vendredi 19 mai - par Dr. salem alketbi

Relations Émirats arabes unis - États-Unis

Un grand intérêt médiatique et officiel a été donné à la réunion, qui a eu lieu récemment entre Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d'Abou Dhabi et commandant suprême adjoint des forces armées et le président américain Donald Trump. Un des plus grands aspects de cette réunion est le timing. Elle a été tenue une semaine avant le sommet important qui aura lieu en Arabie Saoudite entre le président Trump et les dirigeants du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et le sommet réunira le président américain et les dirigeants d'un certain nombre de pays arabes et islamiques.

La réunion acquiert également une importance accrue à la lumière de la présence de sujets et questions prioritaires à l'ordre du jour des deux pays, en particulier les dossiers du terrorisme et de l'Iran, qui revêtent un intérêt exceptionnel pour les décideurs des Emirats Arabes Unis. Les Emirats arabes unis considèrent le terrorisme comme un défi mondial qu'il mérite de recevoir plus d’attention. Les Emirats a été l'un des rares pays qui ont pris conscience de ce danger imminent tôt, avant des années, et a traité le danger de l'émergence des ambitions et des projets et des plans politiques des courants de l'islam politique avec beaucoup de sérieux et de fermeté. Il n’a pas manœuvré dans cette affaire, et n’a pas essayé de l’utiliser pour atteindre des intérêts stratégiques comme le font certains pays dans la région et au-delà. Les Émirats arabes unis se caractérisent par la préservation de ses principes dans cette question épineuse. Il fait partie des rares pays dans le monde qui refusent complètement de traiter avec les milices, les groupes et les organisations, et ne les utilise pas pour atteindre ses intérêt, par souci de respect pour le principe de préserver la souveraineté de l'Etat national quelles que soient les circonstances et les tentations.

Il ne fait aucun doute que l'une des catastrophes qui ont causé la propagation du virus du terrorisme dans notre région, est le double standard dans le traitement des organisations de l'extrémisme et le terrorisme, et le classement de certaines en termes de « bon terrorisme » et « terroriste malveillant » ou « extrémiste » et « plus extrême », et la description des autres comme étant modérées pour le simple fait d’atteindre certains intérêts liés au facteur du temps, en dépit du danger si important à long terme.

Depuis les perturbations de 2011, les Emirats Arabes Unis se sont engagées à ne pas traiter de quelque façon que ce soit avec les organisations qui sèment la ruine et le chaos, et les agents régionaux d'autres pays de la région qui font des ravages dans certains pays arabes pour le compte de ces pays

Ce sont là quelques-uns des principes des Emirats arabes unis et de ses constantes. Les Émirats arabes unis a explicitement annoncé depuis le début du chaos que « la sécurité nationale arabe est indivisible », et que la sécurité de tout pays arabe fait partie de la sécurité des Emirats Arabes Unis. Ce principe a été confirmé à maintes reprises par Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan , et avec le temps, nous avons découvert que ce principe aurait pu changer la situation de la région et remédier à de nombreuses manifestations de la misère, la souffrance et de la dispersion s’il a été respecté par tous les Etats arabes.

De là vient le caractère spécial de la rencontre entre Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan et le président Trump, qui sait qu'il parle avec l'un des leaders arabes, cherchant la sécurité et la stabilité régionale et mondiale, et désireux de lutter sérieusement contre le terrorisme sans rechercher des intérêts personnels. Donc le choix du moment de la réunion des jours avant le dialogue américano-musulman est une occasion très importante pour la nouvelle administration américaine pour faire la connaissance d’une partie ayant son prestige régional et international et ayant un poids important en termes des moyens de traiter les questions complexes de la région.

Et parler des relations d'alliance entre les Émirats arabes unis et les États-Unis n’est pas chose nouvelle, c’est le cadre officiel régissant les relations des deux pays, mais il est maintenant nécessaire que les Arabes transmettent leur vrai point de vue vis-à-vis le rôle américain, surtout après la série de frustrations qui enveloppait ce rôle à l'époque de l'ancien président Obama.

Le président Trump a dit que Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, était « une personne spéciale ... Je le respecte et je l'ai connu amoureux de son pays, et je pense qu'il aime les Etats-Unis d'Amérique, » Ce sont des mots objectifs d'un homme expert en relations humaines en vertu du fait qu’il est un homme d'affaires ayant une longue histoire dans le domaine de l'économie et du commerce, ce qui n’est pas moins difficile ou moins complexe que la sphère politique. Et le respect du président américain envers une personnalité de l’importance de Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, est une question dont la profondeur, les dimensions et les implications sont connues des observateurs des positions de l'administration américaine. Le président Trump est habitué à envoyer des messages explicites et virtuels et sur ses impressions des dirigeants qu’il rencontre, et il tient à diffuser ces messages, positifs et négatifs, comme il l'a fait lors des conféérences de presse conjointes avec certains des dirigeants des grands pays, et les commentaires et les images qu’il publie à travers des réseaux sociaux après ces réunions. Sa déclaration directe sur son respect du leader émirati reflète la reconnaissance du statut des Émirats arabes unis dans le nouveau système régional que le président Trump, cherche à construire au Moyen-Orient. Elle reflète aussi une reconnaissance personnellement envers la personne de Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, qui a tenu à mettre sa marque humanitaire sur la déclaration finale, publiée à l'issue des pourparlers, et qui reflète le souci des deux parties à « fournir plus d’efforts visant à contenir les crises dans la région et à réduire l'aggravation de la détérioration de la situation humanitaire dans la région, et de soutenir les fondements de la sécurité et de la stabilité. » Ce sont les priorités affichées par Son Altesse dans toutes les situations et les événements. C’est un dirigeant qui tient à arrêter le la souffrance humaine dans la région arabe, un leader cherchant à réaliser la paix et de la sécurité régionales et internationales.

La réunion Emiratie-Américaine réaffirme le statut des Emirats arabes unis et confirme la justesse de la vision stratégique du pays visant à désamorcer les crises régionales grâce à un partenariat efficace avec l'allié américain.



2 réactions


  • pallas 19 mai 17:41

    Bonjour salem alketbi

    Il y a un point d’importance oublié, c’est la chaleur qui devient de plus en plus forte, touchant l’ensemble des pays du Maghreb et le Bassin Arabique.

    Les conséquences sont d’une part la désertification massive des sols, ainsi qu’un appauvrissement des cours d’eau.

    Il y a un grave état sanitaire qui touche l’ensemble de la planète et cela crée des conflits qui vont devenir armée d’ici peut.

    C’est un point d’une importance capital qu’il faut rajouter dans l’équation de l’échiquier international.

    Nous sommes au bord de la troisième guerre mondial.

    Salut


Réagir