mardi 1er décembre 2020 - par Carlo Gallo

Surtitre : Bayramdan sonra

Titre : Le Sénat français vient d’adopter [1] une Résolution sur le conflit du Haut-Karabagh !

Le 25 novembre, plus de quinze jours après la fin de la guerre du Haut-Karabagh, le Sénat français condamne le comportement turc et azerbaidjanais.

C’est ce retard à l’allumage qui m’a donné l’idée d’utiliser l’expression turque « Bayramdan sonra » comme surtitre à ce papier…

Effectivement, c’est trop tard !

Je ne vais pas reprendre ici les termes de cette condamnation. J’ai juste envie de poser une seule question : Avez-vous fait traduire cette belle Résolution en arménien pour que les réfugiés, les blessés, les familles et proches des morts et des disparus, en prennent connaissance ?

Publicité

Certes, je ne minimise pas cet élan de bonne volonté et de bonté, cependant, cette Résolution n’a aucune valeur pratique, n’a aucune valeur contraignante et ne sera jamais appliquée, à moins que la France ou l’Union européenne (on peut rêver !) en décident autrement et se mettent à faire la guerre à la Turquie et à la Russie…

C’est bien avant qu’il fallait taper du poing sur la table et empêcher l’islamo-fasciste Erdogan de mettre la main sur l’Azerbaïdjan, car c’est ce qui s’est passé d’abord.

Ensuite, il fallait dire à Poutine qu’il ne pourrait pas jouer avec le sort des peuples éternellement en instrumentalisant la haine.

Même à la fin d’un conflit, une porte est laissée entrouverte pour pouvoir rallumer la flamme de la haine si jugé nécessaire par la puissance dominante (en l'occurrence la Russie et la Turquie) ; c’est ce qui s’est passé dans le Haut-Karabagh : le sort du territoire n’est pas celé et les haines ont atteint leur paroxysme : le conflit suivant est en gestation…

Mais, c’est l’application de la politique telle que l’on imaginée les Anglais tout au long des siècles de colonialisme que Poutine et Erdogan appliquent ; Poutine ne fait que copier, en plus brutal, les Anglais ; son « ami » Erdogan, ne fait que le suivre, en encore plus brutal.

Pourtant, le Sénat a constaté les violations des droits de l’homme et les atrocités commises par les azéro-turco-djihadistes ; il les a constaté bien avant la signature du cessez-le-feu…mais personne n’a bougé ! Une fois que les agresseurs ont obtenu pratiquement ce qu’ils voulaient, et les Arméniens tués ou chassés de leurs foyers, on reprend le cours des choses avec de belles déclarations et de beaux hommages rendus aux victimes ! C’est trop tard !

Publicité

La seule question qui vaille est : Qu’a-t-on fait pour éviter les dizaines de milliers de réfugiés, les milliers des morts, le nettoyage ethnique, le nouveau génocide, la peur tout simplement ?

Rien !

 

[1] Le 25 novembre 2020. Texte de la Résolution : http://www.senat.fr/leg/ppr20-145.html

 



5 réactions


  • jymb 1er décembre 2020 12:55

    Le droit d’ingérence et autres interventions OTAN/ONU/droits de l’Homme sont à géométrie très très variable 

    Devant l’Histoire il est certain que la passivité et l’indifférence des nations leur sera impardonnable 


    • vraidrapo 1er décembre 2020 18:52

      @jymb
      Devant l’Histoire il est certain ...

      Il est certain que « rien du tout ».
      Après le Génocide des Arméniens, les gouvernements truc et israélien ont grenouillé ensemble à Washington pour que les Chambres repoussent les Motions de Reconnaissance. Il a fallu attendre 2019 pour que ça passe mais, la Maison Blanche n’a pas transformé l’essai...
      Même la Panthéonisée Simone Weill, première présidente du Parlement européen était opposée : « il ne faut pas galvauder l’Unicité de la S H O A H » !!!!!!
      Après le déclenchement des hostilités par l’Azerbaidjan, Israël lui a renouvelé le stock de Drones en chargeant 6 avions cargos de Mlle Aliyev pendant le Yom-Kippour dans le désert du Néguev.
      A la gloire du dieu du peuple élu... (de peu)
      Il faut lire la justification pitoyable du président israélien Rivlin !


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 1er décembre 2020 14:24

    A la faveur des incertitudes présidentielles étasuniennes, le Pentagone a été doublé par ses alliés britanniques.

    Londres et Ankara ont renoué leur alliance de l’époque ottomane qui était tombée en désuétude quand Ankara s’était aligné sur Berlin. C’est curieux comme la carte géopolitiques ont tendance ces derniers temps à vouloir effacer les traces des deux guerres mondiales.

    Washington et Moscou n’ont rien gagné.

    Par contre, Soros et les Arméniens ont beaucoup perdu.


    • vraidrapo 1er décembre 2020 18:02

      @Séraphin Lampion
      Tu devrais éviter de recopier les bêtises de Thierry Meyssan dans Voltairenet.
      Il ne comprend rien à l’Histoire du Caucase, il a avoir beau grenouillé au MO depuis quelques années... pour comprendre le Caucase il faut de la bouteille. Ca ne s’improvise pas en solitaire.. ou bien il faut avoir les bons conseillers qui donnent les bons repères.


  • vraidrapo 1er décembre 2020 18:37

    Un peu de Complotisme puisque c’est à la mode.

    Comme je l’ai déjà écrit une ou eux fois, les exposés quotidiens d’Eric Zemmour deviennent très pertinents si on sait les prolonger. Dernièrement, il explique le désintéressement du Pape François à propos du christianisme en Europe pour absence d’avenir. Il impute cette déchéance à la politique même du Vatican lors de l’Encyclique Vatican II. Sans entrer dans le détail.

    Chacun se souvient que le pape Jean XXIII était l’instigateur de Vatican II. Si on regarde d’un peu plus près on apprend avec surprise que ce Pape était franc-maçon dans 4 loges dont la Loge Ghedulah de Constantinople en même temps que Mme Golda Mëir et Yitazk Rabin, l’homme par qui la Paix aurait pu régner en Palestine. C’est au cours de Vatican II que le caractère déicide de la Nation juive a été aboli.

    Avec les mots clefs : Jean XXIII, Loge, Ghedulah, Golda Meïr etc.. on peut obtenir quantité de liens comme celui-ci

    http://blog.catholicapedia.net/2020/03/01/du-nouveau-sur-roncalli-jean-xxiii/


    Cette introduction pour expliquer qu’un pays minuscule, l’Arménie, affublé de la « qualité » de premier état chrétien du monde, victime de Génocide et de pogroms à répétitions, prétexte à interventions étrangères de toutes sortes depuis des siècles, n’est pas viable car il n’intéresse plus personne.

    Ses habitants devraient monnayer leur exil vers des cieux cléments à l’écart des soubresauts émanant des convoitises de l’Or Noir, sinon les mères n’auront pas fini d’enfanter des victimes pour le bourreau… turc en l’occurrence.

    (« le turc est passé par là, tout n’est que ruines et deuil »)


Réagir