lundi 12 février - par rosemar

Une invasion de poulets ukrainiens...

JPEG

C’était une des sources de colère des agriculteurs qui ont bloqué les routes pendant deux semaines : la concurrence déloyale du poulet ukrainien. Il est vendu moins cher depuis la guerre à cause notamment de la suspension des droits de douane.

Au cœur de la campagne ukrainienne, loin des zones de combat : dans de gigantesques hangars, des millions de poulets sont élevés en batterie chaque année.

Des hangars qui appartiennent à MHP : l'entreprise possède 80% de la production de poulets en Ukraine. Au sud de Kiev, un village s’est développé grâce à cette industrie. Le groupe fait vivre plus de 30 000 familles.

"En ce moment, avec la guerre, ce n'est pas facile de trouver un emploi, et MHP est un des rares qui continue de proposer du travail.", témoigne une Ukrainienne.

"Ils nous ont beaucoup aidés au début de la guerre : ils distribuaient de la viande de poulet gratuitement pour tout le monde, juste pour nous aider, parce qu'à ce moment-là tous les magasins étaient fermés.", explique une autre.

À la tête de ce groupe, un oligarque ukrainien Yuriy Kosiuk, proche de Zelinsky. 697 000 tonnes de poulets en batterie produits l’an dernier, l’Union européenne a importé 203 000 tonnes de poulets ukrainiens en 2023 contre 130 300 en 2022, soit une augmentation de 56 %.

La raison de ce succès ? Des droits de douane suspendus depuis le début de la guerre. Un poulet vendu moins de 2 euros le kilo, deux fois moins cher que le poulet de batterie français...

 

Ce poulet ukrainien est-il consommé en France ? Difficile de retracer la provenance des produits... sur un émincé de poulet rôti, aucune indication, car c'est un produit transformé...

Des aiguillettes de poulet cuisinés viennent de Pologne, il suffit d'une cuisson pour que le poulet ukrainien prenne la nationalité du pays qui le transforme...

 

Mais comment ce poulet si bon marché est-il produit ? Une militante craint pour la santé des habitants de son village...

"Vous voyez ? C'est l'un des incinérateurs, regardez la fumée, vous sentez l'odeur ? Je pense qu'ils n'utilisent pas les bons systèmes de filtration, et on a commencé à tomber malade..."

Des normes sanitaires et des conditions de travail que certains dénoncent, les salariés sont payés environ 400 euros par mois et les cadences sont dures à tenir : 24 heures d'affilée tous les trois jours.

Un employé du groupe est décédé en 2007 d'un accident du travail. Son fils témoigne :

"Une odeur terrible, une température très élevée, des vibrations, un manque de lumière. L'enquête judiciaire et les rapports médicaux ont conclu que ces conditions pouvaient conduire à la mort et à de graves maladies."

Normes environnementales, conditions de travail, le président du groupe MHP affirme pourtant respecter la loi ??

Mais, ce poulet ukrainien est produit dans des "fermes-usines" de 2 à 3 millions de volailles, contre en moyenne 40.000 en France, ces usines ne respectent pas les normes environnementales ou liées au bien-être animal. Un poulet qui coûte aussi moins cher, avec un coût du travail inférieur en Ukraine....

La commission européenne envisage de réduire les volumes importés, et de rétablir les droits de douane pour l’Ukraine. 

De plus, est-ce que ces importations de poulet profitent vraiment au peuple ukrainien ? La suspension des taxes et des quotas sur les volailles ukrainiennes qui arrivent dans l'Union Européenne profiterait surtout à un seul homme milliardaire ,Yuriy Kosiuk, plutôt qu'aux petits éleveurs...

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2024/02/une-invasion-de-poulets-ukrainiens.html

 

Sources :

https://www.francetvinfo.fr/economie/concurrence-pourquoi-le-poulet-ukrainien-connait-il-un-gros-succes_6349645.html

 

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/vrai-ou-fake-l-importation-de-poulets-ukrainiens-porte-t-elle-atteinte-au-marche-agricole-francais_6047159.html

 



78 réactions


  • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 12 février 17:59

    Moi j’attends l’invasion des poulettes ukrainiennes.


    • Doume65 12 février 20:20

      @Opposition contrôlée
      Tu déconnes ! Ça fait trente-quarante ans qu’elle viennent chercher mari chez nous, puis de barrent une fois le pognon engrangé (où, je ne sais pas). J’en ai connu une tripoté dans ce genre.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 13 février 13:37

      @Doume65
      Bah, elles finissent toujours par ce faire tripoter de toute façon.


    • Eric F Eric F 13 février 15:42

      @Opposition contrôlée
      regardez LCI, il y en a souvent sur le plateau, pour leur expertise en géopolitique internationale.


    • rosemar rosemar 13 février 21:37

      @Doume65

      Mais il y a aussi des femmes russes qui cherchent des maris français...


    • mmbbb 17 février 17:47

      @rosemar moi je reçois des mails de « poulettes » ukrainnienes .

      Et pourtant je n ai rien demandé ! 

      Si c est uniquement pour l amour d un jour pourquoi pas !


