mercredi 22 février - par C’est Nabum

L’école, ça sert à quoi ?

Puisque aucun candidat n'en parle vraiment ...

Loin des propos de boutiquiers

Cette terrible question a surgi au fil d’une remarque d’une élève. « Ça sert à quoi monsieur ce que vous nous faites faire ? » Derrière ce cri du cœur se dissimule le manque d'appétence pour la chose scolaire, le désir de ne rien faire ou pire encore, l'absence de curiosité. Que répondre à celle qui pense la découverte intellectuelle dans une problématique bassement matérialiste. Il faudrait désormais que tous nos actes s'inscrivent dans une logique de rentabilité immédiate. Triste société qui réfute le geste gratuit, l'effort par plaisir, le bonheur de la découverte inutile.

Que répondre à cette question qui n'admet, il me semble, aucun argument tangible. Il est inutile d'entrer dans cette logique honteuse, cette approche de petit boutiquier. À quoi sert de convoquer l'avenir ? Il est bien incertain. A quoi bon promettre des lendemains meilleurs ? L'ascenseur social est depuis longtemps en rade. L'école ne permet plus de croire en une promotion mirifique.

Que dire alors pour donner encore du sens à ce qui devrait mobiliser toutes les curiosités, toutes les gourmandises de savoir ? J'ai choisi d'aller au bout de ce que réclamait sans doute ce questionnement désespéré, de ne pas jouer les illusionnistes. « L'école ne sert à rien et c'est justement ce qui fait sa gloire et sa grandeur. C'est la seule vérité incontestable de ce lieu où vous avez la chance de vous trouver encore pour quelque temps ! »

Oui, savoir ne peut avoir la moindre utilité. Réfléchir n'est d'aucun intérêt. Comprendre est de moins en moins nécessaire. Aimer, plus encore, ne sert plus à rien. L'école est le lieu de toutes ces compétences sans valeur intrinsèque qui feront de vous des humains, des êtres capables de vibrer, de vous émouvoir, de vous indigner ou bien encore de créer. Nous sommes bien loin des petits savoir-faire qu'on veut découper en tranches, mesurer, évaluer pour que vous deveniez de bons ouvriers interchangeables, au profit d'un monde économique sans âme.

L'école n'a pas pour but de vous faire entrer dans une case, vous rendre opérationnel pour un emploi. C'est à la formation professionnelle, c'est à la formation continue qu'incombent ces tâches ponctuelles, techniques, directement opératives. C'est quand votre parcours initial sera achevé que vous prendrez le temps de préparer votre orientation ou d'envisager plus tard une conversion. Pour l'heure, vous êtes encore à ce merveilleux moment où vous pouvez, vous devez encore perdre votre temps, sans chercher à le gagner !

robert-doisneau-photo-enfant-l-information-scolaire-1956.jpg

L'école c'est la plus belle des vacuités ; c'est un espace qui n'aura jamais à se soucier de rentabilité. C'est un sanctuaire où l'argent, les normes, les cadences, les impératifs économiques, les délais, les contraintes ne devraient pas s'exercer, peser sur votre seul appétit de découverte. L'école c'est une déambulation ludique, c'est une promenade savante, c'est une escapade curieuse, c'est une aventure merveilleuse.

L'art, l'histoire, la littérature, le théâtre, le cinéma, la langue, les sciences devraient être vos gourmandises. Vous avez la possibilité dévorer à belles dents tous ces savoirs qui feront de vous des maillons de plus dans cette longue chaîne humaine qui a constitué notre humanité. Vous en êtes les héritiers : c'est le plus grand et le plus merveilleux don que vous ont accordé tous ceux qui vous ont précédés sur cette planète et, au lieu de vous en réjouir, vous renâclez, vous rechignez, vous traînez des pieds et du cerveau, vous rejetez tout ce qui ne s'inscrit pas dans votre immédiat vide de sens.

L'école est un formidable privilège. N'en faites jamais un objet de satisfaction de vos seuls désirs matériels. C'est exactement le contraire. C'est le lieu de l'imaginaire, du rêve, de l'amour, des passions, des tragédies, des aventures humaines, des légendes et des folies. Il n'y a rien à gagner, rien à échanger, rien à vendre, rien à s'approprier pour soi seul. C'est un lieu de partage sans contrepartie. C'est un ailleurs déconnecté des valeurs qui sont celles d'un monde devenu fou.

Je comprends votre souffrance et votre ennui si tout ce qui vous est présenté ici ne trouve pas grâce à vos yeux cupides. Vous êtes des consommateurs et ici, il n'y a rien à vendre. Ouvrez les yeux, prenez dans vos esprits encore disponibles, apprenez par le cœur et la raison, enrichissez-vous de ce qui n'a aucun prix. Demain, il sera trop tard pour vous.

Voilà ce que qu'est l'école en dépit de ses maudits refondateurs, de ses affreux docimologistes, des ses monstrueux planificateurs, des inspecteurs et des éditeurs, des patrons et des groupes de pression, des parents ambitieux et des maîtres zélés. L'école c'est un espace de liberté. Pas la liberté de ne rien faire, pas la liberté de martyriser la langue et les manières, pas la liberté de détruire ce formidable outil d'émancipation où vous avez le bonheur de passer votre jeunesse. C'est l'espace de votre liberté future et rien, vraiment rien de plus.

Inutilement vôtre.

Enfants - Garcons ecole par Robert Doisneau 1956.jpg



96 réactions


  • Abou Antoun Abou Antoun 22 février 11:59

    L’école n’a pas pour but de vous faire entrer dans une case, vous rendre opérationnel pour un emploi. C’est à la formation professionnelle, c’est à la formation continue qu’incombent ces tâches ponctuelles, techniques, directement opératives.
    Je suis complètement d’accord avec vous sur ce point. L’École doit être généraliste, elle doit ouvrir l’esprit, initier aux sciences, aux arts, apprendre aux gens le monde dans lequel ils vivent et leur histoire.
    La formation professionnelle c’est autre chose qui, à mon avis, n’a pas à être pris en charge par l’État mais par les différentes branches professionnelles, via les chambres de commerce, d’industrie et les chambres des métiers. On ne voit pas pourquoi l’état dépenserait plus pour l’industrie de l’habillement que l’automobile ou l’aéronautique. En outre l’enseignement dit ’technique’, vu la vitesse d’évolution des technologies a toujours un train de retard, et les professionnels s’en plaignent. Qu’ils conçoivent eux-mêmes leurs formations et qu’ils les financent !
     


    • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 12:46

      @Abou Antoun

      Nous sommes en phase

      L’école est un espace de culture et non d’apprentissage du code de la route, du recyclage des déchets, d’initiation au danger de l’informatique

      C’est parce qu’un enfant a appris à réfléchir, à observer, à se faire une opinion et à l’exprimer qu’il r peur accéder à ses pratiques primaires de l’intelligence


    • titi 23 février 11:42

      @Abou Antoun

      Continuons à former des doctorants psycho socio chose jusqu’à 25 ans.

      Et ne nous étonnons pas des taux de chômage des jeunes.

      C’est parfait !


  • gaijin gaijin 22 février 12:07

    salut nabum
    vous parlez de l’école comme vous la rêvez et peu être comme vous avez tenté de la faire être
    hélas ....
    j’ai pas été a cette école ni grand monde que je connaisse
    j’ai été a l’école de la moyenne pour apprendre a penser comme tout le monde ( c’est a dire comme tout le monde ne pense pas ) il fallait avoir la moyenne pour passer en classe supérieure et passer en classe supérieure pour faire de bonnes études ....
    pourquoi faire ?
    pour avoir un bon métier ( cad un métier ou je puisse gagner plus d’argent que la moyenne sans trop me fatiguer et aussi pouvoir pisser sur la tête d’un maximum de gens )
    pour quoi faire ?
    et ben pour avoir une bonne retraite et pouvoir enfin me reposer ( a moins qu’un cancer ..... smiley )
    moi je n’ai aimé l’école que buissonière et la réponse de diogène : je me repose maintenant !
    alors peut être en effet que sans l’école je ne connaitrais pas diogène mais en quoi ais je tord d’avoir compris ce qu’on m’a enseigné ..... ?!


    • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 12:47

      @gaijin

      Chacun son école

      La mienne fut sous la conduite d’instituteurs Freinet
      Un bonheur absolu


    • gaijin gaijin 22 février 14:52

      @C’est Nabum
      je comprends mieux d’autant qu’en plus vous êtes d’une génération voire du monde d’avant le mien ( j’appartiens a la génération post 68 )


    • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 16:09

      @gaijin

      Je me considère aussi de cette génération
      J’avais 10 ans quand fleurirent les barricades


    • baldis30 23 février 07:53

      @gaijin
      bonjour,

      L’école c’est comme l’auberge espagnole, vous y trouverez tout ce que vous voulez bien y apporter, et comme le dit ce texte merveilleux de Nabum ... : 

      APPORTEZ-Y VOTRE CURIOSITÉ !

      Si vous n’avez rien à apporter, n’empêchez pas les autres de venir y chercher quelque chose !

  • juluch juluch 22 février 12:29

    L’école est une initiation à la culture et indispensable pour apprendre et se débrouiller dans l’avenir....et puis dans le monde tous le monde n’a pas cette chance....


    Quand on est jeune on la déteste....quand on est âgé on la regrette......compliqué les hommes ! smiley

    merci Nabum pour votre témoignage

  • Spartacus Spartacus 22 février 12:40

    Pauvre enfant qui a entendu la réponse de cet instituteur !..
    Le voici endoctriné !


    L’école est un service comme un autre ! Point. Telle était la bonne réponse.

    Ce n’est en aucun cas un sanctuaire ou un lieu qui serait en dehors de la société marchande. C’est n’importe quoi. 

    Elle n’est en aucun pas gratuite. 
    Les cours ne sont pas gratuits et les instituteurs ne viennent pas travailler si on ne les payent pas et les enfants n’ont pas subir cet endoctrinement 

    La propagande étatiste de ceux qui vivent de sa gamelle décrivent l’école comme un sanctuaire « à part » qui serait intouchable et qui ne pourrait être remis en question. Dramatique !...

    L’école est simple service nécessaire comme un autre, un vulgaire bien de consommation qu’il faudrait mettre en concurrence pour éviter ces définitions scabreuses....

    Sous un couvert bienséant nous avons une réponse à ce gamin d’opinion, exposée comme une vérité.

    • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 12:49

      @Spartacus

      Que vaut mon modeste discours et ma ridicule action face à l’endoctrinent sociétale de votre si chère société libérale

      Je n’ai pas fait grand mal par rapport à vos amis


    • Spartacus Spartacus 22 février 13:33

      @C’est Nabum


      Ne faites pas dans le misérabilisme d’une innocence feinte.

      Vous êtes entre 800 000 et 1 million à « modestement » endoctriner qui se sentent responsables mais pas coupables.


    • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 14:05

      @Spartacus

      Nous sommes rien face aux télévisions, réseaux sociaux, grandes marques qui prêchent une toute autre doctrine


    • samuel 22 février 17:33

      @Spartacus

      Qui êtes-vous pour donner la bonne réponse ???


    • Pere Plexe Pere Plexe 22 février 19:01

      @Spartacus
      Que l’école coûte vous a dissuadé d’en bénéficier... ?

      Ceci explique sans doute cela.
      Je savais que vous étiez une sorte d’extrémiste modéré.
      Un vrai libéral nous aurait expliquer que l’école est une entreprise qui n’a de raison d’être qu’a condition de faire des bénéfices.

    • baldis30 23 février 08:02

      @C’est Nabum
      bonjour,

      que voudriez-vous que ce fût sinon Spartacus ? 

      La société n’est pas sans risque et Spartacus est un bien pour l’humanité car devant un tel exemple. Pourvu qu’on le montre en exergue et on a la parfaite démonstration de l’endroit où il ne faut pas arriver ! 
      Il dira qu’il est y arrivé, c’est vrai ... mais dans quel état ... !

