mercredi 14 février - par Desmaretz Gérard

Renseignement : coup de tabac sur la DRM et la DGSE

Le 9 janvier 2024, Bernard Emié le directeur de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure quittait le poste qu'il occupait depuis 2017 ! Le Conseil des ministres du mercredi 20 décembre 2023 avait officialisé la nomination de Nicolas Lerner, directeur de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure et ancien condisciple de Macron à l'ENA pour lui succéder. Les raisons ? les dossiers portant sur le Sahel, Burkina-Faso, Mali et l'Ukraine. Au mois de mars 2022 le général Eric Vidaut, chef de la Direction du Renseignement Militaire avait dû lui aussi céder son poste.

JPEG

L'organigramme de la DGSE qui compte 7.200 agents (40 % de militaires, 30 % de civils et 30 % de contractuels) a été réorganisé au mois de juillet en : direction de la recherche et des opérations - direction technique et de l’innovation - direction de l’administration - secrétariat général pour l’analyse et la stratégie. L'ancien DG s'était dit favorable à la suppression du Service action soulevant un tsunami dans les services. Plusieurs présidents ont eu l'intention de modifier, voire de supprimer une partie du Service de Documentation Extérieur et de Contre-Espionnage (ce point figurait au programme commun de la gauche). Le plus critique fut Georges Pompidou : « n'importe quel banquier en sait mille fois plus long sur les affaires du monde que votre ramassis d'adjudants-chefs fussent-ils panachés de ratés de l'université » (rapporté par Constantin Melnik). Pompidou, ancien directeur de la banque Rothschild et favorable à l'entrée de l'Angleterre dans la communauté européenne n'a jamais oublié la machination ourdie contre lui à travers son épouse (montages photographiques de parties fines impliquant un honorable correspondant du SR yougoslave que l'on retrouva mort dans une décharge publique).

Le dossier ukrainien a-t-il déclenché la bisbille entre nos services de renseignement ? « Les Américains disaient que les Russes allaient attaquer, ils avaient raison. Nos services pensaient plutôt que la conquête de l'Ukraine aurait un coût monstrueux et que les Russes avaient d'autres options » (général Thierry Burkhard le 6 mars 2022 au Monde). Laurent Nunez qui a été remplacé par Pascal Mailhos à la tête de la Coordination Nationale du Renseignement et de la Lutte contre le Terrorisme le 11 janvier, déclarait au mois de juillet 2023 : «  Nous avons eu une divergence d'analyse avec nos partenaires américains et britanniques, mais nous avions les mêmes informations et l'invasion était une hypothèse que nous envisagions. Je note que nous avions également perçu la capacité de résilience des Ukrainiens ». La DRM de se justifier en affirmant s'être aperçue dès l'automne 2021 du renforcement de la présence militaire russe massée à la frontière ukrainienne. « Depuis le début, nous disons que l'invasion de l'Ukraine aurait un coût disproportionné pour la Russie. La suite nous a donné raison » (général Jacques de Montgros, directeur du renseignement militaire).

La congratulation semble être de mise entre les services de renseignements occidentaux. Le directeur de la DGSE (20 octobre 2022) : « On a l'un des meilleurs renseignements du monde, on est en tout cas dans le top trois ». Bernard Emié de s’appuyer sur un article signé de Gina Haspel, lex-directrice de la CIA, dans Challenges. Du côté britannique, les services secrets français seraient en cinquième position : États-Unis - Chine - Russie - Royaume-Uni - France. La réalité est plus nuancée, la production dépend du domaine du renseignement impliqué : technique, humain, satellitaire, militaire, économique, scientifique, diplomatique, du pays ciblé et de l'administration impliquée. La France dispose d'autres services que la DGSE, DGSI et DRM qui participent à la collecte de renseignements.