  • amiaplacidus amiaplacidus 12 février 18:17

    Tiens, Rosemar commence à ouvrir les yeux, les Ukrainiens ne sont pas gentils.

    Allez, j’en remets une compresse, datant de mars 2018, et pas d’une source vraiment subversive : https://www.ouest-france.fr/economie/agriculture/doux-qui-est-mhp-le-repreneur-ukrainien-dont-personne-ne-veut-5652205

    à propos de, Iouriy Kosiouk, propriétaire de MHP :

    ...

    Milliardaire du poulet

    A 49 ans, celui-ci est un proche collaborateur du président Petro Porochenko. Si ce dernier s’est bâti une fortune en tant que «  roi du chocolat  », Iouriy Kosiouk est incontestablement le «  milliardaire du poulet  ». Sa fortune est aujourd’hui estimée à 1,5 milliard de dollars par le magazine Forbes, ce qui en fait la cinquième personne la plus riche d’Ukraine.


    Émergeant dans les années sauvages qui ont suivi l’effondrement de l’URSS, Iouriy Kosiouk a développé les goûts de luxe de la nouvelle classe d’hommes d’affaires post-soviétique. On lui attribue jets privés et hélicoptère, un yacht estimé à 120 millions de dollars et une villa impressionnante dans le sud de Kiev. Selon des enquêtes de journalistes ukrainiens, les travaux de ce «  petit Versailles  » auraient été entrepris sur un site archéologique protégé. Jamais remis en cause, le permis de construction laisse sous-entendre des soutiens politiques.

    Aucun scandale de corruption ne vise directement Iouriy Kosiouk. Mais force est de constater qu’il a habilement su utiliser ses relations politiques. Un temps adjoint au chef de l’administration présidentielle, au plus fort de la crise de 2014 et du début de la guerre dans l’est de l’Ukraine, il a conservé une influence appréciable dans les hautes sphères du pouvoir. Plusieurs sources indiquent qu’il est particulièrement actif sur les questions liées à l’importation et à l’exportation de produits alimentaires. MHP a par ailleurs ouvert une usine de traitement de viande aux Pays-Bas, afin de contourner les obstacles des droits de douane de l’UE.

    Avec la perte du complexe minier-industriel dans l’Est en guerre, le groupe agro-alimentaire a largement bénéficié du transfert des subventions d’Etat. En 2017, MHP a reçu 35 % des aides publiques du secteur, soit l’équivalent de 42,6 millions d’euros. L’aide de l’Etat à un grand groupe bénéficiaire, solide financièrement, avait soulevé un certain nombre de critiques en Ukraine.

    ...

    Bref, un charmant personnage, qui ne dépare pas le paysage de la corruption en Ukraine.

    La corruption existe également en Russie, c’est une évidence. Mais, en la matière, en comparant avec les Ukrainiens, les Russes sont de petits joueurs.

    Et c’est pour ces gens-là que l’UE, sous les injonctions US a sabordé son économie en reprenant des sanctions imbéciles qui frappent ceux qui les appliquent et ne frappent que très faiblement ceux auxquels elles s’appliquent.

    Un peu comme les premières sanctions en 2014, on a interdit les ventes de porcs à la Russie. Résultat, les Bretons tirent la langue et les Russes se sont lancés dans l’élevage de porc à grande échelle et en exporte maintenant vers la Chine notamment.


    • rosemar rosemar 12 février 21:32

      @amiaplacidus

      Ce sont les oligarques (qu’ils soient russes ou ukrainiens) qui tirent profit de la situation...


    • rosemar rosemar 12 février 21:33

      @amiaplacidus

      Et ce sont les pauvres qui trinquent...


    • rosemar rosemar 12 février 23:27

      @amiaplacidus

      comme toujours...


    • roby roby 13 février 13:05

      @rosemar
      Comme en France quoi !


    • Jules Seyes 13 février 13:50

      @rosemar
      Exact, mais nous n’avions pas l’habitude de ce type d’article de votre part. Permettez-moi de vous en remercier.


    • Gasty Gasty 13 février 19:23

      @Jules Seyes

      Rosemar est une infiltré Russe, elle fait des articles pour savoir qui recruter lorsque Poutine serait au pied de la tour Eiffel. Elle est sur Agoravox pour faire une liste. La liste de Rosemar. Sur son passeport c’est écrit роза Мари


    • yakafokon 14 février 08:21

      @rosemar
      L"énorme différence qu’il y a entre les oligarques russes et les oligarques ukrainiens, n’est jamais expliquée sur les plateaux télé français, comme LCI !
      L’oligarque ukrainien fait son beurre avec la bénédiction de la classe politique, qu’il arrose allègrement, pour obtenir ses faveurs !
      En Russie, c’est très légèrement différent, car il existe deux genres d’oligarques : ceux qui sont en fuite aux Baléares avec tout ce qu’ils ont pu voler du temps à l’U.R.S.S. du temps de Boris Eltsine ( j’en ai vu à Palma de Mallorca, sur leurs splendides yachts ), ou ceux qui croupissent en taule en Sibérie Orientale, depuis que Vladimir Poutine a commencé è faire le ménage ( comme Alexeï Navalny et son frère, coupables de deux énormes escroqueries, d’un montant total de 800.000 euros ).
      Le président de la Fédération de Russie n’a rien contre les oligarques ( la Russie est devenue un pays capitaliste ), et les encourage même...du moment qu’ils respectent la Loi, et tout-le-monde y trouve son compte !
      Et ces oligarques, qui sont intelligents, préfèrent le climat de Moscou ou de Saint-Petersbourg, à celui de la Sibérie Orientale, à 9.200 km du pouvoir !


