mardi 20 février - par Gérard Luçon

Ukraine : un document datant du 25 février 2022

Devant l’impuissance de la « communauté internationale » à employer la force quand elle l’aurait dû selon ses propres critères, devant le « deux poids deux mesures » des jugements moraux portés sur l’action de la Russie, Poutine avait le champ libre …

Publication sur Seneplus le 03/03/2022

 

Document écrit le 25 février 2022 par le Général Lalanne-Berdouticq au lendemain de l’invasion russe de l’Ukraine.

Précision : Alexandre Lalanne-Berdouticq est colonel de l’armée de terre. Saint-Cyrien, il a servi dans l’infanterie de montagne, aéromobile et la légion étrangère, dont il a commandé le régiment stationné en Guyane française. Breveté de l’École supérieure de guerre, il a également servi en états-majors. En écoles il a commandé une promotion de saint-cyriens et été instructeur au Collège interarmées de défense. En opération il a particulièrement servi dans les Balkans et au sud-Liban, dont il est rentré à l’été 2007 après un séjour d’un an à la finul2. Marié et père de quatre enfants, il a écrit de nombreux articles traitant surtout de géopolitique.

« Chers amis,

Quelques-uns parmi vous m’ont demandé de leur faire part de mes premières estimations concernant la guerre qui vient d’être déclenchée en Ukraine par l’offensive de l’armée russe le 24 février à 4 heures du matin.

Je les remercie de m’avoir conservé leur confiance car je faisais partie de ceux qui, nombreux, ne croyaient pas à une offensive massive sur l’Ukraine tant ses aléas sont grands vus sur le long terme.

Nous verrons rapidement les causes lointaines, les causes proches et ce qu’il me semble important des causes immédiates de cette offensive aux développements et aux imprévisibles conséquences.

Les causes lointaines

Nul ne peut contester que l’Ukraine et la Russie, si elles ne sont pas strictement le même pays, sont indissolublement liées par l’histoire. La Russie fut créée à Kiev au IXe siècle après les invasions mongoles et l’on parla d’abord de « Russie kiévienne », des siècles avant de parler de « Russie moscovite ». Un Ukrainien est chez lui en Russie, comme un Russe l’inverse. C’est un fait et Poutine, comme tout Russe pénétré de patriotisme en est convaincu, avec raison.

L’Ukraine fut indépendante au sens juridique du terme pendant très peu de temps de sa longue histoire et je me rappelle ce général ukrainien nous faisant à Kiev un exposé sur ses forces armées, alors que je participais à un voyage militaire en 1994. Il nous dit : « Depuis 1991 c’est la troisième fois que l’Ukraine est indépendante. Je ne sais combien de temps elle le restera ; nous verrons ». De fait elle le fut entre 1918 et 1921 suite à une décision de Lénine, une autre fois, nommément, dans les années 1941-43 après l’attaque allemande, et enfin depuis 1991 après la chute de l’URSS. Il se peut donc que cette troisième indépendance ait pris fin le 24 février 2022.

Toujours est-il que, vu de Moscou, Kiev n’est pas une capitale nationale mais la capitale de la première Russie et celle d’une sorte d’Etat-province intrinsèquement lié à la Russie.

Dernière des causes lointaines de cette guerre : l’effondrement de l’URSS en 1991 conséquence de la chute du Rideau de fer en novembre 1989.

1991 fut vécu par tous les patriotes soviétiques qui pour beaucoup n’étaient en fait que des patriotes russes, comme la plus grande catastrophe du siècle. La « Deuxième puissance du monde », militairement et diplomatiquement parlant, était rayée de la carte et ne comptait plus sur l’échiquier mondial. Cet immense ensemble eurasiatique (qui, ne l’oublions jamais, s’étend sur ONZE fuseaux horaires, de Kaliningrad sur la Baltique au détroit de Behring) allait s’enfoncer dans une crise dont nous n’avons pas mesuré l’insondable profondeur et la dramatique intensité pour les populations russes et associées.

L’Occident de son côté se réjouissait avec raison. En effet, comment ne pas avoir été euphorique, en voyant enfin « l’Europe respirer de ses deux poumons » (selon Jean-Paul II), libérée de l’occupation ou de la tutelle soviétique et renouer avec l’Ouest qui avait quant à lui préservé sa liberté. Polonais, Hongrois, tchèques et Slovaques, Roumains et Bulgares rejoignirent ensuite plus ou moins rapidement l’Union européenne.

Cependant les vainqueurs, tout enivrés de leur succès qui était plus dû à l’effondrement de leur adversaire qu’à leurs propres efforts, se montrèrent incapables de dominer leur sentiment de victoire et humilièrent leur ancien ennemi, Moscou.

Tragique erreur.

Les causes proches

Sans entrer dans le détail car nous manquons de temps, il convient de se souvenir des conditions de la réorganisation de la nouvelle Europe. Me trouvant à l’Ecole de guerre à cheval sur la « Chute du mur » (89) et les débuts de cette période, j’en ai un souvenir précis.

La terreur des alliés de l’OTAN vainqueur était alors le devenir des moyens de la puissance nucléaire russe déliquescente. Que deviendraient les centaines de missiles sol-sol russes stationnés au Kazakhstan et en Ukraine ? Que deviendraient les centaines de missiles mer-sol des Flottes du Nord et du Pacifique si le pouvoir moscovite s’effondrait complètement ? Il s’agissait de plus de trois mille têtes nucléaires, dont des centaines mégatonniques (puissance de la bombe d’Hiroshima : 20 000 tonnes d’équivalent TNT. Les Russes possédaient en 1991 certaines têtes d’une puissance de 20 MILLIONS de tonnes d’équivalent TNT). Or, si les missiles et leurs têtes étaient stationnés pour certains hors de la nouvelle Confédération des Etats Indépendants, le système de déclenchement et de contrôle des frappes résidait heureusement à Moscou.

C’est donc bien avec Moscou qu’il fallait traiter avant que tout s’effondre (Il se révéla que jamais le contrôle des missiles n’échappa au pouvoir central et qu’aucune tête ne tomba entre des mains indésirables, par exemple des trafiquants internationaux voulant monnayer sa matière fissile. Toute mise en œuvre de ces têtes étant techniquement impossible, la matière fissile aurait pu être utilisée pour confectionner un « bombe sale » irradiant une région après dispersion de cette matière hautement radioactive).

Il fut donc convenu avec Gorbatchev, mais sans qu’un traité en bonne et due forme soit signé, que s’il acceptait de rapatrier ses têtes nucléaires et de démanteler sur place les missiles stationnés à l’extérieur, les Alliés n’étendraient pas ensuite l’OTAN jusqu’aux frontières de la Russie ou de son « Etranger proche », autrement dit de son « glacis vital » tel que conçu par Moscou. Ce glacis vital comprend : les pays baltes, la Biélorussie, l’Ukraine et la Transcaucasie dont entre autres la Géorgie. Il fut de plus convenu que les Occidentaux gratifieraient la Russie d’une sorte de Plan Marshall pour l’aider à se reconstruire.

Or, profitant de l’état de faiblesse extrême de la Russie, les Alliés ne tinrent pas parole et, non contents de leur victoire, ils allèrent jusqu’à humilier gravement leur ancien adversaire et en quelques années tous ces pays sauf l’Ukraine et la Géorgie rejoignirent l’alliance.

Gorbatchev passa la main à Boris Eltsine qui assista à la dissolution de la puissance soviétique redevenue russe. Les industries passèrent entre les mains de bandits sans scrupules, la population creva de faim, l’Armée rouge n’était plus que l’ombre d’elle-même après avoir évacué en bon ordre et sans incidents la totalité de l’Europe orientale anciennement occupée. De retour en Russie, les divisions qui avaient échappé à la dissolution campaient parfois en pleine nature, sans casernement, et devaient nourrir leurs hommes grâce aux potagers et autres culture vivrières organisées par les soldats. Les officiers, seigneurs de l’ancien régime, devaient subsister en vendant leur matériel et parfois leur équipement personnel (J’ai souvenir, lors de ce même voyage en Ukraine de 1994, des officiers et soldats de la Garde venant juste de terminer devant nous une belle démonstration d’ordre serré, puis proposant de nous vendre leurs bottes, leurs ceinturons et autres casquettes de parade. Dramatique !).

La grande Russie était à terre et les Américains ainsi que leurs alliés la frappaient du pied. Aucune aide financière ou économique ne fut organisée. L’ambassadeur américain à Moscou faisait passer des notes comminatoires au Ministère russe des Affaires étrangères plusieurs fois par semaine afin que la politique du Kremlin soit favorable aux intérêts de Washington (Témoignage d’un diplomate russe devenu ambassadeur ultérieurement).

En 2000 Vladimir Vladimirovitch Poutine, ancien officier supérieur du KGB arriva au sommet du pouvoir et succéda donc à Eltsine, après que ce dernier eut courageusement résisté à une tentative de coup de force d’une partie de la garnison de Moscou, excédée par la faiblesse de l’Etat et sa corruption.

Les anciens membres des « Organes de force » de l’ex URSS prirent donc en mains les destinées du pays. Ils étaient, c’est un fait, les seuls à posséder la discipline, la volonté et le patriotisme nécessaires pour mettre un terme à cette chute vers le néant. De plus ils étaient les seuls à connaître la vérité sur la situation de leur pays et celle de l’étranger, vérité inconnue du grand public du temps de l’URSS.

