mercredi 7 novembre - par Thierry Paul Valette

Yémen : Emmanuel Macron doit retirer son permis de tuer à l’Arabie saoudite

La France, le “pays des droits de l’homme” n’est plus présent, il a cédé à la finance. Le Yémen est le pays le plus pauvre du monde arabe. Il doit faire face aux agressions meurtrières permanentes par des pays arabes avec la complicité de la France. Des avions F15 et 16 et des munitions non conventionnelles sont utilisés chaque jour. Un embargo total est toujours maintenu. Emmanuel Macron doit retirer son permis de tuer. Thierry Paul Valette.

Les propos du président de la République sont insoutenables. En 2011, la France a détruit la Libye au nom des droits de l’homme et aujourd’hui elle l’enlise avec les ventes d'armes à l'Arabie saoudite. 

Depuis 2017, la France, les USA et la GB participent à la destruction du Yémen. Seul compte pour eux la finance. Les ventes d'armes ont rapporté plus de 10 milliards d'euros à la France. Son deuxième gros client n'est autre que l'Arabie saoudite.

Le “pays des droits de l’homme” n’est plus présent, il a cédé à la finance. Le Yémen est le pays le plus pauvre du monde arabe. Il doit faire face aux agressions meurtrières permanentes par des pays arabes avec la complicité de la France. Des avions F15 et 16 et des munitions non conventionnelles sont utilisés chaque jour. Un embargo total est toujours maintenu. 

Le président de la République, Emmanuel MACRON, recevra l'Arabie soudite au premier Forum de Paris sur la Paix. Malgré l'affaire Khashoggi, malgré le terrible conflit au Yémen, malgré les millions d'enfants aux portes de la famine, la France continue ses ventes d'armes. Aucune enquête parlementaire n'est ouverte afin de faire la lumière la responsabilité de la France au Yémen. 

Pour Emmanuel Macron, faire le lien entre l’assassinat récent du journaliste Jamal Khashoggi et le conflit au Yémen relèverait de la « pure démagogie ».

Au sujet de la vente des armes par la France à l’Arabie Saoudite, la question ne se pose pas « mon agenda n’est pas dicté par les médias, que ça vous plaise ou non ». L'ONU garante de paix est impuissante devant ce génocide. La population affamée doit composer seule. Pour rappel, plus 40% de la population nécessitent une aide humanitaire d’urgence, 7 millions sont menacés par la famine et un million sont la proie d’une épidémie de choléra. 

Le pays est paralysé : pénurie d’énergie, plus de transport, plus d’eau potable, d’électricité, d'hôpitaux fonctionnels. Le made in USA et le made in France mettent le feu aux écoles, aux hôpitaux, aux lieux de culte, aux lieux publics.

Le président Emmanuel Macron reste muet face à l'attitude de la coalition menée par l'Arabie saoudite qui tue et sème la terreur pour faire plier la volonté du Yémen.Tout cela sous le regard du monde. C'est inacceptable. C'est grâce à des chèques en pétrodollar que Riyad, pays le plus riche, écrase sous le pays arabe le plus pauvre avec de l'armement français et américain. 

Ce « permis de tuer » doit cesser !!! Les prétendants au titre d'humaniste doivent réagir. L'invitation maintenue par la France est une insulte au droit international. L'Arabie saoudite n'a pas sa place à un forum pour la paix. Ce pays est un dearler de mort ne l'oublions pas...