Flash back, le 17 juillet 2017, le général Pierre de Villiers démissionnait et renonçait à ses fonctions de CEMA. Il jugeait en son âme et conscience que les moyens et les financements insuffisants fragilisaient notre défense. Ecoutons le capitaine de frégate Yann Bizien : « L'armée française vivait sous la pénurie institutionnalisée. Les stocks de munitions étaient devenus une variable d'ajustement budgétaire. Les armées ne disposent pas assez de munitions (obus, missiles, torpilles) pour soutenir dans la durée un engagement de haute intensité. (...) De 1991 à 2012, notre pays est passé de 1.340 chars lourds à 222, de 686 avions de combat à 254, de 37 bâtiments de surface à 19 en perdant la permanence du groupe aéronaval. (...) La marine française n'a jamais été aussi petite qu'aujourd'hui, que son format a été réduit de moitié depuis 1991, qu'elle ne disposera que de quatre sous-marins nucléaires d'attaque sur cinq dans les deux prochaines années, de seulement deux pétroliers ravitailleurs sur quatre d'ici 2029, de la moitié de ses patrouilleurs de haute-mer d'ici à 2030 ».

Depuis les prémices guerrières en Ukraine, le renseignement militaire a dû changer de paradigme et passer du renseignement concernant le contre terrorisme et le trafic de matières nucléaires au renseignement et à l'action militaire que certains pensaient révolus. Le renseignement militaire est incontournable pour connaitre et s'opposer à n'importe quelle attaque d'où quelle vienne. Cela nécessite de connaître les : forces - faiblesses - menaces - opportunités - intentions des puissances en présence et la prise en compte des facteurs politiques, économiques, sociaux, de production, etc., afin de permettre au chef de l'Etat d'évaluer le niveau de la menace afin de s'y préparer, voire de l'affronter.

« L'Ukraine doit absolument gagner (...) Nous avons eu tendance à surestimer les capacités militaires de la Russie » Le Drian 2023 ! Le monde du renseignement est le domaine par excellence des hypothèses. Il y est quasiment impossible d'avoir des certitudes car les comportements humains sont souvent imprévisibles. Quelle que soit la méthodologie des analystes, toute synthèse comporte des incertitudes. Sauf à bénéficier de fuites d'une source humaine fiable (A5) bien placée, toute information est sujette à caution et rien ne peut être tenu pour certain à 100 %. Une part du travail d'analyste est de faire « parler » les EEI en les expliquant, en les recoupant, en les comparant et en les critiquant dans un contexte élargit ce qui est loin d'être neutre (filtres mentaux, idéologie, connaissances, préjugés). L'analyste doit être capable de prendre de la distance par rapport à l'hypothèse privilégiée, et « mieux vaut une tête bien faite qu'une tête bien pleine ».

Le « possible » d'une action en préparation et la vraisemblance d'une estimation évitent d'avoir à se prononcer et ne contribuent certainement pas à lever le brouillard informationnel. Conclure sur une hypothèse en partie due à l'observation est-ce bien raisonnable ? Si on peut suivre une trame militaire passée, il ne faut jamais perdre de vue qu'un événement peut être unique. L'histoire en regorge d'exemples. Lorsqu'on parle de probabilité (cotation à 80 %), c'est que l'on manque d'un EEI décisif, et plausible ne signifie pas probable. Quelle valeur accorder à un énoncé qui ne peut être contredit ? Nous gardons tous en mémoire des exemples de syllogismes appris au collège. Seuls les éléments d'information essentiels infirmant se doivent-ils de l'emporter ?

Selon Hubert Védrine, le gouvernement français n'a cessé de souffler sur les braises « La pire décision de l'Occident a été celle de l'OTAN en 2008 à Bucarest quand l'Alliance proclame que l'Ukraine et la Géorgie avaient vocation à adhérer à l'OTAN. (...) Cette perspective pouvait potentiellement faire entrer la Crimée et Sébastopol dans l'OTAN, ce qui était inacceptable pour la Russie qui a besoin d'accès aux mers chaudes via la Mer noire ».

