samedi 25 février - par Libertad14

Repentance !

Depuis quelques années, nous assistons à des manifestations de repentances de la part de nos gouvernants ?? Sont-elles sincères ou stratégiques ??

Ce qu’il faut comprendre ce sont les raisons qui ont motivé ces crimes, au nom de quelle idéologie avons-nous perpétré ces massacres, ces injustices, ces horreurs ??

Les hommes quel qu’ils soient ont toujours eu besoin, quelle que soit leur nation, de s’approprier les richesses d’autrui. Nous avons connu les invasions, les croisades, les guerres en Europe et même aujourd’hui au Moyen Orient et en Afrique !!

Toutes ces actions, agissements, n’ont eu pour but que l’accroissement des richesses pour une caste dominante dirigeante, mais pas le peuple qui souvent dans ces moments là est victime, souffre des conditions qui lui sont imposées (famines destructions, travail forcé, blessures et morts). Que nous soyons envahisseurs ou envahis ce sont toujours les innocents, les femmes et les enfants qui sont victimes, mais pas les profiteurs.

Si des excuses doivent être présentées, alors que ceux qui en ont profité le fassent mais pas au nom d’un peuple qui n’en est pour rien !!

Les grandes invasions à l’époque féodale perpétrées au nom d’une religion, les expéditions à la découverte des continents n’ont été orchestrées que pour piller les richesses du sol et du sous sol, l’esclavage et l’exploitation du peuple des pays occupés.

Il faut une sacrée dose d’hypocrisie pour engager tout un peuple à s’excuser d’avoir colonisé un pays quand ce n’est qu’une minorité qui à exploité en profitant des sous sols (or, pierres précieuses, pétrole, gaz, uranium etc.), sans parler de la main d’œuvre utilisée en esclavage.

Que ces colonialistes s’excusent serait une bonne chose mais je suis certain qui si l’occasion leur était donnée ils recommenceraient, la duplicité ne les gêne absolument pas. La Lybie, l’Irak et tous les autres pays du moyen Orient ainsi que l’Afrique en font les frais.

Ces repentances ne sont que des salamalecs visant à donner une autre image d’un système capitaliste dont sa seule raison d’être c’est l’exploitation des peuples.

Quand un Président de la Vème république se déplace dans l’un de ces pays, c’est en représentant de commerce qu’il y va. Ce VRP, tout frais payés, plaide les bienfaits des patrons français espérant décrocher quelques marchés ou quelques crédits qui financeront l’enrichissement personnel de certains politiciens malhonnêtes ou couvrira les frais des campagnes électorales !! .

Alors dans ces conditions, c‘est le principe même du colonialisme du capitalisme qu’il faut condamner c,’est faire le procès des décideurs, mais parler de repentance d’un peuple à l’égard d’un autre quand les décisions sont prises par une minorité d’exploiteurs c’est un abus de pouvoir, c’est une tromperie, c’est une lâcheté, c’est un abus de confiance.

21/02/2017



8 réactions


  •  
     
    Pourquoi De Gaulle a laissé tomber l’Algérie française ?
     
     
    1 milliard de francs / an le coût des 5000 colons riches issus des concessions à dividendes garanties des Radicaux Sexialistes Jules Ferry et Co ... les droitdelhommistes qui voulaient soi-disant éduquer petit nègre mais des valets à Rothschild
     
    La SURPONTE algérienne (population doublée en 20 ans ...ça c’est du crime contre l’humanité) était la ruine du paysan souchien qui payait pour élevage
     
    (le père à Giscard l’avait déjà dit à Blum)
     
    Le pétrole coûtait 2 fois plus cher que celui de Libye
     
    Le Sidi Brahim est dégueulasse
     
     
    « 678k€ pour le colon Théo et sa smala de surpondeuses, enquête pour la forme sur pillage des indigènes souchiens ... (mais la justice coloniale Taubira évidement acquittera ...) »
     

     


    • Les déportés colons du colonisateur capitaliste Radical Sesialiste :
       