    • baldis30 23 février 08:05

      @Spartacus


       Ah ça pour être responsable, vous êtes responsable .... au point que dépassant les bornes de la responsabilité vous avez atteint celles du martyre !

       smiley  smiley smiley smiley

    • jean-marc D jean-marc D 23 février 19:03

      @baldis30
      Et vlan, passez moi l’éponge : j’aime le commentaire. Vous auriez pu préciser qu’il ne risquait pas d’être béatifié............ 


    • C'est Nabum C’est Nabum 24 février 08:17

      @Spartacus

      Pourquoi écrivez vous Service alors que vous pensez Sévisse ?


  • Sergio Sergio 22 février 12:54

    Bonjour Nabum


    Je vais me permettre de faire un peu d’intimisme, en particulier au sujet de mes enfants. 
    Ils sont haïtiens, ma fille a été un peu scolarisée, mon fils n’a pas eu cette chance. Dans ce pays, l’école n’est pas accessible à tous, l’enseignement aux plus démunis est souvent développé par le milieu associatif, sinon le système éducatif institutionnel se tourne vers l’élite bourgeoise ’Grande Caribéenne’. 

    Cela m’a inspiré ces quelques motsOdeline va à l’école !

    Née dans ce pays doux-amer,

    D’un rivage de sable vermeil,

    Les Rois en sont les ‘Chimères’*

    D’un lieu nommé Cité Soleil.


           Odeline va à l’école


    Tu naquis dans ce berceau,

    Toi, petite fille des Gonaïves,**

    D’une île-fleur bordée d’eau

    Ignorée des nations passives.


         Elle rit et compte sur les doigts,


    Tu résistes avec pudeur

    Aux caprices de la nature,

    Et si l’amour en toi demeure,

    Est-il le fruit d’une blessure ?


         Au son des gouttes sur les tôles,


    Seule, dans la moiteur du soir,

    Toi, petite fille de couleur

    Tu crois en tes rêves d’espoir,

    De vie, de tendresse et de bonheur.


         La distance entr’elle et toi !


    * Milice du Père Aristide

    ** Ile en Haïti


  • Alpo47 Alpo47 22 février 13:05

    L’école permet l’accès au savoir et à l’évolution personnelle, mais elle est aussi le lien de formatage des jeunes cerveaux.
     L’objectif de plus en plus présent est de les faire rentrer dans le moule, apprendre l’histoire écrite par les vainqueurs, l’obéissance à l’autorité, la compétition, leur permettre de trouver leur place ... dans l’entreprise.
    L’école devrait être un lieu d’épanouissement de l’individu, elle en fait aujourd’hui un « mouton » obéissant


  • Richard Schneider Richard Schneider 22 février 17:07

    Bonsoir Nabum,

    Ça fait du bien de rêver quelquefois.
    Merci d’avoir écrit ce texte.
    RS

    • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 18:59

      @Richard Schneider

      J’en avais besoin

      et je l’ai lu dans une classe
      Ce fut un moment d’une rare intensité


    • baldis30 23 février 08:09

      @C’est Nabum
      j’ose espérer deux choses 

      a) que les élèves l’aient compris, 
      b) qu’ils l’aient transmis à leurs parents et à leurs proches

    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 14:34

      @baldis30

      Ne demandons jamais l’impossible, espérons simplement tendre vers lui


  •  
     
     
    Photo trompeuse et raciste !
     
     
     

     
    2015 GLANDS REMPLACEMENTS : 39% DE NAISSANCES COLONS


    Stats de l’INVS
    ,hors Dom-Tom, drepanocytose

     
    75% AU PARISTAN !!

     


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 06:28

      @La Baudruche négrière patronale verdie

      Le risque du hors-sujet est grand mais l’essentiel n’est-il pas de s’exprimer ?


    • Le421 Le421 23 février 08:53

      @C’est Nabum
      Le jour où vous verrez ce troll répondre de façon sensée...
      Je me demande si ce n’est pas un robot-troll, juste là pour pourrir les forums.


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 11:13

      @Le421

      Je reste courtois même avec les robots et même si ça me coute


  • pierreahah 22 février 21:36
    L’école ne sert qu’a détecter des êtres bien disciplinés .L’orthographe et l’écriture en sont la sélection. J’ai toujours eu zéro en orthographe tout au long de ma scolarité. Donc pour« l’establishment » je suis illisible et irrécupérable. Un jour j’envoie un article à la rédaction un petit journal écolo. La rédactrice de cette revue m’appelle pour me proposer la publication de mon article et m’en demande d’autres. Je lui fait remarquer qu’il m’est difficile d’écrire dans un français correct. Elle me répond qu’elle se fou de mon français car elle corrige mes erreurs de français, mais ce qu’il l’intéresse ce sont mes idées. Hé oui nous les gens de peu on n’a pas le français correct mais on a des idées ! Dans l’administration Mon énarque chef de service écrivait....il écrivait..... Un jour j’ai fait lire un de ces paragraphes d’une demi page à mes collègues bien plus érudits que moi en leur demandant qu’elle était l’idée contenue dans ce paragraphe ?..... personne ne la trouvée ! Dans l’administration nos dirigeants peuvent écrire une demi page sans la moindre idée !
    L’éducation nationale confond compétition et émulation. Il crée des mauvais et une élite. J’ai passé un CAP en usine sidérurgique. Dans ma spécialité nous étions cinq. L’ingénieur responsable du service chargé de notre formation ne voulait ni des mauvais ni dégager une élite. Il voulait former cinq bon compétant dans le métier. Nous étions tous au même niveau. ce qui est un scandale dans l’éducation nationale. En 1966 un décret à fermé les centres d’apprentissages. Et depuis notre société se compose de mauvais et d’une élite. Une élite qui n’a aucune compétence et qui exploite des mauvais qui n’en ont pas plus....

  • Mordicul 23 février 08:10

    L’école d’aujourd’hui est surtout, la fabrique de la pensée unique et de l’abrutissement des masses.
    Elles sont pleines de profs ayant encore du lait au bout du nez et au cerveau fraichement formaté.


