jeudi 6 décembre - par Jules Elysard

Une seule solution, la dissolution ?

Les « Gilets jaunes » lancent des revendications qui, en dehors de la suppression des nouvelles taxes, reflètent leur diversité. Et la crise demeure.

La dissolution de l’Assemblée Nationale a été proposée comme solution par Jean Luc Mélenchon et Marine Le Pen. De son côté, Laurent Wauquiez propose un référendum.

Quant à Macron, fredonne-t-il dans sa tête un air de Joe Dassin ?

S’il décide finalement de dissoudre, Macron ne fera pas à ses oppositions « franches » (FI et FN) le cadeau préalable d’une réforme institutionnelle instaurant une proportionnelle, même relative. Le résultat le plus probable sera le retour de l’ancienne droite aux affaires. En effet, dans sa décomposition actuelle, la « gauche française » ne doit pas peser beaucoup plus de 30% de l’électorat qui vote.

 

Des analystes sont déjà vraisemblablement à l’œuvre dans les cabinets du pouvoir et les états-majors des partis, croisant des tableaux et des cartes pour tenter d’imaginer les résultats électoraux.

L’effondrement de la majorité « LREM » sera peut-être limité par la présence de vieux briscards (je n’ai pas de féminin) bien implantés localement, des transfuges de LR (Philippe, Le Maire et Darmanin) et du PS.

Mais deux cas de figure peuvent se présenter selon ce que sera la nouvelle majorité LR. Si elle dominée par la minorité actuelle du parti, elle offrira à Macron une cohabitation constructive : elle sera européiste, ne reviendra pas sur la suppression de l’ISF, mais supprimera l’augmentation de la CSG pour les retraités.

La cohabitation sera plus conflictuelle si elle est dominée par les amis de Wauquiez, Cioot, etc..., surtout si le FN parvient à constituer un groupe notable.

 

Le FN et la FI semblent souhaiter cette dissolution. Certains Gilets Jaunes se sont prononcé aussi pour cette solution. Parviendront-ils à présenter des candidats sous une ou plusieurs étiquettes de couleur jaune ? Ou rejoindront-ils avec cette nuance de couleur les partis politiques pour qui ils avaient voté en 2017 ? Retourneront-ils dans une abstention politique ?

Pour une grande partie de l’électorat LR, le FN reste une solution envisageable, une solution autoritaire, la reconstitution sans fard du parti de l’ordre et de la propriété.

En revanche, la FI est devenue l’ennemi principal pour les débris de la « gauche hollandaise » (PS, EELV). Elle est le seul mouvement de gauche aujourd’hui qui puisse s’appuyer sur une réelle base populaire. Cependant, elle ne peut élargir sa base électorale sans convaincre les abstentionnistes de gauche, ceux qui ont été déçus puis dégoûtés par les « gouvernements de gauche » passés.

 

Si Wauquiez a proposé un référendum, c’est vraisemblablement parce que, quelle que soit la question, la réponse en sera pour ou contre Macron. C’est donc pour lui, qui a tant de mal à s’imposer dans son camp, une façon de se présidentialiser.

Quant à Macron, « le maître des horloges », il peut penser qu’une cure de cohabitation pourrait lui permettre de représenter en 2022, surtout s’il a dû supporter pendant trois une droite très autoritaire. Il pourra alors se présenter comme « centriste » et « modéré », ce qu’il n’est pas.

Mais il n’est pas Mitterrand et devra compter avec des concurrents comme Le Maire ou Bertrand pour incarner cette figure de « modération » qui est le masque de l’injustice sociale assumée (au nom de la croissance et de la rigueur budgétaire, évidemment).

Cependant, en prononçant la dissolution, il contribuerait au moins à instaurer une « respiration démocratique » dans le quinquennat, cette abomination concoctée par Chirac et Jospin.

Cependant, il peut persévérer dans une stratégie de « chaos management », ainsi que l’a supposé récemment Emmanuel Todd.

Il peut aussi avoir entendu la façon dont le soutient Cohn-Bendit, disant de lui sur Radio Paris : « Emmanuel Macron n'a aucune expérience, maintenant il découvre l'ampleur de la politique. »

https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-04-decembre-2018

On n’est jamais mieux trahi que par les siens.

C’est alors sans doute que, abasourdi et déprimé, il a envoyé son Griveaux faire cette annonce incroyable : un possible retour à l’ISF en 2019.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/12/05/25001-20181205ARTFIG00065-benjamin-griveaux-n-exclut-pas-la-suppression-de-l-impot-sur-la-fortune-immobiliere.php

Si c’est cela le retour de l’état d’urgence, la dissolution de Macron est en marche.



94 réactions


  • Fergus Fergus 6 décembre 08:40

    Bonjour, Jules

    Article lucide.


    « Le résultat le plus probable sera le retour de l’ancienne droite aux affaires »

    C’est en effet le scénario le plus probable. Avec à la clé très probablement un gouvernement Macron-compatible ancré sur une alliance des élus LREM, modérés de LR et centristes Modem et UDI. 

    Côté gauche, seule une alliance électorale pourrait, dans l’hypothèse d’une dissolution, contrer la probable montée du RN dans le contexte actuel.


  • devphil30 devphil30 6 décembre 08:44

    Il semblerait que le roitelet ne veuille pas par dogmatisme et inflexibilité rétablir l’ISF dans sa situation précédente.

    La réponse aux questions se trouve dans l’issue de la manifestation du 8 décembre c’est oit un coup de grâce à sa majesté soit une révérence de gilets jaunes.

    Je penche pour le coup de grâce avec de nombreux débordements , casses et blessés qui termineront le bras de fer engagé depuis 3 semaines.

    La dissolution sera une possible sortie de crise mais elle ne résoudra pas le malaise profond des injustices pendant mis en avant dès 1995 par Chirac par la fracture sociale.

    Aujourd’hui le problème plus profond correspond aux inégalités de classes , aux avantages des politiques et autres mangeurs de soupe qui gravitent autour de l’état, à la délocalisation de la fiscalité des grosses sociétés dont le seul discours est le chantage à l’emploi pour ne pas payer d’impôts en France et aux destructions d’emplois liés à la mondialisation.

    Dire le contraire et promettre un retour aux beaux jours pour l’emploi est totalement faux car la mondialisation a détruit les marges de manœuvres des états qui sont maintenant sous la coupe des multinationales et des banques.




    • Fergus Fergus 6 décembre 09:07

      Bonjour, devphil30

      Compte tenu de son ego, Macron ne peut pas rétablir l’ISF : ce serait, en termes de communication, renier totalement la logique de son début de quinquennat. Il peut en revanche créer une tranche supplémentaire supérieure d’impôt qui pourrait avoir grosso modo les mêmes effets fiscaux et permettre ainsi de financer des mesures sociales.

      S’il ne prend pas de mesures significatives en direction des classes populaires, Macron court le risque de plomber complètement ses capacités d’action pour la suite du quinquennat, sauf à être re-légitimé par de nouvelles législatives dans le scénario ci-dessus. Nul doute qu’il y a « tempête sous un crâne » du côté de l’Elysée !


    • Odin Odin 6 décembre 13:53

      @devphil30
      Bonjour,

      Je partage votre commentaire sauf pour :

      « des états qui sont maintenant sous la coupe des multinationales et des banques. »

      Le maintenant est de trop. Cela a commencé par la création de la FED en 1913 avec le renégat Wilson. Plus près de nous, Bretton Woods en 1944. En France, la loi Pompidou/Giscard, dite Rothschild du 03/01/1973.


    • devphil30 devphil30 6 décembre 17:00

      @Odin

      Je respecte la voix d’Odin et oui je suis d’accord avec votre correction.