S’en suivit une remise en ordre, lente mais méthodique, menée sans pitié pour certains « oligarques » qui s’étaient trop visiblement enrichis au détriment du bien public. D’autres furent épargnés et retournés, rendus raisonnables à la vue du sort réservé à ceux qui se croyaient suffisamment puissants pour résister aux nouvelles autorités. La prison, le « camp à régime sévère » du côté d’Arkhangelsk, voire la mort « accidentelle » étaient alors le lot des récalcitrants.

Hébétée de souffrances et de privations, la population russe, consultée à plusieurs reprises lors d’élections qui n’avaient pas besoin d’être truquées pour se montrer favorables au pouvoir, se rallia dans ses grandes masses à Poutine et Medvedev, son Premier ministre.

Cependant, non contents d’avoir terrassé le géant, les Alliés mais surtout les Américains, non seulement favorisèrent l’entrée dans l’OTAN des anciens membres extérieurs du Pacte de Varsovie mais s’engagèrent dans le démantèlement de la Yougoslavie. Le pire fut commis en 1999 lors de la campagne du Kosovo sur laquelle nous reviendrons car elle est la matrice de la contrattaque russe.

Mieux, les Alliés imaginèrent de changer le régime politique de certains des pays du « glacis vital » russe au nom du « devoir d’ingérence » pour étendre leur propre vision de la démocratie. C’est ainsi que furent favorisées, voire organisées, par les services spéciaux américains et britanniques, les « révolutions de couleur » qui virent arriver au pouvoir, à Kiev mais aussi ailleurs, des hommes favorables à Washington et plutôt hostiles à Moscou. Ainsi, un pouvoir très favorable à l’ouest fut-il élu à la tête de ce pays en 2013 après les « événements de la Place du Maïdan » après la « Révolution orange ».

Pour Moscou, les choses ne pouvaient pas durer longtemps ainsi sans réaction.

Les causes immédiates

Il se trouve que, saisis du complexe commun aux grandes puissances s’aveuglant elles-mêmes, les Etats-Unis et leurs alliés ne tinrent pas compte de plusieurs avertissements pourtant clairs et qu’avaient bien distingués de nombreux observateurs, dont l’auteur de ces lignes.

En 2007 le président Poutine avertit le monde en disant au cours d’un discours solennel que la Russie avait terminé de reculer et qu’il faudrait de nouveau compter avec elle.

Malgré des finances encore précaires mais s’appuyant sur ses grandes ressources en gaz, pétrole (la Russie est le troisième producteur mondial depuis la destruction de l’Irak par les Américains) et métaux rares, la Russie, qui avait remis en ordre ses forces armées, commença de mettre en œuvre un ambitieux effort de réarmement. Une nouvelle classe de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) fut, par exemple, mise en chantier. De même des avions de combat de cinquième génération furent-ils mis au point puis construits tandis que les forces terrestres recevaient des matériels de haute qualité, pour certains parfaitement innovants. C’est le cas du système de défense antiaérien S 400, actuellement sans équivalent dans le monde.

Parallèlement, et forts de leur victoire supposée, les alliés, dont la France, baissèrent la garde et désarmèrent (en application de l’irresponsable incitation de M. Fabius à « engranger maintenant les dividendes de la paix », l’armée française se trouva réduite de 350 000 hommes à moins de 120 000, c’est-à-dire la moitié des effectifs dont disposait le roi Louis XV trois siècles auparavant et alors que le pays était passé de 22 millions d’habitants à 65), tout en réduisant drastiquement les budgets consacrés à la recherche et au développement (R&D) d’armements nouveaux. Les Américains, qui avaient « besoin d’ennemis pour faire survivre l’OTAN », s’étaient lancés dans leurs « Guerres folles ». Des Balkans (1995 puis 1999) à l’Afghanistan (2001) ou l’Irak (2003) et malgré les 750 milliards de dollars consacrés chaque année à leurs moyens militaires, ils s’engluèrent sur ces théâtres d’opération où aucune victoire n’était possible.

Ces « guerres folles » leur coûtèrent 6000 milliards de dollars sans parler des pertes humaines chez eux et surtout chez leurs adversaires, chez lesquels ils semèrent une haine inextinguible. Dans le même temps toujours, ils abandonnèrent de facto l’Europe, n’y laissant que 30 000 hommes sur les 220 000 qu’ils y maintenaient en 1991. Leur souci les portait vers l’océan Pacifique et les ambitions chinoises.

La « jurisprudence Kosovo » (d’après le titre d’un article signé par l’auteur de ces lignes)

C’est là qu’il faut revenir sur l’affaire du Kosovo. Je me rappellerai jusqu’à la fin de mes jours cet entretien avec un colonel serbe de Bosnie en avril 1999, tandis que les avions de la coalition otanienne bombardaient la Serbie et le Kosovo, sans mandat de l’ONU, sans que la Serbie ait attaqué l’un des membres de l’alliance et au motif fallacieux d’un génocide inexistant (pendant 78 jours, avec parfois 800 sorties quotidiennes, avant une invasion terrestre forte de 46 000 hommes. Le dirigeant serbe Milosevic fut ensuite arrêté puis traduit devant une cour de justice internationale qui le condamna à la prison à vie. Il mourut en prison).

J’assumais alors des responsabilités importantes en Bosnie. Ulcéré par ce qui se passait dans son propre pays cet officier avec lequel j’entretenais des relations courtoises malgré nos positions respectives, me dit d’un air où pointait la commisération : « Vous n’avez aucune idée, j’insiste, aucune idée de la manière dont nous, les orthodoxes, allons vous faire payer cette guerre du Kosovo ! Un jour vous allez la payer au centuple ».

Démontrons combien il avait raison.

En août 2008, s’appuyant sur le fait qu’en Géorgie les Ossètes du sud et les Abkhazes, majoritairement russophones, demandaient leur rattachement à la Russie, l’armée de Poutine prit en mains ces deux provinces, déclarées indépendantes et qui demandaient le secours de la Russie. Sans l’intervention du président Sarkozy, certainement décisive, les chars russes auraient pris Tbilissi.

L’OTAN ni aucune autre nation ne réagit militairement à ce coup de force qui s’appuyait sur les mêmes principes que ceux excipés à propos du Kosovo. Ils protestèrent alors violemment au nom des principes qu’ils avaient eux-mêmes violés neuf ans auparavant, mais évidemment sans succès.

En 2014 les Russes récupérèrent la Crimée, dont le port de Sébastopol, siège de leur Flotte de la Mer Noire, leur était vital. Cette province n’avait été cédée par Khrouchtchev à l’Ukraine qu’en 1955 dans le cadre d’une URSS triomphante et sûre d’elle-même. La Crimée n’avait jamais été ukrainienne puisqu’avant d’être devenue russe par la conquête de Catherine II, elle était ottomane depuis des siècles. Un referendum organisé par Moscou obtint une majorité écrasante pour son rattachement à la Russie, 85% de la population y étant russophone. La consultation avait été contrôlée sur place par des observateurs étrangers. Jurisprudence Kosovo toujours mais sans effusion de sang cette fois.

Simultanément des partisans séparatistes des deux provinces du Donbass en Ukraine déclenchaient une insurrection dans cette partie du pays très majoritairement peuplée de russophones. Moscou leur apporta un soutien direct, au nom des principes du Kosovo et envoyèrent même des « volontaires civils » appuyer les insurgés.

Les réactions de la « Communauté internationale » ne furent une nouvelle fois que de principe, occupée qu’elle était par des débats internes sybaritiques, et elle se cantonna aux grands principes de droit tel qu’elle le concevait pour les autres.

Des accords de cessez-le-feu furent signés à Minsk en 2014 puis 2020 qui disposaient que les deux soi-disant républiques du Donbass disposeraient d’une autonomie importante par rapport à Kiev, qui y autoriserait entre autres le russe comme langue officielle. Kiev refusa de ratifier ces accords mort-nés et le front se gela autour d’accrochages sporadiques et de tirs d’artillerie de harcèlement qui occasionnèrent des centaines, peut-être des milliers de tués (On parle de 14000 morts, chiffre absolument invérifiable, comme ceux de nombreux autres conflits).

Devant l’impuissance de la « Communauté internationale » à employer la force quand elle l’aurait dû selon ses propres critères, devant le « deux poids deux mesures » des jugements moraux portés sur l’action de la Russie restaurée dans sa puissance, Poutine comprit qu’il avait le champ libre et qu’au demeurant l’OTAN ne ferait pas tuer un soldat pour entraver son action dans son « étranger proche ».

Le 29 septembre 2015 le monde fut stupéfait des événements de Syrie. La Russie y frappa brusquement certaines positions islamistes de toute la puissance de ses missiles (y compris tirés de submersibles à la mer) et de ses avions d’arme. En quelques jours cette action renversa la situation qui prévalait à Damas dont le régime, à bout de souffle, fut sauvé. Non seulement Assad, épuisé, fut conforté, mais l’espoir changea de camp et aussi bien DAECH que les islamistes de toute sorte, y compris les soi-disant « modérés » se trouvèrent rapidement en infériorité, voire écrasés. En quelques semaines l’armée et la détermination russes avaient changé le cours de l’histoire. Avec de petits moyens (4000 hommes et moins de 50 avions), les Russes donnaient une leçon de stratégie appliquée aux Américains et à leurs alliés qui étaient engagés sur ce théâtre depuis quatre ans sans résultat décisif. Par ailleurs la marine russe revenait en Méditerranée de manière significative.

Militairement et donc diplomatiquement, la Russie était victorieusement de retour et démontrait de nouveau sa puissance et son intelligence de situation.

