosti donné par Oscar F. :

      "

      Les sanctions sapent les fondements du commerce international et les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le caractère immuable de la propriété privée et le modèle libéral de la mondialisation reposant sur le marché, la liberté et la concurrence, estime le président russe.

      Il a par ailleurs rappelé que le bien-être des Etats-Unis dépendait pour beaucoup de la confiance des investisseurs, des détenteurs étrangers de dollars et de bons du Trésor américain.

      L’UE et l’Union économique eurasiatique (UEEA) devraient mener un dialogue sur la création d’un espace économique unique s’étendant de l’Atlantique au Pacifique, estime Vladimir Poutine.

      "Nous saluerions le lancement d’un dialogue substantiel entre l’Union eurasiatique et l’Union européenne qu’on nous a toujours refusé. Et je ne comprends pas pourquoi, où est le problème ?", a demandé le président russe.

      "
      -
      Le problème, à mon avis, c’est que les dirigeants de l’Europe ont peur. Peur à la fois que leur hégémon ricain ne les ramène vite fait à la raison, et peur également que le prétendant russe à l’hégémonie sur le continent eurasiatique ne soit pire que le précédent (ce que je ne pense pas, mais de toute manière, du point de vue européen, il ne serait pas censé de sortir d’une inféodation pour aussitôt retomber de nouveau dedans).


    • Jelena XCII 27 octobre 2014 19:37

      @Bovinus Si Moscou laisse « partir » la Serbie, c’est parce que les russkoffs ont l’intention de... pim poum pam, pim poum pam... C’est Vladimir qui me l’a dit à l’oreille. ^^


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2014 20:28

      Ben alors, si Castro, qui échange des médecins contre du pétrole vénézuélien est aussi un fasciste, il ne vous reste que la Corée du nord....
      Vous pensez qu’ils ont Internet pour nous envoyer de vos nouvelles ? On se languit déjà...


    • Bovinus Bovinus 27 octobre 2014 20:36

      Ben, si le gazoduc South Stream est censé passer - entre autres - par la Serbie, c’est forcément pas par hasard. Et les tuyaux ex-ukrainiens, bon, va bien falloir qu’ils se remettent à turbiner un de ces quatre. Ce qui suppose, à un moment donné, des décisions, euh, « radicales ». Pour l’instant, Vlad laisse pisser, déjà parce que ça fait du bien de laisser sortir la vapeur de certains cerveaux échauffés, mais aussi parce qu’il sait que quand le froid deviendra mordant, bien des « nationalistes » en toc redeviendront raisonnables.
      -
      Surtout que l’ex-Ukraine n’a pas de quoi payer. Et les « amis » gayropéens n’ont pas l’air spécialement disposés à payer à sa place. Quand on n’a pas le sou, on paye... en nature, c’est-à-dire, en terres ou en docilité politique.


    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2014 20:49

      Ben justement si, les européens vont devoir se bouger sur la question des sanctions et du gaz... , mais en douceur, diplomatiquement, pour ne pas perdre la face. Merkel l’a dit , mais faut pas le répéter.


      Actuellement le robinet du gaz russe pour l’ Ukraine est fermé, les ukrainiens utilisent du gaz livré aux européens, qui retourne en Ukraine.. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
      Parce que l’ Ukraine est en faillite.
      Et kiki va payer ? Devinez...

    • Bovinus Bovinus 27 octobre 2014 22:25

      Ce sont au final les Russes qui vont payer. Parce qu’ils sont les seuls qui se soucient réellement de l’Ukraine, pour les autres, ce pays n’est qu’un outil. Déjà, les réfugiés, les loger et les nourrir, c’est pas gratuit, mais il y a aussi l’aide humanitaire à ceux qui sont restés sur place. Et je ne parle pas des infrastructures novorussiennes qui sont en miettes et qu’il va bien falloir refaire.
      -
      Pour le gaz, c’est une autre affaire. On est début novembre. Dans quelques jours, ça va cailler sévère là-bas, et je ne suis pas vraiment sûr que le gaz reversé suffira. La production de charbon est en rade également depuis la guerre civile, et bizarrement, les Polaks ne se sentent pas d’humeur à distribuer leur charbon gratos aux « frères » d’Ukraine.
      -
      Donc oui, les Zeuropéens vont contribuer, mais les Russes aussi. Par contre, ceux qui ont foutu la merde et qui sont tranquilles chez eux, de l’autre côté de l’Atlantique, eux ne donneront pas un cent.