      Mon propos est juste également car maintenant n’indique pas la date de début mais une situation présente

       smiley

    • Eric F Eric F 7 décembre 20:53

      @Fergus
      Une tranche supplémentaire de l’IR ne servirait à rien pour les bénéficiaires de revenus financiers du fait de la « flat tax ». Et on nous dira que la flat tax est là pour éviter l’exil fiscal, tout comme l’ISF. N’oublions pas aussi que l’impôt sur les bénéfices des grandes sociétés va également baisser, au motif d’éviter le départ des entreprises. On est hélas pieds et poings liés à cause de la mondialisation, et la sortie de l’UE ne changerait rien sur ce point, car les multinationales resteraient des multinationales et on est devenu hyperdépendant du reste du monde. On voit la « riposte » du capitalisme mondial aux velléités d’indépendance avec des exemples comme la Grèce -qui a du rentrer dans le rang- ou le Vénézuéla....


  • math math 6 décembre 08:46

    Hypothèse tentante, mais je vois mal le mégalo accepter une cohabitation ?

    Avec lui c’est tout ou rien...


    • Fergus Fergus 6 décembre 09:11

      Bonjour, math

      Une cohabitation toute relative, Macron restant le maître de la désignation du Premier ministre, et rien ne l’obligerait à désigner Wauquiez.

      Ce pourrait par exemple être Pécresse. Et pourquoi pas Juppé en faisant appel à son sens du devoir en période de crise ?  smiley


    • math math 6 décembre 09:18

      @Fergus...mouais..et Royal on la met ou smiley


    • Fergus Fergus 6 décembre 09:24

      @ math

      Après les pingouins des régions polaires et pour respecter son choix de se rapprocher des zones de production du chabichou, je suggère qu’elle soit affectée, pas très loin de là sur les côtes, au comptage des fous de Bassan.


    • BP353307 6 décembre 12:42

      @Fergus Pécresse ,ou là, quand je lis son récent discours, réclamant plus de fermeté de la part de l’état, je doute qu’elle ne se mette pas à dos, les GJ.... Juppé has been. Pour moi ,il faut Wauquiez, sans hésitation


    • Armelle Armelle 6 décembre 16:08

      @Fergus
      Bonjour
      Le peuple a cette incommensurable naïveté à croire au pouvoir des institutions et de ceux qui en sont à la tête à travers le « satané » vote citoyen.
      Macron n’est maître de rien du tout, comme tous les autres d’ailleurs !!!
      Ce n’est pas lui qui tire les ficelles, il n’est qu’un pantin qui obéit aux ordres de cette nébuleuse, laquelle orchestre en ce moment ce beau bordel...
      Les gens appellent à un renversement, imaginant que celui-ci n’apportera qu’un changement de majorité, une autre majorité qui ne saura d’ailleurs pas plus apporter au peuple ce dont il prétend recevoir, par conséquent aujourd’hui n’est pas à craindre quelle majorité serait aux commandes pour remplacer celle-ci mais plutôt quelle forme de régime pourrait naître d’une deuxième révolution, une vision qui échappe totalement à une populace qui n’a cessé de se fourvoyer dans cet hypothétique pouvoir qu’aurait selon elle, un état et ses élus.
      Ce qui sortira de ce joli bordel n’est pas écrit et surtout ne prédit en rien que les conditions de vie de tout un chacun seront meilleures...
      En deux mots je pense tout simplement que le commun des mortels a décidément tjrs cette fâcheuse tendance à penser que les autres sont dotés d’une intelligence sensiblement similaire à la sienne, tout en occultant le fait que des êtres possèdent non seulement l’argent mais aussi une intelligence supérieure et des capacités en stratégie littéralement démoniaque pour parvenir à leur fin, et le plus drôle c’est qu’ils se servent de ces mêmes moutons pour en construire les étapes sans que ces derniers ne percutent sur ce qu’il se passe vraiment !!!
      Non mais vous pensez qu’un homme normalement constitué, dès le deuxième acte des GL, et dans le schéma d’une république que vous imaginez, n’aurait pas fait ce qu’il fallait pour faire avorter cette escalade dangereuse ? Vous pensez Macron con à ce point ? Et pour obtenir un soulèvement (espéré par certains pour imposer autre chose et non d’autres pantins à la place des précédents), rien de mieux que de ne pas céder et faire la sourde oreille, ce qu’il fait depuis le début, et sans doute ce qu’on lui a demandé de faire !!!
      Avant de faire une révolution qui serait en faveur du peuple, il faudrait d’abord que celui-ci se réveille et prennent conscience des choses... de qui gouverne réellement afin de frapper à la bonne porte !!!
      Vous êtes-vous posé la question pourquoi, à l’annonce d’un troisième acte violent, des parisiens ont laissé leur voiture sur les champs ? Non mais c’est une plaisanterie cette histoire !!! Et d’ailleurs étrangement, certaines vidéos amateurs montrent des véhicules saccagés sans plaque d’immatriculation !!!!!!!!
      Les GL font l’objet d’une manipulation insensée, ce sont JUSTE des idiots utiles, qui se croient confiés d’une mission citoyenne de la plus haute importance pour le bien de leurs semblables alors que le résultat peut se révéler pire
      Vous pensez vraiment que la débauche économique puisse perdurer (avec les uns ou les autres) de façon infinie ?
      Vous pensez vraiment que les problèmes d’immigration puisse perdurer (avec les uns ou les autres) de façon infinie ?
      Vous pensez vraiment que les puissants de ce monde (je parle des riches car l’argent est le seul pouvoir qui soit) laisseraient la moindre chance de pouvoir au peuple ? Au risque de ramener au pouvoir les bolchevicks leurs pires ennemis. Le terme « peuple souverain » est de nos jours d’une idiotie sans nom !!! Et si des gens encore croient à cela, ils devraient alors s’inspirer de mon premier propos...


    • placide21 7 décembre 02:31

      @Armelle

      Ceux qui veulent se faire rembourser leur voiture par les assurances doivent les laisser sur les champs Elysées samedi.


    • Eric F Eric F 7 décembre 21:01

      @placide21
      le remboursement des dégâts sur les bagnoles, c’est pour les assurés tout risques (ou incendie si c’est le cas) et avec déduction de la franchise. Sauf pour les faibles revenus pour lesquels il y a la commission d’indemnisation des victimes d’infraction à condition d’être assuré au moins au tiers, mais il y a peu d’économiquement faibles sur les avenues huppées ! Et une voiture de Saint Denis brûlée sur les Champs, la commission retiendrait la tentative d’extorsion...


  • mac 6 décembre 09:11

    Le rétablissement de l’ISF est le minimum pour apaiser la colère car d’une , la suppression de la taxe carburant doit être compensée par autre chose que par encore plus de rigueur ailleurs et d’autre part en s’accrochant à sa supression Macron ne laisse plus planer beaucoup de doutes sur le fait qu’il est au service des oligarques.


    • Fergus Fergus 6 décembre 09:21

      @ mac

      il n’y a pas que l’ISF pour jouer le rôle du caillou dans la chaussure de Macron, il y aussi la Flat Tax et la désindexation des pensions relativement à l’inflation qui pénalise fortement de nombreux retraités modestes.


    • Fergus Fergus 6 décembre 09:25

      Toutes mes excuses, j’ai oublié de vous saluer en vous confondant avec Math : bonjour !


    • mac 6 décembre 10:27

      @Fergus
      Bonjour Fergus
      D’accord avec vous mais L’ISF serait un vrai symbole concernant sa supposée et probable allégeance aux plus riches...


  • Laulau Laulau 6 décembre 11:06

    Bon article. Ma conclusion serait que la finance a tout intérêt à la dissolution :

    Cela devrait arrêter le mouvement qui ne serait plus sous les projecteurs des media.

    Elle ne craint pas grand chose, leurs seul véritable ennemi a bien peu de chance de l’emporter avec tous les media contre lui.

