jeudi 17 août - par Gérard Faure-Kapper

Quand l’intelligence artificielle remplacera les employés de banque. C’est en route au Crédit Mutuel

Par Gérard Faure-Kapper
 
 
« Je peux vous garantir qu’il n’y aura aucun licenciement dans l’entreprise… »
 
 
Cette phrase, tous les chômeurs la connaissent par cœur. C’est la phrase annonciatrice d’un plan social très dur.
 
Elle est souvent prononcée par un Directeur Général qui sera licencié lui aussi, mais avec un parachute doré.
 
 
Aujourd’hui, cette phrase est dans tous les discours des dirigeants du Crédit Mutuel, depuis que l’établissement a lancé des investissements colossaux pour mettre en place Watson, l’intelligence artificielle.
 
Pour faire simple, le système analyse votre comportement financier et vous propose les placements ou les montages adéquats.
 
L’argument, c’est que le système va « comprendre » en 1/100.000 ème de seconde votre besoin, alors que le chargé de clientèle mettra 5 minutes.
 
 
Pour faire le parallèle avec votre médecin. Aujourd’hui, vous lui expliquez vos problèmes à votre manière. C’est à l’issue d’une conversation d’un quart d’heure, que votre médecin comprendra votre douleur et proposera le remède.
 
Même si le médecin avait compris rien qu’en voyant votre tête, s’il vous avait prescrit immédiatement le médicament, vous ne l’auriez pas cru.
 
Car vous voulez expliquer les choses à votre manière.
 
 
Pour avoir perfectionné le concept d’« approche psychologique de la vente » en 87 et pour avoir animé ces stages pendant 4 ans au Crédit Mutuel, je pense avoir de bonnes notions sur les ressorts du comportement humain.
 
La signature d’un contrat de placement quelconque ne sera pas provoquée par la qualité ou l’originalité du placement en lui-même.
 
Ce qui provoquera la décision d’achat, sera la confiance et la sympathie que le client éprouvera envers le chargé de clientèle.
 
 
Néanmoins, l’adoption d’un système d’intelligence artificielle n’a qu’un but.
 
A court terme licencier le personnel, et à moyen terme, fermer les agences.
 
 
Et quel sera le sort de ces employés de banque dans la nouvelle macron-économie ?
 
Je n’ai aucune réponse.


36 réactions


  • leguminator 17 août 09:31

    Flûte ! Moi qui me disais que j’allais passer au Crédit Mutuel car c’est une des rares banques à proposer des agences en milieu rural...


  • gaijin gaijin 17 août 09:32

    nous touchons a l’avènement du futur pour lequel des générations de scientistes matérialistes on travaillé : l’obsolescence de l’humain


  • Anatine 17 août 09:56

    Il est juste evident que les acteurs economiques eliminent la variable humaine de l’equation. c’est du court terme. La bonne nouvelle est que dans le meme temps ces acteurs pour beaucoup des intermediaires seront éliminés. L’entreprise dans sa forme actuelle n’est elle meme qu’un intermediaire...


  • bob14 bob14 17 août 10:09

    C’est en route...PARTOUT et depuis des dizaines d’années...


  • francois 17 août 10:45

    Enfin une bonne nouvelle.


    • zzz999 17 août 16:47

      @francois

      Si vous êtes un robot, certes, sinon expliquez moi ?


    • francois 17 août 17:28

      @zzz999
      êtes vous déjà rentrer dans une banque et parler à un(e) « conseiller(e) » ?

      Ca m’arrive et c’est une épreuve pour mon sang froid. 


    • zzz999 17 août 19:53

      @francois

      Parce que les hotlines automatisées tout le monde sait que c’est le pied...... MDR !!


    • francois 18 août 07:34

      @zzz999
      avec l’accent, oui !


    • placide21 18 août 08:45

      @francois
      Les commerciaux ne m’ont jamais rien vendu car leur approche me hérisse et me fait fuir, je préfère le libre-service(surtout que maintenant il y a internet).


  • Sozenz 17 août 14:46

    https://9gag.com/gag/a9AnrxZ

    on a encore un peu de temps avant d être remplacé par des robots ....


  • antoinexener antoinexener 17 août 15:11

    C’est sûr que les ordinateurs ne risquent pas de se mettre en grève...quoique, on ne sait jamais avec l’intelligence artificielle ?


  • zzz999 17 août 16:45

    Ceux qui nous servent soit-disant de représentants politicards mais qui ne sont que des outres socialement inutiles gonflées à toutes les sources de corruption possibles et imaginables auraient du prendre des mesures il y a déjà au moins 20 ans sur ce fléau amplement prévisible qu’est la disparition des emplois à cause de l’informatique et qu’ils feignent de découvrir aujourd’hui. Du temps de la révolution ces gens là devraient déjà avoir vu leur tête plantés sur des lampadaires depuis longtemps !


