jeudi 27 janvier - par VICTOR Ayoli

TUER EDF ! Sarko l’a entamé, Macron va l’achever

Par magouilles électorales, le président Macron est en train d’achever l’un des plus beaux fleurons de l’industrie française, EDF. Ceci pour s’aplatir devant les ukases de l’Europe ultralibérale qu’il dirige pour six mois. Il pourrait profiter de cette opportunité pour renverser la table mais non, il se vautre dans l’obéissance la plus veule au Graal des maastrichiens les plus obtus : la concurrence, la très sainte CON-CUL-RANCE « libre et non faussée » qui impose à EDF de se ruiner pour racheter au prix fort de l’électricité qu’elle devra revendre au rabais à ses concurrents qui, eux, ne participent en rien à la production, à l’entretien des réseaux, à la recherche. Des parasites, de simples morpions qui s’engraissent sur le lard de plus en plus maigre des Français.

La concurrence ! La concurrence « libre et non faussée ». Voilà la Graal de l’Europe ultralibérale chère à Sarko, à Hollande, à Macron et à leurs complices de Bruxelles. Au nom de ce précepte à la Kon, le marché de l’électricité a été dérégulé en 2007. On a alors vu des requins genre Poweo, Direct Energie, GDF-Suez devenu Engie faire flèche de tous bois, même des plus vermoulus, pour attirer dans leurs rets les clients, entreprises comme particuliers. Avec des méthodes commerciales tangentant l’escroquerie, l’arnaque et l’abus de faiblesse.

« La concurrence ! La concurrence ma bonne dame ! Cette invention formidable qui fait baisser les prix ! Vous paierez votre électricité moins chère avec nous ! » Ben voyons… En matière d’électricité, partout où la concurrence a sévi, c’est le contraire qui s’est produit… Mais chut ! Faut pas le dire ! Mais ceux qui ont cédé devant ses sirènes ont compris leur douleur.

Une Assemblée nationale sarkocompatible a voté la loi NOME n° 2010-1488 du 7 décembre 2010 portant sur la nouvelle organisation du marché de l’électricité. Plus connue sous le nom de loi NOME, cette loi scélérate est entrée en vigueur le 1er juillet 2011.

La loi NOME, quèsaco ? Un truc particulièrement tordu. Un modèle d’arnaque à grande échelle. Il se trouve que la France - à travers les centrales EDF, payées et subies dans leur option nucléaire par les Français - produit l’électricité la moins chère d’Europe. Peut-on s’en plaindre ? On se farcit souvent contre notre gré les centrales nucléaires, alors autant en tirer quelques bénéfices. Logique non ? Ben non ! Pas pour les tronches d’œufs de la Commissions européenne. Les opérateurs privés qui se sont lancés sur le marché (Total, Poweo, Direct Energie, GDF-Suez) n’arrivent pas à s’aligner sur les tarifs d’EDF, entreprise publique, propriété des Français. Alors qu’est-ce qu’ils font ? Ben, ils en appellent à la sacro-sainte « concurrence libre et non faussée », parangon de l’Europe ultralibérale que nous devons subir (merci Sarko qui s’est assis sur le « Non » du peuple).

Ce qui se traduit par l’énormité ubuesque suivante : dans le cadre de cette loi Nome, le nuisible gouvernement macronien veut contraindre EDF à vendre le quart de sa production d’électricité d’origine nucléaire à ses concurrents à un tarif assez favorable pour qu’ils puissent tailler des croupières à l’entreprise publique ! Incroyable mais vrai !

Eh ! Oh ! Et le manque à gagner d’EDF (NOTRE entreprise), qui est-ce qui va le combler ? Eh ! Mon con ! Ben, toi, ben, moi, ben nous, les cochons de payants pardi !

Putaing ! Mais pourquoi vouloir changer un système – celui d’EDF entreprise nationale – qui marche bien au profit d’un autre qui ne marche pas ? « La concurrence mon bon ! La concurrence « libre et non faussée ».

Et merde ! (Ce n’est plus un gros mot)



37 réactions


  • chantecler chantecler 27 janvier 13:22

    Ben oui,

    Théoriquement la concurrence fit baisser les prix .

    Aujourd’hui c’est le contraire : elle les fait augmenter voire exploser .

    Va comprendre !


