jeudi 25 juin 2015 - par Dwaabala

Quelques idées simples pour lutter contre le réchauffement climatique

Si simples qu'on peut se demander pourquoi cet article est nécessaire.

D'abord évidemment, grâce à des récupérateurs stocker le carbone dans les anciennes mines de charbon.
Ce qui, accessoirement créera des emplois d'abord du côté de l'enfouissement puis, à terme pour les mineurs.

La deuxième idée, qui n'est pas moins simple, consisterait à ceinturer la planète à l'équateur de réacteurs pointés vers le ciel et alimentés par l'énergie solaire qui ne fait pas défaut afin qu'ils fonctionnent durant la journée et s'arrêtent la nuit.

L'effet quasi immédiat serait d'agrandir légèrement le rayon de l'orbite terrestre autour du soleil et de faire baisser ainsi la température générale de quelques degrés.

L'intérêt de cette solution (faut-il le souligner ?) résiderait dans la possibilité selon accord préalable de la Communauté internationale d'inverser le flux en basculant simplement la poussée des réacteurs et d'ajuster à volonté la température du globe suivant les besoins du moment. Plus ou moins de glace aux pôles, plus ou moins de palmeraies dans les déserts, ad libitum.

De plus le dispositif, quand il est en arrêt la nuit, ne provoque aucune nuisance sonore de nature à troubler le sommeil des riverains.

Troisième idée, sans doute la plus simple ; et si évidente qu'il faut que des intérêts très puissants soient ligués au sein d'associations occultes (Juifs, Francs-Maçons, Communistes, Industrie hôtelière) pour l'avoir empêchée d'émerger plus tôt et de fertiliser l'opinion publique.

Il existe des régions du globe suralimentées en énergie solaire, telles que le Sahara. Les couvrir de panneaux solaires, certains y ont déjà pensé, mais ils ont été arrêtés par le problème du transport de l'énergie électrique.
Ce qui résout immédiatement la question de manière à la fois rationnelle et élégante est d'utiliser cette énergie sur place.

Il suffit de coupler les panneaux solaires à des climatiseurs. Avec le même avantage que plus haut : celui de réguler en commandant à distance le couplage.

Il ne s'agit bien sûr que d'indiquer quelques pistes de réflexion qui, si elles étaient prises au sérieux par nos dirigeants qu'ils soient de droite ou de gauche, permettraient de plus de relancer l'industrie française et ainsi de créer des emplois.

Car il n'a pas été insisté sur le fait que la solution, ou les solutions car rien n'empêche de les combiner, seraient toutes créatrices d'emploi, et cela même chez les fabricants de canadiennes, de passe-montagnes et de cache-cols.

Comme l' écrit de façon géniale par anticipation K. Marx à une époque où les angoisses climatiques ne nous n'accablaient pas encore :

L'humanité ne se pose jamais que des problèmes qu'elle peut résoudre, car, à y regarder de plus près, il se trouvera toujours, que le problème lui-même ne surgit que là où les conditions matérielles pour le résoudre existent déjà ou du moins sont en voie de devenir. (Préface à la Critique de l'Économie politique, 1859)



24 réactions


  • bernard29 bernard29 25 juin 2015 14:23

    C’est bien grâce à notre civilisation numérique que de vrais « journalistes-citoyens » peuvent enfin délivrer une information de qualité.

    merci aux médias internet et à Agoravox populi vox Déi


    • Dwaabala Dwaabala 25 juin 2015 14:56

      @bernard29
      Vous ne m’en voulez donc pas de ne pas avoir précisé mes sources scientifiques ?


    • bernard29 bernard29 25 juin 2015 17:22

      @Dwaabala

      je fais confiance aux médias numériques. Pour moi ce sont « les médias-vérités », par opposition aux « médias mensonges » de nos démocraties occidentales mis en exergue par un certain « Michel Collon » je crois... 


    • Dwaabala Dwaabala 25 juin 2015 17:46

      @bernard29
      Je fais comme vous et je vais même plus loin : je ne fais plus confiance qu’à ce que j’écris moi-même.


  • njama njama 25 juin 2015 15:43

    sérieusement vous y croyez Dwaabala au tam-tam du réchauffement climatique ?
    Il n’ a pas de fumée sans feu me direz-vous, mais les rumeurs ne font pas forcément une vérité !
    Je vous conseille cet excellent site sur la climatologie http://www.pensee-unique.fr/

    Dernière mise à jour 18 juin 2015 :
    Le climatologue John Christy témoigne devant le Comité sur les Ressources Naturelles de la Chambre des Représentants US au sujet des prises de position de la Maison Blanche.

