vendredi 5 avril - par Jules Seyes

Premier contact prometteur, sabotage d’incompétents ou juste geste sans lendemain ?

Sebatien Lecornu a contacté le ministre russe de la Défense tout juste après la visite de Blinken. Optimiste pour une fois, je souhaite y voir un pas dans la bonne direction, même si les déclarations de Macron détruisent cette idée.

L’analyse est mise à disposition pour partager le raisonnement sur la situation actuelle !

JPEG

Premier entretien téléphonique entre les ministres français et russe de la Défense depuis 2022 (france24.com)

 

Que retenir de cet entretien ? Le en même temps Macroniste où l’on fait tout et son contraire peut-être mais soyons complotistes un instant.

Antony Blinken était à Paris en Début de semaine, avec son excellent français il a pu donner en direct un cours à Darius Rochebin et Stephane Sejourné du niveau que doit avoir un ministre des Affaires étrangères de notre pays, successeur de Talleyrand. Pardonnez la pique, elle était facile, mais la comparaison est meurtrière.

D’où, il a pu constater le problème créé par les Américains eux-mêmes : À force de castrer et d’émasculer le quai d’Orsay depuis la guerre en Irak, celui-ci ne peut plus servir à rien. Et si justement cette visite avait eu pour objectif de rouvrir des voies de communications pour enfin, revenir à la paix ? On notera la modération de Blinken dans son interview à Rochebin qui tranche avec les positions habituelles.

Ridicule n’est-ce pas ? Pourtant constatons que cette guerre est perdue dans toutes ses dimensions avant de nous intéresser aux mouvements en cours.

 

L’Amérique a besoin de se dépêtrer de la guerre en Ukraine, car celle-ci lui coûte cher et les Européens sont incapables de la financer à la hauteur des besoins faute de disposer de la planche à billets US et au plan militaire les nouvelles sont désastreuses :

Sur le terrain, la guerre est perdue, car, au-delà des opérations sur les fronts où le rapport estimé des pertes : environs 50-60K tués russes pour 400-500K ukrainiens fera de ce conflit un exemple pour les écoles militaires du monde entier, le bélier a échoué à ébranler la Russie.

Au plan opérationnel et tactique, les armements russes ont certes tous les défauts du monde, mais ils ont fort bien détruit les armes miracles de l’occident, anéanti ses stocks de munitions et surtout le mythe de la doctrine occidentale de la guerre éclair choc et effroi.

La doctrine russe, faite de patience travaille comme un acide et ronge l’armée Ukrainienne au lieu de fournir les grandes chevauchées glorieuses dont l’occidental est friand. Certes, la méthode impressionne moins, mais ses succès politiques sont plus pérennes que les gloires d’un Napoléon ou d’un Manstein dont les triomphes soudains appellent le vaincu à tenter de relancer le coup de dés suivant.

 

Premier succès politique, la réélection de Vladimir Poutine en Russie avec des scores pharaoniques, mais probablement représentatifs de la réalité de la population russe et la mort de Navalny clôturent l’ère des tentatives de révolution de couleur en Russie. Dommage, les think-tanks américains rêvaient de "décoloniser" la Russie, autre mot pour démembrer. Là encore, les occidentaux ont rêvé, comment imaginer que le peuple Russe après la punition subie dans les années 90 aient envie de prendre le moindre risque d’y retourner.

Bien au contraire, si une bourgeoisie moscovite, gagnante des années 90, rêve d’occident, le petit peuple qui a lui subit sans jamais bénéficier est prêt à se faire hacher menu pour éviter de retourner une seconde fois dans cet enfer.

Contrairement à l’occident où l’impuissance politique des populations a été organisée avec patience et efficacité, ce peuple vote. Fort mal d’ailleurs selon les critères occidentaux, mais de façon parfaitement logique si vous vous placez dans l’analyse honnête de la contribution à son niveau de vie. Le PIB par habitant de la Russie a doublé en vingt ans et sa situation électorale est en accord avec les circonstances historiques traversées par ce pays.

Rien d’étonnant donc à ce que les charmes d’un Navalny au charmant sourire aient peu séduit en dehors de Moscou. L’occident faute d’avoir voulu analyser la situation en a pourtant fait son héros. Seulement, s’il fut un modèle à l’extérieur pour les yeux de Chimène de nos médias peu difficiles pour endosser l’homme adoubé par Washington, la greffe a échoué à l’intérieur malgré semble-t-il de fonds importants qui lui avaient permis de construire une organisation.

Alors, certes, BFM et LCI pour expliquer cet échec nous servirons une population vivant dans la terreur, les élections soi-disant truquées et bien sûr la merveilleuse inversion accusatoire selon laquelle le peuple russe baigne dans la propagande. Il faut bien expliquer les échecs dans les moments où le réel pointe à la porte ! Merci LCI et BFM, pour cette franche rigolade vu votre remarquable contribution à l’information du public français, Solovief est sûrement jaloux.

Bref, oui les Russes reçoivent une information différente de celle souhaitée par nos médias ? Surprise, surprise, ciel, mais comment est-ce possible ? Peut-être car celle dont ils disposent, malgré les outrances de présentateurs forts en gueule et désireux de faire de l’audience avec de grosses ficelles est malgré tout plus proche de la réalité que la nôtre.

Quand Solovief déclare qu’un Sarmat peut raser la France, il a techniquement raison. Alors, certes, il joue là-dessus avec une jouissance de petit garçon content de montrer ses jouets, mais personne ne remettra en doute son affirmation.

Quand Pierre Servent joue avec une maquette de SCALP avec probablement la même jouissance, il dit aussi la vérité, mais le bandeau la flotte de la mer Noire coulée en dessous est lui mensonger.
Faut-il s’étonner que les russes qui ont accès à nos médias préfèrent Solovief à LCI ? Salauds de russes n’est-ce pas ? Préférer la vérité, quel crime !

 

Pourtant, il faut s’interroger, malgré des pressions sans précédents de la part des pouvoirs occidentaux, le reste du monde refuse avec obstination de se ranger à notre avis. La Russie, loin d’être un pays paria est au contraire de plus en plus honorée et considérée comme la nation qui est parvenue à arrêter les déprédations occidentales.

Plus le temps passe, plus la Russie, dont l’aventure fut observée avec méfiance au début, engrange les succès diplomatiques. Le Sahel, nous présente la facture de huit années d’échec à y rétablir la sécurité et dénonce le contrat désormais léonin où la France assurait la sécurité contre une certaine forme de complaisance des autorités locale envers nos intérêts. Désormais tout se paiera cash !

L’Arabie Saoudite, a aussi pu constater la vacuité de la promesse de sécurité occidentale lorsque les Houtis ont frappé ses raffineries. Autrefois, meilleur client de Washington, elle change d’alliance et accueille en grandes pompes un Vladimir Poutine pourtant paria officiel. Pourquoi l’armée russe gagnerait-elle alors ?

Au contraire même, le temps est l’allié de la Russie et des pays désireux de s’émanciper. Tant que toutes les ressources militaires occidentales s’engouffrent dans le puits sans fond d’une bataille perdue en Ukraine, l’occident est contraint de négliger ses autres fronts et les puissances régionales peuvent s’émanciper.

Les Américains savent compter et le constatent, non seulement la guerre est perdue, mais elle compromet leurs autres plans et même le soutien à Israël devient hors de leur portée. L’occident avait des faiblesses, les analystes le savaient, mais personne n’envisageait le voir se trouver dans une situation où il aurait trop de feux et pas assez de lances d’incendie pour les éteindre !

 

Au contraire, les dirigeants occidentaux voient leurs armes, militaires, médiatiques et monétaires se briser comme verre dans leur main. Le combo COVID plus guerre en Ukraine a même créé une situation où les peuples de nos pays qui jusqu’ici encaissaient les coups dans la lutte des classes commencent à se rebiffer. Faute de programme, d’organisation, il leur est encore impossible de contester les pouvoirs occidentaux, mais ils prennent conscience d’eux-mêmes et la boule de neige grossit, disloque les narratifs les uns après les autres et peut-être un jour deviendra-t-elle avalanche qui emmènera nos pseudos élites dont l’échec est toujours plus évident.

En ce sens, ils ont raison, la Russie agresse les pays Européens : Par le modèle d’un pouvoir allié, au moins en apparence, avec son peuple qui lui procure une hausse de son niveau de vie (limitée, mais réelle) et se comporte en adulte là où nos dirigeants se complaisent dans une indécente communication vide de tout sens qui couvre le pillage des populations.