  • goc goc 17 août 18:07

    Déjà que la CyberMafia avait compris tout ce qu’elle pourrait gagner avec les escroqueries à la CB, mais là ils vont se régaler avec des escroqueries aux prêts bancaires (le même mec qui fera plusieurs dossiers, comme avec les mails africains).

    Parce qu’il faut bien vous mettre dans la tête qu’un ordinateur ça a un QI de 0.001, ça sait juste calculer et obéir. Il n’aura jamais l’instinct d’un banquier face à un escroc, déjà qu’il, est incapable de comprendre un discours de 20sec.
    Quand à croire qu’un simple formulaire genre QCM pourra deviner sans erreur, nos besoins, c’est croire au père noël.

    Je suis informaticien, donc je sais de quoi je parle. Ça fait 30 ans que je connais l’IA, c’est à dire une vaste fumisterie pour pseudo informaticien à l’ego démesuré ou d’entrepreneur malin capable de vendre des frigos aux inuits et des prog IA à des administrateurs crétins, programmes tout juste capable d’exécuter une requête en 4 fois plus de temps qu’un vulgaire programme en basic avec une base de donnée locale à peine indexée.
    Bref on va rigoler


  • zygzornifle zygzornifle 17 août 18:43

    Vivement pour remplacer les 577 députés les 380 sénateurs les ministres et le président , la nation va faire des énormes économies en plus pas de retraite a payer pour l’intelligence artificielle ....


  • Initiativedharman Initiativedharman 17 août 22:37

    J’ai l’impression que ça fait déjà un certain temps que la technologie crée du chômage de masse et pas qu’au Crédit Mutuel.


  • insomnia insomnia 17 août 23:04

    @Gérard Faure-Kapper

    Je vous cite :

    "Néanmoins, l’adoption d’un système d’intelligence artificielle n’a qu’un but.   A court terme licencier le personnel, et à moyen terme, fermer les agences".

    Une chose, Il en va pour beaucoup d’autres secteurs.

    Bienvenue dans ce nouveau monde !!!!


  • Jeff84 18 août 06:00

    Commentaire censuré, je le remets :


    C’est une excellente chose.

    Heureusement qu’il n’y avait pas quelqu’un d’aussi étroit d’esprit aux commandes quand nos ancêtres étaient à 90% des fermiers, sinon nous serions tous en train de ramasser des patates à la place des tracteurs.

    • francois 18 août 07:41

      @Jeff84

      Qui était aux commandes ? Dieu ? Jupitèr ?

      va falloir y retourner à l’économie de subsistance si vous voulez avoir une chance de survie. Parce le travail productiviste, c’est F.I..N.I.

      C’est Jorion qui le dit et il prédit toujours vrai

      Donc cours de ramassage de patates dans le haut var chez un agriculteur de 71 ans qui plante 10 km de patates à la main.

      Nicolas, il faut éradiquer les assistés, c’en est trop.

      C’est vrai t’arrête la politique.sniff


    • francois 18 août 07:42

      @Jeff84
      amateur de fipronil !


    • gaijin gaijin 18 août 08:25

      @Jeff84
      allez dire ça aux agriculteurs qui se suicident au milieux de leur tracteurs ..............


    • francois 18 août 09:30

      @gaijin

      Le tracteur induirait le suicide, si je lis bien.


    • Jeff84 18 août 23:20

      @francois
      Seulement dans vos rêves. Dans la vie réelle, la vraie agriculture, celle qui nourrit les masses pour un coût toujours plus faible, ne s’est jamais mieux portée.


      Mais continuez de rêver et de creuser vos petits trous à la petite cuillère.

    • Jeff84 18 août 23:31

      @gaijin
      C’est qu’ils s’y prennent mal. J’ai un client agriculteur, et ses 3 enfants, qui gagnent plus de 500k€ par an à 4. Sans subventions. Le truc, c’est que ce ne sont pas des rigolos. Deux des gosses sont devenus ingénieurs agronomes, le 3e a fait des études de gestion. Ils ont des gros contrats avec les meilleures marques, pour du produit de haute qualité.


      Le mieux qu’il puisse arriver pour nous tous, c’est que ces agriculteurs changent de métier, et vendent leurs terres à des gens comme ce client.