« Ne pas prévoir, c'est déjà gémir ». L’article R 811-1 du Code de la sécurité intérieure, les services spécialisés de renseignement, (...) sont : « la direction générale de la sécurité extérieure, la direction du renseignement et de la sécurité de la défense - la direction de la protection et de la sécurité de la défense - la direction générale de la sécurité intérieure - la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières - le Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins ». La communauté du renseignement a une architecture complexe fortement imbriquée : le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie des Affaires étrangères - le bureau renseignement de la sous-direction de la défense et de l’ordre public (gendarmerie) - la Délégation des affaires stratégiques du ministère de la Défense, etc.

Les informations livrées au Chef des Armées reposaient-elles sur la vision du monde d'un « stratège » ? Les expériences passées : batailles, manœuvres, attaques, exercices, mouvement, point de fixation, unités en présence, terrain, etc., prises comme références ne garantissent aucune certitude. « La surprise réside surtout dans les intentions, rarement dans les capacités ». Le service français a t-il voulu faire dans la nuance à l'instar de nos philosophes ? A t-il succombé à l'« effet cigogne » erreur de raisonnement qui consiste à déduire à tort un lien de causalité et corrélation entre deux évènements ou deux variables » ? Ockham, un philosophe anglais du Moyen-Âge disait : « Parmi toutes les hypothèses, choisissez la plus restreinte. S'il n'est possible de ne retenir qu'un élément pour expliquer telle ou telle chose, écartez le second ».

Le président Emmanuel Macron reçoit quotidiennement une synthèse élaborée à partir des notes des différentes directions du renseignement. A-t-il pris compte la personnalité des hommes politiques et militaires Russes, Ukrainiens, Otaniens impliqués afin de comprendre les tous enjeux entourant l'utilisation des informations ? En renseignement l'analyse doit toujours être rapprochée au renseignement biographique ; « Les hommes se forment généralement par leurs occupations et les démarches dans lesquelles ils s'engagent pour arriver à ce qu'ils désirent » John Dalrymple. Nôtre président omniscient adepte du « quoi qu'il en coûte » a oublié que s'il s'était appuyé uniquement sur des éléments « rationnels » il n'aurait jamais été élu.

Le renseignement c'est : « Tout voir, tout entendre, tout comprendre et deviner le reste ». Le renseignement français n'a pas failli ! Le Pentagone a misé sur la tactique du « peut être bien que peut être bien que non ». Après avoir partagé les renseignements avec ses homologues otaniens, le Pentagone en a déclassifié une partie en direction des médias. La tactique visait deux finalités, priver les Russes de l'effet de surprise afin de les inciter à renoncer, voire « légitimer  » une aide à venir en cas d'attaque. Que les troupes russes pénètrent sur le territoire ukrainien ou renonce à l'opération, les États-Unis ne pouvaient être que gagnant-gagnant. On l'avait annoncé, ou s'ils ont renoncé, c'est grâce au tocsin US (dissuasion). Belle pirouette ! La théorie du philosophe Karl Popper de rappeler que toute supposition dépourvue de contenu ne pouvant être contredite doit être bannie car elle reste vraie quelle que soit l'issue. Une correction, une précision, une remarque ?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



37 réactions


  • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 14 février 15:56

    On a un super service de renseignement. C’est juste dommage qu’il travaille pour l’étranger.


    • Brutus S. Lampion 14 février 16:02

      @Opposition contrôlée

      et après, y en a qui diront que nos cotisations à l’OTAN ne sont pas assez élevées, alors qu’on nourrit avec nos impots à nous 7.200 de ses agents (40 % de militaires, 30 % de civils et 30 % de contractuels, dixit l’article).
      C’est vraiment un manque de reconnaissance, de l’ingratitude. 

      Ça donnerait presque envie de bouder.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 14 février 16:33

      @S. Lampion

      C’est de lui dont tu parles ?