    En bref, le message de Christy est simple : « Voici ce que nous disent les observations factuelles. Elles contredisent les modèles numériques utilisés par les climatologues et le GIEC ainsi que les affirmations du Conseil de la Maison Blanche sur la Qualité Environnementale. »

    http://www.pensee-unique.fr/news.html#christy


  • njama njama 25 juin 2015 15:46

    au sujet du climat on a affirmé tout et son contraire. Pour en rire je vous laisse découvrir le bêtisier,les plus grands scientifiques nous prévoyaient un refroidissement global de la planète dans les années 70. Allez, juste un échantillon :

     La National Academy of Sciences (Américaine), 1975
    « Le climat présente actuellement des symptômes alarmants. Il y a tout lieu de craindre que la Terre subira un refroidissement dramatique de ses températures au cours des cent prochaines années. » En 2008, elle dit très exactement le contraire.

    Kenneth E. F. Watt, lors d’une conférence sur la pollution et le refroidissement de la planète, « Jour de la Terre » en 1970, repris par Lowell Ponte dans le livre intitulé “Le refroidissement” en 1976 :
    « En supposant que la tendance actuelle se maintienne, la Terre aura une température moyenne plus froide de quatre degrés en 1990 et de 11 degrés en 2000. Ces chiffres sont deux fois supérieurs au modèle d’une ère glaciaire ».


  • Dwaabala Dwaabala 25 juin 2015 16:14

    De toutes façons, réchauffement ou pas, il est toujours intéressant de pouvoir régler la clim.


    • njama njama 25 juin 2015 17:09

      @Dwaabala
      Tout à fait d’accord avec vous sur le principe mais ce n’est pas que question de technologies.

      Quoique votre deuxième idée, qui ...consisterait à ceinturer la planète à l’équateur de réacteurs pour la déplacer de sa trajectoire afin qu’elle puisse refroidir d’autant qu’elle se réchaufferait et vice-versa me fait un peu peur !
      Les comportements influent beaucoup sur l’énergie. A conditions de disponibilité et de géolocalisation identiques (dans un appartement par exemple) , le niveau de consommation peut varier bcp d’un individu à l’autre.
      Concernant votre troisième idée il y a les questions politiques, le contrôle de l’énergie est une manne pour les États, certains du moins, et je doute très fortement de leurs intentions philanthropiques pour l’humanité, quand bien même ils nous chantent le grand danger du réchauffement climatique. Il faut savoir que les États-Unis, qui ont d’ailleurs initié médiatiquement ce problème du réchauffement climatique n’agissent politiquement qu’en fonction de leurs seuls intérêts. Ils le disent très ouvertement et sans vergogne d’ailleurs, il n’ont même plus l’hypocrisie de s’en cacher. Ils tueront toutes les belles idées pour l’humanité s’ils ne peuvent pas en percevoir des dividendes.
      Je ne doute pas que l’humanité soit un immense réservoir de bonnes idées, mais il se trouve que les bonnes intentions ne font pas toujours le bonheur de tout le monde.

       


    • Dwaabala Dwaabala 25 juin 2015 17:44

      @njama
      Si les réacteurs ne sont pas à l’équateur ils feraient basculer les pôles ce qui n’est pas l’effet recherché.
      La troisième solution qui consisterait à transformer le Sahara en réserve de froid pour l’ensemble du globe est aventureuse, mais elle mérite d’être expérimentée ne serait-ce que pour le développement touristique qu’elle impulserait au milieu des champs de panneaux solaires et des climatiseurs. Sofitel ® et d’autres chaînes hôtelières pourraient la sponsoriser.


    • Baltha 25 juin 2015 18:14

      @Dwaabala
      Et puis le Sahara n’est pas tout plat, on pourra ainsi chausser ses skis pour slalomer entre les panneaux pour les déneiger. Donc hôtellerie + locations de skis.


  • Baltha 25 juin 2015 18:24

    L’enfouissement du carbone est une excellente idée pour réapprovisionner les mines épuisées.

    En plus, en se relayant par millions pour aller y secouer des bouteilles de Coca, et en désoxydant ensuite le carbone contenu dans ce gaz ainsi dispersé (selon la formule CO2 -> C + O2 ) on pourrait reboucher les mines de charbon encore plus rapidement tout en s’oxygénant les neurones

    • Dwaabala Dwaabala 25 juin 2015 21:17

      @Baltha
      Je vois en vous un expert en chimie dont les services seraient des plus utiles.
      Comment envisagez-vous de casser la molécule de CO2 ? au marteau piqueur ?


  • Spartacus Spartacus 25 juin 2015 21:06

    Y’a qu’a demander aux gens d’acheter des échasses. 

    Plus tu montes moins la température est élevée.



