vendredi 7 avril - par Jeussey de Sourcesûre

Jared est « pire qu’un démocrate »

Pour comprendre les évolutions de la politique étrangère américaine et son spectaculaire virage à 180° sur la question syrienne, il est nécessaire de suivre les innovations récentes de la terminologie dans le champ des « noms d’oiseaux » chez les courtisans de la Maison Blanche.

Pour la première leçon, nous vous proposons l’étude deux néologismes qui semblent fournir la clé des échanges de courtoisie dans l’entourage de Trump : « cuckersative » et « globalist ».

Cuckservative : mot valise forgé à partir de « cuckhold » (cocu) et « conservative » (conservateur/réactionnaire). Ce déterminant connait un réel succès dans les familles de pensée de la droite américaine. Il est utilisé comme variante du raccourci plus ancien « RINO », acronyme de « Republican In Name Only » (Républicain seulement de nom), ce qui permet d’éviter les répétitions et d’ajouter du piment grâce à l’allusion sexuelle qu’il contient.

Globalist : de « globalisation » (bizarrement traduit en Français par « mondialisation »). Ce terme est utilisé fréquemment pas les partisans nationaliste de la tendance trumpiste d’extrême-droite pour agresser leurs contradicteurs, mais il a été plusieurs fois critiqué dans son emploi pour être chargé (sans que cela soit transparent) de sous-entendus anti-sémites.

L’innovation linguistique est la caractéristique majeure d’une société en ébullition culturelle, et il faut maîtriser l’emploi de ces deux qualificatifs pour apprécier la saveur et la profondeur des propos de Steve Bannon notoirement antisémite) au cours d’un affrontement récent avec le gendre de Donald Trump : Jared Kushner (qui se trouve être juif, ce qui n’est pas sans importance dans la péripétie). Les deux hommes échangeaient leurs idées concernant leurs conceptions idéologiques totalement opposées sur la politique de la Maison Blanche.

Le site internet « The Daily Beast » rapporte qu’une personnalité (qui souhaitait garder l’anonymat) avait été choquée par les propos de Bannon : « Récemment, il a traité Jared de « globalist » et de « cuck » ! Il a vraiment dit « cuck », comme dans « cuckservative ». Une grosse bagarre vient de commencer à propos des objectifs politiques concernat le commerce international, la couverture de santé, l’immigration, les impôts et le terrorisme ».

Un autre acteur de la scène politique de Washington a ajouté que Steve Bannon « pense que Jared est pire qu’un démocrate (sic)… Steve a des convictions très particulières à propos de ses convergences de points de vue avec Trump. Et ça fait longtemps qu’il considère M. Kushner comme un obstacle majeur pour faire avancer cette complicité avec le président ».

Cette mise à jour de votre « american english » ne vous donnera pas la clé des évolutions géopolitiques les plus actuelles, mais la « tératomachie » qui se déroule dans les couloirs de la capitale impériale n’est pas faite pour rassurer su l’avenir.

 



16 réactions


  • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 7 avril 23:16

    Je crois que les gens ne se rendent pas compte de l’importance de vos derniers articles.

    Je leur dis :
    - pensez à Bush, avant d’être élu il était éloquent, oui éloquent
    - pensez à toutes les promesses trahies d’Obama
    - pensez à toutes les promesses trahies de Sarkozy
    - pensez à toutes les promesses trahies d’Hollande

    Pensez à toutes les promesses trahies de Trump et de notre futur président de la république. On en revient toujours aux mêmes paradigmes et à la même impuissance. On ne peut plus écarter le fait qu’il existe des intérêts qui outrepassent la nation, la démocratie.
    Ce n’est plus du complotisme, ce sont des faits. Il est donc nécessaire pour notre prochaine élection de choisir la personne et le programme le plus apte à résister à ces influences.

    Qui est le plus capable de résister aux diktats de l’argent, du deep state, peu importe le nom : de ceux qui font que rien ne change quel que soit l’heureux élu.