    Paradoxalement leur seul obstacle c’est l’égo surdimensionné Macron. Ce cinglé peut utiliser les pouvoirs énormes que lui donne cette constitution de m.. pour s’entêter dans la continuation du bordel actuel et alors là, gare aux taches !


  • Taverne Taverne 6 décembre 11:56

    Que l’Exécutif cesse de faire du moon walk...

    « IFIiiiiiiii ! »

    Tiens ...justement, Mickaël ? C’est toi... smiley


  • Taverne Taverne 6 décembre 12:02

    Il fallait titrer : « Y’a pas dix solutions : y’a la dissolution ». C’est-y-pas possible çà ! Une chance de calembour gâchée. Fallait me demander...m’enfin.


  • Areole 6 décembre 12:21

    Solutions, solutions, t’as dit solutions ? comme c’est bizarre...

    * Doublon pour cause de faute de frappe


  • Anatine 6 décembre 12:38

    Il faut garder en tête .... à un moment historique... qu’il est possible de créer une zone monétaire décentralisée, compatible avec les obligations comptables et fiscales, minimisant les coûts de compensation a l’international, pour gérer les échanges et financer l’economie réelle en indépendance avec les banques.

    Les GAFA le font a leur facon.... Certains etats eux memes l’ont compris comme l’Estonie par exemple (apres la lecon de democratie donne par l’Islande, une lecon a venir sur l’economie) Les banques l’ont compris et font tout pour en garder le controle. Que nos politiques englués avec Bercy ne peuvent pas y comprendre grand chose (il faut reflechir hors du cadre)

    S’Il est impossible d’engager un tel projet en amont pour conduire a repenser nos modeles a une echelle de temps court, il en va différemment dans le cadre d’une refondation, une formidable outil pour amener les banques à entendre le message « changez ou partez »


    • sokom 6 décembre 15:18

      @Anatine
      Je partage votre avis. Malheureusement, les GJ dans leur majorité ignore tout des vrais causes à effet. Ils doivent comprendre que le dénominateur commun à toutes ces taxes et problèmes sont engendré par ce mode de financement absurde de notre gouvernement.


    • tibidi 6 décembre 17:22

      @Anatine  Attention, le miracle estonien s’est fait grâce à la baisse des salaires de 10 à 15 % dans le public puis dans le secteur privé. Tout ça pour faire partie de la zone euro, ça me laisse dubitatif.
       LE PROBLEME, selon moi, ce sont les multinationales dont les GAFAs ; elles sont bien soumises à la TVA à 21 % mais ne payent pas ou peu d’impôt sur leurs bénéfices, délocalisés dans les paradis fiscaux. Moi, simple salarié, je paie plus d’impôt que le groupe Bruxelles Lambert (chiffre d’affaire de 4,5 Mds et résultat net de 477 Mios d’euros en 2016) Idem pour KBC Investment Credits.
      Il n’y a pas un léger problème, là ??????????


    • Anatine 6 décembre 18:25

      @tibidi

      Bonjour Tibidi, ok pour la tambouille UE. Je fais reference a ca : http://m.fr.newsmonkey.be/article/23697 Cherchez sur les cles e-citoyennete et business et adminstration numerique

      La seule reponse contre les GAFA est dz developper notre propre solution et c’est parfaitement realisable.


    • Anatine 6 décembre 22:05

      @sokom

      Si la majorite prenait conscience que la monnaie vaut par la confiance qu’elle permet de partager, elle comprendrait que nous pouvons avoir une monnaie interieure a parite 1 pour 1 avec l’euro pour toute l’activite economique interne avec un « besoin de fonds de roulement » global import/export probablement inferieur a 50 milliards d’euros...


    • Balkanicus 6 décembre 22:11

      @Anatine

      Et ou est l interet de cette monnaie si elle est a parite avec l euro ???

      Avez vous pensez au carroussel de tva avec un monnaie comme la votre et qu elle permet l enrichissement des traficants de tout bord ?

      Sans compter le fait qu on doit avoir confiance en elle et y croire !

      Un retour au franc, c est transparent


    • Anatine 6 décembre 22:59

      @Balkanicus

      Une demonstration a large echelle et sur l’usage de la parite 1 pour 1. https://journals.openedition.org/regulation/11463

      Sur la TVA. A l’international, l’euro est utilise. Avec une compensation efficace, un « fonds de roulement » inferieur a 50 milliards pour les echanges commerciaux.

      1 franc = 1 euro

      Avoir confiance. Ou alors que tout le monde puisse facilement et controler dans la transparence.


    • Balkanicus 6 décembre 23:09

      @Anatine

      C eet l utilisation d une double mon’aie qui ne marche paS....

      Une monnaie linterieur et exterieur....

      A cause du trafic .....

      Un zozo, peut ouvrir une boite bidon en france, exporter des grain de sable vers l allemagne hauteur de million d euro franc et redemander la difference en tva euro franc qu il convertira en euro tout cour !

      Et sans parler de la reconnaissance des autres pays, qui voudra de votre monnaie ?

      Les allemand alors que vous les avez mis dans la merde avec l euro ?

      Tout est possible, mais cela doit etre clair et concis pour le pays, mais aussi pour les partenaire et concurent..... nul n est amis dans l economie.... toute faiblesse sera exploiter....

      D ou le franc, c est simple et concis aux yeux de tous....

      Quand on a envie de chier, on tourne pas autour du pot ! ( c est juste une image..... vous le voyez le type en train d essayer de se retenir en tournant autour du chiotte.... comme un indien ... )


    • Anatine 7 décembre 00:07

      @Balkanicus

      Les suisses ont mis en oeuvre ce systeme depuis 80+ ans. En termes d’innovation et d’exportation nous n’avons aucune lecon a leur donner.

      Depuis les crypto-.monnaies ont demontre depuis 10 ans un mecanisme robuste pour passer a grande echelle dans certains schemas.

      Il ne s’agit pas d’un euro franc mais d’une monnaie complementaire mise en oeuvre a large echelle. D’ailleurs nous sommes tres en retard compare aux allemands sur les monnaies complémentaires. Nous trouverions certainement des partenaires interesses en Allemagne.

      Concernant la TVA, cette question n’est pas liee a la monnaie.

      C’est une monnaie complementaire et strictement interne. On pourrait convertir un euro mais pas l’inverse. On peut obtenir un credit sans interet (cf WIR)....

      Je suis interesse par des solutions locales, decentralisees par nature et basee sur des des dynamiques de consensus L’euro c’est tout sauf ca.


    • Balkanicus 7 décembre 00:19

      @Anatine

      La monnaie.... c est hyper interessant....etant numismate un peu .....

      J aimerais que vous m expliquiez votre systeme plus en detail

      Des monnaies locales, y en a deja en france, maiq je teouve tous les systemes assez limiter

      Les cryptomonnaies en revanche sont pas mal, etant hors systeme au depart....

      Un susteme qui pourrait marcher pour l avenir avec l avenement de la technologie.... c est la monnaie qui s use....

      Vous avez 1 euro aujourd hui, et demain .,99 cts..... Dans un systeme avec usure, on a plus interet a thésauriser l argent... sauf dans du reel, ce qui ramenerait de la realiter dans le systeme monétaire.... plus d interet a avoir debl economie reel que virtuel


    • Anatine 7 décembre 10:48

      @Balkanicus

      Le WIR a ete poli a l’epreuve du reel. C’etait initialement une monnaie fondante.

      Pour apprehender une approche globale Vous pouvez par exemple parcourir les papiers de https://sweetbridge.com/whitepapers/ et/ou https://consensys.net

      Il faut realiser que les US & UK sont deja partis (j’ai identifie une dizaine de projets a potentiel) et la chine a un projet global. En Europe, la Suede et l’Estonie, la Suisse.