    • Tolzan Tolzan 14 février 09:59

      @Jules Seyes
      Rassurez-vous, Rosemar a juste fait un petit malaise.
      Elle va revenir vite à ses torchons habituels antirusses. 


    • rosemar rosemar 14 février 10:27

      @Tolzan

      C’est curieux : pourquoi refusez-vous toute critique de la Russie de Poutine ?


    • Pierrot 18 février 12:35

      @rosemar
      Nous sommes prêt à considérer toute critique qui serait de bonne foi et honnêtement argumentée. Mais ce que vous nommez « critique » tombe clairement dans le registre de l’insulte, de la calomnie et de la tentative de manipulation.


    • Christophe 18 février 13:28

      @rosemar

      C’est curieux : pourquoi refusez-vous toute critique de la Russie de Poutine ?

      Parce que vous faites des amalgames même dans cette courte phrase. La Russie n’appartient pas à Poutine donc cessez de dire la Russie de Poutine, parlez de la Russie.

      Mes amis russes parlent de Poutine et parlent aussi de la Russie indépendamment de leur chef d’état. La France de Macron, les USA de Biden, ... tout cela c’est de la terminologie inutile. Vous avez le droit de détester Poutine mais en parlant de la Russie de Poutine, votre détestation de l’homme est ressenti tout autant par votre détestation de la Russie car vous les associez sans cesse.

      Bien sûr que Poutine n’est pas parfait, il n’existe aucun chef d’état parfait dans le monde.


  • Seth 12 février 18:28

    Tout ça c’est de la faute à Poutine ! smiley

    Nan je rigole !


    Comme ça c’est plus clair et plus cohérent. Du moins je crois :

    C’était une des sources de colère des agriculteurs qui ont bloqué les routes pendant deux semaines : la concurrence déloyale du poulet ukrainien. Il est vendu moins cher depuis la guerre à cause notamment de la suspension des droits de douane.

    Au cœur de la campagne ukrainienne, loin des zones de combat : dans de gigantesques hangars, des millions de poulets sont élevés en batterie chaque année. Des hangars qui appartiennent à MHP : l’entreprise possède 80% de la production de poulets en Ukraine. Au sud de Kiev, un village s’est développé grâce à cette industrie. Le groupe fait vivre plus de 30 000 familles. Mais, ce poulet ukrainien est produit dans des « fermes-usines » de 2 à 3 millions de volailles, contre en moyenne 40.000 en France, ces usines ne respectent pas les normes environnementales ou liées au bien-être animal. Un poulet qui coûte aussi moins cher, avec un coût du travail inférieur en Ukraine....

    À la tête de ce groupe, un oligarque ukrainien Yuriy Kosiuk, proche de Zelinsky. 697000 tonnes de poulets en batterie produits l’an dernier, l’Union européenne a importé 203 000 tonnes de poulets ukrainiens en 2023 contre 130 300 en 2022, soit une augmentation de 56 %.

    "En ce moment, avec la guerre, ce n’est pas facile de trouver un emploi, et MHP est un des rares qui continue de proposer du travail.", témoigne une Ukrainienne.

    "Ils nous ont beaucoup aidés au début de la guerre : ils distribuaient de la viande de poulet gratuitement pour tout le monde, juste pour nous aider, parce qu’à ce moment-là tous les magasins étaient fermés.", explique une autre.

    La raison de ce succès ? Des droits de douane suspendus depuis le début de la guerre. Un poulet vendu moins de 2 euros le kilo, deux fois moins cher que le poulet de batterie français. Mais comment ce poulet si bon marché est-il produit ? Une militante craint pour la santé des habitants de son village...

    "Vous voyez ? C’est l’un des incinérateurs, regardez la fumée, vous sentez l’odeur ? Je pense qu’ils n’utilisent pas les bons systèmes de filtration, et on a commencé à tomber malade..."

    Un employé du groupe est décédé en 2007 d’un accident du travail. Son fils témoigne :

    "Une odeur terrible, une température très élevée, des vibrations, un manque de lumière. L’enquête judiciaire et les rapports médicaux ont conclu que ces conditions pouvaient conduire à la mort et à de graves maladies."

    Des normes sanitaires et des conditions de travail que certains dénoncent, les salariés sont payés environ 400 euros par mois et les cadences sont dures à tenir : 24 heures d’affilée tous les trois jours.

    Normes environnementales, conditions de travail, le président du groupe MHP affirme pourtant respecter la loi.

    Ce poulet ukrainien est-il consommé en France ? Difficile de retracer la provenance des produits... sur un émincé de poulet rôti, aucune indication, car c’est un produit transformé : des aiguillettes de poulet cuisinés viennent de Pologne, il suffit d’une cuisson pour que le poulet ukrainien prenne la nationalité du pays qui le transforme...

