mardi 20 décembre 2016 - par Gérard Luçon

Vol MS 804 d’Egyptair, la piste oubliée ?

Quand l’avion de la Malaysia Airlines s’est écrasé, les journaux et les chancelleries d’Occident, à l’unanimité, ont connu et désigné aussitôt le coupable : les russes d’Ukraine.

Au bout de deux année la „commission internationale d’enquête” est arrivée à la même conclusion, sans toutefois avoir pu accéder aux enregistrements détenus par le gouvernement en place à Kiev : faute de disposer de la totalité des éléments, nous confirmons que ce sont les séparatistes russes ... en oubliant bien entendu que ces „séparatistes russes” sont des russophones de nationalité ukrainienne...

Au bout de 6 mois seulement, la chute du vol MS804 d’Egyptair reste toujours un mystère. La France opte pour une défaillance technique et l’Egypte pour un Attentat, derrière il y a une sombre histoire d’indemnisation des victimes et donc „de gros sous”. Pour rappel et suite à la disparition du vol aucune de ces hypothèses ne correspondait à ce que l’on observe habituellement. Aucun signal de détresse de la part de l’équipage, aucune revendication immédiate de groupes terroristes. Rien.

Ce qui est à retenir dans cette disparition, c’est une annonce sur le site de America’s Navy (avec en filigrane l’OTAN) qui avait été mise en ligne puis a disparu. En effet beaucoup de choses se passaient en Méditerranée le jour du crash de l’avion.

Le 17 Mai, débutaient en Méditerranée les exercices Phoenix Express 2016 réunissant plus de 10 pays (Algérie, Croatie, Grèce, Italie, Malte, Mauritanie, Maroc, Espagne, Tunisie, Turquie et les Etats-Unis). Les exercices Phoenix Express sont sponsorisés par AFRICOM avec le concours des forces navales de la 6ème flotte.

Le jour de l’accident, il y avait donc beaucoup de monde en Méditerranée. Et personne n’a rien vu ? Avec la présence dans les parages de centaines, voire de milliers d’appareils de détection en tout genre, il est difficile d’imaginer que l’avion de ligne soit passé inaperçu. Bizarrement, la page du site de US Navy consacrée à ces exercices a subitement disparu.

Publicité

Voici le lien de l’annonce, parue le 17 et supprimée le surlendemain de la disparition de l’avion :

http://www.navy.mil/submit/display.asp?story_id=94747 (lien bien entendu désormais inaccessible !)

 

Voici la copie d’écran faite le 17 (difficile de cacher des informations, par les temps qui courent)

http://www.proof-link.com/images/2016/05/24/283ccf42f4a8664de053a998e2aaba11e451de8bd2e91780c0e3288ff7672b28

 

Et voici la page après modification :

Publicité

http://www.navy.mil/submit/display.asp?story_id=94805 (le texte est suffisamment modifié pour qu’on ne voit plus les moyens mis en oeuvre dans le cadre de ces mesures !)

Bien entendu ce ne sont que des soupçons .... relatifs à une piste peut-être négligée

 

Deux petits rappels puisque j’ai parlé de l’Ukraine :

-Le 4 octobre 2001 : le vol 1812 Siberia Airlines, un Tupolev Tu-154 qui assurait un vol de Tel-Aviv à Novossibirsk, est abattu par erreur par l’armée ukrainienne au-dessus de la mer Noire, au large de Sotchi. Pas de survivant parmi les 78 passagers et membres d’équipage. L’Ukraine mettra du temps à reconnaitre sa culpabilité

-Le vol de la Malaysian Airlines, une hypothèse apparemment non étudiée :

http://reseauinternational.net/vol-mh-17-abattu-avion-chasse-ukrainien/



19 réactions


  • njama njama 20 décembre 2016 12:44

    Bonjour Gérard Luçon

    Un rebondissement dans cette affaire qui fait débat depuis quelques jours
    « Des traces d’explosifs ont été trouvées sur des victimes du crash de l’avion ... »

    Indiquez « crash vol Egyptair traces explosifs » dans votre moteur de recherches et vous tomberez sur plein d’articles


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 20 décembre 2016 13:00

      @njama
      Bonjour

      j’avais fouiné sur ce sujet .... mais rien de fiable n’est apparu, dans un 1er temps l’Egypte avait annoncé avoir retrouvé l’épave pour dire le lendemain qu’elle s’était trompée, puis un robot sous-marin avait localisé des morceaux un mois plus tard ... puis « silence radio » ...

      les traces d’explosifs sur des morceaux de vêtements c’est du domaine du rocambolesque ... mais cela reste une possibilité, personnellement j’ai juste remarqué ce changement de page de présentation de la « Navy » ... 

      on peut trouver ces traces sur des vêtements ayant séjourné dans l’eau plus d’un mois et rien sur la façon dont a été abattu un avion au dessus de l’Ukraine, et qui est tombé au sol ....

      par contre c’est vrai que tous les journaux sont intéressés à la version « explosifs » ... et apparemment à rien d’autre !