Enfin, la déconfiture absolue de l’évacuation de Kaboul par les Américains le 15 août 2021, avec l’abandon en rase campagne de l’armée afghane, d’un matériel énorme, de son gouvernement « démocratiquement élu » et de ses alliés otaniens ou non, finirent de convaincre Poutine que la puissance américaine n’était plus qu’une apparence et que leurs dirigeants étaient dénués du nerf de toute action : le courage, la détermination dans la vision de long terme et l’absence de crainte des pertes humaines.

La guerre en Ukraine

Au petit matin du 24 février 2022, le président russe passa outre les avertissements et les menaces de sanctions. Il savait qu’aucun soldat occidental ne viendrait verser son sang pour défendre Marioupol ou même Kiev et ne s’était pas laissé impressionner par les légitimes tentatives d’apaisement prodiguées par le président Macron qu’il humilia au travers d’un protocole digne de la Chine impériale du XVIIe siècle.

Après un discours d’une rare clarté il engagea ses forces sur trois directions stratégiques et avec trois buts concomitants, le centre de gravité du conflit se trouvant à Kiev.

Ses objectifs semblent les suivants :

-Détruire l’appareil militaire ukrainien en vue de « finlandiser » ultérieurement ce pays puisque l’OTAN et les Chancelleries occidentales refusent depuis des années de s’engager à ce que l’Ukraine ne rejoigne pas l’alliance.

-Soutenir les républiques séparatistes du Donbass, dont il a reconnu l’indépendance et qui l’ont « appelé à l’aide », légitimant ainsi en droit international cette intervention, selon une conception cette fois plus solide que la « jurisprudence Kosovo » appliquée jusqu’alors dans le Caucase et en Crimée.

-Enfin et surtout, défaire le pouvoir politique de M. Zelenski, dont il considère qu’il est issu des suites du « coup de force de Maïdan » de 2013, plus ou moins organisé par les services occidentaux.

Il promet également une « dénazification » de l’appareil politique ukrainien, s’appuyant sur le fait que certains des partisans de M. Zelenski appartiendraient à des groupes se réclamant de « l’extrême droite à sympathies nazies » (il y a là une contradiction quand on sait que M. Zelenski est lui-même juif). Ce dernier but sous-entendrait le projet d’une longue occupation du pays et d’une épuration de ses élites.

L’avenir ?

Comme le disait un auteur non dénué d’humour, « il est difficile de prévoir l’avenir, surtout quand il s’agit du futur ». Néanmoins on peut s’y risquer.

Nul doute que l’armée russe vaincra la résistance des forces militaires ukrainiennes car le déséquilibre est trop grand entre elles.

Il est encore trop tôt pour être certain que les buts politiques de Poutine seront atteints et qu’il réussira à installer un pouvoir à sa main en Ukraine, dont les sentiments antirusses ont explosé dans toute la partie du pays située à l’ouest du Dniepr.

Enfin il est probable que les « républiques populaires du Donbass » seront durablement détachées de l’Ukraine ne serait-ce que par le poids des Russophones en leur sein.

Quant à savoir si Poutine, qui pourrait bien avoir été saisi de paranoïa suite à ses succès et à la restauration de la puissance russe en vingt ans, n’a pas commis une erreur terrible et mal calculé les conséquences à long terme de cet énorme coup de force en plein continent européen, c’est une autre histoire.

Je pensais quant à moi qu’une invasion violant si outrageusement le droit international et les principes westphaliens et issus des traités post 1945 (que l’affaire du Kosovo violait tous également !) n’aurait pas lieu et qu’il se contenterait d’un appui militaire officiel aux provinces du Donbass en application du « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ». Le coup de semonce me semblait suffisant pour réveiller nos chancelleries qui avaient oublié le tragique de l’histoire et la vertu de la force.

Ce n’est pas le cas et l’on est passé de la semonce au tir direct.

Poutine, homme d’Etat sans équivalent sur le continent depuis De Gaulle ou Thatcher, sera-t-il un nouveau tyran qu’il faudra un jour abattre au prix d’immenses souffrances, tel un Hitler, ou bien reprendra-t-il ses esprits ?

Ou bien encore, ayant gagné sur tous les plans, la sagesse le saisira-t-elle et se contentera-t-il d’assister aux renoncements d’une Europe désarmée, repentante, envahie de peuples allogènes qui la haïssent, qui se meurt de dénatalité et de consumérisme sans espoir ?

L’avenir le dira. Il a rarement été aussi incertain et peut se révéler très dangereux, voire mortel, si quelque affreux dérapage comme l’histoire en a connu se terminait en échange nucléaire. »

 

Source : https://www.seneplus.com/opinions/mon-analyse-sur-la-guerre-en-ukraine

 

---------------------------------

Situation sur le front, à ce jour :

La bataille d’Avdiivka est terminée à l’avantage de la Russie. La poussée des forces russes se poursuit inexorablement sur l’ensemble des fronts. Le coût humain de la guerre est aujourd’hui d’environ 5 000 à 7 000 hommes par semaine du côté otano-kiévien. Les munitions et les matériels, mais aussi les effectifs semblent désormais manquer cruellement de ce côté.



100 réactions


  • Jelena Jelena 20 février 17:06

    Vu la conclusion visiblement ce militaire n’a pas compris que l’Ukraine est un pays à la con tout comme l’était la Yougoslavie. Que les ukrainiens de l’ouest (cad les galiciens) proclament que toute l’Ukraine leur appartient, ce serait comme si en 1991, les croates auraient proclamé : « Toute la Yougoslavie nous appartient, ce qui fait que Belgrade, Novi Sad, Sarajevo et Banja Luka sont des villes croates ».

    Je ne vais pas revenir sur tout s’est qu’il passé depuis 2014 ou comment les russes sont traités dans cette Ukraine fasciste, mais l’intervention de la Russie est on ne peut plus justifiée.


    • alinea alinea 20 février 18:39

      @Jelena
      Moi non plus je n’aime pas la fin ! Poutine est un sage qui a fait tout ce qu’il a pu et aurait aimé que l’Europe ne se suicidât pas ! il n’a jamais eu envie de la mater mais bien de lui appartenir.


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 20 février 20:02

      @alinea
      personnellement je suis totalement d’accord avec ceci
      « Je pensais quant à moi qu’une invasion violant si outrageusement le droit international et les principes westphaliens et issus des traités post 1945 (que l’affaire du Kosovo violait tous également !) n’aurait pas lieu et qu’il se contenterait d’un appui militaire officiel aux provinces du Donbass en application du « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ». Le coup de semonce me semblait suffisant pour réveiller nos chancelleries qui avaient oublié le tragique de l’histoire et la vertu de la force.

      Ce n’est pas le cas et l’on est passé de la semonce au tir direct. »

      Et n’oublions pas la date de ce document ...



    • alinea alinea 20 février 20:30

      @Gérard Luçon
      On a beaucoup glosé à l’époque sur l’avancée de l’armée russe sur Kiev mais son arrivée dans le Donbass n’avait rien d’un viol puisqu’il venait à la rescousse d’un territoire autonome ( depuis la veille ) agressé.
      On a dit que Poutine ne s’était pas attendu à l’arrivée e l’OTAN et à la levée de tous les Ukrainiens tandis que je pense plutôt qu’il ne s« attendait pas à l’intervention de Jonhson en personne dans le cours des négociations avec Zelinsky, trois jours après » l’invasion de l’armée russe" ( ça sonne bien vue l’image historique de l’armée russe ! ).
      Celui-ci qui a été littéralement pris en otage.
      Aussi j’ai du mal à admettre des torts chez Poutine, parce que sans Johnson, tout cela serait terminé depuis longtemps et des milliers d’Ukrainiens seraient encore en vie.Et les Français paieraient leur électricité au pris normal, et...et...et... !


    • njama njama 20 février 20:53

      @alinea
      L’avancée de l’armée russe sur Kiev


      C’était au tout début, une manœuvre stratégique à mon sens pour détourner un peu l’attention de l’armée kievienne, en simulant une invasion, les forcer à dégarnir un peu leur ligne Maginot que les ukros avaient créée à l’est face aux séparatistes de la RPD et de la RPL, et prendre position à l’est face au FAU...
      Les russes se sont retirés vite d’ailleurs du nord, prendre Kiev ne les intéressait pas, pas plus que Kkarkiv, il n’y avait aucune ambition territoriale dans les buts de l’Opération Spéciale, hors désarmer l’Ukraine, et dénazifier... ça n’a pas changé d’un iota depuis février 2022.
      Mais ici en France et dans l’U€ ils font semblant de ne pas comprendre... le sort de l’Ukraine ne les intéresse pas, les enjeux sont autres, créer un front contre la Russie pour des intérêts économiques, pour l’affaiblir, remake de la guerre froide en quelque sorte, empêcher à tous prix une alliance entre l’Allemagne et la Russie, pour que le continent européen ne dame pas le pion aux États-Unis


    • alinea alinea 20 février 21:02

      @njam
      Absolument, je m’en souviens très bien ; et tu as tout à fait raison le problème de l’empire n’était pas là ; c’est pourquoi j’ai du mal à voir ceux de « notre camp » temporiser, histoire de « créer » un équilibre, à la mode occidentale.


    • njama njama 20 février 21:34

      @alinea
      13 février 2022
      Comment l’Occident a promis à l’URSS que l’OTAN ne s’étendrait pas à l’Est, par Roland Dumas, ex-ministre des affaires étrangères

      https://www.les-crises.fr/comment-l-occident-a-promis-a-l-urss-que-l-otan-ne-s-etendrait-pas-a-l-est-par-roland-dumas-ex-ministre-1990-promesse/

      J’aime beaucoup le petit récapitulatif dans l’article « Les 10 principes de la propagande de guerre »
      https://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2022/02/10-principes-propagande-de-guerre-anne-morelli-v15.jpg

      au moins on reconnaît qui veut la guerre...
      La macronie et l’U€ cochent toutes les cases


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 04:17

      @alinea
      le 22 février les personnels de notre ambassade à Kiev sont évacués sur Lviv ...