      « Dans le département de Constantine, les deux tiers des Colons de 1848 ont succombé sans presque avoir touché la pioche ou la charrue. En 1849, le paludisme creusa de nombreux trous dans la population de Mondovi. On évacua une partie des malades sur l’hôpital de Bône et on enregistra plus de 25% de mortalité. Une soixantaine d’individus ne voulant pas demeurer dans cette contrée pestilentielle quittèrent le pays ou se placèrent com me ouvriers agricoles dans les grands domaines des environs. »
       Maxime Rasteil « Le calvaire des colons de 48 »
       
      Les 300 petits copains des RadicauxSexialistes, à « concessions à dividendes garantis » des hypocrites Jules Ferry & Co (écouter Guillemin les débuts de la colonisation youtube)
       
       « Il y a en Algérie, sur environ 1.200.000 non musulmans, exactement 19.400 colons au sens srtict, dont 7.432 possèdent moins de dix hectares et sont de très pauvres gens, à moins qu’ils ne soient des retraités, des commerçants, des fonctionnaires possédant un terrain qui ne les fait pas vivres.
      Des vrais colons, il y en a 12.000 environ, dont 300 sont riches et une dizaine excessivement riches. Avec leurs familles, les 12.000 colons constituent une population d’environ 45.000 personnes.
      Les autres colons, beaucoup plus d’un million d’êtres humains, sont des ouvriers spécialisés, des fonctionnaires, des employés, des chauffeurs de taxi, des garagistes, des chefs de gare, des infirmières, des standardistes, des manoeuvres, des ingénieurs, des commerçants, des chefs d’entrepriseet leur ensemble représente vraisemblablement plus des trois quarts de l’infrastructure économique »

       
      Germaine Tillion dans ’L’Algérie en 1957’
       
       « J’avais honte de ma pauvreté et de ma famille (...) Auparavant, tout le monde était comme moi et la pauvreté me paraissait l’air même de ce monde. » Albert Camus
       
      http://oran1962.free.fr/Photos/FLN-ENF-MUTILES_pet.jpg


    • OMAR 26 février 09:24

      Omar9

      @La Baudruche négrière patronale verdie

      Voici la liste non exhaustive de ceux qui ont été assassinés et leurs têtes coupées et envoyés au Musée de l’homme par un précurseur du Docteur Mengele, un certain docteur Vitale installé à Constantine : Mohamed Lemjad Ben Abdelmalek, Si Mokhtar Ben Kouider El Titatroui, Mohamed Bouchoucha, le chérif Bouziane et son fils âgé de dix-huit ans qui était tellement beau que ses bourreaux ont hésité à couper une si belle tête l’ont épargné puis finalement n’ont pas pu résister à leur cruauté naturelle et l’ont tué, Bouziane El Kala’, le corps momifié de Aïssa El Hammadi.

      Ces restes sont toujours au Musée de l’Homme, gardées dans des boites spéciales où elles ne souffrent ni de la chaleur ni du froid, une attention hautement morale qui me fait éprouver en tant qu’etre humain une reconnaissance éperdue pour la France.


    • OMAR 26 février 09:26

      Omar9

      @La Baudruche négrière patronale verdie

      *L’assassinat de masse :

      -La prise du Ksar de Zaatcha a eu lieu en 1849. La population de tout le ksar a été passée au fil de l’épée, hommes femmes enfants, vieillards. Tout a été rasé. Quelqu’un a raconté ce qui s’est passé, je n’arrive pas à me rappeler de son nom.

      -La prise de Laghouat en 1852 a été racontée par Eugène Fromentin dans son livre « Un été au Sahara » et par le Colonel Pein.