 

Alors, sonne l’heure de couper les pertes sans le reconnaître et, même si je peux me tromper, l’envoie de Lecornu pour discuter avec Shoigu peut constituer un moyen de rétablir la communication.

La France fut autrefois truchement pour permettre aux hyperpuissances de passer des accords comme durant la guerre du Vietnam. Un contact entre ministres des Armées reste un lien purement technique avec peu de signification politique visible, mais peut-être perçu comme le signal du début d’un processus.

Ce serait cohérent avec l’agenda américain qui doivent éviter d’encaisser la défaite avant les élections de novembre.

Bref, nombre d’éléments plaident dans cette direction, mais si c’est le cas, Macron et Lecornu ont saboté le travail et pourquoi prendre l’initiative d’appeler les Russes si c’est pour les attaquer à nouveau ?

Là est le doute, mais espérons que ce contact traduit vraiment un changement de cap US après la démission de madame Nulland qui nous a accompagnée pendant des années pour le pire. Car si au contraire, les faucons sont toujours aux commandes, l’approfondissement du conflit mène à la confrontation nucléaire, ultime faux pas d’un pouvoir occidental qui les multiplie faute de trouver des solutions à ses problèmes.



117 réactions


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 5 avril 10:00

    Merci pour ces évidences : ça va mieux en le disant.

     

    ’’Préférer la vérité, quel crime !

    ’’

    — >

    « N’importe quoi, sauf la vérité. Il n’y a que ça qui ne se vend pas. » (Boris Vian)

    J’ajoute : les riches n’en veulent pas, les imbéciles en ont peur ; et les honnêtes gens n’en ont pas les moyens.

     

    ’’Au contraire même, le temps est l’allié de la Russie’’

    >

    La Russie dans sa grande sagesse a fait du temps son allié.


  • Jelena Jelena 5 avril 10:07

    Selon certaines sources Sejourné aurait dit à Blinken : « Tu sais au départ, Gabriel voulait se marier avec Manu, mais comme il est déjà en couple avec Jean-Michel, il s’est rabattu sur moi, mais je ne suis pas certain qu’il m’aime. »


    • leypanou 5 avril 10:15

      @Jelena
      c’est la tendance en Europe : l’Irlande (il va dégager car battu), un pays balte (président), la Serbie, la Finlande (l’ancienne), etc, etc.
      Aux États-Unis, la porte-parole de la Maison Blanche tient bien son rôle. La France a un délégué mondial LGBT il me semble.


  • Nicolas36 5 avril 12:15

    @l’auteur

    Un texte avec un fond d’optimisme. 

    On ne peut pas être 100% certain que ces contacts fortuits, il est vrai, n’ont rien à voir avec les craquements visibles du front Ukrainien face aux avancées destructrices des forces Russes. 

    L’Etat stratégique des alliés Occidentaux est pour le moins difficile. 

    Les USA vont affronter une élection qui pourrait probablement voir arriver Trump comme nouveau Président des USA. L’administration Démocrate a besoin soit de geler le conflit , soit de s’en retirer totalement et de se faire oublier . 

    Cette seconde option semble engagée mais elle sera compliquée. Les alliés de l’OTAN ne digèrent pas le retrait des USA et ils remettent de l’huile (verbale) sur le feu en tentant d’impliquer toute l’organisation dans un soutien long terme à l’Ukraine. 

    C’est la même approche concernant les pactes de l’Ukraine avec la France, la Grande Bretagne et la Pologne : pratiquer la politique du fait accompli contre un désengagement possible des USA. 

    Ils font tous le pari de l’article 5 de la charte de l’OTAN . En cas d’agression extérieure d’un membre , l’organisation doit s’impliquer militairement. 

    La charte ne précise pas si toutefois ce n’est pas la conséquence de provocations récurrentes envers le tiers « agresseur ». 

    La priorité des USA c’est la politique intérieure et cela durera jusqu’en Janvier 2025 si Trump gagne l’élection. Ceci étant , nul ne sait ce qu’il fera après. 

    L’UE et certain de ses membres ont des objectifs nationaux particuliers, voire personnels et cela explique les mouvements en cours. 

    Macron utilise le conflit afin de faire diversion aux difficultés politiques en France. Il a aussi des ambitions personnelles au niveau de l’UE. A ce titre il est en phase avec Van der Layen , patronne (pour encore quelques temps de l’UE) et surtout citoyenne de la RFA. 

    La RFA et presque toute sa classe politique ont largement concoctés la crise Ukrainienne depuis 2014 . C’est un gâteau qu’ils convoitent depuis Barbarossa (1941). L’industrie Allemande qui est encore un « cartel » à toujours rêvé de mettre la main sur les immenses richesses minières, énergétiques et agricoles de l’Ukraine. Ce pays est une sorte de France en plus grand et disposant d’un climat et d’une hydrographie exceptionnelle. 

    Tout ce qui fait défaut à la RFA, véritable patronne de l’UE.

    La Grande Bretagne, elle, souffre d’une obsession multi centenaire de disposer de la Mer Noire et de la presqu’ile de Crimée. Sous aucun prétexte elle ne veut envisager de voir Odessa retourner à la Fédération de Russie. 

    La Pologne a aussi des appétits . Elle a été coupée de la Galicie par le traité de Yalta qui a entériné l’annexion pure et simple par l’URSS de Staline de cette région purement Polonaise. En compensation la Pologne s’est étendue jusqu’à la ligne dite « Oder Neisse » au dépit de l’Allemagne . 

    C’est un fait acquis mais certainement pas digéré. Les Polonais font feu de tout bois pour « y aller » hypocritement afin d’aider l’Ukraine. C’est la raison de leur engagement « va et vient » depuis 2 ans. 

    Après avoir livré tout leur arsenal datant du pacte de Varsovie aux Ukrainiens , ils ont arrêtés toutes les aides militaires depuis 1 ans. 

    De surcroit les autorités Polonaises laissent bloquer leurs frontières aux marchandises Ukrainiennes par leurs agriculteurs sans intervenir. 

    Celui qui ne comprend pas les intentions de Varsovie , il ne comprendra rien à ce qui va se produire. 

    L’espoir caché des Polonais c’est l’effondrement de l’Ukraine et l’opportunité d’y entrer afin de les « aider » (SIC). Ceci sous l’égide de l’OTAN afin d’avoir la protection de leurs derrière et de l’EU afin de faire accepter cette occupation comme une entrée de l’Ukraine ou ce qu’il en reste dans l’UE. 

    Un mandat d’administration de la Galicie par la Pologne accordée par l’UE et le tour sera joué. 

    Deux autres joueurs sont dans la même situation : la Roumanie et la Hongrie. 

    La Hongrie a été châtrée de la région de Transcarpatie et de 150 000 hongrois de souche qui y vivent. Ils sont maltraités par le pouvoir Ukrainien nationaliste qui interdit l’usage de la langue hongroise (comme le Russe au Dombass) :

    De grands démocrates ces Ukrainiens ! 

    La Hongrie n’avance pas ouvertement des revendications mais on ne peut pas écarter que dans l’hypothèse d’un effondrement de l’Ukraine , elle pourrait récupérer cette région sous l’égide de l’UE comme la Pologne pour la Galicie. 

    Le problème Moldave est compliqué par l’enclave de Transnistria habitée par des populations Russophones et occupée par l’armée Russe bien que cette portion de territoire soit Moldave . 

    Cette bande de terre coupe l’accès à l’Ukraine sauf par un étroit passage le long de la cote de la Mer Noire vers Odessa. 

    C’est par là bas qu’il semble se faire des concentrations militaires de l’OTAN car l’endroit rejoint plusieurs intérêts concomitants. 

    Menacer les Russes à travers la Transnistria (le contraire est vrais aussi). 

    Dissuader les Russes de se lancer vers Odessa. 

    Intégrer la Moldavie complète dans l’UE. 

    Ce secteur est indéniablement le point chaud qui pourrait déclencher une crise faciale entre l’OTAN, l’UE d’une part et la Fédération de Russie. D’autant que l’OTAN est géographiquement et maritimement mieux positionné que la Russie la bas. 

    Pour conclure : de nombreux analyste qui suivent ce conflit racontent qu’il va venir une offensive d’été des Russes et tous la positionnent soit dans l’Est ver Kharkiv , soit au Sud Est dans le Dombass. 