  • Christian Labrune Christian Labrune 20 décembre 2016 14:22

    Etant donné ce que j’ai déjà pu lire du même auteur ou de ses affidés, je m’étonne qu’il ne soit question nulle part d’une intervention des « sionistes ».
    Je gagerais que Njama aura bien trouvé quelque chose qui puisse aller dans ce sens, mais je n’ai pas le temps d’examiner les liens qu’il propose.
    En tout cas, une catastrophe qui ne puisse avoir pour cause la politique d’Israël, cela ne se serait encore jamais vu sur un site qui paraît être une annexe de l’UNESCO.
    En cherchant bien jusque dans les poubelles du Net, on trouvera nécessairement quelque chose. Courage !


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 20 décembre 2016 14:30

      @Christian Labrune

      merci quand même d’avoir pu trouver le temps de répondre sans avoir le temps de regarder les liens, c’est un bon début ....

    • njama njama 20 décembre 2016 15:57

      @Christian Labrune

      J’ai bien peur de vous décevoir ... pour les causes de catastrophes suspectes Israël a perdu beaucoup de places dans l’audimat face aux trois grandes vedettes du moment, Trump, Poutine et Bachar al-Assad ...
      La gloire de Bibi est un vieux souvenir, comme celle d’Hillary  smiley


    • Christian Labrune Christian Labrune 20 décembre 2016 23:35

      pour les causes de catastrophes suspectes Israël a perdu beaucoup de places dans l’audimat face aux trois grandes vedettes du moment, Trump, Poutine et Bachar al-Assad ...

      @njama
      C’est vrai. Au reste, Poutine et Bibi s’entendent fort bien. Par exemple, tout récemment, pour bombarder des arsenaux du Hezbollah en Syrie. J’ai vraiment regretté ce jour-là de n’avoir que deux mains pour applaudir ! Aussi les adulateurs inconditionnels de Poutine le Terrible, qui sont fort nombreux sur ce site, finiront-ils bien eux aussi par devenir les amis des amis du tsar de toutes les Russies. Du moins, s’ils ne peuvent s’empêcher de fredonner les vieilles chansons antitruc d’autrefois, ils feront ça plus discrètement, pour ne pas déranger le récital d’un Trumputine qui risquerait de s’en offusquer terriblement. Cahin-caha, ça va donc dans le bon sens.
       


  • njama njama 20 décembre 2016 15:34

    La France privilégie une défaillance technique comme origine du crash, ce qui reste une hypothèse ... mais il est simplement très étonnant que la boîte noire retrouvée ne précise rien dans ce sens ...

    20 Minutes avec AFP Crash du vol Egyptair ...
    Publié le 29.06.2016 Mis à jour le 30.06.2016

    La boîte noire a parlé. Réparée avec succès en France, lundi, la carte mémoire contenant l’enregistrement des paramètres de vol de l’airbus d’EgyptAir qui s’est abîmé en Méditerranée le 19 mai dernier a confirmé que des alertes signalant de la fumée s’étaient déclenchées avant le crash, a annoncé mercredi une commission d’enquête dirigée par les Egyptiens.

    « Les données enregistrées confirment les alertes du système automatisé de communications de l’appareil (Acars) sur de la fumée dans les toilettes » et à l’avant de la cabine, a déclaré la commission dans un communiqué. Cette boîte noire a enregistré les données de vol depuis le départ du vol de Paris jusqu’à ce qu’il « disparaisse à une altitude de 37.000 pieds (11.250 mètres) », a-t-elle ajouté. Ces informations pourraient conforter l’hypothèse d’une défaillance technique pour expliquer le crash, après que l’Egypte eut initialement évoqué la possibilité d’un attentat.
    ------------------------------------------

    et pourquoi donc les enregistrements cessent sous cette altitude ? Si l’avion s’est désintégré, rupture de la structure, ce n’est pas en raison de l’incendie, c’est dans sa chute ...