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 08:13

      @Mordicul

      Il y a fort heureusement des résistances dans la maison


    • Mordicul 23 février 10:00

      @C’est Nabum

      Peut être, mais la plupart du temps elles sont silencieuses et sans effets réelles. Beaucoup d’enseignants sont des incapables n’hésitant pas à mentir aux parents pour embellir leur situation.Il fut un temps ou enseigner était un sacerdoce, aujourd’hui c’est une façon de s’alimenter ; sans doute que l’orthographe ayant décliné dans l’hexagone que maintenant sa sert d’os...à ronger. smiley


    • Armelle 23 février 10:19

      @C’est Nabum bonjour,
      Il me semble que dans « cette maison » les élèves devraient juste « apprendre à apprendre », juste cela ! cette notion laisserait par la suite un choix de culture à chaque individu et éviter d’ingurgiter une montagne d’informations dont certaines sont nullement nécessaire à l’individu.
      Et cela pour « réussir sa vie » plutôt que de « réussir dans la vie » Or il m’apparaît que la forme d’éducation actuelle induit la deuxième notion en classant l’individu et en le jugeant conforme à une forme d’intelligence décrétée (mais peut être pas objective) le propulsant dans telle ou telle classe sociale à travers une activité professionnelle associée au « niveau » jugé par une institution dont on peut se demander si elle en a la légitimité !!!
      Autrement dit il vaudrait mieux « enseigner la pêche » plutôt que de « donner le poisson »...
      L’information recherchée par le sujet présente bien plus d’efficacité que celle qui lui est imposée, parce que cette dernière fait totalement abstraction des désirs et attentes de l’élève
      C’est le rêve d’un projet de vie qu’il nous faudrait redonner aux enfants la possibilité de construire, et non des montagnes d’infos inutiles car le rêve d’un projet de vie apporte l’envie et la force d’apprendre pour le réaliser...
      Moi je n’ai rien à faire que mon médecin ne connaisse pas Napoléon ou qu’il n’ai pas lu Céline l’antisémite que l’EN honore à travers ses références !

      La question de votre élève est d’une grande pertinence, et peut être plus encore si il n’a pas été aidé par ses parents, frères ou soeurs...


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 11:14

      @Mordicul

      Je ne veux pas cracher dans la soupe mais il est vrai que le recrutement ne pousse pas à sélectionner les esprits rebelles


    • JBL1960 JBL1960 23 février 14:34

      @C’est Nabum Aujourd’hui on récompense les enfants parce qu’ils ont fermés leur bouche quand même. Tout comme hier... On vous refile des bons-points, des images, parce que vous ne l’avez pas ouvert ! Elle est pas belle la vie ! Bon quand on est une pipelette comme moi, ben on avait pas besoin de boîte à bon point ! Comme quoi !


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 14:37

      @Armelle

      apprendre à apprendre
      Apprendre à aimer
      Apprendre à accepter
      Apprendre à partager
      Apprendre à s’entraider
      Apprendre à s’accepter


    • Mordicul 23 février 16:10

      @C’est Nabum

      Si si, craché donc dans la soupe, elle n’en sera que meilleur. smiley 

      Ahh..., si seulement les quelques rebelles ayant réussi à passer au crible des incompétents du recrutement pouvaient devenir quelques peu chenapan et en faire baver des ronds de chapeau à l’éducation national ,ce serait beau voir même peut être, productif.
      Mais bon c’est un rêve que la lâcheté du corps enseignant ne permettra jamais. Si ce jour là devait arriver, il est certain que la plupart auraient piscine ou engagés dans une énième réunion pédagogique.


    • Armelle 23 février 16:53

      @C’est Nabum
      Bah ma foi oui, et bcp trop ont oublié que l’on apprend jusqu’à « la fin »...D’autant que la « culture » reste à « relativiser » sachant que nous utilisons seulement 10% de notre cerveau, si le moins cultivé l’est deux fois moins, il n’en reste pas moins que ça ne représente que 5% de moins au regard de nos capacités, donc pas de quoi palabrer pour le soi-disant cultivé !!!
      Donc la culture n’a d’intérêt que si elle est exploitable, et exploitée !!! Sinon ce n’est que bon pour épater les amis le soir au cours d’une partie de « triviale poursuite »
      C’est pour cette raison que je pense qu’un individu sans projet de vie ne peut apprendre de façon constructive ou ce qu’il apprendra sera de toute façon éphémère !!!
      ... « La culture c’est ce qui demeure dans l’homme lorsqu’il a tout oublié » (Emile Henriot)
      Construisons d’abord des projets de vies à nos enfants, qui répondent à leurs envies, leurs passions et ensuite adaptons un enseignement approprié ! Nous faisons l’inverse, je comprends pourquoi c’est tant difficile...
      J’interviens pour des gens de 30/40 ans, ils ont choisi une formation appropriée à leur reconversion, ils sont alors boulimiques d’information parce qu’ils savent quoi en faire, et il n’ y a pas de « déchet » parce qu’ils sont « demandeurs » tout simplement, et puis accentuons l’accès à la formation pour les gens qui souhaitent se reconvertir...ce qui est pratiquement inexistant en France, au même titre que l’absence de passerelle qui confine l’individu dans un domaine et le condamne à y rester...


    • baldis30 23 février 20:55

      @Armelle
      bonsoir,

      Et on ne pourrait pas exciter la demande des plus jeunes ? Pourquoi utilisè-je le conditionnel, c’est une aberration ... exciter la demande, autrement dit susciter la curiosité chez un jeune est-ce impossible ?

      Mais cela peut partir de n’importe où !

      Il faut chercher à exciter et ne pas chercher à dégoûter ... ni à laisser croire à la facilité ! 

      Un bon exemple dans les lettres .... j’ai subi à me dégoûter à jamais le Nicomède de Corneille pendant un mois et demi ... ; parce que les programmes ..... ( j’en cherche une affiche pour l’installer dans un coin discret....et ce depuis fort longtemps)

      Est-ce que dans l’état actuel Fontenelle n’est pas plus en situation d’éveil ?

      Et ne parlons pas de la politique avec Montesquieu dont les pensées sont autrement riches que celle du coincé que fut Pascal dont les titres de gloire relèvent de la physique et des mathématiques ...


  • Ruut Ruut 23 février 08:12

    L’école c’est 2 chose.
    1. une excuse pour empêcher les mineurs de devoir aller travailler. (ok)
    2. un lieu censés leur apprendre a apprendre et a comprendre le monde. (peut mieux faire)

    Et avec beaucoup de chance un lieu où l’enfant s’enrichira au contact d’enseignants motivés et compétents.