      Pour le Donbass, en décembre 2021 un sénateur américain (Black ou Blake ?) annonce une offensive des forces de Kiev sur le Donbass, les russes n’avaient plus le choix, passer à l’offensive ou assister à un massacre des russophones ...


    • alinea alinea 21 février 10:36

      @Gérard Luçon
      Effectivement et c’est pourquoi ceux qui ne le savaient pas ont trouvé que Poutine agissait sur « un coup de tête » ; la réactivité ne se voit pas si souvent tant les Américains ont l’habitude d’attaquer plus faibles qu’eux !!
      Je crois simplement que l’occident politique ( est-ce bien « politique : une science, une technique, un art et la pratique du gouvernement des sociétés humaines.. » ? ) n’a pas supporté que la Russie fût puissante, au point de le dénier et de se ridiculiser !!


    • Christophe 21 février 14:09

      @Gérard Luçon

      En fait la Russie s’est préparée à intervenir mais les rapports journaliers de l’OSCE sont sans appel. Dès le 16 janvier 2022, l’Ukraine engage une offensive importante contre le Donbass ... du 16 au 19 janvier, le nombre de violations de l’accord de Minsk augmente d’une centaine le 16 à plusieurs milliers le 19.

      La Russie n’avait plus le choix.

      Ne pas oublié non plus les Décrets signés en 2021 par Zelensky pour la reprise du Donbass et de la Crimée par la force.


    • Robert GIL Robert GIL 22 février 11:04

      @njama
      voici une vidéo qui explique clairement tout ça :
      http://2ccr.unblog.fr/2024/02/22/jai-trouve-cette-analyse-interressante-a-vous-de-juger/


    • njama njama 22 février 19:21

      @Robert GIL
      Merci pour le lien je regarderai...


  • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 février 17:25

    En quelques jours cette action renversa la situation qui prévalait à Damas dont le régime, à bout de souffle, fut sauvé. 

    C’est faux. En 2015 la situation était stabilisée. C’est le Hezbollah qui a sauvé la situation en rentrant dans le conflit en 2013. Conflit qui n’est toujours pas réellement terminé d’ailleurs.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 février 17:28

      @Opposition contrôlée
      Et pis celle-là est pas mal non plus, cherchez l’intrus :

      [Poutine] homme d’Etat sans équivalent sur le continent depuis De Gaulle ou Thatcher



    • Com une outre 21 février 06:30

      @Opposition contrôlée
      l’intrue...


    • alinea alinea 21 février 10:39

      @Com une outre
      intruse !! on l’avait reconnue !


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 10:50

      @alinea
      il faut voir ou tenter de comprendre quels sont ses paramètres de référence quand ce Général mentionne De Gaulle et « la mère tas d’cher » ... bien évidemment ça ne m’a pas plu, mais bon, il aurait dit le Général Giap et Staline, ou bien Guderian ... j’aurai aussi repris et diffusé !!!


    • alinea alinea 21 février 13:09

      @Gérard Luçon
      Tout à fait sur la même longueur d’ondes que toi, il n’y a pas de problème ! quand j’ai répondu, je ne répondais pas au général, juste je redisais mon idée de la fausse perception qu’ont les occidentaux de Poutine.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 21 février 13:53

      @alinea
      Diabolisé d’un côté, mais idéalisé de l’autre, « les occidentaux » c’est aussi vous, et tous les moyens de mesure de l’opinion montrent qu’en Occident, ont est autour de 50-50, simplement, tout ce qui est « institutionnel » diabolise, mais ils savent très bien que ça ne touche qu’une partie de la « clientèle ». Et le « vrai pouvoir » manipule les deux camps. 


    • alinea alinea 21 février 20:20

      @Opposition contrôlée
      Je crois que ce n’est pas une question d’opinions, c’est vraiment des valeurs fondamentales du vivre ensemble du buen vivir ; 50/50, je veux bien mais comment cela se fait-il que des d’un cinquante monopolisent l’espace, les valeurs, la politique...sont-ils un sur deux ceux qui s’engouffrent dans toutes les chicanes imposées ? j’en vois beaucoup plus...
      Ou alors je pense à la part non manipulée...


  • Brutus S. Lampion 20 février 17:51

    « L’avenir le dira. Il a rarement été aussi incertain et peut se révéler très dangereux, voire mortel, si quelque affreux dérapage comme l’histoire en a connu se terminait en échange nucléaire. » »

    A ma connaissance, les deux seules bombes nucléaires ayant explosé et fait des milliers de morts, d’infirmes et détruit des villes entières étaient celle larguées par les Américains à Hiroshima et Nagazaki.

    Ce n’était pas un « affreux dérapage », mais une action délibérée s’intégrant dans une stratégie calculée froidement, sans état d’âme, avec cynisme, et cette stratégie demeure inchangée malgré les flctuations superficielles dues à l’alternance entre le bonnet blanc et le balnc bonnet. Les Américains n’ont pas besoin d’« échanges » ni de dérapage pour détruire ? Etr Quand ils auront transformé l’univers en désert, ils n’auront plus qu’à manger leur chapeau


    • cétacose2 20 février 18:42

      @S. Lampion
      A mon avis le Japon étant sur le point de capituler il n’était pas nécessaire de leur balancer 2 bombes A mais il était surtout important de voir le résultat et en tirer le maximum de gloriole . Parce que la gloriole c’est typiquement américain . Ils n’ont jamais été foutus de gagner une guerre ,tout comme nous d’ailleurs , car depuis la victoire de Watterloo .....riien du tout !


    • alinea alinea 20 février 20:32

      @cétacose2
      Le Japon avait capitulé depuis avril à la condition qu’on ne touchât pas à son empereur ; les américains excités par leur projet Manhattan ont laissé passer le temps sans répondre...jusqu’à ce que la bombe soit au point.


    • Brutus S. Lampion 20 février 21:41

      @cétacose2

      «  Ils n’ont jamais été foutus de gagner une guerre »
      et pour cause
      la paix serait la plus grande catastrophe pour une économie fondée sur la fabrication et la vente des armes
      c’est comme si vous reprochiez aux banquiers de ne pas être foutus de se faire rembourser leurs prêts alors que ce qui les intéresse, ce sont les inétrêts sur le remboursement des intérêts des prêts qu’ils ont faits à leurs débiteurs pour leur rembourser les premiers emprunts
      capito ?


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 04:20

      @S. Lampion
      et dans ce domaine des banques, la privatisation des retraites a été une superbe oeuvre d’art !


  • Rinbeau Rinbeau 20 février 19:02

    Les Ukrainiens ne connaissent pas les Américains !

    Comme beaucoup d’entre nous.. Aussi je vous propose modestement un petit voyage au pays de nos chers amis Américains !

    https://www.youtube.com/watch?v=aNtux9D7jxU&list=PLo9Oxm5dehb2vjGWEYOAXF16IFsIPzRGA&ab_channel=PatrickTopaloff


    • JACQUOU JACQUOU 21 février 15:54

      @Rinbeau

      Excellent ! Certaines choses dont je me doutais, d’autres que je découvre !

      Je suis surpris que ces vidéos n’aient pas disparue.


  • Matlemat Matlemat 20 février 22:15

    « Quant à savoir si Poutine, qui pourrait bien avoir été saisi de paranoïa suite à ses succès et à la restauration de la puissance russe en vingt ans, n’a pas commis une erreur terrible et mal calculé les conséquences à long terme de cet énorme coup de force en plein continent européen, c’est une autre histoire. »


     L’interview de Poutine pas Carlson laisse vraiment sur sa faim.


     Aurait il été intoxiqué par des services de renseignements lui indiquant que le victoire serait facile ?


     L’obstination des alliés de l’Ukraine a t il été bien anticipée ?


     Poutine misait il sur un effondrement économique du bloc occidental ?


     D’escalade en escalade on se demande bien ou on va.




  • La cruauté du pouvoir de Kiev et des OTANIENS dépasse de loin toutes les guerres organisées depuis 1945 par les RIcains et les OXY-dentaux .....


    Macron ce minable qui a tout organisé minutieusement pour échapper aux obligations du S N , devient le plus acharner des entrepreneurs de guerres , actuel.



    • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 06:23

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
      non, il est né en 77 donc dispensé ...


    • @Gérard Luçon

      Né en 77 + 18 = 1995 éligible à la conscription , j’en connais qui l’ont fait .

      Hummm

      En 1996, le président de la République française Jacques Chirac, prend la décision de professionnaliser les armées et de suspendre le service national. Cette décision prend effet avec la loi no 97-1019 du 28 octobre 19974.

      En 2001, la conscription est arrêtée au profit d’un « parcours citoyen » pour les jeunes, hommes et femmes, à partir de leur seizième anniversaire. Le service national est remplacé par un service volontaire pour une durée variant de un à cinq ans.

      Comme un certain général a dit :
      M Macron à tout fait minutieusement pour échapper à une possible conscription donc au S N .


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 08:55

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
      Mon fils est né en 02/1977, étudiant en 96-97, la loi d’octobre 1997 a supprimé ses obligations vis à vis de la Nation !
      Macron n’y est pour rien, né en 12/1977 il était aussi étudiant en 1997 ...

      Le problème de cette suppression n’est pas le cas « macron » mais la fin d’une époque, celle aussi d’un « rite de passage à l’état d’adulte » ...