      Au moins lui, il a de la mémoire, c’est son seul programme depuis les années 1980, faire cracher au bassinet le Japon et l’Allemagne. Il faut leur faire payer la taxe « pour la protection ».


    • Seth 15 février 16:25

      @Opposition contrôlée

      T’as vu cette gueule de péquenot ? smiley


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 15 février 20:04

      @Opposition contrôlée
      Au passage, vous remarquerez que le logo de la DGSE figure la France comme un pentagone, et non un hexagone... 


    • Eric F Eric F 16 février 09:54

      @Opposition contrôlée

      ’’ le logo de la DGSE figure la France comme un pentagone, et non un hexagone...’’


      Bien vu, est-ce un ’’acte manqué’’, ou un ’’message subliminal’’ ? (logo)

  • rogal 14 février 19:57

    « La théorie du philosophe Karl Popper de rappeler que toute supposition dépourvue de contenu ne pouvant être contredite doit être bannie car elle reste vraie quelle que soit l’issue. Une correction, une précision, une remarque ?  »
    Non, mais une question : êtes-vous bien sûr ?


    • Desmaretz Gérard Desmaretz Gérard 14 février 20:33

      @rogal

      Bjr, note prise lors d’un séminaire, thème le renseignement et l’esprit scientifique. Cordialement


    • rogal 15 février 01:19

      @Desmaretz Gérard
      Le séminaire sur IBI ?


    • Desmaretz Gérard Desmaretz Gérard 15 février 04:46

      @rogal

      N’oubliez pas Bachelard et d’autres 😉


    • pemile pemile 15 février 11:01

      @Desmaretz Gérard

      Je tique aussi sur la double négation « dépourvue de contenu ne pouvant .. »


    • Eric F Eric F 16 février 10:16

      il y a aussi la citation d’Ockham : « Parmi toutes les hypothèses, choisissez la plus restreinte. S’il n’est possible de ne retenir qu’un élément pour expliquer telle ou telle chose, écartez le second ». C’est l’exemple même de la fausse rationalité, car le vrai monde est bourré de complexités, de causes imbriquées.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 16 février 10:44

      @Eric F
       
       ’’ le vrai monde est bourré de complexités, de causes imbriquées.’’
      >
       Il ne faut pas confondre complexe et compliqué.
       
      Le Rasoir d’Occam (orthographe admise) n’exclut pas la complexité, bien au contraire. En revanche, il condamne les hypothèses compliquées.
       
       La pensée complexe, l’analyse rationnelle, l’agnotologie, ma bonne foi, sont les bêtes noires ceux que j’appelle les explicationnistes, ceux qui compliquent à souhait les choses, soit par bêtise, suivisme ou mauvaises intentions.


    • Eric F Eric F 16 février 11:46

      @Francis, agnotologue
      La citation figurant dans l’article exclut la multiplicité des causes, donc la complexité. La pensée d’Ockham était certes plus élaborée que la citation, et il voulait surtout exclure des concepts superflus notamment dans le domaine religieux.

      Par ailleurs, la propagande et la manipulation reposent non pas sur la complication mais au contraire le simplisme. Je vais donner des exemples que vous ne contesterez pas je pense : prétendre que le vaccin est LA solution pour éradiquer l’épidémie de covid était une affirmation simpliste. Idem en géopolitique, affirmer que la totalité des responsabilités du conflit en Ukraine est UNIQUEMENT du côté de l’impérialisme russe est une affirmation simpliste, il y a plusieurs causes de part et d’autre.
      Se baser sur Ockham pour récuser des faits établis relève de la manipulation.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 16 février 12:13

      @Eric F
       
       ’’la propagande et la manipulation reposent non pas sur la complication mais au contraire le simplisme.’’
      ’’Se baser sur Ockham pour récuser des faits établis relève de la manipulation.’’
        >
       Voilà typiquement dans ces deux affirmations consécutives, un bel exemple de simplisme.
       