    Aucun ne fait allusion à l’axe Kherson Nicolaiv qui mène directement à Odessa , dans un secteur peu fortifié avec le Dniepr considéré comme barrière naturelle suffisante. 

    Pourtant les troupes de l’URSS ont bien franchit le Dniepr sur les parties les plus larges en 1944 . 

    On peut supposer que dans cette perspective , l’OTAN sera coincée dans un cas cornélien : 

    Entrer vers Odessa en force avant que les Russes n’y arrivent ? 

    Courir le risque de voir les forces de l’OTAN bombardées et se voir obligé de répliquer par le seul outil valable des Occidentaux : l’aviation. 

    En résumé un conflit facial de l’OTAN avec la Russie. 

    Bon voyage !!! 


    • Jules Seyes Jules Seyes 5 avril 13:59

      @Nicolas36
      Exact un cours instant d’optimisme, mais sans m’engager merci d’avoir rappellé les appétis des uns et des autres.


    • Eric F Eric F 6 avril 09:21

      @Nicolas36
      Il n’apparait pas que les pays situés à l’Ouest de l’Ukraine aient des appétits territoriaux sur d’anciennes provinces, du reste il n’y a pas de mouvements séparatistes dans ces régions. Il sont favorables au rattachement de l’Ukraine (ou de sa partie occidentale qui restera suite au conflit) à l’UE, dans ce cadre les droits régionaux seront restaurés. Mais...

      Mais Odessa est la clé de la survie économique de l’Ukraine, et plus globalement du trafic en Mer Noire.
      L’Ukraine ne serait plus viable sans accès à la Mer Noire (ne doutons pas qu’arrivés à Odessa, les forces russes iraient jusqu’en Transnistrie).
      On se demande si alors une plus grande partie de l’Ukraine ne préférait pas opter pour revenir sous suzeraineté russe, pour raison de fonctionnement économique, et alors l’éclatement ne serait pas impossible.

      Les Occidentaux ont commis une faute majeure en soutenant la continuation de la guerre au lieu d’opter pour un compromis sur la ligne de front fin 2022, désormais les Russes étant à l’initiative, ils ne vont pas se contenter des positions actuelles, mais pousser l’avantage. Les USA ont suspendu l’aide, l’Europe ne peut y suffire, malgré les incroyables moulinets des pro-guerre notamment sur LCI (leur leit motiv est qu’il faut acheter des armes sur le marché mondial pour l’Ukraine -avec nos milliards- et envoyer des troupes massivement. Ils devraient être poursuivis pour atteinte à la sureté de l’état !).


    • Nicolas36 6 avril 10:54

      @Eric F
      Odessa est effectivement un point clef de tout ce conflit en parallèle avec la péninsule de Crimée. 
      C’est vital pour l’Ukraine sans doute mais encore plus au plan géo stratégique pour les alliés Occidentaux. 
      Pour ce qui est des prétentions territoriales , la question de la main mise par l’UE des régions ex saisies par l’URSS ou un retour plus formel dans le giron des Etats concernés c’est un faux débat. 
      Pour un Européiste convaincu , fédéraliste dans l’âme ce n’est pas une question car pour lui les nations n’existent pas. 
      Une autre réalité chez des « souverainistes » pourrait faire jour dans l’hypothèse de changements politiques dans l’orientation de l’UE. 
      On verra cela après les élections de Juin. 
      Dans tout les cas j’aimerai mettre aux voix la perspective d’écarter de « l’artefact » France, le Comté de Nice, l’Alsace Lorraine ou LIlle et sa région vers l’Italie, l’Allemagne ou la Hollande. 
      Ceci pour rappeler que malgré 48 ans d’intégration dans l’empire germanique, les Français n’ont jamais digérés d’avoir lâchés l’Alsace Lorraine. 
      C’est assez Français de ne pas voir que ce type de sentiment peut exister chez les autres (même si il n’est pas politiquement opportun de le dire) . 
      Pour celui qui peut suivre l’opinion médiatique des pays concernés on peut constater que rien n’a été digéré même si en Occident on feint de l’ignorer. 


    • Eric F Eric F 6 avril 13:32

      @Nicolas36
      La Crimée est irréversiblement russe, les Occidentaux en ont pris leur parti (les ukrainiens aussi) mais sans le dire officiellement avant la négo (il faut avoir des concessions en réserve).
      Odessa est donc d’autant plus vital.

      Je pense (avis purement personnel) que le deal portera sur Karki[o]v comme bonus pour la Russie (ça touche presque sa frontière), en échange de la conservation d’Odessa.

      Il n’est pas plausible qu’il y ait des reconfigurations frontalières à l’Ouest si l’Ukraine intègre l’UE ou en cas d’accord de partenariat, pour éviter les conflits intraeuropéens (les souverainistes de ces pays n’ont pas exprimé de revendication). Par contre si elle est complètement vaincue -perte accès Mer Noire-. rien ne peut être écarté entre un retour sous giron russe ou un éclatement.
      En prenant du recul, la première solution est la moins pire pour le pays car elle ménage l’avenir : en effet un éclatement serait irréversible, par contre une vassalité peut se déliter d’ici la fin du siècle.

      Les politiciens raisonnent en mois ou années, les diplomates raisonnent en années ou décennies, les historiens raisonnent en décennies ou siècles. N’ayant aucun intérêt partisan dans ce conflit, je me place dans le cadre de ces derniers


  • saint louis 5 avril 13:06

    Un rendez vous entre un ministre Russe ou Ricain et son homologue Français actuel doit détonner par la différence de niveau de compétences.

    Assister à ce genre de rencontre doit être un spectacle désolant.

    Niveau présidentiel idem.


  • microf 5 avril 14:13

    Les forces occidentales devraient avoir le courage de reconnaitre qu´elles ont perdues en Ukraine face á la Russie, cela facilitera le futur des Relations non seulement avec la Russie, mais aussi avec le reste du monde non occidental qui se rangera derrière la Russie en cas de conflit Otan-Russie.


    • Jules Seyes Jules Seyes 5 avril 14:17

      @microf
      Vous avez raison, mais j’hésite entre un déni mal géré et une attente cynique des elections US.
      En tout cas, a court terme la paix semble improbable à cours terme.


  • beo111 beo111 5 avril 14:25

    Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi on attend tous les élections aux ÉUA fin novembre, alors qu’on a les élections européennes en juin. Ne pourrait-on pas, nous, les peuples européens, dire qu’on est pour la paix ?


    • Et hop ! Et hop ! 5 avril 15:27

      @beo111

      Donc pour les candidats qui sont pour la sortie immédiate de l’OTAN et de l’UE, il n’y en a pas beaucoup.


    • Jules Seyes Jules Seyes 5 avril 15:55

      @beo111
      Bien sur, le chien aussi il dit comment la maison doit être géré.
      Mais le commun des mortels s’adresse au patron.


    • beo111 beo111 5 avril 16:08

      @Et hop !

      Donc pour les candidats qui sont pour la sortie immédiate de l’OTAN et de l’UE, il n’y en a pas beaucoup.

      Par exemple les Hongrois sont dans l’UE et l’OTAN, ça ne les empêche pas d’être pour la paix. Pourquoi le peuple français n’aurait-il pas le même avis que le peuple hongrois sur cette question ?

    • beo111 beo111 5 avril 16:15

      @Jules Seyes

      Bien sur, le chien aussi il dit comment la maison doit être géré.
      Mais le commun des mortels s’adresse au patron.

      Vous avez raison. Mais on est pas que des ienchs non plus. On a une histoire, une civilisation dont les racines latines connaissaient le vote prépondérant : une tribu votait en avance de phase, et le résultat avait une influence sur le vote des autres tribus.


    • gnozd gnozd 5 avril 19:43

      @beo111

      On sait tous pour quelle tendance il faut voter aux Européennes, mais c’est pas bien de le dire : c’est pas politikman korrek !


    • Doume65 6 avril 12:55

      @beo111
      « on est pas que des ienchs non plus »
      Nos dirigeants sont les toutous des États-Unis.


  • Krokodilo Krokodilo 5 avril 14:26

    D’après Stratpol et un article russe, l’appel français visait surtout à convaincre la Russie que Kiev n’était pas impliqué dans l’attentat de Moscou, possiblement commandité ( nombreuses différences avec les « classiques » attentats islamistes)


    • Et hop ! Et hop ! 5 avril 15:42

      @Krokodilo

      Pourquoi le gouvernement français voudrait-il éviter à Kiev de subir des représailles pour cet attentat ? En quoi ça le concerne ? À mon humble avis c’est lui-même qu’il cherche à protéger en se mêlant de cette affaire.