    • oscar fortin oscar fortin 27 octobre 2014 22:38

      Il y a bien des chances que ça se passe comme vous dites.


    • Jelena XCII 28 octobre 2014 00:55

      @Bovinus D’accord pour le south stream... Mais ce que je voulais insinuer, c’est que la Russie laisse « partir » la Serbie, car à l’avenir Europe et Russie ne feront qu’un... cela me parait inévitable (mis à part les englishes qui se rangeront toujours du coté des ricains).


    • Aldous Aldous 28 octobre 2014 18:48

      Jelena,


      Je pense qu’à l’avenir on aura un truc plus spectaculaire encore.

  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 27 octobre 2014 13:24

    Oscar Fortin,
    L’article que vous citez de Nikitine reprend les grandes lignes d’un livre dont j’ai souvent parlé,
    le livre du français Xavier Moreau « La nouvelle Grande Russie- anatomie d’une résurrection » , vous l’avez lu ?


  • doctorix doctorix 27 octobre 2014 16:45

    Causez toujours, moi j’aime Poutine.

    Il dit ce qu’il fait et il fait ce qu’il dit.
    Tiens, je rappelle le lien de Pepe Escobar cité par Fifi, de Mars 2012, sur le programme de Poutine.
    http://www.mondialisation.ca/a-washington-poutine-les-rend-fous/29714
    « non à la guerre en Syrie ; non à la guerre en Iran ; non aux « bombardements humanitaires » et aux « révolutions de couleur  », et tout cela intégré dans un nouveau concept : « Instruments illégaux du pouvoir soft ». Pour Poutine, le Nouvel Ordre Mondial conçu par Washington n’a pas d’avenir. Ce qui compte c’est « le principe consacré de la souveraineté des États ».
     »non aux bases des États-Unis encerclant la Russie ; non au système de défense antimissiles sans une reconnaissance explicite et écrite que ce système ne sera jamais dirigé contre la Russie ; et une coopération croissante avec le groupe BRICS des puissances émergentes."
    Eh bien moi, ce programme me convient tel qu’il est. Pas besoin de chercher des idées tordues et parano à la Isga. Programme annoncé, programme en cours, sans y changer une virgule.
    Ici, on n’est pas habitués. En Mars 2012 souvenez-vous des promesses de Hollande...La guerre en Syrie, au Mali, n’étaient pas au programme (pas plus que notre génocide Libyen, que sarko l’assassin a sorti tout seul de son chapeau à pointe).
    Et si on me demande de faire partie des BRICS, je signe des deux mains.
    Tiens, j’aimerais même être Russe, pour avoir le bonheur d’admirer ceux qui me dirigent,et de n’être pas entraînés par eux dans des guerres stupides et dont je ne veux pas.
    Ici encore, on n’est pas habitués.

    • oscar fortin oscar fortin 27 octobre 2014 16:57

      Merci doctorix pour ce commentaire plus consistant qui met en évidence les fondements de votre option. Vos citations sont plus qu’appropriées pour en voir la directions.


      Bonne journée à vous

  • oscar fortin oscar fortin 27 octobre 2014 20:15

    Tout récent : le discours de Poutine marque un avant et un après des politiques qui guident notre monde. Il s’agit d’un discours qui marque un tournant dans l’histoire que nous vivons. 



    Il en va également de même de la part de Gorbachev qui y voit un très grand discours.


    Un regard sur l’histoire et tout particulièrement à la croisée des chemins que nous vivons présentement nous oblige à dépasser nos schémas hérités du siècle dernier pour reprendre la créativité de l’esprit pour nous inscrire dans l’évolution incontournable vers laquelle nous conduisent les temps que nous vivons. L’intervention de Poutine est ce à quoi il invite le monde et tout particulièrement les principales puissances qui le dominent.

    • antyreac 28 octobre 2014 17:23

      Quand on utilise comme référence le site de propagande russe on a toutes les chances de se planter .... 