    • @Gérard Luçon

      J’insiste mais ce qui a stoppé définitivement la conscription c’est la date du passage à l’armée de métier .
      L’armée de métier a été constituée après le début de la décennie 2000 .
       


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 09:59

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
      avec cette transition entre obligatoire et suppression, appelée « volontariat » ... sur ce plan nous sommes d’accord !


  • https://www.vududroit.com/2024/02/conflit-mondial-video-n76/

    CONFLIT MONDIAL VIDEO N°76

    Vidéo N°76 assez copieuse. On va y trouver du Macron qui poursuit ses discours lunaires, du Séjourné toujours inepte, des ganaches de plateau, des propagandistes et des menteurs professionnels. Confection d’une garde-robe assez fournie. On parle aussi de Navalny, d’Assange et de Gonzalo Lira. De la Cour Internationale de Justice, de la défaite d’Adveeka et d’autres choses encore.

    Amusez-vous bien.


  •  https://www.youtube.com/watch?v=fWlT-gpgcUg&t=8s

    L’Occident s’affole pour la mort de Navalny et ignore Gonzalo Lira, Julian Assange.

    "L’hypocrisie de l’Occident et l’indignation totalement fausse concernant la mort du dissident russe Alexei Navalny sont à couper le souffle. Alors qu’ils torturent à mort Julian Assange dans une prison britannique - un citoyen australien qui travaillait au Royaume-Uni et dont le seul « crime » est d’avoir révélé des vérités sur les crimes de guerre des États-Unis - et quasiment en ignorant la mort de Gonzalo Lira en Ukraine, ces gens se hissent sur le plus haut cheval qu’ils peuvent trouver pour blâmer la Russie d’être un régime meurtrier d’injustice. "

    https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/l-occident-s-affole-pour-la-mort-100389


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 06:26

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
      et la question « qui tue » .... Navalny a t-il été vaxx ??? Aucun « journaliste » ne la pose, et pourtant ... il est venu en Allemagne (et en France ?) en 2021 ...


  • https://www.ledialogue.fr/964/Quelle-%C3%A9tait-la-mission-de-Victoria-Nuland-%C3%A0-Kiev

    La fin janvier 2024 a été marquée par des spéculations quant à l’avenir de Valery Zaluzhny, le commandant en chef des armées de l’Ukraine. Étant entendu que d’après des sources ukrainiennes, Volodymyr Zelensky aurait exigé sa démission. Pour autant Valery Zaluzhny aurait refusé de le lui présenter. 

    Des sources occidentales prétendent qu’il serait renvoyé dans un avenir proche.

    Les médias allemands ont même précisé que les principaux généraux refusaient d’accepter le renvoi de Valery Zaluzhny, forçant ainsi Volodymyr Zelensky à faire marche arrière et à réévaluer ses options.

    Dans le même temps, la Secrétaire d’État adjointe par intérim, Victoria Nuland, s’est rendue à Kiev. Dès lors, certains pourraient s’interroger sur l’objet de sa visite surprise à Kiev…

    C’est ainsi que certains experts estiment que Washington fournirait bientôt à l’Ukraine des GLSDB…des Bombes à Petit Diamètre Lancée au Sol (GLSDB). Il s’agit d’une arme développée par Boeing et le groupe Saab pour permettre à la Bombe à Petit Diamètre (SDB) GBU-39 de Boeing, initialement conçue pour être utilisée par des avions, d’être lancée au sol à partir de divers lanceurs et configurations. Elle associe la SDB avec la fusée M26, ce qui lui permet d’être lancée à partir de systèmes de missiles terrestres tels que le système de lancement multiple de roquettes M270 et le système M142 HIMARS. Elle peut également être tirée depuis son propre conteneur de lancement, lui permettant d’être utilisée depuis la mer.

    Les caractéristiques de cette fameuse bombe justifient d’ailleurs pourquoi Victoria Nuland aurait déclaré que « Poutine aura de belles frayeurs sur le champ de bataille », tandis que d’autres pensent que sa visite serait liée au psychodrame de la demande de démission refusée. 

    Quoi qu’il en soit, elle est très probablement venue principalement pour la première raison, mais a également discuté du deuxième problème pendant son séjour.


  • Com une outre 21 février 06:58

    Les prospectives sur ce que pense Poutine sont toujours des plus hasardeuses. Et malheureusement l’auteur sombre dans cette erreur. Pourtant Poutine a démontré que sa compétence intellectuelle dépasse largement celle des dirigeants de l’UE, ce qui devrait inciter à la plus grande prudence. L’article est intéressant mais complaisant parfois comme par exemple quand il fait croire que la judaïté de Zélenski serait un obstacle à une affinité avec les nazis. L’histoire prouve qu’il est loin d’être une exception, évitons les clichés propagandistes.


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 07:49

      @Com une outre
      Cette histoire de judéïté n’est pas surprenante, en France on nous a sacrément « bourré le mou » sur ce sujet ... tant qu’on ne nous apprendra pas officiellement que des juifs ont fait monter des juifs dans les trains partant « de Drancy » vers l’Allemagne les gens continueront à croire la propagande officielle ... on nous parle du CRIjF, pas de l’UGIR ... comme si, dans quelque camp que ce soit, n’existaient pas des traitres et des profiteurs !!!


    • njama njama 22 février 19:19

      @Gérard Luçon
      Etty Hillesum a décrit la même chose
      « En juillet 1942 Etty Hillesum est transférée, à sa demande, dans le camp de Westerbork, camp de transit situé au nord-est des Pays-Bas, pour y travailler dans l’« assistance sociale aux personnes en transit » organisée par le Conseil juif. D’innombrables notations font de ce texte, et de ses lettres de Westerbork où elle séjourne à plusieurs reprises, des documents historiques de premier plan pour l’étude de l’histoire des Juifs aux Pays-Bas pendant la guerre. »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Etty_Hillesum
      Les allemands se servaient de Juifs pour l’enrôlement vers les camps...

      Idem dans les camps, certains prisonniers étaient « sélectionnés » selon différents critères et servaient de kapos, de chefs de camp, de section, les soldats allemands supervisaient de loin... c’est du moins selon ce témoignage de première main dont l’auteur ne relate que ce qu’il a vu. Pas juif, mais résistant déporté à Buchenvald d’abord où il arrive en janvier 1944, puis ensuite envoyé à Dora, là où étaient assemblés les V1 et V2.
      Il décrit méticuleusement la vie dans ces deux camps, leur organisation, ne généralise jamais avec d’autres qu’il n’a pas connus...
      Le mensonge de Ulysse
      https://textes.trusquin.net/IMG/pdf/ulysse.pdf


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 23 février 03:56

      @njama
      à Drancy on a eu Abraham Drucker, et dans les camps Stéphane Hessel ... entre autres ...


    • njama njama 23 février 16:03

      @Gérard Luçon
      J’ai lu le livre de Paul Rassinier, je ne vois rien qui méritait sa mise à l’index et de le prendre pour un négationniste.
      C’est particulièrement intéressant ce qu’il décrit, par exemple parmi des détenus dans cette cour des Miracles éclectique, cosmopolite, des anciens prisonniers espagnols des geôles dans le sud de la France dans lesquelles étaient parqués ceux qui avaient fui le franquisme qui disaient que les conditions de détention étaient les mêmes, si pas pire parfois ! parce que les procédés étaient identiques, la supervision par l’administration pénitentiaire se faisait de loin, la gestion des camps était délégué pareillement, elle se marchandait avec de petits avantages mesquins, ou du racket...
      D’un point de vue anthropologique ces mondes « fermés » qui échappaient à toutes les lois communes, aux empathies naturelles... ça questionne Il en faudrait peu pour retomber bien bas ! du moins pour ceux qui ont peu d’âme, ou qui sous l’épuisement tant physique que moral l’abandonne à leurs geôliers pour un plat de lentilles. Dans la bagne de Cayenne ce ne devait pas être mieux...
      Rassinier a été poursuivi en justice parce que son témoignage n’était pas conforme à un récit qui s’écrivait qu’il est inutile de nommer, ou/et parce qu’il en ressort que les conditions dans ces mondes carcéraux n’ont rien d’inédit (?) !

      Peut-être parce que nulle part on y lit une volonté d’extermination (?) cela ne concerne que les deux camps qu’il connaît, il n’extrapole rien, son écriture semble imprégnée d’une rigueur intellectuelle -, les crématoriums servaient seulement à brûler les cadavres, les enterrer aurait été trop compliqué. Avec un maigre bouillon et un quignon de pain, de très longues journées de travail sans repos dominical, à peu près rien à quoi se raccrocher moralement, les maladies, l’hécatombe était un lot quotidien...


    • njama njama 23 février 16:33

      Un univers pour le moins cosmopolite !... qui ne se prête pas que à un seul récit...