  • Vraidrapo 18 août 08:34

    Tout ça c’est de conneries : on voit déjà ce que ça donne avec les répondeurs automatiques téléphoniques...
    Déjà, on a parfois du mal à se comprendre d’individu à individu... Quiconque voudra appeler le CM pour une question non répertoriée devra saisir sa plus belle plume pour faire un courrier LR-AR à la Direction moyennant 4,80€ d’affranchissement. C’est tellement plus « commode »...


  • HELIOS HELIOS 18 août 09:18

    ... arretez, ce n’et pas l’informatique ni les tracteurs qui lourdent tous ceux qui travaillent !!!


    L’informatique, y compris les embryons d’IA et les tracteurs sont des outils forts utiles. 
    Helas, c’est l’organisation que l’on met autour qui d*conne a plein tube !

    Dans cette organisation, il y a l’incompetence dans l’usage qui se traduit par un appui indefectible de l’employé devant son ecran qui ne prends plus de décision...
    - parce qu’il ne maitrise pas son boulot (ce n’est plus un banquier, mais un employé, un operateur de l’ordinateur)
    - parce que la responsabilité de l’etablissement bancaire, ou n’importe quelle structure, n’est plus basée sur la confiance mais sur le vice. Les programmes sont didactiques et occultent toute options légalement et opérationnellement autorisées mais hors du champs de décision de l’ordinateur.

    Dans cette organisation, il y a aussi le grand ecart economique des differentes parties...
    - je ne vous parle pas de la dichotomie entre les riches et les pauvres où il faut plus de pauvres pour faire un plus riche encore... et plus riche d’un coté veut dire plus de pouvoir et tous les instruments pouvant favoriser cette dichotomie est employée.. l’IA va etre là pour cela

    - parce que donc, si on ne soupçonne pas la fiabilité de l’IA aujourd’hui demain ce sera, a l’instar des media d’aujourd’hui un immense systeme de desinformation et d’orientation détenue par la petite minorité de pouvoir...
    - parce qu’avec l’ecole de plus en plus deficiente, c’est un troupeau de mouton que les humains vont devenir au plus grand plaisir de ceux qui accedent a l’education (la vraie, pas la theorie du genre ou la methode globale de lecture qui interdit au cerveau de décomposer, aux yeux de voir etc...)
    - parce qu’enfin, derrière le jeu, l’effet ludique abêti par sa trés mauvaise qualité educationnelle tournée sur la violence plutot que l’intelligence... et cela ne permet pas la relation humaine, la diplomatie, l’arbitrage, bref l’intelligence ! 


    Alors, si on veut que les peuples, les citoyens vivent bien, exercent leur pouvoir de choix dont on les a spoliés, c’est cette organisation qu’il faut revoir... pas les ordinateurs ou les tracteurs !

    • francois 18 août 09:31

      @HELIOS
      « Alors, si on veut que les peuples, les citoyens vivent bien, exercent leur pouvoir de choix dont on les a spoliés, c’est cette organisation qu’il faut revoir... pas les ordinateurs ou les tracteurs » 

      Comment la revoie-t-on  ?


  • HELIOS HELIOS 18 août 11:57

    ... rien n’est simple, ça on le sait et il n’y a pas UNE mesure pour récuperer le libre arbitre et la dignité des citoyens.


    tout le constat que j’ai fait passé a l’évidence par la tête ie les gouvernants.

    En ce sens, l’air frais du renouveau (mot bien mignon pour expliquer le dégagisme que nous avons vecu ces dernier temps) me semblait de bon aloi, sauf qu’il se calme rapidement : résurgence des dogmes, reprise en main rapide par le poids des structures et de cette même organisation (regardez l’assemblée nationale... ont ils oublié que ce n’est pas les groom qui font la loi, mais les députés ?)

    Ce n’est que par la volonté de ceux qui mettent leur bulletin dans l’urne que cela doit se passer.
    Pour en arriver là, il FAUT stopper la désinformation, la pensée unique et toutes les formes de suppression de la dignité des citoyens.

    Il faut non pas tuer le CSA, mais le renforcer et en oter les têtes pensantes qui sterilisent l’esprit de ceux qui y sont soumis.
    Il faut, non pas « restaurer la confiance dans la classe politique », qui devrait être naturelle, mais imposer par la loi les mesures de respect (comme le mandat imperatif) des engagements citoyens aussi bien dans la lettre que dans l’esprit.
    Trop de mesures imprecises sont votées et déclarées applicables alors qu’elles n’ont été acceptées seulement grace a leur imprécision les rendant acceptables pour tous

    Bref, il faut revenir a une forme de moralisation d’abord applicable aux personnes et ensuite aux institution... sans oublier la vie quotidienne.

    regardez, juste un exemple :
    Pensez vous que la police peut etre respectée alors qu’elle se cache dans les fourrés, derriere des poubelles ou des ponts pour verbaliser le pauvre type qui passe a 95 km dans une ligne droite de campagne a 6 heures du matin ?