    • oscar fortin oscar fortin 28 octobre 2014 18:14

      Pensez-vous que ce serait préférable de consulter CNN ou l’un ou l’autre de ses alliés ? J’aimerais que vous me donniez une source sure pour disposer de la bonne information. À l’avance, je vous remercie bien sincèrement. Sur votre autre commentaire j’ai vu que vous étiez terriblement stressé de voir ce qui se passait en Russie. Prenez-ça avec un peu plus de calme. Vous voyez que Poutin et 80% des Russes qui l’appuient prennent ça avec philosophie, étant les premiers concernés. De grâce n’y laissez pas votre santé.


      Bonne fin de journée

    • antyreac 28 octobre 2014 18:34

       Vous voyez que Poutin et 80% des Russes qui l’appuient prennent ça avec philosophie, étant les premiers concernés. 


      Une statistique russe donc à prendre avec précaution tant ces gens ont l’habitude de manipuler les chiffres à l’intention des gogos occidentaux et français en particulier

    • oscar fortin oscar fortin 28 octobre 2014 19:43

      La prudence, de nos jours, est de rigueur en tout. D’où l’importance de diversifier nos sources d’information et de développer un sens critique sur la base de faits et de crédibilités de nos sources. Un conseil pertinent pour tous ceux qui cherchent à se rapprocher de la vérité des choses. Grâce à l’information alternative moins dépendantes des grandes puissances, nous pouvons accéder à une information moins contrôler et moins de type propagande. Il y aura toujours des exceptions, mais elles seront vites décelées et identifiées.


      Bonne chance dans votre quête d’une plus grande vérité sur ce qui se passe dans notre bas monde.

    • oscar fortin oscar fortin 28 octobre 2014 09:41

      Fifi Brind : vous touchez à ce qui fait vraiment mal à l’empire qui voit ses fondements se disloquer et ses pouvoirs lui échapper. L’éveil des peuples et l’apparition de nouveaux paradigmes de la gouvernance mondiale deviennent des incontournables que la force des armes ne sauraient arrêter. Les jours de l’empire sont comme comptés.


      Bonne journée et encore une fois merci pour vos références plus que pertinentes pour le sujet traité.

  • christophe nicolas christophe nicolas 28 octobre 2014 16:53

    Après 70 ans de communisme, on imagine sans doute mal les dégâts sociaux de la Russie alors je pense que Poutine tient un langage honnête, il y a tant à reconstruire. Leurs villes sont super moches, c’est affreux, alors la Russie a besoin de coopérations sincères avec des entreprises efficaces. On se prend la tête à leur prêter des vues hégémoniques, ils ont assez de territoires, c’est ridicule.

                   
    Coté USA, la Direction est aussi menteuse qu’une Direction d’entreprise, c’est affreux, ils ont une démarche de représentant de commerce qui veut écraser la concurrence, c’est débile. En revanche, au niveau de l’innovation dans les PME, ils sont au top niveau, ils ne s’emmerdent pas avec les conneries d’Einstein, ils ont plein de bonnes pistes et ils devraient comprendre bientôt que le gaz, le pétrole, le charbon et l’uranium ne sont pas si importants, ça devrait détendre l’atmosphère surtout si les BRICS remettent le dollar à sa place mais les hommes d’affaires qui signent avec eux vont devoir surveiller leur Falcon, Dassault devrait penser à une cabine éjectable, il ne faut pas trahir la corporatocratie, ça fait très « spectre » de James Bond...
                    
    En tout cas, l’énergie est le nerf de la guerre et on va vers des techniques permettant d’obtenir de l’énergie de l’entropie que ce soit dans le nucléaire, l’électromagnétisme, la mécanique. C’est peu cher, c’est non polluant si on évite le transport électrique, c’est autonome et disponible partout en abondance.
               
