mardi 7 janvier - par coquecigrue

Retraite

 

Retraite de base versée par le régime général de la Sécurité sociale

 

Le montant minimum de la retraite de base dans les régimes alignés est appelé minimum contributif. En plus de la condition du taux plein, l’assuré qui peut en bénéficier doit respecter les conditions suivantes :

  • Avoir liquidé toutes ses pensions de retraite dans les régimes de base et complémentaire

Le montant de toutes ces pensions ne doit pas dépasser un plafond défini, 1 191,57 € par mois en 2020. Auquel cas, le dépassement est réduit de la somme versée

Le montant du minimum contributif entier est fixé à 642,93 euros par mois en 2020 ou 7715,17 € par an en 2020.

  • Lorsque l’assuré réunit au moins 120 trimestres cotisés dans le régime général, le minimum contributif est majoré à hauteur de 8 430,56 € par an en 2020 ou 702,55 € par mois en 2020.

 

Le montant maximum de la pension de retraite de base versée par le régime général de la Sécurité sociale ne peut pas dépasser 50 % du plafond de la sécurité sociale applicable l'année du départ à la retraite.

Ainsi, en cas de départ à la retraite en 2019, la retraite de base ne peut pas dépasser 1688,50 € par mois.

 

Toutefois, vous pouvez dépasser ce maximum si vous bénéficiez du droit à majoration de votre pension. 

Publicité

1- Le montant de votre pension de retraite est majoré si vous avez eu au moins 3 enfants.

Les enfants pris en compte sont :

  • les enfants que vous avez eu (y compris un enfant mort-né),
  • et les enfants à votre charge ou à la charge de votre époux(se) que vous avez élevés pendant au moins 9 ans avant 16 ans.

Taux de la majoration

La majoration est égale à 10 % du montant de la pension.

2- Vous pouvez bénéficier d'une majoration de votre pension de retraite pour aide constante d'une tierce personne :

  • si vous êtes invalide et dans l'obligation de recourir à l'assistance d'une tierce personne pour effectuer les actes ordinaires de la vie,
  • et si vous êtes titulaire d'une pension de retraite attribuée en remplacement d'une pension d'invalidité,
  • ou si vous êtes titulaire d'une pension de retraite attribuée pour inaptitude au travail.

La condition d’invalidité doit être remplie à partir de la date de liquidation de la pension de retraite et au plus tard avant l'âge ouvrant droit automatiquement à pension de retraite à taux plein.

Montant : Le montant de la majoration est fixé à 40 % du montant de votre pension de retraite sans pouvoir être inférieur à 13 463,12 € par an (soit 1 121,92 € par mois).

 

Votre retraite complémentaire s'ajoute à ce montant maximum.

Jusqu'à présent, au cours de sa vie professionnelle, le salarié du secteur privé acquérait des points de retraite au régime ARCCO (non-cadre) ou aux régimes ARRCO ET AGIRC (cadre ou assimilé) par le biais de cotisations patronales et salariales.

Publicité

À partir du 1er janvier 2019, tous les salariés du privé acquièrent des points de retraite complémentaire au régime unifié AGIRC-ARRCO.

Chaque année le régime va attribuer une valeur à ces points de retraite. Ces derniers seront au moment de la liquidation convertis en euros afin de délivrer la pension de retraite.

Cette pension complémentaire s’ajoutera à la pension de retraite de base.

 

ARRCO-AGIRC  : un régime en points 

Le régime de retraite complémentaire fonctionne sur la base d'un cumul de points acquis tout au long de la vie professionnelle du salarié sur la base de cotisations prélevées sur son salaire par les employeurs successifs.

Chaque année, l'AGIRC-l'ARRCO attribue une valeur à ces points de retraite.

À partir du 1er novembre 2019, la valeur du point AGIRC-ARRCO est de 1,2714 €.

La valeur du point changeant chaque année, il est difficile de prévoir précisément quel sera le montant de la pension de retraite complémentaire avant d’avoir liquidé sa retraite.



12 réactions


Réagir