    Car restons réalistes tu donne une tablette a un enfant, très vite il maîtrisera youtube etc... même sans savoir lire.
    A l’inverse de trop nombreux professeurs oublient que pour apprendre un enfant doit le faire avec plaisir via ce qu’il coi être un jeu.

    Jouer avec les nombres -> mathématiques
    Jouer avec les lettres et les mots -> français
    Jouer a faire est expériences excitantes -> science

    Hélas si la notion de jeu est retirée, l’école deviens une contrainte et des blocages neural se forment. (échec scolaire, stress des examens etc....)

    Or si l’étudiant arrive a l’examen comme si c’est un simple jeu de compétences, il le réussira.

    Spartacus as raison l’école est un service (une garderie pour les parents qui travaillent ) et un lieu de formation des travailleurs de demain.

    La nostalgie de l’époque scolaire est juste l’illusion crée par la dure réalité de la vie d’adulte dont l’enfant n’as aucune idée et dont l’école manque a le former efficacement.
    Les cours d’histoire sont le parfait exemple de l’abrutissement des élèves en leur interdisant de se poser des questions hors cadre officiel. (notons que la lois interdit aussi cette réflexion)
    Tu vomis le cour et les dates ou tu te fait sacquer, quel enrichissement......


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 11:15

      @Ruut

      J’ai envisager l"école autrement


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 11:15

      @C’est Nabum

      J’ai envisagÉ

      Je vais devoir retourner à l’école


    • baldis30 23 février 11:51

      @Ruut
      « Spartacus as raison l’école est un service (une garderie pour les parents qui travaillent ) et un lieu de formation des travailleurs de demain. »
       Vous n’avez pas compris grand’chose à l’école de la vie ; même à commencer par regarder vos animaux familiers comment ils se comportent entre eux ... Et en plus gros regardez les éléphants ... et leurs comportements.


      « Tu vomis le cour et les dates ou tu te fait sacquer »  smiley  smiley

      Effectivement il y a des problèmes ... smiley smiley

    • Mordicul 23 février 16:54

      @C’est Nabum

      Je vous invite à visionner un reportage très parlant sur les méfaits de l’enseignement occidentale. Peut être comprendrez vous qu’une partie de votre texte bien que joliment écrit n’est qu’une énième rêverie poétique ne représentant aucunement la réalité de fait que subissent la plupart des élèves confiés à l’éducation national et à ses bourreaux.

      L’éducation interdite : https://www.youtube.com/watch?v=qmB3fexQul0


    • baldis30 24 février 08:24

      @Mordicul
      A quoi sert l’école .... ?

      « qu’une énième rêverie poétique ne représentant aucunement la réalité »

      mais quand on n’a pas eu d’école voici ce qui va se passer ... 
      c’est le titre de Midi-Libre aujourd’hui :
      « Cinq nouvelles prisons en Occitanie 
      les maisons d’arrêt verront le jour à Alès, Montpellier, Narbonne, perpignan et Muret »« 
      Pas d’écoles, pas de lycées, pas d’universités, pas de grandes écoles ....
      vous préférez la construction de prisons .... tapons allègrement sur ceux qui supportent vos enfants et en subissent quelquefois les agressions

      Quant à votre »horetograf" il est évident qu’elle aurait besoin d’un ravalement dans l’Instruction Publique.

    • Mordicul 24 février 11:57

      @baldis30

      Davis Vincent , lui aussi cherchait un raccourci que vous faites allègrement.


  • baldis30 23 février 08:21

    bonjour,

    Quelle lecture ! Quel bonheur !
    « L’école n’a pas pour but de vous faire entrer dans une case, vous rendre opérationnel pour un emploi. C’est à la formation professionnelle, c’est à la formation continue qu’incombent ces tâches ponctuelles, techniques, directement opératives. C’est quand votre parcours initial sera achevé que vous prendrez le temps de préparer votre orientation ou d’envisager plus tard une conversion. Pour l’heure, vous êtes encore à ce merveilleux moment où vous pouvez, vous devez encore perdre votre temps, sans chercher à le gagner ! »

    j’attendrais en vain cela d’un ministre de l’Instruction Publique, surtout s’il se dit « social ». croyez-vous que vous serez lu en haut lieu ? 
    Lu peut-être, compris rien n’est moins sûr ....
    Quant au système d’enseignement de X, Y ou Z peut importe pourvu qu’il apporte quelque chose. 
    Toutefois je ne partage pas votre point de vue sur l’orthographe, car elle permet plus facilement d’assimiler les anciens écrits. De même que la suppression du passé simple, du passé antérieur est une colossale erreur parce que toutes les langues latines possèdent cette subtilité inconnue des barbares ... (ceci n’étant qu’un exemple parmi d’autres ...) 

    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 09:52

      @baldis30

      Merci

      Rassurez vous, je ne srai jamais lu au sommet de la hiérarchie.
      Dans notre état jacobin, on méprise ceux qui sont à la base.

      Que nos cadres et ministres si peu intègres se rassurent, la base apprend à leur renvoyer ce mépris souverain, celui d’un peuple exaspéré !


  • picpic 23 février 08:21

    Il me semble que l’école dans son essence était de faire passer l’être d’objet à sujet.
    Aujourd’hui, l’école sert à fabriquer des objets conformes et adaptés au marché. Pour pouvoir être ensuite utilisé au mieux par les rares sujets qui dominent le monde.
    (Le sujet est un être libre, qui n’a plus besoin ni d’autorité, ni de maitre et qui contrôle parfaitement son existence.)
    Aujourd’hui, dans ce monde d’objets, on remarque que les « êtres »(les avoirs plutôt) ont besoin plus que jamais de « maitres »,« coach »,« gourou » pour tout leur expliquer sur tout.

    L’école à quoi ça sert ?
    A combattre le développement de l’autonomie des êtres.


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 09:54

      @picpic

      être ou avoir
      C’est l’unique question du moment

      Le choix d’un système absurde porte uniquement sur avoir en oubliant dêtre


  • Le421 Le421 23 février 09:00

    Aucun candidat n’en parle vraiment ?