       Pourquoi ? Si la simplification et la complication ont en commun l’ignorance ou la mauvaise intention, opposer les deux constitue un mélange des genres lequel découle lui-même soit d’une mauvaise intention soit que vous avez évacué la différence entre complexe et compliqué.

       


    • tashrin 21 février 11:00

      @Francis, agnotologue
      Le rasoir d’occam sert visiblement aussi à couper les cheveux en 4 :)
      Pas taper, juste pr rire... :)


  • Détruire l’Armée française et ses moyens c’est pas un scoop .

    Remplacer un responsable à la tête du renseignement par un pion Macronien , rien de plus banal .

    Peut être nommer Thierry Malleret à la tête de tous les services de renseignement serait un acte fondateur pour le G. R .

    LOL !

    Macron qui répand à tout va sa volonté de faire la guerre aux Russes , ça c’est du domaine de la provocation de la part d’un Pinocchio largement fabriqué et influencé par l’ADL .

    Souhait-il tuer massivement des Russes et conquérir la Russie et ses immenses réserves énergétiques  ?

    OU

    Souhait-il réduire la population française et la remplacer par des migrants ? 


    • Nicolas36 15 février 12:28

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
      C’est plus simple que cela. 
      Le rêve de Macron c’est devenir le patron exécutif d’un empire Européen à structure Fédérale. 
      Créer de la trouille afin que les moutons se planquent frileusement derrière ce qui leur semble la sécurité : l’UE , est une technique bien connue. 
      De surcroit son approche est partagée par la plupart des 26 membres dirigeants de l’UE qui sont tous mal assis et fortement contestés par leurs citoyens respectifs. 

      Une bonne pétoche générale peut faire tout oublier et accompagnée par le couple censure + propagande , faire taire les oppositions. 

      Il existe un risque important pour les socio démocrates libéraux qui dominent le pouvoir autant en Europe qu’aux USA de se faire proprement blackbouler en 2024, année d’élections majeures pour les USA et pour Bruxelles. 

      On peut même imaginer un petit coup d’Etat soft « face aux menaces Russes » qui n’existent que dans leur narratif opportuniste car Poutine se fout de l’UE comme de sa première chemise. En fait jouer les bellicistes permettrait peut être de reporter des élections qui sont sures d’être perdues. 
      Le Churchill de l’Ukraine ne fait rien de différent.
       
      On peut objectivement observer que le narratif : Poutine veut envahir la Pologne et les Etats Baltes, a surgit subrepticement après la déculottée des forces Ukrainiennes en Juin.

      Pour ce qui est des chaises musicales dans le renseignement, Macron fait comme Hollande, utiliser tout les prétextes afin de placer ses hommes dans tout les rouages de l’Etat.
      Un conflit en Ukraine est préparé par les Occidentaux (surtout l’Allemagne) depuis 2012. Nos amis d’outre Rhin rêvent depuis longtemps d’enpalmer les richesses considérables de l’Ukraine et l’affaire de l’OTAN est secondaire.
      La simple erreur d’interprétation a été que les Européens , dans leur goinfrerie, ont largement sous estimés la Russie. 
      Maintenant ils ont un conflit intensif sur les bras et peu de moyens militaires pour espérer gagner. 
      Macron , qui milite depuis longtemps pour une armée Européenne , espère opportunément faire avancer son agenda personnel sans le moindre scrupule pour les conséquences. 
      Il veut son empire , y compris en poussant toute sa population dans la misère. 

       Il faut impérativement virer tout ces gens avant qu’il ne soit trop tard . 

      Si toutefois , il n’est pas déjà trop tard. 
       


  • zygzornifle zygzornifle 15 février 12:34

    Un grand virage vers la violence en bande organisée par Macron avec la bénédiction du groupe renaissance ....