    La commission européenne envisage de réduire les volumes importés, et de rétablir les droits de douane pour l’Ukraine. De plus, est-ce que ces importations de poulet profitent vraiment au peuple ukrainien ? La suspension des taxes et des quotas sur les volailles ukrainiennes qui arrivent dans l’Union Européenne profiterait surtout à un seul homme milliardaire ,Yuriy Kosiuk, plutôt qu’aux petits éleveurs.


    • rosemar rosemar 12 février 21:33

      @Seth

      Vous avez du temps à perdre...


    • Seth 13 février 09:55

      @rosemar

      Je suis comme vous, je corrige les copies mais je vous tranquillise, par couper/coller et n’ayant rien eu à pondre, ça a été très rapide. De plus j’ai du beaucoup donner dans la dissertation autrefois et il y a des choses qui ne s’oublient pas. smiley

      Mais vous noterez qu’en utilisant votre écrit sans le modifier, j’ai essayé de suivre un plan. Qu’enseign.i.ez vous dans la vie ?

      Ceci n’enlève rien à la qualité de l’information que vous nous apportez mais l’addiction à l’article à tout prix n’est pas forcément productive.


    • mmbbb 13 février 12:56

      @rosemar et macron le fait en solidarite pour sauver le modele democratique ukrainien .

      Je ne vois guere le probleme d autant plus que notre élite se fout du peuple francais .

      Vive l Europe de Fergus !

      et chapeau bas pour Le Maire 

      lui qui voulait mettre l economire russe à genoux !


  • pasglop 12 février 18:58

    Moi j’aime bien la poulette Kikrainrien, la belle rouge...


  • Com une outre 12 février 21:22

    Et oui Rosemar, tout cela à cause de gens comme vous, qui ont le QI d’un poulet ukrainien. Allez-vous retourner votre veste sur les gentils occidentaux face aux méchants russes ?


    • rosemar rosemar 12 février 21:35

      @Com une outre

      C’est beaucoup plus nuancé... 


    • Com une outre 12 février 22:07

      @rosemar
      Il vous faudra bien reconnaître un jour que vous avez été abusée.


    • rosemar rosemar 12 février 22:20

      @Com une outre

      Il existe aussi des oligarques russes, vous savez ?


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 12 février 22:35

      @rosemar
      Et même français, mais on les appelle des « milliardaires », ça incite moins à la lutte des classes.


    • Seth 13 février 09:57

      @rosemar

      Le rapport avec le poulet zelenskien please ?


    • njama njama 13 février 11:34

      @rosemar
      Il existe des oligarques dans tous les pays du monde, ne faites pas une fixette sur les russes... les très riches ont existé de tous temps, et partout.

      Et pour les poulets ukrainiens boycottez-les, et si toutefois ils ne sont pas traçables car transformés en nuggets ou trucs malbouffe du genre, achetez du poulet français de Bresse, de Licques, ... Label Rouge

      Le boycott est parfaitement légal, il a même permis que soit mis fin à l’apartheid en Afrique du Sud.
      Boycott en cours, celui contre Israël pour mettre fin au génocide à Gaza, et si la provenance n’est pas indiquée dans votre supérette de Nîmes, le code barre des produits en provenance d’Israël ou produits des colonies israéliennes

      en territoires occupés commence par 729
      Merci pour les Palestiniens


    • mmbbb 13 février 13:35

      @rosemar c est cela même !!


    • tashrin 13 février 15:47

      @rosemar
      Il existe aussi des oligarques russes, vous savez ?
      Et des oligarques francais... Macronistes en tete
      C’est bien ce qu’on vous explique, oligarques de tous pays sont copains comme cochons


    • rosemar rosemar 14 février 08:52

      @Opposition contrôlée

      Ce n’est pas une raison pour blanchir les oligarques russes...


    • rosemar rosemar 14 février 08:55

      @Opposition contrôlée

      « Près de la moitié des grandes fortunes russes sont des profiteurs de guerre. Selon une enquête du site d’investigation indépendant Proekt, publiée lundi 31 juillet, au moins 81 des noms figurants sur la liste des 200 personnalités les plus riches de Russie (d’après le classement 2021 du magazine Forbes) sont clairement impliqués dans l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Les sociétés dont ils sont bénéficiaires fournissent des composants, des équipements ou du carburant, soit aux forces armées russes soit aux usines d’armement. »

      https://www.lemonde.fr/international/article/2023/08/02/les-oligarques-russes-tirent-profit-de-l-effort-de-guerre-en-ukraine_6184215_3210.html


    • @Com une outre
      "Et oui Rosemar, tout cela à cause de gens comme vous, qui ont le QI d’un poulet ukrainien.