      En France, des competences et l’excellence (par exemple des membres de Duniter http://www.duniter.fr sont sur Agoravox) Mais a mon sens, nous n’en n’avons pas encore compris vraiment les enjeux


  • Albert123 6 décembre 12:42

    la dissolution de l’assemblée semblait effectivement la méthode la plus évidente mais elle est désormais trop tardive à venir, elle n’apparaît plus aujourd’hui comme suffisante,

    A trop rester sur leur position en estimant que les miettes distillées au compte goutte suffisent c’est peut être la dissolution à la soude du personnel politique qui sera décidée à terme.

    Ce sont finalement les membres de cette caste d’inutiles, de cette néo aristocratie sans la moindre noblesse, que le peuple ne semble plus vouloir tolérer en fait


    • Croa Croa 6 décembre 12:57

      À Albert123,
      Les GJ tout ne sont pas tombés de la dernière pluie. Ça a mis du temps mais maintenant on ne la fait plus au peuple qui sait que dans la Ve tout repose sur le Président. Tout ce qui se passe au dessous ne mets pas le régime en péril. Il est donc normal que le peuple exige la démission du président et rien d’autre !


    • Albert123 6 décembre 14:02

      @Croa

      Une majorité de français ont bien compris que rien n’est est attendre des alternatives disponibles

      Si Macron et son gouvernement doivent sauter, ni Melenchon, Ni Lepen, Ni Wauquiez ou Bayrou ne sont à même de répondre aux attentes actuelles, 

      Ne parlons même pas des sous lieutenants de chacune de ces têtes d’affiche tous plus déplorables les uns que les autres,

      Encore moins de leurs idéologies respectives toutes plus coupées du réel les unes que les autres,

      c’est tout le vivier politique actuel dont il faut se séparer 


    • Croa Croa 6 décembre 15:22

      À Albert123,
      Justement avec une dissolution t’as toujours le vivier politique actuel. Ça ne changerait rien.
      Avec un simple changement de gouvernement (Macron change de 1er Ministre) t’as encore moins de trucs qui changent.
      Mais comme j’ai bien comprit que faire sauter Macron ne te va pas non plus tu propose quoi ?


    • Albert123 6 décembre 17:32

      @Croa

      « Mais comme j’ai bien comprit »

      vous déformez totalement mes propos donc, non, vous ne m’avez pas compris et / ou très mal lu.

       


  • Croa Croa 6 décembre 12:51

    « Le FN et la FI semblent souhaiter cette dissolution. » C’est l’effet microcosme. Ça concerne surtout les têtes (Le Pen et Mélenchon). Elles auraient dues demander conseil avant de se tirer ainsi une balle dans le pied ! 


  • zygzornifle zygzornifle 6 décembre 13:00

    On va passer l’assemblée au Destop le déboucheur de canalisation ça dissous bien la graisse et des dépôts en tout genre et ça évite que les odeurs de merde remontent ....


  • Armelle Armelle 6 décembre 13:08

    Ca me fait marrer, les gilets jaunes pensent naïvement qu’une destitution presque devenue inéluctable sera à leur initiative, d’ailleurs ils ne savent même pas pour laisser place à quoi ? et je ne dis pas « à qui » car le problème n’est pas là...
    En 1789, la révolution a servi les bourgeois, cette fois ci qui servira t-elle ? et si la populace pense qu’elle la servira, là ce n’est plus de naïveté c’est de la bêtise profonde...

    Ecoutez plutôt l’enigmatique Attali en 2016

    https://www.youtube.com/watch?v=T-rc_jpCTpk à partir de 1h08


    • Croa Croa 6 décembre 15:47

      À Armelle
      Ton Attali entrevois des trucs en effet mais il est quand même à la ramasse, notamment parce qu’il voudrait rendre l’UE démocratique. En 2017 il y avait au moins le programme de la France Insoumise qui contenait les ambitions requises, notamment l’idée d’une constituante en vue d’une VIe République.


    • Legestr glaz Legestr glaz 6 décembre 16:03

      @Croa

      Une VI République tout en appartenant à l’Union européenne ! Quelle plaisanterie. 

      Si la Constitution française a été remaniée si souvent c’était pour que la France intègre la supranationalité européenne. 

      Alors Croa, il serait bien d’arrêter de dire des âneries et de réfléchir. S’il y a une VI République cela implique, obligatoirement, la sortie de l’Union européenne. Mais comme Mélenchon n’en parle jamais mais, bien au contraire, veut rester dans l’UE, en la réformant « du sol au plafond » et en recueillant « l’unanimité »’ nécessaire, alors de l’eau pourra couler sous les ponts.

      Si on est « pour » une VI République on est nécessairement « pour » la sortie de l’UE ! 


    • Croa Croa 6 décembre 16:46

      À Legestr glaz,
      Ce n’est pas Monsieur Mélenchon qui construirait la VIe République mais une Assemblée Constituante.
      L’UE qui n’est pas démocratique, se permet d’exercer un certain dictact. D’évidence la Constitution qui sera construite ne pourra pas être tout à fait compatible... C’est vraiment impossible !
      L’avenir nous dira, si ce programme est appliqué, comment en sortir. Peut-être faudra-t-il sortir de l’union, à moins que l’Union ne reconnaisse les spécificités françaises ?


    • Legestr glaz Legestr glaz 6 décembre 18:24

      @Cro

      Mais vous ne comprenez pas ce que vous écrivez. Qu’est-ce qu’une « constituante » ? C’est un groupe de personnes qui est chargé d’écrire une Constitution. C’est bien là tout le pouvoir que peut avoir une « constituante ». Vous pensez qu’une « constituante » a du pouvoir ? Et bien non, elle n’en a pas ! Elle a juste une « mission », celle d’écrire une Constitution qui sera validée par « référendum » par la « majorité » des Français.Cette « Constitution » doit donc plaire à la majorité de l’électorat. 

      Je le répèee encore une fois, une VI République, et je suis « pour », est incompatible avec l’appartenance de la France à l’Union européenne ! 

      Vous n’avez pas compris que l’UE est un sytème « supranational ». Regardez donc la définition de ce mot. Non, non et non, l’UE ne peut pas reconnaitre les spécificités françaises, comme vous l’écrivez puisque, constitutionnellement, les traités ont une force supérieure aux lois nationales. Vous n’avez pas tout saisi. 
      Je suis atterré de constater que les gens ne comprennent pas la portée d’une Constitution ! Ils se font ballader et manipuler. C’est bien triste !

      http://www.toupie.org/Dictionnaire/Assemblee_constituante.htm


    • Croa Croa 6 décembre 19:55

      À Legestr glaz,
      C’est toi qui n’a rien comprit. Il n’y a juridiquement RIEN au dessus d’une constitution.


    • Legestr glaz Legestr glaz 6 décembre 20:15

      @Croa

      Il n’y a rien juridiquement au dessus d’une Constitution. Nous sommes d’accord. La Constitution de la 5ème République s’applique : la France appartient à un système supranational. Est-ce que vous allez le comprendre ? Et la participe passé de comprendre c’est « compris ». au féminin cela fait « comprise » et non « comprite ». 

      Si votre niveau de compréhension de la Constitution est au niveau de votre orthographe, je comprends tout. Je m’adresse à un mur. 


    • Durand Durand 7 décembre 08:41

      @Legestr glaz

      « Je le répèee encore une fois, une VI République, et je suis « pour », est incompatible avec l’appartenance de la France à l’Union européenne ! »

      J’ajoute que la Constitution de la 5eme République était, elle aussi, incompatible avec les traités européens mais elle a été modifiée à chaque fois qu’un nouveau traité européen montrait le bout de son nez.... C’est la preuve qu’une nouvelle Constitution ne réglerait en rien les problèmes actuels de la France.

