mercredi 31 janvier - par George L. ZETER

ZFE… Aux poudres. Un roman Kafkaïen !

JPEG

"Kafkaïen" renvoie à un pouvoir bureaucratique omniprésent, gangrénant tous les modes d'existence sociale. Quant au feu aux poudres, se rappeler qu’en 1789, la sévérité accrue de l’octroi est l'une des causes de la Révolution ; quelques jours avant la prise de la Bastille, les insurgés mettent le feu aux barrières de l'octroi à Lyon ; une émeute les détruit et tue plusieurs soldats. L’octroi était une taxe perçue à l'entrée des villes sur certaines denrées et qui ne concernait que les marchandises.[i] Les ZFE, elles, sont une taxe/amende concernant les gens qui roulent avec une automobile labellisée par la vignette Crit'Air 4 et 5, et pour l’an prochain 3…

Des sous-citoyens très majoritaires

En observant bien la « big picture » qui installe, depuis un temps, une volonté de parquer les populaces des pays dits « développés ». Que ce soit par la cherté des carburants totalement injustifiée, par la cherté des autoroutes bradées à des intérêts particuliers, pour la cherté de l’électricité pour les bagnoles « écolos », par la cherté des trains, des taxes et amendes nombreuses sur les véhicules, des contrôles tatillons sécuritaires pour prendre l’avion et les méandres Kafkaïens pour l’obtention de visas ; 2023, est sous le signe de « reste chez toi, ferme-la, produit/consomme si tu le peux encore. » Les 3 ans de Covid ont rodé les masses à la soumission et comme ça a fonctionné impeccable… À noter qu’au niveau mondial, il y a des disparités incroyables, comme par exemple ceux qui atterrissent au Bourget en jet privé et sans aucun contrôle, ceux qui dans les mégapoles se déplacent en hélico d’un toit de building à un autre pour ne pas subir les embouteillages et ceux qui pourront rouler en atmosphériques[ii] dans des voitures de prestige (amendement 121), Ferrari, Bugatti, Maserati et tutti et en bout de course, ceux, NOUS, qui sommes bridés comme des chèvres attachées au piquet prêtes à être dévorées par le grand méchant loup de Wall Street. Ces 0,1% dictent et fabriquent les lois, appliquées à la lettre par les nervis serviles et traitres qui appartiennent à la caste des 1%, élus par les idiots utiles des 20%.

Les particules fines, parlons-en

Des études indépendantes ont mis en lumière la répartition de la production de particules fines par les automobiles : l'émission de particules par les pneumatiques et le freinage représente 1000 fois celle émise par le moteur thermique. Cela indique qu'il faudrait… interdire les pneus ! Que nous dit-on sur l'origine des émissions de particules fines ? 80% des émissions proviennent du chauffage domestique – la bonne vieille cheminée à bois ! C'est pour cela que, lors des confinements, Paris s'est quand même retrouvé sous des pics d’air pollué alors que les véhicules étaient au garage.

Prenons Grenoble et sa mairie[iii]

Des écolos purs jus, ont précédé l’application avec zèle de ces fameuses « zones à faibles émissions ». Dès juillet 2023, soit 6 mois avant l’obligation, une ZFE est déployée sur 13 communes de la métropole grenobloise pour les véhicules de particuliers. Sur la carte, on peut voir qu’il n’y a plus que les axes principaux autorisés, le centre-ville faut oublier, les bobos doivent pouvoir être tranquilles dans leurs beaux lofts. Au cas où vous auriez besoin de vous rendre dans un lieu médicalisé autre que celui autorisé sur la carte, il vous faudra demander une dérogation ; soit un permis de circuler en dehors des passages cloutés… Ça ne vous rappelle pas les autorisations ubuesques de la covid par hasard ? Et là, ce sera permanent et non temporaire. Des QR-codes pour avoir l’autorisation de circuler du point A au point B en dehors des sentiers autorisés par la maréchaussée. Un peu comme au temps de l’URSS et ses visas internes de déplacement. Dans sa grandeur, Grenoble métropole[iv] propose des aides financières « adaptées ». Soit 1000 euros sur un an pour se mouvoir en transport en commun ou soit de 2500 à 3500 euros pour changement de véhicule. Qu’est-ce que représentent les transports en commun dans la Cité grenobloise ? Du Dauphiné Libéré du 02/2022.[v] « La dernière enquête ménages/déplacements révèle que 21 % des Grenoblois se déplacent en transports en commun. Mais seulement 11 % pour les habitants de la grande région grenobloise. Et cette part modale n’a pas évolué en dix ans, malgré les améliorations du réseau. Même si la part du véhicule individuel est en baisse de 17 %, 52 % des habitants utilisent encore leur voiture (41 % en tant que conducteur, 11 % passager), ce qui représente surtout 75 % des kilomètres parcourus. Et 60 % des déplacements en voiture sont compris entre 1 et 3 km… » Donc, c’est toujours la bagnole qui l’emporte et le tram fait banquette.