    • Christian Labrune Christian Labrune 8 avril 00:22

      Qui est le plus capable de résister aux diktats de l’argent, du deep state, peu importe le nom : de ceux qui font que rien ne change quel que soit l’heureux élu.

      @La Voix De Ton Maître

      Avant-hier, l’Immaculée Conception qui m’est apparue en coup de vent dans la grotte des Buttes-Chaumont m’a conseillé de voter pour Jean Lassalle. J’aurais bien aimé qu’elle me dise pourquoi, mais elle avait rendez-vous avec son dentiste, rue Cavendish, et elle craignait d’arriver en retard.

      Pourquoi diable Jean Lassalle ? Conseil tout à fait paradoxal, et qui m’aura vraiment surpris. Si quelqu’un était du même avis qu’elle, merci de m’éclairer un peu.
       


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 8 avril 00:44

      @Christian Labrune

      hou là là

      j’ai dû toucher un de vos points sensibles


    • Le Dranob 8 avril 08:35

      @La Voix De Ton Maître

      A part JLM je ne vois personne d’autre !

    • Christian Labrune Christian Labrune 8 avril 12:20

      j’ai dû toucher un de vos points sensibles

      @La Voix De Ton Maître

      En effet. Vous auriez quelque chose contre l’Immaculée Conception ? La christianophobie est monnaie courante sur ce site, mais je la supporte de moins en moins. Il reste que le conseil que m’a donné la Très-Sainte-Vierge est un mystère que je ne parviens pas à percer. Apparemment, je ne suis pas le seul : j’attendais quelques éclaircissement, mais nul, sinon Echo, ne répond à ma voix.


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 8 avril 12:59

      @Christian Labrune

      Franchement, vous me trollez sur deux mots pris hors contexte.

      Vous vous attendiez à quoi comme réaction de ma part ?

      PS : L’ail n’a aucun effet sur moi, hormis peut être rissolé avec des champignons, dans ce cas lé il devient attractif !


    • Christian Labrune Christian Labrune 8 avril 20:19

      @La Voix De Ton Maître
      Votre repentir paraissant tout à fait sincère, je vous pardonne.
      Ego te absolvo !


  • fred fred 8 avril 08:07

    Trump est tout simplement « IMPREVISIBLE »... !

    C’est comme ça avec les malades mentaux...

    • joelim joelim 8 avril 11:59

      Et t’as voté qui, aux states ?


    • Alren Alren 8 avril 12:23

      @fred

      Trump n’est pas un malade mental. Il a bien compris que le temps où son pays imposait son imperium au monde, miraculeux héritage de la Seconde guerre mondiale, touche à sa fin.

      À la différence de Clinton qui s’accrochait à l’affrontement de type guerre froide contre la Russie et guerres chaudes par pays vassaux interposés pour maintenir cette suprématie artificiellement, Trump, en bon homme d’argent, considère que l’important est que le monde continue de financer les USA en acceptant comme de l’or les dollars de la planche à billets qui ne valent rien en réalité.

      La puissance militaire ne peut pas grand-chose pour garantir ce privilège et coûte bien cher pour le bénéfice qu’elle apporte aujourd’hui.

      D’ailleurs, elle est en train d’échouer en Syrie, alors qu’elle avait un rôle-clé à y jouer : permettre aux Européens de se passer du gaz russe en utilisant celui des pétromonarchies dont le gazoduc doit obligatoirement passer par la Syrie pour atteindre le sous-continent par l’Italie et l’Espagne.

      S’il est entouré d’analystes politiques d’envergure, il doit craindre comme la peste le coup qu’il pourrait recevoir si Mélenchon devenait Président de la République française.

      Car avec la sortie immédiate de la France de l’OTAN et l’implosion de l’UE, un virage à 180° de la politique extérieure française, suivie sans doute par d’autres pays européens, les USA n’auraient plus d’allié puissant dans le monde.

      Et la menace de l’implosion de son économie à la suite de l’utilisation de monnaies autres que le dollar dans les paiements internationaux, serait imminente.