    Le respect, cela se merite et cela passe aussi par l’ecole, l’administration, la justice...


    Merci de m’avoir lu



  • nono le simplet nono le simplet 18 août 13:30

    une banque qui va se déshumaniser ? oups, je croyais que c’était déjà fait ...


  • Macondo Macondo 20 août 18:03

    @ Crédit Mutuel : Ca faisait une paye ! Ca farte ? J’ai vu ton nom apparaître dans une phrase et puis soudain, le mot « intelligence » juste à côté ?!? De prime abord tombé sur mon séant, je me suis souvenu qu’effectivement, un beau matin de décembre alors que j’étais sur le point d’émettre plusieurs remontrances sur la manière dont était pratiquée la sodomie mutualiste financiarisée, le brillant chef d’agence derrière son écran eut cette tirade mémorable : « Monsieur, si vous n’êtes pas content, il faut aller à la Poste ! ». Ca fait dix ans que le compte pro à migré, je suis passé de 53 à 5 euros de cotisation mensuelle, sans la moindre incidence. Un phare dans la nuit, le type ! Alors longue vie au Crédit Mutuel, non je déconne bien sûr, j’ai même rarement déconné autant ...


  • Jean Keim Jean Keim 21 août 08:01

    Il est possible que nous allions vers une obsolescence du genre humain, mais le risque n’est pas que nous soyons remplacés par une Intelligence Artificielle qui n’existe pas et n’existera jamais, il est dans le fait que cette prétendue I.A. ne sera capable de s’exprimer qu’à l’intérieur des ses propres limites et que cette limite sera nôtre puisque les machines gèreront notre existence que nous avons accepté de leur confier.

    L’intelligence est sans limite mais une I.A. sera toujours confinée dans un programme aussi ingénieux et évolutif soit-il.
    Nous devrions nous interroger sur ce que pourrait-être l’intelligence, et comme il est impossible de répondre à cette question sans puiser dans notre savoir, il sera plus « intelligent » de se demander plus exactement ce qu’elle n’est pas et tout naturellement nous percevrons que l’intelligence artificielle est plus artificielle qu’intelligente... est artificiel ce qui use d’artifice.

  • Alainet Alainet 21 août 13:30

    -  Les DAB ont fait faire aux banquiers des économies de frais de personnel (ça a débuté à la Barclay’s , il y a 50 ans ). Les chèques ont disparu sauf en France. Alors qu’Olivier Delamarche prêche la sortie de vos économies des banques ; ces dernières continuent sur leur lancée et s’attaquent à la robotisation, inaugurée aux US par la Bank of America :
    http://www.lefigaro.fr/societes/2017/02/20/20005-20170220ARTFIG00290-vers-des-agences-bancaires-sans-salaries.php
    - NB : en + du Crédit Mutuel, en France, la Société Générale a annoncé la fermeture de 20% de ses agences d’ici à 2020, LCL 240 d’ici 2019 et BNP Paribas a réduit son réseau de 10% entre 2012 et 2015, sur un peu moins de 2000 agences au total fin 2016...quand l’un s’y met ; ils le feront tous !
    Soit-disant les agences seraient beaucoup moins fréquentées qu’avant donc peu rentables ? mais quand on en ferme une ; cela peut entraîner 1 perte de 2/3 de leur business dans le coin  !
    Les gens préfèrent le contact humain pour s’ expliquer plutôt que la réponse aux questions toutes prêtes d’1 robot...
    ** Autres surprises malvenues de la Commission UE pour 2018 :
    - la possibilité de saisir tous vos avoirs en banque en totalité ( loi BRRD ) alors que la FGDR limitait un seuil de 100 000 ou 70 000 € à laisser aux clients en cas de krak ou de banqueroute...
    http://www.medias-presse.info/lordonnance-est-passee-en-france-desormais-une-banque-pour-se-renflouer-pourra-ponctionner-les-comptes-de-ses-clients/42401/
    - la suppression du cash : cela entraîne 1 dépendance et 1 flicage de vos comptes et de vous, mieux qu’à la DGSE ! en taxant les comptes des épargnants ou pas ; les banques pourront soit inciter les gens à consommer oubien les freiner ...
    http://www.medias-presse.info/projet-des-banksters-suppression-de-la-monnaie-physiques-billets-pieces-en-cours/37268/


Réagir