    Voulez-vous que je vous retrouve des discours de Mélenchon où il explique la liaison entre les cours à l’école et le monde réel ?
    Bon, d’accord, je suis militant et je connais bien le bonhomme.
    C’est sûr qu’en plus, ça ne passe pas à la télé. Je vous le concède.
    Mais l’école est une des préoccupations phare de la France Insoumise.

    Il faut dire que nos sujets sont hors des sentiers battus et rebattus par les candidats institutionnels de nos chers écrans... Ce soir sur France 2 ??
    On va poser les habituelles questions à la con hors sujet et chercheurs de clash.
    Je vous parie que l’essentiel sera sur Hamon, ce dont on se fout et sur l’impossibilité de financer le programme (Langlet), en oubliant de dire que les recettes ne sont plus les mêmes...
    Vous verrez.
    Et l’école ? Les « msm » s’en moquent complètement.


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 09:55

      @Le421

      Les tenants de Mélenchon ont ceci de remarquables qu’ils sont persuadés que le discours de leur champion anticipe tous les sujets de préoccupation


    • Ruut Ruut 23 février 13:23

      @C’est Nabum
      Il faut avouer que c’est le seul candidat crédible après le FN. Ils ont les mêmes électeurs.

      Leurs programmes étant vraiment proche dans le fond et différents sur des détails.


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 14:38

      @Ruut

      Crédible certes mais issu du même sérail


  • ZobPow3r 23 février 11:02

    @ l’auteur Je ne pouvais pas ne pas reagir face tant d’inepties. L’ecole n’est qu’une usine adulte. Toute ta scolarite on te note sur ta capacite a memoriser et regurgiter le ramassi de mensonges qu’on t’y enseigne. Jamais on ne te demande de reflechir par toi meme, d’etre vraiment curieux, remettre en cause, developper ton esprit critique. Pensez vous vraiment que dans un monde tel que le notre, nos elites n’utilisent pas l’ecole comme point de depart toute leur propagande. Vous me faites bien rire.


    • baldis30 23 février 11:43

      @ZobPow3r
      L’école possède la vertu de permettre d’exprimer en un langage commun des pensées personnelles. Et de les mettre correctement par écrit .... 

      Quant aux mensonges appris par l’école, je ne dois pas avoir la clairvoyance nécessaire pour les identifier , alors venez nous en aide ....  smiley)

      et pour bien rire, comme vous le dites si bien    smiley

    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 13:42

      @ZobPow3r

      Je n’ai pas fréquenté vos grandes écoles de commerce
      Nous ne parlons pas de la même chose


  • Paul Leleu 23 février 11:04

    l’école renvoie peut-être à une autre époque historique... à une époque où la bourgeoisie faisait sa révolution et aspirait à partager ses valeurs avec le peuple qui de son côté entretenait un minimum de pression insurrectionnelle. Cette période commencée avec la révolution industrielle s’est achevée avec la désindustrialisation.

    l’Occident va stagner doucement le temps que les baby-boomers dépensent leur argent et passent l’arme à gauche... ensuite, nous serons ’’remodelés’’ par les émergents comme une province périphérique. La jeune génération n’a rien à attendre que jouir (si elle peut) ou stagner (le plus souvent). En attendant la liquidation judiciaire.

    A moins de se lancer dans un 3eme âge économique, industriel, philosophique et social, et de reprendre un leadership naturel. Mais quand je vous que même un Mélenchon plafonne à 12%...


  • roby 23 février 12:12

    C’est Nabum,


    Très beau texte que je vais lire à mes petits enfants, merci beaucoup.
    Pour renseignements école Freinet :


  • ZobPow3r 23 février 17:13

    @baldis30 Desole si il manque des mots, j’ecris depuis mon smartphone et le site n’aime pas que je mette des accents et il m’enleve des mots et des lettres... Oui des mensonges, on nous enseigne une pensee unique, nous devons tous avoir le meme bagage qui s’emboite avec le systeme. Sinon l’ecole nous recrache. L’ecole n’a pas pour vocation le bonheur de tous, la mission de faire des futurs adultes meilleurs. Tout ce que l’ecole nous enseigne n’est en aucun cas destine a notre enrichissement personnel mais seulement pour que l’on deteigne de la bonne couleur. On t’apprend a te battre pour la premiere place. Bref toutes les valeurs injustes du monde des adultes sont inculquees des l’ecole. Pour en revenir aux mensonges, pour etre precis il s’agit de mensonges par omission. Juste un exemple, quand on nous parle du mechant Hitler, nous sommes trop jeunes pour poser la question « monsieur, Hitler etait un gars du peuple, comment a t’il fait pour financer une milice privee plus forte que l’armee. Pourquoi a t’il fait si peux de prison apres un putsch rate, comment a t’il finance sa machine de guerre ? » Ce genre de questions, et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres


    • baldis30 23 février 20:39

      @ZobPow3r

      j’ai le sentiment que vous n’avez pas bien compris ce qu’est la transmission du savoir ... !

      Avez-vous enseigné ? Et enseigné ce que vous avez appris ? Et ce que vous devez apprendre en permanence, c’est-à-dire pour aussi être dans le sens du récepteur ? En d’autres termes rentrez dans les rôles et aussi les inverser ?


  •  
     
     
     
    « Naïade Vagino Bécassine fait 2 fautes en 3 lignes quand elle gribouille ... parfait ministre des glands remplacés et des rappeurs dealers ... »
     
     
    http://grincheux.typepad.com/weblog/2017/02/belkacem-zero.html
     
     
     smiley
     


  • JC_Lavau JC_Lavau 23 février 17:50

    Vous trouvez que l’éducation coûte cher ? Essayez l’ignorance.


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 18:16

      @JC_Lavau

      L’aphorisme est célèbre mais à qui s’adresse-t-il ?


    • baldis30 24 février 08:57

      @C’est Nabum

      bonjour,
      il est de Lincoln et s’adresse à la société américaine de l’époque .....

    • JC_Lavau JC_Lavau 26 février 16:56

      @C’est Nabum. C’est bien beau de s’en prendre à l’école puisqu’elle existe, mais si on regardait les alternatives ? 