    • sylvain sylvain 27 janvier 14:05

      @chantecler
      mais il n’y a pas de concurrence ! EDF produit toute l’élec en france, par contre les profits vont dans les poches d’on ne sait quels capitalistes qui profitent du marché libéralisé .Le problème étant : si celui qui doit investir dans des infrastructures industrielles (très lourdes en plus) ne capte pas les profits des investissements déja réalisés, comment ( et pourquoi) va t il investir dans les nouveaux


    • Ruut Ruut 27 janvier 16:35

      @chantecler
      C’est parce que la concurrence est bidon.
      Si le producteur était garant de la production et de la distribution, les concurrents bidons n’existeraient plus.
      Or, nous avons affaire à des revendeurs qui ne produisent rien.
      Bilan le seul véritable producteur est assassiné par un état mafieux.

      Avec l’arrivée des voitures électriques les blackouts à venir vont clairement faire tache......

      Il est peut-être temps d’investir dans des groupes électrogène, l’histoire de se prémunir du foirrage galopant.


    • mmbbb 28 janvier 08:50

      @chantecler étonnamment le gaucho pu jus Melenchon est pour l éolien .Il ne semble pas avoir étudier son dossier Il ne fait pas la différence entre une production d electricité pilotable et par intermittence Il fait comme Hollande qui a sacrifié Fesenheiem pour les voix des ecolos . Derrière l éolien c est une grosse magouille 
      entretenu par les fonds de pensions et les investisseurs étrangers . Cette gauche n est plus capable de défendre ce que fut cette entreprise qui a su assurer a notre pays un des meilleurs reseaux de distribution . Vive Mélenchon Vive les ecolos :
      la gauche est devenue une gauche pitoyable 


    • Pimpin 28 janvier 11:14

      @chantecler
      Il n’y a pas de concurrents, juste des parasites à qui l’état oblige EDF à vendre de l’énergie à bas coût pour qu’ils puissent la concurrencer.


  • sylvain sylvain 27 janvier 14:08

    EDF se fait piller, comme toutes les entreprises nationales .Les investissements que nous et nos parents ont réalisés vont dans les poches de black rock et autres pirates, autrement dit dans celles des grands requins de la finance mais aussi des classes aisées occidentales qui placent leur pognon dans ce genre de saloperies.


  • gardiole 27 janvier 14:20

    Il y aurait vraiment concurrence si tous les fournisseurs d’électricité produisaient eux-mêmes celle qu’ils vendent, ou l’achetaient à d’autres producteurs, au prix du marché ou à un prix négocié.

    Celle que nous voyons là n’est ni libre, ni non faussée, demandez à EDF.


    • voxa 27 janvier 18:52

      @gardiole

      "demandez à EDF.

      "

      mais sont-ils au courant chez EDF.....


    • voxa 28 janvier 05:23

      @gardiole

      "Celle que nous voyons là n’est ni libre, ni non faussée, demandez à EDF.

      "

      Oui, mais comment ne pas faire plaisir au plus grand pollueur, voleur et esclavagiste
      de la planète...

      Je ne le cite pas, mais son nom commence par un T et il y a au total 5 lettres...

      ...


    • mmbbb 28 janvier 10:15

      @gardiole beaucoup de fournisseurs qui n en sont pas achètent des certificats et fourbissent l electricité Un tour de passe passe habillé par le logo « ENERGIE VERTE » . Total a compris la demande et s est recyclé aussi dans l "eolien .
      Son PDG arbore son logo vert 
      Sauf que l eolien c est de l arnaque et que les consommateurs par exemple doivent payées des taxes de raccordement au réseau . Derrière l eolien et l abandon du nucleaire il a y a aussi les fournisseurs de gaz . L Allemagne est un exemple .
       Lorsque l on voit des cretin de Cabanel dans ce média , chantre de l eolien et anticapitaliste notoire comme Melenchon ; ces personnes sont atteintes de schizophrénie et on mesure la décrépitude de la pensée de gauche.
      PS le par eolien de la baie de St Brieuc est un investissement d un fond de pension espagnol Iberdola 
      Quant au recyclage , les pales par exemple el sont enterrées apres avoir été découpées mais un ecolo vous ne le dira pas . 
      In fine, il n y a rien de plus capitaliste que l energie verte ! 


  • chantecler chantecler 27 janvier 16:47

    Il faut s’entendre sur les mots : on a multiplié les sociétés de distribution au nom de la concurrence , principe sacro saint dans l’UE .

    On fait entendre par ailleurs que l’électricité EDF est produite à un coût trop bas pour être concurrencée par les différents autres pays .

    Du coup pour respecter la concurrence , on impose l’augmentation des tarifs de 50 % ...

    C’est du moins ce que j’ai entendu à travers nos médias officiels .

    ( par contre on ne parle pas du coût des investissements faits par ces autres pays...)

    Maintenant j’ai constaté, comme vous tous, que quand il y a une forte hausse des tarifs gaz électricité carburants, eau etc , il y a toujours des experts, des spécialistes , pour nous donner des bonnes raisons autres que spéculatives .