      Si le gouvernement français savait que Kiev (ou Paris) n’est pas impliqué dans l’attentat de Moscou, c’est qu’il a des informations  que Moscou ne possède pas  permettant de les détourner vers d’autres organisateurs et commanditaires. Ou alors c’est les boniment d’un coupable qui voit qu’il va être confondu.


    • Jules Seyes Jules Seyes 5 avril 15:58

      @Et hop !
      Certains nourrissent le soupson et la psychologie de Macron la crédibilise.


    • Krokodilo Krokodilo 5 avril 18:18

      @Et hop ! Peur d’une réaction massive de la Russie sur Kiev, à l’américaine... Car jusque là, malgré la propagande, il est évident que les deux parties ont contenu ce conflit dans certaines limites (en gros : guerre non déclarée, le gaz russe transite toujours en Ukraine qui en perçoit les revenus, refus des Occidentaux des missiles longue portée, etc, et côté russe, cibles sélectionnées), par peur de l’escalade, raison pour laquelle l’escalade a été progressive. Mais là, il y a eu comme un vent de panique à l’idée d’une réaction violente et massive..
      (je me souviens que nos médias passaient jadis en boucle des images de « frappes chirurgicales » américaines, mais ce terme favorable, valorisant, a totalement disparu depuis que ce sont les Russes qui le font !)


    • Eric F Eric F 6 avril 09:28

      @Et hop !
      Les informations des services occidentaux avaient été communiqués à la Russie, elle avait procédé à des arrestations début mars, mais elle n’a pas annulé les concerts, qui étaient indiqués comme étant à risque.
      Mais les contacts auraient du rester entre services de renseignement et non pas passer au plan politique à ce stade de tension paranoïaque.


  • njama njama 5 avril 15:09

    Anthony Blinken est un straussien (disciple de Leo Strauss), Séjourné l’ignore probablement comme beaucoup de ministres...

    Brève histoire des Straussiens

    Arrêtons-nous un instant sur ce groupe, les Straussiens, à propos duquel les Occidentaux savent peu de choses. Il s’agit d’individus, tous juifs, mais absolument pas représentatifs ni des juifs états-uniens, ni des communautés juives dans le monde. Ils ont été formés par le philosophe allemand, Leo Strauss, réfugié aux États-Unis lors de la montée du nazisme et devenu professeur de philosophie à l’université de Chicago. Selon de nombreux témoignages, il avait constitué un petit groupe d’élèves fidèles auxquels il dispensait un enseignement oral. Il n’y a donc pas d’écrits à ce sujet. Il leur expliquait que le seul moyen pour les juifs de ne pas être victimes d’un nouveau génocide était de constituer leur propre dictature. Il les désignait sous le nom d’Hoplites (les soldats de Sparte) et les envoyait perturber les cours de ses rivaux. Enfin, il leur enseignait la discrétion et faisait l’éloge du « noble mensonge ». Bien qu’il soit mort en 1973, sa fraternité étudiante s’est perpétuée.

    Les Straussiens ont commencé à former un groupe politique il y a un demi-siècle, en 1972. Ils étaient tous membres de l’équipe du sénateur démocrate Henry “Scoop” Jackson, notamment Elliott Abrams, Richard Perle et Paul Wolfowitz. Ils travaillaient étroitement avec un groupe de journalistes trotskistes également juifs, qui s’étaient connus au City College of New York et éditaient la revue Commentary. On les appelait les « Intellectuels new-yorkais » (New York Intellectuals). L’ensemble de ces deux groupes était très lié à la CIA, mais aussi grâce au beau-père de Perle, Albert Wohlstetter (le stratège militaire US), à la Rand Corporation (le think tank du complexe militaro-industriel). Beaucoup de ces jeunes gens se marièrent entre eux jusqu’à former un groupe compact d’une centaine de personnes.

    ...


    • njama njama 5 avril 15:18

      suite

      Ensemble, ils rédigèrent et firent adopter, en pleine crise du Watergate (1974), l’« amendement Jackson–Vanik » qui contraignit l’Union soviétique à autoriser l’émigration de sa population juive vers Israël sous peine de sanctions économiques. C’est leur acte fondateur.

      En 1976, Paul Wolfowitz [1] fut un des artisans de l’« équipe B » (Team B) chargée par le président Gerald Ford d’évaluer la menace soviétique [2]. Il rendit un rapport délirant accusant l’Union soviétique de se préparer à prendre une « hégémonie globale ». La Guerre froide changeait de nature : il ne s’agissait plus d’isoler (containment) l’URSS, il fallait l’arrêter pour sauver le « monde libre ».

      La suite ICI :

      https://www.voltairenet.org/article215852.html


  • Com une outre 5 avril 16:46

    Vous n’y êtes pas du tout. Lecornu voulaient acheter des armes aux russes (Lemaire pense qu’on peut encore augmenter la pression sur les plus pauvres) pour les revendre à perte aux Ukrainiens. Sûr que les russes n’y verraient que du feu, ils sont tellement nuls ! Et nos ministres des petits malins, n’est-ce pas ?


    • Jules Seyes Jules Seyes 5 avril 17:46

      @Com une outre
      En effet, la possibilité d#une telle débauche d’intelligence m’avait échappé.
      Je vois bien Lecornu : Dis, peux tu me vendre un million d’obus de 152mm ?


    • http://www.dramatic.fr/oto-p309.html

      La méthodologie de l’OTO
      Comme avec la plupart des ordres religieux sectaires, il existe dans l’OTO un système de manipulation et de structuration des esprits dans le cadre du développement individuel. Mais le développement de la population d’adeptes y est également très différent. Il fonctionne toujours selon des critères très spécifiques qui peuvent être distillés à partir du chaos. Le psychologue suisse C.G. Jung a pu découvrir certains symboles dans ses études, qui apparaissent dans chaque personne dans le cadre de son développement, qu’il appelle individuation. Maintenant, si elle sont connues, les étapes de développement d’un être humain peuvent conduire à un homme religieux ou à une autre étape. Il parle aussi d’un certain degré de développement d’un être humain. Le système de mesure de l’Ordre défini par Crowley fait l’objet des cérémonies initiatiques des candidats. Le chemin est dressé vers l’immortalité sous une forme dramatique.

  • Eric F Eric F 5 avril 20:02

    Il y a eu tentative de reprendre contact à un niveau ministériel, le résultat ne semble pas à la hauteur des attentes (faire cause commune contre le jihadisme, malgré les dissensions sur l’Ukraine). Bon, mais du moins on ne s’est parlé.

    A propos de la situation sur le front, oui les forces russes sont à l’initiative, lentement mais surement, il y a suprématie en terme de nombre de combattants, de potentiel de réservistes, et de munitions.
    Ceci étant, concernant le nombre de victimes, je sursaute toujours devant les déséquilibres surréalistes publiés des deux côtés, chacun affirmant un nombre de victimes considérablement plus important en face. Il faudra comme pour la seconde guerre mondiale des investigations et recoupement après coup pour avoir le véritable bilan (un écart du simple au double me parait un maximum, car ce ne sont pas ici des chars contre des sagaies). Mais de toute façon les ukrainiens étant moins nombreux, ils sont plus rapidement à l’os -et la jeunesse ne se bouscule pas pour s’enrôler (mais Rochebin dit que c’est à cause de l’occident trop lâche pour fournir assez d’armement -qu’on n’a pas).

    ---

    L’hypothèse d’une transition de la position étasunienne me parait convaincante, l’administration actuelle n’a plus les moyen de continuer le soutien et l’escalade, elle ne peut donc que chercher une solution de sortie négociée avant les élections si elle veut éviter un étrillage électoral et le discrédit pour la postérité. Elle doit faire du Trump avant Trump en quelque sorte.

    L’ironie du sort est que Macron le conciliateur des débuts du conflit est devenu Macron le belliqueux quand il n’y a plus de victoire possible. Il est grillé aux yeux de Moscou. Alors qui jouera les bons offices ?