      "
       
      A cause de vos propos que viens de recevoir une souffante du club des poulets ukrainiens ou de leur spa, representants collectif ou un truc du genre
      que j’ai traduite sur mon bureau un truc du genre

      Oui ils sont élevés aux ormones et dans des conditions lamentables mais ils disent que le cerveau n’est pas touché à ce point malgré ce traitement défavoable car ils sont garantis sans traitement irréparable de chez pfizer contrairement au volatiles ? de chez nous
       
      Ne comprend rien du tout a ce qu’il me racontent ?
      avec à la fin un ## Rosemar toi même des @*%$£ ! qui semblent etre des isultes locales et une histoire de poulette made in France aussi ^


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 14 février 11:20

      @rosemar
      Dans la hiérarchie de mes préoccupations, les affaires intérieures russes sont très secondaires. Si vous aimez fouiller dans les poubelles du pouvoir, on est largement assez gâtés en France, de plus en plus même.
      Votre « site d’investigation indépendant » est sur la liste des organisations étrangères indésirables en Russie, son fondateur a été formé au « journalisme » aux Etats-Unis dont il a reçu des financements.
      Quand à leur mirifique enquête, c’est une simple combine qui consiste à jouer sur les mots. Dès lors que la propriété privée est concentrée (moins en Russie qu’aux Etats-Unis au passage), forcément une grosse partie de tout ce qui s’achète et se vend se retrouve dans les poches des propriétaires, avec ou sans guerre. En gros ils font le procès du capitalisme.


    • Christophe 18 février 13:35

      @rosemar

      Près de la moitié des grandes fortunes russes sont des profiteurs de guerre.

      Et quel est le pourcentage d’oligarques occidentaux qui ont des actions dans l’industrie de l’armement à votre avis ?

      Faire le procès inique des russes est assez symptomatique de la propagande occidentale quand on sait que nous avons nous mêmes des oligarques (appelés milliardaires) qui se sont enrichis sur la morts de millions d’afghans, d’irakiens, ... mais ce sont des oligarques occidentaux, donc ça ne compte pas.


  • njama njama 13 février 12:10

    Le poulet ukrainien pas de droits de douane ok, concurrence déloyale !

    Conditions d’élevage ???

    Le frère de mon beau-frère ingénieur agronome travaillait à une époque au Brésil pour une très grande firme agro pour produire du poulet disons de 1 kg environ poids taille standard, le plus rapidement possible... le but gain de productivité, etc...une bonne partie de la production était destinée à l’export

    Et ils étaient arrivés à produire du poulet en 41 jours seulement ! alors que la durée d’élevage ordinaire est, du moins en France au minimum en 80 jours, un peu plus pour les Label Rouge

    Toute cette croissance accélérée basée avec une sur-alimentation (un cocktail de... qu’ils ne diront pas), des hormones (interdites en France), des antibiotiques,... 

    Le poulet ukrainien est peut-être du même acabit (?)


  • ETTORE ETTORE 13 février 12:12

    Bonjour Rosemar

    Pas loin de chez moi, deux « poulaillers » fournisseurs de tas de viande à merd... qui tiennent debout, parce que serrés plumes contre plumes, ont brûlé !

    Une question d’accumulation de « gaz » certainement une méthanisation, non contrôlée des fientes au sol....

    J’ai aussi souvenir, il y a quelques années, d’un poulailler industrieux, dont le toit à carrément implosé, ( tel la centrale de Fukushima) C’était impressionnant !

    Voyez, d’ici que cela se produise pour les gallinacées ukrainoïdes, et qu’on incrimine une attaque de poupou, il n’y a qu’une barquette de pilons mous.


  • xana 13 février 13:34

    Si notre pays était soumis à une invasion de poulets russes de mauvaise qualité, je crois que Rosemar n’aurait pas hésité à en faire tout un fromage, pour maudire Poutine l’empoisonneur.

    .

    Le problème est qu’il n’y a pas de poulets russes de mauvaise qualité... la Russie ne produisant que du Bio. D’ailleurs notre vertueux gouvernement refuserait de les acheter (même Bio) pour ne pas renflouer les finances russes, fortement atteintes comme chacun sait par les sanctions de Bruno Le Clown.

    .

    Rosemar admet donc, à contre-coeur évidemment, que si l’Ukraine nous remercie de nos canons Caesar en nous renvoyant de la merde alimentaire, on ne peut pas en dire autant des Russes. Ils détruisent nos canons et nous ridiculisent, mais au moins ils ne nous empoisonnent pas.

    .

    Dommage, ca aurait fait un bon article pour rosemar...


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 13 février 14:58

      @xana
      Je vois ça d’ici :
      « échappée des élevages en batterie de Poutine, une poule témoigne de l’horreur »
      « Ils nous forçaient à pondre 7 œufs par jour, celles qui ne pouvaient plus tenir la cadence, couic ! »
      « La nourriture ? des farines animales, produites à partir de cadavres de civils ukrainiens et d’opposants politiques, coupées au papier journal, les journaux des opposants au régime, confisqués par la police »
      « Réfugiée en France, Kuritza, c’est le nom de cette poule courageuse qui défie les oligarques de Poutine, a immédiatement été naturalisée, et a obtenu 28 millions d’Euro de subventions pour son association de défense des gallinacés LGBTQ+ »
      « J’ai eu beaucoup de chance. Toutes mes amies ont fini surgelées. »
      « La douane française saisie de plus en plus de ces »poulets de Poutine« , passés en contrebande, qui ciblent les cantines scolaires »
      « Au collège Marc Dutroux de Nantes, le proviseur s’inquiète. »C’est une vigilance de tous les moments. Déjà l’an passé, nous avons trouvé des « cigarettes russes » dissimulées dans un lot de crèmes glacées. Grâce à la vigilance du personnel de cantine, nous avons pu démasquer une tentative de servir du bœuf Stroganoff aux élèves, caché sous l’étiquette bœuf bourguignon..."

      etc.