    Pour faire une explication très simple sur la centrale qui fonctionne avec la poussée d’archimède :
      
    • - Lorsqu’on comprime l’air, il chauffe mais la chaleur s’évacue vite à l’extérieur puisque c’est de l’énergie cinétique donc cela demande peu d’énergie de comprimer un gaz
    • - Lorsqu’il se détend, un gaz refroidit et c’est lui qui pompe de l’énergie à l’extérieur, en l’occurrence l’eau qui a une grande capacité calorifique
      
    Au final, c’est très efficace dès lors que le réservoir d’eau peut pomper de la chaleur à l’extérieur. Plus le système sera haut, plus ce sera efficace et ils ont un gain de puissance de 8 kW pour une colonne de 5 m. 

    C’est assez simple à faire, à la portée d’un garage automobile parce que l’Académie, le CNRS, les instituts de recherche, l’éducation nationale, etc... ont l’air de ne pas y croire, ils ont les yeux tourné sur le boson de Higgs du pays imaginaire de Peter Pan.


  • antyreac 28 octobre 2014 16:57

    Le salaud de Moscou le dénommé putin est en train de se débattre dans un triste marasme économique qu’il a lui même crée

    Décidément les interventions militaires en Ukraine plus les embargos tout azimut contre l’Occident coûte très ,très cher à la Russie qui n’ a pas les moyens pour faire face aux difficultés imprévues 
    La Russie dépense des milliards des dollars pour défendre sa monnaie qui aujourd’hui ne vaut plus grand chose.
    En effet il faut plus de 54 roubles pour un euro soit plus de 25% qu’il y a 4 mois
    Il faut en effet se réjouir aujourd’hui de cet état de fait car l’avenir pour la Russie s’annonce très mal 

    • doctorix doctorix 29 octobre 2014 06:21

      L’américanolâtre de service prend encore ses rêves pour des réalités...

      Poutine a grandement amélioré le niveau de vie de ses administrés, qui est revenu à ce qu’il était à la fin de l’URSS, avant qu’Eltsine ne brade les intérêts nationaux avec l’aide du FMI.
       La croissance est de 7%, la Russie dispose des deuxièmes plus importantes réserves monétaires au monde, grâce au gaz et au pétrole. 
      Contrairement aux USA, et à ce que vous dites, la Russie intervient fort peu à l’étranger, et dans une politique de défense et non d’attaque.
      Les embargos iniques dont elle est victime sont en train d’être contournés par une redirection des échanges avec les pays du Brics. Ces embargos n’auront bientôt plus d’effet négatif que sur notre propre économie.
      Par contre, il faut être aveugle pour ne pas voir que les USA foncent dans le mur à toute vitesse, avec un dollar en perdition et la ruine des forces vives de la nation par des guerres incessantes financées aux quatre coins du monde, avec l’argent des autres, grâce à l’usage immodéré de la planche à billets par la FED.
      Tour ceci aura une fin prochaine, pour le plus grand bonheur des peuples du monde.

    • oscar fortin oscar fortin 29 octobre 2014 12:55

      Espérons qu’ils n’entraineront pas dans leur chute le reste du monde.


    • lsga lsga 29 octobre 2014 13:00

      Rappelons que les USA et la Russie forme un seul bloc qui domine le monde depuis 70 ans grâce à la pseudo-guerre froide.


      Depuis l’après guerre, chacun se sent obligé de prendre parti pour l’un ou pour l’autre, ce qui permet à l’un et l’autre de régner. 

      NWO === USA + RUSSIE

    • oscar fortin oscar fortin 29 octobre 2014 13:31

      Isga : Aurais-tu oublié que nous sommes rendu au XXIè siècle et que bientôt nous en serons à l’an 2015. Tu verras que les défis sont encore très nombreux, mais qu’ils n’ont plus la même configuration de ceux du siècle dernier. Les dirigeants et les paradigmes ne sont plus les mêmes. Si vous parvenez à faire le saut au temps présent, vous y trouverez de quoi vous rajeunir et vous inspirer dans les débats en cours. Venez vite nous rejoindre.


      Bien amicalement

    • lsga lsga 29 octobre 2014 13:35

      vous vous moquez.

      Pour empêcher l’essor du monde multipolaire, la Russie et les USA nous refont le coup de la guerre froide. 


      C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures. 