    • Jules Seyes Jules Seyes 5 avril 21:43

      @Eric F
      J’avais fait un article sur les pertes.
      Le chiffre des pertes russes sort de Média Zona considéré comme relativement fiable.
      Coté ukrainien, on avait les chiffres de Mc Gregor, mais je reboucle avec les tableaux d’entrées sortie.
      En Aôut 2022 l’Armée Ukranienne est créditée de 700 000 hommes. (Zel disait Un million, Baud 700 000, je prends le chiffre conservateur)
      En Décembre 2023 Selon Zel l’armée Ukrainienne comptait 600 000 hommes.
      Entre deux, un an de recrutements constants avec 50000 sergents recruteurs.
      où sont toutes ces nouvelles recrues ?
      Ca reboucle avec le chiffre de Mc Gregor et celui du procureur Général d’Ukraine qui parlait de 500 000 morts.
      Bref, on a différents signaux cohérents qui rendent la valeur très crédible.


    • Eric F Eric F 6 avril 10:16

      @Jules Seyes
      il est trop tôt pour avoir des chiffres fiables, il vont du simple au décuple selon les sources, on dot s’efforcer de prendre ’’par provision’’ des valeurs plausibles.

      Les extrapolations à partir du nombre affiché ou estimé de combattants sont peu fiables, certains chiffres relèvent de la propagande, ou bien il tiennent compte des administratifs, des réservistes...
      On s’aperçoit aussi (et je m’y étais laissé prendre il y a quelques mois) qu’il y a parfois des comparaisons prenant d’un côté les victimes incluant les blessés, et de l’autre les morts.

      Le chiffre officiel ukrainien indiqué par Zelinsky fin février 2024 est de 31 000 soldats morts et 14 000 disparus, alors que les américains en indiquant 70 000 six mois plus tôt.
      On voit que c’est surréaliste, et les Russes indiquent le même ordre de grandeur les concernant.

      Estimation : Si on retient une proportion de 2,5 fois plus de blessés que de morts (2 à 3), le chiffre donné par Choïgou en février 2024 concernant les Ukrainiens de 444 000 tués ou blessés conduit à environs 175 000 soldats ukrainiens morts
      Les britanniques et américains estiment les pertes russes à 350 000 tués ou blessés à Mars 2024 soit environ 140 000 soldats russes morts
      Ce sont des majorants puisque fournis par l’adversaire.


    • Eric F Eric F 6 avril 10:20

      Oops, erreur de calcul à partir du nombre total morts+blessés :
       125 000 soldats ukrainiens morts,
       100 000 soldats russes morts


    • Jules Seyes Jules Seyes 6 avril 15:14

      @Eric F
      Euh : les Russes indiquent le même ordre de grandeur les concernant.
      Auriez-vous la source ? J’ai surement manqué une partie des publications russes.
      Sinon, je ne peux que me montrer transparent sur mon raisonnement.
      Avec celui-ci, je parviens à suivre l’évolution des combats et des opérations. Difficile donc de réviser l’analyse tant qu’elle parait correspondre au réel.


    • Eric F Eric F 6 avril 19:23

      @Jules Seyes
      Au temps pour moi, les autorités russes ne communiquent par leurs pertes, le site Медиазона qui indique le chiffre de 45 000 morts nominativement identifiés est un site d’opposition (ils extrapolent 75 000 probables).

      Les américains indiquent un nombre de morts russes de 120 000, double de celui qu’ils donnent pour les ukrainiens (proportion non crédible).
      Mon approche empirique est de prendre en compte les chiffres des ’’victimes d’en face’’ données par les deux côtés, ce qui constitue un majorant.

      Les deux côtés disent que ceux d’en face envoient leurs troupes au casse pipe, disons que dans les deux cas la ’’chair à canon’’ est une tradition héritée de l’armée rouge. Les ukrainiens dont la population est moins nombreuses devrait ménager davantage les vies des combattants, mais étant attaqués dans leur patrie, ils mettent le paquet.

      PS : il n’y a pas de source ’’neutre’’, elles sont toutes partiales.


    • pemile pemile 6 avril 19:44

      @Eric F « proportion non crédible »

      Uniquement si l’on nie le point suivant ?

      « Les deux côtés disent que ceux d’en face envoient leurs troupes au casse pipe »

      Mais un seul coté le prouve depuis des mois non ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 avril 19:49

      @pemile
      Salut.


    • pemile pemile 6 avril 20:19

      @Aita Pea Pea

      Finies les galères météo ?


    • @pemile
      T’a aussi les super laches va t’en guerre derriere leurs claviers qui envoient des pauvres types aller se faire défoncer à leur place car etant des orchoidoclastes finis, tu ne verrais pas qui c’est ?
      Tu sais les mêmes qui pour une gripette nous ressortaient un reddit de l’épisode de Tienanmen et qui ensuite disent que Poutine est un dictateur sans honte no complexe, comme quoi certains osent tout ...
       
      Bref certains dans l’etalage manifesyte de leurs conneries n’ont peur de rien..
      Tu ne verrais pas qui c’est par un heureux hazard ? ben non bien sur smiley smiley smiley

      En parlant de ceux qui fuient chez les autres (lol)
      Une nouvelle superbe projection pemilienne dans toute sa splendeur ^^


    • pemile pemile 6 avril 20:40

      @Ouam "T’a aussi les super laches va t’en guerre derriere leurs claviers qui envoient des pauvres types aller se faire défoncer à leur place car etant des orchoidoclastes finis, tu ne verrais pas qui c’est ?"

      Tous les pro-russes qui cautionnent cette opération spéciale foireuse depuis 2 ans ?


    • @Jules Seyes, Eric F, etc ceux qui veulent ..
      Tiens ici dans toute leur bétise et dans son jus
       
      https://m.youtube.com/watch?v=3z-XAOkdasQ
       
      J’avoue avoir oscillé entre crise de fou rire et un bon gros débit devant ce ramassis de connerie, ehbé ils sonts pas « Aidés » les ukrainiens abvec ces suberbes spécimens dont on en retrouve ici au passage de nombreux échantillons ...


    • @pemile
      Bon c’est bien toi qui est lache au point d’eùmbastiller les parisiens avec des chars pour une petite grippe tant ton courga est extraordinaire
       
      Tiens ce post est particulierement pour toi
      Vu que t con comme une valise sans poignée emplie de gnégnées comme ton ciboulot désormais tu n’auras aucun doute a qui je pense (entre autre) smiley smiley
       
      Pour ta réponse en plus celle ci ne me concerne pas (raté)
       
      Puis c’est quoi c’est une question  ?
      vu ton point d’interrogation en bout de phrase
      Tu doutes enfin des aneries ibcoryables que tu rédiges, c’est bien ma totoche tu progresses smiley
      Remarque soyons honnette ...tu ne peut QUE progresser vu d’ou tu pars  smiley smiley smiley

      Hier j’ai repeins Poutine et plusieurs fois deumeuré fini smiley 
      cherches dans mes posts le neuneu


    • pemile pemile 6 avril 20:53

      @Ouam "Bon c’est bien toi qui est lache au point d’eùmbastiller les parisiens avec des chars pour une petite grippe tant ton courga est extraordinaire "

      Toujours au top pour démontrer ton niveau stratosphérique de connerie !!! smiley


    • @pemile
      Oui oui le fada mytyhomane multi injecté qui perds la boule tant iol racontes de mensonges et bobards ici ^^


    • @pemile
      Tu noteras que ne suis pas seul c’est de nombreux internautes d’ici qui jugent ton cas du domaine de la psychiatrie lourde...
      ne vais pas chercher un post de 10 ans , il dates de quelques jours max

      Te dis ... mythomane et frappadingue


    • pemile pemile 6 avril 21:10

      @Ouam « Tu noteras que ne suis pas seul »

      Tu as besoin de @ETTORE comme caution solidaire ??!!! smiley

      « Te dis ... mythomane et frappadingue »

      Toujours pas mais tu vas bien finir par atteindre ce record délirant de répéter 1000 fois une connerie !


    • @pemile
      Non il n’y a besoin de personne pour constater lorsque lis tes abrutisseries que tu est frappadingue total & total mytho smiley

      Ai pris Ettore car c’est archi recent pour démontrer que ce n’est pas que moi qui te le dis ici, sur bleu c’est kif-kif
      Demandes tu verras bien smiley smiley smiley


    • pemile pemile 7 avril 09:48

      @Ouam « Non il n’y a besoin de personne pour constater lorsque lis tes abrutisseries que tu est frappadingue total & total mytho »

      Toto, tu as montré être incapable de comprendre un simple énoncé de deux lignes, et tu es incapable de donner un seul exemple de mytho, il n’y a « besoin de personne » pour constater que tu veux atteindre le record de répéter 1000 fois la même connerie !