    • charclot charclot 13 février 18:29

      @Opposition contrôlée
      vraiment amusant merci


  • roby roby 13 février 13:36

    @ Rosemar,

    Cherchez a qui profite le crime ? Aux poulettes amère loques qui se remplissent les poches et c’est bien pour çà qu’ils attisent les braises pour continuer la boucherie UK-Russie !


  • zygzornifle zygzornifle 13 février 15:40
    Une invasion de poulets ukrainiens...

    Comme a la gendarmerie de Nice ....


  • zygzornifle zygzornifle 13 février 15:43

    Ukrainiens ou pas le gallinacé est toujours a plus de 10 balles le Kg a Auchancre mou ....

    Sous le seuil de pauvreté j’achète le prix pas la provenance et si c’est trop cher je passe mon tour .....


  • Eric F Eric F 13 février 16:00

    Ben oui, les eurocrates de l’UE privilégient les intérêts géopolitiques à celui des peuples de l’Union.

    La levée des quotas et taxes sur les productions agricoles ukrainiennes a été volée au PE le 19 mai 2022 avec standing ovation, sans se demander une seconde l’impact sur les producteurs européens.
    C’était valable pour 1 ans, puis a été prorogé, et en fin janvier 2024 une prolongation jusque fin 2025 a été décidée, avec possibilité de limitation au niveau national (mais il suffira de passer par un pays tiers qui les relabellisera)


    • Brutus S. Lampion 13 février 16:03

      @Eric F

      « Ben oui, les eurocrates de l’UE privilégient les intérêts géopolitiques à celui des peuples de l’Union.e
      Mais alors, à qui donc profitent les »intérêts géopolitiques" ?
      je me le demande bien !


    • Eric F Eric F 13 février 16:28

      @S. Lampion
      Les intérêts géopolitiques, c’est l’extension ’’toujours plus à l’Est’’ du bloc occidental.
      Monnet & Money


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 13 février 16:47

      @Eric F
      Il faut les comprendre. Ils ont déjà fait la conquête de l’Ouest jusqu’au Pacifique.


    • Eric F Eric F 13 février 17:32

      @Opposition contrôlée
      ’’Ils ont déjà fait la conquête de l’Ouest jusqu’au Pacifique’’
      Et s’il intègre la Russie, le ’’bloc atlantiste’’ rejoindra le Pacifique par l’Est (rappelons que la Russie a été ’’membre associé’’ de l’Association Parlementaire de I’OTAN de 1990 à 2014)
      Americae Est Imperare Orbi Universo ...encore faut-il que la terre soit ronde smiley


  • Eric F Eric F 13 février 16:05

    Alors, qui est prêt à voter pour l’intégration de l’Ukraine dans l’UE, par solidarité continentale, pour les arrimer à la démocratie, par devoir historique, pour la beauté du geste, par abnégation, et toute belle raison ?


    • tashrin 13 février 17:29

      @Eric F
      Ben globalement pas grand monde, mais est ce qu’on va avoir le choix ?
      Non parce qu’on etait déjà pas chauds pour tripler les prix du chauffage, ni pour une inflation à 10%, ni pour dilapider des milliards pour payer les villas luxueuses de Z au detriment de nos services publics, ni pour ...
      Ca n’a pas empeché quoi que ce soit
      Ni d’ailleurs de soutenir inconditionnellement les genocidaires israeliens au nom des memes valeurs qui nous ont fait soutenir la democratie contre Poutine :)
      La guerre c’est la paix
      La liberté c’est l’esclavage


    • Eric F Eric F 13 février 18:01

      @tashrin
      Chirac le sage avait introduit dans la constitution le recours au referendum pour la ratification d’une nouvelle adhésion à l’UE, mais Sarko le fourbe a modifié pour ajouter l’alternative de passer par les deux assemblées avec majorité des 3/5

      Le processus menant à l’adhésion de l’Ukraine durera plus de 10 ans vu le gap, et on ne sait pas si le gouvernement d’alors sera souverainiste ou européiste, dans le premier cas il passera par referendum, dans le second cas il sera tenté de passer par les assemblées ...comme pour le traité de Lisbonne.

      PS : concernant Israël, le soutien de la France n’est pas inconditionnel, elle a voté à l’ONU la résolution brésilienne demandant le cessez le feu, et il n’y a pas livraison d’armements opérationnels (mais des composants, moins de 0,05% de son armement).


    • titi titi 14 février 14:07

      @Eric F

      "Chirac le sage

      « 
      Celui qui a suspendu le service militaire ?
      Ou celui qui a mis en place le quinquennat ?
      Ou alors celui qui a fait de Mayotte un département d’Outre mer ?