      Restaurer la Constitution dans sa version d’origine, y adjoindre le RIP, supprimer la procédure du Congrès et rendre le référendum obligatoire pour chaque modification d’importance est suffisant pour que la Cinquième retrouve une nouvelle jeunesse...


    • Legestr glaz Legestr glaz 7 décembre 10:00

      @Durand

      Je suis d’accord avec votre commentaire.

      Déjà, la suppression de la procédure du Congrès, la reconnaissance du vote blanc révocatoire et la mise en place du RIP changeraient considérablement les choses pour le Peuple de France qui retrouverait une grande partie de sa légitimité et de son pouvoir, lesquels lui ont été confisqués à la suite des modification successives de la Constitution de la 5ème. 


    • Croa Croa 7 décembre 19:32

      À Legestr glaz,
      La France appartient aux français. S’il y a des trucs qui leur échappe c’est qu’il y a des failles dans la constitution. Raison de plus d’en rédiger une neuve.
      Sinon effectivement je peux me tromper. Les forums sont fait pour ça, à chacun sa vérité ! Pour ce qui est de l’orthographe effectivement je me trompe souvent mais j’ai une excuse : Il y a très très longtemps que je n’ai plus mis les pieds dans une école !


    • Eric F Eric F 7 décembre 21:08

      @Armelle
      se référer à la vidéo d’Attali en 2016 est un contresens, il parlait alors du raz de marée d’enthousiasme qui allait porter Macron au pouvoir !


  • DantonQ DantonQ 6 décembre 14:03

    Entre un macabé ( le PS) et le groupscule autour de Wauquiez qui va bientôt le rejoindre dans la tombe les deux pieds devant, personne ne se plaindra de la disparition de ces deux partis qui ont mené la France dans la situation dans laquelle elle se trouve aujourd’hui, c’est à dire au désastre. 

    La seule vraie opposition aujourd’hui, elle n’est ni du côté de la poissonnière de Montretout, ni du côté de la LFI, elle est incarnée par l’UPR ! Les Français doivent se réveiller et voter pour François Asselineau pour sortir notre pays de l’UE et de l’OTAN, car tous nos problèmes viennent de notre appartenance à l’UERSS et ses commissaires politiques tyranniques et jamais élus par personne ! 


    • Fergus Fergus 6 décembre 16:58

      @ DantonQ

      « elle est incarnée par l’UPR ! »

       smiley


    • Fergus Fergus 7 décembre 09:15

      Bonjour, DantonQ

      « ses commissaires politiques tyranniques et jamais élus par personne »

       smiley Les commissaires de Bruxelles sont comme nos ministres ou ceux des pays voisins : ils sont désignés par un pouvoir d’élus (le Conseil européen), et même par deux car le parlement de Strasbourg (les députés élus) doit valider ladite Commission.

      Quant à être « tyrannique », là aussi je rigole très franchement car la Commission met en oeuvre la politique voulue par les 27 chefs d’état et de gouvernement, même si dans leur pays ils tentent de faire porter le chapeau aux institutions européennes  !!!


  • BA 6 décembre 14:05

    Une déclaration historique du ministre de l’Agriculture Didier Guillaume à propos du peuple français :


    « Une partie du peuple est en train de se soulever. »



    « Gilets jaunes » : "Une partie du peuple est en train de se soulever."

    https://www.midilibre.fr/2018/12/06/gilets-jaunes-une-partie-du-peuple-est-en-train-de-se-soulever,5002826.php



  • Anatine 6 décembre 14:11

    @Jules Elysard

    Votre lecture me parait tres lucide. J’aurais cependant une remarque. Cette analyse a du sens dans le cadre en place... Le mecanisme de representation est en cause et vous demontrez qu’aucune option ne repond a la demande de refondation.


  • Taverne Taverne 6 décembre 14:42

    A l’Elysée, où le maître des ors loge, il règne une confusion des plus totales.

    A part la dissolution (qui ouvrirait la voie à la droite dure), il y a la possibilité d’un changement de premier ministre qui désignerait un gouvernement pour une politique différente, un autre « cap » comme ils disent à la République En Déroute. Pour retrouver une république en nouvel état de marche. Mais cela ne pourrait se faire qu’en accompagnant le renouvellement de mesures concrètes et substantielles.


  • Anatine 6 décembre 15:58

    Je suis un adepte du principe d’Occam. Quelle est l’hypothèse la plus simple pour expliquer la situation ?

    Dans quel type de regime un seul homme peut vouloir imposer sa volonte a une nation ?


  • Croa Croa 6 décembre 16:31

    NON, la seule solution c’est la démission du Président de la République.

    *

    Il n’y en a pas d’autres. Un couvre-feu dictatorial ne tiendra pas des mois. Macron ne se résoudra jamais à répondre positivement à toutes les revendications (La surtaxe du carburant OK, rendre l’ISF OK, revaloriser les minimas OK, revaloriser les retraites peut-être, revaloriser le point d’indice des fonctionnaires peut-être aussi, revenir sur les modifications du Code du travail, là je n’y crois plus, de même à un retour sur la loi El Komri, d’une re-dé-centralisation des services publics il ne peut que faire une vague promesse, etc., etc., ). Quand aux solutions politiques elles ont leurs limites aussi : Changer de gouvernement et de 1er ministre serait insuffisant comme la réponse aux revendications car le passif est trop lourd.  SAUF la dissolution qui est peut-être une solution de sortie. (« Peut-être » parce que les GJ sont probablement moins cons que Le Pen et/ou Mélenchon, suite à quoi ça ne dégagerait pas les ronds-points !)

    *

     Il est pourtant facile de comprendre pourquoi une dissolution est une porte de sortie et qu’en lui proposant cette solution MM Le Pen & Mélenchon tendent une perche à Macron.

    En effet les français sont tellement en colère et désabusés qu’ils ne vont même plus voter. De plus les vrais oppositions sont très divisées. Ces oppositions souffrent aussi d’une image dégradée par des années de médisances médiatiques. Ne restent comme votants que quelques Français (+-20% des inscrits) pour qui ça va encore et qui ont plutôt peur des changements. Cette pusillanimité les pousse à voter pour le partit au pouvoir, en ce moment LREM ou équivalents LR ou PS notamment. En conséquence de quoi le Président Macron a de fortes chances de sortir renforcé d’une élection législative avec une aussi forte majorité LREM à la chambre qu’auparavant. Au pire peut-il y avoir une poussée LR, voire une majorité LR comme l’imagine l’auteur mais comme ces gens ont les mêmes maîtres que Macron c’est le peuple profond et son expression en gilets jaunes qui seront gros jean comme devant !

    (S’il y en a qui doutent : Voir la partielle de l’Essonne.)

    Bref cette dissolution n’est pas souhaitable sauf pour Monsieur Macron. Le passif étant toujours là ça pétera à nouveau, sauf que ça partira à partir d’autre chose que le prix du carburant, mais ça repartira c’est sûr !


    • Eric F Eric F 7 décembre 21:32

      @Croa
      Qui a la main pour décider quelle sera la décision ? Macron ne sera pas destitué par les moyens constitutionnels, et pour qu’il démissionne il faudrait que le chaos ait mis le pays en piteux état. Après une démission à chaud, comment pourraient émerger des têtes nouvelles, ce seraient donc les éternels prétendants de tous bords qui seront favoris, mais avec un résultat imprédictible, si vous êtres pour FI vous risquez d’avoir MLP, si vous êtes pour RN vous risquez d’avoir JLM, si vous êtes pour les deux vous risquez d’avoir LW, et si vous n’etes pour aucun des trois vous risquez d’avoir l’un d’eux smiley


    • Croa Croa 8 décembre 09:29

      À Eric F « pour qu’il démissionne il faudrait que le chaos ait mis le pays en piteux état »
      Oui, De Gaulle serait partit pour bien moins que ça ! C’était quelqu’un qui respectait le peuple, lui !