  • juan 15 février 17:16

    Dans la suite logique du bordel qui agite tous les services liés à la défense depuis l’arrivée de Macron, ce matin France Info, indiquait que l’armée de terre avait de plus en plus de mal à recruter des hommes. S’en étonneront que les inconscients. En effet, même pour de l’argent, aucun individu un tantinet conscient ne mettra sa vie en danger pour un Macron et sa suite de nullards qui persistent à agrandir les trous dans la coque du navire France. Le Grand Homme dans sa clairvoyance insistait pour l’indépendance de la France. Malheureusement tous les tordus qui lui ont succédé ont plus ou moins fait le contraire. Maintenant nous sommes englués dans une Europe vermoulue par une commission d’imbéciles incompétents et corrompus. Au niveau national, c’est encore pire, quant à la population, sous l’emprise de Macron, elle est devenue l’esclave d’un matérialisme mièvre, elle s’est avilie, avec un niveau culturel en baisse constante, avec qui ; aucun espoir de réaction n’est possible.

    Bref que du bonheur pour l’avenir de notre monde.


    • tashrin 21 février 11:05

      @juan
      Bah, yaka remplacer les militaires par les profs demissionnaires de l’EN, ils ont déjà l’expérience des zones de guerre. Comme ca les ex-coiffeuses qui remplacent les profs cederont leur place aux infirmières vu qu’elles sont déjà l’habitude d’être debout et de piétiner en permanence.
      Et du coup les infirmières, devenues coiffeuses (faut suivre hein), seront remplacées par les agriculteurs, dont les exploitations recycleront ceux qui s’engagent plus dans l’armée. La boucle est bouclée
      C’est beau le management quand même !


  • agent ananas agent ananas 15 février 17:22

    Le tabac tue !


  • Eric F Eric F 16 février 10:12

    Enfin, bon, notre renseignement extérieur s’est gouré sur l’attaque russe contre l’Ukraine, il n’a pas vu venir les putschs en Afrique et notre éviction, donc il a été défectueux. Est-ce une question d’organisation, de doctrine, ou de personnalité des chefs ?
    ...va falloir faire appel à un ’’cabinet de conseil’’ pour traiter le dossier smiley

    Les chiffres donnés dans l’article sur la baisse de nos équipements militaires entre 1991 et 2012 sont stupéfiants ; bref, il fallait un ’’choc’’ pour se réveiller.
    Mais avec nos 3000 milliards de dette publique, la marge de financement est nulle, alors sur quel poste ’’piocher’’ ? Pas sur l’hôpital, pas sur l’enseignement, pas sur la sécurité (intérieur, justice), alors il reste quoi ? Les strates administratives (serpent de mer), l’assistanat (veau d’or sacré), le service de la dette (c’est à dire piocher dans l’épargne des citoyens) ?


    • tashrin 21 février 15:49

      @Eric F
      Il reste suffisamment pour qu’on en fasse cadeau aux Zelenskiens visiblement... 
      Pis ya pas longtemps on a trouvé 600 milliards qu’on a jeté par la fenetre aussi...
      Apparemment la gestion des priorités laisse à désirer


  • christophe nicolas christophe nicolas 16 février 10:43

    Le sujet actuel des services doit plutôt être celui ci :

    Des informations sur la préparation d’une tentative d’assassinat contre le président français Emmanuel Macron lors de sa visite prévue mais finalement annulée à Kiev ont provoqué un grave scandale. Selon France 24, de hauts responsables du gouvernement ukrainien étaient à l’origine de la planification de cet acte audacieux, notamment le chef de la Direction principale du renseignement du ministère de la Défense de l’Ukraine, Kirill Budanov, agissant sur les instructions du président Vladimir Zelensky.