    Restent les problèmes de fond : le vieillissement des centrales nucléaires , leur futur remplacement à des prix prohibitifs , le nombre de centrales en arrêt aujourd’hui , les taxes que ça rapporte à l’état , etc etc ...

    Bref on nous dit pas tout .

    Et peut être même que l’on se fiche carrément de notre gueule ...


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 janvier 17:12

    Faudrait juste m’expliquer en quoi EDF est tellement lésé, puisque le nucléaire ne dépend pas des prix du gaz ? Les trous à plusieurs milliards annoncés sont-ils crédibles ? Faut-il croire des gens qui par ailleurs n’aiment pas le nucléaire ? Si le gouvernement ne faisait rien pour faire baisser les prix ne pleureraient-ils pas aussi ?

    Autant de questions dont nous n’auront pas la réponse ici.


    • Matlemat Matlemat 27 janvier 18:10

      @Olivier Perriet
      EDF doit acheter une partie au prix fort au marché pour revendre à prix cassé à la concurrence d’ou la perte. 


    • voxa 27 janvier 19:17

      @Matlemat

      Sans compter l’arnaque du prix du méga watt fournit par le racket de l’éolien...


    • mmbbb 28 janvier 11:36

      @Olivier Perriet renseignes toi !  Matlemat et Voxa donnent un embryon de réponses . Le paradoxe avec ces « energies renouvelables » est qu elles sont soutenues par des anticapitaliste en l occurrence Melenchon et que ce mode de production a été investi par des capitalistes Si Total investit dans l Eolien ce n est pas par philanthropie. Quant le nucleaire sera a plat TOTAL fourguera du gaz  Je me répète 


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 janvier 17:31

      @Matlemat

      EDF étant le principal producteur d’électricité, cela voudrait dire qu’il y a un autre EDF caché qui fourni du courant ? 


  • Matlemat Matlemat 27 janvier 18:26

     Le nucléaire se maintient à cout de subventions de l’état comme pour le faux arrêt anticipé de Fessenheim.

     

      

     

     


    • Pimpin 28 janvier 11:18

      @Matlemat Non ! le nucléaire est très rentable.


    • mmbbb 28 janvier 12:11

      @Matlemat le nuclaire , ce sont des gros investissements sur plusieurs dizaines d’années . Seul un Etat peut avoir ce type d investissement .
       La transition énergétique ( un non sens en physique ) coute tres cher a l Allemagne Ce pays a besoin de thermique dont du gaz et beaucoup . Le prix de l électricité augmentera et demain il y aura des mouvements gilets jaunes « electricité » .
      Une avancée sociétale voulue par cette mouvance qui accentuera la délocalisation et donnera du bonheur à l ouvrier chinois . les chinois ont d enormes reserve de charbon et ils n arrêteront pas du jour au lendemain cette ressource pour le plaisir des ecolos en trottinettes Ces derniers veulent du tout electrique notamment les voitures mais leur alimentation en electricite reste un mystère . 


    • Matlemat Matlemat 28 janvier 20:30

      @mmbbb
      Le privé refuse de se lancer seul par manque de rentabilité et certainement trop de risques.

      La transition coute cher à l’Allemagne, peut être qu’elle en a les moyens contrairement à nous pour qui la seule option est de rafistoler les réacteurs actuels pour les faire durer.

       Pour le reste l’Allemagne se porte plutôt bien malgré le fardeau, et oui, le charbon c’est un problème mondial pas prêt d’être réglé dont le nucléaire n’aura qu’un rôle négligeable au niveau du climat.


    • Matlemat Matlemat 28 janvier 20:32

      @Pimpin
      C’est rentable surtout quand on part avec la caisse en laissant le démantèlement et les déchets pour les suivants...


    • Pimpin 28 janvier 23:38

      @Matlemat Non justement, quand on ne gaspille pas l’argent d’EDF dans des opérations stupides, quand on ne la pille pas en lui imposant des parasites, quand on ne détruit pas sa structure, c’est rentable. Personne en fait n’est parti avec la caisse, l’argent a tout simplement été gaspillé.


    • Pimpin 28 janvier 23:39

      @Matlemat Ben non ! en Allemagne ça fonctionnait très bien, mieux qu’en France, jusqu’à ce que les politiques détruisent tout.


    • Matlemat Matlemat 29 janvier 15:17

      @Pimpin
      La preuve qu’on est incapable de gérer quelque chose d’aussi sérieux qui engage sur des générations, le nucléaire a grande échelle reste encore une expérimentation et on en a pas encore fait le bilan.