      En ce qui concerne la suite souhaitable, nous n’avons pas d’autre choix que d’accepter la situation crée par des années de médisances médiatiques divisant les oppositions SAUF qui si l’issue n’est pas assez ouverte en évolutions démocratiques, il est maintenant sûr que ça repartira !  (Je pense que les candidats devraient tous proposer une ouverture, au moins le référendum d’initiative populaire, au moins un la VIe République.)


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 6 décembre 16:55

    Ou vous réussissez la révolution, ou vous suivrez les « printemps arabes » ! 

    La revendication doit porter sur la refondation nationale. 

    Le peuple français est tenu d’aller jusqu’au but final : La réussite de sa démocratie corrigera le leurre démocratique qui a ruiné le monde !

    Un conseil : Nous sommes dans la mondialisation des riches : Appelez les peuples du Monde à l’indignation et à la révolte contre l’asservissement politico-économique !


  • Tom France Tom France 6 décembre 17:26

    Seul macron peut dissoudre l’assemblée et il est fort à parier qu’il ne le fera pas sauf en cas d’ultime recours !

    La seule vrai solution si l’on veut appliquer un programme de redressement national du pays passe OBLIGATOIREMENT par une sortie de l’ue, de l’euro et de l’otan !!! Tout le reste n’est que fumisterie !


    • Eric F Eric F 7 décembre 21:37

      @Tom France
      Une dissolution qui apporterait une majorité absolue pro frexit conduirait Macron à démissionner, mais la probabilité est infime d’avoir une telle majorité. Si Macron démissionne au lieu de dissoudre, la probabilité d’élection d’un candidat pro fexit est infime. Donc quelle serait la voie institutionnelle pour mettre en oeuvre le frexit ?


  • Ouvert 6 décembre 17:54

    Le seul problème et non des moindres c’est que la dissolution de l’Assemblée doit être prononcée par Macron. De plus il y a de grandes chances que celle-ci soit à droite car la gauche n’est plus en mesure de peser suffisamment. L’Assemblée de droite ou de gauche d’ailleurs devra répondre aux injonctions de Bruxelles sous peine de sanctions. Par ailleurs on entrerait dans une période de cohabitation qui ne nous changerait pas du « En m^me temps ». Enfin l’homme visé par les gilets jaunes est Macron et non pas le chef du gouvernement. C’est Macron qu’il faut viser par l’arme à disposition des Parlemantaires : la destitution. Si ceux-ci s’y refusent c’est qu’ils protègent Macron et le Système dont ils se nourrissent sur notre argent. Au Macron démission, le processur démocratique de l’article 68 répond par Macron destitution.


    • lituanien 6 décembre 19:30

      Bonjour. Répondre aux injonctions de Bruxelles ! Et sinon pan pan cul cul ?  Moi je croyais que nous étions les plus fort de la cour de récréation. Avec beaucoup de billes,et un gros calot, la bombinette !


    • Croa Croa 6 décembre 20:10

      À Ouvert,
      Non le vrai problème de la dissolution c’est qu’elle ne résoudrait que le problème à Macron, pas le problème du peuple. C’est vrai qu’il n’y a que le Président qui puisse dissoudre mais tant qu’à faire qu’il démissionne, ce que lui seul peut faire !
      Une destitution est possible (théoriquement !) aussi et le résultat est le même qu’une démission. Mais vu la majorité existante c’est l’échec assuré ! À priori c’est plus réaliste de faire monter la pression jusqu’à ce qu’il démissionne. Ceci dit tu as raison de dire que ceux qui ne veulent pas essayer de lancer une destitution protègent Macron ! Tant qu’à faire initier un truc perdu d’avance c’est mieux de lancer une destitution que de lancer une censure du gouvernement. En plus ça correspond bien mieux à la demande du peuple !


  • Désintox Désintox 6 décembre 18:08

    Pourquoi voulez-vous qu’il dissolve, alors qu’il dispose d’une majorité écrasante à l’Assemblée ?


    • Croa Croa 6 décembre 20:15

      À Désintox
      Pour redonner espoir dans un changement aux français et ce faisant qu’ils libèrent les ronds-points et ne défilent plus en gilet fluo tous les samedis.


    • Ruut Ruut 7 décembre 09:02

      @Désintox
      Parce que sa majorité est non représentative du peuple de France.
      C’est l’ignorance de l’abstention qui a généré ce manque de représentativité.
      Lors-qu’aucun des personnes sur la liste ne te représente tu ne vas pas voter.
      Or les gilets jaunes pour la majorité travaillent tellement qu’ils n’ont pas la possibilité (le temps ni les éléments de langage) de communiquer leurs envies et comme personnes ne les comprends, personne ne les représentes.

      Tu constate ce phénomène dans de plus en plus de société où les informations de la base ne remontent plus faute de traductions jusqu’au clash et la fermeture de la boite dans l’incompréhension de ses dirigeants. (c’était tempérés en France par les syndicats mais ils se sont avérés inefficaces et non représentatifs dans les gouvernances Macron et Hollande).
      Lorsque la base saisit son syndicat c’est déjà qu’il y a un problème persistant au niveau hiérarchique.
      Mais lorsque les syndicats deviennent inaudibles voir ne comprennent plus, ils deviennent illégitimes. (et le pire est a craindre)


    • Ruut Ruut 7 décembre 09:06

      @Ruut
      Car les syndicats ont le temps et la formation pour se faire comprendre par la hiérarchie et peuvent donc traduire les demandes légitimes de la base.
      La base se moque des contraintes administratives et budgétaires, vue que de toute façon il n’y ont jamais leur mot a dire.
      Par contre contrairement a la hiérarchie, la base sait ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.


    • Durand Durand 8 décembre 21:45

      @Ruut

      Avant-même d’être inaudibles ou de ne rien comprendre, les syndicats sont déjà illégitimes parce qu’ils sont tous financés par Bruxelles dans le cadre de la Confédération Européenne des Syndicats. Tous sauf SUD.

      Étant donnée l’étendue des pouvoirs de Bruxelles sur nos politiques nationales, ils ne s’agit tout simplement plus de ”Corps Intermédiaires« sensés représenter des catégories professionnelles mais du relais »syndical" de la Commission auprès de ces dernières.

      Autant dire qu’il n’y a plus rien à attendre de tel syndicats ou plutôt, de tels relais d’influence...

      .


  •  C BARRATIER C BARRATIER 6 décembre 20:31

    La dissolution est réclamée par les perdants des dernières présidentielles, c’est l’espoir de profiter du ras le bol et de la réaction des « gilets jaunes » qui, éclairante,peut aider les élus majoritaires et leur président à corriger leurs erreurs, qui n’ont été que les gouttes qui ont fait déborder un vase déjà plein.

    Je souhaite le recrutement de policiers et gendarmes par milliers, pour permettre un renouveau social et politique sans des revenants que le peuple a chassés


  • seken 6 décembre 21:02

    Oui ben déja la droite a l’ancienne se serais moins pire.

    On redeviendrais gronchons et raleurs, mais on cramerais pas des palais.


  • molloy molloy 7 décembre 01:17

    La dissolution, une blague, retour de la droite aux affaires, c’est-à-dire la même politique.

    Démission de Macron ? Et qui à la place ? Un gijet jaune ? permettez-moi d’en douter.

    Et même soyons fous, la france insoumise au pouvoir, par quelques miracles ? Le peuple dans la rue six mois plus tard.

    Je ne parle même pas de l’hypothèse RN, ce rassemblement de salopards menteurs.

    Non, je le répète, il nous faut un changement de constitution, un changement de paradigme au niveau européen et l’éradication de l’idéologie libérale dominante.

    En gros, retrait de l’Euro, de l’UE dans sa forme actuelle, démondialisation et définanciarisation.

    Autant dire pour faire simple qu’on est pas rendu.