      Les bandes ? Elles pillent, saccagent et tuent à l’occasion. 
      Les familles ? Certaines tuent leur membres, ou leur livrent une guerre sans fin.

      http://deonto-famille.info/index.php?topic=79.0
      Certaines familles ont pour but d’avarier et de rendre infirmes tout ou partie de leurs membres, le plus souvent les enfants. 

      Stella Baruk a témoigné combien l’accès à l’abstraction des mathématiques peut donner à certains enfants un espace de développement inespéré, préservé de la toxicité de certaines familles étouffantes. On pourrait varier et multiplier les exemples.

  • Mordicul 23 février 18:06


    Personnellement et sans attaque, je trouve l’article répugnant parce que et encore une fois, il est dans le fond accusateur et culpabilisant pour les enfants confiés à « l’éducation » national. Le sophisme contenu est la claire démonstration de l’incapacité des enseignant à remettre véritablement en question leur outil de travail. Nous sommes invité faussement à un investissement de la part de nos enfants que le corps enseignant méprise consciemment ou non.

    Ce texte invite les imbéciles à l’admiration ou l’enchantement qu’il se veut prodiguer en flattant l’auteur qui est bien loin d’être un rebelle mais juste un instrument de l’outil de torture (oui véritablement) qu’est l’enseignement.

    Je vous invitent à relire ce texte une fois que vous aurez visionné l’essentiel du reportage très intelligent et réaliste dont vous trouverez le lien ci dessous. Vous comprendrez sans doute après cela toute la supercherie dont s’aveugle aussi sans doute des personnes bien intentionnées peut être, mais mal informé que peut être l’auteur et d’autres de ce texte mensonger qui remet en question l’élève qui passer par la moulinette de l’éducation national ne peut comprendre ou admettre la rêverie et contorsions sophistiques qu’il contient.
    Il est si facile de remettre en question le goût à l’apprentissage des pauvres élèves que le corps enseignant s’évertue à détruire par leur inculture et à comprendre ce qu’est véritablement un individu.

    https://www.youtube.com/watch?v=qmB3fexQul0


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 18:17

      @Mordicul

      Je n’ai donc pas à vous répondre, je vous répugne


    • Mordicul 24 février 11:06

      @C’est Nabum

      Qu’est ce que je fait alors, j’enfile mon bonnet d’âne et je vais au coin maitresse ?

      Prenez donc un peu de recul. Il est vrai que maladroitement je vous est sans doute blessé en vous attaquant personnellement en me laissant emporter par mes émotions et j’en suis désolé. Je ne vous cache pas que j’ai une certaine aversion pour l’enseignement national et le corps enseignant dans sa globalité pour l’esprit qu’ils portent.
      Je ne suis pas en résonance avec votre article, vous l’aurez compris je pense. En effet dans celui ci vous parlez d’un idéal mais toujours à travers cette machinerie morbide qui profondément est responsable de la démission de beaucoup d’enfants qui aujourd’hui son désœuvrés et provoquant chez eux une certaine violence que je constate tout les jours.
      L’individu dans tout ce qu’il est n’existe pratiquement pas dans le système scolaire qui la plupart du temps est dans le dénie . Sans doute parmi le corps enseignant il y en a quelques uns qui subissent aussi leur métier comme d’autre aussi dans d’autres corporations.
      Je vous est posé un lien sur un reportage très parlant sur ce que je reproche aux système de formatage de nos enfants qui tue l’essence même de ce qui leur donne goût à vivre dans la dignité.Sur celui ci ...pas un mot de votre part , trop dérangeant ?
      Moi même j’ai eu à faire avec quelques uns de ces enfants détruit par le formatage scolaire et dont certain se sont enfuis par le suicide car ne trouvant aucune place pour eux, se sentant inutile en rapport aux valeurs que leur à inculquer le système scolaire et qui en aucun cas est la réalité de vie d’un humain qui avant de passer par celui-ci est mieux pourvu pour y faire face.
      Votre article pour moi est une rustine, il ne remet pas vraiment en question le problème de fond mais se veut moralisateur dans les faits. Les élèves n’ont pas à aimer une machinerie qui au fond (et ils le sentent très bien) les annihile en tant qu’individu pour en faire des éléments utiles.Je sais que mes propos sont dur peut être à entendre pour vous et j’aurais aimé ne pas les écrire mais la réalité est encore plus accablante malheureusement. Elle m’attriste profondément comme elle me remplie de colère, cette colère que la plupart des enseignants dans mon enfance ont nourri en niant l’être qui leur à été stupidement confié. Moi perso, c’est le système scolaire qui me répugne.


    • C'est Nabum C’est Nabum 24 février 11:27

      @Mordicul

      Oui vous m’avez blessé car contrairement à d’autres ici, je ne joue pas un rôle, je me mets à nu sans fard


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 février 19:17

    Bonjour Nabum


    « L’Ecole » dont vous parlez est... finie !


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 19:50

      @Mohammed MADJOUR

      Il y a des espaces de résistance


    • baldis30 24 février 09:17

      @Mohammed MADJOUR

      « « L’Ecole » dont vous parlez est... finie ! »

      rien n’est jamais fini. Il y a longtemps due sous une autre forme, pour un autre sujet Lavoisier l’a formulé !

      Il y a toujours quelque part une petite flamme allumée... avec deux possibilités extrêmes, elle éclaire ou elle brûle. 
      Lorsqu’on lit, exception faite des fautes de frappe, « l’horetograf » de certaines interventions virulentes à l’encontre du texte initial, on se met à espérer d’un sursaut....
      Le texte initial est excellent, mais certains n’ont pas compris ce qu’est le patrimoine, et que l’école est un des moyens essentiels de transmission du patrimoine. pas seulement de ce que vous imaginez de bâti, de matériel mais d’un ensemble de concepts, de pensées, pour former à un instant donné une mode .... 
      Et cette mode peut évoluer, en époque, puis en style , suivie de la société, évoluant en culture ( au sens des anthropologues), chaque fois en s’enrichissant pour aboutir à la donnée humaniste !
      Le patrimoine peut et doit être abordé de plusieurs façons nécessairement complémentaires et pour cela je choisis volontiers des exemples classiques : êtes-vous arrivé à marie Duplessis par Marguerite Gautier ou Violetta Valéry, à Mireille par Frédéric Mistral ou par Gounod, à Faust par Goethe ou par Gounod, à Carmen par Mérimée ou par Bizet.
      A quoi sert l’école à transmettre et à comprendre le patrimoine, ce qui élève l’homme ....
      Effectivement il y a aussi le Nicomède de Corneille .... je n’en fait pas une fixation mais le meilleur exemple que je connaisse dans l’aberration programmatique !