    • Eric F Eric F 7 avril 17:34

      @pemile

      ’’ ’’Les deux côtés disent que ceux d’en face envoient leurs troupes au casse pipe’’
      -Mais un seul coté le prouve depuis des mois non ?’’

      Non, les deux côtés ont des pertes massives par des attaques frénétiques ou des défenses désespérées (ça rappelle la bataille de la Somme de la première guerre mondiale). Backmout et Avdiivka ont été des hachoirs des deux côtés, la vraie-fausse contre-offensive ukrainienne s’est brisée sur des défenses en dur et des salves meurtrières d’artillerie. C’est ce qui a causé le désaccord de Zaloujny par rapport au jusqu’au boutisme présidentiel.

      Répéter des mantras partisanes est stérile, même les autorités ukrainiennes reconnaissent désormais leurs difficultés de relève de combattants, et le risque de repli.

      Napoléon III avait envoyé des troupes contre la Crimée pour une guerre qui ne nous concernait pas (à l’époque, Calife versus Tsar), cela a fait des hécatombes sans résultat tangible. On ne va pas recommencer ces conneries.


    • pemile pemile 7 avril 17:39

      @Eric F « Non, les deux côtés ont des pertes massives par des attaques frénétiques »

      Ben non, l’Ukraine a su arrêter son offensive vu les pertes, et il y a pléthores de sources que prouvent que les russes abusent de vagues d’assaut de chair à canons sans protection.


    • Eric F Eric F 7 avril 17:42

      Nota : J’ai parlé ci-dessus de ’’calife’’, alors qu’en terme politique il convient de parler de ’’sultan’’, mais c’est le même potentat.


    • Eric F Eric F 7 avril 17:54

      @pemile
      L’Ukraine de son côté s’est obstinée à défendre des enclaves condamnées, et a perdu beaucoup de défenseurs vu le rapport de puissance de feu en faveur des Russes.
      Quant à la pléthore de sources, celles du canal de communication pro-ukrainien va forcément annoncer des hécatombes russes ...et inversement. Comme dans le cas d’un procès, les ’’preuves’’ du procureur et celles de l’avocat se contredisent, charge aux jurés (et aux observateurs non partie-prenante) de se fonder leur conviction.


    • @Eric F
      Comme tu disais il me semble dans un autre post, tu rectifieras si ce n’est pas toi
      Plus cette guerre dure plus les Ukrainiens vont y laisser des plumes, c’est confirmé par pleins , ici il me semble si j’ai bonne mémoire
      https://youtu.be/iKB_jlepPwQ?t=6053

      ET ce passage la sur cette séquence ci dit quazi tout sur cette histoire !
      Tu reviendras bien sur siu tu le souhaites apres au debut de l"émission enfin si elle t’interesses ?
       
      Bref résumons, les ricains foutent le bordel ou aident à foutre le bazard et ensuite c’est nous tous les européens sur le plan économique et bien pipire pour les ukrainiens qui payent eux la facture des pots cassés, pas eux bien entendu ...


    • @pemile
      Retournes à l’école pour apprendre à lire, ne suis en rien responsable de ton lamentable niveau qu’une fois de plus tu affiches ici
      Ceci aussi vu la faiblesse de ton cognitif je dois (hélas) le répéter x fois vu que cela ne semble toujours pas entrer dans ton cerveau de poule devant un clavier smiley
       
      Tu vois par exemple lorsque je discutes avec Eric_F ou autres en moyenne ici je n’ai pas besoin de répeter 150 fois la même chose avec une fois ou daux au pire il comprend ce que je dis , toi non c’est du domaine du psychiatrique
       
      Ettore te l’a dis hier ou avant hier, Samy levrai aussi, il ne te surnommes pas « le taré » par hazard
       
      bon je ne vais pas lister tous les intervenants qui l’ont fais ...
      sinon c’est un gros roman smiley smiley


    • Eric F Eric F 7 avril 18:25

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      Oui, les Yankees ont voulu étendre leur zone d’hégémonie jusqu’à la frontière russe pour isoler et affaiblir ce pays afin qu’il ne redevienne pas un empire rival. Ils avaient sous-estimé la détermination de Poutine qui avait explicitement déclaré que l’Ukraine était une ligne rouge.

      Désormais les USA se retirent du conflit et nous laissent le mistigri (finalement l’isolationnisme de Trump a un an d’avance).

      Depuis fin 2022, mon point de vue est que l’Ukraine (et ses sponsors) auraient du accepter un cessez le feu sur la base de la ligne de front. Depuis lors, l’Ukraine a perdu énormément de combattants, a eu des dégâts considérables, et a reperdu davantage d’arpents qu’elle n’en avait repris.
      Mais il est -hélas pour les Ukrainiens- désormais trop tard pour négocier sur ces bases, car les Russes sont à l’initiative et peuvent percer localement, ils attendront une situation encore plus avantageuse pour eux pour imposer leurs conditions. Ou alors un deal avec Trump.


    • pemile pemile 7 avril 18:27

      @Eric F « L’Ukraine de son côté s’est obstinée à défendre des enclaves condamnées »

      Que ce soit Avdiivka ou Bakhmout, même les sources russes reconnaissent les vagues d’assauts sans fin de chair à canon, non ?

      "Quant à la pléthore de sources, celles du canal de communication pro-ukrainien va forcément annoncer des hécatombes russes ...et inversement."

      L’un communique souvent des preuves, l’autre jamais et se contente de déclarations gratuites et souvent délirantes (si on en fait le total) non ?


    • pemile pemile 7 avril 18:31

      @Ouam "Retournes à l’école pour apprendre à lire, ne suis en rien responsable de ton lamentable niveau qu’une fois de plus tu affiches ici "

      C’est la seule réponse que tu es capable d’apporter quand je te demande de sourcer un seul exemple ???!!! smiley


    • pemile pemile 7 avril 18:33

      @Ouam « Ettore te l’a dis hier ou avant hier, Samy levrai aussi »

      Et tu as toujours besoin de te sentir en bande pour te justifier ! smiley


    • Eric F Eric F 7 avril 18:33

      Je pense l’Ukraine ne doit pas entrer dans l’OTAN car désormais sa situation conflictuelle avec la Russie durera des décennies avec risque de résurgence de guerre, et ça met en péril le reste du continent.
      Et également qu’elle ne doit pas entrer dans l’UE, même comme ’’lot de consolation’’, on voit déjà la déstabilisation des marchés agricoles européens de l’ouverture de la frontière. Ce serait encore davantage plomber notre économie.

      Pour une fois, je suis d’accord avec Sarko https://www.euractiv.fr/section/ukraine/news/nicolas-sarkozy-lukraine-doit-rester-neutre-et-na-pas-sa-place-dans-lue/


    • pemile pemile 7 avril 18:41

      @Eric F « Pour une fois, je suis d’accord avec Sarko »

      Quand il dit : « il est crucial que l’Ukraine reste «  neutre  », pour ne pas alimenter la «  paranoïa anti-occidentale  » du Kremlin » ?

      Depuis que Finlande et Suède sont entré dans l’OTAN l’équation a changé non ?


    • Eric F Eric F 7 avril 19:34

      @pemile
      Ni la Suède ni la Finlande n’ont apporté dans l’OTAN de contentieux territorial ou de minorité culturelle source de conflit possible. Ces pays ne faisaient pas partie de l’URSS ni de l’aire culturelle russe.

      La situation de l’Ukraine serait différente, en tant qu’état tampon, et par la suite quand les tensions seront apaisée, de passerelle.
      Dommage que cela n’ai pas été mis en place de manière structurelle dans les années 2000, ce qui lui aurait conservé son intégrité territoriale et évité des centaines de milliers de morts. Cela aurait aussi évité le clivage désormais établi entre UE et Russie.

      Ce genre de statut devrait aussi concerner la Moldavie et la Georgie, car ces pays amèneraient avec eux un contentieux facteur de risque en cas d’adhésion aux instances occidentales.

      Après le présent conflit, on peut s’attendre à un round sur la sécurité et la stabilité en Europe.


    • pemile pemile 7 avril 19:46

      @Eric F "Ni la Suède ni la Finlande n’ont apporté dans l’OTAN de contentieux territorial ou de minorité culturelle source de conflit possible."