      (pages 38-39) « Sous le rapport de la population, les camps de concentration sont donc de véritables tours de Babel dans lesquelles les individualités se heurtent par leurs différences de nationalités, par leurs différences d’origine, de condamnation et de 39 conditions sociales antérieures. Les droits communs haïssent les politiques qu’ils ne comprennent pas, et ceux-ci le leur rendent bien. Les intellectuels regardent les ouvriers manuels de haut, et ceux-ci se réjouissent de les voir « enfin travailler ». Les Russes enveloppent dans le même mépris de fer tout l’Occident. Les Polonais et les Tchèques ne peuvent pas voir les Français, en raison de Munich, etc. Sur le plan des nationalités, il y a des affinités entre Slaves et Germains, entre Germains et Italiens, entre Hollandais et Belges, ou entre Hollandais et Allemands. Les Français qui arrivèrent les derniers et qui se mirent à recevoir les plus magnifiques colis de victuailles, sont méprisés par tout le monde, sauf par les Belges, doux, francs et bons.
      On considère la France comme un pays de Cocagne, et ses habitants comme des Sybarites dégénérés, incapables de travailler, mangeant bien et uniquement occupés à faire l’amour. À ces griefs, les Espagnols ajoutent les camps de concentration de Daladier. Je me souviens d’avoir été accueilli au Block 24, à Dora, par un vigoureux :
      – Ah ! les Français, vous savez maintenant ce que c’est que le Lager. Pas dommage, ça vous apprendra !
      C’étaient trois Espagnols (il y en avait en tout 26 à Dora) qui avaient été internés à Gurs en 1938, embrigadés dans les compagnies de travail en 1939, et
      envoyés à Buchenwald au lendemain de Rethel. Ils soutenaient qu’il n’y avait entre les camps français et les camps allemands que le travail comme différence, les autres traitements et la nourriture étant, à peu de chose près, en tous points semblables.
      Même ils ajoutaient que les camps français étaient plus sales.
      O Jircszah ! »


  • zygzornifle zygzornifle 21 février 08:12

    On peut soutenir l’Ukraine ou la Russie cela n’empêche pas de voir leur jeunesse se massacrer, les ukrainiens défendant leur pays ce qui est normal et les Russes tentant d’envahir un pays qui ne rapportera rien a son peuple et si les Russes y arrivent la résistance ukrainienne leur causera beaucoup de problèmes a l’avenir ....


  • pemile pemile 21 février 08:54

    « C’est le cas du système de défense antiaérien S 400, actuellement sans équivalent dans le monde. »

    Une croyance de 2022 qui n’a pas survécu à cette « opération spéciale » !


    • Com une outre 21 février 10:50

      @pemile
      Pas comme la défense de l’otan qui elle montre sa force. Mdr.


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 10:57

      @Com une outre
      L’OTAN a un sacré problème d’effectifs ... Allemagne + France = 450.000 bidasses et hauts-gradés, le reste ce sont ensuite les ritals, spécialistes dans l’art de la défaite, les espagnols dans celui de l’autodestruction et les grecs, en jupette et avec des plumes dans l’oignon .... ensuite la seule vraie armée du continent est la turque, 350.000 soldats (je cite de mémoire) mais ils n’ont pas de frontière commune avec la Russie ! En 2022 l’Ukraine avait, je crois, 700.000 militaires ... il en reste combien ?


    • pemile pemile 21 février 12:33

      @Com une outre « Pas comme la défense de l’otan qui elle montre sa force. Mdr. »

      C’est les cinq SU-34 et deux SU-35 descendus en 5 jours qui te font marrer ?


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 12:39

      @pemile
      et aussi les 30.000 russes tués chaque jour par les ukrainiens ... il va peut être falloir admettre que, entre débandade et débâcle, la situation de l’armée ukrainienne n’est pas des meilleures, non ?


    • pemile pemile 21 février 12:47

      @Gérard Luçon « et aussi les 30.000 russes tués chaque jour par les ukrainiens »

      Une caricature ridicule comme seul argument pour tenter de nier ces 7 avions russes descendus en 5 jour ?

      « la situation de l’armée ukrainienne n’est pas des meilleures, non ? »

      Sûr, affronter des vagues de chairs à canons sans munition c’est assez difficile !


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 12:54

      @pemile
      aurais-je parlé des avions russes abattus, sans m’en rendre compte ?


    • Samy Levrai Samy Levrai 21 février 13:39

      @pemile
      Les russes gagnent ils ou perdent ils la bagarre à coup de pelles et de machines à laver  ?
      Tu es rigolo avec tes navions, l’Ukraine se prend une branlée depuis le premier jour au point que la censure fait rage chez les cobelligérants pour protéger les dissonants cognitifs d’une explosion en vol ( Tu crois que c’est une vue de l’esprit tes navions comme pour butcha ? )


    • pemile pemile 21 février 15:02

      @Gérard Luçon « aurais-je parlé des avions russes abattus, sans m’en rendre compte ? »

      Ben non, plutôt que de parler de faits, tu as préfèré partir dans une caricature ridicule.


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 15:23

      @pemile
      mais quels faits ? je n’ai vu aucune information sur ces avions russes abattus dans un média « main-stream », même pas sur les pages F-Book et VK de Serguei Jirnov !!!

      Par contre l’armée ukrainienne se vante, et pas qu’un peu ... 


    • pemile pemile 21 février 16:23

      @Gérard Luçon « mais quels faits ? je n’ai vu aucune information sur ces avions russes »

      Tu n’as bien cherché et tu t’en sers pour nier les faits.

      T’es au courant que le milblogger russe qui avait dénoncé les pertes en hommes et blindés à Avdiivka s’est suicidé ?


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 16:42

      @pemile
      ma phrase non censurée est « mais quels faits ? je n’ai vu aucune information sur ces avions russes abattus dans un média « main-stream », même pas sur les pages F-Book et VK de Serguei Jirnov !!! » Merci de ne pas me la jouer « trotskyste » en enlevant une partie de la phrase, ce n’est pas vraiment glorieux ...

      Donc je ne dis pas que c’est faux, j’attends que cela soit confirmé par des sources sérieuses !

      Pour le gars qui s’est suicidé, c’est un blogger militaire qui a annoncé 16.000 morts russes durant la bataille d’Avdiivka, je suis au courant (source TV Digi24 Roumanie) ; cette même TV (très pro-OTAN) vient d’annoncer une offensive russe sur l’ensemble du front, soit 260.000 soldats, ils ont aussi dit que Choïgou aurait « confirmé » cette offensive, mais attendons avant d’en tirer là aussi des vérités ... puisque depuis plusieurs semaines on nous a vanté une « ligne Maginot » ukrainienne infranchissable !!!

      Personnellement je reste très très méfiant avec cette propagande occidentale, les machines à laver volées ayant été quand même un sommet du « foutage de gueule »


    • pemile pemile 21 février 18:30

      @Gérard Luçon « c’est un blogger militaire qui a annoncé 16.000 morts russes durant la bataille d’Avdiivka, je suis au courant »

      Et qu’il s’est fait lyncher sur la chaine TV de Soloviev pour ça ?


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 22 février 03:29

      @pemile
      Depardieu aussi s’est fait lyncher, et il ne s’est pas tiré une balle dans la tête ... un peu de calme, le mec se médiatise, il dépasse les limites qu’on attend d’un militaire, il se fait engueuler, il se suicide ... dont acte !


    • @pemile
      T’en a pas marre de croire à tes grosses mythos

      Non tes potes Ukrainiens que tu ne va pas aider au passage car bien trop lache et couard pour t’engager prennent une rouste et se font défoncer a ta place le va t’en guerre qui envois les autre se faire massacrer a sa place

      Un bon conseil avisé, et entre tes pronostics et les mliens soyons honnette c’est un gouffre (sans avoir du tout les cheviulles qui enflent c’est un constat et qui n’a rien de glorieux e concernant )
       
      Balance ton minitel 1B ou ton vieux telex Sagem (lol) et payes toi un smartphone avec un acces à inter nénette
      Ou autre option si tu a un ordi qui n’est pas equipé de triodes (lol)
      Apprend à lire et vire tes oeilleres, le cerveau hélas ...
      la tu peut rien y faire c’est dans le domaine de la génétique ...
      la nature est injuste et inéquitable la preuve avec toi ^^
       
      Meme ton propre camp ca l’extreme gauche dont sois disant tu es le reconnaissent ici p ex
       
      https://www.humanite.fr/monde/etats-unis/guerre-en-ukraine-apres-deux-ans-de-conflit-kiev-craint-maintenant-la-defaite
       
      Toi y en a comprendre le texte du titre ici dans petit cerveau de poulette devant un stylo ca entre ou faut le relire 3 fois comme le documentaire avec les compteurs connectés que t’a du revissionner 3 fois suite a mes conseuil et en plus que t’appréciais (c’est dire si la t’etais concentré je dis pas le désastre lorsque tu ne l’est pas lol) allez on se concentre, on retiens son souffle et lis d’un trait (lol)
       
      « Guerre en Ukraine : après deux ans de conflit, Kiev craint maintenant la défaite »
       
      et plus loin si tu arrives par miracle à lire un peu plus que le titre ...
       
      "Depuis l’invasion par la Russie, le 24 février 2022, les Ukrainiens ont résisté malgré des pertes considérables. (*)
      L’année 2023 a été marquée par plusieurs échecs et un enlisement du conflit. Certains observateurs craignent que l’essoufflement conduise à des défaites plus prononcées pour le pays lors de la troisième année de conflit.
      « 

      (*) Toi y en a comprendre cette phrase ? la ou est l’* »
       
      Non n’y penses meme pas te vois venir ...tu vas pas m’expliquer que l’Huma c’est le RN et l’eSStreme drouatte quoique pour certains LFIstes défoncés du carfon un peu dans ton genre F Roussel c’est Doriot alors ... dire à quel point certains sombrent dans l’asile psychiatrique à ciel ouvert ou on trouve même des évadés ici sur A Vox suivez mon regard... (lol)
       
      Eh oui totoche se vacciner ne proteges en rien de la transmission et les non vaccinés ne sont pas des criminels et vacciner les gamins et ados cela ne servais à rien comme lorsque l’écrivais à toi et a ton poisson pilote de la meme capacité dont tu fais preuve... et DEUX ans , DEUX ANS APRES , il a mis ce temps pour l’ecrire et enterre son pote avec l’Afrique que je prenais en reference avec un nombre de dcs bien inférieurs et NON vaccinés (3% max)
      Pourquoi te cause de ceci, parce que pour ce conflit c’est kif kif
       
      Il t’a fallu DEUX ans pour que ca monte au ciboulot dire la fleche (lol)
       
      La l’Ukraine c’est pareil , t’a encore deux ans de retard le maboul mongolito golio ^^c’est plié kaput t’a pas compris... comme la vacc ... mais te le dis ...
       