      Je ne reprendrai que le témoignage de Fromentin. Voilà un extrait

      « Sur deux mille et quelques cent cadavres que l’on releva les jours suivants, plus des deux tiers furent trouvés en ville. On marchait sur du sang, les cadavres empêchaient de passer. On dit que pendant longtemps la ville sentit la mort et je ne suis pas sûr que l’odeur ait entièrement disparu. Quand on eut enfoui tous les morts, il ne resta plus personne dans la ville exceptés les douze cents hommes de la garnison. (…) Les chiens eux-mêmes, épouvantés, privés de leurs maître émigrèrent en masse et ne sont plus revenus »


    • OMAR 26 février 09:29

      Omar9

      @La Baudruche négrière patronale verdie

      *Les enfumades

      Qui a dit que l’idée de la chambre à gaz a jailli un beau jour du cerveau malade d’Hitler  ?

      D’autres cerveaux malades, bien après la Déclaration des Droits de l’Homme dans leur pays, et avant les nazis, ont trouvé le bon usage de cette magnifique solution finale.

      C’est le bon père Bugeaud qui a eu cette idée de génie « Enfumez ces misérables comme des renards » disait-il à ses troupes. Et on enfuma à tour de bras : Cavaignac, Pelissier, Saint Arnaud et d’autres encore se firent les exécuteurs de cet ordre criminel.

      Là aussi je ne me permets qu’une seule citation, celle du commandant Christian Robin dans son livre «  L’Afrique Française  » paru aux éditions Barbier en 1846. Il écrivait ceci au sujet de l’enfumade infligée à la tribu des Ouled Riah par Pélissier  :

      « J’ai visité les trois grottes, voilà ce que j’ai vu : A l’entrée gisaient des bœufs, des ânes, des moutons ; leur instinct les avaient conduits à l’ouverture de la grotte pour respirer l’air qui manquait à l’intérieur. Parmi ces animaux, et entassés sous eux, on trouvait des hommes, des femmes et des enfants. J’ai vu un homme mort, le genou à terre, la main crispée sur la corne d’un bœuf. Devant lui était une femme tenant son enfant dans ses bras.. Cet homme, il était facile de le reconnaître, avait été asphyxié ainsi que la femme, l’enfant et le bœuf, au moment où il cherchait à préserver sa famille de la rage de cet animal. Les grottes sont immenses, on a compté 760 cadavres… »


  • Alren Alren 25 février 12:45

    au nom de quelle idéologie avons-nous perpétré ces massacres, ces injustices, ces horreurs ??

    Ce « nous » est hors de saison comme aurait dit Molière.

    Si vous avez commis des massacres, ce n’est pas mon cas !

    Non, nous ne sommes pas coupables des massacres commis par les Romains lors de la conquête de la Gaule.

    Nous ne sommes pas coupables des horreurs commises en France par la Sainte Inquisition.

    Nous ne sommes pas coupables des massacres commis par les musulmans lors de leur conquête du pourtour méditerranéen.

    Nous ne sommes pas coupables des massacres perpétrés par les rois africains (avant la colonisation) dans leurs conquêtes de territoires.

    Nous ne sommes pas coupables des massacres perpétrés par les Amérindiens contre d’autre Amérindiens avant l’arrivée des Blancs.

    Nous ne sommes pas coupables des horreurs de l’esclavage qu’il soit arabe ou occidental.

    Nous ne sommes pas coupables des massacres durant des guerres voulues par des criminels qui savaient qu’elles tueraient des millions de personnes.

    Nous ne sommes pas coupables de l’extermination des Juifs par les nazis.

    Les coupables sont ceux qui ont ordonné de tuer et ceux qui leur ont obéi. Pas « nous ».

    Et tous les coupables sont morts depuis longtemps.


  • Michel Maugis Michel Maugis 25 février 15:44


    LE COUPABLE EST LA PROPRIÉTÉ PRIVÉE DES MOYENS DE PRODUCTION. !

    Et tous ceux qui ne veulent absolument pas la mettre en cause sont donc coupables.

    L’histoire n’est que l’histoire de la lutte de classe : supprimons la propriété privée qui divise la société en deux classes antagonistes.

    Le reste est de l’hypocrisie pure.

  • OMAR 25 février 21:20

    Omar9

    Vive la « Libertad14 » de la censure :

    Pitoyable....


Réagir