mercredi 5 septembre 2012 - par Francois Vial 75

Scoop : Harlem Désir ne succèdera pas à Martine Aubry !

Jean-Philippe Désir – qui s’est auto-rebaptisé Harlem, histoire de faire croire qu’il est un enfant du bitume – a tellement apprécié son intérim à la tête du PS, lors des primaires socialistes, qu’il se voyait déjà s’y installer à plein temps dans quelques semaines.

Hélas, face à un autre apparatchik nommé Jean-Christophe Cambadélis, Jean-Phi doit déchanter. Alors que la dame patronnesse du Parti sociétal, Martine Aubry, fait encore publiquement durer le suspense, les dés sont sans doute déjà jetés en interne. La preuve ? Depuis deux jours, l’ex président de SOS-Racisme n’a de cesse de proclamer que le nouveau Premier secrétaire du PS doit être élu par les militants. Si Désir agit ainsi, c’est bien évidemment parce qu’il sait déjà ne pas avoir été retenu pour la finale de « Qui veut gagner des millions en prenant la tête du PS ? ».

Même si l’on imagine mal Aubry rompre la longue tradition de cooptation socialiste, il serait plaisant que soit organisé un vote interne : cela constituerait en effet pour Jean-Philippe Désir l’occasion de constater qu’il n’est pas très… désiré par l’électorat de base de la gauche. Le déroulement de sa carrière politique devrait pourtant l’éclairer à ce sujet : sur son nom seul, il n’a connu que l’échec. Evidemment, au nom de la mise en avant de la sacro-sainte diversité, ses camarades de tambouille ont cependant réussi à lui offrir sur un plateau un siège de député européen.

Ignorant de cette réalité, l’homme qui fut condamné à 18 mois de prison (avec sursis) pour abus de biens sociaux doit pourtant continuer à se rêver en Obama français : Premier secrétaire du PS, il ferait un candidat tout désigné pour la présidentielle de 2017. Ce qui s’appelle prendre ses désirs pour des réalités… 


55 Messages de forum

Version web