samedi 25 février - par C’est Nabum

Le bon grain et l’ivraie

Orléans fait l'ouverture du salon de l'agriculture

Une ville confisquée.

Y avait-il plus belle manière d’inaugurer le traditionnel salon de l’Agriculture que de mettre en terre le chantre de la paysannerie moderne, l’archange des produits phytosanitaires, le représentant des gros céréaliers : ceux-là même qui laissent crever les éleveurs et les petites exploitations sans esquisser le moindre geste de solidarité ? L’ironie du calendrier sans doute, mais aussi toutes les hypocrisies d’une société française prompte à encenser un défunt pour peu qu’il bénéficie d’une grande notoriété, nous jouèrent cette farce indécente en pleine lumière médiatique.

Depuis bientôt deux millénaires et depuis peu, en dépit de la loi de séparation de l’église et de l’Etat, il n’y a rien de mieux pour encenser qu’une bonne vieille cathédrale. Toute la canaille de la République s’est pressée dans les travées du grand vaisseau amiral de la ville de Jehanne d’Arc ; la mauvaise herbe venant honorer l’épi de blé fauché trop tôt et la connivence entre gredins.

S’il y avait eu quelques commandos écologiques, il eût été facile de lancer un drone pour sulfater ou épandre du roundup sur la belle assemblée que voilà. Des jocrisses, des hypocrites, des grimaciers de circonstance, des écologistes de pacotille, des tenants de l’énergie nucléaire et de la destruction des ressources naturelles, vinrent s’agenouiller devant un représentant de l’industrie phytosanitaire. On croit rêver après la COP 21 et ses mensonges éhontés !

La canaille est venue faire ses semailles, se montrer devant les caméras, gagner encore quelques secondes d’une belle exposition médiatique. Ces gens-là n’ont donc rien de mieux à faire que de défiler devant une dépouille qui réclame encore après la mort, une gloire frelatée ? La décence et la dignité exigeraient l’intimité d’une famille, sans aucun doute éplorée et perturbée par ce cirque honteux et déplacé. Mais dans le grand Barnum d’une République en déliquescence, tout est prétexte à se montrer plus vil encore que la fois précédente.

C’est la course à l’échalote pour les anciens, les nouveaux, les prétendants, les petits barons, les grands propriétaires terriens, les syndicalistes paysans qui ne mettent jamais les fesses sur un tracteur et les cols blancs du mensonge et de l’impuissance. Ils ont bien choisi le lieu de leur forfait : dans quelques mois, les couleurs de l'infâme Gilles de Rais seront déployées dans cette maison d’un Dieu si conciliant avec les puissants et si impitoyable avec les gueux que nous sommes.

enterrement-de-xavier-beulin-president-de-la-fnsea-cathedral_3095359.jpg

D’ailleurs, ce mauvais diable ne s’y trompe pas. Pour l’occasion, la cité est bouclée : des hommes en armes partout pour protéger les moutons noirs de la soi-disant démocratie ; une ville en état de siège pour un enterrement de première classe d’une laïcité foulée au pied par ses représentants. C’est à vomir et s’étrangler de honte ! Fort heureusement, le journal local, toujours merveilleusement servile, avait devancé les éventuelles réactions en titrant que les Orléanais allaient se montrer compréhensifs. Belle République que voilà qui fait du peuple une quantité négligeable !

Drôle de berger aussi que cet agneau de Dieu qui tend une main secourable au symbole d’une agriculture libérale, expansive, polluante, inhumaine et qui a mis sur la paille les petits éleveurs : ceux qu’on laisse se suicider dans l’indifférence générale. Il n’y aura jamais aucun des gredins qui se pressaient là, agenouillés avec des mines de compassion feinte pour venir honorer également la mémoire de l’un de ces pauvres pécores abandonnés. Les gueux n’ont qu’à crever ; de la corde avec laquelle on les envoie se pendre ailleurs, ou bien empoisonnés par les produits que vendent les marchands de la mort verte.

C’est le masque hideux de notre République en totale déliquescence qui s’est retrouvé devant la dépouille d’un homme qui ne méritait pas pareil déploiement d'obséquiosité déplacée. Que la honte soit sur ces comédiens de la componction, ces Princes de l’entourloupe, ces Rois de la magouille ! Ils se sont reconnus, ils se sont regroupés pour célébrer l'un des leurs ; sans pudeur ni discrétion.

Qui sème le vent de la colère, récolte les horions d’une foule qui assiste depuis si longtemps à cette mascarade qu’elle n’en peut plus. Les travées de la cathédrale Saint Croix étaient couvertes de cette ivraie qui s’accroche au pouvoir et à tous les postes de décisions, qui s’insinue partout et étouffe le bon grain : celui des vrais honnêtes gens, des travailleurs méprisés, des braves citoyens ponctionnés, des exclus de la galette. Pendant ce temps, les paysans, les vrais, gagnent péniblement de quoi tenter de survivre. Dieu a de plus en plus de mal à bien reconnaître les siens.

Iconoclastement sien.

plan-vigipirate-patrouille-militaires_3093601.jpg

 



22 réactions


  • juluch juluch 25 février 16:43

    Sauf erreur vous parlez de Xavier Beulin Nabum ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 18:12

      @juluch

      Je ne sais ...