    Attendre l’effondrement global. voir l’invoquer reste l’unique alternative. Un monde nouveau naitra, a moins qu’on en crève tous, qui peut savoir ?

    je vais plutôt aller cultiver mon jardin en attendant et prendre un bon bol d’air frais dans les bois.


  • Attilax Attilax 7 décembre 01:39

    Les élections ne sont pas une solution : elles sont le problème.


  • Extra Omnes Extra Omnes 7 décembre 05:08

    Macron ne dissoudra pas l’assemblee, il instituera l’etat de siege avec les pleins pouvoirs (article 16 de la constituion ripou de 58). La dictature molle debiendra alors une vraie dictature dure. Plus d’elections, plus de libertes individuelles, presse muselee (bon ca ne changera pas grand chose) et censure a tous les etages. Notre La fiotte en haut de son olympe justifiera les pleins pouvoirs par des false flags qui auront lieu probablement le prochain WE. Quand on voit comment les lyceens sont arretes et traites comme des terroristes, on est arrive au bout des parlottes, c’est la guerre.

    https://francais.rt.com/france/56357-images-arrestation-dizaines-lyceens-mantes


  • Ruut Ruut 7 décembre 08:51

    Il y a une crise d’un manque réel de représentativité.

    Ni les syndicats, ni les partis politiques ne sont a ce jours aptes a représenter les gilets jaunes (les abstentionnistes et déçus du vote Macron).

    Le fort taux d’abstention était un signal d’alarme, ignoré du pouvoir, trop content de se croire légitime a faire n’importe quoi.

    C’est une crise grave dont fait face la France.

    Les citoyens en Jaunes ne se sentent (a juste titre) pas représentés faute de représentant les comprenant.


    • Croa Croa 7 décembre 12:33

      À Ruut,
      Je ne pense pas que le taux d’abstention soit ignoré du régime. D’autant que ça l’arrange !
      Par contre il est ignoré des français, les médias aux ordres passant rapidement là dessus pour insister plutôt sur les % des vainqueurs sans trop insister sur le fait qu’il ne s’agit que de suffrages exprimés.
      Ce faisant il y a bien une impression de légitimité, grâce aux médias encore.


    • DsrEvil DsrEvil 9 décembre 17:20

      @Croa

      Ce ne sont même pas les suffrages « exprimés », le vote blanc n’étant pas comptabilisé...


  • Reiki Reiki 7 décembre 13:17

    La Chute

     

    Les valeurs Européenne, sa démocratie, sont humanité. Sont au final qu’une seul et même chose, là où il y a un véritable bourbier es là justesse du pouvoir et sa répartition au sein de sa communauté. La légitimité des actions porté par les institutions sont alors nuancée par ses citoyens. 

    Dans se grands machin qu es l union Européenne et qui de toute évidence ne fonctionne pas. Il n’y a que deux choix ou l on continue ainsi en fessant fi de se que disant les peuples, avec de grande chance de clash.

    Où ont prouve nos principes par nos actions au reste du monde en rendant à César se qui est a César sont Pouvoir, sont libre arbitre, sa Souveraineté a chacun de ses citoyens.

    Je pense sincérement que le vrai pouvoir réside en chacun de nous, notre avenir dois étre ecris par le plus grand nombres et pas simplement par une poignée d homme. Cela reviendrai à confirmé que notre éducation n est pas un signe d évolution mais de la manipulation de masse au profis de certains. Indignez vous ! Donner votre avis.

    Le Pouvoir du Peuple Français

    Lorsque dans le cours des événements humains, il devient nécessaire pour un peuple de dissoudre les liens politiques qui l’ont attaché à un autre. Il devient évident que chaque citoyen avec un tant sois peu d’humanité, dois être confronté au choix du vote de manière régulière, le respect dû à l’opinion de l’humanité oblige à déclarer les causes qui le déterminent ainsi qu’une vision de ce que doit être le futur de cette dite l’humanité.


    Enfin il vont encore me bloquer car certain préférons sauter du coq à l’âne, cela permet à l’autruche de noyer le poisson, afin de tromper le pigeon..


  • lloreen 8 décembre 09:51

    Par Conseil National de Transition

    Pétition adressée à CITOYEN DU PEUPLE DE FRANCE

    MANDAT D’ARRÊT

    Pour haute trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et crime contre l’humanité,

    La « Cour Suprême » de justice de France, créée pour représenter la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », et animée exclusivement par des citoyens non professionnels, délivre ce jour, 10 novembre 2018, au nom du peuple de France représenté par tous les signataires, ce mandat d’arrêt concernant Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, fils de Jean-Michel Macron et Françoise Noguès pour,

    - « Haute trahison » : violation de l’article 9 du préambule de 1946 du bloc de constitutionnalité, en raison de la vente illégale de biens du patrimoine national. Tentative d’établissement d’une dictature absolue par la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 visant à supprimer les droits « sacrés, inaliénables et imprescriptibles » pourtant garantis par la plus haute instance juridique de France : La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

    - « Atteinte à la sûreté de l’état » : organisation d’un programme d’immigration mettant tous les Français en état d’insécurité, en danger de guerre civile, et ce, en violation du « droit à la sûreté » dont toute association politique est pourtant garante (article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen).

    - « Crime contre l’humanité » : le Décret n°2018-42 du 25 janvier 2018 obligeant à la vaccination annule le « Droit Parental », fondement de la civilisation humaine. De plus, les études préalables révélaient que les produits injectés affecteraient gravement l’état de santé mental et physique des enfants, c’est donc en toute conscience qu’Emmanuel Macron a usé de son pouvoir pour préjudicier à la vie de centaines de milliers d’enfants français.

    Ce mandat d’arrêt est étendu à Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer et Annick Girardin, co-signataires du décret relatif à la vaccination obligatoire ; et à tous les autres membres de ce gouvernement dont il est avéré qu’ils ont participé activement à trahir la France et les droits fondamentaux et inaliénables des Français.

    Pour exécution dudit mandat, nous mandons et ordonnons à tous officiers ou agents de la Force publique de rechercher, arrêter et conduire chacun de ces individus à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour être mis à la disposition de la justice, comme l’état de droit l’exige.

    Compte tenu du fait que ces individus disposent de nombreux complices dangereux et sont soupçonnés d’appartenir à des réseaux occultes ayant phagocyté plusieurs services des institutions nationales, il est expressément recommandé aux agents de la force publique d’intervenir en collaboration avec les services des forces armées de l’état, civiles ou militaires, respectueuses de l’état de Droit et fidèles à la Constitution.

    Pour que la Force serve la Justice, le Peuple et la Souveraineté de la Nation Française.

    https://www.mesopinions.com/petition/justice/approuver-mandats-arret-delivres-cour-supreme/52273?fbclid=IwAR3ggAnjaFWgeoeVNHJV1adlhySgO0W5fmPZek8tmoiKbBdFpLPq2r9WUIg


  • lloreen 8 décembre 14:06

    Message du porte-parole du conseil national de transition au peuple français.

    https://www.youtube.com/watch?v=_CFsWXjW128


  • lloreen 8 décembre 14:32

    Le conseil national de transition est le seul organe légitime du peuple français dont le programme consiste à opérer la transition entre l’imposture des présidents de la république inféodés aux intérêts du syndicat international du crime bancaire organisé dont la figure de proue est la dynastie sataniste des escrocs de la « dette », les Rothschild.

    http://www.wikistrike.com/article-trois-pays-dans-le-monde-dont-la-banque-centrale-n-est-pas-sous-controle-de-rothschild-117634903.html

    Tous les présidents de la république depuis Pompidou, directeur de la banque Rothschild ayant permis le vote de la loi de 1973, dite « loi Rothschild » pour finir avec Macron, leur associé-gérant dont le parcours l’a conduit du ministère des finances-évidemment... directement à l’Elysée grâce au soutien de ses généreux mécènes, escrocs et criminels contre l’humanité ont été complices de cette gigantesque fraude dont le peuple fait directement les frais.