  • babadjinew babadjinew 23 février 19:49

    Merci pour ce texte plein de bon sens et courage à vous dans votre combat.

     

    Malheureusement, dans un monde en pleine mutation technologiques, et aussi bien plus tristement dans une uniformisation culturelle que peut bien faire l’enseignant ??? S’en prendre plein les dents de toutes parts pour finir trop souvent résigné….

     

    Pourtant en basique non libérale il suffirait d’interdire toutes classes de plus de 12 élèves pour résoudre une partie du problème......  Malheureusement à échelle global nous avons fait le choix de donner 50% de nos richesses à 8 personnes plutôt que de nous soucier de nos propres enfants. Vive la splendeur du libéralisme !!!!

     

    De plus, certainement le péché originel le nom Education National ne correspond aucunement à la mission des enseignants. Ils sont là pour transmettre un savoir dans le cadre d’une SCOLARITÉ. L’Education elle, est à la charge des parents mes semble t’il !!!! Ceci est loin de transpirer dans les commentaires et encore moins dans la réalité sociétale actuelle. Le sacro-saint libéralisme ayant trouvé le chemin pour nous persuader que son enfant propre ce devait d’être « éduqué » par d’autres. Ce simplement histoire de permettre aux éduquant naturels (parents) d’aller faire fonctionner la machine à fabriquer toujours plus d’inutiles, afin d’enrichir une fois de plus un nombre plus que ne restreint de personnes. Poussons le cynisme au bout de la logique : Ce pour garantir un monde de merde à ces mêmes enfants fait de concurrences biaisé par le dumping social, mais surtout d’un climat en augmentation de températures qui promet déjà de larges pénurie alimentaire et de migrations humaine. Vive le libéralisme....

     

    Maintenant au-delà j’ai eu la chance d’accompagner sur une année de 5 eim, (ce avec le support du CNED) un gosse en mode voyage en pays de Shiva. Ben encore aujourd’hui il profite de cette expérience plus qu’enrichissante et autonomisante. Les articulations et les liens des cours du CNED sont plus que bien fait, et avec le suivit de 5h/jours/5j il n’y a aucun souci pour transmettre ce que décrit votre texte mais en plus le voyage permet une confrontation directe avec un univers bien différent.

     

    Bref ceci pour dire en particulier aux parents prenez le temps d’éduquer pleinement vos enfants et cesser de les pourrir avec du matérialisme qui idiots les rends ! Vous n’êtes pas content de l’EN ben trouver un chemin pour autres choses proposer à vos gosses.

     

    Cessez d’enrichir 8 personnes regarder ce qu’un revenu de base choisit pourrait apporter à l’élaboration d’un autre paradigme, et avec vos enfants construisez le plutôt que de les laisser seul affronter l’horreur que nos lâchetés ont créer !!! 

     

    Parce que il est une grande différence entre crier a bas le libéralisme et agir contre lui. Être spectateur étant loin d’Être acteur. Alors si des enfants acteur vous voulez soyez le vous-même. En cas contraire l’année prochaine 6 personnes auront 50% de nos richesses !!!!! Que restera-t-il dans 10 ans pour vos enfants ou petits-enfants ???????

     

    Wake Up !!!!  


    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 19:51

      @babadjinew

      Je ne cesse d’agir


    • babadjinew babadjinew 23 février 20:06

      @C’est Nabum


      J’avais bien compris et je connais aussi les freins que dis-je les murailles de Chine des institutions. Très dur voir impossible de changer un système depuis l’intérieur.

      Courage a vous.


       

    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 20:15

      @babadjinew

      J’ai pris la retraite non pas pour déserter mais pour revenir avec mes contes et mes histoires dans les classes


  • ricoxy ricoxy 24 février 10:30

     
    « L’école c’est la plus belle des vacuités »
     
    École, paradoxalement, vient du grec σχολή (scholê) : arrêt (de travail), repos, loisir. L’école, c’est avoir le loisir – et le plaisir – d’apprendre et de comprendre.
     


  • Armand Beaurepère 25 février 19:11

    Bel article


    • JC_Lavau JC_Lavau 26 février 21:31

      @Crab2. Franchement, tu n’aurais pas moins nul en rayon ?

      Avec un singulier et une majuscule, et puis quoi encore ?
      Quand j’étais minot, les cathos coqueriquaient que passer de plein de dieux à un seul, c’était un vache de progrès. Et passer de leur un-seul-à-eux-qu’ils-ont, à aucun, ça n’est plus un progrès ? Et pourquoi ?

  • baldis30 27 février 09:18

    Bonjour,

    j’ai exprimé mon indignation dans un commentaire que j’ai fait il y a quelques minutes sur la découverte du système planétaire « Trappist ». Mutatis mutandis je le reproduit en complément à ce que j’ai écrit par ailleurs

    lisez c’est sur le site du CNRS  http://www2.cnrs.fr/en/2887.htm

    Comment veut on susciter la curiosité des élèves par un texte en anglais, et la curiosité du public loin d’être anglophone même de façon simple !

    Si je ne voulais pas respecter les usages du forum je déverserais un torrent d’injures scatologiques sur cet organisme que nous payons .... LA HONTE SOIT SUR LE CNRS !

    On veut des scientifiques mais on fait tout pour dégoûter ceux qui pourraient être sensibles à un appel dans leur jeunesse ...

    Au-delà on se trouvera un jour avec de géniaux petits inventeurs qui n’hésiterons pas à violer les principes fondamentaux de la physique ( Noether, Nernst, Maupertuis, Lavoisier, etc.... ) !

    Je serais curieux de savoir si un élève de troisième est capable de traduire d’une traite, en comprenant un tel texte.


Réagir