    • juluch juluch 25 février 20:13

      @C’est Nabum
      C’est en rapport avec ceci dans votre article :


      « devant la dépouille d’un homme qui ne méritait pas pareil déploiement d’obséquiosité déplacée. »

    • Le421 Le421 26 février 18:50

      @juluch
      Avec tout le respect que je dois et que j’ai pour sa dépouille, je trouve quand même que la justice immanente n’a guère de considération pour ceux qui ne sont pas dans le besoin... Et ce n’est que justice.
      Certains abus peuvent nuire gravement à la santé.


  • zygzornifle zygzornifle 25 février 17:05

    A l’attention des politiques de merde qui vont trémousser leurs gros culs flaques et humides il devrait y avoir un compteur ou on voit défiler le nombre des paysans qui se suicident ....


    • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 18:12

      @zygzornifle

      Je dis la même chose sur un ton plus convenable mais l’envie me prend aussi de les vouer au lisier


    • dobertou 25 février 21:42

      @C’est Nabum
      Cest pas 600 suicides par an chez les agriculteurs sur 10.000 en tout par an, mais au sénat et a l’assemblée il n’y pas de suicide. Je sais pas pourquoi, sans doute parce qu’il vive bien de nos impôts.


    • Le421 Le421 26 février 18:54

      @zygzornifle
      Paysans qui, pour la plupart, soutiennent et votent pour leurs affameurs...
      Surtout, ne pas oublier. Dont le personnage en question dans le sujet faisait partie.
      J’ai un ami agriculteur qui a changé son mode de travail, il n’est pas au Crédit Agricole, donc, la FNSEA, il s’en tape, il transforme à la ferme et s’en sort bien.
      Ah oui. Il vote France Insoumise, aussi...

      Pourtant, il a quelques subsides sonnants et trébuchants.
      L’un n’empêche pas l’autre.


  • zygzornifle zygzornifle 25 février 17:06

    Les politiques y vont pour voire la bite des taureaux et des chevaux comme cela malgré toute leur prétention ils se sentent un peu minable ...


    • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 18:14

      @Sergio

      Honorons la mémoire de cet anonyme et refusons le concert de louanges offert à ce responsable


  •  
     
     
     
    LA POURRITURE MONDIALISTE GOMINÉE A 9K€/mois VA VOIR L’ESCROC COLON THÉO ...
     
     
    JAMAIS LA FAMILLE D’UN PAYSAN SOUCHIEN SUICIDÉ

     
     

     
     
    Pourquoi ? Le paysan est un ennemi de classe du gogocho sans-frontièriste, sans terre, sans terroir.... Comme dit Bergé : « je regrette d’être un pur souchien et pas un métis cosmopolite ! »
     


  • Robert Lavigue Robert Lavigue 25 février 20:23

    Excellent billet humoristique qu’il faudra déclamer lors de vos apparitions sonores en milieu scolaire !

    Cracher (virtuellement, faut pas déconner !) sur les corbillards est une activité ludique trop méconnue.


    • dobertou 25 février 21:49

      @Robert Lavigue
      D’autant que la presse ne dit rien d’intéressant, c’est toujours les mêmes rangaines, sauf que sur les scandales de la gauche y a pas d’infos à la télé. il n’y a que les autres partis qui ont des casseroles, sans doute parce que tous les journalistes sont de gauche.


    • C'est Nabum C’est Nabum 26 février 08:00

      @Robert Lavigue

      Prévenez moi quand vous emprunter ce véhicule !


    • C'est Nabum C’est Nabum 26 février 08:01

      @dobertou

      Comment, n’avez-vous pas remarqué que ce personnage a mis l’arme justement à gauche ?


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 26 février 12:32

      @C’est Nabum

      Prévenez moi quand vous emprunter ce véhicule !

      Toujours cette manie de vouloir taper l’incruste dans les spectacles des autres ! Et pourquoi pas un stand collaboratif où vous pourrez vendre vos livres et vos disques ?

      Mais soyez rassuré, je ferai en sorte que l’on vous prévienne à temps pour que vous puissiez vous livrer à une de ces exhibitions sonores dont vous êtes coutumier.
      Je ne peux pas vous garantir une salle comble, mais le public sera de qualité.

      Pour ma part, je n’aurai aucun regret de ne pouvoir assister à ce grand moment de show-biz citoyen.


    • Le421 Le421 26 février 18:57

      @dobertou
      les journalistes sont de gauche

      Surtout dans le genre Pujadas ou Pernaut.
      Et je vous passe les employés de Dassault, Lagardère, Bolloré, Pinault, Drahi, etc...
      Des rouges !! Des communistes trotskystes...

      Faut vous soigner...


    • C'est Nabum C’est Nabum 26 février 19:11

      @Robert Lavigue

      Je me contenterai de venir animer votre buffet froid


  • zygzornifle zygzornifle 8 mars 13:51

    le bon grain c’est le grain de caviar qui craque sous la dent pour Hollande et sa troupe du veau d’or ......


    • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 17:42

      @zygzornifle

      Pour eux comme pour les autres, je ne fais aucune exclusive dans l’exécration


Réagir