      La Finlande apporte à l’OTAN 1300km de frontière avec la Russie et avec ce genre d’argument tu vas maintenant proposer de sortir les pays baltes de l’OTAN ?


    • pemile pemile 7 avril 19:47

      @Jules Seyes

      Cherche vraiment, tu vas trouver !


    • Eric F Eric F 8 avril 11:11

      @pemile
      La Finlande a en effet 1300 km de frontières avec la Russie, mais pas de conflit de minorité ni de contentieux issu de l’éclatement du bloc soviétique, elle n’a donc pas apporté dans sa valise en entrant dans l’OTAN un conflit en suspens.
      Ceci dit, je regrette ces élargissements, il aurait été préférable qu’elle reste neutre, car cette adhésion alimente le sentiment russe d’être acculé par un bloc hostile, et donc ça renforce sa propre hostilité.
      [Poutine, en attaquant l’Ukraine a provoqué la crainte dans la région, il lui aurait fallu peser l’ensemble des conséquences. Mais malgré les dénégations de ses supporters, il pensait régler l’affaire en quelques jours, comme l’écrivait à l’époque l’intervenant Roman Garev].

      Concernant les pays baltes, cela a été une erreur de les intégrer dans l’OTAN, car même s’ils ne font pas partie du ’’monde russe’’, ils comportent des minorités russophones datant de l’époque soviétique, sources de tension.
      Maintenant qu’ils y sont, on ne peut pas les lourder, mais faudra qu’ils évitent les provocations pouvant nous entrainer collectivement dans un conflit d’une autre ampleur.

      Macron a comme scénario une moindre implication américaine en Europe, et que la France prenne le lead d’une défense de l’UE (défense élargie ou pas au Royaume Uni, ce n’est pas très clair). Mais il ne mesure pas que notre force de frappe n’est dimensionnée que pour notre propre sécurité, pas celle de l’ensemble du continent, et qu’il nous met en risque supplémentaire.
      En fait le bon scénario serait ...de nous retirer de l’OTAN qui nous met désormais plus en danger qu’il nous protège, et si on veut des alliés militaires, se limiter aux pays contigus.


    • pemile pemile 8 avril 16:46

      @Eric F « Ceci dit, je regrette ces élargissements (Suède/Finlande) [...] Concernant les pays baltes, cela a été une erreur de les intégrer dans l’OTAN »

      Ta prétendue neutralité se fissure grave !


    • @pemile
      Que nenni !
      Te démontre simplement que bcp disent ce que j’affirme...
      CAD que tu es totalement fondu du carafo, le désolant etant que c’est tellement gravissime que tu ne t’en rends plus compte smiley smiley smiley


    • @Eric F
      "En fait le bon scénario serait ...de nous retirer de l’OTAN qui nous met désormais plus en danger qu’il nous protège, et si on veut des alliés militaires, se limiter aux pays contigus.« 

      Pareil surtout au vu des agissement des blocs occidentaux vis-a-à-vis du reste des blocs (brics etc)
      A y rester on à tout à y perdre rien que sur le plan »crédibilité"


    • pemile pemile 8 avril 19:41

      @Ouam « Te démontre simplement que bcp disent ce que j’affirme. »

      wiwi, bis repetita, tu as toujours besoin de te sentir en bande pour te justifier !


    • Jules Seyes Jules Seyes 8 avril 20:18

      @pemile
      on sait, lorsque vous êtes incapables d’argumenter, il reste la menace !


    • @pemile
      Encore une fois tu sembbles avoir de grosses lacune avec la grammaire, le Larousse et la comprention de texte
      Il faut avouer à ta décharge que vu comment tu es secoué tout ceci t’es inaccessible et particulierement visible de plus  smiley


    • @Jules Seyes
      Qu’il ne tiens m^me pas en plus smiley
      Faut dire qu’un type qui envoies ses potes de faire défoncer à sa place en les laissant clamser la gueule ouverte, on situes assez bien bien l’orchidoclaste qui sommeille smiley smiley


    • pemile pemile 8 avril 21:23

      @eau-mission

      Comment va la synchronisation de tes horloges l’homéopathe  ?


    • pemile pemile 8 avril 21:25

      @Jules Seyes « on sait, lorsque vous êtes incapables d’argumenter, il reste la menace ! »

      C’est quoi ce délire, lorsque vous êtes incapables d’argumenter, il reste le gros mensonge ridicule ?


    • Jules Seyes Jules Seyes 8 avril 22:42

      @pemile
      Le constat factuel de votre faillite.
      Votre agressivité n’y change rien.
      Plusieurs intervenants vous ont déjà prévennus de vos comportements.
      Vous m’aviez menacé dans votre post précédant ce qui est innaceptable !


    • pemile pemile 8 avril 23:08

      @Jules Seyes « Le constat factuel de votre faillite. »

      Tu perds pied ?

      « Vous m’aviez menacé dans votre post précédant ce qui est innaceptable ! »

      Et répéter ce gros mensonge ridicule serait acceptable ?


    • Jules Seyes Jules Seyes 9 avril 12:18

      @pemile
      Vous avez dit :


      Cherche vraiment, tu vas trouver !

      Si je vous cherche je vais vous trouver ?
      Si ca n’est pas une menace alors vous vous exprimez d’une maniére surprennante !


    • pemile pemile 9 avril 12:30

      @Jules Seyes « Vous avez dit : Cherche vraiment, tu vas trouver ! »

      Oui, alors que je disais à @Eric_F qu’un seul des deux camps sourçait les vagues de chair à canon :

      https://www.agoravox.fr/commentaire6716436

      Tu es venu me refiler une vidéo qui prétendait qu’il n’existait aucune preuve de ces « human wave attacks »

      https://www.agoravox.fr/commentaire6716754

      A la suite de quoi je t’ai répondu « Cherche vraiment, tu vas trouver »

      Tes difficultés à suivre les échanges et tes paranoïas sont impressionnantes !


    • Jules Seyes Jules Seyes 9 avril 12:37

      @pemile
      Vous savez lorsque cinq intervennants différents font des remarques sur votre style la question à se poser est de se demander en quoi ses propres propos peuvent déclencher de telles réactions.

      Mais je vais vous épargenr cette introspection et définitivement vous ignorer.
      Vous serez signalé systématiquement si un de vos comentaires me semble agressif sous un de mes articles !
      Je deteste agir ainsi, mais votre comportement m’y contraint


    • pemile pemile 9 avril 14:01

      @Jules Seyes « Vous serez signalé systématiquement si un de vos comentaires me semble agressif sous un de mes articles !
      Je deteste agir ainsi, mais votre comportement m’y contraint »

      Ben voyons, après n’avoir eu d’autre choix que de reconnaître que mon post n’avait RIEN d’agressif et que tu perdais juste le fil à cause de « cinq intervennants différents » tu veux en profiter pour taire toute contradiction ?


  • ETTORE ETTORE 5 avril 20:53

    C’est un beau pâté de langues, toutes ces interventions à la Frenchie !

    T’en as un qui avance, et l’autre qui recule !

    T’en as un qui dit, et l’autre qui médit !

    C’est devenu complètement inaudible, brouillé, cacapho-nique !

    La France pourrait être représenté comme un coq multi-têtes.

    Et avec ce gloubi boulga, où chacun espère tirer les pré-Bendes de ses actions !

    Cela devient aussi débile, que la foire d’empoigne !

    Mais quelle cohésion lamentable !

    « Tu vas là bas, tu lui dis ça ! Mais quand tu reviens, je m’arrangerai pour critiquer les réponses, que tu as eues à tes questions »

    Jeu de con, jeu de dupes !

    Un type qui sait tout juste manier la pelle et le petit seau à sable, veut se mesurer avec des champions d’échec !

    Franchement ?


  • cassandre4 cassandre4 5 avril 21:42

    Notre petit cocu ; pardon ! .... notre petit Cornu a rencontré le ministre de la défence Russe !.. et il y a survécu ?.. chapeau l’artiste !..


    • Jules Seyes Jules Seyes 5 avril 21:53

      @cassandre4
      Soyez gentil, je vous rappelle que le code pénal francais prohibe la cruauté envers les annimaux. Fussent-ils les toutous de Macron !


  • Edmond 6 avril 05:50

    « Contrairement à l’occident où l’impuissance politique des populations a été organisée avec patience et efficacité... » cette constatation est percutante par sa justesse

    beaucoup apprécié l’article, et quelques passages en particulier, bien que ne partageant pas l’idée que la puissance politique se manifesterait nécessairement par le passage aux urnes...

    hâte de voir les acrobaties médiatiques face à la défaite là-bas... tout comme son tour de passe-passe en lien avec la disparition inattendue de l’apocalypse sanitaire qui, hélas, ne nous a pas emportée tel que préconisé


  • C’est l’heure du pouvoir !