    • Matlemat Matlemat 29 janvier 15:19

      @Pimpin
      Je vois la situation économique de l’Allemagne comparé à la France, ces gens là ne doivent pas être si stupides et c’est pas le genre à jeter de l’argent en l’air comme chez nous.


    • Pimpin 29 janvier 23:46

      @Matlemat Ils feraient encore bien mieux s’ils n’étaient pas plombés par les mesures stupides des verts.


    • Matlemat Matlemat 30 janvier 01:00

      @Pimpin
      Alors nous on ferait pire... 


  • sirocco sirocco 27 janvier 19:54

    « Macron est en train d’achever l’un des plus beaux fleurons de l’industrie française, EDF. »

    Depuis qu’il s’est fait la main avec la branche turbines d’Alstom, le dictateur n’a cessé de brader (au bénéfice des concurrents yankees) ou détruire les industries et services français. 

    Actuellement, il fait la peau de la SNCF et d’EDF.

    S’il est réélu (lui ou n’importe quel européiste), il s’en prendra ensuite à Airbus. Il a d’ailleurs commencé à lui faire des misères en privant cette société d’un contrat de 5 milliards d’euros passé avec Qatar Airways, au profit de Boeing bien entendu.


  • Captain Marlo Captain Marlo 27 janvier 20:31

    Putaing ! Mais pourquoi vouloir changer un système – celui d’EDF entreprise nationale – qui marche bien au profit d’un autre qui ne marche pas ? « La concurrence mon bon ! La concurrence « libre et non faussée ». Et merde !

    Pourquoi ? Parce que la majorité des Français a le cerveau lessivé par la propagande européiste. Ils ne font pas le lien entre le déclin français et les Traités européens. Bien aidés par les médias et la classe politique, d’une discrétion de violette, dès qu’il s’agit des Traités.

    La mise en concurrence d’EDF relève de la même logique que celle de la SNCF : c’est l’application des articles 106 et 121 du TFUE, le Traité de Fonctionnement de l’UE.

    Il faut sortir de se bouzin libéral européen, où nos impôts finissent dans les poches privées. Alors que la population, l’économie, les infrastructures, comme celles du nucléaire, & les services publics ont tant besoin de financements !

    Sortir de l’UE pour s’occuper de nos affaires, comme 170 pays souverains dans le monde. C’est le seul moyen de remplacer ces Traités libéraux, par des accords de coopération gagnant/gagnant, avec des pays comme la Russie et son gaz, une histoire agitée à cause des conflits incessants avec les USA et ses vassaux divers.


    • mmbbb 28 janvier 12:29

      @Captain Marlo si l on continu sur cette voie , certains ingénieurs avertissent d un « black out » . Ce sera tres bien ainsi 


  • saint louis 27 janvier 22:11

    En ce qui concerne la SNCF un peu de concurrence serait un avantage.

    Dans le même esprits que la feu SNCM, qui en ayant perdu son monopole à disparu en quelques mois, la clientèle s’étant ruée sur l’autre compagnie Italienne jamais en grève.

    Pour EDF la manœuvre politique est différente et plus sournoise car la vente des barrages à des entreprises privés est programmé,

    Quid de la coordination dans le production et niveau sécurité, le délire total.

    Nous sommes dirigé par des fous !


  • agent ananas agent ananas 28 janvier 06:30

    FREXIT, vite !


  • zygzornifle zygzornifle 28 janvier 08:54

    Le seul survivant a Macron sera Macron ....


  • Pimpin 28 janvier 11:17

    La casse d’EDF a commencé dans les années 90 quand des politiques ont remplacé les ingénieurs à sa tête. Ils ont appliqué la politique de l’UE. 

    Résultat : EDF en 25 ans avait mis en service 58 réacteurs nucléaires, mais en 18 ans n’a pas été capable de mettre en service un seul EPR. Normal toute sa structure a été cassée, son argent gaspillé dans des investissements pourris à l’étranger.


    • mmbbb 28 janvier 12:43

      @Pimpin il s agit de la casse generale de la France ! Rappelez vous les Amércains achetant la filière haute technologie des turbines d alstom . Une technologie duale civile et militaire 


    • Pimpin 28 janvier 12:53

      @mmbbb
      Tout à fait, mais là on parle du cas particulier EDF, qu’en plus je connais bien pour y avoir fait ma carrière.


  • zygzornifle zygzornifle 28 janvier 17:48

    Macron est tellement intelligent qu’il suffirait de brancher son cerveau sur le réseau, ainsi on pourrait arrêter toutes les centrales, les barrages, les éoliennes et les panneaux, on aurait du jus de neurones bio pour des décennies .... 


Réagir