mercredi 7 décembre 2016 - par Thomas Roussot

Vers un nouveau Pantheon

Le Centre pour l'intelligence collective ne cesse de fournir des outils révolutionnant l’accès au savoir, et Pantheon est l’un de ses très jolis bébés. Si 4,2 milliards de personnes ne disposent pas d'accès à Internet (les non connectés dans le monde), soit près de 60% de la population mondiale, il n’en reste pas moins vrai que cette application rend bien compte de l’état des connaissances du monde connecté.

 

 

Que savent les peuples les uns des autres ? C’est l’une des vertus de Pantheon que de nous l’apprendre. Découvrir la composition culturelle d’un pays en fonction de la représentativité et de la notoriété de ces différents savoirs et disciplines, cela devient possible avec cette technologie puisant ses informations du magma des macro-connexions mondialisées. Convertir des quantités de données numériques (comme le nombre de pages Wikipédia en différentes langues sur un individu illustre) en informations cognitives structurées et cartographiées, telle est la réalisation de Kevin Hu et Amy Yu. L’interprétation des données n’étant pas fournie, c’est à chaque utilisateur d’en tirer ses conclusions. L’on apprendra que toutes catégories confondues, deux philosophes devancent Jésus, ou bien comment se situent les français les plus célèbres : http://pantheon.media.mit.edu/treemap/country_exports/FR/all/-4000/2010/H15/pantheon

L’on peut affiner ses recherches par individu : http://pantheon.media.mit.edu/people/Sophie%20Marceau

Relier une profession à une ville : http://pantheon.media.mit.edu/treemap/domain_exports_to_city/MEDICINE/all/-4000/2010/H15/pantheon

Déterminer l’importance d‘un champ culturel à l’aune d’une nation : http://pantheon.media.mit.edu/treemap/country_exports/AU/all/-4000/2010/H15/pantheon

Voire localiser les philosophes célèbres : http://pantheon.media.mit.edu/map/map/PHILOSOPHER/all/-4000/2010/H15/OGC

Bref, approfondir le savoir mondialisé, via des critères qui demeurent toutefois toujours plus quantitatifs que qualitatifs. Si un philosophe ou un artiste important n’est pas omniprésent sur différentes interfaces du net (donc ayant dépassé son strict cadre national et à fortiori régional), il ne retiendra pas l’attention de ce nouveau Pantheon. Ce sera donc à chacun d’y remédier.



3 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 7 décembre 2016 11:02

    Oui ? Et alors ? Donc ?


  • Crab2 7 décembre 2016 12:37

    Jean Soler

    L’historien critique des religions monothéistes déplore que les non-croyants soient occultés par les médias

    http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/12/jean-soler.html


  • soi même 7 décembre 2016 14:03

    Et alors la grande affaire, chaque fois que l’on utilise cette argumentation, ( Si Si 4,2 milliards de personnes ne disposent pas d’accès à Internet pas d’accès à Internet ) avant cela c’était le téléphone mobile, la télé, la radio etc, bref l’on se rend vraiment pas compte au final que c’est 4,2 milliards de personnes ne disposent pas d’accès aux modernises carnassiers ont une plus grande change de resté humain.... !

    Au vue des ravages d’internet, c’est être moderne de se déconnecter, vous trouvez pas ?


Réagir