       »Chirac le sage"
      Looooooooooooooool


    • Eric F Eric F 14 février 19:24

      @titi
      Chirac était ’’sage’’ en matière de politique internationale, mais il a bien évidement commis des erreurs. Je voulais à l’occasion utiliser le paronyme avec ’’ben Sirac le sage’’ de la Bible.

      Concernant la suppression du Service militaire il a eu raison, c’était inefficace à tous points de vue (je n’ai pas de mauvais souvenir personnel, j’y ai du reste passé le permis poids lourd).

      Le quinquennat, c’était une fausse bonne idée, en accord avec Jospin.

      Concernant Mayotte, le statut départemental a été établi sous Sarko, mais vous avez raison, la procédure a commencé sous Chirac, lorsque Sarko était ministre de l’intérieur. C’est un mauvais choix.


    • tashrin 15 février 12:48

      @Eric F
      PS : concernant Israël, le soutien de la France n’est pas inconditionnel, elle a voté à l’ONU la résolution brésilienne demandant le cessez le feu, et il n’y a pas livraison d’armements opérationnels (mais des composants, moins de 0,05% de son armement).

      Ce sont les mots prononcés par notre président, le traitement médiatique a été absolument inique et déséquilibré, on harcele tous les gens qui ont pris une autre position que le soutien à Israel, les manifestations sont interdites pour les uns, soutenues au plus haut niveau de l’etat pour les autres, etc etc...
      Le tout en maintenant le discours sur l’ukraine en parallele


  • xana 13 février 17:29

    Ben... Rosemar !

    Elle est prête à tout par amour pour Zézé, notre vieille poule !


  • xana 13 février 17:48

    Et puis elle aménage une chambre dans sa maison près de Nîmes pour le recueillir quand il sera chassé de Kiev er poursuivi par Interpol...


  • xana 13 février 17:50

    elle espère qu’il lui réchauffera les pieds... au moins.


  • Gérard Luçon Gérard Luçon 14 février 05:46

    info TV Realitatea plus Roumanie : les TIR d’Ukraine ne seraient pas plombés !


  • pemile pemile 14 février 09:36

    @rosemar

    La photo de l’article montre un élevage au sol (code 2) qui reste quand même préférable à l’élevage en cage (code 3), qui représente toujours 25% des élevages en France


  • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 14 février 10:43

    Va falloir apprendre a la France Shumpetter.

    Les poulets, c’est un produit a faible valeur ajoutée. Basique,

    Le problème c’est pas l’Ukraine, elle ne fait que remplacer la Pologne.

    La France se distingue par la diversité des races, pintades, dindes, canards pintades, pigeons, cailles produits labellisés.


    Mais pour se faire élire, Hollande et Macron ont léché le cul des ecolos et ont mis des militants extremistes ecolo-mrxistes au ministère de l’écologie, genre Batho, Hulot ou Pompilli, des gens liberticides.

    Ces gens là ont embauché dans ce ministère dres militant aujourd’hui indélogeables au statu qui sont en passe de détruire le pays au nom du bien.


    Le ministère de l’agriculture est déja une usine a gaz de normes et avec les ecolos, c’est carément une tornade réglementaire qui leur est tombée dessus.


    Aujourd’hui on invente des causes, les Ukrainiens, le Mercosur et autres balivernes pour cacher le fait que l’administration est devenu un monstre destructeur de tout..

    Va construire un élevage de poulet en France, c’est perdre son argent a passer a combatre les normes, les ecolos .

    Mieux vaut fermer en France et laisser les Ukrainiens nous fournir.


    • Eric F Eric F 14 février 11:58

      @Spartacus Lequidam

      ’’Le ministère de l’agriculture est déja une usine a gaz de normes et avec les ecolos, c’est carément une tornade réglementaire qui leur est tombée dessus’’


      En effet, il y a en France 30 000, agents au ministère de l’Agriculture, dix fois plus qu’en Allemagne !
      Un détachement de chacun d’aux 6 mois par an dans une exploitation agricole serait plus profitable au pays, et à nos agriculteurs.

    • titi titi 14 février 14:09

      @Spartacus Lequidam

      Exactement.

      Les gouvernements, sous la pression des écolos, forcent les agriculteurs à faire du bio, ou du labelisé.

      Sauf que les francais n’en achètent pas.

      Tout simplement.


    • Eric F Eric F 14 février 17:53

      @titi
      Même hors label bio, la production courante est soumise à des règlementations excessives, et c’est celle-ci qui est en concurrence avec des pays qui n’ont ni les mêmes contraintes règlementaires, ni les mêmes couts du travail, ni la même fiscalisé. On empile les handicaps !

      Le ’’haut de gamme’’, c’est pour la restauration trois étoiles et les tables de maîtres, le gap de prix ne permet pas de l’étendre, et on voit qu’en période de baisse de pouvoir d’achat dans les classes sociales intermédiaires, eh bien le prix fait le marché. En plus, on voudrait nous culpabiliser ’’il faut accepter de payer le juste prix’’ c’est à dire le prix fort, pour l’énergie, l’alimentation, les transports, le logement, etc... tous ces prix augmentent plus vite que l’inflation officielle, alors que le pouvoir d’achat est à la traine.