    Photo de famille :

    https://www.valeursactuelles.com/politique/coulisses-politiques-quand-rothschild-sponsorise-macron-72133

    Le même escroc accusé dans une affaire de fraude fiscale organisée.

    https://susauxbanques.wordpress.com/2015/06/23/le-baron-de-rothschild-accuse-dans-une-affaire-de-fraude-fiscale-organisee/

    https://lesmoutonsenrages.fr/2018/05/07/rothschild-co-vers-un-enorme-scandale-macron/

    C’est la raison pour laquelle le conseil national de transition a pour objectif d’appliquer son programme pour la transition dans la sérénité car il n’est pas besoin de sang versé, celui-ci ayant coulé trop abondamment depuis des siècles.
    Le programme de la transition.
    https://www.conseilnational.fr/transition-programme/

    Il ne faut pas perdre de vue que le peuple islandais a réussi sa révolution pacifique dès 2009 dans le silence le plus assourdissant des médias qui sont la propriété de cette oligarchie dont les seuls intérêts consistent à spolier, à racketter et à tromper les 99% de la population française.
    Il est donc vital de comprendre qu’il est dans l’intérêt de la majorité des français de se rassembler derrière ce conseil national de transition afin de permettre cette transition, vitale pour ses intérêts.
    http://www.wikistrike.com/article-silence-radio-sur-l-islande-103272392.html


  • lloreen 8 décembre 14:33

    Message diffusé par « Les Amis du Festival Résistances » (*). Il y est question de l’action menée par les Islandais pour faire face à la crise économique et financière de 2008. Il est toujours hasardeux de transposer ou faire des comparaisons. Il est en revanche toujours utile d’échanger et de réfléchir sur la façon dont les autres (citoyens et politiques) se confrontent pour ne pas être « écrasés » par les pouvoirs politique, économique et du « savoir ».

     Sans nouvelles d’Islande : pourquoi ?

    ***  Un p’tit air de démocratie... ? et tout ça, sans bruit ?... c’est aussi une question de mentalité.... les français seraient-ils prêts à en faire autant ?

    Si quelqu’un croit qu’il n’y a pas de censure actuellement, qu’il nous dise pourquoi on a tout su au sujet de ce qui se passe en Egypte, en Syrie ou en Libye et pourquoi les journaux n’ont absolument rien dit (ou pas grand chose) sur ce qui se passe en Islande ?

    En Islande,

    - le peuple a fait démissionner un gouvernement au complet ;

    -  les principales banques ont été nationalisées et il a été décidé de ne pas payer la dette qu’elles avaient contractée auprès de banques de Grande Bretagne et de Hollande, dette générée par leur mauvaise politique financière ; 

    - une assemblée populaire vient d’être créée pour réécrire la Constitution. Et tout cela, pacifiquement.
    Toute une révolution contre le pouvoir qui a conduit à cette crise. C’est peut-être pour cela que peu d’informations ont été diffusées pendant deux ans.

     Que se passerait-il si les citoyens européens en prenaient exemple ?

     Brièvement, voici l’histoire des faits :

      - 2008 : La principale banque du pays est nationalisée. La monnaie s’effondre, la bourse suspend son activité. Le pays est en banqueroute.

     - 2009 : Les protestations citoyennes contre le Parlement font que des élections anticipées sont convoquées et qu’elles provoquent la démission du Premier Ministre et, en bloc, de tout le gouvernement.

    La situation économique désastreuse du pays persiste.

    Par le biais d’une loi, il est proposé à la Grande Bretagne et à la Hollande le remboursement de la dette par le paiement de 3.500 millions d’euros, montant que paieront mensuellement toutes les familles islandaises pendant les 15 prochaines années à un taux d’intérêt de 5%.

     -  2010 : le peuple descend à nouveau dans la rue et demande que la loi soit soumise à référendum. En janvier 2010, le Président refuse de ratifier cette loi et annonce qu’il y aura une consultation populaire. En mars, le référendum a lieu et le NON au paiement de la dette remporte 93% des voix.

    Pendant ce temps, le gouvernement a entamé une investigation pour régler juridiquement les responsabilités de la crise.

      Les détentions de plusieurs banquiers et cadres supérieurs commencent. Interpol lance une enquête et tous les banquiers impliqués quittent le pays. Dans ce contexte de crise, une assemblée est élue pour rédiger une nouvelle Constitution qui reprend les leçons apprises de la crise et qui se substitue à l’actuelle qui est une copie de la constitution danoise.



  • lloreen 8 décembre 14:34

    Pour ce faire, on a recours directement au peuple souverain.

    On élit 25 citoyens sans filiation politique parmi les 522 qui se sont présentés aux candidatures. Pour cela, il faut être majeur et recueillir le soutien de 30 personnes. L’assemblée constituante commence ses travaux en février 2011 afin de présenter, en partant des avis collectés dans les diverses assemblées qui ont eu lieu dans tout le pays, un projet de Grande Charte. Elle doit être approuvée par l’actuel parlement ainsi que par celui qui sera constitué après les prochaines élections législatives.

    Voici, en bref, l’histoire de la « Révolution Islandaise » :

     - Démission en bloc de tout un gouvernement

     - Nationalisation de la banque

     - Référendum pour que le peuple puisse se prononcer sur les décisions économiques fondamentales
     - Emprisonnement des responsables de la crise et réécriture de la constitution par les citoyens
     
     Nous a-t-on parlé de cela dans les médias européens ? En a-t-on parlé dans les débats politiques radiophoniques ? A-t-on vu des images de ces faits à la TV ? Bien sûr que non !

    Le peuple islandais a su donner une leçon à toute l’Europe en affrontant le système et en donnant une leçon de démocratie au reste du monde.

     * * * Sans doute il y a de nombreux aspects à aborder qui puissent contribuer à l’analyse de la situation et des réponses que les citoyens ont cherchées et poursuivent car la démocratie est un combat permanent. (*) « Les Amis du Festival Résistances », qui a lieu tous les ans dans les premiers quinze jours de Juillet, à Foix, en Ariège. http://festival-resistances.fr/IMG/bandeausite2012.jpg

     


  • Redistribuer 9 décembre 14:36

    https://www.rassemblementnational.fr/lettre-ouverte/a-ceux-qui-voudraient-attenter-a-nos-institutions-republicaines/

    Franchement quand on voit l’hypocrisie de Marine Lepen, on peut sourire !

    Vendredi soir, elle s’est empressée d’en rajouter une couche pour soutenir la Veme république qui est dit-elle « un immense héritage que nous a légué le général De Gaulle »

    Qu’elle n’ait que seuls six députés à l’assemblée nationale, alors que’elle est arrivée seconde à l’élection présidentielle avec plus de 20 pour cent des voix n’a pas d’importance à ses yeux, pas question ni de constituante ni de sixième république !

    Sans doute espère-t-elle profiter à son tour de ce système anti-démocratique parce qu’elle sera parvenue à passer en tête au premier tour et avoir en face d’elle un adversaire suffisamment repoussoir pour l’emporter au second avec seulement 50, 0000001 pour cent !

    Qu’elle soit dépitée parce qu’elle n’est pas parvenue à prendre le contrôle comme elle l’espérait du mouvement des gilets jaunes est une chose, qu’elle participe malhonnêtement à entretenir la confusion et à refuser avec cette classe politique pourrie d’envisager la seule perspective politique qu’est la remise à plat de nos institutions qui sont devenues non adaptées à la société est autre chose, elle ne veut voir partir Emmanuel Macron que pour le remplacer et faire la même chose, ceux qui se font des illusions à son propos devraient y réfléchir !


Réagir