    À la Troisième Guerre mondiale

    voici un texte du KPRF qui décrit d’une manière précise et qui fait froid dans le dos l’engrenage vers la guerre mondiale ou du moins européenne dans laquelle sur ordre des Etats-Unis Macron joue un rôle central, les troupes françaises sont déjà là et des réserves sont en Roumanie(ce qui confirme un autre article d’un expert américain publié aujourd’hui sur la Moldavie). Le silence assourdissant du monde politico-médiatique sur cette implication française est une forfaiture face au peuple français. En revanche, il semble que les Russes dont on dit qu’ils sont “lents à sceller les chevaux mais qu’après on ne les tient plus” sont en train de nous la rejouer sur le mode du chef d’oeuvre “guerre et paix” et le descendant du grand TolstoÏ qui parle un excellent français nous menace de la Berezina, ce qui est pour un Russe plutôt sympathique vu leur souvenir positif de l’affaire et l’âme russe dont on hérité les soviétiques “On frappe l’agresseur avec colère jusqu’à ce que la pitié pour lui l’emporte au point de fraterniser”… Dites à un Russe “Normandie Niemen” et il vous tombe dans les bras, si la France était moins “atlantisée”, elle aurait effectivement un rôle à jouer dans le dialogue indispensable, peut-être que l’on ressortira Villepin ou Sarkozy, la gauche ayant perdu toute crédibilité… Alors qu’il existe des communistes russes et que le drapeau planté sur le Reichtag reste celui de la Russie. (note de danielle Bleitrach traduction d’André Freitas)

    D’après des publications sur le site du journal « Sovetskaya Rossiya »

    L’Ukraine attend de nouvelles munitions et les Russes continuent de produire en masse les bombes les plus meurtrières

    Deux jours seulement avant les frappes aériennes russes susmentionnées, les autorités ukrainiennes ont annoncé qu’elles recevraient début avril les 180 000 premiers obus d’artillerie que l’UE avait achetés à des pays tiers à l’initiative de la République tchèque. Dans quelle mesure cela contribuera à infliger une défaite stratégique à la Russie, jugez par vous-même. À titre de comparaison, la Russie produit déjà trois millions d’unités de ces munitions par an.

    Mais ce n’est pas la fin des tourments ukrainiens.

    La semaine dernière, le ministère de la Défense a annoncé le début de la production en série de la bombe FAB-3000. Ces bombes pèsent plus de trois tonnes et ont un terrible pouvoir destructeur. Au cours des derniers mois, les Russes ont fait un usage intensif de bombes FAB modifiées de fabrication soviétique et équipées d’un module universel de planification et de correction, ce qui a considérablement amélioré leur précision (les analystes militaires russes affirment que l’écart maximal par rapport à la cible n’est que d’un mètre). Ces bombes, dont la Russie disposerait à des millions et qui, selon des sources militaires russes, sont « inépuisables », ont été produites par l’URSS pour frapper des installations fortifiées de l’OTAN et de grandes concentrations de forces ennemies. Jusqu’à présent, dans le conflit armé ukrainien, les Russes ont utilisé des bombes de plus petit calibre (250, 500 et 1500 kilogrammes), qui sèment la peur et la panique sur le front, comme certains soldats ukrainiens l’ont déclaré ouvertement à plusieurs reprises après avoir quitté Avdiivka en février de cette année. Ce sont ces bombes qui ont beaucoup aidé les Russes à prendre Avdiivka.

    En d’autres termes, nous pouvons bientôt nous attendre à l’utilisation de FAB de trois tonnes sur les champs de bataille, qui, selon les analystes militaires, provoquent un « petit tremblement de terre » avec leur force explosive.

    Zoran METER

    https://histoireetsociete.com/2024/04/06/cest-lheure-du-pouvoir/


    • Eric F Eric F 6 avril 13:45

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
      Faut arrêter de fantasmer, nous n’avons pas d’armée de masse, et nos forces d’intervention ne sont pas dimensionnées pour protéger l’Ukraine. Macron fait des moulinets, et le Kremlin fait semblant de le prendre au mot pour monter la pression. Mais ni l’OTAN ne bombardera la Russie, ni la Russie ne bombardera un pays de l’OTAN -hormis quelques provocations pour jouer à se faire peur et justifier de renforcer l’armement défensif-.

      L’artillerie russe est plus puissante, et l’Europe -sans les USA- ne peut pas challenger les approvisionnements (utiliser nos euros pour acheter aux USA ou en Corée du sud, quelle honte !). Cette année l’offensive de fin de printemps sera russe, la question qui reste est de savoir si Biden conclura un accord avant l’arrivée de Trump, ou si Trump conclura juste à son arrivée. Sinon, l’UE ramassera les débris.


  • LES ÉCLAIRAGES DE VUDUDROIT

    LE CONFLIT MONDIAL VIDÉO NUMÉRO 81

    Régis de Castelnau

    SOMMAIRE :

    I) Situation sur le front.

    Grande offensive de printemps, ou pas ? Régler le problème ou poursuivre l’attrition.

    Les Russes font-ils « durer le plaisir » ?

    II) la stratégie de bombardement.

    Les infrastructures critiques L’utilisation des bombes guidées Les ponts sur le Dniepr.

    III) Les suites du massacre

    L’enquête et la question des responsabilités

    Les réactions occidentales : une espèce de chaos

    IV) la France ridicule

    Poursuite du délire propagandiste

    Les gesticulations macroniennes

    https://www.youtube.com/watch?v=dyntu_Wt2xM&t=1s


  • GoldoBlack 6 avril 09:56

    Cette communication vous est offerte par le Propagandastaffel ruSSe.


  • zygzornifle zygzornifle 6 avril 11:45

    Une fois de plis on se fera passer pour des cons ....


  • Gérard Luçon Gérard Luçon 6 avril 12:23

    La Russie ne peut pas laisser tomber ses 10 à 12.000 soldats basés en Trans-Nistrie ... donc elle contournera Odessa, qui tombera comme un fruit mûr, et coupera l’accès à la Mer Noire pour les ukrainiens de l’ouest ... quand au corps expéditionnaire français, commandé (de loin) par Macroléon, il attendra sur une plage près d’Odessa des barques pour ramener les survivants ... Dunkerque, acte 2 !!


    • zygzornifle zygzornifle 6 avril 12:41

      @Gérard Luçon

       Faudra que les survivants traversent la rue pour rentrer ....


    • Eric F Eric F 6 avril 13:53

      @Gérard Luçon
      Attention, la Mer rouge entre les détroits et l’Estuaire du Dniepr ne sont pas accessibles aux forces maritimes russes, il est actuellement peu probable d’en conquérir les rives.
      Macron n’a pas de corps expéditionnaire, juste une poignée d’experts et techniciens sur l’arrière. Malgré ses rodomontades et les exhortations de LCI, il n’ira pas plus loin.


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 11 avril 04:54

      @Eric F
      La Mer Noire ... l’option que j’avance est de contourner Odessa par l’intérieur, zone à majorité russophone ...


  • ETTORE ETTORE 6 avril 13:40

    Ce sera une défaite au ca-mouflet de la France, rendue à un Nabot-léon, qui voulait se la jouer grandi-loquant, et qui se prendras une Bérézina doublée d’un Waterloo,

    Tout cela pour des rêves minables, non pour la France, mais pour son égo, que même ses costards, qui voyagent sans lui, n’arrivent plus à contenir !

    Mais pourquoi laisse t-on faire pareilles insanités, plutôt que de lui payer un psy ?

    Regardez la mine du Frenchie, sur la photo en entête de post....

    On as la très nette impression que le Russe, lui demande « alors, mon p’tit, votre chatte à mis bas ? »

    Mais franchement ? Ce pays envoie en mission, des jeunettes, pas encore secs derrière les oreilles, pour soliloquer, avec des types rompus à toutes les formes de compromissions ultra diplomatiques, et nous, nous leurs fournissons des

    « apprentis » consulaires ?

    C’est débile, un tel manque de responsabilité et de représentation !

    La France est devenue, un centre de formation, qui n’as pas encore imprimé les diplômes, quelle peine à identifier !


Réagir