      Peut meme te filer une date précise si tu veut , qd J Biden sera remplacé par D Trump , garde ce post bien au chaud pour te le relire plus tard mr j’archive tout (ptdr) , comme les posts que t’a été rechercher sur bleu ou t’es passé pour le pemile que t’es (lol)
       
      Sauf si bien sur il y a un « coup d’etat » aux usa, par exemple que D Trump ne puisse pas se présenter, qu’un gus le bute ou autre raison un empéchement de se présenter qui sera carrément antidémocratique ....
      Mais dans ce cas la j’suis pas mme Irma non plus
       
      c’est le genre de trucs que cette fois ne peut prédire car ici cela ne concerne les impondérables et non plus la réflexion géopolitique, comme si le gvt Russe etais renversé ou une déclaration de guerre mondiale suite aux délires des oufdingos suprémacites pro usa dans ton genre etc ...
      Bref pour résumer tu comprends vite mais faut t’expliquer tres tres tres longtemps
       
      Encore des infos ? vu que tu va étaler tes conneries sur l’huma te vois arriver
      https://www.challenges.fr/monde/ukraine-apres-la-defaite-d-avdiivka-l-appel-a-l-aide-de-zelensky_883996

      « Ukraine : après la défaite d’Avdiïvka, l’appel à l’aide de Zelensky »
      "Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a lancé samedi un appel pressant à ses alliés occidentaux pour qu’ils livrent plus d’équipements militaires au pays, en insistant sur les armes de longue portée, après l’une des victoires russes les plus significatives dans l’est de l’Ukraine."
       
      Tu es sur que tu sais lire, enfin pas lire les mots , la sémantique d’un texte ?
      Qu’il y a quelque chose dans l’carafon vide à part la grosse gnégnée a moitiée défoncée à la neige magique de Macron ^^


    • @Gérard Luçon
      Tiens un peu HS mais ca va te plaire vu que tu causes de mec qui se p^rennent une soufflante et une sévère
      https://www.dailymotion.com/video/x8soov2

      La c’est plus se faire engueuler surtout laz partie du fondateur d’RSF, sauf que lui c’est tellement de la bouze puante ce type la que meme le suicide il ferai pas , la c’est vraiment la honte

      Et si tu veut son acolyte cette fois sur Sud Radio
      https://www.sudradio.fr/medias/francois-jost-cnews-pluralisme-television-conseil-etat

      Pareil passer pour une huitre et se faire défoncer la tronche à ce point la (et avec raison) faut oser pour ne pas changer de pays ou s’appeller p1000 parce que à sa place je me fais de la chirurhgie esthétique et je change d’identité (lol)
       
      C’est a cause de ce genres de tarés incompétants qu’on se retrouve au passage dans ce genres de situations car ici c’est l’exemple pour les bouffons servile de lmla Macronie, mais c’est ca en occident actuellement et a quazi tous les niveaux , dramatique
      Ah si un petit bonus le concernant , faut etre généreux ....
      https://twitter.com/ActuPolitiqueN/status/1758769642141524275
       
      A gerber ces gens la ...


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 22 février 04:38

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      il faut comprendre ... la défaite en chantant ...

      Ce matin 2 gros titre en ouvrant yahoo puis edge :
      -Timoshenko veut de l’argent pour reconstruire les écoles et les hôpitaux ... snif, snif, on a 10.000 morts ....elle a passé son temps à demander des bombes, cette fausse blonde !!
      -les forces ukrainiennes contre attaquent et tuent des dizaines de russes ...


    • @pemile
      "Et qu’il s’est fait lyncher sur la chaine TV de Soloviev pour ça ?

      "
       
      A propos de lychage, tes potes dans toute leur splendeur et cette fois à juste titre ...c’est dans le post pour Gerard les liens

      Bon je sais que le pluralisme , la démocratie ..
      pour l’extreme gauche dans ton genre c’est antinomique

      Tiens un special pour toi , mange ton extreme gauche pédante et insultante du camp du bien qui se prend sa digne raclée bien mérité cette fois
      https://youtu.be/57z0M_R2y54


    • @Gérard Luçon
      Ouais c’est l’embleme du pays ce type la
      Sauf que lui c’est avec une énorme loupe
      L’embleme de la Fr c’est le coq qui chante les deux pieds dans la merde
      Lui c’est lle meme coq avec jusqu’a la tete dans la merde qui continue à chanter et qui t’expliques de haut de son lui-meme (le camp du bien dans toute sa plendeur) que lorsque tu te prend des grelons sur la poire qui font tres mal lorsque t’es en dessous c’est un « sentiment’ sur ton crane
      C’est déprimant d’etre aussi obtu, c’est au passage pourquoi j’ai reparlé » de la vacc des jeunes ou mes posts sur le sujet sont ici sur a Vox comme cela on vois qui a dis quoi il y a deux anbs en arriere, eh boien pour l’ukraine c’est pareil , comme pour ce que je disais sur le linky’s qui s’est verifié aussi par la suite et qui helas se verifiras au depends des neuneus qui se sont fait reforguer cette bouze ou ceux qui par contre n’ont pu le refuser pour de multiples raisons
      Pareil il faisais promotion de ce bordel il en causes plus trop, des que t’a une saloperie anti peuple à vendre t’es quazi sur que p1000 est la et son poisson pilote nonos idem


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 22 février 04:51

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      L’heure des prouts ...


    • @Gérard Luçon
      Bref il n’existe quune seule solution démocratique paisible
      Que l’ukrzaine qui est pro occident coté ouest qu’elle le reste et cesse de guerroyar sachant que la partie est est tres majoritairement russophone (donc pas pro occidentale)
      depuis 2014 et meme avant c’est le bins a cause de cette raison

      Et c’est peut etre cettte meme separation (ou guerre civile) qui aura lieu dans notre pays si l’on continue avec l’importation de lacron de population exogenes qui n’afherent pas du toiut a nos valeurs qui les haissent meme
      Coment faire cohabiter l’Afrique et les Muslims avec les LGBTQIA+
      C’est juste inconcevable pour celui qui lis un peu jeunbe Afrique ou écoutes RFi ou efc ..
      Bref t’a des peuple et des idéaux qui ne sont ni mélangables ni miscibles et c’est un bien, c’est ce qui fais la difference et la richesse, et n’est pas dans une mediocrité uniforme, le seul truc est de ne pas vouloir touit mélanger le tout et le contraire du tou, ca par contre c’est tres explosif, ben comme ce conflit, ou comme mayotte ou cela se passe pas bien pour ne pas dire tres mal
      Il suffis simplement de refléchir un peu d’enlever ses oeuilleres, d’arreter d’aller vouloir gerer chez le voisin, chacun fais le menage chez lui et tout ira certainement mieux et surtout garde ses spécificités respectives


    • @Gérard Luçon
      "Ou bien encore, ayant gagné sur tous les plans, la sagesse le saisira-t-elle et se contentera-t-il d’assister aux renoncements d’une Europe désarmée, repentante, envahie de peuples allogènes qui la haïssent, qui se meurt de dénatalité et de consumérisme sans espoir ?

      « 

      Tiens à ce propos de cette partie la
      Je pense apres avoir écouté assez longuement l’ecrivain Russe qui vis en France qui etais tres implanté dans l’etat profond russe (séoloé pour son nom il est archi connu mais j’ai un trou de mémoire concernant son nom) que pour la Fr du moins au stade ou nous en somes arrivés c’est ce cas la, pareil c’est plié, c’est ce qu’annoncais Hollande dans l’interview donné aux 2 journalistes du mode dans le livre »Un Pdr ne devrais pas dire cela" comme les propos de G Collomb (Ministre de l’interieur) allant dans le meme sens que ceux de F Holande mais en pire, bref V’lad aura juste a assister au spectacle de l’ex yougslavie que tu cites danns ton article il me semble... same way ...


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 22 février 05:49

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      un écrivain russe implanté dans l’état profond ? un espion ???


    • @Gérard Luçon
      un écrivain russe implanté dans l’état profond ? un espion ???

      Mais non il etais diplomate tres connu et a trabversé plusieurs époque de la partie sovlietique et l’apores
      avec sa description tu devrais avoir autant honte que moi de ne pas te souvenir de son nom, sui tu t’interesse a la geopolitique tu le connais c’est sur
      Tous les deux on passe pour des neuneus la (rire)
      Vooila à cause de toi j’ai honte et toi aussi
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Vladimir_F%C3%A9dorovski

       smiley smiley
      Car c’est lui qui expliquais la partie et bien avant 2020 que tu disais dans la citation que j’ai quoté enfin il disais la meme chode le la FR avec som immigration incontrolée et son islamisme rampant qui emmene ce pays dans le dramatique si tu ne l’a pas écouté il n’est jamais trop tard ^^ une mine d’infos ce type la


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 22 février 06:34

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      wikipedia en rajoute un peu « d’origine ukrainienne » ... il est possible que son père soit né après 1917,donc RSS d’Ukraine, mais ses grands parents étaient forcément Russie Tsariste


    • @Gérard Luçon
      Un etais russe l’autre de la region ukraine dans ses parents (sur)
      ce que ne me rappele plus c’est si c’etais la mere ukraine ou le pere

      il en avais parlé dans une de ses confs d’ou l’explication du peuple frere et ce conflit qu’il trouvais regrettable et qui le navrais
      Concernant ses grands parents ne sais pas mais ca dépend de quelle branche des grands parents auquel on prendrai référence cad ceux du coté ukrainiens ou ceux coté russe car les deux etant quaziment sur le plan culturel tres imbriqués 

      Cela peut aussi provenir de plus loin d’un coté européen plus à l’ouest ou plus bas (sud)
       
      N’en sacchant pas plus car n’ayant pas le souvenir de l’avoir entendu évoqer cette question ne puis hélas te répondre


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 22 février 07:27

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      exact, plus au sud on peut avoir des roumanophones voire des magyarophones, à l’ouest des « origine polonaise » ... l’Ukraine d’avant le Maidan avait su garder ses différentes ethnies et leurs spécificités et coutumes !