Coûts pour les récalcitrants involontaires

68 euros tout ronds, soit un jour et demi de smicard.[vi] Et comme ce sont ceux-là mêmes qui possèdent les mauvaises bagnoles, habitent loin des villes à cause des loyers stratosphériques et qu’ils sont 17,3% à recevoir ce salaire. En aparté : la part de salariés payés au salaire minimum a fortement augmenté ces trois dernières années, passant de 12,0 % en 2021 à 14,5 % en 2022, puis à 17,3 % cette année. D’un côté, les lois d’autonomie de se déplacer sont adaptées de plus en plus pour le citadin ou la proche banlieue, qu’à un gars des campagnes bossant à l’usine et devant conduire son vieux diésel bien entretenu. À signaler que Madame conduit, elle aussi, une autre vieillerie pour faire ses courses et emmener les gosses à l’école de la ville, car en campagne, elles ont disparu depuis… Ah, les promesses d’un prolétariat épanoui… Il a été calculé qu’environ 30% des Français seront impactés par ces ZFE.

Au pays de la valse, des pénalités et du non-sens

D’un côté les amendes pour pollution, amendes pour logement passoire, amendes à la chasse, amendes pour excès de vitesse, amendes pour non-vaccination, amendes pour trop de chauffage et de l’autre, obligé de contourner les villes, et ainsi rouler plus avec de véhicules très polluants selon les « sages »… Ce n’est plus marcher sur la tête, c’est vivre sur la tête… En bas. 

D’un passé planifié à un avenir ratadieux

Tout avait été prévu : des trains pas chers, des lignes d’avion intérieures, des autoroutes gratuites quand finies de payer, des voitures diesel solides, performantes et un gasoil moins cher que l’essence ; un pays de cocagne en ce qui concernait le mouvement et sans oublier l’accès pour tous à la propriété… Mais c’était sous de Gaule ! Depuis, le garrot s’est resserré et empêchera bientôt la fréquentation des villes à un tiers de la population, comme un tiers-État, tiers-monde. Déjà que pour le clampin moyen, tout est compliqué : envoyer les gosses à l’école, s’occuper de grand-mère en HEPAD, aller se faire soigner (trouver médecin traitant ou des urgences non encombrées), payer taxes, TVA, impôts directes, indirects, contraventions et autres vilénies, pour que maintenant, il se voie privé des centres-villes et environs tel un lépreux. On n'a jamais autant tiré sur la corde raide qui mène aux révolutions… Mais c’est peut-être ce que cherche l’oligarchie, pour donner un grand coup de balai et se débarrasser de tous ces cafards chichiteux, pollueurs et râleurs. De toutes les manières, ce seront eux ou nous… Par les petites routes départementales. (Et soutiens aux petits agriculteurs !)

Georges ZETER/janvier 2024

Vidéo : de Tatiana Ventôse : ZFE, ils déclarent la guerre à la France rurale.


[i]https://fr.wikipedia.org/wiki/Octroi# : :text=En%201789%2C%20la%20s%C3%A9v%C3%A9rit%C3%A9%20accrue,d%C3%A9truit%20et%20tue%20plusieurs%20soldats.

[ii] https://www.capital.fr/auto/ces-voitures-de-luxe-pourront-encore-rouler-a-lessence-apres-2035-malgre-linterdiction-1438618

[iii] https://zfe.grenoblealpesmetropole.fr/

[iv] https://zfe.grenoblealpesmetropole.fr/

[v] https://www.ledauphine.com/transport/2021/11/16/isere-transport-deplacements-dans-la-metropole-de-grenoble-l-usage-de-la-voiture-en-baisse-mais-toujours-majoritaire

[vi] https://fr.statista.com/infographie/31365/evolution-du-pourcentage-de-salaries-au-smic-en-france-et-du-montant-du-salaire-minimu



7 réactions


  • lecoindubonsens lecoindubonsens 31 janvier 19:02

    Comme exemple de roman Kafkaïen, je crois que j’ai découvert une pépite ! un modèle du genre !!

    https://chng.it/NKPTmy6rQb


    • Matlemat Matlemat 31 janvier 22:04

      @lecoindubonsens
       C’est comme l’interdiction des logements écologiques dans de nombreuses communes..


  • Matlemat Matlemat 31 janvier 22:01

     Avec la nouvelle vignette nous avons déjà des petits vieux qui amène leur voiture en parfait état à la casse.

     Le but de tout cela, avec l’interdiction des moteurs thermiques, ne serait il pas de booster les ventes de véhicules neufs ?


    • joletaxi 31 janvier 22:43

      @Matlemat
      entendu à la tv( pas d’idée de la chaîne)

      il y aurait un deal avec le mercosur, pour que nos constructeurs puissent exporter leurs voitures thermiques( et continuer à les fabriquer) quand elles seront interdites en EU
       ? ce serait à vérifier


    • Matlemat Matlemat 31 janvier 23:01

      @joletaxi
       On peut s’attendre à tout.

       Pourtant je pense que l’interdiction totale ne peut pas tenir, ou alors juste le temps qu’un maximum de gens changent leur véhicule.


    • Matlemat Matlemat 31 janvier 23:04

      @joletaxi
       Je ne regarde plus la tv, c’est dans la vidéo du fil d’actu. 


  • jymb 1er février 13:05

    Vous avez juste oublié dans ce délire autophobe rance et pognonneux les ralentisseurs casses-voitures et autres chicanes homicides, hors de toutes normes, parfois disposés tout les cent mètres, obligeant à freiner, s’arrêter, escalader, redémarrer...et polluer ainsi de manière phénoménale 


Réagir