    • Dwaabala Dwaabala 25 juin 2015 21:21

      @Spartacus
      Et plus tu descends plus la température est élevée : caves profondes = chauffage inutile, donc finie la pollution hivernale.


  • Hervé Hum Hervé Hum 26 juin 2015 11:07

    Quel est le point commun entre un marxiste et un capitaliste ?

    Ils ont la même obsession, contraindre et maintenir les gens au travail tel Sisyphe.

    Le travail est nécessaire, c’est certain, mais cela doit servir à libérer et non aliéner...

    Je ne discute pas vos idées sur comment lutter contre le réchauffement climatique, pourquoi pas ! Mais contre votre obsession de trouver comment faire travailler tout le monde, toujours plus, alors qu’il suffit de le partager !

    Et enfin, lutter contre le réchauffement climatique n’est pas une réponse à la destruction de la biodiversité et l’inégalité des richesses !!!


  • samuel 26 juin 2015 13:02

    J’espère que cet article à été copié du Gorafi !


  • CoolDude 26 juin 2015 13:23

    Le Rôtisseur 6 : Qui à laissé les portes du frigo ouvert !!! Hihi...

    Je vois que les principes de la thermodynamique sont encore assez mal connu du grand public.
    Dans une machine thermique, il y a toujours une partie chaude et une partie froide.

    En tout cas, c’était très drôle.


  • Philippe Stephan Christian Deschamps 27 juin 2015 11:40

    laisser votre porte de frigo ouverte  smiley 


  • jipebe29 jipebe29 27 juin 2015 23:35

    Des panneaux solaires au Sahara ? Il faut tenir compte du fait qu’il y a sans cesse du vent qui transporte de la poussière de sable. Il faudrait donc très régulièrement nettoyer les panneaux avec de l’eau sous pression, eau qui est plutôt une denrée rare dans le désert. C’est pour cette raison que le projet Desertec a été abandonné....


  • jipebe29 jipebe29 27 juin 2015 23:47

    Je rappelle que le CO2 est un gaz inodore, incolore et sans saveur. Il est indispensable à la photosynthèse, donc à toute la chaîne de la vie sur notre planète. Avec un taux de 150 ppm, la végétation meurt. Avec le taux actuel de 400 ppm, la planète reverdit et les récoltes sont meilleures, ce qui contribue à lutter contre la faim dans le monde. Donc vouloir liquéfier le CO2 et l’enfouir n’a guère de sens, d’autant que le CO2 n’a aucune action mesurable sur la température. Ainsi, depuis près de 19 ans, la TMAG (température moyenne annuelle globale) est stable, malgré une augmentation linéaire du taux de CO2 et une inflation de nos émissions. Quant aux thèses du GIEC, elles sont fausses. 


    Voir cette conférence du Pr François Gervais : http://www.institutschiller.org/Francois-Gervais-L-innocence-du.html 

    Et aussi ce document « climat:22 vérités qui dérangent » : 

    Bref, vouloir lutter contre un RC qui n’existe pas dans le monde réel, ce n’est vraiment pas très rationnel. Le bon sens voudrait que l’on ne fasse rien jusqu’en 2020 pour voir comment la TMAG va évoluer, sachant que, en fonction des cycles bien documentés de 230 ans et 60 ans, il est très probable que nous allons vers un refroidissement, comme ce fut le cas dans les années 50.

    Vous trouverez d’autre documents sur le site lecolocritique, onglet « cercle des sceptiques »


  • jipebe29 jipebe29 28 juin 2015 00:08

    Si l’on pouvait faire un réacteur alimenté à l’énergie solaire, cela se saurait. Il n’y a aucune fusée fonctionnant avec cette source d’énergie, et Solar Impulse a montré les limites d’un avion alimenté par des panneaux solaires qui alimentent des batteries, lesquelles font tourner les moteurs électriques. 


    De plus, pour avoir une poussée, il faut éjecter un fluide, ce que font les fusées, et pas un mot là-dessus. Par ailleurs, compte tenu de la masse de la Terre, il faudrait une puissance gigantesque pour la faire bouger, en espérant ne pas enfoncer le sol dans le manteau terrestre. 

    Bref, cette proposition, comme les deux autres, est complètement irréaliste.

  • jipebe29 jipebe29 28 juin 2015 10:04

    Dernière remarque. L’axe de la Terre est incliné sur le plan de l’écliptique (environ 23°). Donc si on « pousse » la planète sur l’équateur, elle quitte le plan de l’écliptique, ce qui perturbe le fragile équilibre du système planétaire. Sans compter que l’on s’éloignerait de la lune, ce qui modifierait le cycle des marées.


Réagir