  • njama njama 20 décembre 2016 15:50

    sur la modification des données informatiques, on retrouve la même chose dans le cas du Vol MH 17 

    il y eut par exemple une thèse comme quoi un SU-25 ne pouvait pas voler à cette altitude. Le bidonnage et les falsifications ont été clairement démontrées :

    MH-17 THE UNTOLD STORY L’histoire cachée du Malaysian Airlines MH 17
    pourquoi les performances du SU-ont-elles été récemment bidonnées ?

    https://www.youtube.com/watch?v=JjvMqajuf-4

    de 10’29 à 12’54
    Plusieurs jours plus tard, un représentant du ministère de la Défense russe a publié des informations montrant que peu avant la tragédie, un autre appareil volant avait été observé à proximité du Boeing malaisien. Cela allait dans le sens des témoins oculaires qui avaient vu un avion ukrainien dans le ciel.
    Mais beaucoup doutaient que le SU-25 puisse voler à 10.000 mètres d’altitude.
    .
    Peter Haisenko, Former Lufthansa pilot, Germany :
    - si vous regardez la page Wikipedia de l’avion SU-25, c’est le type d’avion que plusieurs témoins disent avoir vu proche du MH 17, vous voyez que l’altitude maximale indiquée est de 7000 mètres. Quelques mois plus tôt, la même description, en anglais et en allemand, mentionnaient une altitude maximale de 10.000 mètres. Ceci a changé dans les semaines précédant le crash. Et ça va encore plus loin que ça. Même sur la liste allemande des vols commerciaux, l’altitude maximale indiquée était de 14.000 mètres. Et je peux le prouver, j’ai une capture d’écran de cette liste qui date du 1er août 2014. (voir à 11’34). L’altitude maximale indiquée ici est de 14.600 mètres. Et là j’ai un screenshot du même fournisseur du 1er septembre 2014 (voir à 11’54). Et cette fois, l’altitude maximale est indiquée à 7.500 mètres. Il mentionne maintenant que le SU-25 a atteint 14.600 mètres pendant un vol d’essai. Donc le ...

    suite : Vladimir Mikhailov, Russian Air Force Commander-in-Chief (2002-2007)

    - Le SU-25 a un bon rapport poussée-poids. Il peut atteindre une altitude de 9200-900 mètre plutôt rapidement. Et y rester assez longtemps pour remplir sa mission. Parce que si le pilote utilise l’oxygène, il peut rester en mission pendant plus de 30 minutes. J’ai personnellement volé à cette altitude, et je n’ai souffert d’aucun problème de santé. L’armement disponible sur cet avion lui permet d’avoir causé les dommages observé sur le Boeing :d’avoir lancé un missile Air-Air ou d’avoir fait feu avec ses canons.

    voir aussi après 13’08 les tests de tir au canon de 30 mm depuis un Sukhoï sur une carlingue d’avion au sol.
    http://www.agoravox.fr/commentaire4698228


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 20 décembre 2016 16:13

      @njama

      sincèrement en matière de données techniques concernant les avions je n’ai pas le niveau, par contre la « démonstration » de Valentin Vasilescu m’est apparue intéressante car sortant des sentiers battus .. et V.Vasilescu n’est pas n’importe qui en Roumanie ...

      ce qui m’a intéressé dans cet avion « disparu subitement » c’est la différence de traitement de l’information, si vous vous souvenez l’avion d’Air Algérie qui est tombé au centre du Mali, pareil, on nous a tout expliqué, le terrible orage, la désintégration en vol, puis le piqué direct, puis l’absence d’orage .... pour moi qui connais « un peu » les aéroports de cette région du monde, je sais que la 1ère hypothèse est la sécurité totalement défaillante voire parfois comique !!!

      Dans cet avion de Egypt Air, on a totalement « shunté » l’option que j’essaye de mettre comme potentielle hypothèse ..... après tout le vol Nice-Ajaccio .... si vous vous souvenez .... un tir ami ?