    • Alren Alren 8 avril 12:48

      Alren (suite)

      À propos du gazoduc qui devait traverser la Syrie pour amener du gaz naturel dans le sud de l’Europe (Italie et Espagne), j’ajoute qu’il serait de l’intérêt des Syriens et du nôtre qu’il soit construit.

      Les Syriens recevraient des royalties pour ce passage et nous, Européens, pourrions mettre en concurrence le gaz du Moyen-orient avec celui venu de la Russie, si, bien sûr, nous étions assez indépendants des USA pour acheter du gaz russe, la Russie étant par ailleurs un producteur beaucoup plus fiable et beaucoup plus proche.

      Poutine a réussi à faire pression sur Assad pour qu’il refuse le passage du gazoduc afin de nous contraindre à acheter son gaz en client captif et sans recours. Sans doute compense-t-il secrètement le manque à gagner syrien dû à l’absence de gazoduc.

      Mais il ne compensera pas les dégâts occasionnés par la guerre qu’impose au peuple syrien, les USA et leurs alliés islamistes.


    • V_Parlier V_Parlier 8 avril 18:08

      @Alren
      Avec les conditions envisagées pour le gazoduc en question, Poutine n’a pas du avoir beaucoup de mal à convaincre Assad : http://www.youtube.com/watch?v=hIMWfJmti7E .

      Et comme chaque chose implique son contraire, on en devine pourquoi les USA et l’UE sont obsédés par la chute d’Assad alors qu’ils reprochent à la Russie d’être obsédée par son maintien.


    • Odin Odin 11 avril 16:12

      @Alren

      Vous oubliez dans votre analyse qu’il y a deux gazoducs rivaux

      qui sont proches et en provenance du golf persique.

      1 : Le gazoduc du Qatar, remontant par l’Arabie Saoudite et passant par la Syrie. Projet défendu par l’état profond. 

      2 : Le gazoduc Iran-Irak-Syrie est un projet allant du champ gazier iranien vers la Syrie, oú il ira ensuite approvisionner les clients européens. Projet anti-sioniste défendu par la Russie.

      Le conflit irako syrien a deux objectifs.

      1 : privilégier le gazoduc du Qatar pour mieux le gérer, ce qui serait impossible avec celui venant d’Iran et favoriser le wahhabisme contre le chiisme dans la région.

      2 : le plan Oded Yinon pour le grand Israël.

      http://www.cercledesvolontaires.fr/2015/11/13/eretz-israel-le-funeste-plan-oded-yinon/

       


  • Pere Plexe Pere Plexe 8 avril 13:07

    Rien n’indique que la politique Syrienne des USA aurait fait le demi tour que vous indiquez.

    D’ailleurs il est bien imprudent de considérer qu’il y avait une réelle politique en la matière.
    Ensuite le bombardement Us tient plus de la communication que de la stratégie.
    Il est bien difficile dès lors de parler de « politique syrienne des Etats Unis »
    La réaction de Poutine compliquera la tache à Trump 
    Il à déjà mis fin à l’accès au ciel Syrien des yankees.
    La capacité a bombarder via des missiles fait débat ( les S400 sont à priori en capacité de les éviter...sauf évolution des capacités de brouillage US)
    Et nul doute que la coopération en matière de renseignement sera mise à mal. 

  • edouard 8 avril 13:14

    Ce connard de Trump doit vraiment regretter de s’être foutu dans cette galère, il a le blues, surement, des miss univers, même si sa libido n’est plus la même. Quand tu deviens président ricain t’épouse l’entité sioniste et quand celle-ci demande de casser la gueule à un type tu dois le faire….même si c’est un malabar. Supertrump a donc expliqué à Poutine la situation : Tel Aviv , ma fille Ivana et mon gendre demandent que je détruise Assad et la Syrie mais comme je suis une fiotte, je ferai semblant de vous frapper et si vous jouez le jeu je vous promets des trucs …fric ,nanas, ce que vous voulez…
    Parait que Poutine n’en est pas encore revenu !


  • Abeille 10 avril 04:10

    JAred est le vrai président des USA et TRUMP est un pion d’Israël et de la finance comme Poutine


Réagir