  • Aristide Aristide 15 février 13:53

    Ferrat a fabuleusement évoqué l’exode paysan dans une chanson connue de presque tous : La Montagne

    Ils quittent un à un le pays
    Pour s’en aller gagner leur vie
    Loin de la terre où ils sont nés
    Depuis longtemps ils en rêvaient
    De la ville et de ses secrets
    Du formica et du ciné

    .....

    Leur vie, ils seront flics ou fonctionnaires
    De quoi attendre sans s’en faire
    Que l’heure de la retraite sonne
    Il faut savoir ce que l’on aime
    Et rentrer dans son HLM
    Manger du poulet aux hormones

    Rétrospectivement assez… bluffant.


  • quijote 15 février 20:00

    Moi, d’invasion, j’en connais une autre. Une invasion de pauvres. Mais pas d’Ukraine. Du tiers-monde. Il est vrai qu’on a pas assez de pauvres en France. Moi, souvent, je marche dans la rue et je me dis « Ya pas assez de pauvres en France. Faudrait en trouver ailleurs pour les ramener ici ».

    Alors les ong, cette émanation de l’idéologie des « gens bien », va les chercher. Directement en Afrique. Qu’elles en soient remerciées. 10 ans de prison pour les membres et responsables de la traite négrière me paraîtrait une juste rétribution pour la traîtrise de cette engeance. Le chauffeur de la voiture des gangsters qui les amène devant la bijouterie pour le casse, lui aussi il passe au tribunal et il va en prison. Parce que c’est un gangster aussi. Prison pour les ong qui nous amène les voleurs, les agresseurs, les violeurs, les assassins et les terroristes du tiers-monde. Elles doivent rendre des comptes.

    Les poulets ukrainiens, c’est comme les migrants : on paye pour eux au nom du Bien.

    J’aime pas les invasions. Qu’elles soient de musulmans pauvres et de poulets ukrainiens ou de musulmans ukrainiens et de pauvres poulets. Ou de poulets musulmans et d’Ukrainiens pauvres. Ça marche dans tous les sens.


  • véronique 15 février 20:20

    On parle de suspension des droits de douane sur le poulet ukrainien depuis la guerre, et à cause d’elle, mais depuis 2014 il existe un traité entre l’UE et l’Ukraine visant entre autres à libéraliser les échanges et donc à supprimer la presque totalité des droits de douane. Pour le poulet, il y avait encore une limite quantitative à cette suppression. C’est ce qui a été modifié depuis la guerre.

    Donc la réalité c’est que parmi toutes les causes de la guerre, il y a cet accord entre l’UE et l’Ukraine. Il est est donc assez hypocrite d’affirmer qu’on a suspendu les droits de douane sur le poulet à cause de la guerre. Il y a une part de vérité puisqu’on a supprimé les limites quantitatives, mais en fait c’est plutôt le contraire car les droits de douane avaient déjà été considérablement réduits.


  • quijote 16 février 13:51

    Quand les invasions se passent pas bien. Pour les envahisseurs.

    https://twitter.com/RadioGenoa/status/1758459654441439324

    Hé, les gens bien : ce genre de scène, pas vraiment humaniste dans l’esprit, c’est à cause de vous. A cause de votre idéologie niaise au possible. A laquelle vous vous accrochez par pur narcissisme. Vous êtes responsables à la fois des crimes et délits innombrables de vos petits protégés et des volées de plus en plus nombreuses et méritées qu’ils reçoivent.

    Mais ne changez pas, hein... Vous incarnez le Bien sur terre.

    Ou alors la niaiserie et le narcissisme ?


  • quijote 17 février 12:54

    Un Soudanais attaque les forces de l’ordre cette nuit. « Neutralisé », qu’il est, maintenant, le Soudanais agresseur ( pléonasme ? ). C’est pas dommage.

    Neutralisons, neutralisons ! Il faut neutraliser !


  • SilentArrow 17 février 13:38

    @rosemar

    Qu’est-ce que Darmanin attend pour lâcher ses poulets à lui aux trousses des poulets ukrainiens.


  • ETTORE ETTORE 18 février 14:46

    Vous savez Rosemar, il n’y a pas que les poulets qui sont mal élevés....

    Force est de constater que...NOUS AUSSI  !

    Cette Frooonce, est devenue une ferme d’abattage, à haut rendement, mais à qualité ignoble !

    Le poulet éducateur....Décharné, alimenté par des ogm ad-ministrés, sans vitamines, et vaporeux tel une star ac ADEMIE  !

    Le poulet hospitalier....Déplumé, et plus mort que vif..En réa constante, si pas déjà dans le coma !.

    Le poulet républicain...Complétement dindon de la farce, la tête dans l’urne, le fion pelé comme le cul d’un singe hurleur, mais qui joue l’autruche !.

    Le poulet LibertéS....Tellement diminué, que même son nom, il ne peut le prononcer. sous peine. de se faire jeter en cage....

    Etc etc.....

    Voyez Rosemar.....

    Allez coNtez nous fleurette, peut être que nous pourrions nous enivrer, d’un souvenir de nature ; désormais massacrée.


Réagir