    • oscar fortin oscar fortin 29 octobre 2014 14:53

      Je ne veux pas vous retenir plus qu’il ne faut. Je vous invite tout simplement à lire cet autre témoignage d’un participant au Club international de Valdaï. Prenez-y plaisir à le lire, ça aide à la détente.


  • oscar fortin oscar fortin 29 octobre 2014 19:42

    Dernière heure : plus de 85% des Russes approuvent la façon dont Poutine dirige le pays. C’est ce qu’on appelle le peuple au pouvoir. Je ne sais pas si Obama pourrait en dire autant.



    • antyreac 29 octobre 2014 19:59

      Un score quasi stalinien à prendre avec beaucoup de circonspection...


    • doctorix doctorix 30 octobre 2014 12:32

      Un score stalinien...

      Encore le même breuvage...
      En Crimée, c’était aussi un score stalinien ?
      Staline a aujourd’hui traversé l’Atlantique.
      C’est la-bas que sont désormais la dictature et le mensonge. C’est là-bas que doit s’exercer votre circonspection.

  • Phoébée 2 novembre 2014 12:03

    Poutine est l’homme à abattre par les occidentaux. Pourquoi tant de haine ? Certainement pas par hasard. Il sera juste plus difficile de le descendre qu’un potentat africain. D’ailleurs derrière Poutine, il y a certainement son successeur.


  • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 2 novembre 2014 22:02

    Pour ceux qui ne le savaient pas, deux anciens ministres des affaires étrangères Français étaient présents sur place :
    - Hubert Védrine (PS)
    - Dominique de Villepin (UMP)

    Je tiens aussi à vous rappeler que ces deux hommes politiques, malgré quelquefois un parcours politique contestable, ont été les SEULS vrais représentants DIGNES de la France à l’étranger de ces dernières années avec entre autres le discours mémorable de Villepin à l’ONU du 14 février 2003 qui a été la plus flamboyante expression de la politique étrangère Française depuis De Gaulle...

    Ces deux hommes sont bien les seuls politiciens Français à nous alerter sur les dangers du « suivisme » (terme poli pour signaler l’inféodalisation) des états occidentaux vis à vis des positions américaines concernant les sanctions contre la Russie...

    Ils ne sont pas des « groupies » de Poutine mais ils ont fait le voyage pour se rendre à cet évènement car ils le jugeaient très important, c’est quand-même un fait important à noter.

    C’est sûr, personne ne mentionnera leur présence dans l’IMMONDE ou dans l’ABERRATION.

    Simplement parce que la présence de ces deux poids-lourds de la politique étrangère INDÉPENDANTE de la France riquerait de porter un coup fatal à la crédibilité de « responsable mais pas coupable » (au fait, il inventera quoi quand on lui demandera des comptes sur le désastre des sanctions contre la Russie ?).

    S’ils se sont déplacés, c’est parce que ça en valait la peine, tout simplement.
    Ils ne seraient pas allés dans le « trou du cul du monde » pour faire du tourisme, surtout en cette saison.

    La position de Poutine (comme celle de toute la diplomatie Russe depuis la fin de la seconde guerre mondiale d’ailleurs) est une position purement défensive contre l’hégémonie US.
    Les dossiers déclassifiés de la CIA prouvent bien que l’URSS ne VOULAIT PAS s’étendre à l’ouest, mais la crainte de l’invasion Bolchévique a été très utile pour forcer les européens à bien rester dans le giron US, le doigt sur la couture du pantalon.

    Quant aux vélleités « d’expansionnisme Russe », c’est bien une légende.
    L’armée Russe est une armée défensive, pas une armée offensive.

    Surtout depuis l’Afghanistan (il faut quand-même rappeler que le gouvernement Afghan a demandé l’aide des Russes pour être protégé des islamistes d’Al-Qaïda financés par la CIA) l’armée Russe rechigne fortement à s’engager dans des conflits à l’étranger (sauf si elle est appelée par des gouvernements légitimes ET pour protéger des Russes : Transnitrie, Ossétie du Sud).

    Par contre, si les occidentaux (USA) veulent attaquer la Russie sur son territoire, je leur souhaite bonne chance. Ce sera un massacre, comme l’ont vécu par le passé Nabot-Léon, Hitler et tous ceux qui leur ont cherché des poux.


Réagir