    • njama njama 20 décembre 2016 17:03

      @Gérard Luçon

      Je connaissais l’article de V. Vasilescu, il est très intéressant mais concernant l’hypothèse de pilotes polonais je ne suis pas convaincu.
      Même si les pilotes ukrainiens sont peu entrainés, j’imagine qu’ abattre un vol commercial ne doit pas être trop difficile, ce n’est pas un cas de figure de combat aérien entre des avions de chasse.
      D’autre part que ce soit un Sukoï 25, 27 ou 29 cela invalide la thèse d’un missile BUK sol-air


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 20 décembre 2016 17:52

      @njama

      l’option pilote polonais me semble être sur autre registre .... l’ancien président Youtchenko n’a pas été capable de nettoyer l’armée ukrainienne et le coup d’état « orange » de Kiev qui a renversé Yanoukovitch a démontré que l’armée était restée en « grande partie » tenue par les russophones et les « pro-russes » ... si Youtchenko en avait profité, lors de son mandat et de l’élan qu’il a suscité, pour mener une épuration jamais le conflit n’aurait pris une telle ampleur suite à ce même coup d’état ... les russophones sont partis avec « armes et bagages » dans le Donbass ... y compris une partie des forces spéciales ...

      et du coup des mercenaires ont été embauchés pour remplacer les « chaises vides » ...

  • njama njama 20 décembre 2016 16:06

    Les exercices Phoenix Express sont sponsorisés par AFRICOM avec le concours des forces navales de la 6ème flotte.

    pas de photo satellite ?

    The assertion was supported by a space photo made presumably by a US or UK spy satellite at the moment of attack at 1:19:47 PM UTC on July 17, 2014.

    The satellite image evidencing that Malaysian Boeing MH17 (top of picture) was shot down by a Ukrainian warplane (bottom left).

    The picture, which clearly shows the launch from the left wing fighter exactly the cockpit, was attached to the e-mail. The landscape, weather, aircraft sizes on picture are fully consistent with the circumstances of the accident.

    Ivan Andrievsky, the first Vice-President of the Russian Union of Engineers comments :

     “Here is a space picture taken from a low orbit. According to the coordinates specified in the picture, we can assume that it was taken by a US or British spy satellite. We conducted a detailed analysis of the image and there was no sign of a fake here.”

    On July 21 the head of Main Directorate for Operations of the HQ of Russia’s Armed Forces, Lieutenant-General Andrey Kartopolov stated that according to the data of objective control a Ukraine Air Force military jet SU-25 was detected moments before the downfall of Boeing.

    http://orientalreview.org/2014/11/14/scandal-last-seconds-of-mh17-flight-were-snapshot-by-a-us-or-uk-spy-satellite/

    http://www.agoravox.fr/commentaire4168588


  • baldis30 20 décembre 2016 17:10

    Il y a quelque chose qui me rapproche de eux autres « événements » : Lockerbie et le vol d’UTA .

    Dans le cas Egyptair, l’avion est tombé, si j’en crois la localisation à l’un des endroits les plus profonds de la Méditerranée .... Pour le vol UTA dans l’un des endroits les plus déserts de la planète .... ça fait deux ...

    Et pour Lockerbie ? Si le vol n’avait pas eu deux heures de retard où serait-il tombé ? En plein Atlantique sur la dorsale .....

    Chaque fois cela donne des recherches très difficiles à faire donc lentes. Et les commanditaires peuvent espérer beaucoup du temps, de l’éloignement ou de la profondeur ....


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 20 décembre 2016 17:54

      @baldis30

      le record semble être tenu par le MH 370 .... puisque les témoins des Maldives qui ont déclaré avoir vu une boule de feu tomber en mer ont été considérés comme pas sérieux ... 

    • baldis30 20 décembre 2016 18:02

      @Gérard Luçon

      MH370 .... cela aurait peut-être gêné beaucoup de monde en cas de fuite d’un renseignement militaire
      je n’ai pas évoqué non plus le Rio-Paris ....

      Curieux ce goût pour les abysses


  • Gilles SONDEREGGER Gilles SONDEREGGER 20 décembre 2016 17:57

    Gérard, ce vol a été abattu par l’armée ukrainienne, épaulée par des conseillers américains. La vraie cible était l’avion de Vladimir Poutine, de même gabarit, qui volait dans le même périmètre et arborait les mêmes couleurs (bandes bleues et rouge longitudinales). J’ai les photos si tu veux, la ressemblance entre les 2 appareils est bleufante , et leur présence dans le même périmètre a causé cette « erreur de tir »... Les autorités hollandaises sont visiblement au courant.


Réagir