Nous avions réalisée une tribune afin de dénoncer cette situation : https://blogs.mediapart.fr/thierry-paul-valette/blog/021118/larabie-saoudite-dealeuse-de-mort-invitee-demacron-au-forum-de-paris-sur-la-paix

J'en remercie les premiers signataires : Thierry Paul Valette, président de l’Égalité Nationale et porte-parole du Collectif Contre la Famine au Yémen ; Geneviève de Fontenay, présidente d’honneur du Comité Miss Prestige National ; Éva Darlan, actrice et réalisatrice ; Ibrahim Sorel Keita, PDG de BDM TV ; Emmanuel Dupuy, président de l’IPSE, Institut Prospective et Sécurité en Europe ; Fiona Gélin, actrice ; Rosalie Kerdo, présidente fondatrice FSE-Fraternité Solidarité Emploi, Almamy Kaloko, président de Grad Guinée ; Cécile Ferrovecchio, sociologue et auteure ; Bernard Moncel, journaliste ; Jessica Cardiny, journaliste fondatrice de Stess News ; Stop the war on Yémen ; Salam for Yémen ; association solidarité Yémen ; Help Yémen ; le CODI, centre d’observation des inégalités.

Piqûre de rappel : 

 Notre collectif ne veut pas de la présence de l'Arabie Saoudite au Forum de Paris sur la Paix.

Voici le lien facebook du rassemblement : https://www.facebook.com/events/343869316373658/

Également une pétition contre la vente des armes à l'Arabie Saoudite par la France : https://www.change.org/p/stop-aux-ventes-d-armes-sauvons-les-enfants-au-yémen-save-children-in-yemen

Lien du Collectif : https://www.facebook.com/CollectifContreLaFamineAuYemen/

Thierry Paul Valette

Porte parole du Collectif Contre la Famine au Yémen



12 réactions


  • NEMO NEMO 7 novembre 08:48

    Demander à Macron de faire ça, c’est demander à la secrétaire de mairie de retirer son permis de chasse au boucher-charcutier, maire du village, qui lui fournit sa charcuterie depuis qu’elle est toute petite et lui assure ses revenus !


  • math math 7 novembre 09:10

    Macron est complice des assassinats dans ce pays..Au « Fête » il est ou le TPI...qui doit poursuivre les criminels ?


    • zzz'z zzz’z 7 novembre 09:54

      @math
      Ça fait trois mandatures qu’il y a quelque chose de pourri dans le royaume des Pays-Bas.


    • Jelena Jelena 7 novembre 10:12

      Le TPI c’est le tribunal au service de « l’Empire », les saoudiens faisant partie de cet empire, ils n’ont rien à craindre de cette « justice ».


  • zzz'z zzz’z 7 novembre 10:00

    « Porte parole du Collectif Contre la Famine au Yémen »

    À ce que j’ai compris, c’est plus un problème de flotte.


  • foufouille foufouille 7 novembre 10:25

    les armes russes et chinoises ne peuvent tuer ..........


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 novembre 13:52

      @foufouille

      C’est le problème avec les poutiniens : ils sont aussi très bêtes.

      Ainsi, les motifs de l’intervention séoudienne au Yémen sont exactement ceux de l’intervention russe en Syrie (soutien au gouvernement légal, même si on peut tout à fait critiquer cette légalité).

      Dans un cas c’est honteux, dans l’autre c’est super.


  • Aéroclette Aéroclette 7 novembre 10:25

    les droits de l’homme ont été le soft power de la grande puissance géopolitique qu’était la France du 18e-19e

    Devenue une puissance moyenne dans l’hiver démographique, les droits de l’homme sont maintenant le poison du « suicide français ».


  • Christian Labrune Christian Labrune 7 novembre 14:22

    à l’auteur,

    Article absurde. Vous feriez mieux de vous demander pourquoi Macron soutient contre toute logique le régime islamo-nazi de Téhéran.

    Je suppose que lorsqu’il enverra quelques compagnies de CRS ou de gardes mobiles à Téhéran pour aider le régime des ayatollahs à massacrer des opposants qui ne devraient plus tarder à descendre dans les rues comme en 79, vous applaudirez.


  • soi même 8 novembre 00:22

    La France, le “pays des droits de l’homme” ? avec passé colonialisme et le post colonialisme sous le tapis. Laissez moi rire jaune des vertus Française.


Réagir