    • pemile pemile 22 février 08:17

      @Gérard Luçon « il dépasse les limites qu’on attend d’un militaire »

      Un civil n’a pas le droit de prononcer le mot « guerre » et un militaire ne doit jamais parler des pertes en hommes et matériels ?


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 22 février 09:12

      @pemile
      Un militaire en active, et en plus en temps de guerre, ça ferme sa gueule .... c’est difficile à comprendre ou bien vous n’avez pas fait l’armée ? 


    • pemile pemile 22 février 09:53

      @Gérard Luçon « Un militaire en active, et en plus en temps de guerre, ça ferme sa gueule »

      Opération spéciale ou guerre ?


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 22 février 09:59

      @pemile
      Pour moi c’est une guerre, pas pour vous ? Ou bien seriez-vous devenu Poutinard ?


    • @Gérard Luçon
      Même avis  !
      Qui n’a pas commencé en 2022 mais ou la guerre civile depuis au moins 2014 avec plus ou mois d’accoups ou d’éruoptions (chacun nommera ceci comme il le souhaitera cad dans une forme assymétrique) à basculé en symetrique (armées contre armées) en 2012


    • Samy Levrai Samy Levrai 23 février 09:23

      @Gérard Luçon
      Disons que le fait que la Russie n’appelle pas cela une guerre mais une opération spéciale a l’avantage de ne pas nous mettre en position de cobelligérants, le pouvoir des mots...


  • fabrice6883 fabrice6883 21 février 10:17

    excellent rappel historique, seule la fin dérape un peu sur Poutine. Mais , quand ce Général se demande si Poutine retrouvera ses esprits, et la sagesse, en fait, 2 ans après, on s’aperçoit que ce sont les dirigeants Otaniens et occidentaux qui ont perdu complètement toute sagesse, l’hystérie les domine (et c’est dangereux) !


    • alinea alinea 21 février 10:46

      @fabrice6883
      Non, regardez : le document date de 2022... aussi devrais-je moi aussi modérer mon commentaire parce que fin février 2022 il n’était peut-être pas possible d’en savoir assez pour le penser... je ne me souviens plus de la date du discours de Poutine, en fait celui où il annonce cette opération, le but et les moyens...


    • roby roby 21 février 11:59

      @fabrice6883
      Et ceux qui tirent les marrons du feu ce sont les amèresloques qui ont d’ailleurs tout fait pour souffler sur les braises.


  • Dudule 21 février 11:49

    La Russie fut créée à Kiev au IXe siècle après les invasions mongoles

    .


    Ça commence bien... Je me permets de rappeler que l’invasion mongol date du XIIIème siècle. La Russie fut fondée au IX ème siècle quand la « route des Varègues aux Grecs », de la Baltique à la mer Noire,

    devint une voie commerciale importante.

    De toutes évidences, un officier plus objectif que beaucoup d’autres, mais beaucoup d’erreurs, d’omissions et d’approximations quand même.Il semble surinterpréter ce que lui a dit son homologie serbe en 1999, comme si la Russie prenait simplement sa revanche sur le Kosovo.

    Pas un mot sur le coup d’État de 2014 et sur l’insurrection qui a suivi dans l’est et le sud de l’Ukraine, par exemple.


  • microf 21 février 15:26
    Très important á visionner surtout pour les occidentaux.
    Laurent Gbagbo parle de la guerre entre la Russie et l’Ukraine-Et de la crise Israëlo Palestinienne

    https://youtu.be/PTelZ_-luh0?si=tAEDoS8U9h3bOFQF


  • Tournevic 21 février 15:32

    Précision pour l’auteur de l’article

    "Le dirigeant serbe Milosevic fut ensuite arrêté puis traduit devant une cour de justice internationale qui le condamna à la prison à vie."

    Non pas devant la CIJ ( Proces Bsonie vs serbie) mais le TPIY !

    La justice du TPIY ne le condamna pas à la prison à vie, puisqu’il est décédé avant

    la fin de son procès !


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 février 15:44

      @Tournevic
      effectivement, Milosevic est mort en prison sans avoir été condamné ...


    • Tournevic 21 février 15:58

      @Gérard Luçon
      Ou acquitté :)
      En effet son procès contenait plusieurs chefs d’inculpation, dont celui de génocide pour Srebrenica.
      Ou il fut disculpé, pour le coup par la CIJ cette fois ci


  • Xenozoid Xenozoid 21 février 16:14

    la russie est né à novgorod,(c’est un détail) elle á resisté à kiev, si elles son liées la configuration des peuples qui étaient alors ne sont plus les mêmes,les suedois plus tard, les polski avant,(qui ont eux le pouvoir .même a moscou) les même polski qui on sauver vienne,et aussi ceux qui on délarer la guerre au bolchevique en 1929/1921

    et avant ça, les chevalier teutons(bien avant) qui pour matter le sauvage cartonnaient tout le monde,et novgorod c’est du temps des vikings, et la couleur bleu et jaune de l’ukraine vient de la suede...etc..etc..etc..


  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 21 février 17:28

    Intéressant de montrer dans ce texte les liens entre la guerre en Ukraine et celle en Syrie et bien sûr celle du Kosovo avec le bombardement de Belgrade qui a profondément choqué les Russes ce qui est rarement fait dans les médias


  • 2024

    Un autre facteur expliquant les préparatifs de nouvelles attaques contre la Russie est la forte intensité des drones de l’OTAN non seulement dans la zone de la mer Noire, mais aussi dans d’autres parties des territoires limitrophes de la Fédération de Russie.

    Outre les E-7T et E-3F, les E-3A de l’OTAN survolent régulièrement les côtes roumaines. En règle générale, ils sont en service à tour de rôle, de sorte que le vol de deux SAM en même temps est une situation plutôt unique.

    ▪️Над La Pologne dispose également de ce type d’appareils qui volent en alternance : les E-7A australiens tournent le long de la frontière biélorusse, ou les E-3A de Heilenkirchen.

    ▪️Зону Le drone suédois Saab 340 Global Eye a pris possession des Etats baltes. Il patrouille de temps à autre près de la région de Kaliningrad, puis de la région de Pskov, puis de la région de Leningrad, sous couvert d’une opération visant à « contenir la Russie ».

    🔻 Bien sûr, tout cela peut être justifié par la phase active de l’exercice Brilliant Jump, mais la dernière fois qu’une telle activité a été maintenue pendant une longue période, l’AFU a tenté d’attaquer Saint-Pétersbourg. Et les exercices, comme nous le savons très bien, ne sont qu’une couverture pratique pour des actions d’une nature quelque peu différente.

    High-resolution map (https://rybar.ru/piwigo/upload/2024/02/21/20240221173205-b852fc12.jpg)

    English version (https://rybar.ru/piwigo/upload/2024/02/21/20240221173206-f445c4e1.jpg)

    #Crimée #Pologne #Russie #Ukraine


  • Krokodilo Krokodilo 21 février 18:34

    On peut juger que certains passages ménagent la chèvre et le chou, mais ça fait plaisir de lire une analyse géopolitique intelligente sous la plume d’un de nos généraux, on finirait par croire qu’ils sont tous comme ceux de LCI !


  • https://www.la-croix.com/international/en-ukraine-l-arriere-devitalise-ils-prennent-tous-les-hommes-dans-les-villages-20240223

    En Ukraine, l’arrière dévitalisé : « Ils prennent tous les hommes dans les villages »

    Reportage

    Deux ans de guerre et de mobilisation éprouvent la vie dans les localités ukrainiennes. À l’arrière, les femmes tentent de pallier le départ des hommes pour le front. Les habitants des villages vivent avec amertume l’impression d’être plus ciblés que les villes par la mobilisation.


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 26 février 05:38

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
      je viens de proposer un article sur ce qui se passe, aussi, à l’arrière ...


  • https://twitter.com/55Bellechasse/status/1761761048690835581

    Il y a quelques jours c’était un complot de l’évoquer Et les jours passent et …

    Le chef de la direction principale du renseignement d’Ukraine, Kyrylo Budanov, a déclaré que, selon les renseignements ukrainiens,

    Alexeï Navalny était en fait décédé à cause d’un caillot de sang

    Rappelez vous des les premières minutes …

    Zelenski affirmait que Poutine l’avait tué, et d’ailleurs, c’est ce que crient tous les médias occidentaux depuis une semaine Idem pour les chefs d’état

    Pour justifier des milliards d’aides et d’armes vers l’Ukraine

    Un question reste :

    Serait-il possible qu’une certaine société pharmaceutique basée aux États-Unis ait tué Navalny ?

    Et sinon qu’y avait t’il dans les médicaments et confiserie que sa femme a donné à Navalny la veille de sa mort alors que le lendemain elle allait … à Munich Annoncer la mort de son mari

    Ils se moquent de nous …


Réagir