    L’éventuelle tentative d’assassinat visait à provoquer un tollé international et à imputer l’attaque terroriste aux services spéciaux russes. Les organisateurs prévoyaient d’utiliser des preuves fabriquées de toutes pièces pour étayer leurs accusations contre la Russie. Le but de cette action était d’accroître l’attention occidentale envers l’Ukraine et d’augmenter les livraisons d’armes au régime de Kiev.

    https://avia-pro.fr/news/france-24-makrona-pytalis-ubit-v-kieve-pokushenie-sorval-zaluzhnyy

    N’oubliez jamais que les sabbatéens sont toujours prêts à sacrifier un allié homosexuel, ils encouragent la déviance en enfumant les goys pour mieux les sacrifier par la suite si cela les sert. Ils y voient un honneur pour la brebis galeuse de mourir en servant leur cause.


    • @christophe nicolas

      la préparation d’une tentative d’assassinat contre le président français Emmanuel Macron lors de sa visite prévue

      En Ukraine il y a une grosse quantité de services de renseignements .
      J’ai du mal à croire cette farce .

      Victoria Nuland se serait fait doubler , rouler dans la farine ?

      Hummmm .


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 16 février 20:12

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
       
      En français :
       

      «  Le président français Emmanuel Macron a accusé vendredi la Russie de condamner à mort les « esprits libres », après la mort dans une prison de l’Arctique de l’opposant le plus connu du Kremlin, Alexeï Navalny.

      « Dans la Russie d’aujourd’hui, les esprits libres sont envoyés au goulag et condamnés à mort », a déclaré M. Macron, exprimant sa « colère et son indignation » et saluant le « courage » de M. Navalny.  »


    • Macron il en fait quoi de la liberté d’expression  ???

      https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/article-4-de-la-loi-sur-les-100351

      Article 4 de la loi sur les dérives sectaires

      1 an de prison 15000 E d’amende .


    • Il peut exprimer toute la colère du monde, cela ne change rien à ses méthodes , ce type est un faux-cul , une planche pourrie .

      Les opérations RIVOTRIL cela pouvaient s’apparenter à de l’élimination sans consentement libre et éclairè .

      En droit de la santé, le consentement libre et éclairé implique que le médecin est tenu de présenter clairement au patient tous les risques d’une conduite thérapeutique. 


  • https://twitter.com/_4h09_/status/1758798651562795134

    C’est simple, aux US, tout est permis,

    les sectes,

    la corruption,

    le mensonge,

    la manipulation,

    la perversion,

    l’ingérence sur tout et surtout,

    le crime,

    le meurtre,

    l’assassinat,

    la tuerie de masse,

    crimes de guerres... on continue ?


  • Voilà la preuve que Macron ,le GVT, pratiquent la persécution des français notamment ceux qui ne pensent pas comme eux . 

    La féodalité en Marche 

    https://twitter.com/DIVIZIO1/status/1759490919743508485

    la vidéo de Éric Gandon

    https://www.youtube.com/watch?v=HsJpUX6IAow


  • https://twitter.com/canardenchaine/status/1760311688182510046

    Bardella chez les francs-maçons !

    La Grande Loge nationale de France a reçu le patron du RN pour un déjeuner très select.

    Au menu : immigration, insécurité… mais pas un mot sur Le Pen père et sur le FN qui voulaient la disparition des francs-macs…


    • Le Serment du Parfait Chevalier :

      1. Tu croiras à tout ce que l’Eglise enseigne et observeras tous ses commandements.
      2. Tu protégeras l’Eglise.
      3. Tu auras le respect de toutes les faiblesses et t’en constitueras le défenseur.
      4. Tu aimeras le pays où tu es né.
      5. Tu ne reculeras pas devant l’ennemi.
      6. Tu feras aux infidèles une guerre sans trêve ni merci.
      7. Tu t’acquitteras exactement de tes devoirs féodaux, s’ils ne sont pas contraires à la Loi de Dieu.
      8. Tu ne mentiras point, et seras fidèle à la Parole donnée.
      9. Tu seras libéral et feras largesse à tous.
      10. Tu seras partout et toujours le champion du Droit et du Bien, contre l’Injustice et le Mal.

      Léon Gautier, La Chevalerie, 1895


Réagir